Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Page 33 sur 35 Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34, 35  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par Dinaaa le Dim 30 Juin 2013 - 0:36

Clairement, les deux mois de vacances l'été sont le seul argument valable pour se faire insulter et bousculer par des boutonneux incultes et méprisants tout le reste de l'année.

Sans cela... je ne suis pas sûre de finir ma carrière à l'Eduknat.

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par Roumégueur Ier le Dim 30 Juin 2013 - 9:13

Le medef et l'AMF s'occupent de notre sort, dormez sur vos deux oreilles, tout va pour le mieux... Merci le PS.
Communiqué FO du 26/06 :

"Le ministre prépare le calendrier de l’école des territoires avec le MEDEF.
Il veut commencer à mettre en œuvre la réduction de deux semaines des congés d’été.
FO n’accepte pas !

Le 20 juin, une réunion de concertation s’est tenue au ministère sur le calendrier scolaire des années 2014 à 2017.
A côté des organisations syndicales des personnels de l’éducation nationale siégeaient à la réunion les représentants des personnels de l’enseignement privé, les représentants du MEDEF, les représentants des fédérations de parents d’élèves et l’ARF, l’association des régions de France.
Ainsi, le calendrier scolaire de l’école des territoires du ministre Peillon est discuté avec les représentants de patrons et des régions.
La FNEC FP FO n’accepte pas ce mélange des genres qui annonce les pries remises en cause du statut de fonctionnaire d’Etat des personnels.
Le ministre prépare insensiblement la réduction des congés d’été pour aller vers les six semaines pour lesquelles il s’est déjà prononcé. Le MEDEF lui a apporté son appui et demande en même temps la remise en cause des examens. Il a chiffré le manque à gagner pour les entreprises de l’actuel calendrier scolaire.

La FCPE demande la réduction des vacances d’été, un rallongement de l’année scolaire : à 38 semaines et un calendrier distinct pour les collèges, les lycées et les écoles.
Force Ouvrière constate que les propositions faites par le ministre vont dans le même sens : avec un départ en congé le 8 juillet et une reprise des cours le 26 août pour 2016-2017, il n’y aurait déjà plus que sept semaines de congés d’été pour les élèves et les enseignants et seulement trois semaines pour les personnels de direction.

Force Ouvrière revendique l’abandon des deux demi-journées de récupération de la prérentrée dans le calendrier 2013-2014.
Force Ouvrière s’oppose à la réintroduction d’une seconde journée de prérentrée revendiquée par l’UNSA.
Force Ouvrière demande le respect du Code l’éducation qui fixe la durée de l’année scolaire à 36 semaines et refuse une définition de l’année scolaire en journées, système qui aboutirait à faire récupérer aux élèves et aux personnels les jours fériés.
Force Ouvrière demande que la prérentrée fixée au 29 août 2014 soit reportée au 1er septembre 2014.


Montreuil, le 26 juin 2013"

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par gelsomina31 le Dim 30 Juin 2013 - 9:23

Shocked 

Que peut on faire concrètement pour enrayer le processus?

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par Lefteris le Dim 30 Juin 2013 - 9:24

@Dinaaa a écrit:Clairement, les deux mois de vacances l'été sont le seul argument valable pour se faire insulter et bousculer par des boutonneux incultes et méprisants tout le reste de l'année.

Sans cela... je ne suis pas sûre de finir ma carrière à l'Eduknat.
Ca et la possibilité de s'organiser dans son boulot sans faire de la présence 35 heures par semaine. Mais ça parle, dans les facs, de ces menaces qui planent, et ça fait reculer encore plus d'étudiants, si j'en crois que ce que j'ai entendu par des stagiaires M1 et M2. D'autant qu'il y a pleinde concours accessibles à partir de la licence et mieux rémunérés. Et avec les RTT, les ponts, on arrive facilement à 11 semaines , sans copies (j'étais cadre A avant d'être enseignant...)

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par User5899 le Dim 30 Juin 2013 - 9:28

cath5660 a écrit:"Après "Ouyapacours", la plateforme d'enregistrement des absences non remplacées d'enseignants, la FCPE envisage de créer "Ouyapasdeparents", un site où seraient enregistrées les réunions où les parents n'ont pu assister. "

Et un site "Lesparentsquisontpasvenus" ? Pour nommer tous les parents qu'on ne voit jamais ?
Et le fameux site "lesgaminsasontchémamy", pour les départs en vacances anticipés Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par User5899 le Dim 30 Juin 2013 - 9:30

@gelsomina31 a écrit:Shocked 

Que peut on faire concrètement pour enrayer le processus?
Déjà être tous absents le 29/8/2014. C'est un minimum.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par yogi le Dim 30 Juin 2013 - 9:32

Cripure a écrit:
cath5660 a écrit:"Après "Ouyapacours", la plateforme d'enregistrement des absences non remplacées d'enseignants, la FCPE envisage de créer "Ouyapasdeparents", un site où seraient enregistrées les réunions où les parents n'ont pu assister. "

Et un site "Lesparentsquisontpasvenus" ? Pour nommer tous les parents qu'on ne voit jamais ?
Et le fameux site "lesgaminsasontchémamy", pour les départs en vacances anticipés Rolling Eyes

Hehe bravo!
Y a pas un site "onenmarredetredespigeons"?

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par Iphigénie le Dim 30 Juin 2013 - 9:35

@gelsomina31 a écrit:Shocked 

Que peut on faire concrètement pour enrayer le processus?
puisque l'enseignant ne peut plus battre google, je propose que ces 15 jours supplémentaires de garderie estivale soient faites par google,ou  les patrons de PME plus performants que les profs, ou les parents qui savent comment qu'il faut faire, ou les inspecteurs qui ont oublié ce que c'est qu'un apprenant, bref, je crée un espace de découverte éducative pour tous les excités .
Pendant que les vrais profs feront un stage de remise au vert ou au bleu, un colloque à Marrakech, un symposium -accrobranches ou - macramé dans les Cévennes: on appellerait cela "formation continue", comme en entreprise.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par yogi le Dim 30 Juin 2013 - 9:37

@iphigénie a écrit:
@gelsomina31 a écrit:Shocked 

Que peut on faire concrètement pour enrayer le processus?
puisque l'enseignant ne peut plus battre google, je propose que ces 15 jours supplémentaires de garderie estivale soient faites par google,ou  les patrons de PME plus performants que les profs, ou les parents qui savent comment qu'il faut faire, ou les inspecteurs qui ont oublié ce que c'est qu'un apprenant, bref, je crée un espace de découverte éducative pour tous les excités .
Pendant que les vrais profs feront un stage de remise au vert ou au bleu, un colloque à Marrakech, un symposium -accrobranches ou - macramé dans les Cévennes: on appellerait cela "formation continue", comme en entreprise.

+100

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par gelsomina31 le Dim 30 Juin 2013 - 9:41

@iphigénie a écrit:
@gelsomina31 a écrit:Shocked 

Que peut on faire concrètement pour enrayer le processus?
puisque l'enseignant ne peut plus battre google, je propose que ces 15 jours supplémentaires de garderie estivale soient faites par google,ou  les patrons de PME plus performants que les profs, ou les parents qui savent comment qu'il faut faire, ou les inspecteurs qui ont oublié ce que c'est qu'un apprenant, bref, je crée un espace de découverte éducative pour tous les excités .
Pendant que les vrais profs feront un stage de remise au vert ou au bleu, un colloque à Marrakech, un symposium -accrobranches ou - macramé dans les Cévennes: on appellerait cela "formation continue", comme en entreprise.

Je vote pour! yesyes 

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par User5899 le Dim 30 Juin 2013 - 9:48

@gelsomina31 a écrit:
@iphigénie a écrit:
@gelsomina31 a écrit:Shocked 

Que peut on faire concrètement pour enrayer le processus?
puisque l'enseignant ne peut plus battre google, je propose que ces 15 jours supplémentaires de garderie estivale soient faites par google,ou  les patrons de PME plus performants que les profs, ou les parents qui savent comment qu'il faut faire, ou les inspecteurs qui ont oublié ce que c'est qu'un apprenant, bref, je crée un espace de découverte éducative pour tous les excités .
Pendant que les vrais profs feront un stage de remise au vert ou au bleu, un colloque à Marrakech, un symposium -accrobranches ou - macramé dans les Cévennes: on appellerait cela "formation continue", comme en entreprise.

Je vote pour! yesyes 
C'est séduisant, mais vous verrez qu'il y aura un grincheux pour s'y opposer. Donc, pour ma part, ce sera une gastro toute simple. Et peut-être sans jour de carence, mais je m'en fous.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par Chocolat le Dim 30 Juin 2013 - 10:40

@Roumégueur Ier a écrit:

Le MEDEF lui a apporté son appui et demande en même temps la remise en cause des examens. Il a chiffré le manque à gagner pour les entreprises de l’actuel calendrier scolaire.

La FCPE demande la réduction des vacances d’été, un rallongement de l’année scolaire : à 38 semaines et un calendrier distinct pour les collèges, les lycées et les écoles.


Et quelles sont les compétences du MDEF et de la FCPE au chapitre "mesures susceptibles d'améliorer le niveau des élèves tout en favorisant leur bien-être" ?

Non parce que les seules considérations retenues sont d'ordre économique.

Bref... boulet 

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par InvitéeSS le Dim 30 Juin 2013 - 10:49

@Lefteris a écrit:
@Dinaaa a écrit:Clairement, les deux mois de vacances l'été sont le seul argument valable pour se faire insulter et bousculer par des boutonneux incultes et méprisants tout le reste de l'année.

Sans cela... je ne suis pas sûre de finir ma carrière à l'Eduknat.
Ca et la possibilité de s'organiser dans son boulot sans faire de la présence 35 heures par semaine. Mais ça parle, dans les facs, de ces menaces qui planent, et ça fait reculer encore plus d'étudiants, si j'en crois que ce que j'ai entendu par des stagiaires M1 et M2. D'autant qu'il y a pleinde concours accessibles à partir de la licence et mieux rémunérés. Et avec les RTT, les ponts, on arrive facilement à 11 semaines , sans copies (j'étais cadre A avant d'être enseignant...)

Bah tu sais, même pour les enseignants la question de ne pas y rester se pose, pour peu qu'il y ait le moindre souci. Quand je me suis trouvée contrainte il y a quelques mois de me mettre en dispo, je pensais mettre 2 ans pour être mutée (primaire), et du coup, je me disais que c'était l'occasion ou jamais de rejoindre le secondaire. Au final, les règles du jeu ont changé entre-temps, je mettrais au mieux 6-8 ans si ça reste en l'état pour être mutée, les règles du jeu des concours changent constamment. Très clairement la question d'engager des frais pour quelque chose de très incertain se pose, d'autant plus que je ne suis pas sûre qu'au final je pourrais y finir quand même ma carrière (oui je me vois mal à près de 70 ans devant des élèves Suspect ). Alors j'imagine que pour des étudiants, ils ne doivent pas avoir très envie de tout miser là-dedans.

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par doublecasquette le Dim 30 Juin 2013 - 11:03

Cripure a écrit:
@gelsomina31 a écrit:
@iphigénie a écrit:
puisque l'enseignant ne peut plus battre google, je propose que ces 15 jours supplémentaires de garderie estivale soient faites par google,ou  les patrons de PME plus performants que les profs, ou les parents qui savent comment qu'il faut faire, ou les inspecteurs qui ont oublié ce que c'est qu'un apprenant, bref, je crée un espace de découverte éducative pour tous les excités .
Pendant que les vrais profs feront un stage de remise au vert ou au bleu, un colloque à Marrakech, un symposium -accrobranches ou - macramé dans les Cévennes: on appellerait cela "formation continue", comme en entreprise.

Je vote pour! yesyes 
C'est séduisant, mais vous verrez qu'il y aura un grincheux pour s'y opposer. Donc, pour ma part, ce sera une gastro toute simple. Et peut-être sans jour de carence, mais je m'en fous.

Quinze jours de gastro, ça s'appelle une dysenterie, non ? Twisted Evil 

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par User5899 le Dim 30 Juin 2013 - 11:10

@doublecasquette a écrit:
Cripure a écrit:
@gelsomina31 a écrit:

Je vote pour! yesyes 
C'est séduisant, mais vous verrez qu'il y aura un grincheux pour s'y opposer. Donc, pour ma part, ce sera une gastro toute simple. Et peut-être sans jour de carence, mais je m'en fous.

Quinze jours de gastro, ça s'appelle une dysenterie, non ? Twisted Evil 
J'en ai déjà mal pale

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par Iphigénie le Dim 30 Juin 2013 - 11:30

@doublecasquette a écrit:
Cripure a écrit:
C'est séduisant, mais vous verrez qu'il y aura un grincheux pour s'y opposer. Donc, pour ma part, ce sera une gastro toute simple. Et peut-être sans jour de carence, mais je m'en fous.

Quinze jours de gastro, ça s'appelle une dysenterie, non ? Twisted Evil 
professeur Non , en langue éducnat, c'est une rénovation du fondement Rolling Eyes 

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par maldoror1 le Dim 30 Juin 2013 - 11:39

Cripure a écrit:
@gelsomina31 a écrit:Shocked 

Que peut on faire concrètement pour enrayer le processus?
Déjà être tous absents le 29/8/2014. C'est un minimum.

Tout à fait, soyons tous absents! S'ils veulent jouer aux idiots au mépris de tout et de tous, (et si le Medef s'invite désormais dans les discussions sur l'école) ( mon Dieu...), montrons qu'on peut être encore plus bêtes!

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par Cath le Dim 30 Juin 2013 - 12:21



Le MEDEF lui a apporté son appui et demande en même temps la remise en cause des examens. Il a chiffré le manque à gagner pour les entreprises de l’actuel calendrier scolaire.


Je ne comprends pas: quel manque à gagner en raison des examens ?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par maldoror1 le Dim 30 Juin 2013 - 12:25

cath5660 a écrit:


Le MEDEF lui a apporté son appui et demande en même temps la remise en cause des examens. Il a chiffré le manque à gagner pour les entreprises de l’actuel calendrier scolaire.


Je ne comprends pas: quel manque à gagner en raison des examens ?

Je ne comprends pas non plus...Une allusion au coût du baccalauréat?? Mais je ne vois pas le rapport avec les entreprises...

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par Asha Kraken le Dim 30 Juin 2013 - 12:51

Ai-je rêvé ? Ai-je bien lu? Après Allègre le mépris , on va se faire monumentalement enfler par ceux-là même dont nous sommes le vivier électoral, je me sens de plus en plus mal... Et Peillon est censé avoir été prof, il est censé connaître les difficultés du métier, la fatigue de fin d'année, le temps de break nécessaire (et j'inclus les gamins qui sont vraiment claqués pour ce que j'en vois) à la reconstitution des forces pour parler marxiste. Il a fallu attendre Hollande pour voir débarquer officiellement le MEDEF, les bras m'en tombent. Allez un nouveau dimanche (de taf pour cause de bilan C.D.I), gâché par un gouvernement "degauche" (j'en ai vraiment marre de me sentir cornue).
La prostitution des fondements de la République au patronat ultra-libéral, le changement c'est maintenant !araignée 

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par Celeborn le Dim 30 Juin 2013 - 13:27

Alors pour expliquer les choses (sachant que j'étais à cette réunion, moi) :

1) jusqu'en 2017, les calendriers sont fabriqués sur le modèle actuel, donc avec 36 semaines et non pas 38. DOnc dire qu'on va vers une réduction des grandes vacances en l'état actuel des choses est un mensonge. On ne le fait justement pas. Le seul problème est le rattrapage de l'allongement de la Toussaint. Le ministère a semble-t-il décidé d'arrêter les récupération le mercredi aprèm (et on l'en remercie) ; donc il faut bien les caser quelque part. Mais ça fait le même nombre de jours de vacances à l'arrivée.

2) Le MEDEF, les représentants de parents et les représentants des régions sont présent au conseil supérieur de l'éducation depuis bien avant Hollande. On en pense ce qu'on veut, mais leur présence ici n'a rien d'exceptionnel, en fait. La réunion était plus ou moins faite avec un CSE en réduction.

3) Pour 2016/2017, on est semble-t-il plutôt tombé d'accord sur un calendrier avec reprise début septembre plutôt que le 26 août.  FO n'a pas dû bien suivre la réunion. Il y avait deux versions du calendrier : une où l'on partait le 8 juillet (2017) mais en rentrant le 2 septembre (2016) et une où l'on rentrait le 26 août 2016 mais où l'on partait le 1er juillet. Bref : il faut arrêter de mentir aux collègues : ça devient insupportable.


Dernière édition par Celeborn le Dim 30 Juin 2013 - 13:43, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par Asha Kraken le Dim 30 Juin 2013 - 13:40

Merci Celeborn pour avoir aéré mon début d'après-midi ! Je me sens plus légère, la rage ça pèse niveau plexus... pale Pour le Medef, je ne m'y ferai pas, mais c'est perso effectivement, comme les représentants d'entreprises locales au CA... Je conseille donc à FO un effort de lisibilité pour les âmes sensibles telles que les miennes car j'ai vite fait de monter dans les tours en période de fatigue (et c'en est indubitablement une).

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par Lefteris le Dim 30 Juin 2013 - 14:56

supersoso a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Dinaaa a écrit:Clairement, les deux mois de vacances l'été sont le seul argument valable pour se faire insulter et bousculer par des boutonneux incultes et méprisants tout le reste de l'année.

Sans cela... je ne suis pas sûre de finir ma carrière à l'Eduknat.
Ca et la possibilité de s'organiser dans son boulot sans faire de la présence 35 heures par semaine. Mais ça parle, dans les facs, de ces menaces qui planent, et ça fait reculer encore plus d'étudiants, si j'en crois que ce que j'ai entendu par des stagiaires M1 et M2. D'autant qu'il y a pleinde concours accessibles à partir de la licence et mieux rémunérés. Et avec les RTT, les ponts, on arrive facilement à 11 semaines , sans copies (j'étais cadre A avant d'être enseignant...)

Bah tu sais, même pour les enseignants la question de ne pas y rester se pose, pour peu qu'il y ait le moindre souci. Quand je me suis trouvée contrainte il y a quelques mois de me mettre en dispo, je pensais mettre 2 ans pour être mutée (primaire), et du coup, je me disais que c'était l'occasion ou jamais de rejoindre le secondaire. Au final, les règles du jeu ont changé entre-temps, je mettrais au mieux 6-8 ans si ça reste en l'état pour être mutée, les règles du jeu des concours changent constamment. Très clairement la question d'engager des frais pour quelque chose de très incertain se pose, d'autant plus que je ne suis pas sûre qu'au final je pourrais y finir quand même ma carrière (oui je me vois mal à près de 70 ans devant des élèves Suspect ). Alors j'imagine que pour des étudiants, ils ne doivent pas avoir très envie de tout miser là-dedans.

Si j'étais tout jeune, jamais je ne m'engagerais là-dedans , et d'ailleurs sans des soucis importants, je n'aurai jamais changé de métier, quoique ma situation personnelle soit bien meilleure que plein de gens sur ce forum, ou des collègues proches. J'essaie de voir les choses avec objectivité, en mettant à part mon cas, puisque je me suis permis cette fantaisie parce que j'arrivais directement presque au dernier échelon, sans bouger géographiquement (et encore, le reclassement étant insatisfaisant, j'ai démissionné une première fois par renoncement au concours) et maintenant, presque au dernier d'agrégé par seconde reclassement , je n'ai plus de questions à me poser, à part la date d'une éventuelle hors-classe:roll: .

Donc un jeune, qui s'embarque pour 5 ans d'études, au minimum , pour toucher 1600 € , et finir au mieux à 3000 , 40 ans plus tard, avec la certitude de voir une dégradation à la vitesse grand V (plusieurs années que j'enseigne, et je le vois déjà...) , des vacances réduites, de la présence comme un employé et non comme un cadre de conception ou assimilé (définition de la catégorie A) doit sérieusement réfléchir.

A partir de la licence, des tas de concours sont ouverts dans l'administration , et une année (ou deux au pire) dans un IPAG pour les préparer (même en s'étant fait plaisir à faire des lettres, de la philo, de l'histoire ou autres études "inutiles"...) est certainement plus formateur et porteur que suivre un ESPE qui bouche toute perspective, ou un master disciplinaire qui ne permettra peut-être plus de passer le capes, mais seulement l'agrégation.

Les stagiaires/étudiants (j'en ai vu passer pas mal et j'en ai eu ces derniers temps ) sont plus lucides que je ne l'aurais cru : ils se rendent bien compte qu'ils n'ont pas le niveau disciplinaire, qu'on les disperse, que l'avenir est morose et incertain (réformes défavorables), ils discutent entre eux, et d'ailleurs même les facs ( et même les prépas) axent leur argumentaire sur le fait qu'on peut faire autre chose qu'entrer dans l'EN en suivant leur cursus, notamment littéraires . Il suffit d'aller sur les sites des prépas des gros lycées parisiens, de la Sorbonne pour le vérifier.

A mon avis, dans les ministères, à croire que le monde est tel qu'ils veulent qu'il soit, ils sont à côté de la plaque. Il n'est pas besoin d'être devin pour prédire que le problème dur recrutement va s’aggraver considérablement (hormis peut-être PE dans certaines régions très demandées).

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par Patissot le Dim 30 Juin 2013 - 15:07

Edit : j'ai mal lu.

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par Lefteris le Dim 30 Juin 2013 - 15:15

@Patissot a écrit:
@Lefteris a écrit:
Donc un jeune, qui s'embarque pour 5 ans d'études, au minimum , pour toucher 1600 € , et finir au mieux à 3000 , 40 ans plus tard, avec la certitude de voir une dégradation à la vitesse grand V (plusieurs années que j'enseigne, et je le vois déjà...) , des vacances  réduites, de la présence comme un employé et non comme un cadre de conception ou assimilé (définition de la catégorie A)  doit sérieusement réfléchir.


C'est une estimation résolument optimiste. Razz 
Pour ceux qui rentrent encore jeunes, en effet , ça sera près de 45 ans . Mais la moyenne étant de 28 ans ... Sans doute l'avenir du professorat se trouvera-t-il dans les contrats, pour les matières qui ont un équivalent dans le privé (maths, physique, enseignements technologiques...). On pourra faire ça quelques temps puis changer, ou avoir fait autre chose et être embauché à brûle-pourpoint (nous avons par exemple un vacataire , ingénieur dans la vraie vie, il aura un autre métier en septembre). Les matières littéraires ou artistiques devraient pratiquement disparaître peu à peu du paysage, au fil des départs, puisque pour ne pas se trouver enfermés à vie dans l'enseignement, les littéraires vont accélérer le processus déjà entamé : formation complémentaire et différente après la licence (droit, management,; aménagement du territoire, IPAG, ou que sais-je..)

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon envisage des grandes vacances de six semaines, différentes selon deux zones.

Message par Patissot le Dim 30 Juin 2013 - 15:31

En fait j'avais un peu hâtivement associé l'âge à partir duquel on commence à percevoir un salaire presque décent avec celui de départ en retraite. Mais ne doutons pas qu'avec la poursuite du gel du point d'indice, l'augmentation des prélèvements, le ralentissement des progressions de carrière,... on ne finira par attendre la barre des 3000€ (corrigés en prenant en compte l'inflation) qu'à la fin de son parcours dans l'EN.
En tout cas il est difficile d'envisager une carrière complète dans ce ministère.

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 33 sur 35 Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34, 35  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum