Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Salsepareille le Sam 16 Mar 2013 - 22:19

C'est tout de même étrange.
Pendant les vacances je me suis fait opérer du pied. Anesthésie générale, petite ablation sans conséquence néfaste, couture, et voilà. Le soir même j'étais chez moi.
Mais: c'est sur une zone d'appui. DOnc: béquilles, infirmière qui passe changer les pansements, et deux semaines d'arrêt de travail.

J'ai fait ça la première semaine de mes vacances, pensant récupérer la deuxième. Je pensais aussi retourner au boulot avant la fin de mon arrêt de travail. Mais l'infirmière me le déconseille fortement: j'ai encore les fils, ils ne sont pas partis, et même si je cicatgrise bien, la cicatrisation n'est pas encore complète.

Donc: je ne dois pas reprendre lundi. Hé bien vous savez quoi? Je culpabilise à fond. Parce que je ne suis pas clouée au lit avec 40 de fièvre. Parce que je peux marcher: lentement, certes, mais je peux tout de même. J'envisageais même de reprendre quand même lundi, mais ça va être impossible puisque de toute façon l'infirmière doit repasser le matin. Alors ça me tord le ventre de ne pas faire la rentrée. Et au lieu de profiter de mon arrêt de travail, je suis là à tourner en rond autour de mes copies, à essayer de faire des méga-corrections...

Qu'est-ce qui ne va pas chez moi?

Cette année j'ai déjà été absente une semaine pour formation.


Dernière édition par John le Sam 30 Mar 2013 - 17:53, édité 1 fois (Raison : Titre précisé)

Salsepareille
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Pseudo le Sam 16 Mar 2013 - 22:27

A mon avis, c'est à chercher du coté de ce que cette culpabilité cache.
Les émotions, c'est comme des pelures d'oignon. Ta culpabilité, c'est la couche visible. Y a quoi derrière ? Que ne veux-tu pas ressentir ?
Bien sur, je n'attends pas forcément de réponse.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Gryphe le Sam 16 Mar 2013 - 22:30

La question est mieux posée que la semaine dernière, on progresse... fleurs

(Sujet "puis-je retourner au travail si je suis en arrêt ?")

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Pseudo le Sam 16 Mar 2013 - 22:31

@Gryphe a écrit:La question est mieux posée que la semaine dernière, on progresse... fleurs

(Sujet "puis-je retourner au travail si je suis en arrêt ?")

Tellement mieux posé que là j'ai lu. Parce que l'autre question, la réponse me semblait tellement évidente... Rolling Eyes

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par DUMAC le Sam 16 Mar 2013 - 22:34

@Salsepareille a écrit:C'est tout de même étrange.
Pendant les vacances je me suis fait opérer du pied. Anesthésie générale, petite ablation sans conséquence néfaste, couture, et voilà. Le soir même j'étais chez moi.
Mais: c'est sur une zone d'appui. DOnc: béquilles, infirmière qui passe changer les pansements, et deux semaines d'arrêt de travail.

J'ai fait ça la première semaine de mes vacances, pensant récupérer la deuxième. Je pensais aussi retourner au boulot avant la fin de mon arrêt de travail. Mais l'infirmière me le déconseille fortement: j'ai encore les fils, ils ne sont pas partis, et même si je cicatgrise bien, la cicatrisation n'est pas encore complète.

Donc: je ne dois pas reprendre lundi. Hé bien vous savez quoi? Je culpabilise à fond. Parce que je ne suis pas clouée au lit avec 40 de fièvre. Parce que je peux marcher: lentement, certes, mais je peux tout de même. J'envisageais même de reprendre quand même lundi, mais ça va être impossible puisque de toute façon l'infirmière doit repasser le matin. Alors ça me tord le ventre de ne pas faire la rentrée. Et au lieu de profiter de mon arrêt de travail, je suis là à tourner en rond autour de mes copies, à essayer de faire des méga-corrections...

Qu'est-ce qui ne va pas chez moi?

Cette année j'ai déjà été absente une semaine pour formation.


Je ne te connais pas , je peux donc faire seulement une hypothèse selon laquelle certains pensent avoir un rôle indispensable dans leur travail, quel qu'il soit.Or, ils se rendent compte lorsqu'ils ont été obligés de s'arrêter que les gens s'en fichent royalement.
Peut-être, ne veux-tu pas prendre le risque de constater cela?

DUMAC
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Pseudo le Sam 16 Mar 2013 - 22:41

@DUMAC a écrit:

Je ne te connais pas , je peux donc faire seulement une hypothèse selon laquelle certains pensent avoir un rôle indispensable dans leur travail, quel qu'il soit.Or, ils se rendent compte lorsqu'ils ont été obligés de s'arrêter que les gens s'en fichent royalement.
Peut-être, ne veux-tu pas prendre le risque de constater cela?

C'est une possibilité parmi d'autres.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Salsepareille le Sam 16 Mar 2013 - 23:11

Je ne pense pas que ce soit lié. Je sais très bien que les élèves vont être contents de ne pas m'avoir. Je sais aussi que ça ne changera rien à leur vie, de manquer une semaine de français. D'ailleurs, même si j'étais absente deux mois, ou jusqu'en juin, ça ne changerait pas du tout leur vie.

Du coup, je ne sais vraiment pas pourquoi ça me tord le ventre. Je m'autoflagelle même chez moi en corrigeant des copies alors que j'aurai le temps de le faire tranquillou la semaine prochaine. (Et encore, Gryphe, je ne progresse pas tant que ça parce que j'ai dans l'idée que si l'infirmière passe, change le pansement et me dit que les fils sont tombés, je reprendrai le travail dès le lendemain sans attendre la fin de la semaine).

Je ne sais pas. Je crois que j'ai peur de passer pour une prof absentéiste-je m'en foutiste, alors que ce n'est pas le cas.

Salsepareille
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Pseudo le Sam 16 Mar 2013 - 23:18

@Salsepareille a écrit:

Je ne sais pas. Je crois que j'ai peur de passer pour une prof absentéiste-je m'en foutiste, alors que ce n'est pas le cas.

Oui, tu es une vilaine fille, alors tu mérites une bonne punition, sous forme de culpabilité complètement bouffante. Débranche donc le tribunal que tu as dans la tête ! Et convoque la nounou qui sait bien qu'on ne peut pas aller travailler avec ce pied.
Tu t'agites avec tes copies. Ca ne serait pas aussi un peu la peur du vide ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Salsepareille le Sam 16 Mar 2013 - 23:24

Peur du vide, non. J'ai mille choses à faire à part les copies: améliorer mon manuscrit Wink , organiser de futures rando, passer du bon temps avec les enfants, potasser l'agreg, m'améliorer au tricot, etc etc. Mille choses.

Le tribunal dans la tête... C'est pas mal comme image, c'est vrai que je l'ai toujours eu... Rolling Eyes

Salsepareille
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Pseudo le Sam 16 Mar 2013 - 23:28

@Salsepareille a écrit:Peur du vide, non. J'ai mille choses à faire à part les copies: améliorer mon manuscrit Wink , organiser de futures rando, passer du bon temps avec les enfants, potasser l'agreg, m'améliorer au tricot, etc etc. Mille choses.

Le tribunal dans la tête... C'est pas mal comme image, c'est vrai que je l'ai toujours eu... Rolling Eyes

Si je comprends bien, ta culpabilité et ton agitation autour des copies t'empêchent de te consacrer à des tâches qui ont une réelle importance pour toi ?
Tu as l'impression de le voler ce temps, et donc de ne pas mériter de t'occuper de ce qui t'importe ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Salsepareille le Sam 16 Mar 2013 - 23:33

Heu... oui, c'est un peu ça Embarassed
C'est grave?

Je ferme Néo (et les copies devant Néo) et je vais bouquiner l'agreg dans mon lit (j'aime ça, c'est pas une contrainte).

Salsepareille
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Pseudo le Sam 16 Mar 2013 - 23:34

@Salsepareille a écrit:Heu... oui, c'est un peu ça Embarassed
C'est grave?

Je ferme Néo (et les copies devant Néo) et je vais bouquiner l'agreg dans mon lit (j'aime ça, c'est pas une contrainte).

oui ! C'est grave ! Au lit avec tes bouquins, vilaine ! Et c'est un ordre ! Laughing

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Gryphe le Sam 16 Mar 2013 - 23:36

@Pseudo a écrit:Si je comprends bien, ta culpabilité et ton agitation autour des copies t'empêchent de te consacrer à des tâches qui ont une réelle importance pour toi ?
Tu as l'impression de le voler ce temps, et donc de ne pas mériter de t'occuper de ce qui t'importe ?
Je crois qu'il faut écouter Docteur Pseudo, là.
(Et en plus, maintenant qu'on sait qu'elle écrit des livres à succès... cheers )

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Pseudo le Sam 16 Mar 2013 - 23:42

@Gryphe a écrit:
@Pseudo a écrit:Si je comprends bien, ta culpabilité et ton agitation autour des copies t'empêchent de te consacrer à des tâches qui ont une réelle importance pour toi ?
Tu as l'impression de le voler ce temps, et donc de ne pas mériter de t'occuper de ce qui t'importe ?
Je crois qu'il faut écouter Docteur Pseudo, là.
(Et en plus, maintenant qu'on sait qu'elle écrit des livres à succès... cheers )

A succès, à succès, comme tu y vas ! Je sais bien que j'ai ici un public acquis, mais rien n'est encore publié !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par cunégonde le Dim 17 Mar 2013 - 10:54

De tte façon, Salsepareille, légalement, tu n'as pas le droit de reprendre avant la fin de ton congé...



cunégonde
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par WonderWoman le Dim 17 Mar 2013 - 10:58

@cunégonde a écrit:De tte façon, Salsepareille, légalement, tu n'as pas le droit de reprendre avant la fin de ton congé...



et en plus, peut être que tu te sens bien, mais en réalité ... au boulot ça sera autre chose.

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Salsepareille le Dim 17 Mar 2013 - 21:08

@cunégonde a écrit:De tte façon, Salsepareille, légalement, tu n'as pas le droit de reprendre avant la fin de ton congé...



Si si, parce que même pour ça je me suis renseignée: la secrétaire de l'hôpital veut bien me faire un papier de reprise si je le veux absolument, et un coup de tél à la MGEN me permet de raccourcir l'arrêt de travail.
Voilà, ça me reprend, je suis devant Néo, et avec moi un paquet de copies, dans le genre "je dois absolument le corriger maintenant", et "comme je ne travaille pas demain, je dois absolument travailler à fond chez moi pour mériter mon arrêt travail"... Un peu tordu, dis comme ça.

Salsepareille
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par DUMAC le Dim 17 Mar 2013 - 21:24

@Salsepareille a écrit:
@cunégonde a écrit:De tte façon, Salsepareille, légalement, tu n'as pas le droit de reprendre avant la fin de ton congé...



Si si, parce que même pour ça je me suis renseignée: la secrétaire de l'hôpital veut bien me faire un papier de reprise si je le veux absolument, et un coup de tél à la MGEN me permet de raccourcir l'arrêt de travail.
Voilà, ça me reprend, je suis devant Néo, et avec moi un paquet de copies, dans le genre "je dois absolument le corriger maintenant", et "comme je ne travaille pas demain, je dois absolument travailler à fond chez moi pour mériter mon arrêt travail"... Un peu tordu, dis comme ça.
Je ne comprends pas ce que cela signifie.
Si vraiment rester chez toi relève du dilemme cornélien, alors reprends ton travail dès mardi!
Mais personnellement, je ne me poserais pas le problème tel que tu le fais. La santé n'est pas un jeu.

DUMAC
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par ysabel le Dim 17 Mar 2013 - 21:28

tu permets ?

Tu es chiante... si, si...
si on t'a donné un tel arrêt c'est que c'est nécessaire.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Pseudo le Dim 17 Mar 2013 - 21:29

@Salsepareille a écrit:
@cunégonde a écrit:De tte façon, Salsepareille, légalement, tu n'as pas le droit de reprendre avant la fin de ton congé...



Si si, parce que même pour ça je me suis renseignée: la secrétaire de l'hôpital veut bien me faire un papier de reprise si je le veux absolument, et un coup de tél à la MGEN me permet de raccourcir l'arrêt de travail.
Voilà, ça me reprend, je suis devant Néo, et avec moi un paquet de copies, dans le genre "je dois absolument le corriger maintenant", et "comme je ne travaille pas demain, je dois absolument travailler à fond chez moi pour mériter mon arrêt travail"... Un peu tordu, dis comme ça.

Et c'est bon de se pourrir la vie ? Tu expies quelle faute ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Olympias le Lun 18 Mar 2013 - 0:16

Mais qu'est-ce que c'est que ces bêtises Salsepareille ?? Il y a des moments où les arrêts sont nécessaires et utiles. Alors dodo, repos et tu reprendras quand tu seras d'attaque.
Je me suis obstinée une année à faire cours avec la grippe (cours de m----e) ; j'ai aussi fait cours à moitié aphone...super ça aussi !!!! Le moins qu'on puisse dire c'est que maintenant, j'évite

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par JPhMM le Lun 18 Mar 2013 - 0:29

"Allez allez, on reprend ses esprits. On est malade, on reste au lit avec un bon livre." m'a dit un jour un ami médecin.

Il avait raison.

Tiens, idée de livre, du coup :



Wink

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par thrasybule le Lun 18 Mar 2013 - 0:46

J'avais -j'ai- le même tribunal légiférant sur mes moindres actes,qui n'est en fait qu'un symptôme d'une manière d'être au monde sans lequel mon équilibre serait compromis.
Puis à l'occasion d'un événement analogue, j'ai revécu un instant : je répétais au violon chez moi, j'arrivais pas à jouer un trait. De rage, j'ai donné un coup d'archet au mur( lol!!!!); l'archet d'est cassé
J'étais tellement culpablisé que je me suis caché toute la journée dans la cave, accroupi. Mes parents m'ont retrouv tard le soir, et ne comprenaient pas ce qui s'était passé. J'avais fantasmé( au sens de l'imagination hein!) le châtiment.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par clairlaure le Lun 18 Mar 2013 - 6:48

Salsepareille, je comprends tout à fait ce que tu veux dire, je serais dans le même état psychologique que toi. Dans mon cas (qui suis très perfectionniste en ce qui concerne le travail), je serais mal à l'aise car j'essaye toujours d'être une enseignante irréprochable, intéressante, parfaite quoi... (Non, non, ne me flagellez pas!!!)
Et d'autre part, comme dit plus haut (et je viens de le découvrir grâce à cette discussion), ça me ferait trop mal de découvrir que j'importe peu et que mon absence n'a aucune importance. (Ah, reconnaissance idiote quand tu nous tiens!). En gros tout cela parce que j'aime plus mon métier qu'il ne m'aime. J'ai conscience en écrivant ces mots d'être un peu idiote mais on ne se refait pas.

clairlaure
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je culpabilise car je suis en arrêt-maladie.

Message par Pseudo le Lun 18 Mar 2013 - 7:04

Dire que c'est idiot, que c'est stupide, c'est se juger très durement, c'est le tribunal dont je parlais plus haut. Et le tribunal, faut lui dire d'aller se faire foutre.
Le besoin de reconnaissance, c'est souvent un besoin d'amour et une peur du rejet. Le besoin d'amour et la peur du rejet, c'est loin d'être idiot.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum