Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
oli54
Niveau 5

Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

par oli54 le Lun 18 Fév 2013 - 20:32
Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

L'objet de ce sujet, c'est de souligner qu'il faut prendre en compte beaucoup plus que le seul intérêt des enfants pour améliorer le "niveau général".
Cette focalisation sur l' "intérêt de l'enfant" ne garantit pas, loin de là, la hausse du niveau général, alors que c'est l'ambition annoncée du projet.

Même si cette argumentation n'est qu'une posture (l'intérêt des enfants, c'est d'abord d'être moins entassés), il ne faut pas espérer des progrès à long terme en suivant une telle logique.

Lorsque Peillon s'étiquette "ministre des élèves", à mon avis, il fait une grossière erreur.
Lorsque les dindons disent : "aujourd'hui, nous devons tous nous rassembler autour du seul et unique intérêt à considérer, celui des enfants !", c'est peut-être la même erreur.

Peillon n'est pas plus le ministre des élèves que le ministre des enseignants. Pourquoi commettre la même erreur que Sarkosy, roi de la division ?
Peillon devrait être le ministre de l'éducation nationale.

En considérant que le seul et unique intérêt essentiel est celui des enfants, est-ce que l'on ne risque pas de faire la même erreur que ceux qui considèrent les enfants comme des "enfants - roi " ?
Si le bien être ou l'épanouissement des élèves est la seule chose qui compte, alors peu importerait le mal être des adultes dans les écoles. Les pédagogues présents dans les écoles (professeurs, animateurs, ATSEM) ne seraient alors que des esclaves au service des enfants, les prenant par la main et les menant sur la route du savoir...
Désolé de vous contredire mais non, il n'y a pas un seul et unique intérêt...

L'objectif de Peillon devrait être d'améliorer l'éducation nationale.
Or lorsque l'on veut tenter de modifier une relation éducative, tout éducateur sait que 4 pôles interviennent dans une sorte de système. Toucher à un facteur sans se soucier des autres facteurs, c'est ne pas maitriser cette relation éducative.

Comme dans une situation basique d'apprentissage, l'éducation nationale est déterminée par les 4 pôles suivants, sans que ceux-ci soient classés par hiérarchie :
1) les élèves : motivation, capacité d'attention, de concentration, disponibilité, confiance et respect envers le professeur, intérêt pour les savoirs, leur nombre (ou le surnombre), leurs différentes capacités, les différents conditionnements auxquels ils sont quotidiennement soumis, l'hygiène de vie (maladie ou parasite éventuels, nourriture, sommeil...)...
2) les enseignants : on retrouve à peu près la même liste que ci-dessus plus les choix pédagogiques et didactiques...
3) les savoirs enseignés : les programmes officiels, les apprentissages non officiels (tout ce qui n'est pas dans les programmes officiels et qui est enseigné)...
4) le milieu extérieur : souvent oublié, son influence est déterminante. C'est le fourre-tout de tout ce qui peut jouer dans un apprentissage...
Citons pèle mêle :
les locaux et leur confort (espace, acoustique, chauffage, éclairage...)
les parents (au sens large : fratrie, amis de la famille...) et la représentation qu'ils ont de l'école, des profs, la relation éducative qu'ils mettent eux-mêmes en place
le système éducatif
les représentations sur ce système : dogme, croyance, propagande
les voeux et possibilités du système politique
la société française : les parents français, les français sans enfant, ceux qui s'en sortent bien avec le système tel qu'il est, ceux qui voudraient que l'on dépense moins / plus / autant d'argent dans le système éducatif,
la société mondiale : la comparaison avec les performances des autres systèmes éducatifs,

Tout ça pour dire qu'une bonne journée d'école, c'est comme un bon concert à un festival rock...
Si la sono et la salle sont de mauvaise qualité, il y a peu de chance que cela soit un bon concert. Si le groupe ("les profs") est crevé, peu motivé alors il y aura encore moins de chance de faire une bonne prestation... Si à l'extérieur, les critiques rock sont unanimes contre ce groupe, alors ceux qui seront présents prêteront une oreille peu attentive ... Si le public est complétement fatigué des concerts précédents, cela gâchera son écoute...

Jouer sur un des facteurs sans se soucier des autres, c'est risquer l'échec... Améliorer un facteur tout en détériorant un autre ne conduira pas à une amélioration de l'apprentissage...
Il peut y avoir apprentissage si la communication existe entre les pôles enseignant / enseigné.
Mais si on veut améliorer globalement les apprentissages, il faut tout faire pour que les 4 pôles favorisent cet apprentissage.

Pour conclure, je ne tomberai pas non plus dans le piège scolaire, qui consiste à dire "notre seul et unique intérêt, c'est que les enfants apprennent le plus possible"... l'apprentissage à l'école doit être amélioré, dans le respect des individus, avec leurs droits et leurs devoirs. Et jusqu'à preuve du contraire, tous les adultes (et enfants) présents à l'école sont des individus.

Pour améliorer l'éducation nationale, Peillon ferait mieux :
- d'améliorer les conditions globales d'apprentissages des élèves
- d'améliorer les conditions globales d'enseignement des professeurs
- de remettre à plat les savoirs à enseigner (peut-être faut-il hiérarchiser ?)
- essayer de jouer sur les influences du milieu externe :
il y a eu une campagne d'information contre l'obésité, très bien
à quand une véritable campagne d'information sur les conseils d'hygiène de vie pour les enfants par rapport à la télévision (nombre de minutes maximum conseillées par jour / pour quel programme), aux jeux vidéos, aux écrans en général... certains parents laissent leurs enfants s'enfermer dans un série de conditionnements nuisibles aux apprentissages...
demander à la télévision privée et nationale de jouer un véritable rôle éducatif : pour les langues, un film devrait être diffusé d'abord dans sa version originale avec sous titre en français ou en langue originale (on pourrait éventuellement choisir le doublage en se dépatouillant avec le menu) et non l'inverse... imposer aux heures d'écoute des enfants des programmes éducatifs courts et attrayants...
enfin ça c'est un autre sujet...




Dernière édition par oli54 le Mer 20 Fév 2013 - 14:57, édité 1 fois (Raison : orthographe / précision)
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

par gauvain31 le Lun 18 Fév 2013 - 20:46
Merci pour ce message oli54 et je te félicite d'avoir parler de "'l'oubli" de l'éducation nationale à informer les élèves sur les dangers des écrans car ils sont nuisibles pour la mémorisation et la concentration.

pourquoi d'ailleurs ne fait elle pas de campagne de sensibilisation? Peur de ne pas passer à la télé???? Razz
avatar
oli54
Niveau 5

Re: Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

par oli54 le Lun 18 Fév 2013 - 20:50
@gauvain31 a écrit:Merci pour ce message oli54 et je te félicite d'avoir parler de "'l'oubli" de l'éducation nationale à informer les élèves sur les dangers des écrans car ils sont nuisibles pour la mémorisation et la concentration.

pourquoi d'ailleurs ne fait elle pas de campagne de sensibilisation? Peur de ne pas passer à la télé???? Razz

ceci est un véritable sujet qu'il serait intéressant de lancer...
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

par gauvain31 le Lun 18 Fév 2013 - 20:52
Peur de ne pas conditionner les jeunes au diktat de la consommation??
avatar
StephC
Niveau 2

Re: Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

par StephC le Lun 18 Fév 2013 - 21:18
Un tétraèdre ? :gratte:

"Il est difficile aujourd'hui de bien parler de l'école. Chacun croit avoir des choses intelligentes à dire sur elle, alors qu'à moins de se tenir fermement à quelques principes simples, on ne fait qu'ajouter sa voix au flot de mensonges, d'approximations, d'idées fausses et de propos vides de sens qu'une grande partie des instances dirigeantes de l'Éducation nationale et de nos élites ou soi-disant telles profère en permanence. Le trait le plus remarquable de ce discours public sur l'éducation est qu'il parle de tout sauf de l'essentiel. Sans cesse on demande à l'école des améliorations : de s'occuper plus de ceci ou cela qu'elle aurait prétendument négligé, de tenir davantage compte de tel ou tel facteur extérieur qu'elle aurait ignoré, etc. On fait semblant de croire que le coeur de l'enseignement est resté pareil à lui même, et que son contenu va de soi pour tous. Or, l'essentiel de l'école, qui aurait dû rester quasiment immuable, s'est peu à peu évaporé, et si nos responsables de l'éducation et nos faiseurs d'opinion n'en parlent pas, c'est qu'ils ne savent plus eux mêmes quel est cet essentiel ni, en fait, pourquoi l'école existe. Nos classes dirigeantes ont perdu le sens de l'école, exactement de la même façon qu'un peuple peut perdre la foi : l'ayant perdue, il ne sait plus ce que c'est."

Laurent Lafforgue
"Comment parler de l'école ?"
Allocution prononcée à titre de personnalité indépendante, le 17 juin 2006, devant le Conseil national du "Forum des Républicains Sociaux"
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

par User5899 le Lun 18 Fév 2013 - 22:41
@oli54 a écrit:
@gauvain31 a écrit:Merci pour ce message oli54 et je te félicite d'avoir parler de "'l'oubli" de l'éducation nationale à informer les élèves sur les dangers des écrans car ils sont nuisibles pour la mémorisation et la concentration.

pourquoi d'ailleurs ne fait elle pas de campagne de sensibilisation? Peur de ne pas passer à la télé???? Razz

ceci est un véritable sujet qu'il serait intéressant de lancer...

Il y en a un quelque part.
avatar
oli54
Niveau 5

TÉTRAÈDRE PÉDAGOGIQUE DE FAERBER

par oli54 le Lun 18 Fév 2013 - 23:17
@StephC a écrit:Un tétraèdre ? :gratte:

Le tétraèdre est juste une image pour représenter les différentes relations qui peuvent se nouer entre 4 pôles différents...
TÉTRAÈDRE DE LOMBART
TÉTRAÈDRE PÉDAGOGIQUE DE FAERBER
Le tétraèdre est une image améliorée du triangle didactique enseignant / enseigné / savoir
cf Yves Chevallard (1985)
Le triangle didactique étant déjà une représentation améliorée de la relation élève / prof
"Un outil fréquemment utilisé... pour analyser les dispositifs et les scénarios, est le triangle pédagogique (cf. fig. 1) qui permet d’analyser les
fonctionnements et les dysfonctionnements des situations d'apprentissage."

Cet outil d'analyse est applicable aux différents domaines d'apprentissages... et plus largement à une représentation de la communication...
un message... un émetteur... un récepteur... un milieu ambiant...
La relation éducative comme système interactif...
Non ? cela ne fait pas écho... ? Si le jargon utilisé ne fait pas écho en vous, peu importe, c'est du bla bla théorique...
Tout le monde sera d'accord pour dire que dans la réussite d'un apprentissage, interviennent 4 choses : la chose que l'on veut enseigner, l'enseignant, l'enseigné et le milieu où tout cela se place... c'est presque une lapalissade...

http://distances.teluq.ca/wp-content/uploads/2011/06/Triangle_YJermam.pdf
http://tecfa.unige.ch/perso/lombardf/publications/REF03/REF-03-tetraedre-lombard.pdf
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

par JPhMM le Lun 18 Fév 2013 - 23:19
@StephC a écrit:Un tétraèdre ? :gratte:
Also Known As Simplexe le bien nommé.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Simplexe

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

par JPhMM le Lun 18 Fév 2013 - 23:23
@oli54 a écrit:Tout le monde sera d'accord pour dire que dans la réussite d'un apprentissage, interviennent 4 choses : la chose que l'on veut enseigner, l'enseignant, l'enseigné et le milieu où tout cela se place... c'est presque une lapalissade...
Tellement une lapalissade qu'il manque le média.

Dès lors c'est au moins un pentachore didactique. Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
StephC
Niveau 2

Re: Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

par StephC le Lun 18 Fév 2013 - 23:27
hé les amis vous êtes sympas mais j'ai fait maths sup ! :shock:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Lafforgue
avatar
oli54
Niveau 5

Re: Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

par oli54 le Lun 18 Fév 2013 - 23:42
@JPhMM a écrit:
@oli54 a écrit:Tout le monde sera d'accord pour dire que dans la réussite d'un apprentissage, interviennent 4 choses : la chose que l'on veut enseigner, l'enseignant, l'enseigné et le milieu où tout cela se place... c'est presque une lapalissade...
Tellement une lapalissade qu'il manque le média.

Dès lors c'est au moins un pentachore didactique. Laughing

Un des côtés du tétraèdre est le lien établi entre l'élève et l'enseignant : ce côté inclut les relations qui se nouent entre ces 2 pôles, y compris le message et le mode de diffusion de ce message, le message émis par l'enseignant et le feedback de l'élève ainsi que les modalités d'émission.
Le media joue bien évidemment dans la relation d'apprentissage, mais il dépend de ces 2 pôles, ce n'est donc pas un pôle en soi, non ?

avatar
oli54
Niveau 5

Re: Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

par oli54 le Lun 18 Fév 2013 - 23:48
@StephC a écrit:hé les amis vous êtes sympas mais j'ai fait maths sup ! :shock:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Lafforgue

Respect alors !

Aucun rapport mais pourrais tu me dépanner ?
J'ai mis ce topic en ligne et il faudrait valider les raisonnements pour qu'il ne moisisse pas pendant des lustres dans la section math
si tu as le temps, stp jette un coup d'oeil (il y a quelques règles de trois, des pourcentages et une pondération si c'est le bon terme)
Thanx
http://www.neoprofs.org/t57570-combien-de-profs-pe-en-plus-pour-qu-il-y-ait-en-moyenne-20-enfants-par-classe-73-000
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

par User5899 le Mar 19 Fév 2013 - 1:31
Moi, mon truc, c'est plutôt le fluide dodécagonal professeur
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

par JPhMM le Mar 19 Fév 2013 - 7:19
@oli54 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@oli54 a écrit:Tout le monde sera d'accord pour dire que dans la réussite d'un apprentissage, interviennent 4 choses : la chose que l'on veut enseigner, l'enseignant, l'enseigné et le milieu où tout cela se place... c'est presque une lapalissade...
Tellement une lapalissade qu'il manque le média.

Dès lors c'est au moins un pentachore didactique. Laughing

Un des côtés du tétraèdre est le lien établi entre l'élève et l'enseignant : ce côté inclut les relations qui se nouent entre ces 2 pôles, y compris le message et le mode de diffusion de ce message, le message émis par l'enseignant et le feedback de l'élève ainsi que les modalités d'émission.
Le media joue bien évidemment dans la relation d'apprentissage, mais il dépend de ces 2 pôles, ce n'est donc pas un pôle en soi, non ?

Je sais bien, mais si vous commencez à dire que "le milieu où tout cela se place" serait un pôle, alors tout est possible... alors pourquoi pas le média ? ce ne serait pas moins un pôle que le milieu (d'ailleurs...).
De plus pour les pédago, la multiplication des sommets ne sert qu'à justifier les noms des segments qui relient les paires de sommets.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

par JPhMM le Mar 19 Fév 2013 - 7:22
Cripure a écrit:Moi, mon truc, c'est plutôt le fluide dodécagonal professeur
Tiens, il m'est urgent de relire Lucrèce. Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
oli54
Niveau 5

Re: Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

par oli54 le Mar 19 Fév 2013 - 20:25
C'est vrai de toute façon que le media est important dans la réussite d'un apprentissage :
tableau noir, tableau blanc, TBI, affichage, parole de l'enseignant, démonstration, gestuelle, logiciel...
En général, c'est l'enseignant qui fixe cela en fonction des possibilités du local, de l'école...

Mais ce n'est pas tellement l'objet du débat ici...

L'objet c'était de souligner qu'il faut prendre en compte beaucoup plus que le seul intérêt des enfants et que cette focalisation sur l' "intérêt" de l'enfant" ne garantit pas loin de là la hausse du niveau général, alors que c'est l'ambition affichée du projet.

Même si cette argumentation n'est qu'une posture (l'intérêt des enfants c'est d'abord d'être moins entassés), il ne faut pas espérer des progrès à long terme en suivant une telle logique.
titecacahouette
Niveau 7

Re: Pour refonder l'école, il ne faut pas considérer que les enfants... mais plutôt le tétraèdre didactique

par titecacahouette le Mar 19 Fév 2013 - 21:05
et l'intérêt du lobbying du tourisme? On l'oublie...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum