Expérithèque sur Eduscol : La bibliothèque des expérimentations pédagogiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Expérithèque sur Eduscol : La bibliothèque des expérimentations pédagogiques

Message par John le Sam 16 Fév 2013 - 17:29

Connaissez-vous Expérithèque ?

Le ministère y liste les expérimentations pédagogiques dans tous les établissements et académies de France :
https://eduscol.education.fr/experitheque/carte.php

Un exemple de fiche : https://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=8219

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expérithèque sur Eduscol : La bibliothèque des expérimentations pédagogiques

Message par JPhMM le Sam 16 Fév 2013 - 17:35

Les apprentissages fondamentaux en numératie et litératie
scratch Shocked cafe

https://eduscol.education.fr/experitheque/recherche.php

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expérithèque sur Eduscol : La bibliothèque des expérimentations pédagogiques

Message par gnafron2004 le Sam 16 Fév 2013 - 17:36

ouaip, je connais...on est dedans, youpi, vive l'école du socle... Suspect

gnafron2004
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expérithèque sur Eduscol : La bibliothèque des expérimentations pédagogiques

Message par dandelion le Sam 16 Fév 2013 - 17:47

"Traitement de la dissonance scolaire" scratch ... (la sonnerie est mal réglée?) affraid

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expérithèque sur Eduscol : La bibliothèque des expérimentations pédagogiques

Message par Provence le Sam 16 Fév 2013 - 17:51

Ainsi, l’évaluation devient transparente, l’élève identifie parfaitement ce qu’il doit travailler, et un réel climat de confiance s’établit entre le professeur et ses élèves

On dirait un docu-pub.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expérithèque sur Eduscol : La bibliothèque des expérimentations pédagogiques

Message par Presse-purée le Sam 16 Fév 2013 - 19:42

@ Jp: Littératie, concept venu du Canada, est plus ou moins synonyme d'alphabétisation. Certains diraient alphabétisation "consciente" i.e. capacité à lire, trouver des informations et les retranscrire dans les normes de la langue.

Je lui prédis le même avenir que le mot "compétence".

Quelques définitions:

la littératie désigne la capacité d’utiliser le langage et les images, de formes riches et variées, pour lire, écrire, écouter, parler, voir, représenter et penser de façon critique. Elle permet d’échanger des renseignements, d’interagir avec les autres et de produire du sens. C’est un processus complexe qui consiste à s’appuyer sur ses connaissances antérieures, sa culture et son vécu pour acquérir de nouvelles connaissances et mieux comprendre ce qui nous entoure. La littératie rassemble et transforme les communautés, et s’avère un outil essentiel à l’épanouissement personnel et à la participation active à la société démocratique.

source: LA littératie au service de l'apprentissage, rapport de la table ronde des experts en littératie de la 4è à la 6è année, Ontario (Canada) 2004





Pour bien des Canadiens, la littératie désigne la capacité d’une personne à lire et à écrire. Il s’agit de ce qu’il convient d’appeler l'alphabétisation de base. Selon le Conseil International d’Éducation des Adultes, celle-ci est généralement définie comme suit :

« [...] Apprendre à lire et à écrire (des textes et des chiffres), lire et écrire afin d’apprendre ainsi que développer ces compétences et les utiliser efficacement pour combler des besoins de base. » ( Conseil international d’éducation des adultes. Agenda For the Future: Six Years Later, présentation à la CONFINTEA+6, une conférence de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) sur l’éducation et la littératie des adultes tenue à Bangkok, en Thaïlande, du 8 au 11 septembre 2003.)

L’accès universel à l’éducation de qualité dans les pays industrialisés est à l’origine, en partie, de ce concept de la littératie.

Source: Conseil Canadien sur l'Apprentissage (Groupe de travail qui a cessé ses activités l'an dernier, qui publie de nombreuses données de tous bords, du constructivisme à la pédagogie explicite).


Un point plus précis sur le concept et sa traduction en français dans ce rapport de l'UNESCO

http://www.unesco.org/education/GMR2006/full/chap6_fr.pdf

Je suppose que la numératie du même genre.

P.S.: comme le dit le rapport de l'UNESCO, le terme "littératie" a vaincu le "littérisme" des textes off français de 2005.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expérithèque sur Eduscol : La bibliothèque des expérimentations pédagogiques

Message par JPhMM le Sam 16 Fév 2013 - 20:53

@Presse-purée a écrit:@ Jp: Littératie, concept venu du Canada, est plus ou moins synonyme d'alphabétisation. Certains diraient alphabétisation "consciente" i.e. capacité à lire, trouver des informations et les retranscrire dans les normes de la langue.

Je lui prédis le même avenir que le mot "compétence".

Quelques définitions:

la littératie désigne la capacité d’utiliser le langage et les images, de formes riches et variées, pour lire, écrire, écouter, parler, voir, représenter et penser de façon critique. Elle permet d’échanger des renseignements, d’interagir avec les autres et de produire du sens. C’est un processus complexe qui consiste à s’appuyer sur ses connaissances antérieures, sa culture et son vécu pour acquérir de nouvelles connaissances et mieux comprendre ce qui nous entoure. La littératie rassemble et transforme les communautés, et s’avère un outil essentiel à l’épanouissement personnel et à la participation active à la société démocratique.

source: LA littératie au service de l'apprentissage, rapport de la table ronde des experts en littératie de la 4è à la 6è année, Ontario (Canada) 2004





Pour bien des Canadiens, la littératie désigne la capacité d’une personne à lire et à écrire. Il s’agit de ce qu’il convient d’appeler l'alphabétisation de base. Selon le Conseil International d’Éducation des Adultes, celle-ci est généralement définie comme suit :

« [...] Apprendre à lire et à écrire (des textes et des chiffres), lire et écrire afin d’apprendre ainsi que développer ces compétences et les utiliser efficacement pour combler des besoins de base. » ( Conseil international d’éducation des adultes. Agenda For the Future: Six Years Later, présentation à la CONFINTEA+6, une conférence de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) sur l’éducation et la littératie des adultes tenue à Bangkok, en Thaïlande, du 8 au 11 septembre 2003.)

L’accès universel à l’éducation de qualité dans les pays industrialisés est à l’origine, en partie, de ce concept de la littératie.

Source: Conseil Canadien sur l'Apprentissage (Groupe de travail qui a cessé ses activités l'an dernier, qui publie de nombreuses données de tous bords, du constructivisme à la pédagogie explicite).


Un point plus précis sur le concept et sa traduction en français dans ce rapport de l'UNESCO

http://www.unesco.org/education/GMR2006/full/chap6_fr.pdf

Je suppose que la numératie du même genre.

P.S.: comme le dit le rapport de l'UNESCO, le terme "littératie" a vaincu le "littérisme" des textes off français de 2005.
Merci pour ces citations presse-purée.
A mon humble avis, tout cela est blabla.
littératie est simplement la francisation de literacy, le reste est broderie malhonnête.

Par contre je me demande toujours ce qu'est la litératie...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum