Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par Ancalimë le Mer 6 Mar 2013 - 14:33

Voici le portrait de l'élève en question : Un peu survolté, peu de travail, un manque de maturité, de l'agitation mais rien de problématique jusqu'à présent. J'avais seulement remarqué qu'il était capable de réactions complètement disproportionnées, allant du pire au meilleur : par exemple, très encouragé pendant une période de l'année il s'est mis à réaliser des prouesses : conjugaison parfaite de tous les temps composés (en 5eme), attitude et comportement exemplaire en classe, venue spontanée en cours de soutien, demande de travail supplémentaire, participation riche et pertinente. Bref, incroyable. Tout aussi incroyable, le jour où il a reçu son bulletin qui, s'attachant au début de l'année uniquement, où il n'avait pas encore cette attitude positive, ne lui a pas du tout plu. Et il s'est montré très désagréable pendant l'heure : met du temps à s'asseoir, à sortir ses affaires, répond qu'il ne veut pas travailler, qu'il ne fera pas les exercices, que ça ne l'intéresse pas, se montre insolent, ... Ce n'est qu'en discutant de son bulletin avec lui en fin d'heure et en insistant à l'oral sur les progrès qu'il avait fait que la relation est rétablie.

Seulement, deux semaines avant les vacances il a pété les plombs et aujourd'hui, trois jours après la rentrée c'est encore pire. Il entre en classe avec l'intention délibérée de provoquer et de foutre le bordel. Il ne s'assoit qu'après tout le monde, se lève fréquemment, ne sort pas ses affaires, conteste tout ce qu'on lui dit, intervient sans cesse pendant le cours pour dire qu'il n'est pas d'accord, que ça ne lui plaît pas, ou me tourne ostensiblement le dos pour discuter avec ses camarades de derrière, il ne fait évidemment pas le travail demandé. Et plus étrange encore, il est très grossier, il emploie du vocabulaire grossier pour parler de tout, ne peut s'empêcher de dire "Ta gueule" tout le temps, dans n'importe quel contexte à n'importe qui ... Et il s'amuse à des jeux plus que déconcertants : Je le fais lire à voix haute et il s'arrête au milieu de la lecture pour dire "Ta gueule". Il fait volontairement du bruit avec ses pochettes transparentes et s'obstine alors que je lui donne l'ordre d'arrêter. Il s'exclame "Eh la prof elle m'a marché sur les pieds" ou ce genre de choses lorsque, malencontreusement, parce qu'il est juste devant moi,j'heurte sa table. Et puis bien sûr toute la classe suit, trop contente d'avoir un clown pour animer le cours.

J'ai fait un rapport hier pour son attitude d'hier et avant-hier et ai longuement discuté avec lui en retenue l'après-midi. Il s'est présenté spontanément avec une lettre d'excuses, et a reconnu tous ses torts avec beaucoup de sincérité. Nous avons parlé d'un certain nombre de problèmes personnels dont nous sommes conscients, de la gestion de l'agressivité, de la gestion de l'agitation, du fait qu'il voulait avoir toute l'attention centrée sur lui, du psy qu'il voit, ... Je sors donc plutôt contente de cette discussion, me disant que l'on repart sur de bonnes bases. Mais aujourd'hui il fait pire encore ! Il sort ses affaires le dernier, ce que je lui signale, sans énervement, il se retourne et discute avec ses camarades de temps en temps, ce qu'à chaque fois je lui signale, poliment, il s'excuse et revient au cours. Mais peu à peu il arrive de moins en moins à se contrôler, le ton monte, il est changé de place et remis juste devant moi et là ... il s'amuse à mimer un sexe en érection ! Je le reprends très sèchement et ... il continue ! Tous les objets qu'il utilise sont confisqués et il revient à la normale. Mais continue d'être intenable : il se retourne, embête sa camarade, intervient dans le cours. Je finis donc, toujours avec beaucoup de calme et de distance, par l'exclure après l'avoir informé qu'un deuxième rapport serait fait à son sujet.

Voilà donc la situation dans laquelle je me trouve : 2 rapports à la suite sur le même élève + une exclusion de cours, une attitude complètement irrationnelle de la part de l'élève, que je ne comprends pas, et de mon côté, même si cet élève pose problème dans d'autres cours, je semble être celle avec qui il est le plus incapable de se contenir, ce que je ne comprends pas non plus.

Que faire ? Comment envisager les autres heures de cours ?

Le PP est déjà informé et rencontre les parents lundi, le gamin sera collé la semaine prochaine car la classe est en cahier de suivi et il a été marqué plusieurs fois par moi, il est aussi collé la semaine prochaine avec moi pour punition non rendue. J'apporte les rapports au chef d'établissement demain et lui demande une sanction : entretien entre quatre yeux avec l'élève et le chef d'établissement dans son bureau, humiliation en cours avec venue du chef d'établissement et savonnage en direct de l'élève devant la classe, exclusion d'une journée, ... Je ne sais pas encore. N'ayant pas pu le faire aujourd'hui, j'appelle aussi les parents demain, pour leur demander un rendez-vous. Les parents sont biens, d'ailleurs. La mère est malheureusement dépassée, son fils est infect avec elle, et agressif, quant au papa, très autoritaire, il a un peu plus d'influence.

Vous est-il arrivé de vous retrouver dans le même cas (provocation sexuelle) et comment avez-vous réagi ?
Vous est-il arrivé de vous trouver en difficulté avec un enfant en particulier, qui ne posait pas spécialement de problèmes avec les autres mais était ingérable avec vous, et comment avez-vous réagi ?


Dernière édition par Ancalimë le Mer 6 Mar 2013 - 19:47, édité 1 fois

Ancalimë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par capucine42 le Mer 6 Mar 2013 - 14:48

Je n'ai jamais eu à gérer de provocation sexuelle, mais après ce qu'il a fait dans ton cours je pense que tu ne peux pas le réadmettre dans ta classe tant qu'une décision n'a pas été prise, et je crois que c'est au CDE de prendre cette décision, une exclusion de trois jours me semble la moindre des choses. de même tu dis vouloir appeler les parents, c'est peut être une bonne chose mais je te conseille quand même de voir ton CDE ou adjoint avant, histoire de savoir à quel point tu es soutenue.

Je me suis déjà retrouvée confrontée à un élève plus chiant avec moi qu'avec les autres, j'avoue que je n'ai jamais considéré que le fait qu'il se comportait mieux ailleurs était une excuse pour mal se comporter avec moi, à ta place je ne mettrais pas cet aspect en avant.
Tu as été suffisamment patiente je pense.
Courage!

_________________
Age des enfants

capucine42
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par Olympias le Mer 6 Mar 2013 - 14:55

capucine a raison (on est en train de rejoindre la problèmatique de Marie Laetitia sur le fil qu'elle a ouvert). Je refuserais de le reprendre en cours après ça tant qu'un certain nombre de choses ne sont pas réglées...là aussi le CDE doit assumer. On n'a pas à tout supporter et nous ne sommes pas des structures psychiatriques

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par Ancalimë le Mer 6 Mar 2013 - 19:41

Vous me conseillez donc de ne pas admettre l'élève au prochain cours avant d'avoir décidé d'une sanction avec le CDE.

C'est ce que je comptais faire. J'espère que la réaction du CDE sera à la hauteur de l'acte et que l'administration sera de mon côté.

D'autres avis ? D'autres expériences face à ce type de problèmes : Mots grossiers, provocation sexuelle, ... ?

Ancalimë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par Al le Mer 6 Mar 2013 - 20:08

problème avec sa mère or tu es très à l'écoute = il te fait la même misère (qqch du genre substitution maternelle).
il entre en cours avec d'emblée l'envie de te tester = il n'entre pas, tu le refais "faire son entrée" jusqu'à ce que ça aille.
il mime devant toi un sexe en érection --> pour moi c'est exclusion immédiate.

ignore le car là il réagit au fait que tu es en empathie avec lui. apparemment l'écoute bienveillante d'une prof réveille chez lui des choses qu'il n'arrive pas à gérer. remets une distance.

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par Al le Mer 6 Mar 2013 - 20:10

(j'ai pas eu de telles provocations mais j'ai déjà été testée beaucoup plus que les autres profs par des garçons, je pense que c'est lié au fait que je suis une femme et jeune. les solutions que je t'indique ont bien marché mais les élèves sont pas des "cas" non plus chez moi) fleurs

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par Ancalimë le Mer 6 Mar 2013 - 21:21

Merci pour tes conseils, Aletheia, cela rejoint exactement ce que je pensais. La situation le dépasse comme elle me dépasse aussi parce qu'autre chose se joue que la relation prof à élève. C'est pour cela que j'ai bien pris soin d'être très distante et rationnelle aujourd'hui, en cours, vis à vis de lui.

C'est volontairement que je ne l'ai pas exclu suite à l'acte en question, je voulais le remettre moi-même dans le rang, désamorcer seule la situation et montrer que je ne m'étais en rien sentie concernée par son attitude. Je l'ai exclu ensuite parce qu'il dérangeait ses camarades. Mais c'était peut-être une erreur de ne pas exclure suite au geste en lui-même.

Je suis jeune et nouvelle, d'où peut-être en effet un défaut de positionnement, qui fait que les garçons me testent.

Je comprends ce que tu veux dire sur le fait d'exiger qu'il rentre dans de bonnes dispositions. Je suis cependant toujours partagée entre le fait de l'ignorer, pour ne pas rentrer dans une relation personnelle, et de le reprendre au risque de le mettre en situation de spectacle pour ses camarades qui sont suiveurs.

Ancalimë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par Méréthide le Mer 6 Mar 2013 - 22:48

On a eu un cas similaire lors de mon stage de M2, mais de mémoire c'était une fellation que l'élève mimait. Il a été exclu une semaine.

Après n'ayant que cette classe qu'une heure 30 semaine, je n'ai pas plus suivit l'affaire. Désolée de ne pas t'apporter plus d'élément.

Méréthide
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par Olympias le Mer 6 Mar 2013 - 22:55

@Ancalimë a écrit:Merci pour tes conseils, Aletheia, cela rejoint exactement ce que je pensais. La situation le dépasse comme elle me dépasse aussi parce qu'autre chose se joue que la relation prof à élève. C'est pour cela que j'ai bien pris soin d'être très distante et rationnelle aujourd'hui, en cours, vis à vis de lui.

C'est volontairement que je ne l'ai pas exclu suite à l'acte en question, je voulais le remettre moi-même dans le rang, désamorcer seule la situation et montrer que je ne m'étais en rien sentie concernée par son attitude. Je l'ai exclu ensuite parce qu'il dérangeait ses camarades. Mais c'était peut-être une erreur de ne pas exclure suite au geste en lui-même.

Je suis jeune et nouvelle, d'où peut-être en effet un défaut de positionnement, qui fait que les garçons me testent. Tu ne dois surtout pas culpabiliser...L'exclusion doit avoir lieu. il serait certainement utile de le faire voir par le médecin scolaire (on n'est pas dans les blagues de potaches, là). Tu n'es pas sa mère, donc il doit comprendre que son attitude est totalement déplacée.
Je comprends ce que tu veux dire sur le fait d'exiger qu'il rentre dans de bonnes dispositions. Je suis cependant toujours partagée entre le fait de l'ignorer, pour ne pas rentrer dans une relation personnelle, et de le reprendre au risque de le mettre en situation de spectacle pour ses camarades qui sont suiveurs.
Cela semble difficile de le reprendre dans l'immédiat, il faut que les suiveurs aient aussi le message clair qu'on ne peut pas faire n'importe quoi dans un cours. Tiens nous au courant.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par Al le Jeu 7 Mar 2013 - 13:10

@Ancalimë a écrit:
Je comprends ce que tu veux dire sur le fait d'exiger qu'il rentre dans de bonnes dispositions. Je suis cependant toujours partagée entre le fait de l'ignorer, pour ne pas rentrer dans une relation personnelle, et de le reprendre au risque de le mettre en situation de spectacle pour ses camarades qui sont suiveurs.

oui c'est ce qui est difficile à doser, mais au début du cours tout le monde n'est pas encore arrivé/installé donc tu ne perds rien à exiger de lui qu'il modifie son attitude en lui interdisant de faire partie de la classe / du cours sinon. c'est au cours de l'heure qu'il ne faut pas entrer dans un jeu de questions/réponses, tests/réactions avec l'élève, et là l'ambiance de classe joue beaucoup. je finis par dire "tais toi, X." assez sèchement et ça le décourage ; je n'ai pas hésité à lui fermer la porte au nez un jour qu'il pinaillait pour ne pas aller à la vie scolaire régulariser une absence (il était encore en train de parler et j'ai fermé la porte au milieu de sa phrase Laughing j'étais exédée), ce genre de réactions chez moi fait rire les autres qui sont alors de mon côté...et donc X. finit par obéir parce qu'il a besoin d'être bien vu des autres aussi. n'hésite pas à mettre les élèves influents de la classe de ton côté. il ne faut surtout pas que tout le monde (l'élève à problème et les autres) voie que tu es déstabilisée.


Dernière édition par Aletheia le Jeu 7 Mar 2013 - 13:11, édité 1 fois

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par Al le Jeu 7 Mar 2013 - 13:11

ps : n'utilise que des formules très neutres / impersonnelles quand tu lui parles, tu n'es même pas obligée de le regarder ; reste loin de lui physiquement. ça te permet de le reprendre quand ça ne va pas et lui n'aura pas grand chose à quoi s'accrocher pour monter dans les tours / te provoquer.

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par Ancalimë le Jeu 7 Mar 2013 - 20:10

Aletheia, tu mets le doigt sur le problème de fond : l'ambiance de classe est très mauvaise, depuis le premier jour de l'année je suis en conflit avec cette classe avec des hauts et des bas malgré tous mes efforts, et depuis cette semaine c'est pire alors qu'ils viennent de passer en cahier de suivi.

La situation s'est considérablement dégradée depuis ce matin, suite à plusieurs évènements que je vous relate en bref :

- Je suis allée voir le principal adjoint pour lui apporter les rapports et lui signaler que je n'acceptais pas l'élève en cours aujourd'hui et que je souhaitais qu'il passe l'heure à rédiger une lettre d'excuses qu'il lirait publiquement en présence du principal adjoint au prochain cours. Il a accepté sans problème. Puis nous avons convoqué l'élève et nous sommes entretenus avec lui pendant trente minutes. La sanction est tombée : exclusion d'une journée après entretien avec les parents.
- Le problème ça a été après, avec le reste de la classe. Les élèves se sont montrés extrêmement solidaires de l'élève exclu et ont manifesté leur rébellion de plusieurs manières différentes : certains ont attendu dans les couloirs pour ne pas se présenter avec le reste du groupe devant la porte puis en entrant les trois tiers de la classe ne m'a pas dit bonjour alors que je leur ai dit bonjour. Donc, je les ai fait ressortir et rentrer de nouveau en exigeant le bonjour. Une fois en classe, lorsque je leur demande de s'asseoir un tiers reste debout puis s'assoit. A la correction du premier exercice de cours, personne ne lève la main, je prends donc 5min pour faire la correction seule. Lorsque je m'apprête à reprendre le cours, toujours aucune participation, et des bruits de fond qui commencent à monter : raclements de gorge, toux volontaires, etc... Donc j'arrête tout, et jusqu'à la fin de l'heure ils ont copié le règlement dans un silence de mort car la première personne qui parlait (il y en a eu une) était punie (elle l'a été). Je n'ai pas arrêté de circuler dans les rangs et ne les ai pas lâché une seule seconde car j'étais persuadée qu'ils prévoyaient une grosse énorme bêtise, et c'était forcément le cas aux murmures que j'ai surpris.
- 5 min avant la fin de l'heure j'ouvre le dialogue à condition qu'il se fasse dans le calme absolu. Là un échange a été possible, qui a surtout mis en évidence une inquiétude pour le camarade exclu : "Pourquoi il est pas là ?" "Vous allez porter plainte ?" "Qu'est ce qu'il a fait de mal ?". J'en conclus qu'ils pensent que je leur en veux personnellement ou à cet élève en particulier, et qu'ils pensent que la sanction est injuste d'où leur révolte. A la fin de l'heure plusieurs élèves sont restés pour parler mais c'était les plus revendicateurs, donc je n'ai pas accepté de discuter face à un groupe soudé. Ils me reprochaient surtout une dureté dans les paroles. S'ils ont quelque chose à dire il faudra le faire dans de bonnes conditions. Je les ai donc renvoyés.

Après plusieurs discussions avec des collègues j'en ai conclu qu'il fallait organiser une heure de vie de classe au plus vite avec le PP qui les voit demain pour qu'ils lâchent ce qu'ils ont à dire puis poursuivre cet échange, plutôt par écrit dans un premier temps puis à l'oral lorsque les esprits sont plus rationnels, après les excuses publiques de l'élève fautif, au prochain cours. Et construire ensemble des nouvelles règles de vie commune.

Quant à moi je m'efforce de garder une grande distance avec tout cela et de ne pas me laisser déstabiliser. Mais quelle violence lorsque la classe toute entière s'oppose à vous... Une très bonne élève avec qui j'ai de très bonnes relations a même quitté le cours en pleurant tellement elle n'a pas supporté toute cette pression. Quant à moi j'ai du enchaîner, sans plaisir, avec deux autres heures de cours, heureusement non problématiques et des rendez-vous parents profs.

Qu'en pensez-vous ? Comment agiriez-vous à ma place à présent ?

Ancalimë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par Olympias le Jeu 7 Mar 2013 - 20:33

Les élèves de la classe sont-ils conscients qu'il est exclu pour avoir (entre autres...) mimé une érection ?? Comment se positionnent-ils par rapport à ça ?
L'heure de vie de classe, avec expression écrite, c'est une bonne idée ; les règles construites aussi, mais il ne faut pas qu'ils perdent de vue qu'on attend d'eux une certaine attitude et que dans le cas contraire, il y a des sanctions. C'est bien que ton CDE te soutiennes

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par Ancalimë le Jeu 7 Mar 2013 - 21:53

Je pense qu'en effet ils n'ont pas bien saisi l'impact du geste qui a été fait. Je pense aussi qu'une partie de la classe n'a pas bien compris ce qui s'était passé. L'élève lui-même d'ailleurs n'a réalisé que lorsqu'on lui a demandé comment il aurait réagi si un garçon avait mimé une érection devant sa mère. Il a compris à ce moment seulement que c'était un acte violent et profondément irrespectueux. Il faudra particulièrement insister sur ce point auprès des élèves.

Ancalimë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par Olympias le Jeu 7 Mar 2013 - 22:31

C'est l'essentiel. Ils se focalisent sur l'exclusion de leur camarade mais pas sur le motif, c'est pour ça qu'il faut tout remettre à plat pour que la classe puisse repartir sur des bases saines.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par capucine42 le Dim 10 Mar 2013 - 21:30

Je trouve que tu as parfaitement réagi! N'hésite pas à nous dire comment la situation a évolué. Oui c'est extrêmement violent quand on sent toute une classe en opposition mais il ne faut pas te remettre en question, ça leur passera.

_________________
Age des enfants

capucine42
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par pailleauquebec le Lun 11 Mar 2013 - 17:39

J'en ai un comme ça cette année, un excité de première complètement ingérable, 20 observations dans le carnet, 4 exclusions, provocations en tout genre.

Le but recherché est de le contraindre à ne pas se donner en spectacle. Et ne pas s'énerver coûte que coute.

J'ai essayé plusieurs placements et devant à gauche tout seul est la position la plus favorable (il ne voit pas les réactions des autres, et ne peut pas en jouir).

Quelles techniques j'utilise sans réussir à 100% (un peu mieux que quelques collègues qui sont excédés) :

- je temporise beaucoup ses demandes, tout en restant très empathique : "laisse moi 5 minutes et je t'aide", "je finis ça et je viens t'aider"

-j'utilise beaucoup le langage gestuel pour éviter d'entrer dans un dialogue spectacle : quelques gestes bien sentis avec les mains, là aussi ça permet de temporiser.

- j'utilise aussi l'aparté à voix basse en m'approchant de lui en essayant d'avoir un dialogue empathique.

Et surtout dès qu'il commence à prendre les tours, dans le couloir et si ça ne suffit pas c'est la porte. Tout ça en restant calme à l'intérieur si possible (idéalement).

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un élève intenable dans mon cours + provocation sexuelle

Message par Ancalimë le Mer 13 Mar 2013 - 18:28

Merci, Capucine42 ! Very Happy Et merci pour tes conseils Pailleauquebec, c'est intéressant et cela pourrait en effet s'appliquer à mon élève.

Voici l'évolution de la situation :
- Vendredi le PP a passé une heure avec la classe pour discuter du problème, puis sur une deuxième heure le vendredi après-midi, où j'étais libre, nous avons repris la classe avec le Principal adjoint. Nous avons demandé aux élèves d'écrire leurs remarques et questions sur un papier puis nous les avons écouté et nous avons répondu, moi en priorité, à ce qu'ils avaient à dire. L'adjoint a rappelé la justesse des sanctions, fait un discours général, et discuté avec chacun, avec fermeté mais aussi souplesse. Leurs reproches n'allaient pas très loin et ils ont, je pense, été eux-mêmes dépassés par l'ampleur de leur réaction. Nous avons beaucoup insisté sur la gravité du fait.
- Lundi j'ai accueilli la classe avec le Principal afin que l'élève fautif fasse ses excuses publiques puis nous avons travaillé sur les règles de vie de classe avec le reste de la classe une fois le Principal parti. J'ai insisté sur le fait qu'il nous était indispensable de regagner le respect mais aussi et surtout la confiance, afin que l'ambiance de travail soit meilleure. La séance s'est passé dans le calme même si je n'ai pas eu l'attention parfaite de tout le monde (notamment le gamin fautif qui a été calme mais un peu bavard, un peu distrait, etc...), et nous n'avons pas terminé le travail sur l'élaboration de nouvelles règles de vie ensemble. Le prochain cours je le commence avec des propositions déjà écrites, en accord avec tout ce dont nous avons discuté, qu'ils copieront, puis on reprend le cours. Tout le monde m'a dit bonjour en entrant (et y'avait intérêt !).

J'ai vu l'élève en question, avec le PP et ses deux parents le soir et nous sommes restés 1h30 ensemble ! Il semble que le gamin n'aie pas compris que son geste pouvait être interprété de cette manière-ci. Cependant il le comprend à présent et accepte la sanction. Les parents ont été très bien et se sont excusés aussi au nom de leur enfant.

A présent advienne que pourra car depuis mardi nous sommes bloqués par la neige ! Nouvel épisode : lundi prochain.

Je me sens beaucoup mieux même si rien n'est gagné pour la fin d'année, et même si la séance de lundi a eu ses limites.

Ancalimë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum