Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par abricotedapi le Dim 24 Fév 2013 - 10:20

@Edgar a écrit:Vouloir penser que l'on peut faire fi des apparences, et notamment vestimentaires, dans le travail ou dans la vie, me paraît révéler soit un manque lucidité, soit une attitude ouvertement et gratuitement provocatrice qui ne peut exister que parce que nous sommes dans l'EN et que l'on ne peut rien nous dire.
(...)
Tout ceci me semble aller de la posture professionnelle et d'une forme de respect que l'on accorde à ses collègues et le public. Il s'agit peut-être aussi de dire que l'on fait un effort dans le cadre du travail, que l'on n'est pas forcément exactement comme à la maison. Mais cela n'est peut-être pas acquis pour tout le monde.

Je suis tout à fait d'accord.
Ma garde-robe actuelle datant majoritairement de mes années lycée, j'ai fait quelques achats avant mon stage. Je distingue bien les habits que je peux porter chez moi et ceux que je porte au travail. Ça me semblait évident de veiller à être habillée sobrement, de façon correcte et un minimum élégante. Surtout que je suis très jeune et que je n'ai pas envie d'être prise pour l'un de mes élèves.

J'ai été choquée de lire dans ce sujet que des candidats au CAPES se rendent à l'oral en tongs ou en bermuda... Je pensais qu'à un tel entretien tout le monde avait à l'esprit d'avoir une tenue correcte. Et dire qu'un camarade de ma promotion (qui s'habille de façon tout à fait correcte) s'inquiète de ce que le jury pourrait penser de ses cheveux longs Rolling Eyes

abricotedapi
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par InviteeF le Dim 24 Fév 2013 - 15:42

poiredapi a écrit:J'ai été choquée de lire dans ce sujet que des candidats au CAPES se rendent à l'oral en tongs ou en bermuda... Je pensais qu'à un tel entretien tout le monde avait à l'esprit d'avoir une tenue correcte. Et dire qu'un camarade de ma promotion (qui s'habille de façon tout à fait correcte) s'inquiète de ce que le jury pourrait penser de ses cheveux longs Rolling Eyes

Qu'il se rassure et qu'il reste lui-même.
Avec bon sens, décence et responsabilité, mais lui-même.

J'ai joué à un jeu marrant quand j'ai passé le CAPES. J'ai regardé attentivement tous les candidats de mon groupe, ou des groupes présents en même temps que moi dans les murs. Leur tenue, leur façon de bouger, de se tenir, de s'exprimer... Je me demandais sincèrement si certains pourraient survivre face à un public de collège un peu difficile car ils avaient l'air d'avoir acheté ce qu'ils pensaient être la "panoplie du prof" et étaient terriblement mal à l'aise dedans et semblaient bien plus démunis et bien plus jeunes que d'autres.
Et bien aucun de ceux que j'ai trouvé sur-déguisés, non crédibles, n'a été admis. J'espère vivement que les critères des jurys étaient autres mais cela m'a confortée dans l'idée que, décidément, oui, la tenue vestimentaire des profs est idéalisée et que cela ne fait pas que du bien, loin s'en faut.

Sinon, j'y pense par association d'idée et en lisant les derniers messages (ça ne m'était pas venu à l'idée avant) : je ne pense pas que ces affiches prétendent montrer le dress-code des enseignants/jeunes enseignants. Le choix des publicitaires de montrer des jeunes lambda doit plutôt être motivé par la tentative désespérée de dire "vous aussi, vous pouvez peut-être devenir prof un jour, un futur prof ne nait pas avec une mallette en cuir ou un chemisier en soie"... puisque l'affiche représente des aspirants à un dispositif pour futurs profs, et non des profs (ni même des futurs profs), simplement des "volontaires" enthousiasmés par la beauté du métier et par les opportunités offertes.

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par philann le Dim 24 Fév 2013 - 15:46

Voli vola a écrit: l'affiche représente des aspirants à un dispositif pour futurs profs, et non des profs (ni même des futurs profs), simplement des "volontaires" enthousiasmés par la beauté du métier et par les opportunités offertes.

Razz Razz Razz heu Razz Razz Razz Shocked Razz Razz Razz titanic


philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par InviteeF le Dim 24 Fév 2013 - 15:50

Quoi ? J'ai mal compris ? Ce n'est pas ce qu'ils essaient désespérément de vendre/refourguer/faire croire ? Laughing

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Edgar le Dim 24 Fév 2013 - 16:00

Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?

Ceci m'attriste, et qui plus est, du fait que cela ne vienne même pas de bons élèves, même dans une vaste option parmi d'autres métiers.

C'est probablement leur lucidité qui m'angoisse.

Cette école qui a été ouverte de force à tous et qui y a perdu son âme, sa noblesse, sa crédibilité, et ceux là même pour lesquels elle a été ouverte la méprisent et l'humilient aujourd'hui.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Igniatius le Dim 24 Fév 2013 - 16:03

J'ai juste constaté que mes élèves les plus faibles (mais sérieux) de TS sont devenus PE : je n'ai pas une totale confiance quant à leurs capacités tant littéraires que scientifiques, et c'est regrettable.
Ils sont en revanche plein de bonne volonté : cela suffira-t-il ?...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par philann le Dim 24 Fév 2013 - 16:04

Voli vola a écrit:Quoi ? J'ai mal compris ? Ce n'est pas ce qu'ils essaient désespérément de vendre/refourguer/faire croire ? Laughing

si si tu as bien compris mais c'est tout à ton honneur, parce que dans le genre confus et pas clair comme message, ça se pose là!! Very Happy

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par albertine02 le Dim 24 Fév 2013 - 16:13

@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?


j'ai eu très récemment une élève, de la 6ème à la 4ème, qui voulait devenir "proffesseur de français" (sic).......

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Isis39 le Dim 24 Fév 2013 - 16:15

@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?


Oui, plusieurs, dont deux qui le sont devenu. Encore un 4e l'autre jour qui m'annoncé vouloir devenir prof d'histoire.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par InvitéO le Dim 24 Fév 2013 - 16:16

@albertine02 a écrit:
@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?


j'ai eu très récemment une élève, de la 6ème à la 4ème, qui voulait devenir "proffesseur de français" (sic).......

Et en 3ème? Ça lui a passé? Rolling Eyes

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par albertine02 le Dim 24 Fév 2013 - 16:17

Oriane a écrit:
@albertine02 a écrit:
@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?


j'ai eu très récemment une élève, de la 6ème à la 4ème, qui voulait devenir "proffesseur de français" (sic).......

Et en 3ème? Ça lui a passé? Rolling Eyes


ben oui, elle est partie en filière hôtellerie-restauration....après avoir fait son stage de DP au kebab du coin.....

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par InvitéO le Dim 24 Fév 2013 - 16:18

@albertine02 a écrit:
Oriane a écrit:
@albertine02 a écrit:
@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?


j'ai eu très récemment une élève, de la 6ème à la 4ème, qui voulait devenir "proffesseur de français" (sic).......

Et en 3ème? Ça lui a passé? Rolling Eyes


ben oui, elle est partie en filière hôtellerie-restauration....après avoir fait son stage de DP au kebab du coin.....
Au moins, elle a la tête sur les épaules. cheers

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Edgar le Dim 24 Fév 2013 - 16:20

@albertine02 a écrit:
Oriane a écrit:
@albertine02 a écrit:
@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?


j'ai eu très récemment une élève, de la 6ème à la 4ème, qui voulait devenir "proffesseur de français" (sic).......

Et en 3ème? Ça lui a passé? Rolling Eyes


ben oui, elle est partie en filière hôtellerie-restauration....après avoir fait son stage de DP au kebab du coin.....

Ce pourrait-être un dialogue de Chevallier et Laspalès.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par InvitéO le Dim 24 Fév 2013 - 16:22

@Edgar a écrit:
@albertine02 a écrit:
Oriane a écrit:
@albertine02 a écrit:
@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?


j'ai eu très récemment une élève, de la 6ème à la 4ème, qui voulait devenir "proffesseur de français" (sic).......

Et en 3ème? Ça lui a passé? Rolling Eyes


ben oui, elle est partie en filière hôtellerie-restauration....après avoir fait son stage de DP au kebab du coin.....

Ce pourrait-être un dialogue de Chevallier et Laspalès.

Merci! yesyes succes J'entrevois une possibilité de reconversion. sunny

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Edgar le Dim 24 Fév 2013 - 16:24

Ah, oui, franchement ! J'ai l'impression d'entendre la voix de Laspalès ponctuer avec : "ben oui, elle est partie en filière hôtellerie-restauration....après avoir fait son stage de DP au kebab du coin....."

et regarder le public l'air narquois.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Isis39 le Dim 24 Fév 2013 - 16:24

@Edgar a écrit:

Cette école qui a été ouverte de force à tous et qui y a perdu son âme, sa noblesse, sa crédibilité, et ceux là même pour lesquels elle a été ouverte la méprisent et l'humilient aujourd'hui.

Je n'ai pas du tout ce ressenti. Cela vient peut-être de l'endroit où j'enseigne.

Petite question : il ne fallait pas ouvrir l'école à tous ? Je ne comprend pas bien la remarque, je pense.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par InvitéO le Dim 24 Fév 2013 - 16:25

@Edgar a écrit:Ah, oui, franchement ! J'ai l'impression d'entendre la voix de Laspalès ponctuer avec : "ben oui, elle est partie en filière hôtellerie-restauration....après avoir fait son stage de DP au kebab du coin....."

et regarder le public l'air narquois.

Mais ce n'était pas ma réplique, ça! et ma réplique?

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Lefteris le Dim 24 Fév 2013 - 16:25

@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?

Ceci m'attriste, et qui plus est, du fait que cela ne vienne même pas de bons élèves, même dans une vaste option parmi d'autres métiers.

C'est probablement leur lucidité qui m'angoisse.

Cette école qui a été ouverte de force à tous et qui y a perdu son âme, sa noblesse, sa crédibilité, et ceux là même pour lesquels elle a été ouverte la méprisent et l'humilient aujourd'hui.
C'est peut-être ça le plus triste, ou le plus scandaleux, ou les deux. Ces élèves ne voient même pas que la société marchande qui va les broyer très prochainement les amène exactement là où elle veut veut les amener. J'ai vu un élève sérieux et très bon qui voulait être enseignant, ça lui a passé, voyant ce que les enseignants vivent.
Un autre paradoxe est que certains méprisent le métier qu'ils croient être un truc de ratés, justement parce qu'ils ne conçoivent pas qu'on puisse bosser dans ces conditions autrement que sans avoir eu un autre choix dans la vie.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Edgar le Dim 24 Fév 2013 - 16:27

@Isis39 a écrit:
@Edgar a écrit:

Cette école qui a été ouverte de force à tous et qui y a perdu son âme, sa noblesse, sa crédibilité, et ceux là même pour lesquels elle a été ouverte la méprisent et l'humilient aujourd'hui.

Je n'ai pas du tout ce ressenti. Cela vient peut-être de l'endroit où j'enseigne.

Petite question : il ne fallait pas ouvrir l'école à tous ? Je ne comprend pas bien la remarque, je pense.

Je veux dire que la manière dont cela s'est fait me semble être à l'origine de la débâcle actuelle de l"école publique : le collège unique, les ZEP, le passage massif en force du primaire vers le collège, puis du collège vers le lycée, puis du lycée vers la fac, et le "diplômage" intensif d'étudiants aux compétences incertaines.

Je veux dire que souvent, de bonnes intentions sans aucun réalisme ne sont ni de bonnes idées, ni de bons projets.


Dernière édition par Edgar le Dim 24 Fév 2013 - 16:42, édité 3 fois

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par albertine02 le Dim 24 Fév 2013 - 16:28

@Edgar a écrit:Ah, oui, franchement ! J'ai l'impression d'entendre la voix de Laspalès ponctuer avec : "ben oui, elle est partie en filière hôtellerie-restauration....après avoir fait son stage de DP au kebab du coin....."

et regarder le public l'air narquois.

rien de narquois dans ma réplique, j'ai énoncé des faits.
Elle a renoncé à la filière générale et a préféré, confortée par son stage de découverte professionnelle, aller en LP.

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par InvitéO le Dim 24 Fév 2013 - 16:29

@albertine02 a écrit:
@Edgar a écrit:Ah, oui, franchement ! J'ai l'impression d'entendre la voix de Laspalès ponctuer avec : "ben oui, elle est partie en filière hôtellerie-restauration....après avoir fait son stage de DP au kebab du coin....."

et regarder le public l'air narquois.

rien de narquois dans ma réplique, j'ai énoncé des faits.
Elle a renoncé à la filière générale et a préféré, confortée par son stage de découverte professionnelle, aller en LP.

Soit. Mais avoue que c'est drôle!

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Edgar le Dim 24 Fév 2013 - 16:29

Oriane a écrit:
@Edgar a écrit:Ah, oui, franchement ! J'ai l'impression d'entendre la voix de Laspalès ponctuer avec : "ben oui, elle est partie en filière hôtellerie-restauration....après avoir fait son stage de DP au kebab du coin....."

et regarder le public l'air narquois.

Mais ce n'était pas ma réplique, ça! et ma réplique?

Pardon ... oui votre réplique est à rajouter dans cette écriture collective ..... Very Happy

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par albertine02 le Dim 24 Fév 2013 - 16:30

Oriane a écrit:
@albertine02 a écrit:
@Edgar a écrit:Ah, oui, franchement ! J'ai l'impression d'entendre la voix de Laspalès ponctuer avec : "ben oui, elle est partie en filière hôtellerie-restauration....après avoir fait son stage de DP au kebab du coin....."

et regarder le public l'air narquois.

rien de narquois dans ma réplique, j'ai énoncé des faits.
Elle a renoncé à la filière générale et a préféré, confortée par son stage de découverte professionnelle, aller en LP.

Soit. Mais avoue que c'est drôle!

je viens de comprendre ..... Razz Razz

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Edgar le Dim 24 Fév 2013 - 16:31

@albertine02 a écrit:
@Edgar a écrit:Ah, oui, franchement ! J'ai l'impression d'entendre la voix de Laspalès ponctuer avec : "ben oui, elle est partie en filière hôtellerie-restauration....après avoir fait son stage de DP au kebab du coin....."

et regarder le public l'air narquois.

rien de narquois dans ma réplique, j'ai énoncé des faits.
Elle a renoncé à la filière générale et a préféré, confortée par son stage de découverte professionnelle, aller en LP.

Après avoir eu la lumière au kebab du coin, ce qui lui a fait prendre conscience de l'inintérêt du métier de prof (et accessoirement aussi du fait qu'il faut un certain niveau scolaire ....). Tout ceci a un vif effet comique et marcherait sans nul doute très bien en one man show.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par InvitéO le Dim 24 Fév 2013 - 16:34

@Edgar a écrit:
@albertine02 a écrit:
@Edgar a écrit:Ah, oui, franchement ! J'ai l'impression d'entendre la voix de Laspalès ponctuer avec : "ben oui, elle est partie en filière hôtellerie-restauration....après avoir fait son stage de DP au kebab du coin....."

et regarder le public l'air narquois.

rien de narquois dans ma réplique, j'ai énoncé des faits.
Elle a renoncé à la filière générale et a préféré, confortée par son stage de découverte professionnelle, aller en LP.

Après avoir eu la lumière au kebab du coin, ce qui lui a fait prendre conscience de l'inintérêt du métier de prof (et accessoirement aussi du fait qu'il faut un certain niveau scolaire ....). Tout ceci a un vif effet comique et marcherait sans nul doute très bien en one man show.

Et moi, alors?
Isis: Tous, ça fait beaucoup. Et Il y a un certain nombre de personnes qui ne sont pas faites pour les études générales.

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Edgar le Dim 24 Fév 2013 - 16:37

@Lefteris a écrit:
@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?

Ceci m'attriste, et qui plus est, du fait que cela ne vienne même pas de bons élèves, même dans une vaste option parmi d'autres métiers.

C'est probablement leur lucidité qui m'angoisse.

Cette école qui a été ouverte de force à tous et qui y a perdu son âme, sa noblesse, sa crédibilité, et ceux là même pour lesquels elle a été ouverte la méprisent et l'humilient aujourd'hui.
C'est peut-être ça le plus triste, ou le plus scandaleux, ou les deux. Ces élèves ne voient même pas que la société marchande qui va les broyer très prochainement les amène exactement là où elle veut veut les amener. J'ai vu un élève sérieux et très bon qui voulait être enseignant, ça lui a passé, voyant ce que les enseignants vivent.
Un autre paradoxe est que certains méprisent le métier qu'ils croient être un truc de ratés, justement parce qu'ils ne conçoivent pas qu'on puisse bosser dans ces conditions autrement que sans avoir eu un autre choix dans la vie.

Ce qui est finalement le miroir de notre réalité et de ce que nous projetons à l'extérieur. Je lisais l'autre jour dans la salle d'attente du médecin une interview de Philippe Bouvard, qui est loin d'être un homme que j'admire, mais qui disait qu'il avait toujours voulu gagner beaucoup car selon lui, le salaire était toujours proportionnel à ce que vous valiez réellement. Outre le caractère peut-être insupportable d'une telle remarque, je n'ai pas pu m'empêcher de m'y arrêter un instant, de réfléchir à mon existence, et de me dire qu'il fallait vraiment que je commence à me prendre en main sérieusement dans cette décennie de mes 40 ans.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum