Vers la fin des redoublements à l'école ?

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par C'est pas faux le Ven 15 Mar 2013 - 17:58

Un amendement surprise a été voté jeudi soir par les députés en marge de l'examen de la loi de Vincent Peillon sur l'école. Le redoublement doit devenir exceptionnel. Au départ, le ministre de l'Education était plus mesuré, il souhaitait réduire progressivement le nombre de redoublements. Mais les députés ont décidé d'aller plus loin.

"Depuis une dizaine d'années, des progrès ont été faits et il ne faut pas avoir un faux débat. Le redoublement peut être utile dans un certain nombre de cas mais l'objectif est de continuer à les diminuer dans un point de vue pédagogique". Telle est le commentaire du ministère de l'Education sur l'amendement voté jeudi soir dans le cadre du projet de loi sur la refondation de l'école.

A partir de l'année prochaine, les redoublements devront être exceptionnels, selon les députés qui ont fait voter cet amendement. La France a le taux de redoublement le plus fort du monde. Aujourd'hui près de 18% des élèves de primaire ont redoublé une fois en France et le redoublement concerne un collégien sur quatre contre 0,5% en Finlande. Selon les différentes enquêtes Pisa, les pays qui ont de bons résultats scolaires sont ceux qui ont réduit le taux de redoublement.

En parallèle, la mise en place de cycles

Autre problème majeur : le coût des redoublements. Soit deux milliards d'euros par an, avec des effets qui sont loin d'être probants. Ils engendrent même pour certains élèves plus de difficultés. Le ministre Vincent Peillon a émis un avis favorable à cet amendement, les pratiques vont donc devoir changer dans les établissements dès l'année prochaine.

En parallèle, ce projet de loi prévoit de revoir les cycles d'apprentissages. Les élèves devront avoir acquis des connaissances et des compétences à la fin de chaque cycle et non à la fin de chaque année. Il y aura notamment un cycle continu entre le CM2 et la 6ème. Pour les députés, le redoublement de la classe de CM2 perd donc tout son sens s'il intervient au milieu d'un cycle.

Cet amendement est une victoire pour Jean-Jacques Hazan, le président de la FCPE

http://www.franceinfo.fr/education-jeunesse/vers-la-fin-des-redoublements-920987-2013-03-15


C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Mestelle51 le Ven 15 Mar 2013 - 18:12

D'après mon expérience, mois d'un redoublement sur dix sert à quelque chose au collège. La grande majorité du temps, les élèves sont démotivés et n'en profitent pas du tout, voir se démobilisent complètement.

Il y a aussi des cas d'injustices vécus, avec des élèves sérieux mais faibles ayant 8 de moyenne, que le conseil de classe fait redoubler, alors que des élèves perturbateurs ayant moins de 5 passaient en classe supérieure, pour s'en débarrasser. Difficile d'expliquer ces décisions aux élèves ou aux parents.

La meilleure solution à mon sens, serait de donner un droit de véto sur le redoublement aux parents. C'est de la vie de leurs enfants qu'il s'agit après tout, et je n'ai jamais vu un redoublement non accepté bien se dérouler par la suite.

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Patissot le Ven 15 Mar 2013 - 18:15

affraid

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par philann le Ven 15 Mar 2013 - 18:20

Si fin du redoublement puis...rien. C'est une nouvelle catastrophique qui n'aidera pas les élèves qui ont besoin d'un peu plus de temps que les autres...

Si en revanche les 2 milliards économisés peuvent servir à un vrai suivi individualisé des élèves en difficulté: très petites classes, un suivi personnel quotidien, par une heure par ci par là histoire de dire que l'on fait quelque chose. Dans ce cas seulement pourquoi pas.

Spoiler:
seulement nous n'allons avoir que l'arrêt des redoublements, plus d'enfants encore qui arrivent au collège sans savoir lire et qui vont continuer à attendre la fin du supplice Neutral

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par neomath le Ven 15 Mar 2013 - 18:43

Aujourd'hui près de 18% des élèves de primaire ont redoublé une fois en France et le redoublement concerne un collégien sur quatre
Ces chiffres sont du pur pipeau. Il est très facile de s'en convaincre : tous ceux qui sont en collège, regardez les dates de naissances de vos élèves. Perso l'an dernier dans ma troisième de la mort je n'en avait que deux sur trente qui n'étaient pas pile à l'âge "normal".

Autre problème majeur : le coût des redoublements. Soit deux milliards d'euros par an
Pipeau au carré. Pour obtenir ce chiffre mirobolant et mystérieusement rond il faut :
1) Partir d'un taux de redoublement lui même pipeau.
2) Faire l'hypothèse, parfaitement délirante, que 100% des élèves à qui on a évité un redoublement finissent leurs études un an plus tôt. Alors que tout un chacun peut observer autour de lui les élèves en échec s'obstiner année après année à entasser des années d'études inutiles, en fac ou ailleurs, faute de place sur le marché du travail.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Aevin le Ven 15 Mar 2013 - 19:03

@neomath a écrit:
1) Partir d'un taux de redoublement lui même pipeau.
Vous pourriez m'expliquer cela ?

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!

Aevin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Paratge le Sam 16 Mar 2013 - 11:11

Il n'y a pas de corrélation entre échec scolaire et redoublement dans un pays. Les experts auto-proclamés racontent n'importe quoi !

http://pedrocordoba.blog.lemonde.fr/2012/11/12/non-disputemus-sed-calculemus/

« Pour les uns l’échec scolaire était cause des redoublements, pour les autres les redoublements étaient cause d’échec scolaire. Nos petits calculs nous invitent à voir les choses autrement. Mais comment est-il possible qu’il n’y ait aucun lien entre les scores des différents pays de l’OCDE et les taux de redoublement ? C’est cela qui, en vérité, est très étonnant et c’est sur cela que les experts auraient dû réfléchir s’ils avaient un peu de cervelle. L’idée d’une corrélation entre les deux séries semblait aller de soi, elle s’imposait comme une évidence. Or cette corrélation n’existe pas. Conclusion : il faut tout reprendre à zéro. C’est d’abord à l’intérieur de chaque pays qu’il convient d’étudier les corrélations et les relations de causalité éventuelles entre différents phénomènes. Les comparaisons internationales nous égarent quand on prétend en tirer des enseignements à valeur universelle. Mais du coup c’est l’entreprise PISA elle-même qui apparaît comme une immense esbroufe. Surtout quand ses experts franchissent le pas qui mène de l’erreur à la faute et de la simple incompétence à des formes, plus ou moins suaves, de manipulation. »


Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Paratge le Sam 16 Mar 2013 - 11:12

Bientôt la FCPE va pleurer en disant que la bac fait partie des Droits de l'Homme...

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Poups le Sam 16 Mar 2013 - 11:18

@Mestelle51 a écrit:D'après mon expérience, mois d'un redoublement sur dix sert à quelque chose au collège. La grande majorité du temps, les élèves sont démotivés et n'en profitent pas du tout, voir se démobilisent complètement.Il y a aussi des cas d'injustices vécus, avec des élèves sérieux mais faibles ayant 8 de moyenne, que le conseil de classe fait redoubler, alors que des élèves perturbateurs ayant moins de 5 passaient en classe supérieure, pour s'en débarrasser. Difficile d'expliquer ces décisions aux élèves ou aux parents.

La meilleure solution à mon sens, serait de donner un droit de véto sur le redoublement aux parents. C'est de la vie de leurs enfants qu'il s'agit après tout, et je n'ai jamais vu un redoublement non accepté bien se dérouler par la suite.

+1. Et je le vis.....( 14 redoublants + élèves perturbateurs dont un a été viré , un autre a déménagé.... +élèves faibles....) ,9 élèves qui ont un niveau à peu près correct sur 29.
Et cela fait des classes imbuvables....


Dernière édition par LadyC le Sam 16 Mar 2013 - 11:56, édité 2 fois (Raison : balises)

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Elle aime le Sam 16 Mar 2013 - 11:20

@Paratge a écrit:Bientôt la FCPE va pleurer en disant que la bac fait partie des Droits de l'Homme...
Le bac n'est-il pas déjà considéré comme un dû ?

Elle aime
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par gelsomina31 le Sam 16 Mar 2013 - 11:25

@Mestelle51 a écrit:D'après mon expérience, mois d'un redoublement sur dix sert à quelque chose au collège. La grande majorité du temps, les élèves sont démotivés et n'en profitent pas du tout, voir se démobilisent complètement.[/b]Il y a aussi des cas d'injustices vécus, avec des élèves sérieux mais faibles ayant 8 de moyenne, que le conseil de classe fait redoubler, alors que des élèves perturbateurs ayant moins de 5 passaient en classe supérieure, pour s'en débarrasser. Difficile d'expliquer ces décisions aux élèves ou aux parents.

La meilleure solution à mon sens, serait de donner un droit de véto sur le redoublement aux parents. C'est de la vie de leurs enfants qu'il s'agit après tout, et je n'ai jamais vu un redoublement non accepté bien se dérouler par la suite.

Pas d'accord.
Le véto, les parents l'ont en élémentaire et c'est comme ça que l'an dernier, je me suis retrouvée avec un élève de CM2 sachant à peine déchiffrer et faire des gribouillis qui prétendait entrer en 6e. Il aurait du redoubler son CP ou son CE1 mais comme les parents ne voulaient pas lui faire de la peine, ils se sont opposés à toutes les propositions de redoublement... Ce n'est qu'en CM2 que nous sommes parvenus à convaincre que vraiment il ne pouvait pas passer en 6e comme ça. S'il avait redoublé plus tôt, je pense qu'il s'en serait mieux sorti. Là, je crains qu'il entre en 6e, en sachant mieux lire et mieux écrire mais de là à avoir le niveau. Même en faisant deux CM2, c'est dur de rattraper un tel retard... furieux

Et honnêtement, je ne pense pas que les parents, du fait de leurs liens affectifs soient compétents pour décider du passage ou du redoublement de leur enfant.
Je pense qu'il est normal qu'ils puissent contester un passage ou un redoublement mais ce doit être l'équipe pédagogique ou une autre instance pédagogique plus neutre qui devrait avoir le dernier mot.


Dernière édition par gelsomina31 le Sam 16 Mar 2013 - 11:28, édité 1 fois

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Celadon le Sam 16 Mar 2013 - 11:27

Ciara a écrit:
@Paratge a écrit:Bientôt la FCPE va pleurer en disant que la bac fait partie des Droits de l'Homme...
Le bac n'est-il pas déjà considéré comme un dû ?
Le chômage aussi.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par C'est pas faux le Sam 16 Mar 2013 - 11:30

Dans mon école, il y a bon an mal an 5 CP à qui il en faut deux pour entrer dans la lecture.
Les en empêcher relève soit de l'irresponsabilité, soit de l'idée qu'il n'y a pas besoin de savoir lire pour être vigile à Carrouf.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Palombella Rossa le Sam 16 Mar 2013 - 11:42

Dire que c'est le redoublement qui crée l'échec scolaire, c'est raisonner comme un tambour.
C'est la fracture qui empêche l'athlète de courir, pas le plâtre ou l'orthèse.
Interdire le redoublement, c'est comme refuser de plâtrer...

Je crois qu'il va nous falloir devenir cyniques : notre système éducatif n'était pas encore tombé assez bas. Il faudra que le niveau s'effondre encore davantage et que le pays se retrouve avec la cuillère de bois chez Pisa et autres classements internationaux pour que les Olympiens qui nous gouvernent commencent enfin à s'affoler.
En attendant, on creuse...

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par falblabla le Sam 16 Mar 2013 - 11:48

@gelsomina31 a écrit:
@Mestelle51 a écrit:D'après mon expérience, mois d'un redoublement sur dix sert à quelque chose au collège. La grande majorité du temps, les élèves sont démotivés et n'en profitent pas du tout, voir se démobilisent complètement.[/b]Il y a aussi des cas d'injustices vécus, avec des élèves sérieux mais faibles ayant 8 de moyenne, que le conseil de classe fait redoubler, alors que des élèves perturbateurs ayant moins de 5 passaient en classe supérieure, pour s'en débarrasser. Difficile d'expliquer ces décisions aux élèves ou aux parents.

La meilleure solution à mon sens, serait de donner un droit de véto sur le redoublement aux parents. C'est de la vie de leurs enfants qu'il s'agit après tout, et je n'ai jamais vu un redoublement non accepté bien se dérouler par la suite.

Pas d'accord.
Le véto, les parents l'ont en élémentaire et c'est comme ça que l'an dernier, je me suis retrouvée avec un élève de CM2 sachant à peine déchiffrer et faire des gribouillis qui prétendait entrer en 6e. Il aurait du redoubler son CP ou son CE1 mais comme les parents ne voulaient pas lui faire de la peine, ils se sont opposés à toutes les propositions de redoublement... Ce n'est qu'en CM2 que nous sommes parvenus à convaincre que vraiment il ne pouvait pas passer en 6e comme ça. S'il avait redoublé plus tôt, je pense qu'il s'en serait mieux sorti. Là, je crains qu'il entre en 6e, en sachant mieux lire et mieux écrire mais de là à avoir le niveau. Même en faisant deux CM2, c'est dur de rattraper un tel retard... furieux

Et honnêtement, je ne pense pas que les parents, du fait de leurs liens affectifs soient compétents pour décider du passage ou du redoublement de leur enfant.
Je pense qu'il est normal qu'ils puissent contester un passage ou un redoublement mais ce doit être l'équipe pédagogique ou une autre instance pédagogique plus neutre qui devrait avoir le dernier mot.

Théoriquement (je dis bien théoriquement parce qu'on en manque) le psy scolaire aurait du faire passer le DSM à l'élève en difficulté et recevoir les parents pour leur expliquer objectivement les difficultés et les réussites. C'est avec les RESEAU et leur travail qu'on pouvait aider les élèves et juger d'une nécessité de redoublement ou non.
Alors effectivement on se retouve avec des élèves qui sont passés entre les mailles du filet et des parents qui imaginent que leurs enfants feront de longues études. On se demande pourquoi il y a tant de "décrocheurs"par la suite...

Tout ça pour dire qu'à mon avis, encore une fois, l'intérêt financier passe avant l'intérêt de l'élève, parce que je suis persuadée que si on prenait du temps pour chaque élève en difficulté (du temps, c'est à dire des personnes qui ont du temps pour) on n' aurait plus à se poser la question de la légitimité d'un redoublement.

falblabla
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Celadon le Sam 16 Mar 2013 - 11:49

@Palombella Rossa a écrit:
Dire que c'est le redoublement qui crée l'échec scolaire, c'est raisonner comme un tambour.
C'est la fracture qui empêche l'athlète de courir, pas le plâtre ou l'orthèse.
Interdire le redoublement, c'est comme refuser de plâtrer...

Je crois qu'il va nous falloir devenir cyniques : notre système éducatif n'était pas encore tombé assez bas. Il faudra que le niveau s'effondre encore davantage et que le pays se retrouve avec la cuillère de bois chez Pisa et autres classements internationaux pour que les Olympiens qui nous gouvernent commencent enfin à s'affoler.
En attendant, on creuse...
Je te trouve optimiste.
Ils ne s'affoleront jamais.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par falblabla le Sam 16 Mar 2013 - 11:51

@Palombella Rossa a écrit:
Dire que c'est le redoublement qui crée l'échec scolaire, c'est raisonner comme un tambour.
C'est la fracture qui empêche l'athlète de courir, pas le plâtre ou l'orthèse.
Interdire le redoublement, c'est comme refuser de plâtrer...

Je crois qu'il va nous falloir devenir cyniques : notre système éducatif n'était pas encore tombé assez bas. Il faudra que le niveau s'effondre encore davantage et que le pays se retrouve avec la cuillère de bois chez Pisa et autres classements internationaux pour que les Olympiens qui nous gouvernent commencent enfin à s'affoler.
En attendant, on creuse...

Ces olympiens resteront de marbre : plus il y aura de demandeurs d'emploi, plus ces demandeurs seront prêts à accepter des salaires bas.

falblabla
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Mestelle51 le Sam 16 Mar 2013 - 11:55

@gelsomina31 a écrit:
@Mestelle51 a écrit:D'après mon expérience, mois d'un redoublement sur dix sert à quelque chose au collège. La grande majorité du temps, les élèves sont démotivés et n'en profitent pas du tout, voir se démobilisent complètement.[/b]Il y a aussi des cas d'injustices vécus, avec des élèves sérieux mais faibles ayant 8 de moyenne, que le conseil de classe fait redoubler, alors que des élèves perturbateurs ayant moins de 5 passaient en classe supérieure, pour s'en débarrasser. Difficile d'expliquer ces décisions aux élèves ou aux parents.

La meilleure solution à mon sens, serait de donner un droit de véto sur le redoublement aux parents. C'est de la vie de leurs enfants qu'il s'agit après tout, et je n'ai jamais vu un redoublement non accepté bien se dérouler par la suite.

Pas d'accord.
Le véto, les parents l'ont en élémentaire et c'est comme ça que l'an dernier, je me suis retrouvée avec un élève de CM2 sachant à peine déchiffrer et faire des gribouillis qui prétendait entrer en 6e. Il aurait du redoubler son CP ou son CE1 mais comme les parents ne voulaient pas lui faire de la peine, ils se sont opposés à toutes les propositions de redoublement... Ce n'est qu'en CM2 que nous sommes parvenus à convaincre que vraiment il ne pouvait pas passer en 6e comme ça. S'il avait redoublé plus tôt, je pense qu'il s'en serait mieux sorti. Là, je crains qu'il entre en 6e, en sachant mieux lire et mieux écrire mais de là à avoir le niveau. Même en faisant deux CM2, c'est dur de rattraper un tel retard... furieux

Et honnêtement, je ne pense pas que les parents, du fait de leurs liens affectifs soient compétents pour décider du passage ou du redoublement de leur enfant.
Je pense qu'il est normal qu'ils puissent contester un passage ou un redoublement mais ce doit être l'équipe pédagogique ou une autre instance pédagogique plus neutre qui devrait avoir le dernier mot.

Moi je constate simplement la même chose que Poups au collège. Ne pas laisser passer un enfant en 6ème si il ne sait ni lire ni écrire convenablement me parait indispensable. Mais la question est, comment a il pu passer cinq années en école élémentaire sans qu'il n'ait pu acquérir ces bases? Il y a un très gros problème là. Et je ne vois pas en quoi une 6ème année va lui permettre d'acquérir ce qu'il aurait du acquérir en CP la première année. D'où l'inutilité d'un redoublement. On ne peut pas le laisser passer en 6ème avec un tel niveau, mais le garder un an de plus en élémentaire ne lui apportera rien de plus.

Au collège, j'ai beaucoup d'exemples de redoublements complètement inutiles, avec des élèves qui font exactement la même année que la précédente ou même pire. A ces élèves, qui malheureusement ne pourront jamais faire de longues études, qui n'en n'ont ni le niveau, ni la motivation, on leur fait perdre une année de leur vie à les maintenir dans le système scolaire inutilement alors que plus vite ils pourront se professionnaliser, mieux ils se porteront. J'ai vu tellement d'exemples de ce genre que maintenant, sauf exception, je m'oppose toujours aux redoublements.

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par doublecasquette le Sam 16 Mar 2013 - 11:56

@C'est pas faux a écrit:Dans mon école, il y a bon an mal an 5 CP à qui il en faut deux pour entrer dans la lecture.
Les en empêcher relève soit de l'irresponsabilité, soit de l'idée qu'il n'y a pas besoin de savoir lire pour être vigile à Carrouf.

Sur combien d'élèves de CP en tout ? Est-ce que c'est en plus de procédures de maintien en GS ou à la place de celles-ci ?

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par paul31 le Sam 16 Mar 2013 - 11:57

Ma soeur a redoublé en primaire, que du positif !

Elle a finalement eu le bac avec 16,75 de moyenne !

Je trouve cette interdiction absurde !

Les taux de réussite vont chuter !

_________________
2012-2013 : deux sixièmes, 1 quatrième,1 troisième en français et une cinquième en latin. cafe
2011-2012 deux quatrièmes , une troisième DP6H et une cinquième
2010-2011 : une cinquième et deux sixièmes
2009-2010 : deux sixièmes et une quatrième.

petitdrapeau
chat chat chat chat chat

paul31
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par gelsomina31 le Sam 16 Mar 2013 - 12:04

Quatre choses ont créé la situation que j'ai évoquée :

- les parents ont le dernier mot au primaire pour faire passer ou pas les élèves dans le niveau supérieur. En théorie, l'équipe peut faire appel mais, même en perdant ce temps, les parents ont le dernier mot.

- la politique des cycles : devant la résistance des parents et de l'enfant face au redoublement, les collègues (et j'aurais fait pareil, hélas) se sont dit qu'il récupèrerait dans le niveau supérieur ce qui n'a pas pu être fait dans le niveau inférieur...

- la lassitude des enseignants face à un élève pourri gâté, des parents qui savent mieux que les enseignants et une hiérarchie qui sanctionne les collègues qui osent s'opposer au bon vouloir des familles plutôt que de soutenir ses subordonnés qui sont sur le terrain et travaillent de leur mieux

- la rapide et inéluctable disparition des RASED dans les écoles les moins au fond du trou (c'était dans une école de centre ville, avec des familles plutôt bourgeoises et des élèves pourris gâtés mais un minimum éduqués).


Dernière édition par gelsomina31 le Sam 16 Mar 2013 - 14:59, édité 1 fois

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Poups le Sam 16 Mar 2013 - 12:04

@Mestelle51 a écrit:
@gelsomina31 a écrit:
@Mestelle51 a écrit:D'après mon expérience, mois d'un redoublement sur dix sert à quelque chose au collège. La grande majorité du temps, les élèves sont démotivés et n'en profitent pas du tout, voir se démobilisent complètement.[/b]Il y a aussi des cas d'injustices vécus, avec des élèves sérieux mais faibles ayant 8 de moyenne, que le conseil de classe fait redoubler, alors que des élèves perturbateurs ayant moins de 5 passaient en classe supérieure, pour s'en débarrasser. Difficile d'expliquer ces décisions aux élèves ou aux parents.

La meilleure solution à mon sens, serait de donner un droit de véto sur le redoublement aux parents. C'est de la vie de leurs enfants qu'il s'agit après tout, et je n'ai jamais vu un redoublement non accepté bien se dérouler par la suite.

Pas d'accord.
Le véto, les parents l'ont en élémentaire et c'est comme ça que l'an dernier, je me suis retrouvée avec un élève de CM2 sachant à peine déchiffrer et faire des gribouillis qui prétendait entrer en 6e. Il aurait du redoubler son CP ou son CE1 mais comme les parents ne voulaient pas lui faire de la peine, ils se sont opposés à toutes les propositions de redoublement... Ce n'est qu'en CM2 que nous sommes parvenus à convaincre que vraiment il ne pouvait pas passer en 6e comme ça. S'il avait redoublé plus tôt, je pense qu'il s'en serait mieux sorti. Là, je crains qu'il entre en 6e, en sachant mieux lire et mieux écrire mais de là à avoir le niveau. Même en faisant deux CM2, c'est dur de rattraper un tel retard... furieux

Et honnêtement, je ne pense pas que les parents, du fait de leurs liens affectifs soient compétents pour décider du passage ou du redoublement de leur enfant.
Je pense qu'il est normal qu'ils puissent contester un passage ou un redoublement mais ce doit être l'équipe pédagogique ou une autre instance pédagogique plus neutre qui devrait avoir le dernier mot.

Moi je constate simplement la même chose que Poups au collège. Ne pas laisser passer un enfant en 6ème si il ne sait ni lire ni écrire convenablement me parait indispensable. Mais la question est, comment a il pu passer cinq années en école élémentaire sans qu'il n'ait pu acquérir ces bases? Il y a un très gros problème là. Et je ne vois pas en quoi une 6ème année va lui permettre d'acquérir ce qu'il aurait du acquérir en CP la première année. D'où l'inutilité d'un redoublement. On ne peut pas le laisser passer en 6ème avec un tel niveau, mais le garder un an de plus en élémentaire ne lui apportera rien de plus.

Au collège, j'ai beaucoup d'exemples de redoublements complètement inutiles, avec des élèves qui font exactement la même année que la précédente ou même pire. A ces élèves, qui malheureusement ne pourront jamais faire de longues études, qui n'en n'ont ni le niveau, ni la motivation, on leur fait perdre une année de leur vie à les maintenir dans le système scolaire inutilement alors que plus vite ils pourront se professionnaliser, mieux ils se porteront. J'ai vu tellement d'exemples de ce genre que maintenant, sauf exception, je m'oppose toujours aux redoublements.

Je suis d'accord . Je suis, en ce qui me concerne , pour le redoublement au mérite... Je veux dire, par là, qu' il faut qu'il serve à l'élève....
Sur les 14 redoublants que j'ai , il n' a servi à rien....

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par gelsomina31 le Sam 16 Mar 2013 - 12:06

@paul31 a écrit:Ma soeur a redoublé en primaire, que du positif !

Elle a finalement eu le bac avec 16,75 de moyenne !

Je trouve cette interdiction absurde !

Les taux de réussite vont chuter !

Mon frère a redoublé sa 4e. Cela a aussi sauvé ses études. Cela lui a foutu un bon coup de pied au c*l et il a failli aller jusqu'en thèse de biologie animale. Il n'a pas été au bout pour des raisons personnelles qui n'ont rien à voir avec ses capacités intellectuelles.


Dernière édition par gelsomina31 le Sam 16 Mar 2013 - 15:00, édité 1 fois

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par gelsomina31 le Sam 16 Mar 2013 - 12:07

@Poups a écrit:(...)

Je suis d'accord . Je suis, en ce qui me concerne , pour le redoublement au mérite... Je veux dire, par là, qu' il faut qu'il serve à l'élève....
Sur les 14 redoublants que j'ai , il n' a servi à rien....

Nous sommes donc sur la même longueur d'onde! topela
Sauf que petit à petit, on nous retire les moyens (RASED POWER!!) en primaire pour que les redoublements servent à quelques chose.

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Mestelle51 le Sam 16 Mar 2013 - 12:09

@paul31 a écrit:Ma soeur a redoublé en primaire, que du positif !

Elle a finalement eu le bac avec 16,75 de moyenne !

Je trouve cette interdiction absurde !

Les taux de réussite vont chuter !

Justement, les études réalisées démontrent l'inutilité du redoublement sur le résultat scolaire. Les élèves redoublants réussissant même moins en moyenne que les élèves faibles ne redoublant pas.

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum