Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Famille, enfance, éducation : quelques actualités internationales en février-mars 2013

par John le Jeu 14 Mar 2013 - 17:27
Quelques nouvelles choisies dans le panorama établi par : http://www.strategie.gouv.fr/system/files/panoramadqs-mars2013-hm.pdf

Ecole - USA - Scolarisation des enfants dès 4 ans
Quelque temps après sa réélection, le Président américain Barack Obama a affirmé son souhait d’étendre la scolarisation dès l’âge de quatre ans à tous les enfants. Néanmoins, peu d’États fédérés mettent en place des politiques allant dans ce sens. Si le but est de lutter au plus tôt contre les inégalités scolaires et d’apprentissage, le coût engendré par une éventuelle mesure suscite des craintes, alors qu’il faut réduire le déficit budgétaire, sans parler du fait que, souvent, dans ces classes, les enseignants sont sous-payés et qu’il n’y a pas de standards éducatifs.
En 2010-2011, 28 % des enfants de quatre ans vivant sur le sol américain étaient scolarisés dans des établissements publics.
Source : quotidien The New York Times, 13/02/13
http://www.nytimes.com/2013/02/14/education/early-education-far-short-of-goal-inobama-speech.html

Famille - Japon - La garde des jeunes enfants
Pour une mère japonaise, arriver à confier ses jeunes enfants à un centre d’accueil relève du parcours du combattant. Le nombre de places est aussi limité que sont longues les listes d’attente et il convient de faire acte de candidature dès la grossesse déclarée, sans assurance de résultat. Dans la société japonaise, les mères qui désirent faire garder leurs enfants doivent souvent se justifier : votre travail est-il si important que vous ne puissiez-vous arrêtez pour élever votre enfant ? La sélection pour l’accès aux structures publiques se fait via un système par points (pour les parents, avoir ses propres parents à proximité fait ainsi perdre des points). Par ailleurs, la garde à domicile est très peu développée, car il n’est absolument pas naturel pour une famille japonaise de laisser un étranger entrer dans son domicile en l’absence de ses résidents habituels. De plus en plus de familles se tournent vers des structures privées, souvent deux fois plus chères et de moindre qualité que les structures publiques. Mais même dans ces centres privés, la demande excède l’offre. Shinzo Abe, le Premier ministre japonais, a promis de développer l’offre de garde, dans un pays qui consacre 70 % de la dépense publique au plus de 65 ans, contre seulement 4 % pour les enfants et les familles.
Source : quotidien The International Herald Tribune, 28/02/13

Ecole - Japon - Scolarisation des enfants de 3 à 5 ans
Un programme visant à rendre gratuit l’accueil des enfants 3 à 5 ans (qu’il s’agisse d’écoles maternelles, de centres d’accueil ou de « komodo-en », sorte d’hybride entre écoles maternelles et centres d’accueil) est en cours de discussion au Japon. Ce programme s’inscrirait dans un plan plus large visant à endiguer la baisse de la natalité que connaît le pays. Le projet de loi devrait être présenté à l’été, et le nouveau système mis en place en 2014. Le ministère de l’Éducation estime le coût annuel de gratuité de l’accueil des 3-5 ans à plus de 6 milliards d’euros (790 milliards de yens).
Source : site d’informations Daily Yomuiri Online, 19/02/13.
http://www.yomiuri.co.jp/dy/national/T130218003795.htm

Famille - Pays-Bas - Définition de la famille
Le ministère de la Justice des Pays-Bas lance une réflexion sur la famille et « son périmètre ». Après avoir ouvert le mariage aux homosexuels dès 2001, le pays va examiner la possibilité de reconnaître comme parent d’un enfant trois personnes, voire plus. S’ouvre ainsi le débat sur le statut du beauparent et sur celui du donneur de sperme, qui souhaiterait s’impliquer dans la vie de l’enfant.
Source : site d’informations Lapresse.ca, 06/12/13
http://www.lapresse.ca/international/europe/201302/06/01-4618970-homosexualite-auxpays- bas-proteger-les-familles-roses.php

Famille - Danemark - présomption de parentalité
Au Danemark, un projet de loi est actuellement à l’étude afin de mettre en place une « présomption de parentalité » au sein des couples d’homosexuelles. En l’état actuel, la législation exige que si une femme est inséminée artificiellement par un donneur anonyme, sa partenaire doit adopter l’enfant pour être reconnue comme le second parent. Si l’insémination recourt à un donneur de sperme connu, la partenaire de la mère se voit imposer un délai de deux ans et demi avant de pouvoir engager une démarche d’adoption. Pour la ministre de l’Intégration, « les lois actuelles sont bureaucratiques et inutiles ». En pratique, un couple lesbien se verrait accorder automatiquement l’autorité parentale conjointe sur l’enfant conçu par PMA avec recours à un tiers anonyme. Dans les cas où le sperme d’un donneur connu est utilisé, les droits parentaux pourraient être négociés entre les parties concernées avant la naissance de l’enfant.
Source : quotidien The Copenhagen Post, 12/02/13
http://cphpost.dk/news/national/new-law-give-lesbian-couples-equal-parental-rights

Protection de l’enfance - Inde - Santé et scolarisation des enfants
En Inde, les marges de progrès paraissent importantes dans le champ de la protection de l’enfance. Un certain nombre d’indicateurs révèlent en effet une situation préoccupante, du point de vue de la malnutrition, la santé, et l’éducation des enfants. Ainsi, chaque année, des millions de nouveau-nés risquent de mourir. Près de 44 % des enfants souffrent d’insuffisance pondérale et près de 48 % prennent du retard dans leur développement. Plus de la moitié des enfants ne sont pas scolarisés, ou quittent l’école à partir de la 8ème classe (niveau 6ème en France). Bien que le gouvernement indien ait pris de nombreuses mesures législatives pour enrayer cette situation, notamment au travers du 12ème plan quinquennal lié à la protection de l’enfance (2013-2018), les ressources publiques allouées à ce secteur paraissent toutefois très modestes, celles-ci ayant même diminué de 18 % entre 2012 et 2013. Alors que près d’un enfant sur 9 dans le monde vit en Inde (soit près de 430 millions d’enfants âgés de 0 à 18 ans, 160 millions âgés de 0 à 6 ans), la protection de l’enfance représente moins de 7 % de la dépense publique.
Source : quotidien Hindustan Times, 21/02/13
http://www.hindustantimes.com/editorial-views-on/Edits/The-kids-aren-t-really-allright/Article1-1015371.aspx

Santé - Brésil - Visites médicales
Onze millions d’étudiants brésiliens d’écoles publiques passeront une visite médicale à partir de mars. L’examen de santé sera réalisé par des médecins généralistes, des infirmières mais également des dentistes. Les professionnels de la santé se répartiront dans 50 000 écoles environ. Pour la Présidente du Brésil, Dilma Roussef, il est indispensable de détecter le plus en amont possible les problèmes de santé car ils peuvent nuire à la réussite scolaire. Elle souhaite notamment s’attaquer à l’obésité qui touche environ un cinquième des enfants brésiliens.
Source : site d’informations Agencia Brasil, 23/01/13
http://agenciabrasil.ebc.com.br/noticia/2012-01-23/alunos-de-escolas-publicas-seraoexaminados-por-equipes-de-saude-partir-de-marco

Santé - Israël - Lutte contre l'obésité
En Israël, les ministères de l’Agriculture et de la Santé ont conjointement lancé un programme expérimental pour encourager les enfants à manger davantage de fruits et légumes frais. Des fruits et légumes seront distribués gratuitement dans les écoles deux fois par semaine aux 5 000 enfants des classes élémentaires de deux villes pilotes, sous supervision des professeurs. L’idée est d’améliorer la santé des futures générations et de lutter contre le développement de l’obésité en partie attribuée à la trop forte proportion d’aliments préparés et au manque de fruits et légumes dans l’alimentation quotidienne. Et ce d’autant que l’augmentation des prix des fruits et légumes frais a limité leur consommation parmi les couches populaires (la population située dans le plus haut décile en terme de revenus consomme en effet en moyenne par personne 81 NIS /mois en légumes et 69 NIS/mois de fruits contre 55 NIS /mois de légumes et 41 NIS / mois de fruits pour le pour plus bas décile). Le projet est inspiré d’un programme européen mis en oeuvre dans 54 000 écoles et 24 pays depuis 2009.
Source : quotidien Jerusalem post, 20/02/13
http://www.jpost.com/LandedPages/PrintArticle.aspx?id=303861#

Education - Grande-Bretagne - Informatique et TICE
Le ministre britannique de l’Éducation, Michael Gove, a fixé un objectif ambitieux : que tous les enfants apprennent les principes de base de l’utilisation des ordinateurs et qu’ils soient capables de créer des sites web à l’âge de 11 ans. Cet objectif risque de se heurter à la réalité du fossé numérique. Une étude réalisée par le cabinet C3 Education dans 600 écoles publiques d’Angleterre montre que seules 22 % des écoles secondaires et 28 % des écoles primaires disposent du Wi-Fi dans toutes les classes. Entre 39 et 50 % des écoles n’ont même pas de connexion Wi-Fi. On estime le coût d’installation du Wi-Fi à 15 000 £ pour une école primaire de 500 enfants. Mais les prix peuvent monter jusqu’à 50 000 £ pour un bâtiment plus grand.
Source : site d’informations BBC, 19/02/13
www.bbc.co.uk/news/education-21476385

Education - Belgique - Evaluation des pédagogies actives
En Belgique, alors que les élèves des écoles proposant de la « pédagogie active » (type Freinet, Montessori ou Steiner) montrent de meilleures aptitudes durant les premières années d’apprentissage que ceux de l’enseignement traditionnel, la tendance s’inverserait au sortir de l’école primaire, non seulement en mathématiques mais aussi en lecture et orthographe. Telle est la conclusion à laquelle arrive une étude menée par l’Université catholique de Louvain qui porte sur un échantillon de 6 000 élèves répartis dans 190 écoles primaires. En outre, les enfants qui suivent un enseignement construit sur le modèle « actif » ne montreraient pas un enthousiasme plus grand vis-à-vis de leurs études.
Source : quotidien Le Soir, 20/02/13
http://www.lesoir.be/194252/article/actualite/belgique/2013-02-20/freinetf%C3%A2ch%C3%A9-avec-maths

Education - Suisse - L'enseignement ménager pour tous
À Zurich en Suisse, depuis la fin des années 1970, garçons et filles doivent suivre avant leur bac « un enseignement ménager » de trois semaines, avec au programme cuisine, gestion de budget et nettoyage domestique. En effet, initialement réservés aux filles, ces cours ont été supprimés dans le reste de la Suisse dans une optique d’égalité des sexes. Mais à Zurich l’enseignement ménager n’est pas pour autant disparu puisqu’il fut décidé, avec le soutien de la population, de l’étendre aux garçons. Une tradition à laquelle les Zurichois n’aimeraient rien changer. Un référendum vient d’être lancé contre le projet du gouvernement d’inscrire ce camp au programme des élèves de 13 ans (contre 17 ans actuellement), un âge jugé trop précoce par certains.
Source : quotidien Le Temps, 23/02/13

Ecole - Argentine - Scolarisation des enfants de 4 et 5 ans
Le ministre de l’Éducation argentin vient de présenter le « Plan National d’Éducation Obligatoire et de Formation Décente » pour la période 2012-2016. À travers ce plan, le ministre fixe les grands objectifs de la politique éducative argentine. Il prévoit notamment d’intégrer dans le système éducatif dès l’année prochaine 25 000 enfants de 5 ans non scolarisés actuellement. Il envisage qu’à l’horizon 2016 les structures d’accueil de la petite enfance se soient développées dans les régions les plus vulnérables. De plus, l’école devient obligatoire à partir de 4 ans, ce qui implique d’intégrer 140 000 enfants dans le système éducatif. Pour cela, le ministre projette de construire 3 000 salles de classe supplémentaires. Enfin, il prévoit d’augmenter le nombre de journées par an à l’école primaire en le faisant passer de 180 à 190.
Source : quotidien Clarín, 06/02/13
http://www.clarin.com/sociedad/Prometen-duplicar-escuelas-jornadaextendida_0_860913947.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum