On me propose d'être tutrice

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Invité le Mer 20 Fév - 17:52

Quand bien même il concerne une formatrice anonyme, le terme reste totalement déplacé. Néo est un forum public, ce serait bien de ne pas l'oublier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par abricotedapi le Mer 20 Fév - 18:04

Loreleii, j'apporte ma petite pierre de stagiaire.
Je suis en M2 et je suis en ce moment en stage de responsabilité.
Je donne 9h30 de cours par semaine, j'ai deux classes en autonomie (ma tutrice n'assiste pas à mes cours).
Ma tutrice a surtout passé du temps avec moi la première semaine, pendant laquelle j'ai seulement observé ses cours. Elle m'a présenté l'établissement et les classes en me donnant des conseils généraux. Elle m'a également mis à disposition des ressources pour préparer mes cours.
Depuis que je suis en responsabilité, nous nous croisons tous les jours. Nous nous fixons un rdv par semaine pendant lequel je fais un bilan précis de ma semaine.
Elle est disponible à tout moment pour répondre à mes questions, me donner des conseils, jeter un oeil à ce que je prépare pour me dire ce qu'elle en pense. Elle me donne régulièrement des conseils sur l'enseignement en général.
Ce qui est dommage dans ce stage, c'est qu'elle ne voit aucun de mes cours, ce qui lui permettrait de me conseiller davantage. Néanmoins elle m'est d'une aide précieuse. Et puis cette autonomie me permet aussi de me lancer, j'ai déjà donné des cours avec un tuteur présent en M1, cette année je suis quand même contente d'être seule avec mes élèves, comme un enseignant à part entière.

À ceux à qui on propose d'être tuteurs : vous pouvez apporter une grande aide aux stagiaires, tant sur le plan très pratique de la préparation de cours ou de la gestion de classe que sur le plan plus général de l'enseignement. J'ai des camarades de M2 qui ont un tuteur qui a été "forcé" d'accepter ce rôle et qui leur fait bien sentir qu'il n'en a pas envie, c'est difficile pour eux, ils n'y sont pour rien et ils ne peuvent pas profiter de cette relation. J'ai la chance d'avoir une tutrice qui était volontaire et qui a très envie de transmettre ce qu'elle sait et je suis vraiment reconnaissante pour les conseils qu'elle me donne.

Bien sûr ça ne concerne que mon expérience de stagiaire et non de tutrice, et ça dépend aussi du stagiaire que tu as et des circonstances du stage.

abricotedapi
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Loreleii le Mer 20 Fév - 18:17

Je demanderai au chef s'il sait quel type de stagiaire viendrait. Je pense qu'il n'en sait rien... On lui a juste demandé si Mme Machin et M. Bidule accepteraient d'être tuteurs.
C'est clair que tout dépend de la personnalité du stagiaire dont on hérite... Mais ça, on ne le sait que quand on a commencé...


Loreleii
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Lefteris le Mer 20 Fév - 18:23

@Loreleii a écrit:Je demanderai au chef s'il sait quel type de stagiaire viendrait. Je pense qu'il n'en sait rien... On lui a juste demandé si Mme Machin et M. Bidule accepteraient d'être tuteurs.
C'est clair que tout dépend de la personnalité du stagiaire dont on hérite... Mais ça, on ne le sait que quand on a commencé...

Il y a aussi les tuteurs d' EAP. J'en suis , après avoir refusé des M2 parce que je ne voulais pas participer à la contractualisation rampante (pas par haine des candidats hein Very Happy ) , j'ai accepté des EAP , en partie au sentiment après en avoir discuté : "pas de tuteur, pas de contrat", et il faut dire que ça ne semble pas se bousculer au portillon.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Lux_ le Mer 20 Fév - 18:36

@philann a écrit:Or des tuteurs malveillants, et pénibles ça existe.

Spoiler:
comme ceux qui imposent au stagiaire de corriger ses copies s'il veut un bon rapport à la fin de l'année affraid

Lux_
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par User5899 le Mer 20 Fév - 18:49

@philann a écrit:Il y a quand même un vrai risque à refuser, c'est que seuls les profs ****** soient tuteurs. Or des tuteurs malveillants, et pénibles ça existe. OR pour détruire un jeune prof débutant plein de bonnes volontés mais aussi de doutes...y a pas mieux.
Il y a aussi le cas du stagiaire qui s'est trompé et veut faire animateur, refusant de sanctionner, d'exiger, de noter. J'ai connu ça il y a douze ans, merci bien.

Zorglub : le tutu et moi, c'est toute une histoire, vous l'avez bien compris Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Loreleii le Mer 20 Fév - 18:56

Lux-Aeterna a écrit:
@philann a écrit:Or des tuteurs malveillants, et pénibles ça existe.

Spoiler:
comme ceux qui imposent au stagiaire de corriger ses copies s'il veut un bon rapport à la fin de l'année affraid

C'est grave ça !
Moi, ce qui me plairait, c'est aider. Par contre, l'idée d'évaluer ne me plaît pas bien.
En attendant, la potentielle future tutrice est HS. Une vilaine gastro m'a mise à terre. Je suis allée voir le médecin et il m'a arrêtée pour les deux jours avant les vacances. Je n'ai pas manqué l'école depuis... très longtemps. Je n'ai plus de force, ma tension a beaucoup baissé...

Loreleii
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Cath le Mer 20 Fév - 19:11

Kalliopé, tu es néo-tit et tutrice ? heu

Excuse-moi, cela n'a rien de personnel et je ne doute pas de tes qualités, mais ... je trouve complètement aberrant qu'un néo-tit, donc en pleine découverte du métier, soit chargé de former un nouvel enseignant.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Invité le Mer 20 Fév - 19:22

Je trouve aussi. Et ce qui me fait tiquer aussi, c'est l'absence de bienveillance envers des stagiaires qui mettent un peu de temps à faire leur trou...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par thrasybule le Mer 20 Fév - 19:30

holderfar a écrit:Je trouve aussi. Et ce qui me fait tiquer aussi, c'est l'absence de bienveillance envers des stagiaires qui mettent un peu de temps à faire leur trou...
¨
+ 1

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par lisette83 le Mer 20 Fév - 19:46

En revanche j'ai toujours refusé d'être tutrice quand j'étais à temps partiel parce que les emplois du temps respectifs risquent de vous obliger à revenir sur des plages horaires où vous n'avez pas cours et le but du temps partiel est tout de même d'être moins présent en contrepartie de la diminution de salaire qui y est attachée.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Kalliopé le Mer 20 Fév - 21:59

holderfar a écrit:Je trouve aussi. Et ce qui me fait tiquer aussi, c'est l'absence de bienveillance envers des stagiaires qui mettent un peu de temps à faire leur trou...

Effectivement, je comprends tout à fait votre étonnement à voir une néo-tit tutrice (pour reprendre aussi la remarque de cath5560 que je n'ai pas réussi à citer avant holderfar). Mais je rappelle que ce stagiaire n'est là "que" pour six semaines, si ça avait un stagiaire ayant réussi le concours et en poste pour l'année, je n'aurais pas accepté d'être sa tutrice (et on ne me l'aurait pas proposé). Là, il s'est trouvé que toutes mes autres collègues étaient à temps partiel et ne pouvaient pas de ce fait accueillir le stagiaire (sauf une, mais qui a déjà 5 HSA et ne voulait pas cette charge supplémentaire). Mon IPR et mon chef d'établissement m'ont demandé si j'acceptais, et j'ai dit oui parce que comme philann (de mémoire) j'avais envie d'aider un jeune collègue et parce que je me suis dit que mon expérience récente de stagiaire à temps plein sans filets (donc ce qu'il va bientôt connaître) lui serait sûrement utile. Et en effet, il s'est montré ravi que je sois néo-tit et que je puisse bien comprendre sa situation. Par ailleurs, il est évident que je manque beaucoup d'expérience, mais pour ça je l'ai incité à aller assister aux cours d'autres collègues et nous discutons tous ensemble.

En revanche, holderfar, je ne manque absolument pas de bienveillance à son égard, bien au contraire. Il m'a même dit qu'il préférerait que je le "secoue" un peu, que j'étais trop gentille avec lui et que j'arrondissais trop les angles!!!
Mais je comprends tout à fait que j'aie pu donner l'impression de ne pas du tout compatir quand je relis mon message. Permettez-moi de m'en expliquer: j'ai passé une heure aujourd'hui (après la fin des cours, de 12h à 13h) à discuter avec lui pour refaire le point sur ce qu'il pourrait améliorer, et à chaque fois que je lui donnais un conseil, il me répondait "Oui mais...", et à la fin, il a fini par me dire, avec un grand sourire, qu'il avait en fait voulu tester sa méthode (alors qu'il enseignait pour la toute première fois) plutôt que de suivre mes conseils. Alors oui, mon message précédent n'était pas très gentil, mais il a été écrit sous le coup de l'exaspération (qui, dans ce cas-là, et après beaucoup d'efforts consentis de ma part pour l'aider, est j'espère compréhensive).

En revanche, depuis deux semaines et demi qu'il est en responsabilité, pas une seule fois je ne l'ai brusqué (ce qu'il m'a un petit peu "reproché" d'ailleurs....!). Je ne lui ai bien sûr fait aucun reproche, je lui ai seulement donné des conseils. Je lui ai fait part de mes propres difficultés lors de mon année de stage, lui disant que j'avais eu du mal à sanctionner aussi au début, que je le comprenais, que j'avais eu le "déclic" plus tard et que sa situation n'était pas irréversible. Je l'ai rassuré en lui disant qu'il était normal que les élèves le testent puisqu'il est nouveau et que certains ont compris qu'il était stagiaire (alors que nous avions mis en place une histoire pour expliquer mon court "remplacement"), et que d'ailleurs d'autres collègues plus chevronnés avaient des difficultés avec ces classes.
Je me suis aussi occupée de beaucoup de choses pour lui, pour qu'il ne soit pas débordé (emprunter une série au CDI, repérer et acheter une édition d'une lecture cursive parce qu'il n'arrivait pas à choisir, relire ses cours, les annoter en détails et lui suggérer -sans lui imposer- des modifications, lui faire des photocopies, venir le seconder dans des séances à sa demande alors qu'il est censé être seul face à ses classes etc...). Je lui dis sans arrêt "si tu as une question, si tu as besoin d'aide, n'hésite pas". Il a mon numéro de portable (et je ne le coupe jamais, même dimanche dernier, pendant un repas de famille, j'ai pris le temps de répondre à une dizaine de ses sms !!!) et bien sûr mon mail, et je lui réponds jusqu'à 23h s'il le faut. Il m'a même dit être surpris: il ne s'attendait pas à ce que j'en fasse autant pour lui!

Mais le fait de tout mettre en oeuvre pour l'aider au mieux ne m'empêche pas de voir la vérité en face: il a deux gros "handicaps" pour enseigner: la désorganisation et la peur de punir. Il l'avoue lui-même, donc ce n'est pas manquer de bienveillance que de le noter. Ne suis-je pas là pour l'aider à pointer ses difficultés pour tenter d'y remédier? Je n'ai jamais dit (ni à lui ni ici) qu'il n'était pas fait pour enseigner, qu'il ne pouvait pas changer, que c'était déjà joué. Au contraire: il a conscience qu'il doit améliorer ces deux points pour pouvoir s'épanouir dans ce métier et réellement faire profiter de ses connaissances et autres compétences à ses élèves.

En tout cas, je suis navrée d'avoir pu (en quelques lignes) te/vous donner l'impression que j'étais une mauvais tutrice, parce que, au-delà du manque d'expérience sur lequel je ne peux effectivement rien dire, j'ai tout fait (et je continue de tout faire, en faisant passer la préparation de ses cours avant celle des miens...) pour être la meilleure tutrice possible, et s'il était inscrit sur néo, je doute qu'il dirait le contraire.

Je voulais aussi aider Loreleii dans son choix: même avec la meilleure volonté du monde (et même si j'ai donné l'impression inverse, je suis vraiment de bonne volonté) et l'envie d'aider, ça peut être épuisant et frustrant d'être tuteur si le stagiaire décide délibérément de ne pas suivre les conseils donnés (et d'ailleurs je ne suis sans doute pas la seule à avoir eu un stagiaire qui décidait de n'en faire un peu qu'à sa tête).

Kalliopé
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Kalliopé le Mer 20 Fév - 22:00

Et désolée pour le pavé Embarassed mais cela m'a peinée de donner l'impression que je ne soutenais pas mon stagiaire alors que ce n'est pas du tout le cas et je voulais m'en expliquer.

Kalliopé
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par InviteeF le Mer 20 Fév - 22:07

Tu sais Kalliopé, je ne connais pas beaucoup Holderfar, mais je l'apprécie beaucoup, notamment parce qu'en dépit de sa franchise (précision : c'est selon moi une qualité) elle ne me donne pas l'impression de juger trop vite de façon figée...

Je pense que sa remarque était une remarque à visée générale.
On entend/lit beaucoup de choses à propos de la façon dont sont traités les stagiaires, souvent des choses révoltantes... Des broutilles (vraiment broutilles) sont parfois reprochées, en faisant fi de toute logique et en faisant fi, également, de leur statut de (presque) néophyte...
Il y a un contexte, je pense, à sa remarque, je doute que seules tes interventions les aient motivées et je ne pense pas que ce soit une attaque ad hominem.

Et je ne doute pas que tu fasses preuve de bienveillance Wink

(après, je peux me tromper !)

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par philann le Mer 20 Fév - 22:21

Ne prends pas personnellement des remarques sur des situations que nous ne connaissons que par forum interposé! MAis merci pour tes précisions!

Cripure: bien sûr les stagiaires peuvent être pénibles et le rôle de tuteur super pénible. Je ne critiquais pas ceux qui ne souhaitent pas l'être ou continuer. Mais je dois dire que j'aime assez le principe de transfert de connaissance entre profs en activité, de profs "expérimentés" à jeunes agneaux encore innocents!! Razz

Evidemment pour que cela marche, il faut que les tuteurs soient un minimum bienveillants et de préférence pas trop trop dogmatiques non plus!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Lefteris le Mer 20 Fév - 22:42

@philann a écrit:Ne prends pas personnellement des remarques sur des situations que nous ne connaissons que par forum interposé! MAis merci pour tes précisions!

Cripure: bien sûr les stagiaires peuvent être pénibles et le rôle de tuteur super pénible. Je ne critiquais pas ceux qui ne souhaitent pas l'être ou continuer. Mais je dois dire que j'aime assez le principe de transfert de connaissance entre profs en activité, de profs "expérimentés" à jeunes agneaux encore innocents!! Razz

Evidemment pour que cela marche, il faut que les tuteurs soient un minimum bienveillants et de préférence pas trop trop dogmatiques non plus!
J'ai vu autour de moi (pas dans mon établissement) des stagiaires malmenés par leur tuteur, y compris quand j'étais stagiaire. Et j'ai subodoré qu'il y avait plus de différends personnels que de vraies raisons. Ils arrivaient parfois fracassés à l'IUFM. Certains l'ont même payé d'un rapport défavorable et d'une prolongation de stage. Des "collègues" se découvrent apparemment une vocation de despotes orientaux tout puissants sur des sujets dont ils aimeraient soumission et courbettes. C'est je pense quand même plutôt rare, mais quand ça arrive, les dégâts sont énormes. Pour ma part, je suis très bien tombé, ma tutrice collège (plus jeune que moi Smile ) m'a fait immédiatement entière confiance, ma tutrice lycée très présente, très expérimentée, excellente conseillère.

A mon avis , puisque je vais être tuteur après une longue résistance, le tuteur ne doit pas être dogmatique ( sauf évidemment les programmes, les évidences administratives) mais plutôt montrer ce qui est attendu par l'institution, et la réalité quotidienne . Le stagiaire ne doit être surpris ni par l'un, ni par l'autre. Si je montre un plan de séquence (avec maintenant une case pour les compétences assorties , blablabla ...) , ce sera pour dire que c'est ce qu'il faut montrer, mais aussi indiquer que la réalité est autre, qu'on fait plutôt ce qu'on peut, qu'on coupe, qu'on ralentit . Idem pour les erreurs , qu'on connaît mais qu'on commet aussi soi-même, surtout avec la fatigue (essayer de faire cours coûte-que-coûte, comme cela est évoqué dans un autre fil).
Et de toute manière , même si un "défaut" saute aux yeux, le stagiaire est .. stagiaire. Il n'est pas sorti tout armé du cerveau d'un super-pédagogue .

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Invité le Mer 20 Fév - 22:44

@Kalliopé a écrit:Et désolée pour le pavé Embarassed mais cela m'a peinée de donner l'impression que je ne soutenais pas mon stagiaire alors que ce n'est pas du tout le cas et je voulais m'en expliquer.
Pour être claire, le truc qui m'a un peu fait tiquer dans ton message, c'est lorsque tu as parlé d'avoir gagné le gros lot avec ton stagiaire, ça le fait passer un peu pour le boulet ou un fardeau à porter. La peur de punir et dans une moindre mesure le manque d'organisation, c'est courant comme défauts de débutant. Je me reconnais là dedans, par exemple et des collègues aussi. Je ne pense pas du tout que tu veuilles l'enfoncer, juste que peut-etre, précisément parce que tu manques encore de recul ( je suis T1 aussi donc aucune attaque de ma part) et que, du coup, tu oublies que c'est un débutant qui n'a même pas le concours, encore. C'est en cela que peut-etre, tu manquais un peu d'indulgence... Wink
Je ne voulais pas te blesser ni juger ta personne, en tout cas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par philann le Mer 20 Fév - 22:47

@Lefteris a écrit:
A mon avis , puisque je vais être tuteur après une longue résistance, le tuteur ne doit pas être dogmatique ( sauf évidemment les programmes, les évidences administratives) mais plutôt montrer ce qui est attendu par l'institution, et la réalité quotidienne . Le stagiaire ne doit être surpris ni par l'un, ni par l'autre. Si je montre un plan de séquence (avec maintenant une case pour les compétences assorties , blablabla ...) , ce sera pour dire que c'est ce qu'il faut montrer, mais aussi indiquer que la réalité est autre, qu'on fait plutôt ce qu'on peut, qu'on coupe, qu'on ralentit . Idem pour les erreurs , qu'on connaît mais qu'on commet aussi soi-même, surtout avec la fatigue (essayer de faire cours coûte-que-coûte, comme cela est évoqué dans un autre fil).
Et de toute manière , même si un "défaut" saute aux yeux, le stagiaire est .. stagiaire. Il n'est pas sorti tout armé du cerveau d'un super-pédagogue .

Moi j'ai un collègue d'anglais adorable, qui est tuteur cette année et quand je vois ce qu'il fait pour sa stagiaire, et de quelle façon il la soutient tout en lui donnant la version "officielle" et la version "off" (de toute façon la réalité de notre collège ramène rapidement aux réalités Wink ) Si je devais être stagiaire je serais ravi d'en avoir un comme lui!! Quelqu'un de plus expérimenté et qui est là pour aider, pas pour soigner son ego frustré.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par thrasybule le Mer 20 Fév - 23:03

Merci à la tutrice que j'ai eue de m'avoir foutu une paix royale toute l'année, d'être venu qu'une fois et de m'avoir épargné d'assommants entretiens.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Loreleii le Mer 20 Fév - 23:59

Je me dis qu'en alliant bon sens et bienveillance, je devrais y arriver. C'est à tenter. A voir...

Loreleii
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Kalliopé le Jeu 21 Fév - 8:10

holderfar a écrit:
@Kalliopé a écrit:Et désolée pour le pavé Embarassed mais cela m'a peinée de donner l'impression que je ne soutenais pas mon stagiaire alors que ce n'est pas du tout le cas et je voulais m'en expliquer.
Pour être claire, le truc qui m'a un peu fait tiquer dans ton message, c'est lorsque tu as parlé d'avoir gagné le gros lot avec ton stagiaire, ça le fait passer un peu pour le boulet ou un fardeau à porter. La peur de punir et dans une moindre mesure le manque d'organisation, c'est courant comme défauts de débutant. Je me reconnais là dedans, par exemple et des collègues aussi. Je ne pense pas du tout que tu veuilles l'enfoncer, juste que peut-etre, précisément parce que tu manques encore de recul ( je suis T1 aussi donc aucune attaque de ma part) et que, du coup, tu oublies que c'est un débutant qui n'a même pas le concours, encore. C'est en cela que peut-etre, tu manquais un peu d'indulgence... Wink
Je ne voulais pas te blesser ni juger ta personne, en tout cas.

Ta remarque s' adressait donc bien à moi, mais je répète, je la trouve justifiée: je me suis emportée dans mon message car sur le coup j'etais exaspérée par ce qu'il m'avait dit.

Je manque sûrement de recul pour un certain nombre de choses mais pas sur le fait qu'il soit difficile de punir et de s' organiser au debut: c'est l'avantage d'être neo-tit, je me souviens très bien de ce que c'est que débuter. Je lui ai laissé du temps, je lui ai donné plein d'outils et de trucs concrets, il voit bien que ça m'a épuisée mais il me dit la bouche en cœur qu'il ne les a pas appliqués sciemment. Donc dans ce cas, un stagiaire qui ne s' en sort pas mais qui ne suit pas les conseils (pas même ceux de collègues plus expérimentés ou du principal! ) et qui m'epuise pour rien, oui, c'est quand même un peu devenu un fardeau...

Les stagiaires sont comme les autres profs: il y en a des consciencieux qui font du mieux qu'ils peuvent, se remettent en question et cherchent à progresser, et il y a les autres.

Mais je m'arrête là: initialement je voulais juste répondre à la question de loreleii qui me demandait pourquoi mon stagiaire me prenait tant de tdmps et d'énergie.

Kalliopé
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Nuits le Jeu 21 Fév - 8:36

cath5660 a écrit:Kalliopé, tu es néo-tit et tutrice ? heu

Excuse-moi, cela n'a rien de personnel et je ne doute pas de tes qualités, mais ... je trouve complètement aberrant qu'un néo-tit, donc en pleine découverte du métier, soit chargé de former un nouvel enseignant.

Mais personne ne se souvient de l'année 2010-2011 ? Durant cette merveilleuse année, les stagiaires M2 en responsabilité avaient été confiés ... aux stagiaires en cours de titularisation. Nous avions passés deux semaines en classe avec notre " stagiaire " et quatre semaines en formation, tout en devant suivre notre stagiaire qui lui-même était en responsabilité à temps plein.

Après ça, qu'on vienne me parler d'éthique, de responsabilité et surtout de '' l'intérêt de l'enfant '' . chevalier

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Daphné le Jeu 21 Fév - 9:40

@Loreleii a écrit:Je ne sais pas de quel type de stagiaire il s'agit. D'autant qu'il ne reste aucune heure de français de disponible: nous sommes tous en postes fixes.Si je suis tutrice, devrai-je assister à des réunions avec des formateurs ou des inspecteurs? Si oui, combien de fois dans l'année?
Par ailleurs, ça me tente bien d'aider un jeune qui débute.

Le stagiaire n'exerce pas forcément dans le même établissement que le tuteur.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Loreleii le Jeu 21 Fév - 12:05

@Daphné a écrit:
@Loreleii a écrit:Je ne sais pas de quel type de stagiaire il s'agit. D'autant qu'il ne reste aucune heure de français de disponible: nous sommes tous en postes fixes.Si je suis tutrice, devrai-je assister à des réunions avec des formateurs ou des inspecteurs? Si oui, combien de fois dans l'année?
Par ailleurs, ça me tente bien d'aider un jeune qui débute.

Le stagiaire n'exerce pas forcément dans le même établissement que le tuteur.

Je ne pense pas que ce soit possible chez nous: notre collège est loin de tout, et dans les montagnes...
Après réflexion, je pense qu'il s'agirait plutôt d'un stagiaire qui viendrait quelques semaines dans l'année.

Loreleii
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Loreleii le Jeu 21 Fév - 19:03

En fait, je viens d'apprendre que le chef devait demander à tous les profs du collège s'ils accepteraient d'être tuteurs ! humhum Shocked
Voila comment on perd ses illusions! Je pensais avoir été remarquée pour mes qualités pédagogiques exceptionnelles !!! Sad Crying or Very sad Razz
Ben non...
C'est quand même un peu fou cette course éperdue aux tuteurs!
En plus, si on refuse, il faut argumenter par écrit ! pale

Loreleii
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: On me propose d'être tutrice

Message par Babayaga le Ven 22 Fév - 9:24

Dans mon collège, nos avons fait un courrier collectif pour dire que nous refusions tous d'être tuteur. Ils en ont quand même désigné un, signataire. Il a refusé à nouveau, on lui a donné une tutrice dans un autre collège, une tutrice qui a été affreuse, tous les clichés sur la méchante tutrice y étaient. L'année a été houleuse pour la stagiaire. Et depuis, nous avons réussi à dissuader la direction d'affecter un stagiaire dans notre collège de ZEP réputé difficile, c'était notre but premier. La stagiaire s'en est bien sortie l'année d'après.

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile

Babayaga
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum