Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par damanhour le Dim 24 Fév 2013 - 22:03

@gauvain31 a écrit:

Oui je n'ai jamais prononcé ce mot publiquement mais j'y pense sans cesse , moi le fils d'ouvrier... le seul de ma promo au CAPES d'ailleurs... Je raisonne en terme de lutte des classes; toutes pédagogies que 'lon nous demande (tâche complexes, pédagogies différenciées) sont des pédagogies qui favorisent les élèves dont l’environnement famille est riche culturellement et structurant et qui accroissent les inégalités entre les plus forts et les plus faibles car elles poussent les élèves brillant à se surpasser et aux élèves les plus faibles de contourner l'obstacle : on ne veut plus imposer de contrainte à ces élèves : pourquoi les inégalités progressent -elles en classe de seconde ?; pourquoi le collège n'est-il pas capable de réduire ces inégalités?

C'est le cas dans l'enseignement des langues vivantes: la grammaire doit se découvrir au fil des séquences (genre: ce mot dans le texte veut dire je suis et basta), pas de "par coeur" pour les conjugaisons...: résultat : des gamins sans structures grammaticales pour se repérer, construire une phrase correcte et n'ayant pas exercé leur mémoire.
En clair, ceux qui savent déjà bosser s'adaptent et les autres coulent et perdent leur temps.

damanhour
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Igniatius le Dim 24 Fév 2013 - 22:05

@gauvain31 a écrit:
@philann a écrit:
@gauvain31 a écrit:Pour être sérieux je crois Philann que ces gens sont dans le déni de la réalité tellement cette réalité est insupportable ils sont soit lâches, soit ils se mentent à eux-même, soit alors (pour les moins scrupuleux) disent des contre-vérité qui font en sorte que quoiqu'on dise on aura toujours tort .... soit alors ils sont naïfs .... affraid

soit ils commettent un crime politique et privent sciemment toute une partie de la population... dece qu'ils réservent tout de même à leurs propres enfants!! C'est une politique de classe en somme...

Oui je n'ai jamais prononcé ce mot publiquement mais j'y pense sans cesse , moi le fils d'ouvrier... le seul de ma promo au CAPES d'ailleurs... Je raisonne en terme de lutte des classes; toutes pédagogies que 'lon nous demande (tâche complexes, pédagogies différenciées) sont des pédagogies qui favorisent les élèves dont l’environnement famille est riche culturellement et structurant et qui accroissent les inégalités entre les plus forts et les plus faibles car elles poussent les élèves brillant à se surpasser et aux élèves les plus faibles de contourner l'obstacle : on ne veut plus imposer de contrainte à ces élèves : pourquoi les inégalités progressent -elles en classe de seconde ?; pourquoi le collège n'est-il pas capable de réduire ces inégalités?

Quand je te lis, je mesure à quel point la sortie de l'ornière sera longue et compliquée : tes arguments (auxquels j'adhère) sont exactement les mêmes que ceux qui défendent ces mêmes billevesées innovantes, pour le même objectif que toi...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par gauvain31 le Dim 24 Fév 2013 - 22:15

@damanhour a écrit:
@gauvain31 a écrit:

Oui je n'ai jamais prononcé ce mot publiquement mais j'y pense sans cesse , moi le fils d'ouvrier... le seul de ma promo au CAPES d'ailleurs... Je raisonne en terme de lutte des classes; toutes pédagogies que 'lon nous demande (tâche complexes, pédagogies différenciées) sont des pédagogies qui favorisent les élèves dont l’environnement famille est riche culturellement et structurant et qui accroissent les inégalités entre les plus forts et les plus faibles car elles poussent les élèves brillant à se surpasser et aux élèves les plus faibles de contourner l'obstacle : on ne veut plus imposer de contrainte à ces élèves : pourquoi les inégalités progressent -elles en classe de seconde ?; pourquoi le collège n'est-il pas capable de réduire ces inégalités?

C'est le cas dans l'enseignement des langues vivantes: la grammaire doit se découvrir au fil des séquences (genre: ce mot dans le texte veut dire je suis et basta), pas de "par coeur" pour les conjugaisons...: résultat : des gamins sans structures grammaticales pour se repérer, construire une phrase correcte et n'ayant pas exercé leur mémoire.
En clair, ceux qui savent déjà bosser s'adaptent et les autres coulent et perdent leur temps.

Oui je savais pour la grammaire en Primaire, c'est du constructivisme; quand j'étais en primaire , les règles de grammaires étaient imposées ; je ne faisais pas d'HG, pas de sciences, mais les bases étaient là en 6ème (mon instit était parti à la retraite quand moi je partais en 6ème...). Je qui aussi au courant qu'ils n'aiment pas le "par coeur" même Meirieu souligne son importance c'est dire !
C'est pour çà qu je demande à mes élèves du par cœur , les schémas sont à savoir refaire... et je réinterroge en seconde au moins deux fois sur le même chapitre (1er contrôle chapitre 1 et 2 puis ch2&3 puis ch3&4) : au moins je suis sûr qu'ils auront revu au moins deux fois un chapitre....

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par User5899 le Lun 25 Fév 2013 - 0:17

@albertine02 a écrit:chez nous, l'IPR de maths en réunion interdisciplinaire, a préconisé la pédagogie différenciée dans des classes à 30, mais ce n'est pas un problème car on va faire travailler les élèves en "îlots"....ce terme est depuis répété avec vénération par notre cde.....
Ah, de l'ilotage... Ne reste plus qu'à nous faire passer sous la coupe de Manuel Vals...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Pseudo le Lun 25 Fév 2013 - 5:54

Ben quoi ? Il leur plait pas l'"îlot classe" ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par *Lady of Shalott* le Lun 25 Fév 2013 - 6:43

@damanhour a écrit:C'est le cas dans l'enseignement des langues vivantes: la grammaire doit se découvrir au fil des séquences (genre: ce mot dans le texte veut dire je suis et basta), pas de "par coeur" pour les conjugaisons...: résultat : des gamins sans structures grammaticales pour se repérer, construire une phrase correcte et n'ayant pas exercé leur mémoire.
En clair, ceux qui savent déjà bosser s'adaptent et les autres coulent et perdent leur temps.

Cette méthode-là me met hors de moi. J'ai vu les leçons de grammaire que ça donne : des listes de phrases avec le même type de structure (par ex. une subordonnée, ou un temps verbal), et PAS LA MOINDRE EXPLICATION. C'est tout simplement considérer que l'élève est un crétin à qui on ne se donne pas la peine de faire comprendre le fonctionnement de la langue, ce qui revient à saper les fondements mêmes de la profession : si on considère que l'élève est trop bête pour apprendre, à quoi bon enseigner ? Ne vaut-il pas mieux partir du principe que tout élève peut progresser, ne serait-ce qu'un poil (et du moment qu'il s'en donne la peine, aussi !) ?

Tiens, ça me rappelle ma première année dans un lycée, où comme de juste on m'avait refilé la classe de seconde la plus pourrie, composée pour moitié de redoublants. En fin d'année, j'attaque la méthodologie de la dissertation : m'dame, on n'a jamais fait ça, l'année dernière M'sieur Machin il a dit qu'on était trop nuls et que c'était pas la peine. - Hum. Oui. Mais cette année vous êtes intelligents. Voyez ? abi - Heeeeeeeeeeiiiiiiiiiiinnnnnnnn ??? aas Et je l'ai fait. Je ne dis pas qu'ils ont fait des dissertations géniales ; mais tout le monde peut apprendre à structurer ses idées et à construire une argumentation (à cet égard, et dans le même esprit, je regrette la disparition de l'épreuve de résumé-discussion au bac français, qui était bien plus intelligente que cette d'écrit d'invention...)

Avec ce genre de méthode, il ne faut pas s'étonner quand les élèves, et même les bons, hésitent à identifier le sujet dans la phrase (ne parlons même pas de questions subtiles comme la distinction relative / complétive Crying or Very sad )

_________________
"Est-ce que les professeurs vont dans un au-delà spécial quand ils meurent ? fit Cohen. - Je ne crois pas", répondit tristement monsieur Cervelas. Il se demanda un instant s'il existait réellement dans les cieux une grande Heure de Libre. Ça paraissait peu probable. Il y aurait sûrement des corrections à se taper. (T. Pratchett, Les Tribulations d'un mage en Aurient)

*Lady of Shalott*
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Luigi_B le Lun 25 Fév 2013 - 8:54

@albertine02 a écrit:chez nous, l'IPR de maths en réunion interdisciplinaire, a préconisé la pédagogie différenciée dans des classes à 30, mais ce n'est pas un problème car on va faire travailler les élèves en "îlots"....ce terme est depuis répété avec vénération par notre cde.....
C'est pourtant une riche idée, l'îlot-trésor.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Igniatius le Lun 25 Fév 2013 - 8:58

@Luigi_B a écrit:
@albertine02 a écrit:chez nous, l'IPR de maths en réunion interdisciplinaire, a préconisé la pédagogie différenciée dans des classes à 30, mais ce n'est pas un problème car on va faire travailler les élèves en "îlots"....ce terme est depuis répété avec vénération par notre cde.....
C'est pourtant une riche idée, l'îlot-trésor.

Oui, l'IPR a évidemment brandi la différenciation comme la solution.
Ca ne coûte pas cher et cela a deux avantages :
1. cela permet de donner un semblant de solution ;
2. cela permet ensuite de rejeter l'entièreté de la faute sur les enseignants.

C'est vraiment le management du privé.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par dandelion le Lun 25 Fév 2013 - 9:07

@Igniatius a écrit:
@Luigi_B a écrit:
@albertine02 a écrit:chez nous, l'IPR de maths en réunion interdisciplinaire, a préconisé la pédagogie différenciée dans des classes à 30, mais ce n'est pas un problème car on va faire travailler les élèves en "îlots"....ce terme est depuis répété avec vénération par notre cde.....
C'est pourtant une riche idée, l'îlot-trésor.

Oui, l'IPR a évidemment brandi la différenciation comme la solution.
Ca ne coûte pas cher et cela a deux avantages :
1. cela permet de donner un semblant de solution ;
2. cela permet ensuite de rejeter l'entièreté de la faute sur les enseignants.

C'est vraiment le management du privé.
J'ai eu aussi (IPR): "Oui, mais enseigner le prétérit, on n'en est plus là, il ne faut pas se focaliser sur la grammaire". Evidemment, enseigner la grammaire provoque des conflits (il faut apprendre par coeur, faire des exercices, travailler en bref). Plus de grammaire, plus de conflits!

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par harry james le Lun 25 Fév 2013 - 9:14

Moi aussi, il y a deux ans lors de la réunion d'équipe (bla bla): je peux vous dire qu' entendre un IpR de lettres déclarer "enseigner le passé simple n'est pas le plus utile en Français", ça pique.

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Schéhérazade le Lun 25 Fév 2013 - 9:17

Il faudrait pouvoir dire à ces IPR-là qu'ils scient la branche sur laquelle ils sont assis et qu'ils rendent légitime par avance la suppression de leur corps, en nous refusant le droit d'enseigner notre discipline: pourquoi faire évaluer alors les professeurs par des experts de leur discipline? Mais le pire est qu'ils le savent déjà probablement fort bien.

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Igniatius le Lun 25 Fév 2013 - 9:27

@Schéhérazade a écrit:Il faudrait pouvoir dire à ces IPR-là qu'ils scient la branche sur laquelle ils sont assis et qu'ils rendent légitime par avance la suppression de leur corps, en nous refusant le droit d'enseigner notre discipline: pourquoi faire évaluer alors les professeurs par des experts de leur discipline? Mais le pire est qu'ils le savent déjà probablement fort bien.

J'ai dit à mon IPR : "Ce que vous proposez, ce ne sont plus des maths, c'est un véritable changement de paradigme."
En conclusion de son rapport : "M. Igniatius évoque un changement paradigmatique, il est encore temps d'y participer."

Ils savent, et s'en foutent pour les plus jeunes, politiques aux dents longues...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Pseudo le Lun 25 Fév 2013 - 9:43

@harry james a écrit:Moi aussi, il y a deux ans lors de la réunion d'équipe (bla bla): je peux vous dire qu' entendre un IpR de lettres déclarer "enseigner le passé simple n'est pas le plus utile en Français", ça pique.

Et c'est quoi qui est le plus utile ? Si on creuse un peu, rien ne l'est !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Moonchild le Lun 25 Fév 2013 - 19:56

@albertine02 a écrit:chez nous, l'IPR de maths en réunion interdisciplinaire, a préconisé la pédagogie différenciée dans des classes à 30, mais ce n'est pas un problème car on va faire travailler les élèves en "îlots"....ce terme est depuis répété avec vénération par notre cde.....
Faire travailler les élèves en "îlots", dans 5 ans ça sera dépassé ; il faudra les faire travailler en "atolls", beaucoup plus exotiques et motivants. professeur

@Igniatius a écrit:Oui, l'IPR a évidemment brandi la différenciation comme la solution.
Ca ne coûte pas cher et cela a deux avantages :
1. cela permet de donner un semblant de solution ;
2. cela permet ensuite de rejeter l'entièreté de la faute sur les enseignants.

C'est vraiment le management du privé.
Repousser le plus tard possible l'orientation pour que les élèves aient un cursus unique qui nous permettra enfin de vraiment différencier notre approche pédagogique ; on touche au génie.
veneration

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par retraitée le Lun 25 Fév 2013 - 20:22

Cripure a écrit:
@albertine02 a écrit:chez nous, l'IPR de maths en réunion interdisciplinaire, a préconisé la pédagogie différenciée dans des classes à 30, mais ce n'est pas un problème car on va faire travailler les élèves en "îlots"....ce terme est depuis répété avec vénération par notre cde.....
Ah, de l'ilotage... Ne reste plus qu'à nous faire passer sous la coupe de Manuel Vals...

De l'îlotage pour les ilotes? du pilotage à l'îlotage!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par gauvain31 le Lun 25 Fév 2013 - 20:39

@Igniatius a écrit:
@Schéhérazade a écrit:Il faudrait pouvoir dire à ces IPR-là qu'ils scient la branche sur laquelle ils sont assis et qu'ils rendent légitime par avance la suppression de leur corps, en nous refusant le droit d'enseigner notre discipline: pourquoi faire évaluer alors les professeurs par des experts de leur discipline? Mais le pire est qu'ils le savent déjà probablement fort bien.

J'ai dit à mon IPR : "Ce que vous proposez, ce ne sont plus des maths, c'est un véritable changement de paradigme."
En conclusion de son rapport : "M. Igniatius évoque un changement paradigmatique, il est encore temps d'y participer."

Ils savent, et s'en foutent pour les plus jeunes, politiques aux dents longues...

"M. Igniatius évoque un changement paradigmatique, il est encore temps d'y participer." : je ne sais pas comment je le prendrais..... perso c'est insultant , c'est nier ta personne et ta singularité

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum