Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
pridacorle
Niveau 3

Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par pridacorle le Mer 27 Fév 2013, 12:30
Bonjour,

Voici la grille d'évaluation réalisée avec les élèves dans le cadre de la séquence "écrire une courte pièce de théâtre" (NRP, num 17), avec des secondes.
Nous avons fait ensemble le barème, ils ont apporté de nouveaux critères etc.
Ils doivent s'autoévaluer en me rendant leur travail.

Je suis débutante, non certifiée, et j'ai pas fait d'étude de lettres Embarassed , alors vos remarques sont les bienvenues!
cafe

Evaluation Initiation à l’écriture d’invention : Ecrire une courte pièce de théâtre.
NOM : Prénom :
Consigne barème remarque
Je respecte la taille de l’exercice : trois actes et deux scènes par acte. MINIMUM. /1
J’écris une comédie ou une tragédie : je respecte les contraintes :
-unité de temps -unité de lieu, -caractéristiques des personnages - type d’intrigue -registre de langue /3
Ma pièce de théâtre comporte : -un monologue -un aparté au moins -des didascalies -est rédigée en prose /4
Ma scène d’exposition répond à ses fonctions : présentation des personnages (leurs liens entre eux) et de l’intrigue. /3
Les péripéties de ma pièce de théâtre reprennent les procédés de la comédie ou tragédie classique
Comique : comique de répétition, de situation, de geste, quiproquo…
Tragique : fatalité, intervention divine, hautes valeurs morales…
Je respecte le lexique tragique : hyperbole, métaphore, lexique de la passion, de la sensation, de la violence.
Je respecte le lexique comique : ironie, raisonnement absurde, sottise ou malice des personnages. /5
Mon dénouement répond aux caractéristiques de la comédie ou tragédie classique : le sort de chaque personnage est connu et la résolution de l’intrigue est vraisemblable (conforme au caractère des personnages)
Le retour à l’ordre est heureux pour la comédie, malheureux pour la tragédie. /2
Mon travail est tapé sur ordinateur, je respecte la mise en forme du texte théâtral : Didascalies au présent de l’indicatif, et en italique, nom des personnages en majuscules et passage à la ligne, pas de guillemet, mise en évidence des actes, des scènes… /2

TOTAL DES POINTS : /20
Point bonus : je choisis une des deux consignes suivantes : Apportez une critique à la morale de votre texte ou écrivez la quatrième de couverture. MINIMUM 5 lignes. /1
Consignes de mise en page : Polices autorisées : Comic sans MS, Times New Roman, Calibri. Taille : 12, Interligne simple. 1 acte=une page minimum, Marge :2.5cm.



avatar
abricotedapi
Expert spécialisé

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par abricotedapi le Mer 27 Fév 2013, 12:53
Je suis débutante et non certifiée et je ne vois rien à redire à ta grille Smile
L'important c'est que ça correspond à ce qui a été vu en cours et aux objectifs que tu veux faire atteindre aux élèves, il me semble.

_________________
Have a heart.
Hélas les hommes ont pris l'habitude de nous manger, au lieu de converser avec nous. Les barbares !
Ne devraient-ils pas être convaincus qu'ayant les mêmes organes qu'eux, les mêmes sentiments, besoins, désirs,
nous avons une âme tout comme eux ; que nous sommes leurs frères ? (Voltaire, La Princesse de Babylone)
Spoiler:
2018-2019 : 4 classes de 6e + AP
2017-2018 : 2 classes et demi de 4e, 2 classes de 6e + co-animation + PP 6e
2016-2017 : 1 classe de 4e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2015-2016 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2014-2015 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2013-2014 (stagiaire) : 2 classes de 5e, 1 classe de 6e + AP
avatar
dorémy
Esprit éclairé

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par dorémy le Mer 27 Fév 2013, 12:58
Je trouve le travail très ambitieux pour une classe de seconde, ils sont bons élèves ?
J'enseigne en collège donc ma vision des capacités des lycéens est biaisée mais je trouve que ça fait beaucoup ! Tu vas passer des heures à corriger affraid.
Pourquoi ne pas leur faire écrire juste une scène ou deux ?
avatar
Margotier
Niveau 5

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par Margotier le Mer 27 Fév 2013, 13:00
Je ne comprends pas : c'est un travail sur du long terme?
avatar
dorémy
Esprit éclairé

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par dorémy le Mer 27 Fév 2013, 13:02
Mais bon si l'objectif de la séquence est d'écrire une courte pièce de théâtre, je comprends que tu ne puisses pas te limiter à une ou deux scènes.


Dernière édition par dorémy le Mer 27 Fév 2013, 15:50, édité 1 fois
avatar
pridacorle
Niveau 3

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par pridacorle le Mer 27 Fév 2013, 14:02
nous avons fait une séquence sur trois semaines environ: exercices ciblés (scène d'expo, didascalies....), ils ont eu une éval sur le registre tragique, on a vu Phèdre en oeuvre intégrale en plus. J'ai relevé régulièrement les brouillons. En tout, ils ont eu cinq semaines pour "mûrir" leur projet. Ils sont pas du tout bons élèves. Ohlà là, qu'est ce que j'ai fait! je vais m'en mordre les doigts à la rentrée. Je vous raconterai.
avatar
Provence
Bon génie

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par Provence le Mer 27 Fév 2013, 15:13
@pridacorle a écrit:
Evaluation Initiation à l’écriture d’invention : Ecrire une courte pièce de théâtre.
NOM : Prénom :
Consigne barème remarque
Je respecte la taille de l’exercice : trois actes et deux scènes par acte. MINIMUM. /1
J’écris une comédie ou une tragédie : je respecte les contraintes :
-unité de temps -unité de lieu, -caractéristiques des personnages - type d’intrigue -registre de langue /3
Ma pièce de théâtre comporte : -un monologue -un aparté au moins -des didascalies -est rédigée en prose /4
Ma scène d’exposition répond à ses fonctions : présentation des personnages (leurs liens entre eux) et de l’intrigue. /3
Les péripéties de ma pièce de théâtre reprennent les procédés de la comédie ou tragédie classique
Comique : comique de répétition, de situation, de geste, quiproquo…
Tragique : fatalité, intervention divine, hautes valeurs morales…
Je respecte le lexique tragique : hyperbole, métaphore, lexique de la passion, de la sensation, de la violence.
Je respecte le lexique comique : ironie, raisonnement absurde, sottise ou malice des personnages. /5
Mon dénouement répond aux caractéristiques de la comédie ou tragédie classique : le sort de chaque personnage est connu et la résolution de l’intrigue est vraisemblable (conforme au caractère des personnages)
Le retour à l’ordre est heureux pour la comédie, malheureux pour la tragédie. /2
Mon travail est tapé sur ordinateur, je respecte la mise en forme du texte théâtral : Didascalies au présent de l’indicatif, et en italique, nom des personnages en majuscules et passage à la ligne, pas de guillemet, mise en évidence des actes, des scènes… /2

TOTAL DES POINTS : /20
Point bonus : je choisis une des deux consignes suivantes : Apportez une critique à la morale de votre texte ou écrivez la quatrième de couverture. MINIMUM 5 lignes. /1
Consignes de mise en page : Polices autorisées : Comic sans MS, Times New Roman, Calibri. Taille : 12, Interligne simple. 1 acte=une page minimum, Marge :2.5cm.


Si j'ai bien lu, tu n'évalues pas la qualité de la langue?
avatar
pridacorle
Niveau 3

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par pridacorle le Mer 27 Fév 2013, 15:19
@Provence a écrit:
@pridacorle a écrit:
Evaluation Initiation à l’écriture d’invention : Ecrire une courte pièce de théâtre.
NOM : Prénom :
Consigne barème remarque
Je respecte la taille de l’exercice : trois actes et deux scènes par acte. MINIMUM. /1
J’écris une comédie ou une tragédie : je respecte les contraintes :
-unité de temps -unité de lieu, -caractéristiques des personnages - type d’intrigue -registre de langue /3
Ma pièce de théâtre comporte : -un monologue -un aparté au moins -des didascalies -est rédigée en prose /4
Ma scène d’exposition répond à ses fonctions : présentation des personnages (leurs liens entre eux) et de l’intrigue. /3
Les péripéties de ma pièce de théâtre reprennent les procédés de la comédie ou tragédie classique
Comique : comique de répétition, de situation, de geste, quiproquo…
Tragique : fatalité, intervention divine, hautes valeurs morales…
Je respecte le lexique tragique : hyperbole, métaphore, lexique de la passion, de la sensation, de la violence.
Je respecte le lexique comique : ironie, raisonnement absurde, sottise ou malice des personnages. /5
Mon dénouement répond aux caractéristiques de la comédie ou tragédie classique : le sort de chaque personnage est connu et la résolution de l’intrigue est vraisemblable (conforme au caractère des personnages)
Le retour à l’ordre est heureux pour la comédie, malheureux pour la tragédie. /2
Mon travail est tapé sur ordinateur, je respecte la mise en forme du texte théâtral : Didascalies au présent de l’indicatif, et en italique, nom des personnages en majuscules et passage à la ligne, pas de guillemet, mise en évidence des actes, des scènes… /2

TOTAL DES POINTS : /20
Point bonus : je choisis une des deux consignes suivantes : Apportez une critique à la morale de votre texte ou écrivez la quatrième de couverture. MINIMUM 5 lignes. /1
Consignes de mise en page : Polices autorisées : Comic sans MS, Times New Roman, Calibri. Taille : 12, Interligne simple. 1 acte=une page minimum, Marge :2.5cm.


Si j'ai bien lu, tu n'évalues pas la qualité de la langue?

en fait si, le registre de langue , troisième ligne... je n'ai pas prévu en effet d'évaluer la richesse du vocabulaire, syntaxe, othographe.... Embarassed
avatar
pridacorle
Niveau 3

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par pridacorle le Mer 27 Fév 2013, 15:22
ORthographe, pardon.
avatar
Provence
Bon génie

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par Provence le Mer 27 Fév 2013, 15:23
@pridacorle a écrit:

en fait si, le registre de langue , troisième ligne... je n'ai pas prévu en effet d'évaluer la richesse du vocabulaire, syntaxe, othographe.... Embarassed

Ça me paraît assez déséquilibré. Un gamin qui t'écrit du charabia en respectant les consignes peut très bien avoir la moyenne. De façon générale, je n'aime pas les barèmes en rédaction: ils donnent des points à la copie qui respecte les consignes, comme s'il n’était pas naturel que ce soit le cas.
avatar
ysabel
Devin

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par ysabel le Mer 27 Fév 2013, 15:27
@Provence a écrit:
@pridacorle a écrit:

en fait si, le registre de langue , troisième ligne... je n'ai pas prévu en effet d'évaluer la richesse du vocabulaire, syntaxe, othographe.... Embarassed

Ça me paraît assez déséquilibré. Un gamin qui t'écrit du charabia en respectant les consignes peut très bien avoir la moyenne. De façon générale, je n'aime pas les barèmes en rédaction: ils donnent des points à la copie qui respecte les consignes, comme s'il n’était pas naturel que ce soit le cas.

+1

avec ce type de barême tout le monde a la moyenne même si le travail est infect.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
pridacorle
Niveau 3

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par pridacorle le Mer 27 Fév 2013, 16:19
Je me disais qu'un élève bien guidé produira une pièce de théâtre dans les règles de l'art. Je ne me voyais pas évaluer leur imagination en tant que telle. Je laisserai une part à ma subjectivité, mon ressenti personnel plus importante la prochaine fois. C'est un travail assez difficile qui mérite d'être bien balisé à mon sens.
avatar
Mehitabel
Doyen

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par Mehitabel le Mer 27 Fév 2013, 16:45
Mais tu peux baliser sans pour autant attribuer des points pour chaque critère d'évaluation, c'est ce que je fais maintenant. Je guide avec précision, mais plus de barème avec des points, cela surnote beaucoup trop.
avatar
abricotedapi
Expert spécialisé

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par abricotedapi le Mer 27 Fév 2013, 16:48
Ne peut-on pas évaluer le travail d'écriture (en respectant les contraintes du sujet) sans évaluer la correction de la langue ?

C'est certainement parce que je suis inexpérimentée et encore à l'IUFM (vous savez, là où on vous dit qu'il ne faut pas trop sanctionner les fautes parce que ça bride l'élève qui essaie d'écrire, là où vous suggère parfois que le rouge est une couleur trop agressive et qu'il ne faut pas corriger les copies avec.... bon j'exagère, mais à peine !), mais corriger une copie avec mon ressenti personnel ça me fait peur. Je ne trouve pas ça très cadré. Et puis un élève peut toucher ma sensibilité sans vraiment suivre les consignes, ou au contraire peut ne pas me toucher du tout alors qu'il a fait tout ce qui était demandé... Au moins avec un barème précis on sait exactement où on va. Certes, on aurait pu ajouter des points pour la qualité de la langue.

_________________
Have a heart.
Hélas les hommes ont pris l'habitude de nous manger, au lieu de converser avec nous. Les barbares !
Ne devraient-ils pas être convaincus qu'ayant les mêmes organes qu'eux, les mêmes sentiments, besoins, désirs,
nous avons une âme tout comme eux ; que nous sommes leurs frères ? (Voltaire, La Princesse de Babylone)
Spoiler:
2018-2019 : 4 classes de 6e + AP
2017-2018 : 2 classes et demi de 4e, 2 classes de 6e + co-animation + PP 6e
2016-2017 : 1 classe de 4e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2015-2016 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2014-2015 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2013-2014 (stagiaire) : 2 classes de 5e, 1 classe de 6e + AP
thrasybule
Prophète

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par thrasybule le Mer 27 Fév 2013, 16:55
Le barème, a fortiori, dans le sujet d'invention, donne une illusion d'objectivité mais réduit le travail d'écriture à un ensemble de procédures mécaniques avec lesquels l'élève peut jouer facilement, en expédiant un torchon niveau école primaire ou en appliquant servilement des consignes, mode d'emploi qui fait penser à celui d'un meuble Ikea. Le résultat donne bonne conscience au professeur, réjouit l'élève qui n'a pas sué sang et eau pour élaborer un véritable travail littéraire, se conclut par des notes délirantes....et voilà pourquoi ma fille est muette et que les élèves se ramassent des caisses au bac en ayant fait l'économie de toute exigence.
Non, il n' y a pas de subjectivité à évaluer un devoir dans son ensemble( un devoir n'est pas la somme de ces composantes extrinsèques mais une unité supérieure à la somme es parties), nous avons, par notre formation et nos références, le recul et le jugemennt nécessaire pour évaluer la qualité d'un devoir
Sinon autant les faire corriger par un ordinateur, non?
avatar
ysabel
Devin

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par ysabel le Mer 27 Fév 2013, 17:19
@abricotedapi a écrit:Ne peut-on pas évaluer le travail d'écriture (en respectant les contraintes du sujet) sans évaluer la correction de la langue ?
C'est certainement parce que je suis inexpérimentée et encore à l'IUFM (vous savez, là où on vous dit qu'il ne faut pas trop sanctionner les fautes parce que ça bride l'élève qui essaie d'écrire, là où vous suggère parfois que le rouge est une couleur trop agressive et qu'il ne faut pas corriger les copies avec.... bon j'exagère, mais à peine !), mais corriger une copie avec mon ressenti personnel ça me fait peur. Je ne trouve pas ça très cadré. Et puis un élève peut toucher ma sensibilité sans vraiment suivre les consignes, ou au contraire peut ne pas me toucher du tout alors qu'il a fait tout ce qui était demandé... Au moins avec un barème précis on sait exactement où on va. Certes, on aurait pu ajouter des points pour la qualité de la langue.

affraid mais la quasi-totalité d'un devoir d'invention réside dans la maîtrise de la langue !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
abricotedapi
Expert spécialisé

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par abricotedapi le Mer 27 Fév 2013, 17:24
Mes questionnements viennent tout simplement de ce qu'on m'apprend à l'IUFM... Je vois bien le décalage avec le terrain et la pratique des enseignants. On nous dit de faire des évaluations avec barème très précis et on nous dit de ne pas toujours évaluer la langue afin de valoriser l'écriture des élèves. Je ne dis pas que c'est pertinent, ni que ça ne l'est pas d'ailleurs ! Je m'interroge seulement sur les différents sons de cloche que j'entends :/

_________________
Have a heart.
Hélas les hommes ont pris l'habitude de nous manger, au lieu de converser avec nous. Les barbares !
Ne devraient-ils pas être convaincus qu'ayant les mêmes organes qu'eux, les mêmes sentiments, besoins, désirs,
nous avons une âme tout comme eux ; que nous sommes leurs frères ? (Voltaire, La Princesse de Babylone)
Spoiler:
2018-2019 : 4 classes de 6e + AP
2017-2018 : 2 classes et demi de 4e, 2 classes de 6e + co-animation + PP 6e
2016-2017 : 1 classe de 4e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2015-2016 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2014-2015 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2013-2014 (stagiaire) : 2 classes de 5e, 1 classe de 6e + AP
avatar
Mehitabel
Doyen

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par Mehitabel le Mer 27 Fév 2013, 17:28
@abricotedapi a écrit:Mes questionnements viennent tout simplement de ce qu'on m'apprend à l'IUFM... Je vois bien le décalage avec le terrain et la pratique des enseignants. On nous dit de faire des évaluations avec barème très précis et on nous dit de ne pas toujours évaluer la langue afin de valoriser l'écriture des élèves. Je ne dis pas que c'est pertinent, ni que ça ne l'est pas d'ailleurs ! Je m'interroge seulement sur les différents sons de cloche que j'entends :/

Dans les petites classes, ce que je fais quand il y a vraiment trop d'erreurs de langue, j'encadre en rouge une partie de la redaction à corriger et recopier sur une feuille simple, je note et n'intègre la note dans ma moyenne de dictées. Je le fais surtout pour les petites classes, cela leur permet aussi de se rendre compte par eux même que le plus souvent leurs erreurs résultent plus d'un manque de concentration que d'une méconnaissance de la langue ( mais ce cas la peut aussi arriver!). À toi de trouver le système qui te conviendra le mieux dans tes classes Wink
avatar
LadyC
Empereur

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par LadyC le Mer 27 Fév 2013, 17:32
Abricotedapi, je t'assure qu'un barème pour un travail de rédaction est une fausse bonne idée. La subjectivité dans la notation n'est pas pire pour ce genre de travail qu'ailleurs. Et le barème pousse à surnoter des copies et en sous-noter d'autres. Quelle fut ma surprise en calculant les notes à l'issue de ma première correction avec barème ! J'ai été si choquée de l'injustice de beaucoup de notes que j'ai... triché sur la notation de certains critères. Ou mis des points en moins "à part" pour non respect du sujet (ou de la longueur minimale ; parce que va noter l'orthographe sur 5 lignes et sur 30 lignes de la même manière, et justement...). C'est d'ailleurs à cette absurdité qu'ils en viennent au brevet : tu as un joli barème, et la mention à côté "une rédaction ne respectant pas le sujet ne pourra dépasser la moyenne". Ah... et donc le barème, qu'est-ce qu'on en fait ? Non, c'est une idée à jeter - désolée Pridacorle, tu as abattu un gros boulot - mais c'est ce que j'ai fait ma première année, pour le premier travail de rédaction : pour les suivants, j'ai fait à la louche, et j'ai répondu aux questions en disant que le barème initial n'était là que pour les guider et leur rappeler ce qui était exigé.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
thrasybule
Prophète

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par thrasybule le Mer 27 Fév 2013, 17:42
Ce type de sujet n'est absolument pas conforme à ce qui était, initialement, l'esprit de l'épreuve proche de l'inventio en rhétorique, la recherche d'arguments à l'intérieur d'un genre argumentatif particulier dont il fallait respecter les contraintes( lettre ouverte, préface, etc...), ou, au pire, un travail relevant du pastiche, comme on le faisait il y a très longtemps.
Las! Les cucuteries proposées par divers sujets de bac ont réduit l'inventio à une rédaction qui ne fait absolument pas appel au travail de la pensée. Je comprends les profs de philo qui se plaignent de l'incapacité des élèves à raisonner.
avatar
albertine02
Sage

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par albertine02 le Mer 27 Fév 2013, 17:44
LadyC,

je viens de corriger 30 rédactions de 4ème; non notées car nous sommes passées aux compétences, furieux mais en cochant donc des A/ ECA/ NA dans un joli tableau recensant 10 items environ.
Ce qui ressemble finalement à un genre de barème.
Les très mauvaises copies ont des NA partout, mais pour les autres, il y a peu de différences, avec ce système d'évaluation, entre les copies médiocres, les correctes et les bonnes. Au final, un gamin qui fait un hors sujet complet, peut avoir quasiment des Acquis ou En cours d'acquisition partout, sauf dans la case "je respecte le sujet"....idem pour les copies truffées de fautes.
Eh bien, moi, ça me gêne profondément que soient si peu pénalisés des devoirs qui ont de très vagues bonnes idées (parce que bon, une écriture d'invention consistant à écrire un monologue à la façon de Molière donne rarement de bonnes choses, voir le topic "perles de nos élèves") mais qui contiennent des fautes à chaque mot.
On cloisonne à l'excès, ce qui va de toute façon à l'encontre même de ce que l'on passe notre temps à leur apprendre, à savoir qu'on ne dissocie pas le fond de la forme par exemple. Le tout pour ne pas les traumatiser.... eux mêmes comprennent parfaitement quand ils n'ont pas travaillé ou pas compris un sujet, que le résultat ne peut être bon.

Ce genre de méthode....pour moi, c'est scier la branche sur laquelle on est assis...
avatar
miss sophie
Esprit éclairé

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par miss sophie le Mer 27 Fév 2013, 18:12
@abricotedapi a écrit:Mes questionnements viennent tout simplement de ce qu'on m'apprend à l'IUFM... Je vois bien le décalage avec le terrain et la pratique des enseignants. On nous dit de faire des évaluations avec barème très précis et on nous dit de ne pas toujours évaluer la langue afin de valoriser l'écriture des élèves. Je ne dis pas que c'est pertinent, ni que ça ne l'est pas d'ailleurs ! Je m'interroge seulement sur les différents sons de cloche que j'entends :/

J'ai déjà entendu parler, surtout pour le primaire, des devoirs où non seulement on ne compte pas l'orthographe si elle n'est pas le sujet de l'évaluation (dans un devoir de sciences par exemple) mais où on ne signale même pas ses fautes à l'élève, dans un décloisonnement poussé à l'extrême ! Je trouvais déjà cela stupide et allant complètement à l'encontre de la "maîtrise de la langue" enseignée par tous dont on nous parle pourtant depuis le socle commun... Mais qu'on puisse sérieusement proposer la même chose aux enseignants de lettres, en rédaction, cela me dépasse ! affraid
Je fais pour ma part des rédactions avec barème précis, certes, mais qui intègre toujours 6 ou 7 points pour la correction de la langue (c'est une rédaction, quand même ! qu'est-on censé évaluer si on ne regarde pas l'expression? :shock: ) : j'y évalue l'orthographe,la conjugaison, la ponctuation, la syntaxe et la correction du vocabulaire (pas de langage familier ni de répétitions).
Les consignes détaillées me facilitent la correction et permettent quand même de bien voir qui a fait l'effort de les suivre (et que ce soit valorisé ne me pose pas de problème, après tout si ils ont fait le travail consciencieusement, qu'ils aient des points est logique). Pour éviter néanmoins les quelques cas où le barème cadré va donner une note acceptable à une mauvaise copie, j'ai des points flottants sur "l'intérêt du texte" et sur son organisation, cela permet de sabrer subjectivement ! Twisted Evil
J'ajoute que de toute façon, les trois quarts des élèves perdent d'office 4 ou 5 points sur la langue, alors... Sad
avatar
Provence
Bon génie

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par Provence le Mer 27 Fév 2013, 21:06
@pridacorle a écrit:Je me disais qu'un élève bien guidé produira une pièce de théâtre dans les règles de l'art. Je ne me voyais pas évaluer leur imagination en tant que telle. Je laisserai une part à ma subjectivité, mon ressenti personnel plus importante la prochaine fois. C'est un travail assez difficile qui mérite d'être bien balisé à mon sens.
Mais ça n'a rien à voir: on peut baliser la route sans noter avec un barème. Et il n'y a pas que l'imagination: tout est lié, on ne peut pas faire abstraction de la langue.

@abricotedapi a écrit:Ne peut-on pas évaluer le travail d'écriture (en respectant les contraintes du sujet) sans évaluer la correction de la langue ?
Peut-on faire écrire sans se soucier de ce qui est écrit? La correction de la langue est le support de l'expression, du raisonnement, pas un colifichet en sus, un petit plus qui serait facultatif.

C'est certainement parce que je suis inexpérimentée et encore à l'IUFM (vous savez, là où on vous dit qu'il ne faut pas trop sanctionner les fautes parce que ça bride l'élève qui essaie d'écrire, là où vous suggère parfois que le rouge est une couleur trop agressive et qu'il ne faut pas corriger les copies avec.... bon j'exagère, mais à peine !),
Il faut brider l'élève de telle sorte qu'il n'écrive pas n'importe quoi à la va-comme-je-te-pousse, de telle sorte qu'il ne prenne pas de mauvaises habitudes.

mais corriger une copie avec mon ressenti personnel ça me fait peur.
Justement, sans barème, on évalue globalement la qualité de la copie, en prenant en compte l'ensemble de ce qui est attendu. On met une bonne note à la bonne copie, une mauvaise à la mauvaise. Ce n'est pas du ressenti, mais un jugement que notre formation nous a rendus capable de porter.

Je ne trouve pas ça très cadré.
Il y a de mauvais cadres aussi. Very Happy

Et puis un élève peut toucher ma sensibilité sans vraiment suivre les consignes, ou au contraire peut ne pas me toucher du tout alors qu'il a fait tout ce qui était demandé...
Tu juges la qualité générale de la copie, pas ta sensibilité face à un texte. Wink

Au moins avec un barème précis on sait exactement où on va.
Mais on oublie de regarder le paysage.

Certes, on aurait pu ajouter des points pour la qualité de la langue.
On peut aussi partir du principe qu'il est normal que de grands enfants de quinze ou seize ans soient capables de comprendre une consigne et d'écrire dans un français correct. Le problème n'est sans doute pas d'ajouter des points, mais d'oser en retrancher lorsque le travail est mauvais.

@LadyC a écrit:Abricotedapi, je t'assure qu'un barème pour un travail de rédaction est une fausse bonne idée. La subjectivité dans la notation n'est pas pire pour ce genre de travail qu'ailleurs. Et le barème pousse à surnoter des copies et en sous-noter d'autres. Quelle fut ma surprise en calculant les notes à l'issue de ma première correction avec barème ! J'ai été si choquée de l'injustice de beaucoup de notes que j'ai... triché sur la notation de certains critères. Ou mis des points en moins "à part" pour non respect du sujet (ou de la longueur minimale ; parce que va noter l'orthographe sur 5 lignes et sur 30 lignes de la même manière, et justement...). C'est d'ailleurs à cette absurdité qu'ils en viennent au brevet : tu as un joli barème, et la mention à côté "une rédaction ne respectant pas le sujet ne pourra dépasser la moyenne". Ah... et donc le barème, qu'est-ce qu'on en fait ? Non, c'est une idée à jeter - désolée Pridacorle, tu as abattu un gros boulot - mais c'est ce que j'ai fait ma première année, pour le premier travail de rédaction : pour les suivants, j'ai fait à la louche, et j'ai répondu aux questions en disant que le barème initial n'était là que pour les guider et leur rappeler ce qui était exigé.
+1
D'ailleurs, est-on plus objectif lorsqu'il s'agit d'attribuer des points pour chacun des critères? Ne multiplie-t-on pas les risques de fausser la justesse de la note attribuée? Wink
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par User5899 le Jeu 28 Fév 2013, 00:34
@thrasybule a écrit:Ce type de sujet n'est absolument pas conforme à ce qui était, initialement, l'esprit de l'épreuve proche de l'inventio en rhétorique, la recherche d'arguments à l'intérieur d'un genre argumentatif particulier dont il fallait respecter les contraintes( lettre ouverte, préface, etc...), ou, au pire, un travail relevant du pastiche, comme on le faisait il y a très longtemps.
Las! Les cucuteries proposées par divers sujets de bac ont réduit l'inventio à une rédaction qui ne fait absolument pas appel au travail de la pensée. Je comprends les profs de philo qui se plaignent de l'incapacité des élèves à raisonner.
Entièrement d'accord. En outre, les barèmes hyper précis augmentent mécaniquement la note, du fait qu'on répugne à mettre zéro à tel ou tel item. Le résultat est que cette épreuve est celle où la notation au pif est la plus importante. Vous allez peut-être mettre la moyenne à tous, et moi, au Bac, je n'ai jamais mis plus de 5 ou 6 à une invention (ce doit être mon subconscient, je ne peux pas mettre plus...). Quant à l'aspect formateur... Je suis plus que sceptique. Vous vérifiez s'ils sont capablles de respecter une liste de consignes (alors même que l'écriture théâtrale est l'une des plus difficiles qui soient). Le bac est quand même censé évaluer autre chose.
Bref, je ne suis convaincu ni par le travail, ni par le barème Very Happy
avatar
abricotedapi
Expert spécialisé

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par abricotedapi le Jeu 28 Fév 2013, 15:52
@Provence a écrit:
mais corriger une copie avec mon ressenti personnel ça me fait peur.
Justement, sans barème, on évalue globalement la qualité de la copie, en prenant en compte l'ensemble de ce qui est attendu. On met une bonne note à la bonne copie, une mauvaise à la mauvaise. Ce n'est pas du ressenti, mais un jugement que notre formation nous a rendus capable de porter.
Honnêtement je ne me sens pas capable de juger de façon précise la qualité d'une copie, sans barème. Dire qu'une copie est bonne ou mauvaise, d'accord, mais c'est très global, ça ne renvoie pas à une note précise...
Mais j'entends bien toutes vos remarques. J'aimerais me sentir capable de les suivre. Seulement ma formation à moi m'a appris à faire des barèmes précis et non à suivre mon jugement personnel humhum
Contenu sponsorisé

Re: Ecriture d'invention, votre avis sur ma grille d'éval?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum