"Violence en collèges et lycées : un fonctionnaire sur trois envisage de quitter son métier"

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Violence en collèges et lycées : un fonctionnaire sur trois envisage de quitter son métier"

Message par Olympias le Mer 27 Fév 2013, 2:12 pm

Qui sait ?? Peut-être !

Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Violence en collèges et lycées : un fonctionnaire sur trois envisage de quitter son métier"

Message par bleupastel le Mer 27 Fév 2013, 3:03 pm

@mathmax a écrit:Je pense que ton inconscient voulait dire : Garderie Par Autrui !
joli ! Laughing
avatar
bleupastel
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Violence en collèges et lycées : un fonctionnaire sur trois envisage de quitter son métier"

Message par Lefteris le Mer 27 Fév 2013, 3:30 pm

@Docteur OX a écrit:
@Nightcrawler1 a écrit:
@Celadon a écrit:Ecoles privées très riches et très utiles pour le social networking mais totalement inefficaces dans la transmission de quoi que ce soit. Ce qui est donc une façon détournée de revenir à la recherche de la protection par le plus fort. Féodalité un jour, féodalité toujours.

Malheureusement non. Les écoles privées sont aussi appelées à devenir les seuls lieux où la transmission du savoir sera effective.

Je suis d'accord. Jamais vu autant de collègues mettre leurs enfants dans le privé... Et ces profs ( ou cpe) ne se posent plus de questions. Le public est pour eux synonyme de bordel, de nivellement par le bas, de violence, d'incivilités, de laxisme,de profs non remplacés etc etc.....
Je suis dans ce cas, et tous mes collègues n'habitant pas dans un "bon secteur" (donc la quasi majorité). A la différence que je me suis posé des questions, puisque je l'avais mis dans le public, et qu'il m'en a coûté. Mais les classes à bavardages incessants dans des classes où l'on ne peut plus faire cours, les violences, la mise à l'écart par rapport à certains groupes qui font la loi, le mauvais exemple de l'irrespect des adultes , non.. on joue trop gros. Sans compter les options pas toujours existantes, vu le quartier.
Et là, je découvre une école sans "projets", sans TBI , un collège où l'on se contente de travailler, on lit, on écrit (ils écrivent, ils écrivent..!), le programme avance à grand pas, où l'on ne bavarde pas en cours... Ils font ce que nous voudrions mais ne pouvons plus faire. No

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Violence en collèges et lycées : un fonctionnaire sur trois envisage de quitter son métier"

Message par corisandiane le Jeu 28 Fév 2013, 5:20 pm

OK, mais partir faut pas tarder non plus, car dans le privé il ne faut pas être trop vieux pour "débuter" une nouvelle carrière, et les possibilités dans le publics ne sont pas légion...bref entre y songer et le faire vraiment, il y a un pas.
avatar
corisandiane
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Violence en collèges et lycées : un fonctionnaire sur trois envisage de quitter son métier"

Message par retraitée le Jeu 28 Fév 2013, 5:49 pm

@Olympias a écrit:Pardon, une CPA !!!!!!!!!! Je déraille sévèrement, heureusement que je suis en vacances...Cessation progressive d'activité voulais-je donc écrire... 😕
Ça ne paye plus. J'ai fait partie de la dernière fournée! 50% payés 80%;
Mais c'est FINI !
La GPA, cela devrait payer, mais dépêchez-vous avant la ménopause.
avatar
retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum