Vers la fin des redoublements à l'école ?

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par doublecasquette le Sam 16 Mar 2013, 13:05

@Mestelle51 a écrit:
@doublecasquette a écrit:Un texte qui avait été publié naguère au sujet de l'inutilité des redoublements :


Et les histoires de redoublements ratés beaucoup plus nombreuses?

Excusez-moi, en 35 ans de carrière, je n'ai pas fait redoubler grand-monde... Je dois bien avoir en stock une histoire de redoublement raté. Une petite Angélina, va-t-on dire, dont la famille s'est déchirée à plusieurs reprises, dont la mère qui avait la garde avait beaucoup de peine à devenir adulte dirons-nous, dont l'un des beaux-pères a bousillé l'enfance... Vous conviendrez avec moi que, dans ce cas, le fait que le redoublement n'ait pas permis un redressement de la situation scolaire de l'enfant n'est peut-être pas très significatif.

En revanche, j'ai trois ou quatre histoires de non-redoublements catastrophiques, si vous voulez...

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par C'est pas faux le Sam 16 Mar 2013, 13:09

@philann a écrit:
@iphigénie a écrit:Pour moi, il me semble que la seule façon pour l'école de créer de l'égalité c'est d'être exigeante: moins on travaille réellement à l'école, plus ceux dont les parents veillent les font travailler (ou se cultiver ) en dehors de l'école: les seuls à ne rien faire restent les malheureux. Je ne comprends pas qu'en trente ans on ne l'ait pas encore compris.
En enlevant le redoublement - ou les devoirs- il me paraît évident que l'on creuse les écarts.
Quant au coût du redoublement...J'aimerais bien qu'on évalue le coût des soutiens inutiles mis en place jusqu'à l'université: je pense que c'est effrayant.

Le redoublement donne le droit à un élève d'avoir une année où il flanche et le droit de se rattraper.
L'absence de redoublement c'est cataloguer l'élève à vie parmi ceux qui auront besoin d'être assistés" parce que quand même le malheureux, faut l'aider mais il n'arrive pas."

veneration topela
Moi, j'aurais aussi mis en gras le passage sur les devoirs. Je me répète, mais du point de vue de l'égalité sociale, leur interdiction est à mon avis une infâmie. Je sais que ça va à contre-courant de la rengaine habituelle, mais c'est mon avis.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par C'est pas faux le Sam 16 Mar 2013, 13:27

Tiens, je viens d'entendre sur I-Télé que c'est la fin de l'apprentissage à 14 ans, parce que "ça ne permettait pas d'atteindre le socle de compétences".
Pour un certain nombre d'enfants bien réels que je vois au quotidien, c'est une double mauvaise nouvelle : ils ne pourront plus redoubler pour se retrouver un peu plus au niveau de la classe où ils se trouvent, et ils ne pourront pas échapper avant longtemps à l'enfer que doit constituer pour eux le sentiment d'être largué en permanence et de devoir rester sage sur sa chaise, alors qu'ils ont plein de qualités non scolaires à exploiter.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par philann le Sam 16 Mar 2013, 13:29

MAis je partage ton avis!!! Le redoublement ne doit pas être la seule réponse aux difficultés. MAIS C'EST UNE EVIDENCE pour moi que leur interdiction ne relève que de l'aspect comptable et est politiquement et socialement une monstruosité!!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par neomath le Sam 16 Mar 2013, 13:51

@Aevin a écrit:
@neomath a écrit:
1) Partir d'un taux de redoublement lui même pipeau.
Vous pourriez m'expliquer cela ?
L'affirmation "un collégien sur quatre a déjà redoublé" est un mensonge pur et simple. Il suffit de regarder des listes d'élèves de collège pour s'en convaincre.
Partant, tout raisonnement basé sur ce mensonge est foutaise et billevesée.
J'ai été clair ?

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Ronin le Sam 16 Mar 2013, 13:54

Il serait à mon sens tellement plus bénéfique de supprimer les dispositifs bidons au collège et au lycée qui ne servent qu'à se donner bonne conscience et à mettre le paquet en terme de soutien et remédiation au cycle 2. C'est là le cœur du réacteur, c'est là qu'il ne faut pas laisser les gamins sur le bas côté, plus on attend, plus c'est difficile et douloureux et pour les gamins et pour les enseignants et coûteux pour le pays.

Je récupère des collégiens parfois tellement en difficulté depuis si longtemps que je ne peux rien faire et que la seule solution c'est de les réorienter en segpa voire en ulis. Même en petit groupe ou en individuel il y a un moment ou c'est trop tard. Même constat pour ma collègue orthophoniste. Quel gâchis...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Paddy le Sam 16 Mar 2013, 13:56

Là où je m'interroge, c'est de savoir ce qu'il va se passer en bout de course, c'est à dire en terminale avec le bac en ligne de mire.

Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Poups le Sam 16 Mar 2013, 13:56

@pop-corn a écrit:
@Kilmeny a écrit:D'après mon expérience, 3 redoublements sur 4 étaient efficaces.

Sans compter qu'avec le passage quasi-forcé en classe supérieure, les élèves ne verront plus l'utilité de travailler.
Quand je vois mes élèves, je pense que beaucoup ne voit déjà pas l'utilité de travailler...


+1 . Je suis du même avis que Kilmeny et Pop- Corn.

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Kilmeny le Sam 16 Mar 2013, 13:58

@Paddy a écrit:Là où je m'interroge, c'est de savoir ce qu'il va se passer en bout de course, c'est à dire en terminale avec le bac en ligne de mire.

Exactement ce que je disais plus haut :
- échec en masse au bac
- Bac tellement facile et ridicule qu'un élève de CP de 1990 aurait pu le réussir sans aucun problème.

Je suis extrêmement inquiète de cette évolution.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par C'est pas faux le Sam 16 Mar 2013, 14:04

@Ronin a écrit:Il serait à mon sens tellement plus bénéfique de supprimer les dispositifs bidons au collège et au lycée qui ne servent qu'à se donner bonne conscience et à mettre le paquet en terme de soutien et remédiation au cycle 2. C'est là le cœur du réacteur, c'est là qu'il ne faut pas laisser les gamins sur le bas côté, plus on attend, plus c'est difficile et douloureux et pour les gamins et pour les enseignants et coûteux pour le pays.

Je récupère des collégiens parfois tellement en difficulté depuis si longtemps que je ne peux rien faire et que la seule solution c'est de les réorienter en segpa voire en ulis. Même en petit groupe ou en individuel il y a un moment ou c'est trop tard. Même constat pour ma collègue orthophoniste. Quel gâchis...

Dans mon école, il y a un système très efficace : une jeune collègue moyen sup' (moyen supplémentaire) qui travaille essentiellement avec les CP sur la lecture. Cela permet de détripler (?) les élèves en trois groupes selon leur niveau.
Devinez ce qui va se passer ? Son poste est supprimé, au profit d'un poste à profil PDMQDC ("Plus de maîtres que de classes"), profilé pour que n'y accèdent que des bénis-oui-oui projectophiles et réuniophages.
En tous cas, alors que tout le monde est content d'elle, elle s'est retrouvée sur la sellette en réunion avec les coordonnateurs du réseau, et a bien compris qu'elle n'avait plus qu'a faire le mouvement, parce qu'elle n'a pas le profil désiré.
Il est toujours urgent de changer une équipe qui gagne à peu près.


Dernière édition par C'est pas faux le Sam 16 Mar 2013, 14:15, édité 1 fois

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Paratge le Sam 16 Mar 2013, 14:13

J'ai beaucoup de 2des qui ont des moyennes très faibles, voire 1 ou 2 sur 20, ce que nous n'avions pas il y a encore quelques années...

C'est le résultat du passage automatique sans conditions. Nous avons même un guignol qui a mis le feu au collège qui est arrivé avec 20/20 de note de vie scolaire ! Dans ces conditions pourquoi les Monchérimoncœur travailleraient-ils ?

Alors, on peut se payer de mots comme aiment tellement le faire les pédagos et appeler carrément ça la « promotion sociale » mais l'École devient de plus en plus un système délirant où ce sont les fous qui dirigent l'asile !

Et donc pour rester dans leur logique, le bac sera donné automatiquement en fin de terminale. Bien entendu, pédagos et gestionnaires de tout bord feront dans la gloriole avec leurs chiffres montrant une « démocratisation » sans précédent, avec des enseignants, enfin mis au pas, qui coucheront sur leur lieu de travail ! Very Happy

Pendant ce temps les enfants des oligarques du PS resteront à l'École alsacienne... affraid


Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Igniatius le Sam 16 Mar 2013, 14:16

Les pédagos à la courte vue ont donc gagné : ils doivent être heureux de participer à la destruction de l'école.

Encore une fois, ils n'ont pas compris qu'ils n'auront jamais les moyens de mettre en place des remédiations pour les élèves en difficulté : cela coûterait infiniment cher.
On préfèrera continuer à supprimer les exigences et les évaluations afin de laisser l'élève arriver jusqu'au bac, voire en L3, et les gamins défavorisés n'auront rien appris et retourneront dans leur milieu.
Mais ils pourront dire : "Mais nous réussissons très bien à former les meilleurs, regardez mes enfants, ils y arrivent très bien !"

Merci les Verts, le SGEN et l'UNSA...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Kilmeny le Sam 16 Mar 2013, 14:16

@Paratge a écrit:J'ai beaucoup de 2des qui ont des moyennes très faibles, voire 1 ou 2 sur 20, ce que nous n'avions pas il y a encore quelques années...

C'est le résultat du passage automatique sans conditions. Nous avons même un guignol qui a mis le feu au collège qui est arrivé avec 20/20 de note de vie scolaire ! Dans ces conditions pourquoi les Monchérimoncœur travailleraient-ils ?

Alors, on peut se payer de mots comme aiment tellement le faire les pédagos et appeler carrément ça la « promotion sociale » mais l'École devient de plus en plus un système délirant où ce sont les fous qui dirigent l'asile !

Et donc pour rester dans leur logique, le bac sera donné automatiquement en fin de terminale.


topela


_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Mestelle51 le Sam 16 Mar 2013, 14:20

@philann a écrit:
@Mestelle51 a écrit:
@doublecasquette a écrit:Un texte qui avait été publié naguère au sujet de l'inutilité des redoublements :


Et les histoires de redoublements ratés beaucoup plus nombreuses?

Qu'est-ce que c'est un redoublement raté?
C'est un redoublement où parents et instits ne sont pas sur la même longueur d'ondes? C'est un redoublement où l'on utilise deux fois la même méthode qui marche mal? Sommes-nous obligés d'avoir systématiquement un raisonnement fonctionnement binaire: pour ou contre le redoublement?

Le simple fait que parfois cela marche me semble être une raison suffisante pour laisser cette possibilité offerte, sans pour autant en faire un dogme. Cela n'empêche pas d'avoir à côté toute une panoplie d'autres possibilités.

Je pense qu'il convient en effet de poser une définition sur ce qu'est un redoublement raté car il me semble bien que nous n'avons pas la même. A mon sens, un redoublement raté est un redoublement qui ne permet pas à l'élève d'augmenter son niveau et de rattraper son retard scolaire. C'est l'écrasante majorité des redoublements que j'ai pu observé, et ces observations sont corroborées par différentes études académiques. Je considère ces redoublements comme ratés et non comme neutres parce qu'ils ont pour effet de faire perdre une année de vie aux élèves (une année de plus à attendre la fin de la scolarité comme une souffrance, une année de plus avant de s'insérer sur le marché professionnel, une année de plus à devoir cotiser pour une retraite).

Dans votre définition du redoublement raté, qu'est ce qui est considéré?

Je rappel que dans cet amendement, il n'est pas question d'interdire le redoublement, mais d'en faire une exception.


Dernière édition par Mestelle51 le Sam 16 Mar 2013, 14:21, édité 1 fois

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Cath le Sam 16 Mar 2013, 14:20

@Mestelle51 a écrit: A ces élèves, qui malheureusement ne pourront jamais faire de longues études, qui n'en n'ont ni le niveau, ni la motivation, on leur fait perdre une année de leur vie à les maintenir dans le système scolaire inutilement alors que plus vite ils pourront se professionnaliser, mieux ils se porteront..

Oui, enfin en LP, on a besoin de savoir lire et écrire aussi !
Je vous rappelle que tous les 3ème vont en bac pro, seuls les segpa, ou presque, vont en CAP.

Un petit coup d'oeil sur les programmes de français de bac pro éclaircirait les choses...

http://www.education.gouv.fr/cid23836/mene0829953a.html

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Paddy le Sam 16 Mar 2013, 14:22

Mettre 1 ou 2 en seconde c'est plus que très mal vu, je ne te donne même pas deux ans avant de rentrer dans le rang.
Entendu au conseil de mes secondes nullissimes par le pp qui faisait la synthèse du trimestre "Élèves médiocres, niveau très faible, bla bla bla..."
Bilan chiffré : pas une seule moyenne disciplinaire au-dessous de 12 ! Sauf mon 6,7 qu'on regardait d'un air suspect... Suspect
Ce qui me vaut ne convocation du PA pour en parler dans son bureau. yesyes

Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par C'est pas faux le Sam 16 Mar 2013, 14:22

Exception qui porte, d'après les débats à l'Assemblée, sur les élèves qui auraient été longtemps absents.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Gryphe le Sam 16 Mar 2013, 14:23

@doublecasquette a écrit:Eh, les syndicalistes du forum, ce n'est pas une idée qu'on pourrait relancer, ça ?
Il existe environ 10 à 15 % d'enfants dont la scolarité primaire peut être écourtée d'un an (particulièrement chez des enfants nés au premier trimestre de l'année civile, mais pas seulement). La possibilité de faire passer ces élèves de manière anticipée, en maternelle, c'est le plus facile, surtout si l'enfant est entré à deux ans, mais c'est aussi possible en élémentaire, au niveau du CE ou du CM de préférence (à moins que la GS ait été très structurante au niveau des apprentissages fondamentaux), permettrait d'alléger les budgets de manière conséquente. Une partie de la somme économisée pourrait être consacrée à accepter le redoublement d'enfants qui, de l'avis de tous les experts (enseignant de la classe, RASED, médecin, orthophoniste), ont besoin de plus de temps pour progresser.
doublecasquette, tu es géniale. veneration

Les passages en avance compenseront les redoublements et financièrement, on ne pourra plus dire que ça coûte cher. Et voilà.

Bon, faisons remonter... Very Happy

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Paratge le Sam 16 Mar 2013, 14:25

@Paddy a écrit:Mettre 1 ou 2 en seconde c'est plus que très mal vu, je ne te donne même pas deux ans avant de rentrer dans le rang.
Entendu au conseil de mes secondes nullissimes par le pp qui faisait la synthèse du trimestre "Élèves médiocres, niveau très faible, bla bla bla..."
Bilan chiffré : pas une seule moyenne disciplinaire au-dessous de 12 ! Sauf mon 6,7 qu'on regardait d'un air suspect... Suspect
Ce qui me vaut ne convocation du PA pour en parler dans son bureau. yesyes

Chez nous c'est en LV que les moyennes sont élevées bien que les élèves soient nuls !
C'est acheter la "paix sociale" en classe...

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Igniatius le Sam 16 Mar 2013, 14:27

@Paddy a écrit:Mettre 1 ou 2 en seconde c'est plus que très mal vu, je ne te donne même pas deux ans avant de rentrer dans le rang.
Entendu au conseil de mes secondes nullissimes par le pp qui faisait la synthèse du trimestre "Élèves médiocres, niveau très faible, bla bla bla..."
Bilan chiffré : pas une seule moyenne disciplinaire au-dessous de 12 !
Sauf mon 6,7 qu'on regardait d'un air suspect... Suspect
Ce qui me vaut ne convocation du PA pour en parler dans son bureau. yesyes

Ca c'est très vrai, et j'en suis rendu à m'adapter moi aussi, de manière presque inconsciente : mes TSTI ont ainsi presque 12 de moyenne au 2è trimestre, alors que je les trouve nullissimes et fainéants .

Je me contente d'exiger en contrôle le minimum des programmes, affligeants...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Paddy le Sam 16 Mar 2013, 14:31

[/quote]

Je considère ces redoublements comme ratés et non comme neutres parce qu'ils ont pour effet de faire perdre une année de vie aux élèves ([b]une année de plus à attendre la fin de la scolarité comme une souffrance, une année de plus avant de s'insérer sur le marché professionnel, une année de plus à devoir cotiser pour une retraite
).

Une souffrance ? Et pourquoi pas un calvaire tant qu'on y est ?
Ces élèves qui auraient du redoubler, pour insuffisance de niveau, et qui se retrouvent au lycée, ont, en majorité (histoire de ne pas généraliser) de hautes ambitions en termes d'études et veulent aller le plus loin possible, sans aucun effort ni aucune contrainte. Pourquoi quitter un système qui vous donne tout ? Faudrait franchement être bête. Comme je les comprends.

Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Mestelle51 le Sam 16 Mar 2013, 14:34

cath5660 a écrit:
@Mestelle51 a écrit: A ces élèves, qui malheureusement ne pourront jamais faire de longues études, qui n'en n'ont ni le niveau, ni la motivation, on leur fait perdre une année de leur vie à les maintenir dans le système scolaire inutilement alors que plus vite ils pourront se professionnaliser, mieux ils se porteront..

Oui, enfin en LP, on a besoin de savoir lire et écrire aussi !
Je vous rappelle que tous les 3ème vont en bac pro, seuls les segpa, ou presque, vont en CAP.

Un petit coup d'oeil sur les programmes de français de bac pro éclaircirait les choses...

http://www.education.gouv.fr/cid23836/mene0829953a.html

Il n'y a pas que des segpa qui vont en CAP, car c'est désormais le seul diplôme professionnalisant très rapidement à la sortie du collège.

Ensuite, le niveau dans les matières générales est beaucoup moins élevé en LP, et ces élèves qui ne s'y sentent pas du tout à l'aise ont enfin accès à des matières professionnelles concrètes qu'ils ont plus ou moins choisi.

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par doctor who le Sam 16 Mar 2013, 14:34

Y a-t-il une étude qui s'intéresse au taux d'échec des redoublements selon la classe de l'élève ?
Si oui, corrobore-t-elle le constat de Doublecasquette selon lequel les redoublements dans les petites classes de l'école élémentaire est efficace.

Auquel cas, l'interdiction du redoublement dans ces classes sous prétexte de l'inefficacité globale du redoublement serait une belle erreur, puisqu'on supprimerait indifféremment quelque chose qui ne marche pas trop mal et quelque chose qui ne marche pas.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par neomath le Sam 16 Mar 2013, 14:37

@Mestelle51 a écrit:une année de plus avant de s'insérer sur le marché professionnel, une année de plus à devoir cotiser pour une retraite

Avez vous ne serait ce que le début d'un commencement d'idée de ce que deviennent les élèves en échec scolaire une fois sortis de l'école ?
Vous croyez vraiment qu'ils "s'insèrent sur le marché professionnel" et "cotisent pour retraite" ? Mais sur quelle planète vivez vous ?

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Cath le Sam 16 Mar 2013, 14:38

@Mestelle51 a écrit:
cath5660 a écrit:
@Mestelle51 a écrit: A ces élèves, qui malheureusement ne pourront jamais faire de longues études, qui n'en n'ont ni le niveau, ni la motivation, on leur fait perdre une année de leur vie à les maintenir dans le système scolaire inutilement alors que plus vite ils pourront se professionnaliser, mieux ils se porteront..

Oui, enfin en LP, on a besoin de savoir lire et écrire aussi !
Je vous rappelle que tous les 3ème vont en bac pro, seuls les segpa, ou presque, vont en CAP.

Un petit coup d'oeil sur les programmes de français de bac pro éclaircirait les choses...

http://www.education.gouv.fr/cid23836/mene0829953a.html

Il n'y a pas que des segpa qui vont en CAP, car c'est désormais le seul diplôme professionnalisant très rapidement à la sortie du collège.

Ensuite, le niveau dans les matières générales est beaucoup moins élevé en LP, et ces élèves qui ne s'y sentent pas du tout à l'aise ont enfin accès à des matières professionnelles concrètes qu'ils ont plus ou moins choisi.


Après ton verdict sur les redoublements, celui sur le LP !
Décidément, tu as un avis surtout (et plus, comme disait Coluche).
Y a-t-il autre chose que tu puisse m'apprendre sur le LP, son accès, son niveau ?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Paratge le Sam 16 Mar 2013, 14:41

Et ces élèves ont un comportement infantile.
C'est souvent, même en 1re, une ambiance que j'ai connue avec certains Bac pro ou 3e techno, et je sais de quoi je parle ! Very Happy

Des élèves toujours en retard, qui n'en foutent pas une, qui ne rentrent pas en classe après la récré, qui discutent leur notes qui seraient faites bien sûr « à la tête du client », qui crient, qui se piquent leur trousse, etc. Very Happy
Des crétins procéduriers à qui tout serait dû !



Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum