La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Gryphe le Ven 1 Mar 2013 - 16:20

On a évoqué cet article dans plusieurs topics depuis quelques jours, mais il n'y avait pas de fil ad-hoc...

http://blog.sgen.net/reconstruirelecole/?p=470

Et bien non ! N’en déplaise aux fervents défenseurs du « temps d’exposition au savoir », la durée d’enseignement n’est pas une garantie de sa qualité.

Toutes les études le montrent, la France cumule deux spécificités scolaires contradictoires : une durée annuelle d’enseignement excessivement élevée avec 864 heures (774 à 821 en moyenne dans l’OCDE), réparties sur un nombre de jours particulièrement bas avec 144 jours (187 en moyenne dans l’OCDE).

Donc résolument NON ! La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage ! Les défenseurs du « temps d’exposition au savoir » se trompent et nuisent aux élèves les plus fragiles, provoquant volontairement « coups de soleil » et « cancer de la peau »… Que diriez-vous à un professionnel mettant délibérément votre avenir en danger ? Dans l’Éducation Nationale, c’est l’avenir de la Nation que certains mettent en danger par leurs revendications disciplinaires et corporatistes.

Pour le Sgen-CFDT, il est urgent de remettre à plat les rythmes scolaires, pas seulement la semaine, mais aussi l’année et le nombre d’heures d’enseignement. Baisser le nombre d’heures annuel d’enseignement, augmenter le nombre de semaines travaillées, diminuer l’amplitude quotidienne, augmenter la durée de la semaine en travaillant sur 9 demi-journées sont les mesures que le ministre de l’Éducation devrait prendre pour le bien des élèves, mais aussi des enseignants.
J'ai relu plusieurs fois et... je n'arrive vraiment pas à comprendre comment en diminuant le nombre annuel d'heures d'enseignement, on parviendrait à une augmentation du niveau des élèves. Cela me pose un sérieux problème de logique.
A moins que le "bien des élèves" désigne uniquement leur "bien-être" et qu'il ne soit pas question de leur instruction. scratch

Après, que la durée d'enseignement ne soit pas une garantie de sa qualité, je pense que pour le coup on sera tous d'accord. Donc c'est bien que c'est sur les méthodes et les contenus qu'il faut travailler...

Je précise que mon post ne se veut absolument pas polémique... J'aimerais juste comprendre. idee
Donc si certains comprennent mieux que moi, qu'ils n'hésitent pas à commenter. Sans caricaturer les propos de l'article, cela va sans dire.

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par John le Ven 1 Mar 2013 - 16:29

Baisser le nombre d’heures annuel d’enseignement
Et donc le nombre de postes, si je calcule bien.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Olympias le Ven 1 Mar 2013 - 16:38

Mais Gryphe, la logique et le SGEN, ça fait....trois, cinq, six ???

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Luigi_B le Ven 1 Mar 2013 - 16:54

Bien relevé, Gryphe. Shocked

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Mestelle51 le Ven 1 Mar 2013 - 16:58

Moins de temps d'enseignement annuel est égal des enseignants et des élèves moins fatigués et plus performants durant leurs heures de cours. Je suppose que c'est la logique du SGEN.

Dans la pratique, ce serait une nouvelle baisse de niveau, avec des programmes encore plus réduits et compressés. Et socialement, ce serait difficile à justifier, la tendance majoritaire étant à nous ajouter plus d'heures.

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Dinaaa le Ven 1 Mar 2013 - 17:05

@Mestelle51 a écrit:Moins de temps d'enseignement annuel est égal des enseignants et des élèves moins fatigués et plus performants durant leurs heures de cours. Je suppose que c'est la logique du SGEN.

Dans la pratique, ce serait une nouvelle baisse de niveau, avec des programmes encore plus réduits et compressés. Et socialement, ce serait difficile à justifier, la tendance majoritaire étant à nous ajouter plus d'heures.

J'aurais tendance à dire que les élèves ne sont pas si fatigués que cela, et que pour les enseignants, cela ne changera rien : baisser le nb d'h de cours par jour pour les élèves n'allègera pas notre service (la tendance serait plutôt au contraire, non ?)

Le pbl n'est pas tant la fatigue des élèves que l'idée qu'on leur laisse entendre dès le début de leur scolarité : à l'école, il n'est pas vraiment utile de travailler, il faut surtout éviter de faire des vagues. Une écrasante majorité d'élèves sont de gentils faignants, qui ne font pas grand chose, mais n'embêtent personne : on les fait passer dans la classe supérieure sans leur causer le moindre soucis d'une année sur l'autre et... ils arrivent au bac sans savoir écrire 3 lignes correctement orthographiées.

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Mestelle51 le Ven 1 Mar 2013 - 17:16

@Dinaaa a écrit:
@Mestelle51 a écrit:Moins de temps d'enseignement annuel est égal des enseignants et des élèves moins fatigués et plus performants durant leurs heures de cours. Je suppose que c'est la logique du SGEN.

Dans la pratique, ce serait une nouvelle baisse de niveau, avec des programmes encore plus réduits et compressés. Et socialement, ce serait difficile à justifier, la tendance majoritaire étant à nous ajouter plus d'heures.

J'aurais tendance à dire que les élèves ne sont pas si fatigués que cela, et que pour les enseignants, cela ne changera rien : baisser le nb d'h de cours par jour pour les élèves n'allègera pas notre service (la tendance serait plutôt au contraire, non ?)

Le pbl n'est pas tant la fatigue des élèves que l'idée qu'on leur laisse entendre dès le début de leur scolarité : à l'école, il n'est pas vraiment utile de travailler, il faut surtout éviter de faire des vagues. Une écrasante majorité d'élèves sont de gentils faignants, qui ne font pas grand chose, mais n'embêtent personne : on les fait passer dans la classe supérieure sans leur causer le moindre soucis d'une année sur l'autre et... ils arrivent au bac sans savoir écrire 3 lignes correctement orthographiées.

C'est pourtant toute la théorie à la base de la réflexion sur les rythmes scolaires. Je n'en suis pas persuadée non plus, mais il semble bien que cette idée se soit imposée comme un fait auprès des théoriciens du ministère. Quand à la motivation des élèves, elle n'a jamais été bien haute, et je ne suis même pas sûre qu'une école à la carte, qu'une école avec des journées moins chargées y changerait quelque chose. Les Allemands sont en train de revenir en arrière et de remettre des cours l'après midi.

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Morgared le Ven 1 Mar 2013 - 17:23

Ceux qui défendent et vont nous imposer la réforme des rythmes scolaires partent du pricipe que ce sont les heures de cours et les efforts intellectuels qui fatiguent les élèves. Comme Laurence Parisot qui propose désormais la retraite à 67 ans en 2020 (et pourquoi pas à 75 ans en 2030 ?) , ils n'auront de cesse de réclamer qu'on aille encore plus loin : sur une trentaine d'heures de présence à l'école, la part consacrée à l'enseignement finira par devenir minoritaire, et pourquoi pas infime, quand on aura constaté que les élèves sont toujours aussi fatigués...

@Gryphe a écrit:
Donc si certains comprennent mieux que moi, qu'ils n'hésitent pas à commenter. Sans caricaturer les propos de l'article, cela va sans dire.

Le problème, c'est que ce texte est en lui-même une caricature.

Morgared
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par User5899 le Ven 1 Mar 2013 - 17:27

@Olympias a écrit:Mais Gryphe, la logique et le SGEN, ça fait....trois, cinq, six ???
En tout cas, sgen et bonne foi font deux, ça c'est clair.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Celadon le Ven 1 Mar 2013 - 17:35

Pour l'école, c'est exactement ce qui va se passer, oracle Morgared.
Pour la retraite, dans notre système, ils n'oseront peut-être pas dire qu'ils nous feront bosser jusqu'à la mort, mais ils organiseront les divers éléments pour que de fait, on travaille jusqu'à la fin, dans des conditions de santé pitoyables cela va sans dire. Il me semble même avoir lu que dans les pays industrialisés, on était en train de perdre des années de santé d'avance et qu'on mourait plus jeune qu'avant. Etonnant.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par phi le Ven 1 Mar 2013 - 17:52

Extrêmement logique: faire la même chose en moins de temps sera bien moins fatigant et stressant, surtout pour les plus fragiles (oui il paraît que ceux qui défendent 26h/semaine ne pensent qu'aux plus forts)
Bon, comme ça ne tient pas debout, je suppose que ça implique un allégement conséquent des contenus, parce que trop de savoir, c'est comme un coup de soleil, ça fait mal au crâne...
Si on allège encore les contenus, on aura d'un côté ceux qui n'ont que les quelques heures d'école enrichies en periscolaire et allégées en contenus pour s'instruire et de l'autre ceux qui ont papa, maman, tonton Eudes, la bibliothèque etc etc pour enrichir leur ensoleillement intérieur. Ce n'est donc pas du tout facteur d'inégalité par conséquent.

À part ça être pour plus d'heures de cours, c'est nécessairement être un vilain élitiste qui aime laisser la plus grande partie de ses élèves sur le carreau. Logique.


Dernière édition par phi le Ven 1 Mar 2013 - 23:49, édité 2 fois

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Morgared le Ven 1 Mar 2013 - 17:58

@Celadon a écrit:Pour l'école, c'est exactement ce qui va se passer, oracle Morgared.
Pour la retraite, dans notre système, ils n'oseront peut-être pas dire qu'ils nous feront bosser jusqu'à la mort, mais ils organiseront les divers éléments pour que de fait, on travaille jusqu'à la fin, dans des conditions de santé pitoyables cela va sans dire. Il me semble même avoir lu que dans les pays industrialisés, on était en train de perdre des années de santé d'avance et qu'on mourait plus jeune qu'avant. Etonnant.

J'ai lu la même chose. En tout cas, pour une fois, Parisot se prend une volée de bois vert des lecteurs du Monde, qui n'apprécient pas qu'on leur dise qu'il faut vivre pour travailler : http://lemonde.fr/politique/article/2013/03/01/parisot-il-faudra-sans-doute-relever-a-67-ans-l-age-legal-de-depart-a-la-retraite_1841160_823448.html

Morgared
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Morgared le Ven 1 Mar 2013 - 18:04

@phi a écrit:Extrêmement logique: faire la même chose en moins de temps sera bien moins fatigant et stressant, surtout pour les plus fragiles (oui il paraît que ceux qui défendent 26h/semaine ne pensent qu'aux plus forts)
Bon, comme ça ne tient pas debout, je suppose que ça implique un allégement conséquent des contenus, parce que trop de savoir, c'est comme un coup de soleil, ça fait mal au crâne...
Si on allège encore les contenus, on aura d'un côté ceux qui n'ont que les quelques heures d'école enrichi en periscolaire et allégé en contenus pour s'instruire et de l'autre ceux qui ont papa, maman, tonton Eudes, la bibliothèque etc etc pour enrichir leur ensoleillement intérieur. Ce n'est donc pas du tout facteur d'inégalité par conséquent.

À part ça être pour plus d'heures de cours, c'est nécessairement être un vilain élitiste qui aime laisser la plus grande partie de ses élèves sur le carreau. Logique.

J'entends ce discours sur "l'égalité des chances" depuis que j'enseigne, donc près de quinze ans : moins l'école est exigeante, plus les élèves sont égaux. Bizarrement, il ne faut pas plus de cinq minutes pour convaincre quelqu'un de l'inanité de ce raisonnement, qui ne vient certainement pas de personnes d'origine modeste qui doivent tout à l'école publique.

Morgared
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Olympias le Ven 1 Mar 2013 - 18:24

Avant donc que d'écrire, apprenez à penser (Chant I)
Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément. (Chant I)
Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,
Polissez-le sans cesse, et le repolissez,
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez. (Chant I)
Un sot trouve toujours un plus sot qui l'admire

Dommage que nos Diafoirus ne pensent pas plus souvent à Boileau...Mais c'est vrai que des alexandrins (12 pieds, donc il faut compter sur 2 mains et 2 doigts...) et un peu de chrono (remonter au XVIIè siècle), pour le trio SGEN-UNSA-FCPE c'est trop....Préservons nos enfants de l'entorse cérébrale....

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Celadon le Ven 1 Mar 2013 - 18:28

Je me demande si ce que j'ai constaté pendant ma rééducation est à mettre sur le compte des "méthodes", mais au moins 1/3 (et je suis généreuse) des aides-soignants + mon kiné n'étaient pas latéralisés et confondaient régulièrement droite et gauche. Il fallait que mon kiné se tourne dans mon sens pour repérer la jambe à soigner. Epidémie ? Etrange. Ils étaient tous jeunes.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Olympias le Ven 1 Mar 2013 - 18:32

Non, pas étrange, j'ai des lycéens dans ce cas....

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Celadon le Ven 1 Mar 2013 - 18:42

Je ne sais si c'est une concentration exceptionnelle ou si c'est représentatif de la population.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Serge le Ven 1 Mar 2013 - 19:09

@Olympias a écrit:Avant donc que d'écrire, apprenez à penser (Chant I)
Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément. (Chant I)
Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,
Polissez-le sans cesse, et le repolissez,
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez. (Chant I)
Un sot trouve toujours un plus sot qui l'admire

Dommage que nos Diafoirus ne pensent pas plus souvent à Boileau...Mais c'est vrai que des alexandrins (12 pieds, donc il faut compter sur 2 mains et 2 doigts...) et un peu de chrono (remonter au XVIIè siècle), pour le trio SGEN-UNSA-FCPE c'est trop....Préservons nos enfants de l'entorse cérébrale....

Je leur donne souvent ces passages (et d'autres en récitation)
Ces conseils sont toujours des plus utiles Smile

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Zenxya le Ven 1 Mar 2013 - 19:30

@Celadon a écrit:Je me demande si ce que j'ai constaté pendant ma rééducation est à mettre sur le compte des "méthodes", mais au moins 1/3 (et je suis généreuse) des aides-soignants + mon kiné n'étaient pas latéralisés et confondaient régulièrement droite et gauche. Il fallait que mon kiné se tourne dans mon sens pour repérer la jambe à soigner. Epidémie ? Etrange. Ils étaient tous jeunes.
ben moi J'ai 49 ans (bientôt) et je me trompe toujours ente ma droite et ma gauche, en voiture chez parfois un cauchemar, il faut pas me dire "tourne à droite" mais me monter la direction avec la main si vous voulez que ça marche de suite et je n'ai pas appris avec les nouvelles méthodes (zavaient pas encore inventé les scienéduc)

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Celadon le Ven 1 Mar 2013 - 19:33

Sans doute, mais proportionnellement il y a peut-être moins de personnes dans ce cas dans les générations plus âgées ? Je ne sais pas. Dubitative je suis. Suspect

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Pseudo le Ven 1 Mar 2013 - 19:34

@Zenxya a écrit:
@Celadon a écrit:Je me demande si ce que j'ai constaté pendant ma rééducation est à mettre sur le compte des "méthodes", mais au moins 1/3 (et je suis généreuse) des aides-soignants + mon kiné n'étaient pas latéralisés et confondaient régulièrement droite et gauche. Il fallait que mon kiné se tourne dans mon sens pour repérer la jambe à soigner. Epidémie ? Etrange. Ils étaient tous jeunes.
ben moi J'ai 49 ans (bientôt) et je me trompe toujours ente ma droite et ma gauche, en voiture chez parfois un cauchemar, il faut pas me dire "tourne à droite" mais me monter la direction avec la main si vous voulez que ça marche de suite et je n'ai pas appris avec les nouvelles méthodes (zavaient pas encore inventé les scienéduc)

Le nombre de fois où on m'a dit : "non, l'autre gauche", parce que j'avais tourné dans la mauvaise direction...

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par Zenxya le Ven 1 Mar 2013 - 19:38

Je n'y ai jamais fait très attention, mais pour moi se tromper fait parti de la norme (les alliens c'est ceux qui se trompent pas Lool )

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par dandelion le Ven 1 Mar 2013 - 20:46

Mais si je ne me trompe pas, on doit beaucoup travailler la latéralisation parce que cela aide à apprendre à lire?
Sinon ici moins d'heures de cours au primaire, mais tri dès le début du secondaire et travail personnel intense requis dès lors et même avant pour avoir les notes suffisantes pour être sélectionné. D'où une 'exposition' au savoir conséquente mais partiellement à l'extérieur de l'école. Une école où l'on passe peu de temps va forcément déléguer une partie de son travail aux familles ou aux cours payants.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par phi le Ven 1 Mar 2013 - 20:55

@dandelion a écrit:Mais si je ne me trompe pas, on doit beaucoup travailler la latéralisation parce que cela aide à apprendre à lire?

Pas tellement en fait. J'ai moi-même de très gros problèmes de latéralisation.
Il y a des exemples de classe où on travaille énormément sur ces compétences et où les élèves pataugent parce qu'ils ne font pas bien le lien avec le reste. J'avoue que je ne travaille pas spécifiquement là dessus (l'intervenant en sport le fait un peu en début d'année ) mais comme en effet pour lire et écrire on doit bien "commencer là et aller vers là-bas" ça devient peu à peu automatique, et aucun n'est bloqué parce qu'il aurait "non acquis" à la compétence K347.

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe n’est pas une cabine de bronzage !

Message par doublecasquette le Ven 1 Mar 2013 - 21:26

@dandelion a écrit:Mais si je ne me trompe pas, on doit beaucoup travailler la latéralisation parce que cela aide à apprendre à lire?

Ça se faisait beaucoup, jusqu'aux années 90. Les pré-requis, ça s'appelait. Latéralisation, topologie, désignation, symbolisation, rythme, algorithmes, et j'en oublie certainement. Jusqu'en GS et même au début du CP.
C'était l'époque où ils apprenaient à lire en trois à six mois...

Après, on s'est mis à dire que le petit d'homme était un homme comme les autres, en moins haut, c'est tout, et qu'il naissait latéralisé, orienté dans l'espace, comprenant tellement bien la symbolisation qu'il fallait simplement l'immerger dans les livres et les nombres jusqu'au cou pour que le déclic se produisît.
"On" a dit à Peillon que grâce à sa réforme, ils apprendront tous à lire en trois années scolaires...


_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum