Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par albertine02 le Ven 22 Fév 2013 - 11:11

@Pseudo a écrit:
@albertine02 a écrit:
@Patissot a écrit:Je ne peux que souscrire à ce qui a été dit concernant la tenue vestimentaire qui est associée à l'image du professeur. On notera que la couverture du Nouvel Observateur présente également un enseignant en jeans, avec une énorme montre en plastique et un sweat à capuche, et personne ne s'en est ému. Ce n'est toutefois pas une visite dans la salle des profs d'un lycée quelconque qui apportera une sérieuse contradiction au cliché véhiculé...

certes pas.....c'est la tenue de 80% de mes collègues....les 20% autres, ayant passé la cinquantaine, portent un pantalon de flanelle, une chemise blanche et un gilet de laine gris....quelle que soit la saison.

Je n'ai ni plus de 50 ans, ni 25, je ne porte ni montre en plastique ni sweat à capuche, ni pantalon de flanelle ni gilet gris. Suis-je une rareté ?

tu en serais une chez moi Smile

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Patissot le Ven 22 Fév 2013 - 11:33

@dandelion a écrit:
@Patissot a écrit:Je ne peux que souscrire à ce qui a été dit concernant la tenue vestimentaire qui est associée à l'image du professeur. On notera que la couverture du Nouvel Observateur présente également un enseignant en jeans, avec une énorme montre en plastique et un sweat à capuche, et personne ne s'en est ému. Ce n'est toutefois pas une visite dans la salle des profs d'un lycée quelconque qui apportera une sérieuse contradiction au cliché véhiculé...
En même temps, avec nos salaires, pas facile de s'habiller en Prada ou Armani... Qui veut porter une montre en plastoc' made in China à 50 ans? Qui veut s'habiller dans les friperies à 25 ans? Rien n'est plus laid qu'un costume d'homme pas cher, un jean est plus classe et évite le côté communiant.

Les personnels de direction qui arborent fièrement un costume un polyester aux manches trop longues et dont le pantalon casse en faisant d'effroyables plis au dessus de leur paire de Méphisto prêtent au ridicule certes. Mais il n'est pas pour autant indispensable d'acheter des produits auprès d'enseignes étiquetées "luxe" pour éviter les écueils précédents. D'ailleurs ces marques proposent souvent des produits "fashion" à des prix sans rapport avec la qualité du produit proposé, leur achat ne caractérise pas forcément le bon goût, au contraire.
Mon propos ne visait pas tant à dénier au jeans tout caractère d'élégance (un jeans en toile japonaise s'accorde bien avec une paire de chukka, de bottines, etc.) mais plutôt à souligner la prédominance de son port parmi les enseignants (notamment de jeans d'assez mauvaise facture avec des effets de délavage des plus douteux). La négligence vestimentaire ne m'apparait que comme un élément parmi d'autres qui traduisent le déclassement social et intellectuel de la profession. En soi c'est relativement insignifiant.
(Personnellement il m'arrive d'aller en cours avec un gros pull en laine tricoté par ma grand mère, un vieux pantalon tout rappé, un anorak qui fait trois taille de trop d'une couleur dépareillée etc... et cela ne dérange personne.)

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Cath le Ven 22 Fév 2013 - 11:38

Z'ont raison les agrégés, elle est nulle, cette campagne et les acteurs sont ...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par User5899 le Ven 22 Fév 2013 - 14:15

@albertine02 a écrit:dans mes souvenirs, aussi bien au capes qu'à l'agrégation, il y autant de coefficients pour l'écrit que pour l'oral, non ?
En LC, agreg et capes externes, les coefficients étaient égaux.
@Isis39 a écrit:
@Patissot a écrit:Je ne peux que souscrire à ce qui a été dit concernant la tenue vestimentaire qui est associée à l'image du professeur. On notera que la couverture du Nouvel Observateur présente également un enseignant en jeans, avec une énorme montre en plastique et un sweat à capuche, et personne ne s'en est ému. Ce n'est toutefois pas une visite dans la salle des profs d'un lycée quelconque qui apportera une sérieuse contradiction au cliché véhiculé...
Il faut s'habiller comment pour enseigner ?
Si possible différemment du livreur de fioul, même si les ados sont sales, en général (d'ailleurs, on n'est pas censé les toucher).
Mais Patissot, vous exagérez un poil. Les montres, les sweats ou blousons à capuche, les jeans ne sont pas le problème primordial de l'enseignement. Et nos salaires ne poussent pas au sur mesure Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Patissot le Ven 22 Fév 2013 - 14:24

J'ai précisé que je ne considérais pas cet élément pris isolément comme important, mais que mis en rapport avec la situation actuelle de l'EN il pouvait être assez révélateur. Pour moi cela n'a rien d'anodin de présenter la figure de l'enseignant ainsi nippé à la une d'un magasine à diffusion nationale.

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Tristana le Ven 22 Fév 2013 - 16:40

Ils présentent les enseignants ainsi simplement pour attirer les jeunes... parce qu'ils s'imaginent que tous les jeunes s'habillent de cette manière, et qu'en voyant un profil proche du leur sur de telles affiches, ils auront envie de passer le concours.
Ça ne va pas plus loin : ça ne dit rien sur le métier d'enseignant, ça en dit simplement long sur les désirs du gouvernement quant à un recrutement massif de jeunes profs.

D'ailleurs, je suis en profond désaccord avec l'idée qui voudrait qu'être "mal habillé" montrerait le peu d'intérêt qu'on porte à son métier. Ca n'a pas grand-chose à voir, en fait : on peut mettre de beaux costumes pour glander, comme on peut mettre un jean et un pull et être décidé à bosser dur.

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Marie Laetitia le Ven 22 Fév 2013 - 16:45

Cripure a écrit:
@albertine02 a écrit:dans mes souvenirs, aussi bien au capes qu'à l'agrégation, il y autant de coefficients pour l'écrit que pour l'oral, non ?
En LC, agreg et capes externes, les coefficients étaient égaux.
@Isis39 a écrit:
@Patissot a écrit:Je ne peux que souscrire à ce qui a été dit concernant la tenue vestimentaire qui est associée à l'image du professeur. On notera que la couverture du Nouvel Observateur présente également un enseignant en jeans, avec une énorme montre en plastique et un sweat à capuche, et personne ne s'en est ému. Ce n'est toutefois pas une visite dans la salle des profs d'un lycée quelconque qui apportera une sérieuse contradiction au cliché véhiculé...
Il faut s'habiller comment pour enseigner ?
Si possible différemment du livreur de fioul, même si les ados sont sales, en général (d'ailleurs, on n'est pas censé les toucher).
Mais Patissot, vous exagérez un poil. Les montres, les sweats ou blousons à capuche, les jeans ne sont pas le problème primordial de l'enseignement. Et nos salaires ne poussent pas au sur mesure Rolling Eyes
t'façon, depuis que les facteurs ne portent plus de costumes-cravate, tout fout'l'camp mon brave monsieur! Laughing C'est un signe des temps professeur Razz

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Moonchild le Ven 22 Fév 2013 - 16:51

@dandelion a écrit:
@Patissot a écrit:Je ne peux que souscrire à ce qui a été dit concernant la tenue vestimentaire qui est associée à l'image du professeur. On notera que la couverture du Nouvel Observateur présente également un enseignant en jeans, avec une énorme montre en plastique et un sweat à capuche, et personne ne s'en est ému. Ce n'est toutefois pas une visite dans la salle des profs d'un lycée quelconque qui apportera une sérieuse contradiction au cliché véhiculé...
En même temps, avec nos salaires, pas facile de s'habiller en Prada ou Armani... Qui veut porter une montre en plastoc' made in China à 50 ans? Qui veut s'habiller dans les friperies à 25 ans? Rien n'est plus laid qu'un costume d'homme pas cher, un jean est plus classe et évite le côté communiant.
Faut pas exagérer, on peut trouver des costumes d'hommes très corrects à des prix raisonnables auprès de plusieurs enseignes (par exemple Celio, Armand Thierry, Devred, Izac, Zara...).

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Reine Margot le Ven 22 Fév 2013 - 16:58

@Pseudo a écrit:
@albertine02 a écrit:
@Patissot a écrit:Je ne peux que souscrire à ce qui a été dit concernant la tenue vestimentaire qui est associée à l'image du professeur. On notera que la couverture du Nouvel Observateur présente également un enseignant en jeans, avec une énorme montre en plastique et un sweat à capuche, et personne ne s'en est ému. Ce n'est toutefois pas une visite dans la salle des profs d'un lycée quelconque qui apportera une sérieuse contradiction au cliché véhiculé...

certes pas.....c'est la tenue de 80% de mes collègues....les 20% autres, ayant passé la cinquantaine, portent un pantalon de flanelle, une chemise blanche et un gilet de laine gris....quelle que soit la saison.

Je n'ai ni plus de 50 ans, ni 25, je ne porte ni montre en plastique ni sweat à capuche, ni pantalon de flanelle ni gilet gris. Suis-je une rareté ?

à moins que tu n'arrives vêtue comme ton avatar.. lol!

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Al le Ven 22 Fév 2013 - 17:02

@Isis39 a écrit:
@Patissot a écrit:Je ne peux que souscrire à ce qui a été dit concernant la tenue vestimentaire qui est associée à l'image du professeur. On notera que la couverture du Nouvel Observateur présente également un enseignant en jeans, avec une énorme montre en plastique et un sweat à capuche, et personne ne s'en est ému. Ce n'est toutefois pas une visite dans la salle des profs d'un lycée quelconque qui apportera une sérieuse contradiction au cliché véhiculé...

Il faut s'habiller comment pour enseigner ?

Pas comme les élèves.

Même réaction que Patissot, sur la couverture du nouvel obs, je n'arrivais pas à savoir si le gars était élève ou prof. Marquer une différence ne revient pas forcément à se ruiner...

L'an dernier capes et agreg lettres modernes : exactement mêmes coeff écrits / oraux.
Si les oraux qu'on passe ne nous amènent pas à apprendre le métier, les écrits non plus ! Les concours n'apprennent en rien à bien transmettre un savoir à un public donné, au mieux ils sélectionnent sur un savoir, c'est juste une première étape...

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par dandelion le Ven 22 Fév 2013 - 17:05

@Moonchild a écrit:
@dandelion a écrit:
@Patissot a écrit:Je ne peux que souscrire à ce qui a été dit concernant la tenue vestimentaire qui est associée à l'image du professeur. On notera que la couverture du Nouvel Observateur présente également un enseignant en jeans, avec une énorme montre en plastique et un sweat à capuche, et personne ne s'en est ému. Ce n'est toutefois pas une visite dans la salle des profs d'un lycée quelconque qui apportera une sérieuse contradiction au cliché véhiculé...
En même temps, avec nos salaires, pas facile de s'habiller en Prada ou Armani... Qui veut porter une montre en plastoc' made in China à 50 ans? Qui veut s'habiller dans les friperies à 25 ans? Rien n'est plus laid qu'un costume d'homme pas cher, un jean est plus classe et évite le côté communiant.
Faut pas exagérer, on peut trouver des costumes d'hommes très corrects à des prix raisonnables auprès de plusieurs enseignes (par exemple Celio, Armand Thierry, Devred, Izac, Zara...).
Je pensais clairement à moins cher que ça Very Happy (et mon allusion à Prada et Armani ne provenait pas d'une fréquentation même épisodique de leurs marques...)
Et oui on peut trouver des costumes à prix raisonnable, surtout en soldes, je persiste cependant à penser qu'il est plus facile pour une femme de paraître bien habillée pour un prix raisonnable que pour un homme. Après j'avoue que je n'ai aucun souvenir de comment mes enseignants étaient habillés,ni même de ce que portaient les instits de mes filles, ça n'est pas vraiment important. On m'a d'ailleurs confirmé que même dans les écoles 'chics' les enseignants privilégiaient le confort et la praticité au 'chic'(j'admire celles qui pourraient enseigner en primaire ou secondaire en tailleur et talons haut, perso j'ai toujours privilégié la praticité et...mon dos).
Dans tous les cas, la publicité s'adressant à des étudiants, je ne m'étonne pas qu'ils aient l'air d'étudiants (un peu trop propres sur eux peut-être quand même?).

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Pseudo le Ven 22 Fév 2013 - 17:21

@Reine Margot a écrit:
@Pseudo a écrit:
@albertine02 a écrit:
@Patissot a écrit:Je ne peux que souscrire à ce qui a été dit concernant la tenue vestimentaire qui est associée à l'image du professeur. On notera que la couverture du Nouvel Observateur présente également un enseignant en jeans, avec une énorme montre en plastique et un sweat à capuche, et personne ne s'en est ému. Ce n'est toutefois pas une visite dans la salle des profs d'un lycée quelconque qui apportera une sérieuse contradiction au cliché véhiculé...

certes pas.....c'est la tenue de 80% de mes collègues....les 20% autres, ayant passé la cinquantaine, portent un pantalon de flanelle, une chemise blanche et un gilet de laine gris....quelle que soit la saison.

Je n'ai ni plus de 50 ans, ni 25, je ne porte ni montre en plastique ni sweat à capuche, ni pantalon de flanelle ni gilet gris. Suis-je une rareté ?

à moins que tu n'arrives vêtue comme ton avatar.. lol!

J'imagine que tu vas travailler comme le tien Smile

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Tristana le Ven 22 Fév 2013 - 17:25

@dandelion a écrit:
Dans tous les cas, la publicité s'adressant à des étudiants, je ne m'étonne pas qu'ils aient l'air d'étudiants (un peu trop propres sur eux peut-être quand même?).
topela
Je ne crois pas qu'il s'agisse du tout d'une représentation d'une salle des profs. C'est simplement une tentative pour que les étudiants se sentent concernés en voyant cette pub, en s'imaginant qu'ils peuvent eux aussi être profs puisque les profs leur ressemblent...

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Patissot le Ven 22 Fév 2013 - 17:27

La couverture du NO visait également à allécher les étudiants ? Razz

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Moonchild le Ven 22 Fév 2013 - 17:33

@dandelion a écrit:On m'a d'ailleurs confirmé que même dans les écoles 'chics' les enseignants privilégiaient le confort et la praticité au 'chic'(j'admire celles qui pourraient enseigner en primaire ou secondaire en tailleur et talons haut, perso j'ai toujours privilégié la praticité et...mon dos).
J'ajouterais que de toutes façons avec la craie il ne sert à rien d'avoir un très beau costume au travail. La question de la propreté vestimentaire est même l'un des seuls arguments valables que je concède aux partisans des TNI.
diable

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Tristana le Ven 22 Fév 2013 - 17:36

@Patissot a écrit:La couverture du NO visait également à allécher les étudiants ? Razz
Non, mais j'imagine qu'ils ont la même image un peu fantaisiste de l'étudiant et donc du jeune prof...

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Isis39 le Ven 22 Fév 2013 - 17:50

@Tristana a écrit:Ils présentent les enseignants ainsi simplement pour attirer les jeunes... parce qu'ils s'imaginent que tous les jeunes s'habillent de cette manière, et qu'en voyant un profil proche du leur sur de telles affiches, ils auront envie de passer le concours.
Ça ne va pas plus loin : ça ne dit rien sur le métier d'enseignant, ça en dit simplement long sur les désirs du gouvernement quant à un recrutement massif de jeunes profs.

D'ailleurs, je suis en profond désaccord avec l'idée qui voudrait qu'être "mal habillé" montrerait le peu d'intérêt qu'on porte à son métier. Ca n'a pas grand-chose à voir, en fait : on peut mettre de beaux costumes pour glander, comme on peut mettre un jean et un pull et être décidé à bosser dur.

veneration

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par RooMcfly le Ven 22 Fév 2013 - 18:08

@Isis39 a écrit:http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/recrutements-des-professeurs-fustigent-la-campagne-de-pub-1244/
Ce garçon en tee-shirt, à qui je souhaite bon courage s’il enseigne devant un public difficile, on a l’impression qu’il est sans bagage intellectuel et sans passé. [...] On voit au contraire de jeunes étourdis pleins de bonnes intentions mais un peu godiches.

Shocked et bien... c'est extrêmement simpliste comme jugement pour un simple tee-shirt... j'imagine même pas s'il avait un tatouage visible. Et je ne comprends pas cette histoire d'être "sans passé". Est-ce bien étonnant pour un jeune enseignant/étudiant? A quoi bon se déguiser en caricature de bibliothécaire si on est pas à l'aise dans cette image? Quel est l'intérêt franchement? Ces étudiants sont habillés comme des étudiants de master, pas de quoi s'affoler. Je trouve cette déclaration de la société des agrégés vraiment maladroite.

RooMcfly
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Lefteris le Ven 22 Fév 2013 - 18:44

Tout n'est pas à jeter dans cet article, loin de là : la tenue vestimentaire de certains des "acteurs" de cs photos laisse apparaître des adolescents attardés. Ca ne contribue pas à faire de l'école un sanctuaire, où l'on coupe avec avec l'extérieur, où l'on voit des gens autres. L'attitude niaise n'est pas non plus flatteuse à mon avis.

Je suis loin d'être un "fashion victim", les vêtements ne m'intéressent pas outre mesure et perdre du temps dans les magasins pour m'habiller est une corvée, mais quand je suis entré dans l'EN fort tard par rapport à beaucoup, j'ai bien compris ou plutôt été conforté dans le fait qu'il ne faut en aucun cas ressembler de près ou de loin à ses élèves d'une part, avoir l'air crasseux d'autre part (chemise fripée, vêtements pas nets...) . C'est vrai qu'on voit de collègues comme ça, j'en ai même vu avec un truc abominable tant ça fait crassou , des "dread locks" (pas sûr de l'ortho). Les anneaux ou aiguilles dans le nez, ça me fait drôle aussi... J'étais déjà fonctionnaire avant , je n'ai pas vu grand monde ainsi accoutré, surtout dans les corps de catégorie A, supposés avoir une reponsabilité.

Il ne faut pas non plus avoir l'air d'une gravure de mode, les élèves passent leur temps à commenter la tenue, comme je l'ai constaté au sujet d'une collègue très élégante. Pas non plus, pour les hommes, l'air d'un représentant en encyclopédies endimanché.

Et je rassure les miséreux de ce forum : on trouve facilement, sans aller chez Tati ou Emmaüs, des costumes ou des vestons de belle qualité chez des spécialistes pour moins de 200 roros, non "sur mesure" mais entièrement "mis aux mesures". Pas de risque ainsi d'avoir les manches au bout des ongles ou aux coudes, ou le revers sur les genoux. Pour ma part, été comme hiver, pantalon (parfois même en jean) mais propre, une chemise ,avec un veston (pratique en plus pour les poches) et des chaussures correctement cirées. Et évidemment rasé de près Rien de très recherché, mais pas un élève n'est habillé comme moi. Pas de cravate quand même. Ca ne demande pas beaucoup de réflexion, et je passe même pour bien habillé auprès de certains collègues, faut le faire Shocked . Jamais les élèves ne me verront en sweat-shirt à capuche avec des baskets.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Isis39 le Ven 22 Fév 2013 - 18:49

@Lefteris a écrit:Tout n'est pas à jeter dans cet article, loin de là : la tenue vestimentaire de certains des "acteurs" de cs photos laisse apparaître des adolescents attardés. Ca ne contribue pas à faire de l'école un sanctuaire, où l'on coupe avec avec l'extérieur, où l'on voit des gens autres. L'attitude niaise n'est pas non plus flatteuse à mon avis.

Je suis loin d'être un "fashion victim", les vêtements ne m'intéressent pas outre mesure et perdre du temps dans les magasins pour m'habiller est une corvée, mais quand je suis entré dans l'EN fort tard par rapport à beaucoup, j'ai bien compris ou plutôt été conforté dans le fait qu'il ne faut en aucun cas ressembler de près ou de loin à ses élèves d'une part, avoir l'air crasseux d'autre part (chemise fripée, vêtements pas nets...) . C'est vrai qu'on voit de collègues comme ça, j'en ai même vu avec un truc abominable tant ça fait crassou , des "dread locks" (pas sûr de l'ortho). Les anneaux ou aiguilles dans le nez, ça me fait drôle aussi... J'étais déjà fonctionnaire avant , je n'ai pas vu grand monde ainsi accoutré, surtout dans les corps de catégorie A, supposés avoir une reponsabilité.

Il ne faut pas non plus avoir l'air d'une gravure de mode, les élèves passent leur temps à commenter la tenue, comme je l'ai constaté au sujet d'une collègue très élégante. Pas non plus, pour les hommes, l'air d'un représentant en encyclopédies endimanché.

Et je rassure les miséreux de ce forum : on trouve facilement, sans aller chez Tati ou Emmaüs, des costumes ou des vestons de belle qualité chez des spécialistes pour moins de 200 roros, non "sur mesure" mais entièrement "mis aux mesures". Pas de risque ainsi d'avoir les manches au bout des ongles ou aux coudes, ou le revers sur les genoux. Pour ma part, été comme hiver, pantalon (parfois même en jean) mais propre, une chemise ,avec un veston (pratique en plus pour les poches) et des chaussures correctement cirées. Et évidemment rasé de près Rien de très recherché, mais pas un élève n'est habillé comme moi. Pas de cravate quand même. Ca ne demande pas beaucoup de réflexion, et je passe même pour bien habillé auprès de certains collègues, faut le faire Shocked . Jamais les élèves ne me verront en sweat-shirt à capuche avec des baskets.

Je ne vois vraiment pas ce que la tenue vestimentaire vient faire dans le métier.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par dandelion le Ven 22 Fév 2013 - 18:53

@Isis39 a écrit:
@Lefteris a écrit:Tout n'est pas à jeter dans cet article, loin de là : la tenue vestimentaire de certains des "acteurs" de cs photos laisse apparaître des adolescents attardés. Ca ne contribue pas à faire de l'école un sanctuaire, où l'on coupe avec avec l'extérieur, où l'on voit des gens autres. L'attitude niaise n'est pas non plus flatteuse à mon avis.

Je suis loin d'être un "fashion victim", les vêtements ne m'intéressent pas outre mesure et perdre du temps dans les magasins pour m'habiller est une corvée, mais quand je suis entré dans l'EN fort tard par rapport à beaucoup, j'ai bien compris ou plutôt été conforté dans le fait qu'il ne faut en aucun cas ressembler de près ou de loin à ses élèves d'une part, avoir l'air crasseux d'autre part (chemise fripée, vêtements pas nets...) . C'est vrai qu'on voit de collègues comme ça, j'en ai même vu avec un truc abominable tant ça fait crassou , des "dread locks" (pas sûr de l'ortho). Les anneaux ou aiguilles dans le nez, ça me fait drôle aussi... J'étais déjà fonctionnaire avant , je n'ai pas vu grand monde ainsi accoutré, surtout dans les corps de catégorie A, supposés avoir une reponsabilité.

Il ne faut pas non plus avoir l'air d'une gravure de mode, les élèves passent leur temps à commenter la tenue, comme je l'ai constaté au sujet d'une collègue très élégante. Pas non plus, pour les hommes, l'air d'un représentant en encyclopédies endimanché.

Et je rassure les miséreux de ce forum : on trouve facilement, sans aller chez Tati ou Emmaüs, des costumes ou des vestons de belle qualité chez des spécialistes pour moins de 200 roros, non "sur mesure" mais entièrement "mis aux mesures". Pas de risque ainsi d'avoir les manches au bout des ongles ou aux coudes, ou le revers sur les genoux. Pour ma part, été comme hiver, pantalon (parfois même en jean) mais propre, une chemise ,avec un veston (pratique en plus pour les poches) et des chaussures correctement cirées. Et évidemment rasé de près Rien de très recherché, mais pas un élève n'est habillé comme moi. Pas de cravate quand même. Ca ne demande pas beaucoup de réflexion, et je passe même pour bien habillé auprès de certains collègues, faut le faire Shocked . Jamais les élèves ne me verront en sweat-shirt à capuche avec des baskets.

Je ne vois vraiment pas ce que la tenue vestimentaire vient faire dans le métier.
C'est un métier d'apparence aussi, d'ailleurs une collègue m'avait dit qu'elle essayait de faire passer certains frais dentaires 'visibles' en déductions fiscales car le métier était considéré comme tel par les impôts.
Lefteris, 200 roros, c'est bien plus que je ne mettrais dans une veste (sauf si c'est Prada Razz ).

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par User5899 le Ven 22 Fév 2013 - 18:54

@Isis39 a écrit:
@Lefteris a écrit:Tout n'est pas à jeter dans cet article, loin de là : la tenue vestimentaire de certains des "acteurs" de cs photos laisse apparaître des adolescents attardés. Ca ne contribue pas à faire de l'école un sanctuaire, où l'on coupe avec avec l'extérieur, où l'on voit des gens autres. L'attitude niaise n'est pas non plus flatteuse à mon avis.

Je suis loin d'être un "fashion victim", les vêtements ne m'intéressent pas outre mesure et perdre du temps dans les magasins pour m'habiller est une corvée, mais quand je suis entré dans l'EN fort tard par rapport à beaucoup, j'ai bien compris ou plutôt été conforté dans le fait qu'il ne faut en aucun cas ressembler de près ou de loin à ses élèves d'une part, avoir l'air crasseux d'autre part (chemise fripée, vêtements pas nets...) . C'est vrai qu'on voit de collègues comme ça, j'en ai même vu avec un truc abominable tant ça fait crassou , des "dread locks" (pas sûr de l'ortho). Les anneaux ou aiguilles dans le nez, ça me fait drôle aussi... J'étais déjà fonctionnaire avant , je n'ai pas vu grand monde ainsi accoutré, surtout dans les corps de catégorie A, supposés avoir une reponsabilité.

Il ne faut pas non plus avoir l'air d'une gravure de mode, les élèves passent leur temps à commenter la tenue, comme je l'ai constaté au sujet d'une collègue très élégante. Pas non plus, pour les hommes, l'air d'un représentant en encyclopédies endimanché.

Et je rassure les miséreux de ce forum : on trouve facilement, sans aller chez Tati ou Emmaüs, des costumes ou des vestons de belle qualité chez des spécialistes pour moins de 200 roros, non "sur mesure" mais entièrement "mis aux mesures". Pas de risque ainsi d'avoir les manches au bout des ongles ou aux coudes, ou le revers sur les genoux. Pour ma part, été comme hiver, pantalon (parfois même en jean) mais propre, une chemise ,avec un veston (pratique en plus pour les poches) et des chaussures correctement cirées. Et évidemment rasé de près Rien de très recherché, mais pas un élève n'est habillé comme moi. Pas de cravate quand même. Ca ne demande pas beaucoup de réflexion, et je passe même pour bien habillé auprès de certains collègues, faut le faire Shocked . Jamais les élèves ne me verront en sweat-shirt à capuche avec des baskets.

Je ne vois vraiment pas ce que la tenue vestimentaire vient faire dans le métier.
Eh bien, cherchez un peu Smile
Un indice : vous leur renvoyez une image.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Lefteris le Ven 22 Fév 2013 - 18:55

@Isis39 a écrit:
@Lefteris a écrit:Tout n'est pas à jeter dans cet article, loin de là : la tenue vestimentaire de certains des "acteurs" de cs photos laisse apparaître des adolescents attardés. Ca ne contribue pas à faire de l'école un sanctuaire, où l'on coupe avec avec l'extérieur, où l'on voit des gens autres. L'attitude niaise n'est pas non plus flatteuse à mon avis.

Je suis loin d'être un "fashion victim", les vêtements ne m'intéressent pas outre mesure et perdre du temps dans les magasins pour m'habiller est une corvée, mais quand je suis entré dans l'EN fort tard par rapport à beaucoup, j'ai bien compris ou plutôt été conforté dans le fait qu'il ne faut en aucun cas ressembler de près ou de loin à ses élèves d'une part, avoir l'air crasseux d'autre part (chemise fripée, vêtements pas nets...) . C'est vrai qu'on voit de collègues comme ça, j'en ai même vu avec un truc abominable tant ça fait crassou , des "dread locks" (pas sûr de l'ortho). Les anneaux ou aiguilles dans le nez, ça me fait drôle aussi... J'étais déjà fonctionnaire avant , je n'ai pas vu grand monde ainsi accoutré, surtout dans les corps de catégorie A, supposés avoir une reponsabilité.

Il ne faut pas non plus avoir l'air d'une gravure de mode, les élèves passent leur temps à commenter la tenue, comme je l'ai constaté au sujet d'une collègue très élégante. Pas non plus, pour les hommes, l'air d'un représentant en encyclopédies endimanché.

Et je rassure les miséreux de ce forum : on trouve facilement, sans aller chez Tati ou Emmaüs, des costumes ou des vestons de belle qualité chez des spécialistes pour moins de 200 roros, non "sur mesure" mais entièrement "mis aux mesures". Pas de risque ainsi d'avoir les manches au bout des ongles ou aux coudes, ou le revers sur les genoux. Pour ma part, été comme hiver, pantalon (parfois même en jean) mais propre, une chemise ,avec un veston (pratique en plus pour les poches) et des chaussures correctement cirées. Et évidemment rasé de près Rien de très recherché, mais pas un élève n'est habillé comme moi. Pas de cravate quand même. Ca ne demande pas beaucoup de réflexion, et je passe même pour bien habillé auprès de certains collègues, faut le faire Shocked . Jamais les élèves ne me verront en sweat-shirt à capuche avec des baskets.

Je ne vois vraiment pas ce que la tenue vestimentaire vient faire dans le métier.
Je l'explique plus haut : question d'image, un prof même jeune n'est pas un "djeun" comme ses élèves, si tu vois la nuance. Ce n'est pas non plus un loqueteux pas rasé, aux chaussures sales , au col crasseux.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Igniatius le Ven 22 Fév 2013 - 19:01

@Isis39 a écrit:
Le métier d'enseignant est avant tout un métier d'écrit.

Celle qui écrit ça ne doit pas souvent être devant des élèves.

A mon avis, tu commets un contresens : l'auteur de ces propos parle du recrutement, pas de la pratique.
Et je suis d'accord : nous devons être recrutés sur l'écrit, i.e. le bagage scientifique.
L'oral des concours ne visait d'ailleurs jusque-là qu'à confirmer cette capacité à exposer des connaissances avec une clarté satisfaisante.

Ce que pointe à mon avis l'interviewée, c'est qu'il ne faut pas se focaliser sur la capacité à bonimenter, ce qui me semble être la logique finale de ceux qui caricaturent l'importance donnée aux concours, et qui en arrivent à cracher sur l'agrégation par exemple.
On lit de-ci de-là sur des blogs des sortes de glorifications de la demi-médiocrité : on fera bientôt croire que certains n'ont pas passé l'agrèg par choix, car ce concours est presque indigne. C'est vraiment le parfait exemple de la contre-valeur.

Sur l'habit : elle est un peu excessive, c'est certain. Et je suis partagé pour ma part.
Je peux dire qu'en maths, les plus brillants esprits, souvent enseignants passionnants, sont fringués comme des sacs : le matérialisme ne les touche que lointainement.
Mais en même temps, je crois que nous devons représenter une forme d'exemplarité : il ne s'agit pas d'être fringué comme une pin-up, ce qui n'est pas vraiment une valeur positive, mais de ne pas être attifé comme un SDF (j'ai des collègues...) et d'avoir l'air propre.
Enfin je dis ça, j'ai commencé stagiaire avec des pulls orange de surfeurs, et des converse bordeaux.
Je le déconseillerais à un stagiaire.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Isis39 le Ven 22 Fév 2013 - 19:04

Ce n'est pas la tenue vestimentaire qui fait la compétence du prof...

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Figaro : la Société des agrégés fustige la campagne de recrutement des enseignants.

Message par Marie Laetitia le Ven 22 Fév 2013 - 19:14

@Isis39 a écrit:Ce n'est pas la tenue vestimentaire qui fait la compétence du prof...

Personne n'a dit cela. Mais c'est quelque chose qui entre dans la construction de son rôle professionnel. Une sorte de moyen pour les élèves de comprendre plus facilement le rôle du professeur... "Je ne m'habille pas comme toi, je ne pas ton pote".
Mais il faut prendre cela pour un moyen. Comme une statue de saint pour un catholique Laughing ça permet d'ancrer la foi, cela n'en est pas la cause...


Dernière édition par Marie Laetitia le Ven 22 Fév 2013 - 19:15, édité 1 fois

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum