Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
retraitée
Vénérable

Re: encore une maman-prof inquiète

par retraitée le Jeu 7 Mar 2013 - 14:45
À 65 ans, j'ai bien du mal à découper proprement en suivant les contours.!
avatar
Grain d'aile
Niveau 6

Re: encore une maman-prof inquiète

par Grain d'aile le Jeu 7 Mar 2013 - 14:59
DC merci pour la video ! Un petit moment de rigolade.
Quant à nos enfants... laissons-leur le temps !!!
avatar
dandelion
Grand sage

Re: encore une maman-prof inquiète

par dandelion le Jeu 7 Mar 2013 - 15:02
@retraitée a écrit:À 65 ans, j'ai bien du mal à découper proprement en suivant les contours.!
Je demande encore à ma mère, si elle est dans les parages, sinon je râle tout le long (moi j'aime pas couper avec des ciseaux, ni colorier d'ailleurs, heureusement à l'agrégation, ni découpage, ni coloriage, sinon Razz )
titecacahouette
Niveau 7

Re: encore une maman-prof inquiète

par titecacahouette le Jeu 7 Mar 2013 - 15:10
d'ailleurs d'où viennent ces petites cases à cocher en PS? Je les ai pas vues dans les programmes...
phi
Expert spécialisé

Re: encore une maman-prof inquiète

par phi le Jeu 7 Mar 2013 - 15:15
@titecacahouette a écrit:d'ailleurs d'où viennent ces petites cases à cocher en PS? Je les ai pas vues dans les programmes...

on ne nous impose pas de le faire sous forme de petites cases à cocher, encore heureux, mais il y a bien des compétences au programme de PS qui se traduisent dans bien des classes par tout plein d'évaluations par petites croix qui paraissent en plus à certains le must du suivi personnalisé au jour le jour pale On arrive dans certains coins à des livrets de plusieurs pages dès la PS et j'ai même vu des progressions de plusieurs centaines d'items détaillant la progression à poursuivre dans différents domaines (157 petites croix à cocher rien que pour la progression de PS en langage oral, de mémoire, dans le document d'un CPC Sad )
titecacahouette
Niveau 7

Re: encore une maman-prof inquiète

par titecacahouette le Jeu 7 Mar 2013 - 15:48
157 items? c'est complètement incohérent avec les programmes de lmaternelle qui donnent des compétences générales à acquérir en fin de cycle. Le tableau des repères pour organiser les apprentissage en maternelle possède lui même un préambule qui met en garde contre ce fichage des compétences dès les premiers mois de la PS http://www.education.gouv.fr/bo/2008/hs3/reperes.htm
Le graphisme n'est vraiment enseigné et "évalué" qu'en MS! Alors d'où ils les sortent ces trucs de fou furieux qui sont pour moi complètement incohérent avec le programme officiel? (je sais on en trouve sur les sites des inspections académiques, des cpc, etc... mais pourquoi tout le monde tombe dans le panneau?)
phi
Expert spécialisé

Re: encore une maman-prof inquiète

par phi le Jeu 7 Mar 2013 - 15:51
Peut être parce que si on n'y tombe pas on se retrouve parfois taxé d'être inquiétante, de faire perdre leur temps aux élèves ou encore de ne montrer que le "néant absolu"? Peut être parce que certains ont peur de n'être effectivement bons qu'à changer des couches et surveiller des siestes et se sentent obligés d'avoir des preuves "quantifiables" (mais inqualifiables) de leur travail? Sad
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: encore une maman-prof inquiète

par adelaideaugusta le Jeu 7 Mar 2013 - 15:56
@phi a écrit:
@titecacahouette a écrit:d'ailleurs d'où viennent ces petites cases à cocher en PS? Je les ai pas vues dans les programmes...

on ne nous impose pas de le faire sous forme de petites cases à cocher, encore heureux, mais il y a bien des compétences au programme de PS qui se traduisent dans bien des classes par tout plein d'évaluations par petites croix qui paraissent en plus à certains le must du suivi personnalisé au jour le jour pale On arrive dans certains coins à des livrets de plusieurs pages dès la PS et j'ai même vu des progressions de plusieurs centaines d'items détaillant la progression à poursuivre dans différents domaines (157 petites croix à cocher rien que pour la progression de PS en langage oral, de mémoire, dans le document d'un CPC Sad )

C'est vraiment la maladie de la paperasserie ! Quand vous avez 25 élèves, vous y passez vos loisirs pour une tâche absurde et inutile.
C'est le fait des innombrables gratte-papiers des ministères qui n'ont pas grand-chose à faire, et qui passent leur vie (peu enviable !) à concocter des "évaluations de compétences" qui empoisonnent la vie de ceux qui les respectent. Heureusement, de nombreux enseignants s'en balancent et ne les remplissent pas.
Quand il y aura des bébés dans la garderie, j'espère qu'il y aura des compétences supplémentaires pour évaluer les progrès en propreté. Cela sera à ajouter aux 157 petites croix.
Malheureusement, ces gens-là ne sont jamais évalués, et peuvent donc tranquillement accéder sans souci à leur niveau d'incompétence.(Selon le principe de Peter.) Liliane Lurçat, dans "la destruction de l'enseignement élémentaire et ses penseurs", a écrit un chapitre très pertinent sur ce sujet.
titecacahouette
Niveau 7

Re: encore une maman-prof inquiète

par titecacahouette le Jeu 7 Mar 2013 - 15:57
ha le "néant absolu" je connais... c'est ce que m'a reproché l'inspectrice yesyes mais je n'arrive pas à comprendre l'utilité des 157 petites cases sachant que certains de prononcent pas 157 mots différents.
C'est juste dommage pour les élèves.
phi
Expert spécialisé

Re: encore une maman-prof inquiète

par phi le Jeu 7 Mar 2013 - 16:02
C'est même plutôt 35 élèves en maternelle Sad Et dans le documents que j'avais, les 157 items sont à multiplier à peu près par le nombre de domaines "travaillés" à l'école maternelle. Les TPS sont pour le moments épargnés, mais j'aurais peur que la refondation qui présente leur arrivée à l'école comme une grande nouveauté soit l'occasion de concocter des jolies évaluations rien que pour eux Sad

Titecahouete si tu veux je t'envoie les supers documents, tu pourras les mettre dans ton classeur pour faire masse à la prochaine visite de l'inspecteur... Les items sont du type "répond par un signe de tête" "répond par un mot" "répond par une phrase" etc etc...
Ensuite il y a des tas d'items en graphisme et même en "production d'écrit"... oui oui, en PS...


Dernière édition par phi le Jeu 7 Mar 2013 - 16:17, édité 1 fois
phi
Expert spécialisé

Re: encore une maman-prof inquiète

par phi le Jeu 7 Mar 2013 - 16:15



Maîtrise de la langue :
Evaluation des compétences et activités dans le domaine de la langue en PS.






q Langue orale





1-
Répondre et / ou exécuter une consigne







a- Je réponds







1.
Je réponds par un mot. (oui, non,
merci…)



2. Je répète une phrase simple.


3. Je reformule une question à
un camarade, à un adulte.







b- J’exécute







4. J’exécute une consigne simple.


5. J’exécute une consigne compliquée. (En deux étapes)


6. J’exécute une consigne à injonctions
successives.








c- Je réponds à une consigne par écrit.







7. Je sais entourer.



  • Je sais barrer.


9. Je sais
Colorier.



  • Je sais relier.
  • Je sais ajouter. (Compléter des collections, jouer
    avec les nombres.)

  • Je sais dessiner. (jeu
    du petit bonhomme content et mécontent sur un exercice se rapportant aux
    dangers de la maison.)

  • Je sais continuer. (Compléter des suites logique, exercice
    d’algorithme.)

  • Je sais compléter. (Compléter des dessins. Exercice
    consistant à finir des figures géométriques apprises en classe.)

  • Je sais rayer de plusieurs traits. (Hachurer.)










2- S’exprimer de manière compréhensible.





a-
Je prends la parole.








  • J’ose
    prendre la parole et m’exprimer.
  • Quand je suis
    sollicité(e).
  • Sans sollicitation.
  • Pour donner un avis.
  • Pour expliquer à
    l’adulte.
  • Pour expliquer à un
    autre enfant.
  • Jeu de la télévision.
  • Je parle au téléphone.
  • Je raconte un livre.
  • J’explique comment marche un objet.







b-
J’articule, je soigne la
prononciation, je reproduis des sons.









  • Je prononce toutes les voyelles en laissant
    traîner la voix.
  • Je fais des bruits avec
    ma bouche.
  • Je respire fort.
  • Je parle fort.
  • Je crie.
  • Je chuchote.
  • Je parle en mimant la
    colère, la tristesse, la joie, le chagrin, la mauvaise humeur, la fatigue…
  • Je récite les comptines
    apprises.
  • Je chante des chansons.



















c-
Je formule correctement des
demandes.








35. J’utilise
les formules de politesse quand je fais une demande. ( SVP, merci, pardon…)





  • J’utilise la forme interrogative pour faire ma demande.







d-
Je formule correctement des
consignes.









  • Je dirige un atelier.
  • Je dirige un jeu.
  • Je sais ce que je ne dois pas faire.







  • Je sais ce qui est obligatoire. (Ranger les jeux quand la clochette
    tinte, mettre son tablier pour peindre, ne pas marcher dans la boue, ne
    pas se mettre debout sur le banc…)








e- Je décris









  • Jeu de qui- est-ce ? Reconnaître des
    objets, des personnes, des animaux.
  • Jeu du portrait.
  • Jeu de la marchande et
    du client.
  • Je décris une image à
    faire deviner par mes camarades. (3
    dessins d’un même objet)

  • Je décris une image
    simple.
  • Je décris l’image en la
    retournant.
  • J’explique ce que j’ai
    fait dans la journée.
  • Je décris un objet.
  • Je décris une situation. (
    Conflit ou autre)








f-
Rapporter un récit.








  • Je raconte l’histoire du jour a la mascotte de
    la classe.
  • Je pose des questions
    sur une histoire.
  • Je mime des morceaux de l’histoire.







3- Utiliser un vocabulaire précis









  • J’exploite les imagiers de la classe.
  • Je connais le matériel
    utilisé en classe.
  • Je connais une recette
    de cuisine.
  • Je fais l’inventaire
    d’un sac.
  • Je nomme les différents
    outils pour écrire.
  • J’utilise le vocabulaire appris.
avatar
Oudemia
Empereur

Re: encore une maman-prof inquiète

par Oudemia le Jeu 7 Mar 2013 - 16:19
Ce qui est aussi hallucinant c'est l"emploi de la première personne, comme si c'était l'enfant lui-même qui était capable de répondre !
titecacahouette
Niveau 7

Re: encore une maman-prof inquiète

par titecacahouette le Jeu 7 Mar 2013 - 16:47
alors je dis OUI et un grand OUI à l'observation attentive des enfants en classe plutôt qu'une maîtresse qui court partout pour aider les enfants (ou faire à leur place?) Mais franchement à quoi bon tous ces ITEMS dans un classeur pour montrer à l'inspectrice alors qu'ils ne sont pas pleinement exploités? Je connais mes élèves, je sais où ils pêchent parce que je les regarde attentivement dans leur intégralité. De plus de la PS au CM2 ces "compétences évaluées" ne le sont qu'en un instant t. En observant les élèves tu as une meilleure vision.
J'ai un élève qui est passé par une PS-MS à compétences cochées et la maîtresse avait alerté les parents parce que le petit en question n'arrivait pas à suivre des consignes simples et ne fichait rien. En observant l'élève dans son intégralité j'ai compris que le problème ne venait pas de la compréhension de la consigne mais du repérage espace-temps. Avant/après/premier/dernier/ second/ en haut / en bas... il était toujours perdu. En travaillant ça avec lui il s'est vraiment épanoui. Il est heureux de venir et d'apprendre. Les petites cases ne permettent pas de mettre ce genre de choses en avant : elles montrent une accumulation de soucis mais pas la base du problème ! Avec plein de cases désespérément vides tu ne sais pas par laquelle commencer pour le faire évoluer !
phi
Expert spécialisé

Re: encore une maman-prof inquiète

par phi le Jeu 7 Mar 2013 - 16:51
C'était juste pour faire prendre conscience à ceux qui ne connaîtraient pas le monde merveilleux des compétences en maternelle de ce que ça peut devenir... (et ça ce n'est qu'un petit bout d'un seul des documents, si je le copie en entier le forum recrache le message Twisted Evil )
titecacahouette
Niveau 7

Re: encore une maman-prof inquiète

par titecacahouette le Jeu 7 Mar 2013 - 16:53
merci phi de montrer à quelle sauce sont mangés nos enfants (et leurs instits)! Et sinon, ben merci aux CPC, aux inspecteurs et autres grattes papiers de pourrir la vie de ceux qui font vivre l'école.
avatar
doublecasquette
Devin

Re: encore une maman-prof inquiète

par doublecasquette le Jeu 7 Mar 2013 - 16:58
@Oudemia a écrit:Ce qui est aussi hallucinant c'est l"emploi de la première personne, comme si c'était l'enfant lui-même qui était capable de répondre !

M'enfin... Mais que fais-tu de la capacité à s'auto-évaluer, voyons ! C'est fondamental, à deux ans et demi... pale pale Suspect No

Qui est le plus gentil de tous les enfants de la Terre ?
(ou l’autoévaluation chez les moins de six ans)

Une petite anecdote pour commencer. Noémie a tout juste cinq ans, elle est en vacances chez sa grand-mère et sort avec fierté de sa valise un maillot de bain de fillette, rose fluo, composé d’un short et d’une brassière confortables. Chacune de ces pièces est ornée d’une bande vert pomme et de deux fleurettes, style années 70, l’une vert pomme et l’autre orange vif. La grand-mère s’extasie comme de juste sur le beau maillot de bain dont la fillette est si fière et celle-ci répond, royale : « Bien sûr qu’il est beau puisque c’est un maillot de bain de princesse ! »

Maintenant, un petit test. Demandez à un enfant de moins de six ans qui est à son avis le plus gentil, le plus beau, le plus intelligent, le plus fort, le plus extraordinaire de tous les enfants de la Terre et vous le verrez très certainement vous répondre, en toute modestie, sans aucune forfanterie : « C’est moi. »

L’enfant qui entre à l’école maternelle existe. Il est… et pour lui, ce n’est déjà pas si mal. Autour de lui gravite un monde qui forcément l’admire, le comprend et sait en même temps que lui ce qu’il sait, ce qu’il imagine, ce qu’il compte entreprendre.

À l’école, il va peu à peu apprendre à découvrir les autres et, grâce à eux, élargir son univers, commencer à communiquer et à engranger des références, des codes, des connaissances. Mais cela reste forcément imparfait et autocentré. Les maillots de bain les plus banals passent du maillot de bain de princesse aux écailles de sirène sur la simple injonction de celui qui est à l’intérieur, les chaussettes ornées de voitures de course font courir plus vite, les bonnets de fourrure acrylique ornés de petites oreilles rondes transforment leurs propriétaires en ours féroces prêts à dévorer tout crus tous leurs petits camarades ! Et tout un chacun reste intimement persuadé qu’il est le petit enfant le plus intéressant et le plus parfait de la Terre !

Et ce seraient ces enfants-là qui devraient, d’eux-mêmes, émettre un jugement sur leur comportement, leurs capacités, leurs compétences, leur conformité à une norme ? Cela me paraît incroyable et même, n’ayons pas peur des mots, totalement inadapté, tant au niveau éducatif, qu’aux niveaux affectif et psychologique.
Que, dès les premières semaines d’école, dans le cas du Vivre Ensemble, par exemple, on demande à un enfant de trois à quatre ans - dites-moi que les tout-petits qui vont enfin pouvoir revenir à l’école, comme leurs parents, leurs grands-parents et leurs arrière-grands-parents, seront épargnés ! - de se concerter avec ses camarades pour élaborer des règles de vie puis de s’auto-évaluer constamment pour vérifier la conformité de ses actes à la charte rendue immuable par la grâce de la plastifieuse, nouveau dieu des écoles maternelles, excusez-moi mais je n’arrive pas à y croire !

Et que dire des fiches téléchargeables sur des sites académiques respectables (Par exemple : http://www.ac-grenoble.fr/savoie/mat/group_de/outils/evaluation.htm ) qui proposent de faire colorier en vert, orange ou rouge, par l’enfant de Petite Section lui-même, accompagné de son enseignant, une case où il évaluera s’il utilise « je » pour parler de lui, s’il connaît des mots pour parler de la vie de tous les jours ou s’il utilise correctement les livres, pendant que son camarade de Moyenne Section devra se rendre compte s’il connaît beaucoup de mots pour parler de la vie de tous les jours et que leur aîné, en Grande Section, pourra lui affirmer fièrement qu’il connaît beaucoup de mots pour parler des sentiments et des émotions !
Ah, ils doivent en avoir les pauvres enfants, des émotions ! Déjà quand l’évaluation vient de l’extérieur, la plupart d’entre eux pensent que c’est parce qu’ils ont été « méchants », ou « gentils », que la maîtresse affiche en regard de leur exercice ces visages sombres ( 😢 ) ou souriants ( Very Happy ), preuve de son rejet ou de son amour pour eux. Et là, comble de la raison adulte et mature*, ce serait à eux-mêmes, du haut de leur vision du monde toute personnelle, de reconnaître, sous l’œil du maître, que celui-ci les aime ou ne les aime pas ?

Je suis peut-être inutilement critique mais je ne peux pas m’empêcher de penser que tout cela, c’est quand même bien mal connaître la petite enfance et d’être inutilement cruel avec la petite Noémie et son maillot de bain de princesse ou le petit Merlin qui, grâce à ses chaussures qui courent vite, double tout le monde et même les copains de papa sur le stade !
Quand on pense que d’un côté, on s’apprête à interdire la notation des travaux d’élèves parce qu’elle risque d’entamer l’estime de soi de grands enfants ou d’adolescents et que d’un autre, à un âge où on a encore besoin d’être le plus gentil de tous les enfants de la Terre, on est sommé d’émettre soi-même un jugement de valeur objectif sur sa personne, on se dit qu’il y a quelque chose qui ne va pas du tout !

Évidemment, que petit à petit, dans des circonstances bien particulières, au cours d’un dialogue informel entre l’adulte et l’enfant, celui-là essaie de faire réaliser à celui-ci combien son acte, son travail, sa réalisation montre d’insuffisances ou au contraire de progrès, c’est là même le rôle profond de notre métier.
Mais cela devrait rester informel, au coup par coup, en rassurant et en valorisant les progrès plus qu’en montrant du doigt les insuffisances.

Par ailleurs, l’établissement des normes doit venir de l’adulte et non des enfants. Comment peut-on en effet leur demander ce qu’on interdit aux adultes afin d’être sûrs que cela reste objectif ?
Avoir trois ans et se voir sommé d’être à la fois juge et partie ! Étonnant, non ? À quand les « médiateurs » dans les cours d’école maternelle qui iront du haut de leurs quatre années d’expérience de vie raisonner leurs petits camarades et les amener à trouver un terrain d’entente ne lésant ni les uns ni les autres ?

Le rôle de l’adulte, dans le domaine du Vivre Ensemble, est d’être celui qui organise la vie de l’école et de la classe de manière à éviter l’ennui, le désœuvrement et l’agitation stérile et à favoriser, au contraire, l’activité, le jeu et l’harmonie.
Il apprend aux enfants à s’entraider, à jouer à plusieurs, à prendre soin du matériel et des locaux, à se comporter en maîtrisant ses pulsions et ses craintes, à respecter les règles d’hygiène et de sécurité.
Si évaluation des comportements il y a, il la garde pour lui en prenant bien garde de ne pas mettre ces petits individus en devenir dans des cases où ils resteraient bloqués à vie par un couperet tombé trop tôt sur un petit cou encore bien peu stable.

Chez les Petits, c’est uniquement par un rappel à la loi fréquent et individualisé, et par un suivi attentif au coup par coup, qu’on arrivera à influencer peu à peu les « terribles », ceux qui découvrent à l’école seulement qu’il existe un monde où les règles ne fluctuent pas, où l’agitation sans but, les cris et l’agressivité ne sont pas pris comme des marques de bon tempérament ou des besoins irrépressibles et indispensables de se défouler.
Ce n’est que chez les Moyens, ou même chez les Grands, qu’on pourra commencer à faire analyser des situations extérieures par le biais du récit ou du conte. Là encore, on usera de la plus grande prudence afin de ne pas « mettre en cases » tel ou tel enfant difficile.
Ce sont les comportements que nous devons leur apprendre à combattre et non les enfants et il vaudra toujours mieux aider ou même assister l’agité de service en lui épargnant une prise d’autonomie qui le dépasse pour le moment qu’ostraciser ou punir.

Quant aux « normes scolaires », celles qui jugent des savoirs fondamentaux, c’est encore une fois à l’adulte de les fixer, dans le respect des programmes officiels, au fil de l’année scolaire, en fonction de l’âge de ses élèves et de ce que ses constatations quotidiennes sur l’avancée de leurs compétences lui suggèrent comme marges de progrès. Nous sommes à l’École Maternelle et si l’on se doit de les aider à progresser, on peut encore largement se passer de coller à une norme fantasmée par quelques chercheurs pas toujours en phase avec la réalité du terrain.
Cela évitera non seulement le ridicule de l’enfant de trois, quatre, cinq ou six ans cochant quatre fois par an en vert la case « je dessine » de son fichier d’autoévaluation, mais, de plus, cela garantira aussi à chacun que son maître est là, près de lui, pour l’aider à grandir, à progresser, à se perfectionner et non pour le juger et décider si, selon la norme, son bonhomme dessiné avec application ou au contraire je-m’en-foutisme vaut un Laughing ou un 😢 .

* : « De toutes les facultés de l’homme, la raison, qui n’est, pour ainsi dire, qu’un composé de toutes les autres, est celle qui se développe le plus difficilement et le plus tard ; et c’est de celle-là qu’on veut se servir pour développer les premières ! Le chef-d’œuvre d’une bonne éducation est de faire un homme raisonnable : et l’on prétend élever un enfant par la raison ! C’est commencer par la fin, c’est vouloir faire l’instrument de l’ouvrage. » (J.J. Rousseau, Émile ou De l’éducation, livre II)

Catherine Huby
Professeur des Écoles
Membre du CA du GRIP



Dernière édition par doublecasquette le Jeu 7 Mar 2013 - 17:26, édité 1 fois

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Oudemia
Empereur

Re: encore une maman-prof inquiète

par Oudemia le Jeu 7 Mar 2013 - 17:09
@doublecasquette a écrit:
M'enfin... Mais que fais-tu de la capacité à s'auto-évaluer, voyons ! C'est fondamental, à deux ans et demi...
J'ai lu ce qui suivait en opinant de plus en plus, et quand j'ai vu la signature veneration coeurs
phi
Expert spécialisé

Re: encore une maman-prof inquiète

par phi le Jeu 7 Mar 2013 - 17:14
affraid Je pensais que l'usage du "je" était purement fictif, comme le "je" du bébé sur le faire part qui annonce fièrement être né il y a 2 jours et peser 3kg200 Sad C'était déjà assez triste comme ça Sad
(Non, sérieusement, il y a des écoles où les gamins s'autoévaluent pale? )
avatar
cléo
Niveau 9

Re: encore une maman-prof inquiète

par cléo le Jeu 7 Mar 2013 - 17:17
@phi a écrit:affraid Je pensais que l'usage du "je" était purement fictif, comme le "je" du bébé sur le faire part qui annonce fièrement être né il y a 2 jours et peser 3kg200 Sad C'était déjà assez triste comme ça Sad
(Non, sérieusement, il y a des écoles où les gamins s'autoévaluent pale? )

Oui, je confirme, j'ai découvert ça avec joie et bonheur juste avant les vacances de février (heureusement que ma fille de 3 ans avait semblé très satisfaite d'elle-même dans ses évals, sinon furieux ).
phi
Expert spécialisé

Re: encore une maman-prof inquiète

par phi le Jeu 7 Mar 2013 - 17:23
@cléo a écrit:
Oui, je confirme, j'ai découvert ça avec joie et bonheur juste avant les vacances de février (heureusement que ma fille de 3 ans avait semblé très satisfaite d'elle-même dans ses évals, sinon ).

:shock: Mais qui a eu cette idée ?! C'est fou :shock: Je ne pensais vraiment pas que c'était possible, j'ai vraiment cru que c'était de l'exagération, je pensais que même les CPC les plus... euh... enthousiastes... n'iraient pas jusque là Sad Je retourne à mon néant tiens Neutral
avatar
Vudici
Fidèle du forum

Re: encore une maman-prof inquiète

par Vudici le Jeu 7 Mar 2013 - 18:07
D'autant que je me souviens de mon monstre, en CE2:
"-J'ai mis orange parce que madame met toujours orange, pour ça.
-Et toi, qu'en penses-tu?
- ... ?
- Ça parle de quoi, d'abord, cette ligne où tu as toujours de l'orange?
- ... Je sais pas."


_________________
Front de Libération des Lichens Injustement Massacrés
avatar
Mélisande
Neoprof expérimenté

Re: encore une maman-prof inquiète

par Mélisande le Jeu 7 Mar 2013 - 19:18
Le texte est très beau, Doublecasquette ! yesyes veneration
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: encore une maman-prof inquiète

par Ronin le Jeu 7 Mar 2013 - 19:28
DC présidente DC présidente Drapeaufrançais pompom pompom pompom

_________________
avatar
gelsomina31
Grand Maître

Re: encore une maman-prof inquiète

par gelsomina31 le Jeu 7 Mar 2013 - 20:00
@Nuits a écrit:DC, j'adore la vidéo ! Merci pour ce sympathique moment. Laughing

J'ai bien ri aussi! C'est vraiment ça! Laughing et je précise que j'adore ces moments avec les élèves même si, sur le moment, c'est parfois difficile à gérer. Twisted Evil

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

« De chacun selon ses forces, à chacun selon ses besoins. »
avatar
dandelion
Grand sage

Re: encore une maman-prof inquiète

par dandelion le Jeu 7 Mar 2013 - 22:23
Très beau texte DC. Le jour où ma fille est revenue avec son cahier d'évaluation de GS, j'ai enfin compris ce qu'elle entendait par 'sourire triste' (elle me faisait des 'sourires tristes' d'après elle quand elle faisait la tête parce que je ne voulais pas lui obéir). J'avais trouvé ça très violent pour une enfant de trois ans (je n'aime pas trop les smileys négatifs pour l'évaluation, c'est trop marqué rejet de la personne pour moi). Et on a aussi eu l'évaluation de douze pages, où tu ne reconnais d'ailleurs pas vraiment ton enfant (fille 2 hyper réservée à l'école, fort caractère à la maison).
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: encore une maman-prof inquiète

par Libé-Ration le Jeu 7 Mar 2013 - 22:24
Merci DC instite, pour ce texte très intéressant, que je vais m'empresser d'afficher en salle des profs.
veneration
Contenu sponsorisé

Re: encore une maman-prof inquiète

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum