"Refonder l'aide aux élèves en grande difficulté scolaire" : note du think tank Terra Nova du 11 février 2013.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Refonder l'aide aux élèves en grande difficulté scolaire" : note du think tank Terra Nova du 11 février 2013.

Message par John le Sam 16 Fév 2013 - 0:25

Lire la note intégrale ici :
http://www.tnova.fr/note/refonder-laide-aux-l-ves-en-grande-difficult-scolaire

Présentation synthétique :
Vidée de sa substance depuis la réforme de l'école primaire en 2008, l'aide aux élèves en grande difficulté obéit aujourd'hui à une tendance d'externalisation de sa prise en charge vers les secteurs privé et de santé. Or pour comprendre et maîtriser les effets des troubles liés à la difficulté scolaire, une stratégie initiée par la puissance publique est indispensable. Elle doit relever d'une approche plurielle et partenariale, seule apte à réduire efficacement l'échec scolaire, notamment en redonnant la priorité à la formation des enseignants, et en créant sous l'impulsion des collectivités locales un réseau d'acteurs concernés par cette problématique.


Synthèse



Les études internationales (PISA) mettent en évidence le caractère profondément inégalitaire de la difficulté scolaire. Celle-ci s’accompagne d’un sentiment de fatalité et d’impuissance intégré par les acteurs publics et les familles concernées. Cet échec rencontré dès les plus jeunes années a des effets massifs sur la construction de la personnalité du jeune, entraînant dégradation de l’estime de soi, conflits avec l’environnement, inhibition intellectuelle, démotivation. C’est le « cercle vicieux » des « troubles de l’apprentissage ». Les difficultés d’apprentissage s’installent très tôt, souvent dès la maternelle pour ce qui concerne les apprentissages langagiers, elles s’accroissent et s’ancrent durablement au cycle 2, de la grande section de maternelle au cours préparatoire et à la première année du cours élémentaire. Comment, tout particulièrement à l’école primaire, faire face à ces difficultés alors que la politique éducative conduite pousse à l’externalisation de la prise en charge de la grande difficulté scolaire vers le secteur privé et de santé, au déni de la démocratie scolaire proclamée ?

De fait, une stratégie initiée par la puissance publique apparaît indispensable, et ne doit pas se limiter aux seules pratiques pédagogiques, mais relever d’une approche plurielle et partenariale. Elle doit redonner la priorité à la formation des enseignants, dans le cadre d’une école à finalité inclusive, et promouvoir au sein de l’école du socle une instance de pilotage permettant d’analyser les situations de grande difficulté. Sous l’impulsion des collectivités locales pourrait être créé un réseau d’acteurs, de professionnels du monde associatif, du champ de la santé, du secteur médico-social, de l’éducation, qui garantirait une réponse coordonnée à la difficulté scolaire, avec comme corollaire le renforcement des responsabilités des élus locaux.

L’école a grand besoin d’expertise dans le domaine de la difficulté scolaire. Les équipes enseignantes, les parents, leurs enfants doivent pouvoir solliciter l’aide de professionnels à la fois psychologues et pédagogues, et plus globalement de personnels ayant bénéficié d’une formation de haut niveau et d’une réelle spécialisation. Une refonte des dispositifs permettra à terme de rassembler et piloter des équipes pluridisciplinaires aujourd’hui dispersées.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum