Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Edgar le Dim 24 Fév 2013 - 16:37

@Lefteris a écrit:
@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?

Ceci m'attriste, et qui plus est, du fait que cela ne vienne même pas de bons élèves, même dans une vaste option parmi d'autres métiers.

C'est probablement leur lucidité qui m'angoisse.

Cette école qui a été ouverte de force à tous et qui y a perdu son âme, sa noblesse, sa crédibilité, et ceux là même pour lesquels elle a été ouverte la méprisent et l'humilient aujourd'hui.
C'est peut-être ça le plus triste, ou le plus scandaleux, ou les deux. Ces élèves ne voient même pas que la société marchande qui va les broyer très prochainement les amène exactement là où elle veut veut les amener. J'ai vu un élève sérieux et très bon qui voulait être enseignant, ça lui a passé, voyant ce que les enseignants vivent.
Un autre paradoxe est que certains méprisent le métier qu'ils croient être un truc de ratés, justement parce qu'ils ne conçoivent pas qu'on puisse bosser dans ces conditions autrement que sans avoir eu un autre choix dans la vie.

Ce qui est finalement le miroir de notre réalité et de ce que nous projetons à l'extérieur. Je lisais l'autre jour dans la salle d'attente du médecin une interview de Philippe Bouvard, qui est loin d'être un homme que j'admire, mais qui disait qu'il avait toujours voulu gagner beaucoup car selon lui, le salaire était toujours proportionnel à ce que vous valiez réellement. Outre le caractère peut-être insupportable d'une telle remarque, je n'ai pas pu m'empêcher de m'y arrêter un instant, de réfléchir à mon existence, et de me dire qu'il fallait vraiment que je commence à me prendre en main sérieusement dans cette décennie de mes 40 ans.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Edgar le Dim 24 Fév 2013 - 16:39

Oriane a écrit:
@Edgar a écrit:
@albertine02 a écrit:
@Edgar a écrit:Ah, oui, franchement ! J'ai l'impression d'entendre la voix de Laspalès ponctuer avec : "ben oui, elle est partie en filière hôtellerie-restauration....après avoir fait son stage de DP au kebab du coin....."

et regarder le public l'air narquois.

rien de narquois dans ma réplique, j'ai énoncé des faits.
Elle a renoncé à la filière générale et a préféré, confortée par son stage de découverte professionnelle, aller en LP.

Après avoir eu la lumière au kebab du coin, ce qui lui a fait prendre conscience de l'inintérêt du métier de prof (et accessoirement aussi du fait qu'il faut un certain niveau scolaire ....). Tout ceci a un vif effet comique et marcherait sans nul doute très bien en one man show.

Et moi, alors?
Isis: Tous, ça fait beaucoup. Et Il y a un certain nombre de personnes qui ne sont pas faites pour les études générales.

Excusez-moi toutes ! Bon, je ne savais pas que ça allait se bousculer autant au bureau d'embauche de scénaristes pour Chevallier et Laspalès, mais on prend toutes les candidatures solides, et vous en êtes. Laissez un CV. Very Happy

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par albertine02 le Dim 24 Fév 2013 - 16:40

lol!

ça paie peut-être mieux que prof.....

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Isis39 le Dim 24 Fév 2013 - 16:41

Oriane a écrit:
Isis: Tous, ça fait beaucoup. Et Il y a un certain nombre de personnes qui ne sont pas faites pour les études générales.

Quand on dit école, je pense école primaire et loi Ferry. J'ai donc réagi.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par InvitéO le Dim 24 Fév 2013 - 16:44

@Isis39 a écrit:
Oriane a écrit:
Isis: Tous, ça fait beaucoup. Et Il y a un certain nombre de personnes qui ne sont pas faites pour les études générales.

Quand on dit école, je pense école primaire et loi Ferry. J'ai donc réagi.

Dans ce cas, je crois que nous sommes tous d'accord. Mais il me semble que cette ouverture a eu lieu il y a (très) longtemps, qu'elle ne fait pas débat. C'est le collège unique, les passages en classe supérieure systématiques, ou presque, les notes tellement gonflées qu'elles confinent à l'escroquerie, le bac ramené à 80% d'une classe d'âge...qui posent problème.

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Edgar le Dim 24 Fév 2013 - 17:08

Oui, c'est exactement ce que je citais plus haut, mais justement, ce n'est pas parce que ce n'est pas tout récent que cela n'est pas à l'origine de notre débâcle. Certains mouvements ont des répercussions croissantes à moyen et à long terme. Nous sommes, je crois, contraints de ne pas faire abstraction de cela dans l'analyse de la situation actuelle, sous peine de passer complètement à côté du problème.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par mimietmoumou le Dim 24 Fév 2013 - 17:33

@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?

Ceci m'attriste, et qui plus est, du fait que cela ne vienne même pas de bons élèves, même dans une vaste option parmi d'autres métiers.

C'est probablement leur lucidité qui m'angoisse.

Cette école qui a été ouverte de force à tous et qui y a perdu son âme, sa noblesse, sa crédibilité, et ceux là même pour lesquels elle a été ouverte la méprisent et l'humilient aujourd'hui.


J'ai entendu deux fois dans les trois dernières années

1. Cas 1, lycée prestigieux de l'ouest de Paris, une bonne élève, fille d'un homme politique très médiatisé. Elle voudrait devenir professeur de français.
2. Cas 2, collège ZEP 93, une autre bonne élève, ex-non francophone,qui voudrait devenir professeur de chinois

mimietmoumou
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Edgar le Dim 24 Fév 2013 - 17:35

Merci pour ce témoignage. Je ne peux pas en dire autant. Je peux peut-être me dire que c'est moi qui ne donne pas envie aux élèves de faire mon job, allez savoir.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Lefteris le Dim 24 Fév 2013 - 17:47

@Edgar a écrit:Merci pour ce témoignage. Je ne peux pas en dire autant. Je peux peut-être me dire que c'est moi qui ne donne pas envie aux élèves de faire mon job, allez savoir.
Non, tu n'y es pour rien, un élève a vu 5 maîtres en primaire, il peut avoir jusqu'à 40 professeurs en 4 ans de collège, et tout le discours social, implicite et explicite, il l'entend bien plus que ton cours quelques heures par semaine.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par midjie le Dim 24 Fév 2013 - 18:05

Et dès le primaire, on peut entendre un élève de CM dire sans aucune gêne à son enseignante :
"Ma mère, elle, elle a un vrai métier !! C'est pas comme vous, elle gagne vraiment de l'argent, pas seulement 100€ ou 200€ par mois comme vous" ! affraid

Quand on sait que la maman en question n'est pas du tout millionnaire et bosse dans une administration, ça laisse songeur !!

_________________
Beautiful.....Your mind, body and soul, so perfectly designed for you.....
Beautiful.... I don't wanna let you go until I tell you that I love you...
S.MAHY

midjie
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 24 Fév 2013 - 18:10

@midjie a écrit:Et dès le primaire, on peut entendre un élève de CM dire sans aucune gêne à son enseignante :
"Ma mère, elle, elle a un vrai métier !! C'est pas comme vous, elle gagne vraiment de l'argent, pas seulement 100€ ou 200€ par mois comme vous" ! affraid

Quand on sait que la maman en question n'est pas du tout millionnaire et bosse dans une administration, ça laisse songeur !!

Quand je travaillais dans le secondaire, j'étais dans un lycée plutôt tranquille de centre-ville, mais dont pratiquement tous les parents travaillaient au Luxembourg, situé à moins de 30km. Autant dire que dans ce pays où les secrétaires gagnent 2500€ par mois et des enseignants (pas tous, je le reconnais) peuvent en gagner 4000, les profs français sont vraiment perçus comme des ratés, et j'ai souvent eu des remarques ou des sous-entendus du genre " pourquoi se casser le c** à travailler ici alors que je gagnerai de l'argent facilement dans les banques et les assurances là-bas". Rolling Eyes

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Aevin le Dim 24 Fév 2013 - 18:25

@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?
Oui, l'année dernière un élève qui m'a dit qu'il voulait devenir prof d'allemand.

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!

Aevin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Invité le Dim 24 Fév 2013 - 18:26

Entendu l'an dernier aussi, une mimi de STG me dire qu'elle voulait devenir prof d'anglais (et elle y arrivera, j'en suis sûre).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Trinity le Dim 24 Fév 2013 - 18:34

Ma première année de titulaire, il y a 9 ans donc, un de mes petits de 5ème SEGPA voulait devenir "Mètr".

Depuis ? Aucun.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par User5899 le Dim 24 Fév 2013 - 19:22

@Isis39 a écrit:
@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?


Oui, plusieurs, dont deux qui le sont devenu. Encore un 4e l'autre jour qui m'annoncé vouloir devenir prof d'histoire.
Une bonne trentaine me l'ont dit, une bonne vingtaine au moins l'ont fait.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Pseudo le Dim 24 Fév 2013 - 19:27

@Aevin a écrit:
@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?
Oui, l'année dernière un élève qui m'a dit qu'il voulait devenir prof d'allemand.

L'année dernière une élève m'a dit que je lui avais donné envie d'être documentaliste. Avec beaucoup de masochisme, tout est possible !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Isis39 le Dim 24 Fév 2013 - 19:41

@Pseudo a écrit:
@Aevin a écrit:
@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?
Oui, l'année dernière un élève qui m'a dit qu'il voulait devenir prof d'allemand.

L'année dernière une élève m'a dit que je lui avais donné envie d'être documentaliste. Avec beaucoup de masochisme, tout est possible !

Pourquoi parler de masochisme ? Je suis contente de voir mes anciens élèves devenus profs. Et eux sont heureux de l'être ! Et je souhaite la même chose pour mon 4e qui veut devenir prof d'histoire.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Patissot le Dim 24 Fév 2013 - 19:46

La fille de ma tutrice souhaite devenir prof, on fait tout pour l'en dissuader.

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par thrasybule le Dim 24 Fév 2013 - 19:52

Je vais me faire lyncher, qu'importe...
Lorsque de très bons élèves me font savoir qu'ils veulent embrasser la carrière du professorat, je leur dis de bien réfléchir, de prendre en compte l'évolution du métier, du travail qui ne se réduit pas aux heures de cours effectif, à la frustration intellectuelle que certaines situations peuvent générer. Je ne les dissuade pas( quoiqu'une vive envie de le faire m'étreigne) mais je les avertis. Une fois qu'on a passé le concours( et l'on sait les difficultés de reconversion), la sécurité de l'emploi peut être une cage, et souvent pas dorée.


Dernière édition par thrasybule le Dim 24 Fév 2013 - 20:25, édité 2 fois

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par thrasybule le Dim 24 Fév 2013 - 19:52

Patissot Very Happy Je l'ai dit en termes plus diplomatiques... Razz

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par JaneB le Dim 24 Fév 2013 - 19:55

@thrasybule a écrit:Je vais me faire lyncher, qu'importe...
Lorsque de très bons élèves me font savoir qu'ils veulent embrasser la carrière du professorat, je leur dit de bien réfléchir, de prendre en compte l'évolution du métier, du travail qui ne se réduit pas aux heures de cours effectif, à la frustration intellectuelle que certaines situations peuvent générer. Je ne les dissuade pas( quoiqu'une vive envie de le faire m'étreigne) mais je les avertis. Une fois qu'on a passé le concours( et l'on sait les difficultés de reconversion), la sécurité de l'emploi peut être une cage, et souvent pas dorée.

Razz

JaneB
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Igniatius le Dim 24 Fév 2013 - 20:00

@thrasybule a écrit:Je vais me faire lyncher, qu'importe...
Lorsque de très bons élèves me font savoir qu'ils veulent embrasser la carrière du professorat, je leur dit de bien réfléchir, de prendre en compte l'évolution du métier, du travail qui ne se réduit pas aux heures de cours effectif, à la frustration intellectuelle que certaines situations peuvent générer. Je ne les dissuade pas( quoiqu'une vive envie de le faire m'étreigne) mais je les avertis. Une fois qu'on a passé le concours( et l'on sait les difficultés de reconversion), la sécurité de l'emploi peut être une cage, et souvent pas dorée.

Non non, je ne te lyncherai pas, je suis plutôt d'accord : je déconseillerais à mes meilleurs élèves de devenir prof aujourd'hui (ce que je n'aurais pas fait il y a 8 ans).
Si on aime les maths et que l'on a envie de les enseigner, je pense que c'est une mauvaise idée de devenir prof : actuellement, on ne nous demande surtout plus de les enseigner.
Si on veut juste être en contact avec des jeunes, pourquoi pas ? mais je crois que ce métier ressemble de plus en plus à celui d'éducateur, et j'en suis triste.
J'aime ce que je fais lorsque je réussis à transmettre et à faire comprendre.
Mais pour les 2/3 de mes heures, je me sens profondément inutile, et ce que je fais ne m'intéresse pas, malgré (ou parce que ? ) le fait que j'y mets bcp d'énergie.
J'irais jusqu'à dire que le système (administration et inspection) décourage les meilleures volontés, et les meilleurs tout court d'ailleurs.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par thrasybule le Dim 24 Fév 2013 - 20:07

Déjà quatre profs de lettres dans mes ex-élèves: je n'ai pas été assez convaincant. Je m'en veux! furieux Quel boulet

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Pseudo le Dim 24 Fév 2013 - 20:10

@Isis39 a écrit:
@Pseudo a écrit:
@Aevin a écrit:
@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?
Oui, l'année dernière un élève qui m'a dit qu'il voulait devenir prof d'allemand.

L'année dernière une élève m'a dit que je lui avais donné envie d'être documentaliste. Avec beaucoup de masochisme, tout est possible !

Pourquoi parler de masochisme ? Je suis contente de voir mes anciens élèves devenus profs. Et eux sont heureux de l'être ! Et je souhaite la même chose pour mon 4e qui veut devenir prof d'histoire.

Parce que doc, c'est à peu près la cinquième roue du carrosse. Les profs se plaignent d'être mal payés ? Les docs le sont encore moins. D'être mal considéré ? Les docs le sont encore un peu moins. Si c'est le mot de masochisme qui gène, parlons d'humilité extrême alors.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Invité21 le Dim 24 Fév 2013 - 20:12

@Igniatius a écrit:
@thrasybule a écrit:Je vais me faire lyncher, qu'importe...
Lorsque de très bons élèves me font savoir qu'ils veulent embrasser la carrière du professorat, je leur dit de bien réfléchir, de prendre en compte l'évolution du métier, du travail qui ne se réduit pas aux heures de cours effectif, à la frustration intellectuelle que certaines situations peuvent générer. Je ne les dissuade pas( quoiqu'une vive envie de le faire m'étreigne) mais je les avertis. Une fois qu'on a passé le concours( et l'on sait les difficultés de reconversion), la sécurité de l'emploi peut être une cage, et souvent pas dorée.

Non non, je ne te lyncherai pas, je suis plutôt d'accord : je déconseillerais à mes meilleurs élèves de devenir prof aujourd'hui (ce que je n'aurais pas fait il y a 8 ans).
Si on aime les maths et que l'on a envie de les enseigner, je pense que c'est une mauvaise idée de devenir prof : actuellement, on ne nous demande surtout plus de les enseigner.
Si on veut juste être en contact avec des jeunes, pourquoi pas ? mais je crois que ce métier ressemble de plus en plus à celui d'éducateur, et j'en suis triste.
J'aime ce que je fais lorsque je réussis à transmettre et à faire comprendre.
Mais pour les 2/3 de mes heures, je me sens profondément inutile, et ce que je fais ne m'intéresse pas, malgré (ou parce que ? ) le fait que j'y mets bcp d'énergie.
J'irais jusqu'à dire que le système (administration et inspection) décourage les meilleures volontés, et les meilleurs tout court d'ailleurs.

Des professeurs l'avaient fait pour moi...J'aurais pu les écouter!
Est-ce à dire que vous ne décourageriez pas des élèves moins brillants? Razz

Réflexion un peu amère du jour: je trouve triste que des étudiants capables subissent telle déconvenue aujourd'hui. Mais on ne peut décemment mettre des étudiants moins capables à ces postes.
Et mon cerveau frise et grille: Qui recrute-t-on dès lors??? Les zozos de l'affiche? Je n'ai pas de réponse.
Je veux partir, c'est tout ce que je vois. Et ce n'est pas à cause des élèves, loin de là.

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par thrasybule le Dim 24 Fév 2013 - 20:14

Sibérie topela

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum