Professeur handicapé : inégalité ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Professeur handicapé : inégalité ?

Message par ludordf le Lun 18 Fév 2013 - 18:01

Je relais ici un message paru sur un forum (concurrent furieux ) de la part de Ninja.
Je ne suis qu'un professeur qui a la particularité d'être travailleur handicapé (la vie fait parfois de curieux cadeaux) qui ne peut et ne veut plus supporter le mutisme qu'on lui impose. Les professeurs handicapés sont isolés et luttent contre des aberrations : absence d'informations quant à leur situation, allégement d'horaire augmenté sans raison, impossibilité de muter, aménagement du poste de travail inlassablement repoussé...

La loi est pourtant claire mais non ou mal appliquée et les professeurs handicapés sont isolés donc vulnérable et disons le trop souvent malmenés. Personne pour les défendre, pour faire entendre leur voix, leurs cris, devrais-je dire, leurs SOS ! Ils n'intéressent guère la plupart des syndicats et pourtant, il y a tant à dire, il y tant à faire.

Que vous soyez dans ce cas ou non, merci de relayer ce message afin qu'il soit entendu car je propose aux professeurs handicapés UN APPEL A L'UNION POUR ÊTRE FORTS, POUR QUE NOTRE VOIX PORTE ENFIN, POUR QUE NOS COURRIERS NE SOIENT PLUS DES LETTRES MORTES... bref UN APPEL POUR QUE DES DECIDEURS S'APERCOIENT ENFIN QUE NOUS EXISTONS, QUE NOUS SOUFFRONS ET QU'IL N'EST NUL BESOIN DE NOUS EN RAJOUTER !
Pour répondre et réagir : http://www.ruedesprofs.com/viewtopic.php?f=140&t=2790 (lien direct)

_________________
La suite sur http://www.ruedesprofs.com

ludordf
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Nasopi le Lun 18 Fév 2013 - 20:02

furieux
Merci d'avoir relayé l'information.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 18 Fév 2013 - 20:21

Je vais peut-être me faire incendier, mais si je reconnais l'incroyable difficulté d'être handicapé et enseignant, je conteste (en partie en tout cas) l'aspect "impossibilité de muter": dans ce domaine, il existe en général des cadres adaptés dans les CAPA et les handicapés occupent souvent des postes bloqués dans des établissements qui leur sont accessibles (dans mon académie, par exemple, ce sont souvent des établissements de centre-ville qui sont très demandés: je comprends qu'on bloque des postes pour les RQTH, mais quand il s'agit d'un poste très demandé par des collègues qui parfois attendent ces postes longtemps, cela peut agacer).

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Karine B. le Lun 18 Fév 2013 - 21:58

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Je vais peut-être me faire incendier, mais si je reconnais l'incroyable difficulté d'être handicapé et enseignant, je conteste (en partie en tout cas) l'aspect "impossibilité de muter": dans ce domaine, il existe en général des cadres adaptés dans les CAPA et les handicapés occupent souvent des postes bloqués dans des établissements qui leur sont accessibles (dans mon académie, par exemple, ce sont souvent des établissements de centre-ville qui sont très demandés: je comprends qu'on bloque des postes pour les RQTH, mais quand il s'agit d'un poste très demandé par des collègues qui parfois attendent ces postes longtemps, cela peut agacer).

+ 1 : les professeurs handicapés bénéficient bien souvent de 1000 pts de bonus, dans l'académie de Lille ils ne peuvent être victimes de MCS sauf quand ils sont seuls dans leur discipline

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par ludordf le Mar 19 Fév 2013 - 18:23

Je fais suivre le message de Marcel Khroutchev ;-)

_________________
La suite sur http://www.ruedesprofs.com

ludordf
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Mar 19 Fév 2013 - 18:28

@ludordf a écrit:Je fais suivre le message de Marcel Khroutchev ;-)

En l'occurrence, tu constateras que mon message a été corroboré par un autre témoignage Wink

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par ludordf le Mer 20 Fév 2013 - 14:15

Oui j'ai vu cela. Je ne fais que relayer ;-)
Voici la réponse de Ninja :
Non je ne vais pas "incendier" l'auteur de cette réponse. Cela ferait un handicapé de plus.
Toutefois ces postes réservés ne le sont pas sinon comment expliqueriez vous qu'une collègue atteinte de sclérose en plaques soit affectée dans un établissement ZEP + établissement violent. Où sont donc ces postes réservés. Le barème des mutations quelles qu'elles soient s'applique à tous handicapés ou pas et si le handicap est incompatible avec le lieu d'exercice, l'enseignant handicapé n'a qu'à serrer les dents. C'est hélas pour moi ce que je fais depuis 11 très longues années après 11 demandes de mutation stériles bien qu'argumentées.
Je ne peux pas laisser dire et croire des contrevérités surtout quand tant de profs comme moi en souffrent horriblement.
Alors avant de prétendre que les handicapés ont des avantages, posez vous les bonnes questions et imaginez vous à leur place. Supporteriez vous de telles situation ?
Je cherchais de l'aide sur ce site, pas de passer pour quelqu'un de chanceux qui bénéficierait d'avantages d'autant qu'ils n'existent pas !

_________________
La suite sur http://www.ruedesprofs.com

ludordf
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Sugnet le Mer 20 Fév 2013 - 14:57

Si tu prends ma place, prends mon handicap...http://poilaucoeur.over-blog.com/article-prends-ma-place-prends-mon-handicap-71431820.html
Non Sugnet, t'énerve pas...

_________________
" Le silence est comme une note suspendue qui permet de mieux entendre celle qui précède et celle qui suit. Ecole du respect, il prépare la qualité de notre présence à l'autre et la qualité de la rencontre..." Michel Hubault

Sugnet
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Provence le Mer 20 Fév 2013 - 15:00

@ludordf a écrit:Oui j'ai vu cela. Je ne fais que relayer ;-)

Propose à Ninja de venir sur Néo; ce sera plus simple...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Karine B. le Mer 20 Fév 2013 - 15:02

@ludordf a écrit:Oui j'ai vu cela. Je ne fais que relayer ;-)
Voici la réponse de Ninja :
Non je ne vais pas "incendier" l'auteur de cette réponse. Cela ferait un handicapé de plus.
Toutefois ces postes réservés ne le sont pas sinon comment expliqueriez vous qu'une collègue atteinte de sclérose en plaques soit affectée dans un établissement ZEP + établissement violent. Où sont donc ces postes réservés. Le barème des mutations quelles qu'elles soient s'applique à tous handicapés ou pas et si le handicap est incompatible avec le lieu d'exercice, l'enseignant handicapé n'a qu'à serrer les dents. C'est hélas pour moi ce que je fais depuis 11 très longues années après 11 demandes de mutation stériles bien qu'argumentées.
Je ne peux pas laisser dire et croire des contrevérités surtout quand tant de profs comme moi en souffrent horriblement.
Alors avant de prétendre que les handicapés ont des avantages, posez vous les bonnes questions et imaginez vous à leur place. Supporteriez vous de telles situation ?
Je cherchais de l'aide sur ce site, pas de passer pour quelqu'un de chanceux qui bénéficierait d'avantages d'autant qu'ils n'existent pas !

Les personnels reconnus handicapés peuvent avoir 1000 pts supplémentaires leur permettant d'obtenir un poste fixe sur une zone géographique convoitée (c'est prévu dans le BO de début novembre qu'il suffit de lire). Exemple à Lille, sur la commune de Lille, mais comme 12 collèges sur 15 sont ZEP, évidemment, il peut y avoir de mauvaises surprises. Il faut donc savoir si on préfère un poste éloigné et plus tranquille, voire être TZR plutôt que d'être proche géographiquement.

Pour le reste (1000 pts + les personnels handicapés de l'académie de Lille n'ayant pas de mesure de carte), je ne prétends rien, je ne fais que lire la circulaire mutations officielle

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 20 Fév 2013 - 16:04

@Karine B. a écrit:
@ludordf a écrit:Oui j'ai vu cela. Je ne fais que relayer ;-)
Voici la réponse de Ninja :
Non je ne vais pas "incendier" l'auteur de cette réponse. Cela ferait un handicapé de plus.
Toutefois ces postes réservés ne le sont pas sinon comment expliqueriez vous qu'une collègue atteinte de sclérose en plaques soit affectée dans un établissement ZEP + établissement violent. Où sont donc ces postes réservés. Le barème des mutations quelles qu'elles soient s'applique à tous handicapés ou pas et si le handicap est incompatible avec le lieu d'exercice, l'enseignant handicapé n'a qu'à serrer les dents. C'est hélas pour moi ce que je fais depuis 11 très longues années après 11 demandes de mutation stériles bien qu'argumentées.
Je ne peux pas laisser dire et croire des contrevérités surtout quand tant de profs comme moi en souffrent horriblement.
Alors avant de prétendre que les handicapés ont des avantages, posez vous les bonnes questions et imaginez vous à leur place. Supporteriez vous de telles situation ?
Je cherchais de l'aide sur ce site, pas de passer pour quelqu'un de chanceux qui bénéficierait d'avantages d'autant qu'ils n'existent pas !

Les personnels reconnus handicapés peuvent avoir 1000 pts supplémentaires leur permettant d'obtenir un poste fixe sur une zone géographique convoitée (c'est prévu dans le BO de début novembre qu'il suffit de lire). Exemple à Lille, sur la commune de Lille, mais comme 12 collèges sur 15 sont ZEP, évidemment, il peut y avoir de mauvaises surprises. Il faut donc savoir si on préfère un poste éloigné et plus tranquille, voire être TZR plutôt que d'être proche géographiquement.

Pour le reste (1000 pts + les personnels handicapés de l'académie de Lille n'ayant pas de mesure de carte), je ne prétends rien, je ne fais que lire la circulaire mutations officielle

Ça se passe exactement ainsi en Lorraine aussi.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par ludordf le Jeu 21 Fév 2013 - 16:42

A noter que les 1000 points ne s'appliquent pas à des vœux établissement, ce qui peut être problématique pour un handicapé qui risque de se retrouver dans un établissement inadapté. Vaste débat ...

_________________
La suite sur http://www.ruedesprofs.com

ludordf
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 21 Fév 2013 - 16:45

@ludordf a écrit:A noter que les 1000 points ne s'appliquent pas à des vœux établissement, ce qui peut être problématique pour un handicapé qui risque de se retrouver dans un établissement inadapté. Vaste débat ...

Dans de nombreuses commissions auxquelles j'ai assisté, l'administration s'arrangeait pour nous empêcher de mettre les personnes handicapées ailleurs que dans la "tête de ROC", c'est-à-dire dans les villes, généralement mieux équipées. Effectivement, c'est un vaste débat. Mais que demandez-vous finalement? Une forme de discrimination positive? Ne vaudrait-il mieux pas une mise aux normes des établissements, plus simplement, plutôt que des postes réservés?

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par ludordf le Jeu 21 Fév 2013 - 16:47

Moi je ne demande rien, je réponds aux questions et débats.
La discrimination positive n'est pas une solution. La véritable solution consiste à offrir des établissements adaptés à tous, handicapés ou non. Toutefois, on en est très loin malgré la loi de 2005.
Alors je comprends le cri de détresse de ces handicapés qui se plaignent de deviir se contenter de ce qu'ils ont alors même qu'ils ont droit comme tout le monde à tous les établissements.

_________________
La suite sur http://www.ruedesprofs.com

ludordf
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Sugnet le Jeu 21 Fév 2013 - 18:57

Perso il me faudrait seulement une salle fixe disposée en U pour faciliter mes déplacements et réduire la fatigue, avec un siège à roulettes que je peux fournir. De préférence au rez de chaussée mais j'en demande pas tant. En plus vu que mes collègues (tous) arrivés après moi ont leur salle sans problème de mobilité et sans faire spécialement de la pédago nécessitant de ballader beaucoup de matériel, j'ai pas l'impression de demander quelque chose de luxueux. Mais même ça c'est trop difficile, alors je participe au mouvement l'année prochaine et si je n'obtiens rien je pense sérieusement à la démission...Et je ne suis pas encore handicapée, j'essaie juste d'éviter de le devenir (suite en plus à un accident de travail, violence d'élèves, je rappelle).
Un peu de bon sens dans les équipes résoudrait les problèmes dans la plupart des cas. Mais le bon sens chais pas...C'est de plus en plus rare...Peut-être à cause de l'expression "bon sens paysan", les gens ont peur de passer pour des bouseux, je cherche une réponse à la bêtise qui m'entoure ou pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué...

_________________
" Le silence est comme une note suspendue qui permet de mieux entendre celle qui précède et celle qui suit. Ecole du respect, il prépare la qualité de notre présence à l'autre et la qualité de la rencontre..." Michel Hubault

Sugnet
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Karine B. le Jeu 21 Fév 2013 - 23:56

@ludordf a écrit:A noter que les 1000 points ne s'appliquent pas à des vœux établissement, ce qui peut être problématique pour un handicapé qui risque de se retrouver dans un établissement inadapté. Vaste débat ...

ça dépend du handicap : quand c'est un handicap moteur (fauteuil) ou une déficience visuelle, le groupe de travail peut choisir de mettre le collègue en "voeu 0" pour que ce soit l'établissement à la sortie de la bouche de métro ou celui avec un aménagement pour un fauteuil

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Skitti le Sam 21 Juin 2014 - 9:41

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Karine B. a écrit:
@ludordf a écrit:Oui j'ai vu cela. Je ne fais que relayer ;-)
Voici la réponse de Ninja :


Les personnels reconnus handicapés peuvent avoir 1000 pts supplémentaires leur permettant d'obtenir un poste fixe sur une zone géographique convoitée (c'est prévu dans le BO de début novembre qu'il suffit de lire). Exemple à Lille, sur la commune de Lille, mais comme 12 collèges sur 15 sont ZEP, évidemment, il peut y avoir de mauvaises surprises. Il faut donc savoir si on préfère un poste éloigné et plus tranquille, voire être TZR plutôt que d'être proche géographiquement.

Pour le reste (1000 pts + les personnels handicapés de l'académie de Lille n'ayant pas de mesure de carte), je ne prétends rien, je ne fais que lire la circulaire mutations officielle

Ça se passe exactement ainsi en Lorraine aussi.

Alors, non désolée, ça ne se passe pas comme ça en Lorraine aussi.
Les 1000 points, c'est pas automatique. D'ailleurs pas qu'en lorraine. Ce n'est pas parce qu'on est reconnu handicapé qu'on a automatiquement des passe-droits. Ce que je crois que vous oubliez très largement dans ces posts où vous vous permettez de commenter une situation que vous ne vivez pas, n'avez jamais vécu, ou que tout juste vous avez pu observer de loin... c'est qu'une personne handicapée a DES DIFFICULTÉS A CONSERVER SON EMPLOI. Et que c'est à ce titre qu'on octroie des bonifs, ou que l'on procède à des aménagements de poste.
Ce n'est ni de la discrimination positive, ni un passe-droits, ni injuste vis à vis du reste du monde.
Ne serait-ce que pour ces 1000 points, il faut prouver par A+B que la mutation améliore nos conditions de vie. Et même si on le prouve par A+B, c'est au bon bon vouloir d'un simple médecin généraliste.
Il y a tant de personnels en situation de handicap qui se retrouvent sans ces 1000 points, balancés sur des postes à des années lumières d'être compatible avec leur situation (au passage, la mise aux normes des établissements, oui, mais ce n'est pas suffisant, notamment pour ceux qui ont besoin d'être proche d'un centre de soins). Quant aux postes en vœu 0 pour les personnels handicapés... http://www.neoprofs.org/t22600p40-les-1000-points-pour-situation-de-handicap-mythe-ou-realite
Je vous renvoie au témoignage d'Estelleaude page 3, pour les voeux 0 en cas de déficience visuelle...c'est beau si cela correspondait à une réalité courante.
Dans ma discipline cette année, il y a eu en revanche beaucoup de voeux 0 attribués à des ex-contractuels issus du concours réservé (qui se sont largement vanté d'avoir bénéficié du soutien du corps d'inspection)... Si on pointe du doigt les avantages réservés à une minorité, n'oublions pas les autres... Sauf que ma minorité à moi, elle est dans une situation dont vous ne voudriez pas, et pour rien au monde.
A moins que ça ne vous tente de faire l'expérience, et de ne pas pouvoir faire comme moi un pas devant l'autre sans ressentir une douleur que seule de la morphine en intra veineuse soulage, mais juste un peu... Ou de vivre en ne distinguant au mieux que les ombres, et la lumière, ou encore de perdre l'usage de votre bras, ou de vos deux jambes.
Contrairement à ce que vous semblez penser, faire reconnaître son handicap c'est long... en parler c'est dur car on subit le regard des autres (et là, on la sent passer la discrimination...)...et faire valoir nos droits: c'est un chemin de croix (désolée pour la réf).  
Rien ne nous est acquis, et je ne peux pas laisser dire ce que je lis, cela ne fait que cultiver une représentation sociale largement erronée du handicap.

Skitti
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Karine B. le Sam 21 Juin 2014 - 9:51

@Skitti a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Karine B. a écrit:

Les personnels reconnus handicapés peuvent avoir 1000 pts supplémentaires leur permettant d'obtenir un poste fixe sur une zone géographique convoitée (c'est prévu dans le BO de début novembre qu'il suffit de lire). Exemple à Lille, sur la commune de Lille, mais comme 12 collèges sur 15 sont ZEP, évidemment, il peut y avoir de mauvaises surprises. Il faut donc savoir si on préfère un poste éloigné et plus tranquille, voire être TZR plutôt que d'être proche géographiquement.

Pour le reste (1000 pts + les personnels handicapés de l'académie de Lille n'ayant pas de mesure de carte), je ne prétends rien, je ne fais que lire la circulaire mutations officielle

Ça se passe exactement ainsi en Lorraine aussi.

Alors, non désolée, ça ne se passe pas comme ça en Lorraine aussi.
Les 1000 points, c'est pas automatique. D'ailleurs pas qu'en lorraine.

C'est pour ça qu'on utilise "peuvent" et pas "doivent"

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Cath le Sam 21 Juin 2014 - 10:03

Skitti, je ne comprends pas la virulence de ta réaction.
Si personne ne peut rien dire au motif que " vous permettez de commenter une situation que vous ne vivez pas, n'avez jamais vécu, ou que tout juste vous avez pu observer de loin... ", ça va vite limiter les échanges.
Jouer sur "A moins que ça ne vous tente de faire l'expérience, et de ne pas pouvoir faire comme moi un pas devant l'autre sans ressentir une douleur que seule de la morphine en intra veineuse soulage, mais juste un peu... Ou de vivre en ne distinguant au mieux que les ombres, et la lumière, ou encore de perdre l'usage de votre bras, ou de vos deux jambes. " est inutile, personne ici n'est décideur.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Skitti le Sam 21 Juin 2014 - 10:06

@Karine B. a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Je vais peut-être me faire incendier, mais si je reconnais l'incroyable difficulté d'être handicapé et enseignant, je conteste (en partie en tout cas) l'aspect "impossibilité de muter": dans ce domaine, il existe en général des cadres adaptés dans les CAPA et les handicapés occupent souvent des postes bloqués dans des établissements qui leur sont accessibles (dans mon académie, par exemple, ce sont souvent des établissements de centre-ville qui sont très demandés: je comprends qu'on bloque des postes pour les RQTH, mais quand il s'agit d'un poste très demandé par des collègues qui parfois attendent ces postes longtemps, cela peut agacer).

+ 1 : les professeurs handicapés bénéficient bien souvent de 1000 pts de bonus, dans l'académie de Lille ils ne peuvent être victimes de MCS sauf quand ils sont seuls dans leur discipline

Et c'est aussi pour cela que le "souvent" n'est pas l'adverbe qui reflète le mieux la situation.

Skitti
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Skitti le Sam 21 Juin 2014 - 10:24

@Cath a écrit:Skitti, je ne comprends pas la virulence de ta réaction.
Si personne ne peut rien dire au motif que " vous permettez de commenter une situation que vous ne vivez pas, n'avez jamais vécu, ou que tout juste vous avez pu observer de loin... ", ça va vite limiter les échanges.
Jouer sur "A moins que ça ne vous tente de faire l'expérience, et de ne pas pouvoir faire comme moi un pas devant l'autre sans ressentir une douleur que seule de la morphine en intra veineuse soulage, mais juste un peu... Ou de vivre en ne distinguant au mieux que les ombres, et la lumière, ou encore de perdre l'usage de votre bras, ou de vos deux jambes. " est inutile, personne ici n'est décideur.

Alors, pour être claire, j'en ai ras le bol qu'on pointe du doigt les "pseudo avantages" réservés aux personnes handicapées. ça c'est inutile.
J'en ai juste marre qu'on pointe du doigt une mesure qui n'est pas prise systématiquement. Si elle l'est, c'est que la situation est critique. Et si certains déplorent le fait qu'il y ait des postes réservés, ou attribués en raison d'un handicap, alors ok, j'adhère pleinement au "tu veux ma place, prends mon handicap, et tout ce qui va avec". Parce que comme tu dis, on a pas choisi ce qui nous arrive.
Surtout que la plupart du temps, qui s'intéresse au handicap et prend le temps d'imaginer ses répercussions sur la vie quotidienne des personnes?
Pas grand monde.

Skitti
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Karine B. le Sam 21 Juin 2014 - 10:42

@Skitti a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Je vais peut-être me faire incendier, mais si je reconnais l'incroyable difficulté d'être handicapé et enseignant, je conteste (en partie en tout cas) l'aspect "impossibilité de muter": dans ce domaine, il existe en général des cadres adaptés dans les CAPA et les handicapés occupent souvent des postes bloqués dans des établissements qui leur sont accessibles (dans mon académie, par exemple, ce sont souvent des établissements de centre-ville qui sont très demandés: je comprends qu'on bloque des postes pour les RQTH, mais quand il s'agit d'un poste très demandé par des collègues qui parfois attendent ces postes longtemps, cela peut agacer).

+ 1 : les professeurs handicapés bénéficient bien souvent de 1000 pts de bonus, dans l'académie de Lille ils ne peuvent être victimes de MCS sauf quand ils sont seuls dans leur discipline

Et c'est aussi pour cela que le "souvent" n'est pas l'adverbe qui reflète le mieux la situation.

as-tu des statistiques ? Moi, oui, la plupart des dossiers présentés en GT à Lille (80 %) ont un avis favorable

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Cath le Sam 21 Juin 2014 - 11:00

@Skitti a écrit:
@Cath a écrit:Skitti, je ne comprends pas la virulence de ta réaction.
Si personne ne peut rien dire au motif que " vous permettez de commenter une situation que vous ne vivez pas, n'avez jamais vécu, ou que tout juste vous avez pu observer de loin... ", ça va vite limiter les échanges.
Jouer sur "A moins que ça ne vous tente de faire l'expérience, et de ne pas pouvoir faire comme moi un pas devant l'autre sans ressentir une douleur que seule de la morphine en intra veineuse soulage, mais juste un peu... Ou de vivre en ne distinguant au mieux que les ombres, et la lumière, ou encore de perdre l'usage de votre bras, ou de vos deux jambes. " est inutile, personne ici n'est décideur.

Alors, pour être claire, j'en ai ras le bol qu'on pointe du doigt les "pseudo avantages" réservés aux personnes handicapées. ça c'est inutile.  
J'en ai juste marre qu'on pointe du doigt une mesure qui n'est pas prise systématiquement. Si elle l'est, c'est que la situation est critique. Et si certains déplorent le fait qu'il y ait des postes réservés, ou attribués en raison d'un handicap, alors ok, j'adhère pleinement au "tu veux ma place, prends mon handicap, et tout ce qui va avec". Parce que comme tu dis, on a pas choisi ce qui nous arrive.
Surtout que la plupart du temps, qui s'intéresse au handicap et prend le temps d'imaginer ses répercussions sur la vie quotidienne des personnes?
Pas grand monde.

J'ai relu tout le fil, pensant avoir raté quelque chose.
Je n'ai vu personne "pointant du doigt des pseudo-avantages", ni "déplorant le fait qu'il y ait des postes réservés", ou attribués en raison d'un handicap".
Tout au plus un contributeur a-t-il suggéré qu'il serait préférable d'adapter tous les lycées plutôt que certains postes, ce qui au passage, me parait frappé au coin du bon sens.
Sinon, il me semble que tous se sont étonnés que les aménagements ne soient pas systématiques et que l'éducation une fois de plus, ne soit pas nationale.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Skitti le Sam 21 Juin 2014 - 11:20

@Karine B. a écrit:
@Skitti a écrit:
@Karine B. a écrit:

+ 1 : les professeurs handicapés bénéficient bien souvent de 1000 pts de bonus, dans l'académie de Lille ils ne peuvent être victimes de MCS sauf quand ils sont seuls dans leur discipline

Et c'est aussi pour cela que le "souvent" n'est pas l'adverbe qui reflète le mieux la situation.

as-tu des statistiques ? Moi, oui, la plupart des dossiers présentés en GT à Lille (80 %) ont un avis favorable

3 dossier sur 4 rejetés. On en revient au fil ci dessous:
http://www.neoprofs.org/t22600p40-les-1000-points-pour-situation-de-handicap-mythe-ou-realite
Il y a certainement des différences de traitement des dossiers entre les académies.

Skitti
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Professeur handicapé : inégalité ?

Message par Zaza1002 le Sam 21 Juin 2014 - 21:56

Il faudrait que la loi de 2005 soit appliquée afin que les collègues mais aussi les enfants aient un accès dans TOUS les établissements....
Mais je pense que c'est un doux rêve....malheureusement...

Zaza1002
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum