Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Isis39 le Ven 22 Fév 2013 - 10:01

http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/recrutements-des-professeurs-fustigent-la-campagne-de-pub-1244/
Les affiches qui ont fleuri sur tous les murs depuis janvier n’offrent pas une image bien sérieuse des enseignants. En tout cas, elles n’offrent pas l’image de cadres de l’Éducation nationale. Ce sont tous des «jeunes cool», en tee-shirt, au point que l’on peut se demander si on a le droit de devenir enseignant lorsqu’on a eu une vie avant. C’est l’été, ils sont en tenue légère de loisir, ils apparaissent singulièrement désarmés. À croire que l’on recrute des jeunes pour un travail saisonnier ou un «job étudiant». C’est un drôle de message et surtout une fausse représentation du métier. Ce garçon en tee-shirt, à qui je souhaite bon courage s’il enseigne devant un public difficile, on a l’impression qu’il est sans bagage intellectuel et sans passé. Cela nie l’exigence que requiert ce métier. Ces affiches font penser aux publicités de McDonald’s: «Venez comme vous êtes.» Quelle vision dramatiquement édulcorée de la profession! On cherche en vain un adulte responsable, un professeur incarnant l’État dans sa fonction d’instruire les plus jeunes. On voit au contraire de jeunes étourdis pleins de bonnes intentions mais un peu godiches.
Mais c’est tout l’inverse! Les étudiants sont avant tout attirés par le fait d’enseigner une discipline qu’ils apprécient. Ils ne se perçoivent pas comme de gentils grands frères et grandes sœurs. On peut être sérieux et sympathique. Et il n’est pas question de nier la grande part de pédagogie que nécessite notre profession. Pour autant, le gouvernement diffuse un mauvais message. Peut-être faut-il s’interroger sur le fait que l’agrégation, concours inchangé, attire toujours autant de candidats, alors que le capes, maintes fois remanié, est en pleine désaffection. Les concours du capes incluraient ainsi davantage d’oral d’après les premiers projets. Or on n’est pas meilleur parce qu’on est recruté davantage sur l’oral. Le métier d’enseignant est avant tout un métier d’écrit. On risque de privilégier un type de candidat davantage sur sa «capacité à se vendre» devant un jury plus que sur ses compétences disciplinaires. Ce ne serait pas très objectif. On plonge ici dans un faux modernisme.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Isis39 le Ven 22 Fév 2013 - 10:03

Le métier d'enseignant est avant tout un métier d'écrit.

Celle qui écrit ça ne doit pas souvent être devant des élèves.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 22 Fév 2013 - 10:08

@Isis39 a écrit:
Le métier d'enseignant est avant tout un métier d'écrit.

Celle qui écrit ça ne doit pas souvent être devant des élèves.

Moi je passe plus de temps à préparer mes cours et corriger des copies qu'à parler. Et le rapport à l'écrit doit vraiment être central dans notre métier, il ne faut pas que cela se perde (je suis atterré quand je vois le nombre de collègues qui ne lisent jamais et ne savent plus écrire correctement sur les bulletins).

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Isis39 le Ven 22 Fév 2013 - 10:13

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Isis39 a écrit:
Le métier d'enseignant est avant tout un métier d'écrit.

Celle qui écrit ça ne doit pas souvent être devant des élèves.

Moi je passe plus de temps à préparer mes cours et corriger des copies qu'à parler. Et le rapport à l'écrit doit vraiment être central dans notre métier, il ne faut pas que cela se perde (je suis atterré quand je vois le nombre de collègues qui ne lisent jamais et ne savent plus écrire correctement sur les bulletins).

Oui mais l'enseignement se fait devant les élèves et là ce n'est plus la maîtrise de l'écrit. Maîtriser l'écrit (ce qui est bien sûr fondamental) ne suffit pas. Recruter les enseignants uniquement là-dessus pose problème.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 22 Fév 2013 - 10:14

@Isis39 a écrit:Oui mais l'enseignement se fait devant les élèves et là ce n'est plus la maîtrise de l'écrit. Maîtriser l'écrit (ce qui est bien sûr fondamental) ne suffit pas. Recruter les enseignants uniquement là-dessus pose problème.

C'est sans doute pour cela que les oraux sont prépondérants dans les concours Wink
Si l'enseignement en lui-même est oral, "le métier d'enseignant" est un métier de l'écrit et j'espère qu'il le restera.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par albertine02 le Ven 22 Fév 2013 - 10:17

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Isis39 a écrit:Oui mais l'enseignement se fait devant les élèves et là ce n'est plus la maîtrise de l'écrit. Maîtriser l'écrit (ce qui est bien sûr fondamental) ne suffit pas. Recruter les enseignants uniquement là-dessus pose problème.

C'est sans doute pour cela que les oraux sont prépondérants dans les concours Wink
Si l'enseignement en lui-même est oral, "le métier d'enseignant" est un métier de l'écrit et j'espère qu'il le restera.

dans mes souvenirs, aussi bien au capes qu'à l'agrégation, il y autant de coefficients pour l'écrit que pour l'oral, non ?

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Isis39 le Ven 22 Fév 2013 - 10:17

@albertine02 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Isis39 a écrit:Oui mais l'enseignement se fait devant les élèves et là ce n'est plus la maîtrise de l'écrit. Maîtriser l'écrit (ce qui est bien sûr fondamental) ne suffit pas. Recruter les enseignants uniquement là-dessus pose problème.

C'est sans doute pour cela que les oraux sont prépondérants dans les concours Wink
Si l'enseignement en lui-même est oral, "le métier d'enseignant" est un métier de l'écrit et j'espère qu'il le restera.

dans mes souvenirs, aussi bien au capes qu'à l'agrégation, il y autant de coefficients pour l'écrit que pour l'oral, non ?

Apparemment cela pose problème à la société des agrégés.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 22 Fév 2013 - 10:21

@albertine02 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Isis39 a écrit:Oui mais l'enseignement se fait devant les élèves et là ce n'est plus la maîtrise de l'écrit. Maîtriser l'écrit (ce qui est bien sûr fondamental) ne suffit pas. Recruter les enseignants uniquement là-dessus pose problème.

C'est sans doute pour cela que les oraux sont prépondérants dans les concours Wink
Si l'enseignement en lui-même est oral, "le métier d'enseignant" est un métier de l'écrit et j'espère qu'il le restera.

dans mes souvenirs, aussi bien au capes qu'à l'agrégation, il y autant de coefficients pour l'écrit que pour l'oral, non ?

Deux fois plus pour l'oral en général (mais ce n'est pas uniforme, en tout cas c'est toujours bien plus).

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 22 Fév 2013 - 10:22

@Isis39 a écrit:
@albertine02 a écrit:dans mes souvenirs, aussi bien au capes qu'à l'agrégation, il y autant de coefficients pour l'écrit que pour l'oral, non ?

Apparemment cela pose problème à la société des agrégés.

Non, il n'y a pas de remise en cause de ce type je pense. D'ailleurs, les oraux préfigurent bien ce que sera ensuite le métier: pour préparer une heure de leçon d'agrégation, on a 6h de préparation en bibliothèque.


Dernière édition par Will.T le Ven 22 Fév 2013 - 10:34, édité 1 fois (Raison : balises)

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Pseudo le Ven 22 Fév 2013 - 10:26

C'est vrai que cette campagne est drôlement bâti. Quand je vois les affiches, mon premier réflexe c'est de regarder s'ils ont des auréoles sous les bras. Pas super vendeur Laughing

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par albertine02 le Ven 22 Fév 2013 - 10:33

de mémoire, car ça remonte, en lettres modernes, à l'externe, on avait 40 de coeff à l'écrit et autant à l'oral. les épreuves ont désormais changé, et l'oral a un plus gros coefficient en tout....il est passé à 41.

Pour le capes, je ne me rappelle pas.

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 22 Fév 2013 - 10:37

@albertine02 a écrit:de mémoire, car ça remonte, en lettres modernes, à l'externe, on avait 40 de coeff à l'écrit et autant à l'oral. les épreuves ont désormais changé, et l'oral a un plus gros coefficient en tout....il est passé à 41.

Pour le capes, je ne me rappelle pas.

OK, je ne savais pas. En histoire, l'écrit est sur 80 et l'oral sur 120 à l'agrégation et, du temps où je le passais, au CAPES écrit sur 80 et oraux sur 160.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Isis39 le Ven 22 Fév 2013 - 10:38

@Pseudo a écrit:C'est vrai que cette campagne est drôlement bâti. Quand je vois les affiches, mon premier réflexe c'est de regarder s'ils ont des auréoles sous les bras. Pas super vendeur Laughing

Il est vrai qu'elle n'est pas terrible cette campagne.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par nuages le Ven 22 Fév 2013 - 10:44

Puisque l'écrit a tant d'importance pour les agrégés, on pourrait mettre un s dans le titre ...

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par albertine02 le Ven 22 Fév 2013 - 10:44

en faut, l'article de la SDA, pour l'extrait qu'on peut en lire, pose deux questions : l'inadaptation de la campagne aux réalités du métier... ce que nous avions tous noté !
et il pose la question du rôle de l'écrit...."Or on n’est pas meilleur parce qu’on est recruté davantage sur l’oral".
Dans le fond, je suis assez d'accord.
Et les oraux que l'on passe n'ont que très peu de rapport avec la réalité du métier que l'on affronte dès l'année d'après.

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 22 Fév 2013 - 10:48

@nuages a écrit:Puisque l'écrit a tant d'importance pour les agrégés, on pourrait mettre un s dans le titre ...


Laughing Laughing Laughing

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Zorglub le Ven 22 Fév 2013 - 10:51

ou bien un "e" et supprimer l'espace avant ?

Zorglub
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par dandelion le Ven 22 Fév 2013 - 10:58

@Zorglub a écrit:ou bien un "e" et supprimer l'espace avant ?
Toujours la remarque qui tue Zorglub! Laughing Laughing Laughing

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Patissot le Ven 22 Fév 2013 - 10:59

Je ne peux que souscrire à ce qui a été dit concernant la tenue vestimentaire qui est associée à l'image du professeur. On notera que la couverture du Nouvel Observateur présente également un enseignant en jeans, avec une énorme montre en plastique et un sweat à capuche, et personne ne s'en est ému. Ce n'est toutefois pas une visite dans la salle des profs d'un lycée quelconque qui apportera une sérieuse contradiction au cliché véhiculé...

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Isis39 le Ven 22 Fév 2013 - 11:02

@Patissot a écrit:Je ne peux que souscrire à ce qui a été dit concernant la tenue vestimentaire qui est associée à l'image du professeur. On notera que la couverture du Nouvel Observateur présente également un enseignant en jeans, avec une énorme montre en plastique et un sweat à capuche, et personne ne s'en est ému. Ce n'est toutefois pas une visite dans la salle des profs d'un lycée quelconque qui apportera une sérieuse contradiction au cliché véhiculé...

Il faut s'habiller comment pour enseigner ?

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par albertine02 le Ven 22 Fév 2013 - 11:03

@Patissot a écrit:Je ne peux que souscrire à ce qui a été dit concernant la tenue vestimentaire qui est associée à l'image du professeur. On notera que la couverture du Nouvel Observateur présente également un enseignant en jeans, avec une énorme montre en plastique et un sweat à capuche, et personne ne s'en est ému. Ce n'est toutefois pas une visite dans la salle des profs d'un lycée quelconque qui apportera une sérieuse contradiction au cliché véhiculé...

certes pas.....c'est la tenue de 80% de mes collègues....les 20% autres, ayant passé la cinquantaine, portent un pantalon de flanelle, une chemise blanche et un gilet de laine gris....quelle que soit la saison.

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par dandelion le Ven 22 Fév 2013 - 11:04

@Patissot a écrit:Je ne peux que souscrire à ce qui a été dit concernant la tenue vestimentaire qui est associée à l'image du professeur. On notera que la couverture du Nouvel Observateur présente également un enseignant en jeans, avec une énorme montre en plastique et un sweat à capuche, et personne ne s'en est ému. Ce n'est toutefois pas une visite dans la salle des profs d'un lycée quelconque qui apportera une sérieuse contradiction au cliché véhiculé...
En même temps, avec nos salaires, pas facile de s'habiller en Prada ou Armani... Qui veut porter une montre en plastoc' made in China à 50 ans? Qui veut s'habiller dans les friperies à 25 ans? Rien n'est plus laid qu'un costume d'homme pas cher, un jean est plus classe et évite le côté communiant.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Patissot le Ven 22 Fév 2013 - 11:08

@Isis39 a écrit:
@Patissot a écrit:Je ne peux que souscrire à ce qui a été dit concernant la tenue vestimentaire qui est associée à l'image du professeur. On notera que la couverture du Nouvel Observateur présente également un enseignant en jeans, avec une énorme montre en plastique et un sweat à capuche, et personne ne s'en est ému. Ce n'est toutefois pas une visite dans la salle des profs d'un lycée quelconque qui apportera une sérieuse contradiction au cliché véhiculé...

Il faut s'habiller comment pour enseigner ?
Il suffit d'être vêtu. On prendra seulement garde à ne pas manifester d'opinions politiques ou religieuses à travers sa tenue.

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Pseudo le Ven 22 Fév 2013 - 11:10

@albertine02 a écrit:
@Patissot a écrit:Je ne peux que souscrire à ce qui a été dit concernant la tenue vestimentaire qui est associée à l'image du professeur. On notera que la couverture du Nouvel Observateur présente également un enseignant en jeans, avec une énorme montre en plastique et un sweat à capuche, et personne ne s'en est ému. Ce n'est toutefois pas une visite dans la salle des profs d'un lycée quelconque qui apportera une sérieuse contradiction au cliché véhiculé...

certes pas.....c'est la tenue de 80% de mes collègues....les 20% autres, ayant passé la cinquantaine, portent un pantalon de flanelle, une chemise blanche et un gilet de laine gris....quelle que soit la saison.

Je n'ai ni plus de 50 ans, ni 25, je ne porte ni montre en plastique ni sweat à capuche, ni pantalon de flanelle ni gilet gris. Suis-je une rareté ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par albertine02 le Ven 22 Fév 2013 - 11:11

@Pseudo a écrit:
@albertine02 a écrit:
@Patissot a écrit:Je ne peux que souscrire à ce qui a été dit concernant la tenue vestimentaire qui est associée à l'image du professeur. On notera que la couverture du Nouvel Observateur présente également un enseignant en jeans, avec une énorme montre en plastique et un sweat à capuche, et personne ne s'en est ému. Ce n'est toutefois pas une visite dans la salle des profs d'un lycée quelconque qui apportera une sérieuse contradiction au cliché véhiculé...

certes pas.....c'est la tenue de 80% de mes collègues....les 20% autres, ayant passé la cinquantaine, portent un pantalon de flanelle, une chemise blanche et un gilet de laine gris....quelle que soit la saison.

Je n'ai ni plus de 50 ans, ni 25, je ne porte ni montre en plastique ni sweat à capuche, ni pantalon de flanelle ni gilet gris. Suis-je une rareté ?

tu en serais une chez moi Smile

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum