Essonne : nouveau suicide d'une collégienne après harcèlement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Essonne : nouveau suicide d'une collégienne après harcèlement

Message par Raoul LEVILAIN le Jeu 14 Fév 2013 - 10:22

Essonne : nouveau suicide d'une collégienne après harcèlement :

http://www.bfmtv.com/societe/nouveau-suicide-dado-souffre-douleur-448316.html

Raoul LEVILAIN
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : nouveau suicide d'une collégienne après harcèlement

Message par Raoul LEVILAIN le Jeu 14 Fév 2013 - 10:32

Une du Parisien du 14 février 2013 :

[img][/img]

Raoul LEVILAIN
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : nouveau suicide d'une collégienne après harcèlement

Message par Docteur OX le Jeu 14 Fév 2013 - 16:31

Il va falloir quand même se remettre en cause dans l'EN. Pourquoi dépenser autant d'énergie, de paperasse et de temps pour les petits caïds qui pourrissent la vie d'un établissement, la scolarité de la majorité des élèves et la sécurité des plus faibles ? Encore une fois, les plus faibles, les victimes, les timides, les "sérieux et calmes" ne sont pas jugés prioritaires. Ces derniers n'ont pas le droit d'avoir des états d'âme puisqu'ils n'entrent pas dans la catégorie des "gamins à problèmes". Ils continueront donc à se faire traiter de "boloss" pendant des années et si il y a un drame, on versera des larmes sans se remettre profondément en cause.

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : nouveau suicide d'une collégienne après harcèlement

Message par Nuits le Jeu 14 Fév 2013 - 16:44

@Docteur OX a écrit:Il va falloir quand même se remettre en cause dans l'EN. Pourquoi dépenser autant d'énergie, de paperasse et de temps pour les petits caïds qui pourrissent la vie d'un établissement, la scolarité de la majorité des élèves et la sécurité des plus faibles ? Encore une fois, les plus faibles, les victimes, les timides, les "sérieux et calmes" ne sont pas jugés prioritaires. Ces derniers n'ont pas le droit d'avoir des états d'âme puisqu'ils n'entrent pas dans la catégorie des "gamins à problèmes". Ils continueront donc à se faire traiter de "boloss" pendant des années et si il y a un drame, on versera des larmes sans se remettre profondément en cause.

Entièrement d'accord.

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : nouveau suicide d'une collégienne après harcèlement

Message par philann le Jeu 14 Fév 2013 - 16:51

+1!!

Mais les faibles dehors ne gènent personne. Les caïds pourriraient encore un peu plus la "vie des braves gens" si on ne les gardait pas enfermés en journée. Evil or Very Mad Dans ma superbe banlieue, IL y a des cars de CRS (moteur allumé en continu) à partir de 17h du lundi au vendredi, sauf le mercredi où ils sont présents dès 12H!! Le reste du temps, surtout le matin (quand les VRAIS caïds dorment encore) la cité est super calme, les gens gentils et saluant les inconnus dans la rue...on croirait changer de dimension!! Shocked

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : nouveau suicide d'une collégienne après harcèlement

Message par grandesvacances le Jeu 14 Fév 2013 - 16:58

@Nuits a écrit:
@Docteur OX a écrit:Il va falloir quand même se remettre en cause dans l'EN. Pourquoi dépenser autant d'énergie, de paperasse et de temps pour les petits caïds qui pourrissent la vie d'un établissement, la scolarité de la majorité des élèves et la sécurité des plus faibles ? Encore une fois, les plus faibles, les victimes, les timides, les "sérieux et calmes" ne sont pas jugés prioritaires. Ces derniers n'ont pas le droit d'avoir des états d'âme puisqu'ils n'entrent pas dans la catégorie des "gamins à problèmes". Ils continueront donc à se faire traiter de "boloss" pendant des années et si il y a un drame, on versera des larmes sans se remettre profondément en cause.

Entièrement d'accord.

+1

Et lire ceci me met hors de moi :
Décrite comme une adolescente "calme, une très bonne élève, assez timide, réservée" mais ayant "peu d'amis", selon les propos de ses camarades de classe rapportés par la directrice académique adjointe des services de l'éducation nationale de l'Essonne (DAASEN), Catherine Mercier-Benhamou, la jeune fille n'avait pas fait l'objet de signalement particulier auprès de la direction de l'établissement.
Ben voyons. furieux

grandesvacances
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : nouveau suicide d'une collégienne après harcèlement

Message par Reine Margot le Jeu 14 Fév 2013 - 18:19

@Docteur OX a écrit:Il va falloir quand même se remettre en cause dans l'EN. Pourquoi dépenser autant d'énergie, de paperasse et de temps pour les petits caïds qui pourrissent la vie d'un établissement, la scolarité de la majorité des élèves et la sécurité des plus faibles ? Encore une fois, les plus faibles, les victimes, les timides, les "sérieux et calmes" ne sont pas jugés prioritaires. Ces derniers n'ont pas le droit d'avoir des états d'âme puisqu'ils n'entrent pas dans la catégorie des "gamins à problèmes". Ils continueront donc à se faire traiter de "boloss" pendant des années et si il y a un drame, on versera des larmes sans se remettre profondément en cause.

+1000

mais on nous dira encore qu'il vaut mieux qu'ils soient à l'école que dans la rue...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : nouveau suicide d'une collégienne après harcèlement

Message par Palombella Rossa le Ven 15 Fév 2013 - 6:44

@Docteur OX a écrit:Il va falloir quand même se remettre en cause dans l'EN. Pourquoi dépenser autant d'énergie, de paperasse et de temps pour les petits caïds qui pourrissent la vie d'un établissement, la scolarité de la majorité des élèves et la sécurité des plus faibles ? Encore une fois, les plus faibles, les victimes, les timides, les "sérieux et calmes" ne sont pas jugés prioritaires. Ces derniers n'ont pas le droit d'avoir des états d'âme puisqu'ils n'entrent pas dans la catégorie des "gamins à problèmes". Ils continueront donc à se faire traiter de "boloss" pendant des années et si il y a un drame, on versera des larmes sans se remettre profondément en cause.

+1

Misérabilisme, complaisance, et un souci de ne pas faire de vagues qui, de fait, laissent la victime sans recours.
On le voit aujourd'hui même avec également cette horrible histoire de suicide d'un ado harcelé au collège parce qu'il était roux.
"Des mesures avaient été prises", nous chante-t-on en choeur.
La seule mesure à prendre aurait été de mettre illico à la porte les harceleurs.
Mais les pauvres, faut les comprendre, c'est de leur âge, etc. Ce sont des enfants, qui ne mesurent pas les conséquences de leurs actes, patati patata patin couffin et gnagnagna.
Ras le bol de ce criminel dékhonnage. furieux
Je n'aimerais pas être à la place du CPE dudit collège ce matin -- ceci dit, ces gens-là, peu enclins à la remise en cause du dogme et en général inaccessibles au moindre retour sur soi, sont susceptibles de penser que "c'est la faute de la fatalité."


Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : nouveau suicide d'une collégienne après harcèlement

Message par motherof3 le Ven 15 Fév 2013 - 6:51

@Palombella Rossa a écrit:
@Docteur OX a écrit:Il va falloir quand même se remettre en cause dans l'EN. Pourquoi dépenser autant d'énergie, de paperasse et de temps pour les petits caïds qui pourrissent la vie d'un établissement, la scolarité de la majorité des élèves et la sécurité des plus faibles ? Encore une fois, les plus faibles, les victimes, les timides, les "sérieux et calmes" ne sont pas jugés prioritaires. Ces derniers n'ont pas le droit d'avoir des états d'âme puisqu'ils n'entrent pas dans la catégorie des "gamins à problèmes". Ils continueront donc à se faire traiter de "boloss" pendant des années et si il y a un drame, on versera des larmes sans se remettre profondément en cause.

+1

Misérabilisme, complaisance, et un souci de ne pas faire de vagues qui, de fait, laissent la victime sans recours.
On le voit aujourd'hui même avec également cette horrible histoire de suicide d'un ado harcelé au collège parce qu'il était roux.
"Des mesures avaient été prises", nous chante-t-on en choeur.
La seule mesure à prendre aurait été de mettre illico à la porte les harceleurs.
Mais les pauvres, faut les comprendre, c'est de leur âge, etc. Ce sont des enfants, qui ne mesurent pas les conséquences de leurs actes, patati patata patin couffin et gnagnagna.
Ras le bol de ce criminel dékhonnage. furieux
Je n'aimerais pas être à la place du CPE dudit collège ce matin -- ceci dit, ces gens-là, peu enclins à la remise en cause du dogme et en général inaccessibles au moindre retour sur soi, sont susceptibles de penser que "c'est la faute de la fatalité."

Entièrement d'accord, et très triste à nouveau de lire cette info. C'est le grand n'importe quoi dans de trop nombreux établissements.

motherof3
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum