Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
seyes
Niveau 2

La réforme des rythmes scolaires expliquée à ma grand-mère ...

par seyes le Dim 17 Fév 2013 - 11:23

La réforme des rythmes scolaires expliquée à ma grand-mère ...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La réforme des rythmes scolaires menée tambours battants par le ministre de l’Education Nationale est d’une absurdité profonde et aura pour effet d’accroître la fatigue des enfants.
Si cette réforme est menée à marche forcée contre l’avis des parents, des enseignants et des maires de France, c’est parce qu’elle est la première étape d’une série de bouleversements beaucoup plus importants, pour ne pas dire beaucoup plus graves.




En quoi consiste cette réforme ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il s’agit de retirer 45 minutes d’enseignement chaque jour (lundi, mardi, jeudi et vendredi ) pour les remplacer par 3 heures de cours le mercredi matin.

Ces 45 minutes d’enseignement retirées chaque jour ne permettront pas aux enfants de sortir de l’école plus tôt car elles sont remplacées par des activités péri-scolaires à la charge des communes.

Ces activités péri-scolaires pourront se dérouler, suivant les communes, le midi (après les deux heures de cantines, soit une pause de 2h45 ! ) , ou en fin de journée ( de 15h45 à 16h30 ) à condition que les communes puissent trouver (et payer) assez d’animateurs qualifiés pour revenir travailler 45 min seulement en fin de journée.


Quelles seront les conséquences de cette réforme pour les enfants ?

La coupure du mercredi est donc supprimée. Les enfants devront se lever tôt une journée de plus dans la semaine ( même ceux qui se levaient le mercredi pour aller à la garderie bénéficiaient de la coupure par rapport au travail en classe, c’est terminé ! )

Ce qui fatigue les enfants dans une journée, c’est le temps qu’ils passent en collectivité ( bruit, agitation ,… ) .

Le temps passé en classe est moins fatigant que le temps passé à la cantine ou à la garderie du soir car les activités sont plus calmes en classe. C’est ce temps qui est retiré chaque jour aux enfants et qui est remplacé par des activités de garderie.

Les enfants seront donc plus fatigués à la fin de la journée, surtout ceux qui subiront les presque trois heures de pause méridienne sans moyens financiers pour un bon encadrement et de vraies activités ( autres que foot dans la cour et DVD dans le préau ).

La concentration en classe sera-t-elle plus facile après trois heures d’agitation ? Le débat est ouvert …

Rappelons aussi que 80% des accidents à l’école se produisent sur le temps péri-scolaire ( c’est à dire le temps de garderie, celui qu’ils veulent augmenter ). Il faut savoir aussi que les maires viennent d’obtenir du ministre un allègement des taux d’encadrement légaux des enfants :
en maternelle, le nombre d’enfants pour un adulte passe de 10 à 14 ; en élémentaire, ce taux passe de 14 à 18.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Trois heures de pause déjeuner. Mais attention, après on reprend le travail en classe !
Mais puisqu'on vous dit que c'est pour le "biendézenfants" !




Quelles seront les conséquences de cette réforme pour les communes ?


Les communes ont donc la charge de financer ces « activités péri-scolaires ».

Il y aura une aide de l’Etat la première année (suffisante ? ) mais pour les années suivantes, le ministre l’a annoncé : « Les communes devront choisir entre un rond-point et nos enfants ! », donc aucune aide pour la suite. Il faut savoir aussi que le gouvernement a annoncé le 12 février 2013 une baisse des dotations aux collectivités deux fois plus forte que prévu sur 2014-2015.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Les contribuables locaux peuvent donc à juste titre s’attendre à voir augmenter sensiblement le montant des impôts.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Quelles seront les conséquences de cette réforme pour les enseignants ?

Contrairement à ce qui est affirmé par le ministre, les enseignants travailleront plus :

des journées de même amplitude qu’actuellement ( 8 heures 10 min ) avec une pause allongée de 45 minutes ( soit 2h45 ! ) , 3 heures de travail en plus le mercredi matin, sans compter les temps de transport supplémentaires ( et les frais qui en découlent ).

Outre le fait de venir travailler un jour de plus par semaine, les enseignants auront à gérer des enfants encore plus énervés après les 3 heures de garderie du midi, et des enfants bien plus fatigués en fin de semaine car ils auront été privés du temps de récupération du mercredi.

Les enseignants seront-ils plus disponibles pour leurs élèves dans ces conditions ? ( Précisons que rien ne change du point de vue des effectifs des classes )

Les résultats des élèves seront-ils meilleurs ? Le débat est ouvert …



Conséquences pour les clubs de sport du mercredi, les conservatoires, les bibliothèques municipales, les associations, … ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






Dans ce cas, pourquoi un tel acharnement à vouloir faire passer cette réforme envers et contre tous ?

La décentralisation

Le temps d’enseignement retiré chaque jour et remplacé par des activités de garderie gérées par les communes est uniquement un moyen d’introduire ces dernières dans l’organisation des écoles, et en particulier, dans la définition des obligations de service des enseignants ( qui sont depuis toujours définies nationalement pas l’Etat ), cela par le biais des Projets Educatifs Territoriaux qui doivent se mettre en place. A partir du moment où le pied sera coincé dans la porte, les communes seront amenées à prendre de plus en plus de place dans la gestion des enseignants, cela entraînant de grandes disparités à travers le territoire, jusqu’au moment où l’Etat décidera que, pour des « raisons de gestion », les enseignants du primaire devront passer totalement à la charge des communes. On sera donc passé en quelques années, grâce à ce stratagème, de l’Education Nationale à une Education municipale, totalement gérée par les communes, avec des moyens financiers divers, ou sans moyens du tout.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



La Privatisation ?

Les communes ne parviendront pas à maintenir un enseignement de qualité faute des moyens financiers suffisant. Les parents devront donc se retourner massivement vers l’enseignement privé pour donner à leurs enfants un enseignement digne de ce nom. Seuls resteront dans les écoles municipales gratuites les enfants dont les parents n’auront pas ces moyens.( Voir système scolaire en Grande Bretagne )

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Nous devons protéger notre école publique de la LOEPRE !
(Loi d'Orientation Et de Programmation pour la Refondation de l'Ecole )
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Nous devons exiger:
- le retrait du décret sur les rythmes scolaires
- le retrait du projet de loi d'orientation et de programmation sur la refondation de l'école
- une vraie concertation pour la transformation de l'école ( avec les acteurs de terrain, cette fois-ci! )
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum