Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par thrasybule le Dim 24 Fév 2013 - 20:14

Sibérie topela

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Igniatius le Dim 24 Fév 2013 - 20:22

Sibérie a écrit:
@Igniatius a écrit:
@thrasybule a écrit:Je vais me faire lyncher, qu'importe...
Lorsque de très bons élèves me font savoir qu'ils veulent embrasser la carrière du professorat, je leur dit de bien réfléchir, de prendre en compte l'évolution du métier, du travail qui ne se réduit pas aux heures de cours effectif, à la frustration intellectuelle que certaines situations peuvent générer. Je ne les dissuade pas( quoiqu'une vive envie de le faire m'étreigne) mais je les avertis. Une fois qu'on a passé le concours( et l'on sait les difficultés de reconversion), la sécurité de l'emploi peut être une cage, et souvent pas dorée.

Non non, je ne te lyncherai pas, je suis plutôt d'accord : je déconseillerais à mes meilleurs élèves de devenir prof aujourd'hui (ce que je n'aurais pas fait il y a 8 ans).
Si on aime les maths et que l'on a envie de les enseigner, je pense que c'est une mauvaise idée de devenir prof : actuellement, on ne nous demande surtout plus de les enseigner.
Si on veut juste être en contact avec des jeunes, pourquoi pas ? mais je crois que ce métier ressemble de plus en plus à celui d'éducateur, et j'en suis triste.
J'aime ce que je fais lorsque je réussis à transmettre et à faire comprendre.
Mais pour les 2/3 de mes heures, je me sens profondément inutile, et ce que je fais ne m'intéresse pas, malgré (ou parce que ? ) le fait que j'y mets bcp d'énergie.
J'irais jusqu'à dire que le système (administration et inspection) décourage les meilleures volontés, et les meilleurs tout court d'ailleurs.

Des professeurs l'avaient fait pour moi...J'aurais pu les écouter!
Est-ce à dire que vous ne décourageriez pas des élèves moins brillants? Razz

Réflexion un peu amère du jour: je trouve triste que des étudiants capables subissent telle déconvenue aujourd'hui. Mais on ne peut décemment mettre des étudiants moins capables à ces postes.
Et mon cerveau frise et grille: Qui recrute-t-on dès lors??? Les zozos de l'affiche? Je n'ai pas de réponse.
Je veux partir, c'est tout ce que je vois. Et ce n'est pas à cause des élèves, loin de là.

Bonne question, qui me plonge dans des abîmes de perplexité...

J'avais une image très noble de ce métier et je pensais que pousser d'excellents élèves à passer l'agrégation pouvait permettre d'améliorer l'enseignement pour les élèves les moins aptes (j'ai effectué ma scolarité dans le privé et j'ai finalement eu peu de profs disciplinairement excellents - bcp de contractuels, de gens qui avaient eu le CAPES interne très tardivement etc- nous réussissions quand nous étions naturellement capables, mais la pédagogie était moyenne : j'ai aimé ces profs parce que je suivais très bien mais il est clair qu'ils n'aidaient que peu mes camarades) c'est pourquoi j'aurais pu pousser mes bons élèves à devenir enseignant.
Mais aujourd'hui, je leur conseillerais de faire autre chose, pour les raisons évoquées ci-dessus (et en effet, les élèves n'ont que peu à voir : c'est l'esprit du système qui pue).
Alors tu as raison : qui recruter ?
Je crois que les résultats aux concours ces dernières années donnent une réponse en forme d'impasse : les étudiants ne s'inscrivent plus, et beaucoup sont trop mauvais pour assurer le métier. Jusqu'à quand refusera-t-on ces étudiants médiocres ?
Je doute fortement que la pédagogie y gagnera...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par gauvain31 le Dim 24 Fév 2013 - 20:30

Une de mes élèves m'a dit qu'elle souhaitait être professeur d'italien... j'espère qu'elle le sera;
La fille d'une de mes collègue m'a dit que sa fille de 15 ans souhaitait être professeure d'espagnol, ce à quoi elle a répondu : "Non ma fille tu ne seras jamais professeur" C'est quand même triste Crying or Very sad

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Moonchild le Dim 24 Fév 2013 - 20:36

@Igniatius a écrit:J'irais jusqu'à dire que le système (administration et inspection) décourage les meilleures volontés, et les meilleurs tout court d'ailleurs.
Pour l'anecdote : il y a quelques temps, certains de mes collègues ont été inspectés et il en est ressorti que nous faisons cours "comme il y a 20 ans". Une réunion est déjà programmée au retour des vacances pour que nous réfléchissions à l'évolution de nos pratiques pour nous adapter à notre "nouveau public". Je devrais peut-être préparer le goudron et les plumes au cas où l'IPR repointerait le bout de son nez. furieux

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par gauvain31 le Dim 24 Fév 2013 - 20:45

@Moonchild a écrit:
@Igniatius a écrit:J'irais jusqu'à dire que le système (administration et inspection) décourage les meilleures volontés, et les meilleurs tout court d'ailleurs.
Pour l'anecdote : il y a quelques temps, certains de mes collègues ont été inspectés et il en est ressorti que nous faisons cours "comme il y a 20 ans". Une réunion est déjà programmée au retour des vacances pour que nous réfléchissions à l'évolution de nos pratiques pour nous adapter à notre "nouveau public". Je devrais peut-être préparer le goudron et les plumes au cas où l'IPR repointerait le bout de son nez. furieux

Quelle serait cette évolution concrètement? Pourquoi votre IPR ne le dit pas?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Reine Margot le Dim 24 Fév 2013 - 20:47

il faudra bientôt faire comme le GO du père d'Achille Talon dans Viva papa: sauter partout en criant "youpi super jeeeeeuuuxxxx!!!" j'arrive pas à retrouver la planche.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par philann le Dim 24 Fév 2013 - 20:55

@Moonchild a écrit:
Pour l'anecdote : il y a quelques temps, certains de mes collègues ont été inspectés et il en est ressorti que nous faisons cours "comme il y a 20 ans". Une réunion est déjà programmée au retour des vacances pour que nous réfléchissions à l'évolution de nos pratiques pour nous adapter à notre "nouveau public". Je devrais peut-être préparer le goudron et les plumes au cas où l'IPR repointerait le bout de son nez. furieux

t'enseigne les langues non??
Qu'est-ce que ça m'énerve ce non-argument!!! furieux
Oui et alors il n'apprenaient pas au moins aussi bien les élèves il y a 20 ans??? scratch professeur

Quel est l'argument, c'est le plus news, à la mode, farfelu qui est forcément le mieux??? grrrrrrrr!

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Invité le Dim 24 Fév 2013 - 20:57

Non, Moonchild enseigne les maths, mais visiblement, les reproches qu'on nous fait sont interdisciplinaires! cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par albertine02 le Dim 24 Fév 2013 - 21:07

@thrasybule a écrit:Je vais me faire lyncher, qu'importe...
Lorsque de très bons élèves me font savoir qu'ils veulent embrasser la carrière du professorat, je leur dis de bien réfléchir, de prendre en compte l'évolution du métier, du travail qui ne se réduit pas aux heures de cours effectif, à la frustration intellectuelle que certaines situations peuvent générer. Je ne les dissuade pas( quoiqu'une vive envie de le faire m'étreigne) mais je les avertis. Une fois qu'on a passé le concours( et l'on sait les difficultés de reconversion), la sécurité de l'emploi peut être une cage, et souvent pas dorée.

je ne te lynche pas, je leur tiens le même discours.

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par gauvain31 le Dim 24 Fév 2013 - 21:10

holderfar a écrit:Non, Moonchild enseigne les maths, mais visiblement, les reproches qu'on nous fait sont interdisciplinaires! cheers

Oui j'ai eu la même impression ; le discours de l'inspection est lui même interdisciplinaire; ce sont des éléments de langage qui restent toujours vagues : "réfléchir à " "Nouveaux Publics" sans dire exactement ce qu'il y a derrière

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Moonchild le Dim 24 Fév 2013 - 21:18

@gauvain31 a écrit:
@Moonchild a écrit:
@Igniatius a écrit:J'irais jusqu'à dire que le système (administration et inspection) décourage les meilleures volontés, et les meilleurs tout court d'ailleurs.
Pour l'anecdote : il y a quelques temps, certains de mes collègues ont été inspectés et il en est ressorti que nous faisons cours "comme il y a 20 ans". Une réunion est déjà programmée au retour des vacances pour que nous réfléchissions à l'évolution de nos pratiques pour nous adapter à notre "nouveau public". Je devrais peut-être préparer le goudron et les plumes au cas où l'IPR repointerait le bout de son nez. furieux

Quelle serait cette évolution concrètement? Pourquoi votre IPR ne le dit pas?
Si, si il y a des pistes de "réflexion" :
- mettre les élèves en activité pour qu'ils construisent leur propre savoir ;
- ne pas perdre de temps à faire du cours puisqu'ils ne le lisent pas ;
- le travail en groupe ;
- les TICE ;
...
Mais comme je n'ai pas été inspecté au cours de cette série, je n'ai pas eu l'occasion d'entendre la bonne parole en direct ; c'est sans doute pas plus mal, j'aurais certainement été rétif... Twisted Evil

holderfar a écrit:Non, Moonchild enseigne les maths, mais visiblement, les reproches qu'on nous fait sont interdisciplinaires! cheers
Voilà, d'ailleurs récemment un collègue de physique appliquée a été inspecté en BTS et on lui a reproché de ne pas assez pratiquer la pédagogie inductive. Rolling Eyes

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par albertine02 le Dim 24 Fév 2013 - 21:22

@Moonchild a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Moonchild a écrit:
@Igniatius a écrit:J'irais jusqu'à dire que le système (administration et inspection) décourage les meilleures volontés, et les meilleurs tout court d'ailleurs.
Pour l'anecdote : il y a quelques temps, certains de mes collègues ont été inspectés et il en est ressorti que nous faisons cours "comme il y a 20 ans". Une réunion est déjà programmée au retour des vacances pour que nous réfléchissions à l'évolution de nos pratiques pour nous adapter à notre "nouveau public". Je devrais peut-être préparer le goudron et les plumes au cas où l'IPR repointerait le bout de son nez. furieux

Quelle serait cette évolution concrètement? Pourquoi votre IPR ne le dit pas?
Si, si il y a des pistes de "réflexion" :
- mettre les élèves en activité pour qu'ils construisent leur propre savoir ;
- ne pas perdre de temps à faire du cours puisqu'ils ne le lisent pas ;
- le travail en groupe ;
- les TICE ;
...
Mais comme je n'ai pas été inspecté au cours de cette série, je n'ai pas eu l'occasion d'entendre la bonne parole en direct ; c'est sans doute pas plus mal, j'aurais certainement été rétif... Twisted Evil

holderfar a écrit:Non, Moonchild enseigne les maths, mais visiblement, les reproches qu'on nous fait sont interdisciplinaires! cheers
Voilà, d'ailleurs récemment un collègue de physique appliquée a été inspecté en BTS et on lui a reproché de ne pas assez pratiquer la pédagogie inductive. Rolling Eyes


chez nous, l'IPR de maths en réunion interdisciplinaire, a préconisé la pédagogie différenciée dans des classes à 30, mais ce n'est pas un problème car on va faire travailler les élèves en "îlots"....ce terme est depuis répété avec vénération par notre cde.....

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par InvitéeSS le Dim 24 Fév 2013 - 21:31

@albertine02 a écrit:
@Moonchild a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Moonchild a écrit:
@Igniatius a écrit:J'irais jusqu'à dire que le système (administration et inspection) décourage les meilleures volontés, et les meilleurs tout court d'ailleurs.
Pour l'anecdote : il y a quelques temps, certains de mes collègues ont été inspectés et il en est ressorti que nous faisons cours "comme il y a 20 ans". Une réunion est déjà programmée au retour des vacances pour que nous réfléchissions à l'évolution de nos pratiques pour nous adapter à notre "nouveau public". Je devrais peut-être préparer le goudron et les plumes au cas où l'IPR repointerait le bout de son nez. furieux

Quelle serait cette évolution concrètement? Pourquoi votre IPR ne le dit pas?
Si, si il y a des pistes de "réflexion" :
- mettre les élèves en activité pour qu'ils construisent leur propre savoir ;
- ne pas perdre de temps à faire du cours puisqu'ils ne le lisent pas ;
- le travail en groupe ;
- les TICE ;
...
Mais comme je n'ai pas été inspecté au cours de cette série, je n'ai pas eu l'occasion d'entendre la bonne parole en direct ; c'est sans doute pas plus mal, j'aurais certainement été rétif... Twisted Evil

holderfar a écrit:Non, Moonchild enseigne les maths, mais visiblement, les reproches qu'on nous fait sont interdisciplinaires! cheers
Voilà, d'ailleurs récemment un collègue de physique appliquée a été inspecté en BTS et on lui a reproché de ne pas assez pratiquer la pédagogie inductive. Rolling Eyes


chez nous, l'IPR de maths en réunion interdisciplinaire, a préconisé la pédagogie différenciée dans des classes à 30, mais ce n'est pas un problème car on va faire travailler les élèves en "îlots"....ce terme est depuis répété avec vénération par notre cde.....

Chouette comme en primaire professeur
Bon courage ! Je compatis fleurs2

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par gauvain31 le Dim 24 Fév 2013 - 21:35

@Moonchild a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Moonchild a écrit:
@Igniatius a écrit:J'irais jusqu'à dire que le système (administration et inspection) décourage les meilleures volontés, et les meilleurs tout court d'ailleurs.
Pour l'anecdote : il y a quelques temps, certains de mes collègues ont été inspectés et il en est ressorti que nous faisons cours "comme il y a 20 ans". Une réunion est déjà programmée au retour des vacances pour que nous réfléchissions à l'évolution de nos pratiques pour nous adapter à notre "nouveau public". Je devrais peut-être préparer le goudron et les plumes au cas où l'IPR repointerait le bout de son nez. furieux

Quelle serait cette évolution concrètement? Pourquoi votre IPR ne le dit pas?
Si, si il y a des pistes de "réflexion" :
- mettre les élèves en activité pour qu'ils construisent leur propre savoir ;
- ne pas perdre de temps à faire du cours puisqu'ils ne le lisent pas ;
- le travail en groupe ;
- les TICE ;
...
Mais comme je n'ai pas été inspecté au cours de cette série, je n'ai pas eu l'occasion d'entendre la bonne parole en direct ; c'est sans doute pas plus mal, j'aurais certainement été rétif... Twisted Evil

holderfar a écrit:Non, Moonchild enseigne les maths, mais visiblement, les reproches qu'on nous fait sont interdisciplinaires! cheers
Voilà, d'ailleurs récemment un collègue de physique appliquée a été inspecté en BTS et on lui a reproché de ne pas assez pratiquer la pédagogie inductive. Rolling Eyes

-Le constructivisme..... cela est très à la mode (surtout chez nous en SVT) , mais ce n'est pas la meilleure pédagogie forcément
-Comment sait-il que les élèves ne lisent pas leur cour? Il a vu les évaluations
-le travail en groupe; ils ont fait çà en GB dans les années 70 ( et en primaire) , çà fait un moment qu'ils y sont revenus pour revenir à du travail individuel; en effet , à plusieurs certains tirent le bénéfice du meilleur élève du groupe, mais çà ne fait pas progresser individuellement l'élève
J'ai l'impression d'entendre la même chose ...il est temps qu'ils changent de disque
ILS VEULENT ""PRIMARISER" le collège et "COLLEGIER" le lycée ... et prolonger le lycée à la fac.....

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Moonchild le Dim 24 Fév 2013 - 21:41

@gauvain31 a écrit:ILS VEULENT ""PRIMARISER" le collège et "COLLEGIER" le lycée ... et prolonger le lycée à la fac.....
Alors qu'on gagnerait un temps précieux en envisageant directement de primariser la fac...
diable

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par philann le Dim 24 Fév 2013 - 21:46

holderfar a écrit:Non, Moonchild enseigne les maths, mais visiblement, les reproches qu'on nous fait sont interdisciplinaires! cheers

En philo...ils sont encore un peu à l'abris...Si si je le jure je l'ai vu!!! Une formation pour les profs de philo de mon académie avec des vrais bouts de philo dedans, alors même que la raison du stage partait d'un constat d'un IPR que tel auteur n'était pas suffisamment étudié!! cheers veneration cheers veneration

Spoiler:
préciserais-je que les instruments de ladite journée de formation étaient des livres et des stylos...

Spoiler:
ceci dit un powerpoint ça peut être bien utile pour montrer concrètement comment faire un commentaire de texte!!


Pour le reste, il n'y a ni bonne ni mauvaise pédagogie en soi. Mais une bonne pédagogie, c'est un instrument, utilisé par un professeur particulier, devant des élèves particuliers (âge, origines sociales ..., difficultés scolaires ou non...) en vue d'un but précis (transmettre des connaissances, faire de la garderie...)
Toute pédagogie qui est considérée hors de ces variables ne peut être pour moi qu'une forme de dogmatisme ou de liturgie.
(quel rapport ente un gamin de 6ème d'une banlieue difficile et un presque adulte en terminal d'un bon lycée parisien visant naturellement une prépa...???

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Igniatius le Dim 24 Fév 2013 - 21:54

@philann a écrit:
holderfar a écrit:Non, Moonchild enseigne les maths, mais visiblement, les reproches qu'on nous fait sont interdisciplinaires! cheers

En philo...ils sont encore un peu à l'abris...Si si je le jure je l'ai vu!!! Une formation pour les profs de philo de mon académie avec des vrais bouts de philo dedans, alors même que la raison du stage partait d'un constat d'un IPR que tel auteur n'était pas suffisamment étudié!! cheers veneration cheers veneration

Spoiler:
préciserais-je que les instruments de ladite journée de formation étaient des livres et des stylos...

Spoiler:
ceci dit un powerpoint ça peut être bien utile pour montrer concrètement comment faire un commentaire de texte!!

D'après ma copine prof de philo, les philosophes échappent aux discours sur le constructivisme et les compétences car ils les trouvent navrant conceptuellement.
Une amie à elle, brillante étudiante en philo, s'est dirigée vers les sciences de l'éduc à bac+4 et en est repartie après un an, horrifiée par la nullité des intervenants, et du brassage de concepts pour faire du vent.
Les papes du "modernisme" sont pris pour des guignols par les gens qui pensent : je ne sais pas moi, mais ça devrait faire réfléchir.

Il est certain que j'ai poussé mon IPR dans ses retranchements lors de mon inspection, et il était argumentativement nul : à part l'argument d'autorité, il n'avait rien à dire pour défendre sa résolution de pbs, à part un truc énorme comme "Avant, les étudiants sortaient de classe prépa sans être capables de réfléchir, tout juste bons à reproduire ce qu'ils avaient appris ; mais maintenant ça change, ils réfléchissent."
C'est là que j'ai compris à quel il était proche de la bouffonnerie.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par philann le Dim 24 Fév 2013 - 22:02

OUi mais ce qui me terrifie c'est qu'il n'y a pas qu'en philo que les gens pensent. Comment en arrive-t-on à de tels délires dans d'autres disciplines ?? Comment des gens ayant fait des études supérieures peuvent 1) sortir sans honte de telles âneries 2) Les imposer à d'autres qui ont aussi un niveau de formation correct et que l'on infantilise alors Shocked

À chaque fois que j'entends ce genre de discours, non seulement je suis hors de moi, mais en plus je trouve ça très violent. Que quelqu'un me sorte sans rire un argument de mauvais publicitaire "C'est mieux parce que c'est nouveau", personnellement je le prends comme une insulte. Une gifle ne me ferait pas un autre effet.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Lefteris le Dim 24 Fév 2013 - 22:05

@Igniatius a écrit:
D'après ma copine prof de philo, les philosophes échappent aux discours sur le constructivisme et les compétences car ils les trouvent navrant conceptuellement.
Une amie à elle, brillante étudiante en philo, s'est dirigée vers les sciences de l'éduc à bac+4 et en est repartie après un an, horrifiée par la nullité des intervenants, et du brassage de concepts pour faire du vent.
Les papes du "modernisme" sont pris pour des guignols par les gens qui pensent : je ne sais pas moi, mais ça devrait faire réfléchir.

Il est certain que j'ai poussé mon IPR dans ses retranchements lors de mon inspection, et il était argumentativement nul : à part l'argument d'autorité, il n'avait rien à dire pour défendre sa résolution de pbs, à part un truc énorme comme "Avant, les étudiants sortaient de classe prépa sans être capables de réfléchir, tout juste bons à reproduire ce qu'ils avaient appris ; mais maintenant ça change, ils réfléchissent."
C'est là que j'ai compris à quel il était proche de la bouffonnerie.

Pour aller dans ton sens, quant j'étais à l'IUFM il y a quelques années (on ne m'a rien épargné malgré mon âge No ) , j'ai suivi une conférence, ou plutôt on nous a installé dans un amphi ou une papesse du pédagogisme -j'ai oublié son nom - nous avait préparé une messe. Une des choses que j'ai retenues, c'est que les professeurs de deux matières étaient particulièrement rétifs à l'"évolution" , et se cramponnaient au contenu de leurs disciplines: les lettres classiques et la philo.
Ils ne vont bientôt plus avoir cette épine dans le pied avec la première matière. Reste à régler le sort de la philo , pour que le progrès en marche vers un avenir radieux et ludique ne soit plus bloqué.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Igniatius le Dim 24 Fév 2013 - 22:11

@philann a écrit:OUi mais ce qui me terrifie c'est qu'il n'y a pas qu'en philo que les gens pensent. Comment en arrive-t-on à de tels délires dans d'autres disciplines ?? Comment des gens ayant fait des études supérieures peuvent 1) sortir sans honte de telles âneries 2) Les imposer à d'autres qui ont aussi un niveau de formation correct et que l'on infantilise alors Shocked

À chaque fois que j'entends ce genre de discours, non seulement je suis hors de moi, mais en plus je trouve ça très violent. Que quelqu'un me sorte sans rire un argument de mauvais publicitaire "C'est mieux parce que c'est nouveau", personnellement je le prends comme une insulte. Une gifle ne me ferait pas un autre effet.

Ah ben pourtant on l'a bcp lu quand les promoteurs de ce genre d'idées étaient présents ici.
Mais il est clair qu'ils n'étaient guère au niveau.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par gauvain31 le Dim 24 Fév 2013 - 22:17

@Igniatius a écrit:
@philann a écrit:OUi mais ce qui me terrifie c'est qu'il n'y a pas qu'en philo que les gens pensent. Comment en arrive-t-on à de tels délires dans d'autres disciplines ?? Comment des gens ayant fait des études supérieures peuvent 1) sortir sans honte de telles âneries 2) Les imposer à d'autres qui ont aussi un niveau de formation correct et que l'on infantilise alors Shocked

À chaque fois que j'entends ce genre de discours, non seulement je suis hors de moi, mais en plus je trouve ça très violent. Que quelqu'un me sorte sans rire un argument de mauvais publicitaire "C'est mieux parce que c'est nouveau", personnellement je le prends comme une insulte. Une gifle ne me ferait pas un autre effet.

Ah ben pourtant on l'a bcp lu quand les promoteurs de ce genre d'idées étaient présents ici.
Mais il est clair qu'ils n'étaient guère au niveau.

Oui d'ailleurs Ljeanjeau ne m'a jamais répondu sur les compétences et la notation sur 20 , et je ne le vois plus trop depuis sur ce site.....

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par gauvain31 le Dim 24 Fév 2013 - 22:21

Pour être sérieux je crois Philann que ces gens sont dans le déni de la réalité tellement cette réalité est insupportable ils sont soit lâches, soit ils se mentent à eux-même, soit alors (pour les moins scrupuleux) disent des contre-vérité qui font en sorte que quoiqu'on dise on aura toujours tort .... soit alors ils sont naïfs .... affraid

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Nightcrawler1 le Dim 24 Fév 2013 - 22:28

@Edgar a écrit:Y-a-t-il quelqu'un ici qui a, une fois, une fois seulement, entendu un de ses élèves un jour dire qu'éventuellement il voudrait être professeur plus tard (je parle évidemment des années récentes et pas dans les années 70) ?

Ceci m'attriste, et qui plus est, du fait que cela ne vienne même pas de bons élèves, même dans une vaste option parmi d'autres métiers.

C'est probablement leur lucidité qui m'angoisse.

Cette école qui a été ouverte de force à tous et qui y a perdu son âme, sa noblesse, sa crédibilité, et ceux là même pour lesquels elle a été ouverte la méprisent et l'humilient aujourd'hui.

Après deux ans d'enseignement, j'ai trois élèves qui m'ont indiqué qu'ils souhaitaient devenir profs d'histoire. Ils ne sont qu'en troisième, cela leur passera peut-être...

Il ne faut pas désespérer des jeunes qui sont bien moins dupes que ce que l'on croit parfois quand on est de l'autre côté du miroir.

Nightcrawler1
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par philann le Dim 24 Fév 2013 - 22:44

@gauvain31 a écrit:Pour être sérieux je crois Philann que ces gens sont dans le déni de la réalité tellement cette réalité est insupportable ils sont soit lâches, soit ils se mentent à eux-même, soit alors (pour les moins scrupuleux) disent des contre-vérité qui font en sorte que quoiqu'on dise on aura toujours tort .... soit alors ils sont naïfs .... affraid

soit ils commettent un crime politique et privent sciemment toute une partie de la population... dece qu'ils réservent tout de même à leurs propres enfants!! C'est une politique de classe en somme...

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par gauvain31 le Dim 24 Fév 2013 - 22:57

@philann a écrit:
@gauvain31 a écrit:Pour être sérieux je crois Philann que ces gens sont dans le déni de la réalité tellement cette réalité est insupportable ils sont soit lâches, soit ils se mentent à eux-même, soit alors (pour les moins scrupuleux) disent des contre-vérité qui font en sorte que quoiqu'on dise on aura toujours tort .... soit alors ils sont naïfs .... affraid

soit ils commettent un crime politique et privent sciemment toute une partie de la population... dece qu'ils réservent tout de même à leurs propres enfants!! C'est une politique de classe en somme...

Oui je n'ai jamais prononcé ce mot publiquement mais j'y pense sans cesse , moi le fils d'ouvrier... le seul de ma promo au CAPES d'ailleurs... Je raisonne en terme de lutte des classes; toutes pédagogies que 'lon nous demande (tâche complexes, pédagogies différenciées) sont des pédagogies qui favorisent les élèves dont l’environnement famille est riche culturellement et structurant et qui accroissent les inégalités entre les plus forts et les plus faibles car elles poussent les élèves brillant à se surpasser et aux élèves les plus faibles de contourner l'obstacle : on ne veut plus imposer de contrainte à ces élèves : pourquoi les inégalités progressent -elles en classe de seconde ?; pourquoi le collège n'est-il pas capable de réduire ces inégalités?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par damanhour le Dim 24 Fév 2013 - 23:03

@gauvain31 a écrit:

Oui je n'ai jamais prononcé ce mot publiquement mais j'y pense sans cesse , moi le fils d'ouvrier... le seul de ma promo au CAPES d'ailleurs... Je raisonne en terme de lutte des classes; toutes pédagogies que 'lon nous demande (tâche complexes, pédagogies différenciées) sont des pédagogies qui favorisent les élèves dont l’environnement famille est riche culturellement et structurant et qui accroissent les inégalités entre les plus forts et les plus faibles car elles poussent les élèves brillant à se surpasser et aux élèves les plus faibles de contourner l'obstacle : on ne veut plus imposer de contrainte à ces élèves : pourquoi les inégalités progressent -elles en classe de seconde ?; pourquoi le collège n'est-il pas capable de réduire ces inégalités?

C'est le cas dans l'enseignement des langues vivantes: la grammaire doit se découvrir au fil des séquences (genre: ce mot dans le texte veut dire je suis et basta), pas de "par coeur" pour les conjugaisons...: résultat : des gamins sans structures grammaticales pour se repérer, construire une phrase correcte et n'ayant pas exercé leur mémoire.
En clair, ceux qui savent déjà bosser s'adaptent et les autres coulent et perdent leur temps.

damanhour
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum