Vers la fin des redoublements à l'école ?

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Paratge le Sam 16 Mar 2013 - 14:41

Et ces élèves ont un comportement infantile.
C'est souvent, même en 1re, une ambiance que j'ai connue avec certains Bac pro ou 3e techno, et je sais de quoi je parle ! Very Happy

Des élèves toujours en retard, qui n'en foutent pas une, qui ne rentrent pas en classe après la récré, qui discutent leur notes qui seraient faites bien sûr « à la tête du client », qui crient, qui se piquent leur trousse, etc. Very Happy
Des crétins procéduriers à qui tout serait dû !



Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Mestelle51 le Sam 16 Mar 2013 - 14:41

@neomath a écrit:
@Mestelle51 a écrit:une année de plus avant de s'insérer sur le marché professionnel, une année de plus à devoir cotiser pour une retraite

Avez vous ne serait ce que le début d'un commencement d'idée de ce que deviennent les élèves en échec scolaire une fois sortis de l'école ?
Vous croyez vraiment qu'ils "s'insèrent sur le marché professionnel" et "cotisent pour retraite" ? Mais sur quelle planète vivez vous ?

Et vous, avez vous le début d'un commencement d'idée sur ce que deviennent les élèves en échec scolaire qui ont redoublé? Je connais très bien les difficultés qu'ont ces élèves et qu'ils auront ensuite à la fin de leur scolarité.

Seulement en les faisant redoubler, aucun de ces problèmes n'est réglé, et c'est souvent même pire. C'est ce que vous refusez de voir. Le redoublement que vous brandissez comme une solution miracle ne sert a rien, sauf à pourrir un peu plus l'avenir de ces élèves en difficulté.

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Gryphe le Sam 16 Mar 2013 - 14:43

@doctor who a écrit:Y a-t-il une étude qui s'intéresse au taux d'échec des redoublements selon la classe de l'élève ?
Conférence ESEN devant un parterre de 250 cadres de l'EN (CDE, IPR...).
Conférencier : "Le redoublement ne marche pas.
La preuve : les élèves qui redoublent leur CP ont xx fois plus de chance de ne pas faire d'études supérieures que les autres.
La preuve : qui parmi vous a redoublé le CP ?
[Aucune main levée.]
Vous voyez bien, le redoublement ne sert à rien, surtout au CP, c'est très nocif puisque ce sont surtout les élèves qui redoublent le CP qui sont le plus en échec."

bounce

Sinon, pour des études argumentées, je pense qu'il faut demander à Pedro Cordoba...

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par doctor who le Sam 16 Mar 2013 - 14:44

@Mestelle51 a écrit:
Et vous, avez vous le début d'un commencement d'idée sur ce que deviennent les élèves en échec scolaire qui ont redoublé? Je connais très bien les difficultés qu'ont ces élèves et qu'ils auront ensuite à la fin de leur scolarité.

Seulement en les faisant redoubler, aucun de ces problèmes n'est réglé, et c'est souvent même pire. C'est ce que vous refusez de voir. Le redoublement que vous brandissez comme une solution miracle ne sert a rien, sauf à pourrir un peu plus l'avenir de ces élèves en difficulté.

Tout le monde ici dit exactement le contraire. Sauf pour les petites classes, et même là, pas de "miracle". Éventuellement une "utilité".

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Provence le Sam 16 Mar 2013 - 14:45

"Perdre une année de vie", c'est mourir un an plus tôt?

J'ai eu l'occasion de constater, dans mon collège, que les collègues peu convaincus de l'utilité du redoublement enseignaient des matières comme les arts plastiques, l'EPS ou l'histoire, matières dans lesquelles, probablement, on ne voit pas de différence en cas de redoublement. Je n'ai encore jamais rencontré de collègue de français ou de maths opposé au redoublement: quand on a besoin des connaissances des années précédentes pour avancer, on voit bien l'utilité d'acquérir à temps lesdites connaissances.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Mestelle51 le Sam 16 Mar 2013 - 14:46

cath5660 a écrit:

Après ton verdict sur les redoublements, celui sur le LP !
Décidément, tu as un avis surtout (et plus, comme disait Coluche).
Y a-t-il autre chose que tu puisse m'apprendre sur le LP, son accès, son niveau ?

Je suis désolée d'avoir contrariée Mme la détentrice du savoir absolu, qui a décrété, contre les résultats inattaquables de toutes les études menées à ce sujet, que les redoublements étaient la solution miracle qui sauvait les élèves.

L'EN attendait sa bienfaitrice...

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par doctor who le Sam 16 Mar 2013 - 14:47

@Provence a écrit:"Perdre une année de vie", c'est mourir un an plus tôt?

J'ai eu l'occasion de constater, dans mon collège, que les collègues peu convaincus de l'utilité du redoublement enseignaient des matières comme les arts plastiques, l'EPS ou l'histoire, matières dans lesquelles, probablement, on ne voit pas de différence en cas de redoublement. Je n'ai encore jamais rencontré de collègue de français ou de maths opposé au redoublement: quand on a besoin des connaissances des années précédentes pour avancer, on voit bien l'utilité d'acquérir à temps lesdites connaissances.

Surtout qu'il y a un moment où c'est trop tard. Cf - la zone proximale de développement de Vygotski. Après l'heure, c'est plus l'heure.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Provence le Sam 16 Mar 2013 - 14:48

@Gryphe a écrit:
@doctor who a écrit:Y a-t-il une étude qui s'intéresse au taux d'échec des redoublements selon la classe de l'élève ?
Conférence ESEN devant un parterre de 250 cadres de l'EN (CDE, IPR...).
Conférencier : "Le redoublement ne marche pas.
La preuve : les élèves qui redoublent leur CP ont xx fois plus de chance de ne pas faire d'études supérieures que les autres.
La preuve : qui parmi vous a redoublé le CP ?
[Aucune main levée.]
Vous voyez bien, le redoublement ne sert à rien, surtout au CP, c'est très nocif puisque ce sont surtout les élèves qui redoublent le CP qui sont le plus en échec."

bounce

Dans une situation identique, une instit de ma connaissance avait répondu à l'inspecteur: "J'observe que les élèves qui ont sauté une classe sont généralement meilleurs que les autres. C'est pourquoi je propose qu'on fasse sauter une classe à tous les élèves pour augmenter le niveau général".
Il n'était pas très content, l'inspecteur... diable

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Cath le Sam 16 Mar 2013 - 14:48

@Mestelle51 a écrit:
cath5660 a écrit:

Après ton verdict sur les redoublements, celui sur le LP !
Décidément, tu as un avis surtout (et plus, comme disait Coluche).
Y a-t-il autre chose que tu puisse m'apprendre sur le LP, son accès, son niveau ?

Je suis désolée d'avoir contrariée Mme la détentrice du savoir absolu, qui a décrété, contre les résultats inattaquables de toutes les études menées à ce sujet, que les redoublements étaient la solution miracle qui sauvait les élèves.

L'EN attendait sa bienfaitrice...

Tu n'es pas obligée de devenir agressive parce que tu n'as pas d'arguments.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par auléric le Sam 16 Mar 2013 - 14:48

@philann a écrit:
@iphigénie a écrit:Pour moi, il me semble que la seule façon pour l'école de créer de l'égalité c'est d'être exigeante: moins on travaille réellement à l'école, plus ceux dont les parents veillent les font travailler (ou se cultiver ) en dehors de l'école: les seuls à ne rien faire restent les malheureux. Je ne comprends pas qu'en trente ans on ne l'ait pas encore compris.
En enlevant le redoublement - ou les devoirs- il me paraît évident que l'on creuse les écarts.
Quant au coût du redoublement...J'aimerais bien qu'on évalue le coût des soutiens inutiles mis en place jusqu'à l'université: je pense que c'est effrayant.

Le redoublement donne le droit à un élève d'avoir une année où il flanche et le droit de se rattraper.
L'absence de redoublement c'est cataloguer l'élève à vie parmi ceux qui auront besoin d'être assistés" parce que quand même le malheureux, faut l'aider mais il n'arrive pas."

veneration topela

topela
@C'est pas faux a écrit:Tiens, je viens d'entendre sur I-Télé que c'est la fin de l'apprentissage à 14 ans, parce que "ça ne permettait pas d'atteindre le socle de compétences".
Pour un certain nombre d'enfants bien réels que je vois au quotidien, c'est une double mauvaise nouvelle : ils ne pourront plus redoubler pour se retrouver un peu plus au niveau de la classe où ils se trouvent, et ils ne pourront pas échapper avant longtemps à l'enfer que doit constituer pour eux le sentiment d'être largué en permanence et de devoir rester sage sur sa chaise, alors qu'ils ont plein de qualités non scolaires à exploiter.
tout à fait, je me souviens très bien de gamins au collège de mes enfants que ces dispositifs ont remis sur les rails , parce qu'enfin ils avaient un but... et la possibilité de ne plus être en classe à plein temps.
Parce qu'aussi la parole d'adultes autres que les profs porte plus parfois et que se faire remonter les bretelles par le "patron" c'est aut'chose que le prof/surveillant/cpe (je caricature qu'à moitié... un de mes anciens élèves de segpa a découvert que la prof qui ralait sur sa nonchalance n'était visiblement pas juste une tortionnaire et s'est remis à bosser vraiment, pour ne pas perdre sa place d'apprenti dont il rêvait depuis 2 ans)


auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Gryphe le Sam 16 Mar 2013 - 14:49

@Provence a écrit:"J'observe que les élèves qui ont sauté une classe sont généralement meilleurs que les autres. C'est pourquoi je propose qu'on fasse sauter une classe à tous les élèves pour augmenter le niveau général".
Je retiens, c'est énorme ! Laughing

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par C'est pas faux le Sam 16 Mar 2013 - 14:49

@Mestelle51 a écrit:
@neomath a écrit:
@Mestelle51 a écrit:une année de plus avant de s'insérer sur le marché professionnel, une année de plus à devoir cotiser pour une retraite

Avez vous ne serait ce que le début d'un commencement d'idée de ce que deviennent les élèves en échec scolaire une fois sortis de l'école ?
Vous croyez vraiment qu'ils "s'insèrent sur le marché professionnel" et "cotisent pour retraite" ? Mais sur quelle planète vivez vous ?

Et vous, avez vous le début d'un commencement d'idée sur ce que deviennent les élèves en échec scolaire qui ont redoublé? Je connais très bien les difficultés qu'ont ces élèves et qu'ils auront ensuite à la fin de leur scolarité.

Seulement en les faisant redoubler, aucun de ces problèmes n'est réglé, et c'est souvent même pire. C'est ce que vous refusez de voir. Le redoublement que vous brandissez comme une solution miracle ne sert a rien, sauf à pourrir un peu plus l'avenir de ces élèves en difficulté.

A supposer qu'il soit en effet peu efficace pour les élèves concernés, il permet aussi à l'instit de CE1 de faire du CE1, au prof de 6e de faire de la 6e, etc.
Car malgré les injonctions, je ne sais pas comment me transformer en précepteur x 25.
Nous ne devons pas ne nous préoccuper que des élèves en difficulté et grever l'intérêt des autres.


Dernière édition par C'est pas faux le Sam 16 Mar 2013 - 15:01, édité 1 fois

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Cath le Sam 16 Mar 2013 - 14:50

Tiens, Mestelle51, on peut avoir tes références inattaquables, au fait ?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Gryphe le Sam 16 Mar 2013 - 14:51

cath5660 a écrit:
@Mestelle51 a écrit:
cath5660 a écrit:

Après ton verdict sur les redoublements, celui sur le LP !
Décidément, tu as un avis surtout (et plus, comme disait Coluche).
Y a-t-il autre chose que tu puisse m'apprendre sur le LP, son accès, son niveau ?

Je suis désolée d'avoir contrariée Mme la détentrice du savoir absolu, qui a décrété, contre les résultats inattaquables de toutes les études menées à ce sujet, que les redoublements étaient la solution miracle qui sauvait les élèves.

L'EN attendait sa bienfaitrice...

Tu n'es pas obligée de devenir agressive parce que tu n'as pas d'arguments.
Voilà voilà... On va boire un verre d'eau et on respire...

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Provence le Sam 16 Mar 2013 - 14:51

@Mestelle51 a écrit:

Et vous, avez vous le début d'un commencement d'idée sur ce que deviennent les élèves en échec scolaire qui ont redoublé? Je connais très bien les difficultés qu'ont ces élèves et qu'ils auront ensuite à la fin de leur scolarité.
Je ne vois pas ce que change le fait d'avoir redoublé ou non en l'occurrence.

Seulement en les faisant redoubler, aucun de ces problèmes n'est réglé, et c'est souvent même pire. C'est ce que vous refusez de voir. Le redoublement que vous brandissez comme une solution miracle ne sert a rien, sauf à pourrir un peu plus l'avenir de ces élèves en difficulté.
Tu as mal lu.

@Mestelle51 a écrit:
Je suis désolée d'avoir contrariée Mme la détentrice du savoir absolu, qui a décrété, contre les résultats inattaquables de toutes les études menées à ce sujet, que les redoublements étaient la solution miracle qui sauvait les élèves.

L'EN attendait sa bienfaitrice...

Ça existe, des résultats inattaquables d'études? scratch

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par C'est pas faux le Sam 16 Mar 2013 - 14:51

@Mestelle51 a écrit:
cath5660 a écrit:

Après ton verdict sur les redoublements, celui sur le LP !
Décidément, tu as un avis surtout (et plus, comme disait Coluche).
Y a-t-il autre chose que tu puisse m'apprendre sur le LP, son accès, son niveau ?

Je suis désolée d'avoir contrariée Mme la détentrice du savoir absolu, qui a décrété, contre les résultats inattaquables de toutes les études menées à ce sujet, que les redoublements étaient la solution miracle qui sauvait les élèves.

L'EN attendait sa bienfaitrice...

Shocked Il doit être là, le malentendu.


Dernière édition par C'est pas faux le Sam 16 Mar 2013 - 14:52, édité 1 fois

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Mestelle51 le Sam 16 Mar 2013 - 14:51

[quote="cath5660"][quote="Mestelle51"]
cath5660 a écrit:


Tu n'es pas obligée de devenir agressive parce que tu n'as pas d'arguments.

L’hôpital, la charité ... aal

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Igniatius le Sam 16 Mar 2013 - 14:52

@Gryphe a écrit:
@doctor who a écrit:Y a-t-il une étude qui s'intéresse au taux d'échec des redoublements selon la classe de l'élève ?
Conférence ESEN devant un parterre de 250 cadres de l'EN (CDE, IPR...).
Conférencier : "Le redoublement ne marche pas.
La preuve : les élèves qui redoublent leur CP ont xx fois plus de chance de ne pas faire d'études supérieures que les autres.
La preuve : qui parmi vous a redoublé le CP ?
[Aucune main levée.]
Vous voyez bien, le redoublement ne sert à rien, surtout au CP, c'est très nocif puisque ce sont surtout les élèves qui redoublent le CP qui sont le plus en échec."

bounce

Sinon, pour des études argumentées, je pense qu'il faut demander à Pedro Cordoba...

Moi je ne m'en lasse pas.
J'en ai d'autres : "Parmi les nageurs ne s'étant pas qualifiés pour la finale du 100 m aux JO, aucun n'a obtenu de médaille. C'est bien la preuve qu'en ne se qualifiant pas pour la finale, on a moins de chances de la remporter."

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par C'est pas faux le Sam 16 Mar 2013 - 14:52

100% des gagnants ont tenté leur chance.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Paddy le Sam 16 Mar 2013 - 14:56

@Mestelle51 a écrit:
cath5660 a écrit:

Après ton verdict sur les redoublements, celui sur le LP !
Décidément, tu as un avis surtout (et plus, comme disait Coluche).
Y a-t-il autre chose que tu puisse m'apprendre sur le LP, son accès, son niveau ?

Je suis désolée d'avoir contrariée Mme la détentrice du savoir absolu, qui a décrété, contre les résultats inattaquables de toutes les études menées à ce sujet, que les redoublements étaient la solution miracle qui sauvait les élèves.

L'EN attendait sa bienfaitrice...

Message personnel @Marcel ! Tu voulais une extrémité de l'échelle ? Elle est là, je te l'offre. Laughing

Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par gelsomina31 le Sam 16 Mar 2013 - 14:58

@doublecasquette a écrit:(...)

En élémentaire, un enfant qui redouble est un enfant en grande difficulté à qui l’on donne une seconde chance de démarrer sur des bases saines là où tous les PPRE (projet personnalisé de réussite éducative) et autres joyeusetés qui les coupent de la classe à grands coups de soutien individualisé et ne sont destinées toutes autant les unes que les autres ne serviront qu’à masquer la seule et unique raison de ce dénigrement du redoublement : «Un élève qui redouble coûte à l’Etat la somme de ..... € du fait de la prolongation d’un an de sa scolarité. »

topela
Merci DC pour ce texte!

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Cath le Sam 16 Mar 2013 - 15:01

[quote="Mestelle51"][quote="cath5660"]
@Mestelle51 a écrit:
cath5660 a écrit:


Tu n'es pas obligée de devenir agressive parce que tu n'as pas d'arguments.

L’hôpital, la charité ... aal

Ecoute, je constate que tu es extrêmement péremptoire dans toutes tes affirmations.

Après avoir asséné ton avis sur l'inutilité du redoublement (on attend toujours les références inattaquables), tu me reprends sur ce qui se passe au LP, où j'enseigne depuis plus de 20 ans.

J'aimerais donc bien savoir comment tu as pu observer tant de choses et dans tant de milieux variés pour être aussi affirmative.

Parce que les "tout le monde sait que"/ "j'ai observé que" (pendant combien de temps ?)/ les attaques ad hominem, ben désolée, mais ça ne vaut rien.

Et il me semble que s'il ne fallait s'en tenir qu'à l'expérience, celle des gens qui te répondent dépasse de loin la tienne.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par philann le Sam 16 Mar 2013 - 15:01

Mestelle, à te lire, je me demande, si tu n'es pas une ancienne élève ayant redoublé et conservant une hargne mal digérée contre le système.

J'ai l'impression de lire la même réaction que celle des parents anciens mauvais élèves qui font preuve d'agressivité dès que cela se passe mal pour mon-chéri-mon-coeur.

Sinon, nous avons été plusieurs à ne pas dire que le redoublement était LA SOLUTION MIRACLE, MAIS une possibilité parmi d'autres pour venir en aide aux élèves en difficulté.

Parler de solutions miracles, ou d'études dont les résultats sont inattaquables (chose inconnue dans ma matière d'origine) me laisse comme un goût bizarre. Suspect

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par neomath le Sam 16 Mar 2013 - 15:05

@Mestelle51 a écrit:
Seulement en les faisant redoubler, aucun de ces problèmes n'est réglé, et c'est souvent même pire. C'est ce que vous refusez de voir. Le redoublement que vous brandissez comme une solution miracle ne sert a rien, sauf à pourrir un peu plus l'avenir de ces élèves en difficulté.
Pouvez vous citer la phrase qui vous fait écrire que j'ai "brandi le redoublement comme une solution miracle" ?
Bien loin de ce genre de sottise, je me borne à constater que :
1) Les "études" prétendant démontrer l'inefficacité du redoublement sont faites par des gens qui confondent grossièrement corrélation et lien de cause à effet.
2) Le redoublement est devenu depuis quelques années, dans les faits, exceptionnel. Et que l'échec scolaire n'a pas diminué.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par gelsomina31 le Sam 16 Mar 2013 - 15:06

@Mestelle51 a écrit:
@doublecasquette a écrit:Un texte qui avait été publié naguère au sujet de l'inutilité des redoublements :


Et les histoires de redoublements ratés beaucoup plus nombreuses?
Je suis curieuse, Mestelle51, de connaitre ces redoublements qui n'ont rien donné alors que toutes les conditions étaient réunies : motivation de l'équipe pédagogique, des parents et de l'enfant ; moyens mis en place (RASED, classe à sous-chargée, bonne communication entre l'école et la famille, bonne santé de l'enfant, absence de handicap). Wink

Quand on veut se débarrasser de son chien, on l'accuse de la rage... faire redoubler un élève coûte cher donc on veut supprimer cette possibilité. On n'oublie que faire passer des élèves pas prêts coutera plus chers... aux parents et à la collectivité locale mais bien sûr, pas au ministère, donc pas de problème, n'est ce pas...

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des redoublements à l'école ?

Message par Ruthven le Sam 16 Mar 2013 - 15:07

@Igniatius a écrit:
@Gryphe a écrit:
@doctor who a écrit:Y a-t-il une étude qui s'intéresse au taux d'échec des redoublements selon la classe de l'élève ?
Conférence ESEN devant un parterre de 250 cadres de l'EN (CDE, IPR...).
Conférencier : "Le redoublement ne marche pas.
La preuve : les élèves qui redoublent leur CP ont xx fois plus de chance de ne pas faire d'études supérieures que les autres.
La preuve : qui parmi vous a redoublé le CP ?
[Aucune main levée.]
Vous voyez bien, le redoublement ne sert à rien, surtout au CP, c'est très nocif puisque ce sont surtout les élèves qui redoublent le CP qui sont le plus en échec."

bounce

Sinon, pour des études argumentées, je pense qu'il faut demander à Pedro Cordoba...

Moi je ne m'en lasse pas.
J'en ai d'autres : "Parmi les nageurs ne s'étant pas qualifiés pour la finale du 100 m aux JO, aucun n'a obtenu de médaille. C'est bien la preuve qu'en ne se qualifiant pas pour la finale, on a moins de chances de la remporter."

Et personne, parmi ce brillant public qui n'a jamais redoublé, n'a mis le nez de ce monsieur dans son propre sophisme ?

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum