40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Page 4 sur 17 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par Karine B. le Mar 26 Fév 2013 - 23:37

@Mestelle51 a écrit:
@Tristana a écrit:
Grand bien vous fasse, mais ce n'est pas parce que vous choisiriez d'envoyer vos enfants dans une école privée que ce serait à la communauté de financer cette école pour vous. Assumez ce choix et payez en conséquence.

Si le public est financé par la communauté, il n'y a aucune raison pour que le privé sous contrat, remplissant la même mission ne le soit pas. Simple question de logique et d'égalité.

Dans la mesure où le privé n'est pas ouvert à tous, il ne remplit pas les missions de service public. Il faut donc le nationaliser et récupérer les moyens pour le public, point

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par JPhMM le Mar 26 Fév 2013 - 23:38

@Mestelle51 a écrit:
@Tristana a écrit:
Grand bien vous fasse, mais ce n'est pas parce que vous choisiriez d'envoyer vos enfants dans une école privée que ce serait à la communauté de financer cette école pour vous. Assumez ce choix et payez en conséquence.

Si le public est financé par la communauté, il n'y a aucune raison pour que le privé sous contrat, remplissant la même mission ne le soit pas. Simple question de logique et d'égalité.
D'ailleurs exigeons le financement des McDo par les deniers publics dans toutes les communes privées de restaurant universitaire.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par Finrod le Mar 26 Fév 2013 - 23:41

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Finrod a écrit:Et comme on ne sait toujours pas quoi proposer lorsque l'on a de l'argent (à part plus de postes et moins d'élèves pas classes mais bon... Mieux vaut quand même une classe de 35 sérieux qui viennent pour bosser qu'une classe de De 18 ou 7 ou 8 viennent sans leurs affaires et sont auteurs de provocations quotidiennes...

Tu as raison, on ne sait même pas quoi faire de notre argent. Je propose donc d'en donner aussi au privé hors contrat. Sinon, après, les enseignants vont vouloir avoir des salles propres ou de la craie, des trucs de riches quoi. Alors qu'il y a tellement de profs dans le public qu'on recrute sur le bon coin. Oui, vraiment, je ne sais pas ce qu'on ferait avec tout cet argent.

Justement 7% de notre budget, c'est insuffisant pour résoudre les problèmes concrets que tu évoques : Si tu m'a bien lu je suis pour poser les problème de cette façon, en termes de questions matérielle à financer et non en termes de chèque à signer.

Si on se contente de récupérer l'argent et de rentrer chez nous fier de notre révolution... que se passera-t-il ? Tu n'en verra jamais la couleur de tes salles propres ou de tes craies par contre on va te coller deux TBI dans ta classe, la presse viendra visiter l'ETB une journée avec le recteur (il sera très propre ce jour là - il aura peut être même été repeint - d'ailleurs les 3/4 des élèves auront été invité à rester à la maison) . Et en prime ton IPR va te coller un rapport désastreux parce que tu ne sais pas suffisamment dynamiser ton cours en t'appuyant sur ces TBI (qui ne fonctionneront qu'une fois sur deux car il n'y aura toujours pas d'admin réseau sur l'ETB)... Et les prof recrutés au bon coin seront toujours là, sauf qu'en plus on te demandera de les former aux TICE...

et on se moquera de toi si tu te plains... un ETB aussi bien équipé...

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par Mestelle51 le Mar 26 Fév 2013 - 23:44

@Karine B. a écrit:
@Mestelle51 a écrit:
@Tristana a écrit:
Grand bien vous fasse, mais ce n'est pas parce que vous choisiriez d'envoyer vos enfants dans une école privée que ce serait à la communauté de financer cette école pour vous. Assumez ce choix et payez en conséquence.

Si le public est financé par la communauté, il n'y a aucune raison pour que le privé sous contrat, remplissant la même mission ne le soit pas. Simple question de logique et d'égalité.

Dans la mesure où le privé n'est pas ouvert à tous, il ne remplit pas les missions de service public. Il faut donc le nationaliser et récupérer les moyens pour le public, point

Tant que tes idées ne sont pas appliquées avec l'impitoyable ferveur qui caractérisait ton avatar....

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par dandelion le Mar 26 Fév 2013 - 23:49

@Finrod a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Finrod a écrit:Mieux vaut quand même une classe de 35 sérieux qui viennent pour bosser qu'une classe de De 18 ou 7 ou 8 viennent sans leurs affaires et sont auteurs de provocations quotidiennes...

il faudrait arrêter de mythifier le privé ! J'ai encadré des colos avec des moniteurs élèves du privé, ils étaient complétement irresponsables (reproduisaient l'ambiance de leur internat, mettant en danger les gamins, tout en étant très sûrs de leur position sociale). On a également des retours des résultats post-bacs : les "meilleurs" du privé sont classés derrière nos "juste bons" du lycée niveau ZEP dans lequel j'enseigne (on a eu un major en médecine) (niveau ZEP car il n'y a pas de lycées ZEP sur Lille même si on recrute sur des collèges ZEP, on a des classes à 35)

Je parle de 35 élèves du public là... Le privé j'y connais rien, j'y travaille pas, et honnêtement Karine, je crois qu'ils ne sont pas si souvent que ça 35 par classe (contrairement à nos élèves)

(De plus ils ont aussi leurs pb de disciplines)

Je parlais uniquement de la question de la baisse des effectifs comme forme d'investissement pour l'argent actuellement octroyé au privé si cet argent revenait au public.

Mestelle, le jour où tu auras aidé le quart du dixième des enseignants que Karine a aidés (dont moi) tu pourras te permettre de la prendre de haut. furieux
Les classes du privé sont plus chargées que celles du public.
Les enseignants sont en moyenne moins diplômés.
Ils suivent les mêmes méthodes de cours que dans le public.
Les écoles privées n'obtiennent pas de meilleurs résultats que les écoles publiques (en prépa la majorité des élèves venaient du public si je me souviens bien).
La seule raison qui aurait pu me faire mettre mes enfants dans le privé c'est la violence dans certains établissements publics. Mais ici il n'y a qu'un privé pour riches, donc l'école publique est bien et valorisée par la communauté (et il y a un vrai mélange des classes sociales, de l'avocat au manouvrier). Et le guide de l'enseignant précise qu'il devra apprendre à utiliser les TICE si et seulement si cela est pertinent et utile.
Ce n'est pas une question d'argent, c'est une question d'exigences. Si les classes moyennes supérieures sont obligées de mettre leurs enfants à l'école publique, elles exigeront une école d'un niveau acceptable (tant pour le niveau académique que les questions de sécurité).

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par User5899 le Mar 26 Fév 2013 - 23:57

@Mestelle51 a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Mestelle51 a écrit:Les écoles privées sous contrats ne doivent pas subir de discriminations sous prétextes qu'elles ne sont pas publiques. Je ne comprendrais jamais la volonté de certains de vouloir à ce point affirmer la supériorité de l'école publique. Les écoles privées répondent souvent à une demande qui n'est pas satisfaite par toutes les écoles publiques.

je ne comprendrai jamais la volonté de ceux qui ne veulent pas bénéficier de l'école publique de se faire prendre en charge financièrement

Si il n'y a pas de scolarisation possible sur la commune, c'est tout a fait normal pour moi. Je ne vois pas l'ombre du début du problème. Cela doit être parce que je ne suis pas une militante acharnée d'une quelconque cause.
Il n'y a pas besoin de militantisme pour comprendre que le privé gagne toujours à être privé, faute de quoi le produit ne correspond pas à l'étiquette.
Ce qui est très mal.
Point besoin non plus d'être militant pour se demander ce que peut bien faire un environnement religieux, quel qu'il soit, à côté d'un enfant qui n'est pas en âge de choisir. Mais cela toucherait aussi la communion,par exemple, horresco referens Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par User5899 le Mer 27 Fév 2013 - 0:00

@Mestelle51 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Mestelle51 a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Mestelle51 a écrit:Les écoles privées sous contrats ne doivent pas subir de discriminations sous prétextes qu'elles ne sont pas publiques. Je ne comprendrais jamais la volonté de certains de vouloir à ce point affirmer la supériorité de l'école publique. Les écoles privées répondent souvent à une demande qui n'est pas satisfaite par toutes les écoles publiques.

je ne comprendrai jamais la volonté de ceux qui ne veulent pas bénéficier de l'école publique de se faire prendre en charge financièrement

Si il n'y a pas de scolarisation possible sur la commune, c'est tout a fait normal pour moi. Je ne vois pas l'ombre du début du problème. Cela doit être parce que je ne suis pas une militante acharnée d'une quelconque cause.
Pourtant dire « Je ne comprendrais jamais la volonté de certains de vouloir à ce point affirmer la supériorité de l'école publique. » c'est déjà dire qu'on voit plus que l'ombre d'un problème. Et dire « Les écoles privées sous contrats ne doivent pas subir de discriminations sous prétextes qu'elles ne sont pas publiques. » c'est se poser comme militante d'une cause.

Je ne vois pas de militantisme, tout simplement parce qu'il n'y a pas de cause. Une école, privée ou publique, reste une école pour moi. Ne pas être dogmatique ne signifie pas être militante par simple rejet d'un autre militantisme.
Dire qu'il n'y a pas de cause, en revanche, c'est dire n'importe quoi, et quand on enseigne l'histoire, c'est encore plus grave. L'école pour tous est une démarche politique, ça n'a rien d'une évidence. Et dans l'histoire, les oppositions aux religions ont fédéré des mouvements complets de la pensée.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par User5899 le Mer 27 Fév 2013 - 0:03

@egomet a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Mestelle51 a écrit:Les écoles privées sous contrats ne doivent pas subir de discriminations sous prétextes qu'elles ne sont pas publiques. Je ne comprendrais jamais la volonté de certains de vouloir à ce point affirmer la supériorité de l'école publique. Les écoles privées répondent souvent à une demande qui n'est pas satisfaite par toutes les écoles publiques.

je ne comprendrai jamais la volonté de ceux qui ne veulent pas bénéficier de l'école publique de se faire prendre en charge financièrement

Ils paient l'école publique en tant que contribuables.
Argument absurde. Je paie l'école publique en tant que contribuable, alors que je n'ai pas d'enfants. Et d'ailleurs, tout le monde paie aussi l'école privée, puisqu'elle tourne avec l'argent public.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par Karine B. le Mer 27 Fév 2013 - 0:04

@Mestelle51 a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Mestelle51 a écrit:
@Tristana a écrit:
Grand bien vous fasse, mais ce n'est pas parce que vous choisiriez d'envoyer vos enfants dans une école privée que ce serait à la communauté de financer cette école pour vous. Assumez ce choix et payez en conséquence.

Si le public est financé par la communauté, il n'y a aucune raison pour que le privé sous contrat, remplissant la même mission ne le soit pas. Simple question de logique et d'égalité.

Dans la mesure où le privé n'est pas ouvert à tous, il ne remplit pas les missions de service public. Il faut donc le nationaliser et récupérer les moyens pour le public, point

Tant que tes idées ne sont pas appliquées avec l'impitoyable ferveur qui caractérisait ton avatar....

oh, mais il ne faut pas désespérer, cela arrivera un jour, le plus tôt possible j'espère

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par Finrod le Mer 27 Fév 2013 - 0:05

@dandelion a écrit:
Mestelle, le jour où tu auras aidé le quart du dixième des enseignants que Karine a aidés (dont moi) tu pourras te permettre de la prendre de haut. furieux
Les classes du privé sont plus chargées que celles du public.
Les enseignants sont en moyenne moins diplômés.
Ils suivent les mêmes méthodes de cours que dans le public.
Les écoles privées n'obtiennent pas de meilleurs résultats que les écoles publiques (en prépa la majorité des élèves venaient du public si je me souviens bien).
La seule raison qui aurait pu me faire mettre mes enfants dans le privé c'est la violence dans certains établissements publics. Mais ici il n'y a qu'un privé pour riches, donc l'école publique est bien et valorisée par la communauté (et il y a un vrai mélange des classes sociales, de l'avocat au manouvrier). Et le guide de l'enseignant précise qu'il devra apprendre à utiliser les TICE si et seulement si cela est pertinent et utile.
Ce n'est pas une question d'argent, c'est une question d'exigences. Si les classes moyennes supérieures sont obligées de mettre leurs enfants à l'école publique, elles exigeront une école d'un niveau acceptable (tant pour le niveau académique que les questions de sécurité).


Ce n'est pas un message de Mestelle et je sais qui est Karine (enfin vaguement).

Par chez moi, la plupart des classes du privé n'ont pas de si grand effectifs et les problèmes rencontrés dans le public se posent tout autant dans le privé voisin (niveau discipline etc...)
On a les parents de la classe moyenne avec nous... et comment dire ?

Extraits de C.A. :

Parents : Il y a de plus en plus d'incivilités ! Quelque chose est il prévu ?
Principale : Silence gêné.
Un collègue : Nous comprenons la situation mais il faut savoir que nous avons reçu une lettre du recteur à la rentré qui fixe comme objectif zéro conseils de disciplines...
Principale : Silence toujours gêné mais avec une once de soulagement.

une autre collègue a finalement fait une proposition de tutorat avec des transferts de classes éventuels. ça a occupé les gens ce soir là mais concrètement, pas grand chose n'a été mis en place...

Supprimer le privé ne sauverait pas le public.

Ce n'est pas une question d'argent, c'est une question d'exigences.

En effet... mais certains ne suivent pas au niveau des rectorats et du ministère. pas de redoublements, pas de conseils de disciplines... et des lettres pour le demander... (comme si ces décisions ne devaient pas écouler de réalités de terrain - ne serions nous que des statistiques ? )


oh, mais il ne faut pas désespérer, cela arrivera un jour, le plus tôt possible j'espère

ça n'est pas illogique sur le principe.

Mais si on pouvait redresser le public avant, ou même en même temps, ça ne me dérangerait pas outre mesure.



Dernière édition par Finrod le Mer 27 Fév 2013 - 0:08, édité 1 fois

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par User5899 le Mer 27 Fév 2013 - 0:07

@Mestelle51 a écrit:L'école privé répond à un besoin, et la liberté de choix doit être préservée.
Tombons d'accord sur ce point.
Mais sans argent public. Ca, ça ne passe pas.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par User5899 le Mer 27 Fév 2013 - 0:10

@dandelion a écrit:
@Mestelle51 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Mestelle51 a écrit:
Si la réponse est oui, on peut se pencher sur le fait que peu d'entre nous se battent pour un poste de titulaire en ZEP. L'école privé répond à un besoin, et la liberté de choix doit être préservée.

Je pense que personne ne demande la stalinisation des esprits et la suppression de l'enseignement privé. Mais allons au bout la logique et cessons de financer le "privé" par de l'argent public!

@dandelion: Embarassed

Faudrait il alors reverser impôts, charges et cotisations aux parents qui scolarisent leurs enfants dans le privé?
Pas plus qu'il ne faudra les reverser à ceux qui en bonne santé se prévalent peu de la sécurité sociale, à ceux qui vont à pied et n'usent pas les routes, à ceux qui ne vont jamais au stade regarder un match de foot. Depuis quand les impôts c'est à la carte? Quand on est riche, on profite davantage des services, et il faudrait encore qu'on vous reverse de l'argent. Menfin!
Marcel, je crois que nous sommes nombreux à apprécier la pertinence de vos remarques (vous trouvez même grâce aux yeux de Monsieur Cripure, c'est dire Wink )
Tutafé professeur

Razz

Mais en l'occurrence, il n'a pas grand mérite, parce que vu la teneur de certaines objections... On est vraiment dans les fameuses pages "réactions" de certains médias, là titanic

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par Mestelle51 le Mer 27 Fév 2013 - 0:14

Cripure a écrit:
@Mestelle51 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Mestelle51 a écrit:
@Karine B. a écrit:

je ne comprendrai jamais la volonté de ceux qui ne veulent pas bénéficier de l'école publique de se faire prendre en charge financièrement

Si il n'y a pas de scolarisation possible sur la commune, c'est tout a fait normal pour moi. Je ne vois pas l'ombre du début du problème. Cela doit être parce que je ne suis pas une militante acharnée d'une quelconque cause.
Pourtant dire « Je ne comprendrais jamais la volonté de certains de vouloir à ce point affirmer la supériorité de l'école publique. » c'est déjà dire qu'on voit plus que l'ombre d'un problème. Et dire « Les écoles privées sous contrats ne doivent pas subir de discriminations sous prétextes qu'elles ne sont pas publiques. » c'est se poser comme militante d'une cause.

Je ne vois pas de militantisme, tout simplement parce qu'il n'y a pas de cause. Une école, privée ou publique, reste une école pour moi. Ne pas être dogmatique ne signifie pas être militante par simple rejet d'un autre militantisme.
Dire qu'il n'y a pas de cause, en revanche, c'est dire n'importe quoi, et quand on enseigne l'histoire, c'est encore plus grave. L'école pour tous est une démarche politique, ça n'a rien d'une évidence. Et dans l'histoire, les oppositions aux religions ont fédéré des mouvements complets de la pensée.

En l’occurrence, je disais que moi je n'avais pas de cause, répondant à la contre accusation de militantisme de JphMM. Je sais pertinemment que pas mal de collègues qui enseignent dans le secteur public (où j'enseigne également) voient le privé comme une hérésie républicaine et se cache derrière le principe historique de laïcité. Mais tant que l'école publique existe, elle n'a pas besoin d'être exclusive. Je rappelle que seule l'instruction est obligatoire, et que si des établissements privés veulent suivre les programmes officiels, avec des enseignants choisis et rémunérés par l'Etat, tout en proposant une plus-value financée par une participation des parents, je ne vois pas le problème. La coercition des parents par l'éducation nationale n'est pas une théorie à laquelle j'adhère. L'analyse de l'histoire m'apprend plutôt à me méfier du dogmatisme et de la collectivisation forcée pour le grand bien.

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par User5899 le Mer 27 Fév 2013 - 0:16

@Mestelle51 a écrit:
@Tristana a écrit:
Grand bien vous fasse, mais ce n'est pas parce que vous choisiriez d'envoyer vos enfants dans une école privée que ce serait à la communauté de financer cette école pour vous. Assumez ce choix et payez en conséquence.

Si le public est financé par la communauté, il n'y a aucune raison pour que le privé sous contrat, remplissant la même mission ne le soit pas. Simple question de logique et d'égalité.
Si l'on mesure le militantisme à sa dose de mauvaise foi, il apparaît quand même que vous n'êtes pas une militante de base, mais sans doute une secrétaire générale, voire Christine Boutin en personne Very Happy
En tout cas, dans ce que vous écrivez, il n'y a ni logique ni égalité.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par Mestelle51 le Mer 27 Fév 2013 - 0:28

Cripure a écrit:
@Mestelle51 a écrit:
@Tristana a écrit:
Grand bien vous fasse, mais ce n'est pas parce que vous choisiriez d'envoyer vos enfants dans une école privée que ce serait à la communauté de financer cette école pour vous. Assumez ce choix et payez en conséquence.

Si le public est financé par la communauté, il n'y a aucune raison pour que le privé sous contrat, remplissant la même mission ne le soit pas. Simple question de logique et d'égalité.
Si l'on mesure le militantisme à sa dose de mauvaise foi, il apparaît quand même que vous n'êtes pas une militante de base, mais sans doute une secrétaire générale, voire Christine Boutin en personne Very Happy
En tout cas, dans ce que vous écrivez, il n'y a ni logique ni égalité.

Car toute personne n'étant ni pour la guéguerre public/privé ni pour la disparition forcée du privé est forcément une militante intégriste associée à Christine Boutin. Démonstration remarquable et irréprochable...

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par Jacq le Mer 27 Fév 2013 - 1:00

@JPhMM a écrit:Lire le mot "laïcard" dans un article de Public-Sénat m'est d'une tristesse peu mesurable. Je n'aurais jamais imaginé pouvoir éprouver un tel sentiment de trahison de la part d'un organe de la Chambre des Sénateurs...

+1000

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par Jacq le Mer 27 Fév 2013 - 1:05

@egomet a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Mestelle51 a écrit:Les écoles privées sous contrats ne doivent pas subir de discriminations sous prétextes qu'elles ne sont pas publiques. Je ne comprendrais jamais la volonté de certains de vouloir à ce point affirmer la supériorité de l'école publique. Les écoles privées répondent souvent à une demande qui n'est pas satisfaite par toutes les écoles publiques.

je ne comprendrai jamais la volonté de ceux qui ne veulent pas bénéficier de l'école publique de se faire prendre en charge financièrement

Ils paient l'école publique en tant que contribuables.

Tout comme ceux qui n'ont pas d'enfants, ceux qui ne sont pas malades, ceux qui ne sont pas au chômage, ceux qui ne sont pas fonctionnaires....

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par Jacq le Mer 27 Fév 2013 - 1:11

Commençons par supprimer les niches fiscales pour les cours particuliers, ce serait déjà une bonne chose. Il suffit d'entendre les actuelles publicités d'acadomia (pas de majuscule, c'est volontaire) pour se rendre compte de l'escroquerie financée sur les impôts de tous.

Ensuite il faut arrêter de parler de "guerre public-privé", même si la mesure avait la moindre chance de passer ce ne serait pas une "guerre scolaire" entre le public et le privé.


Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par egomet le Mer 27 Fév 2013 - 1:22

Cripure a écrit:
@Mestelle51 a écrit:L'école privé répond à un besoin, et la liberté de choix doit être préservée.
Tombons d'accord sur ce point.
Mais sans argent public. Ca, ça ne passe pas.

Il est vrai que l'argent public gâche beaucoup de choses dans le privé sous contrat. Notamment en termes de liberté pédagogique. C'est bien pour cela que les établissements hors contrat existent. Mais ils sont marginaux.

Le problème est de savoir comment on peut réellement exister, si on est en concurrence avec l’État. Un service public tend naturellement à être monopolistique. Un élève de l'école publique coûte, je crois, 11 000 € par an. Quelles familles sont capables de financer une école différente avec un tel handicap? Si vous devez payer les impôts plus l'écolage, c'est quasiment insurmontable. Les écoles hors contrat sont fort rares parce qu'elles doivent tirer leurs tarifs à mort. Les professeurs de ces écoles sont très mal payés et travaillent nettement plus longtemps. Si vous supprimez purement et simplement le financement des écoles sous contrat, la liberté de choix disparaît pour l'immense majorité de la population, surtout avec la carte scolaire. Si encore les écoles publiques pouvaient être en concurrence entre elles, on éviterait la plupart des effets délétères du monopole.
Vous vous déclarez favorable à la liberté, mais vous refusez aux gens les moyens de cette liberté.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par egomet le Mer 27 Fév 2013 - 1:26

@Jacq a écrit:
@egomet a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Mestelle51 a écrit:Les écoles privées sous contrats ne doivent pas subir de discriminations sous prétextes qu'elles ne sont pas publiques. Je ne comprendrais jamais la volonté de certains de vouloir à ce point affirmer la supériorité de l'école publique. Les écoles privées répondent souvent à une demande qui n'est pas satisfaite par toutes les écoles publiques.

je ne comprendrai jamais la volonté de ceux qui ne veulent pas bénéficier de l'école publique de se faire prendre en charge financièrement

Ils paient l'école publique en tant que contribuables.

Tout comme ceux qui n'ont pas d'enfants, ceux qui ne sont pas malades, ceux qui ne sont pas au chômage, ceux qui ne sont pas fonctionnaires....

On redistribue l'argent des impôts avec beaucoup de légèreté. Je m'interroge de la même manière sur l'obligation de cotiser à la Sécurité Sociale, à l'assurance chômage etc.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par User5899 le Mer 27 Fév 2013 - 1:44

@egomet a écrit:
Cripure a écrit:
@Mestelle51 a écrit:L'école privé répond à un besoin, et la liberté de choix doit être préservée.
Tombons d'accord sur ce point.
Mais sans argent public. Ca, ça ne passe pas.

Il est vrai que l'argent public gâche beaucoup de choses dans le privé sous contrat. Notamment en termes de liberté pédagogique. C'est bien pour cela que les établissements hors contrat existent. Mais ils sont marginaux.

Le problème est de savoir comment on peut réellement exister, si on est en concurrence avec l’État. Un service public tend naturellement à être monopolistique. Un élève de l'école publique coûte, je crois, 11 000 € par an. Quelles familles sont capables de financer une école différente avec un tel handicap? Si vous devez payer les impôts plus l'écolage, c'est quasiment insurmontable. Les écoles hors contrat sont fort rares parce qu'elles doivent tirer leurs tarifs à mort. Les professeurs de ces écoles sont très mal payés et travaillent nettement plus longtemps. Si vous supprimez purement et simplement le financement des écoles sous contrat, la liberté de choix disparaît pour l'immense majorité de la population, surtout avec la carte scolaire. Si encore les écoles publiques pouvaient être en concurrence entre elles, on éviterait la plupart des effets délétères du monopole.
Vous vous déclarez favorable à la liberté, mais vous refusez aux gens les moyens de cette liberté.
Ca va loin ce que vous dites. Je suis favorable à la liberté, je veux que l'Etat subventionne la mienne, car je ne veux plus bosser, trop de contraintes...
La liberté, ça se paie. Un Etat qui aide, c'est un Etat qui met du public gratuit partout. Le privé se débrouille.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par User5899 le Mer 27 Fév 2013 - 1:46

@egomet a écrit:Je m'interroge de la même manière sur l'obligation de cotiser à la Sécurité Sociale, à l'assurance chômage etc.
C'est marrant de voir la jeune génération assimiler les plus grandes avancées du XXe siècle à des contraintes insupportables.
Enfin, marrant... Rolling Eyes
Façon de parler...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par egomet le Mer 27 Fév 2013 - 2:39

Cripure a écrit:
@egomet a écrit:
Cripure a écrit:
@Mestelle51 a écrit:L'école privé répond à un besoin, et la liberté de choix doit être préservée.
Tombons d'accord sur ce point.
Mais sans argent public. Ca, ça ne passe pas.

Il est vrai que l'argent public gâche beaucoup de choses dans le privé sous contrat. Notamment en termes de liberté pédagogique. C'est bien pour cela que les établissements hors contrat existent. Mais ils sont marginaux.

Le problème est de savoir comment on peut réellement exister, si on est en concurrence avec l’État. Un service public tend naturellement à être monopolistique. Un élève de l'école publique coûte, je crois, 11 000 € par an. Quelles familles sont capables de financer une école différente avec un tel handicap? Si vous devez payer les impôts plus l'écolage, c'est quasiment insurmontable. Les écoles hors contrat sont fort rares parce qu'elles doivent tirer leurs tarifs à mort. Les professeurs de ces écoles sont très mal payés et travaillent nettement plus longtemps. Si vous supprimez purement et simplement le financement des écoles sous contrat, la liberté de choix disparaît pour l'immense majorité de la population, surtout avec la carte scolaire. Si encore les écoles publiques pouvaient être en concurrence entre elles, on éviterait la plupart des effets délétères du monopole.
Vous vous déclarez favorable à la liberté, mais vous refusez aux gens les moyens de cette liberté.
Ca va loin ce que vous dites. Je suis favorable à la liberté, je veux que l'Etat subventionne la mienne, car je ne veux plus bosser, trop de contraintes...
La liberté, ça se paie. Un Etat qui aide, c'est un Etat qui met du public gratuit partout. Le privé se débrouille.
Que la liberté se paie, j'en sais quelque chose. Merci.
Je ne demande pas qu'on me dispense de travail. J'espère juste qu'on n'alourdira pas trop ma charge. C'est très différent.
L’État ne devrait pas tant aider. Je concède la nécessité d'un financement public de l'école, parce qu'on ne peut pas tenir des enfants pour responsables, mais c'est tout.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par egomet le Mer 27 Fév 2013 - 2:45

Cripure a écrit:
@egomet a écrit:Je m'interroge de la même manière sur l'obligation de cotiser à la Sécurité Sociale, à l'assurance chômage etc.
C'est marrant de voir la jeune génération assimiler les plus grandes avancées du XXe siècle à des contraintes insupportables.
Enfin, marrant... Rolling Eyes
Façon de parler...

Ça n'a rien de drôle en effet. Et ce n'est pas propre à la "jeune génération" comme vous dites. Ces institutions que vous présentez comme de grandes avancées ne vont pas sans de nombreux effets pervers, qui ont été prévus depuis fort longtemps par des économistes ou des philosophes politiques.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par Palombella Rossa le Mer 27 Fév 2013 - 6:56

@Abraxas a écrit:Vous allez voir qu'ils seront désavoués par leur propre parti, qui adore les croyants de toutes obédiences…

Ah, les socialos-cathos, dans l'ouest, c'est une vraie force... humhum

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 députés PS veulent rouvrir la guerre scolaire

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 27 Fév 2013 - 7:09

Cripure a écrit:
@egomet a écrit:Je m'interroge de la même manière sur l'obligation de cotiser à la Sécurité Sociale, à l'assurance chômage etc.
C'est marrant de voir la jeune génération assimiler les plus grandes avancées du XXe siècle à des contraintes insupportables.
Enfin, marrant... Rolling Eyes
Façon de parler...

Egomet est de ma génération, mais je ne me reconnais pas, mais alors pas du tout dans son discours libertarien. Evil or Very Mad
Je lui conseille l'exil aux Etats-Unis. Ah non, mince, on y a une assurance maladie publique maintenant...

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 17 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum