Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par marie91270 le Mar 19 Fév 2013 - 19:31

Dédoubler notre insupportable classe de 3ème DP3 dans quelques matières, c'est une des solutions qui a été proposée pour mettre enfin les élèves au travail.

L'idée est intéressante : les élèves ont tellement de difficultés en maths qu'ils refusent de travailler sous prétexte qu'ils ne comprennent pas le cours. Je me suis donc arrangée avec un collègue pour partager la classe avec lui sur certaines heures, en prenant chacun un demi groupe pour retravailler les notions les plus importantes.

Le problème, c'est qu'aujourd'hui les élèves se sont tellement mal comportés avec le collègue qu'il a été obligé de m'en renvoyer quelques uns... La situation a amusé les autres qui ont passé toute la séance a critiquer cette nouvelle organisation (ça sert à rien! de toute façon nous on préfère quand y a qu'un prof! et pourquoi vous voulez nous séparer ?), et à critiquer le collègue. La semaine dernière, j'ai essayé avec une autre collègue, et ça a été pareil... A chaque fois, les collègues sont sortis en faisant un rapport sur la classe (qui ne servira strictement à rien puisque depuis le début de l'année il y a au moins un rapport par jour!).

Je ne sais plus quoi faire... Je n'arrive à rien seule avec ces élèves, et je pensais qu'un dédoublement serait profitable pour tout le monde. Résultat, aucune amélioration et je trouve que la situation est pire qu'avant...

marie91270
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par c0c0 le Mar 19 Fév 2013 - 20:08

Je pense que ça peut-être une vraie bonne idée dans les petites classes quand ils sont encore (parfois) volontaire et récupérables mais c'est vrai qu'en troisième, s'ils ont décidé de ne pas bosser...

Bon ça serait vraiment horrible pour toi et peut-être pas faisable mais tu ne peux pas les "dédoubler avec toi même".
J'avais fait ça pendant ma première année pour des cinquièmes difficiles et c'était un tout petit peu mieux.

Le principal est déjà venu faire une intervention dans la classe ?

Sinon je sais que c'est très mal comme idée mais tu ne peux pas te contenter de leur faire bosser le socle Rolling Eyes ?

C'est vraiment ingrat et déprimant d'enseigner les maths en troisième...

Chez nous les DP3 sont mélangés aux latinistes, c'est difficile à gérer niveau hétérogénéité mais ça permet de ne pas désespérer. Mais bon les DP3 sont aussi assez sympas.

c0c0
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par lilith888 le Mer 20 Fév 2013 - 11:39

Je suis désolée, mon message ne te servira pas à grand chose, mais je dois dire qu'à lire vos difficultés dans ces classes, j'hallucine.
J'ai toujours considéré qu'acquérir des connaissances était une chance et non un dû. S'ils veulent rester dans leur médiocrité, qu'on les y laisse. Point barre.
J'ai des classes très faciles, mais je leur rappelle souvent qu'ils ont de la chance que je leur apprenne des choses. Et comme pas mal d'entre eux ont de l'ambition pour plus tard, c'est un message qui passe bien. C'est triste à admettre, mais il faudrait se rappeler de temps en temps que nous sommes respectables. Donc à respecter. Ne pas tendre la main à ceux qui ne veulent pas la saisir. Ne pas donner de la confiture à des cochons, comme le dit si bien l'adage populaire.

Après, j'ai bien conscience qu'il s'agit là de théorie. En pratique il faut se les farder au quotidien. Je crois que je laisserais tomber à ta place, que je ferais de la garderie, tout en lisant des magazines people en attendant que l'heure passe. Tu ne serais pas en faute. Tu ne peux pas exercer correctement ton métier de toute façon.

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par egomet le Mer 20 Fév 2013 - 11:48

@lilith888 a écrit:Après, j'ai bien conscience qu'il s'agit là de théorie. En pratique il faut se les farder au quotidien. Je crois que je laisserais tomber à ta place, que je ferais de la garderie, tout en lisant des magazines people en attendant que l'heure passe. Tu ne serais pas en faute. Tu ne peux pas exercer correctement ton métier de toute façon.

Moralement non, mais juridiquement?

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par lilith888 le Mer 20 Fév 2013 - 11:54

Eh bien ? avec tous les dysfonctionnements de la direction, de la vie sco... pour lesquels il ne se passe pas grand chose au niveau juridique, ça me ferait mal qu'on s'en prenne à un simple professeur qui n'abandonne pas sa classe, mais qui fait ce qu'on l'oblige insidieusement à faire : de la garderie.

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par Trinity le Mer 20 Fév 2013 - 11:56

Et si, au lieu de dédoubler la classe, vous interveniez à deux ?

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par egomet le Mer 20 Fév 2013 - 12:01

@marie91270 a écrit:Dédoubler notre insupportable classe de 3ème DP3 dans quelques matières, c'est une des solutions qui a été proposée pour mettre enfin les élèves au travail.

L'idée est intéressante : les élèves ont tellement de difficultés en maths qu'ils refusent de travailler sous prétexte qu'ils ne comprennent pas le cours. Je me suis donc arrangée avec un collègue pour partager la classe avec lui sur certaines heures, en prenant chacun un demi groupe pour retravailler les notions les plus importantes.

Le problème, c'est qu'aujourd'hui les élèves se sont tellement mal comportés avec le collègue qu'il a été obligé de m'en renvoyer quelques uns... La situation a amusé les autres qui ont passé toute la séance a critiquer cette nouvelle organisation (ça sert à rien! de toute façon nous on préfère quand y a qu'un prof! et pourquoi vous voulez nous séparer ?), et à critiquer le collègue. La semaine dernière, j'ai essayé avec une autre collègue, et ça a été pareil... A chaque fois, les collègues sont sortis en faisant un rapport sur la classe (qui ne servira strictement à rien puisque depuis le début de l'année il y a au moins un rapport par jour!).

Je ne sais plus quoi faire... Je n'arrive à rien seule avec ces élèves, et je pensais qu'un dédoublement serait profitable pour tout le monde. Résultat, aucune amélioration et je trouve que la situation est pire qu'avant...

A te lire, il me semble qu'ils essaient de maintenir une solidarité de classe contre l'école et le travail. Cet état d'esprit est extrêmement néfaste et doit être cassé de toute urgence. S'ils s'imaginent qu'ils peuvent faire la loi simplement parce qu'ils l'ont décidé collectivement, vous ne pourrez plus rien en tirer par la suite. Mais comment? Est-ce encore possible?

Y a-t-il des leaders identifiables? On pourrait peut-être décider, avec la direction, de les isoler en les mettant dans une autre classe et en prenant des sanctions exemplaires. Quitte, après cela, à revenir sur le dédoublement.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par egomet le Mer 20 Fév 2013 - 12:04

@lilith888 a écrit:Eh bien ? avec tous les dysfonctionnements de la direction, de la vie sco... pour lesquels il ne se passe pas grand chose au niveau juridique, ça me ferait mal qu'on s'en prenne à un simple professeur qui n'abandonne pas sa classe, mais qui fait ce qu'on l'oblige insidieusement à faire : de la garderie.

Mouais. on peut rêver... Rolling Eyes Les lâches qui ne font rien pour affronter les fauteurs de trouble sont les premiers à se défausser sur les autres. furieux Maintenant je ne connais pas les responsables du collège de marie91270.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par marie91270 le Mer 20 Fév 2013 - 13:15

Il n'y a pas de leader dans cette classe (les 2 pires ont été exclus par conseil de discipline en janvier, c'était justement sensé faire un exemple pour les autres! la seule conséquence a été que les élèves se sont mis à sécher les cours pour "ne pas avoir de problèmes!" Pendant une semaine on s'est retrouvés à faire cours à 8 ou 9 élèves).

Effectivement, les élèves sont contre toute forme de travail et d'autorité, et l'esprit de groupe les conforte dans cette attitude. Un seul élève (en difficulté) adopte une attitude "scolaire" (= note le cours!), et il est harcelé par les autres. On a d'ailleurs proposé un changement de classe pour lui (qu'il a refusé).

Intervenir à 2 dans la classe, on a testé. Mais les problèmes sont les mêmes! Les élèves contestent notre autorité, sont insolents... Quand je leur explique que je fais intervenir un collègue de maths dans leur classe pour pouvoir mieux les aider et les faire progresser, ils me répondent que je perds mon temps. Ils refusent de travailler... Je n'avais jamais vu ça...

Faire de la garderie comme le propose Lilith, c'est ce que je fais déjà finalement! Puisque les élèves ne notent pas le cours et ne font pas les exercices... Prendre un magasine et leur dire que j'arrête le cours, je pense qu'ils n'attendent que ça, je les imagine déjà : "madame on peut faire ce qu'on veut alors ? je peux sortir dehors ? je peux écouter de la musique ?"

Depuis 15 jours je ne prépare plus AUCUN cours pour cette classe! A chaque séance, j'écris au tableau 5 exercices du manuel à faire et la page de cours correspondant! C'est noté sur 20, 4 points par exercice et la correction est rapide car peu d'élèves me rendent une feuille... Les élèves travaillent pas groupes de 4, de 5 même si ils veulent, et moi je passe aider ceux qui le souhaitent! (c'est à dire un groupe en général). Les autres, je me contente de faire la police, de veiller à ce que le niveau sonore ne soit pas trop insupportable... Mais je me vois mal faire ça jusqu'à la fin de l'année...

marie91270
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par Malaga le Mer 20 Fév 2013 - 13:21

Marie fleurs

Cette situation est tout bonnement incroyable, d'autant plus qu'elle perdure depuis le mois de septembre. Ces élèves doivent avoir des moyennes catastrophiques. Ils n'ont aucune crainte pour leur orientation (nous avons tous les ans des élèves refusés dans la filière pro qu'ils désiraient parce que leurs bulletins sont trop mauvais) ?

A part en virer 5 ou 6 pour vous retrouver en petit groupe et faire peur (peut-être) aux élèves les plus "craintifs", je ne vois malheureusement aucune solution. pale

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par Madame_Prof le Mer 20 Fév 2013 - 13:23

@lilith888 a écrit:Je suis désolée, mon message ne te servira pas à grand chose, mais je dois dire qu'à lire vos difficultés dans ces classes, j'hallucine.
J'ai toujours considéré qu'acquérir des connaissances était une chance et non un dû. S'ils veulent rester dans leur médiocrité, qu'on les y laisse. Point barre.
J'ai des classes très faciles, mais je leur rappelle souvent qu'ils ont de la chance que je leur apprenne des choses. Et comme pas mal d'entre eux ont de l'ambition pour plus tard, c'est un message qui passe bien. C'est triste à admettre, mais il faudrait se rappeler de temps en temps que nous sommes respectables. Donc à respecter. Ne pas tendre la main à ceux qui ne veulent pas la saisir. Ne pas donner de la confiture à des cochons, comme le dit si bien l'adage populaire.

Après, j'ai bien conscience qu'il s'agit là de théorie. En pratique il faut se les farder au quotidien. Je crois que je laisserais tomber à ta place, que je ferais de la garderie, tout en lisant des magazines people en attendant que l'heure passe. Tu ne serais pas en faute. Tu ne peux pas exercer correctement ton métier de toute façon.

Très simpliste en plus comme théorie.

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par Invité le Mer 20 Fév 2013 - 13:29

Tu verras que ce n'est pas si simple quand tu te seras cognée une classe de ce calibre, Madame Prof.
Parce que je t'assure qu'avec une classe catastrophique, et on était encore loin de ce que vit Marie avec cette classe, l'an dernier, j'en suis venue certains jours à penser ce genre de trucs. On a aussi le droit, de temps en temps de se sentir impuissant et de dire que rien ne sert à ces jeunes gens.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par roxanne le Mer 20 Fév 2013 - 13:32

Le travail de groupes noté avait été une solution face à classe horrible de bep.Ils ne faisaient pas plus de bruits comme ça et ceux qui voulaient bosser pouvaient le faire.
Sinon, avec des 3) zoos, je donnais des interros pour lesquelles ils avaient droit aux cours, du coup , les quelques-uns qui le prenaient encore ne se décourageaient pas, et quelques autres s'y étaient mis.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par Edgar le Mer 20 Fév 2013 - 13:33

Il faut tout essayer.

Parlez-vous d'une DP3 ou d'une DP6 collège ? Pour tout vous dire, nous avions testé une DP6 (on nous avait imposé une DP6 à l'IA dans un marchandage pour essayer de sauver une classe de 6ème), et vraiment ces classes ont épuisé les meilleures volontés, mêmes les collègues les plus drogués à l'expérimentation pédagogique et au projet et qui voient le bien partout même quand il n'est pas là. Tous ont baissé les armes devant ces classes constituées d'élèves qui étaient le rebut de tous les collèges alentour, montés avec des dossiers de motivation douteux et dont les autres écoles étaient bien contentes de se débarrasser pour éviter des conseils de discipline par exemple.

Lorsqu'un jour, je me suis ouvert de notre découragement vis à vis de mon CDE, celui a compati en me disant que l'inspection lui avait dit que nous devions être plutôt contents au contraire car nous étions un des seuls DP6 de l'Académie sans retour de cas de violence, dont c'était plutôt satisfaisant comme résultat.

J'ai réglé le problème en demandant ma mutation un jour où j'en étais venu aux mains avec un élève tant j'en avais marre, et tout ceci n'est plus qu'un lointain souvenir.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par lilith888 le Mer 20 Fév 2013 - 13:40

@Madame_Prof a écrit:
@lilith888 a écrit:Je suis désolée, mon message ne te servira pas à grand chose, mais je dois dire qu'à lire vos difficultés dans ces classes, j'hallucine.
J'ai toujours considéré qu'acquérir des connaissances était une chance et non un dû. S'ils veulent rester dans leur médiocrité, qu'on les y laisse. Point barre.
J'ai des classes très faciles, mais je leur rappelle souvent qu'ils ont de la chance que je leur apprenne des choses. Et comme pas mal d'entre eux ont de l'ambition pour plus tard, c'est un message qui passe bien. C'est triste à admettre, mais il faudrait se rappeler de temps en temps que nous sommes respectables. Donc à respecter. Ne pas tendre la main à ceux qui ne veulent pas la saisir. Ne pas donner de la confiture à des cochons, comme le dit si bien l'adage populaire.

Après, j'ai bien conscience qu'il s'agit là de théorie. En pratique il faut se les farder au quotidien. Je crois que je laisserais tomber à ta place, que je ferais de la garderie, tout en lisant des magazines people en attendant que l'heure passe. Tu ne serais pas en faute. Tu ne peux pas exercer correctement ton métier de toute façon.

Très simpliste en plus comme théorie.

Puis-je te demander de développer ?

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par Marie Laetitia le Mer 20 Fév 2013 - 13:42

holderfar a écrit:Tu verras que ce n'est pas si simple quand tu te seras cognée une classe de ce calibre, Madame Prof.
Parce que je t'assure qu'avec une classe catastrophique, et on était encore loin de ce que vit Marie avec cette classe, l'an dernier, j'en suis venue certains jours à penser ce genre de trucs. On a aussi le droit, de temps en temps de se sentir impuissant et de dire que rien ne sert à ces jeunes gens.

topela

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par Cath le Mer 20 Fév 2013 - 13:48

Il faudrait peut-être convoquer tous les parents? Avec coup de fil à ceux qui ne viennent jamais...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par Edgar le Mer 20 Fév 2013 - 13:50

Certains parents vont dire que vous les dérangez, que c'est à vous de régler le problème et d'éduquer leur gosse, "vous voulez que je fasse quoi ? " (nous avons eu cela), d'autres ne répondront pas. Si lle cas dont parle la collègue correspond à ce que j'ai connu, j'ai bien peur que vous ne vous rendiez pas du tout compte de la situation réelle.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par marie91270 le Mer 20 Fév 2013 - 13:51

Bof... Si tu voyais les situations familiales dans cette classe tu verrais qu'on ne peut pas attendre grand chose des parents...

(déjà y a une maman qui a voulu se plaindre de moi à l'IA le jour où j'ai collé son fils car il m'avait demandé de me taire! (oui oui!))

marie91270
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par lilith888 le Mer 20 Fév 2013 - 13:56

Le seul conseil pour moi c'est : ménagez-vous, laissez tomber, traitez-les comme ils le méritent.

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par egomet le Mer 20 Fév 2013 - 14:05

@marie91270 a écrit:Il n'y a pas de leader dans cette classe (les 2 pires ont été exclus par conseil de discipline en janvier, c'était justement sensé faire un exemple pour les autres! la seule conséquence a été que les élèves se sont mis à sécher les cours pour "ne pas avoir de problèmes!" Pendant une semaine on s'est retrouvés à faire cours à 8 ou 9 élèves).

Effectivement, les élèves sont contre toute forme de travail et d'autorité, et l'esprit de groupe les conforte dans cette attitude. Un seul élève (en difficulté) adopte une attitude "scolaire" (= note le cours!), et il est harcelé par les autres. On a d'ailleurs proposé un changement de classe pour lui (qu'il a refusé).

Intervenir à 2 dans la classe, on a testé. Mais les problèmes sont les mêmes! Les élèves contestent notre autorité, sont insolents... Quand je leur explique que je fais intervenir un collègue de maths dans leur classe pour pouvoir mieux les aider et les faire progresser, ils me répondent que je perds mon temps. Ils refusent de travailler... Je n'avais jamais vu ça...

Faire de la garderie comme le propose Lilith, c'est ce que je fais déjà finalement! Puisque les élèves ne notent pas le cours et ne font pas les exercices... Prendre un magasine et leur dire que j'arrête le cours, je pense qu'ils n'attendent que ça, je les imagine déjà : "madame on peut faire ce qu'on veut alors ? je peux sortir dehors ? je peux écouter de la musique ?"

Depuis 15 jours je ne prépare plus AUCUN cours pour cette classe! A chaque séance, j'écris au tableau 5 exercices du manuel à faire et la page de cours correspondant! C'est noté sur 20, 4 points par exercice et la correction est rapide car peu d'élèves me rendent une feuille... Les élèves travaillent pas groupes de 4, de 5 même si ils veulent, et moi je passe aider ceux qui le souhaitent! (c'est à dire un groupe en général). Les autres, je me contente de faire la police, de veiller à ce que le niveau sonore ne soit pas trop insupportable... Mais je me vois mal faire ça jusqu'à la fin de l'année...

A ce niveau-là, il faudrait disperser la classe. C'est impensable de continuer comme ça. Malheureusement, je ne suis pas sûr que ce soit possible.
Répartir les élèves dans d'autres classes du même collège est risqué. Si l'ambiance de travail n'y est pas suffisante, c'est risquer la métastase.
Les envoyer ailleurs, avec la carte scolaire et tout, ce ne serait probablement pas légal. De toute façon, il faudrait un fort soutien de la hiérarchie.

Alerter l'ensemble des parents sur la gravité de la situation? Et convoquer ceux des élèves les plus turbulents?

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par Edgar le Mer 20 Fév 2013 - 14:08

Essayez de ne plus prendre cette classe l'an prochain. Si on vous l'a collé, c'est peut-être que vous êtes considérée comme une "bonne prof", quelqu'un qui tient ses classes, qui sait faire le dos rond, etc. mais il faut peut-être faire savoir que vous n'avez pas vocation à faire tout le temps ces basses besognes inutiles. Ou alors marchandez contre autre chose : ne plus être PP, ne plus prendre d'autres classes d'un niveau que vous n'aimez pas. Il faut marchander le truc avec le CDE pour voir à quel point il a besoin de vous ou pas.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par Dinaaa le Mer 20 Fév 2013 - 14:11

J'avais les DP3 l'année dernière... eh bien ce fut à peu près le même profil de classe... un vrai bonheur... heureusement que nous pouvions parler librement dans l'équipe et tourner cela en dérision, sinon j'aurais pété un plomb. J'ai passé mon année à fliquer les retards, les absences de matériel, les absences tout court, les absences de travail, les présences de chewing-gum, de portables, les rots et pets en plein cours et j'en passe... (je vous parle de ce jeu qui consiste à vider un aérosol de déo au fond de la salle ? non, vous êtes profs, vous avez compris...)

La seule solution que j'ai trouvée pour en faire bosser un petit groupe, c'est de leur faire des cours niveau école primaire : on passe au tableau pour faire de la conjugaison (présent, imparfait, futur, j'ai laissé tombé le passé simple, hein...), on remplit des pages d'exercices où il faut choisir entre et/est, à/a, on/ont... Voilà.

Vous savez le comble ? c'est que 22 élèves sur 27 ont eu le brevet !

Et ça recommence cette année avec la nouvelle fournée de DP3, sauf que cette année je ne les ai pas... j'ai les bilangues anglais-allemand qui sont aussi des latinistes yesyes

EDIT : comme il faut, en toute chose, considérer les aspects positifs, considére tout le temps de préparation de cours que tu économises... toutes les copies que tu ne corriges pas (puisqu'ils ne rendent rien), et tout le temps que ça te laisse pour te remettre de tes émotions après 1 h de supplice avec eux...


Dernière édition par Dinaaa le Mer 20 Fév 2013 - 14:13, édité 1 fois

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par marie91270 le Mer 20 Fév 2013 - 14:13

Je suis nouvelle dans l'établissement, mais d'après les collègues c'est la première année qu'une telle classe existe.
Si j'ai bien compris, la répartition actuelle des classes de 3ème n'est pas celle qui a été proposée par les profs de 4ème l'an dernier. La principale adjointe a revu cette répartition pendant l'été à cause des options.
Alors entre la classe euro, les latinistes, la classe à dispositif (où les élèves sont en difficulté mais motivés) et la classe à profil musique, bah il ne restait plus que deux classes où mettre les élèves sans option! Et forcément 20 élèves perturbateurs sur 2 classes, ça risquait de pourrir les 2... Autant en pourrir une seule!! Donc on les a réunis, et ça donne ça!

marie91270
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédoubler une classe difficile : fausse bonne idée ?

Message par Elaïna le Mer 20 Fév 2013 - 14:16

C'est pas pour dire, mais je crois que Lilith a parfaitement raison : au bout d'un moment, il n'y a pas de canonisation dans l'Education nationale, personne de nous demande de sacrifier toute notre énergie pour des petits crétins.
Ils ne veulent pas apprendre, c'est trop dur, les pauvres chous ? Franchement, Marie, préserve-toi, et fais de la garderie. Ils n'attendent peut-être que ça, tant pis pour eux, qu'ils restent dans leur mouise.

Une année, un prof de français de mon entourage avait fini par craquer. Au bout d'un énième paquet de copies foutage de gueule ou blanches, il était revenu dans la classe avec le paquet, l'avait balancé par terre en gueulant "torchez vous le cul avec" (sic) et avait arrêté de faire cours.
Les quelques élèves pas trop amortis du bulbe ont compris que c'était pas bon pour eux et finalement, la classe a fini par fonctionner avec les quelques intéressés. Les autres étaient systématiquement exclus.

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum