Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
annacamille
Niveau 6

lecture des didascalies à l'oral EAF

par annacamille le Dim 17 Mar 2013 - 16:11
Que dites-vous à vos élèves sur la lecture des didascalies à l'oral de l'EAF ? Que cela dépend du texte et de l'importance de la didascalie en question ? Lorsque vous lisez le texte avec vos élèves, en classe, lisez-vous les didascalies ? ma question est peut-être naïve.

Exemples sur l'Île des esclaves
Scène 1
IPHICRATE s’avance tristement sur le théâtre avec ARLEQUIN
IPHICRATE, après avoir soupiré.- Arlequin !
ARLEQUIN, avec une bouteille de vin qu'il a à sa ceinture. - Mon patron !
IPHICRATE. Que deviendrons-nous dans cette île ?
ARLEQUIN. Nous deviendrons maigres, étiques, et puis morts de faim ; voilà mon sentiment et notre histoire.

scène 6
ARLEQUIN, à Iphicrate. Qu'on se retire à dix pas !
Iphicrate et Euphrosine s'éloignent en faisant des gestes d'étonnement et de douleur. Cléanthis regarde aller Iphicrate, et Arlequin Euphrosine.
ARLEQUIN, se promenant sur le théâtre avec Cléanthis.Remarquez-vous, Madame, la clarté du jour ?

=> pour ces 2 extraits, je dis à mes élèves de tout lire : nom des personnages + didascalies, et ensuite, je leur conseille de ne lire que les répliques...
Suis-je logique ? (je précise que je suis fatiguée et que je n'ai plus les idées claires...)
avatar
retraitée
Vénérable

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par retraitée le Dim 17 Mar 2013 - 16:37
Moi, je ne les faisais pas lire, mais "suivre". Changement de voix selon les personnage, intonations correspondant aux indications.

maintenant, ce qui correspond à des déplacements ou des éléments de décor ou de costume peut être lu, mais il faut vraiment le marquer dans le ton.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par Iphigénie le Dim 17 Mar 2013 - 16:57
Moi, je vais leur faire le début de Fin de Partie: deux pages de didascalies, j'espère qu'ils les liront: Laughing

Je crois que cela dépend des textes et de la nature des didascalies...
Moi, je ne les faisais pas lire, mais "suivre"
Retraitée, si la didascalie est "Il le frappe violemment": tu crois que l'élève doit le faire? Razz

L'an dernier mes élèves avaient le dénouement de Ruy Blas et l'examinateur a reproché à certains de lire les didascalies...sans lesquelles pourtant le texte lu perd son sens...
Je crois qu'il n'y a pas de règle, juste du bon sens, pas toujours partagé...
Je crois que cette année je leur dirai de demander à l'examinateur quelle est sa théorie sur le sujet.... Laughing
avatar
retraitée
Vénérable

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par retraitée le Dim 17 Mar 2013 - 17:00
Si tu leur fais jouer la scène, tu fais "comme au théâtre", le coup a l'apparence de la violence (ou pas!) !
avatar
abricotedapi
Expert spécialisé

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par abricotedapi le Dim 17 Mar 2013 - 17:10
À l'université, en préparation du CAPES, on nous a dit qu'il fallait lire les didascalies, car elles font partie du texte. En effet, quand on lit Beckett je vois mal comment on pourrait sauter les didascalies...

_________________
Have a heart.
Hélas les hommes ont pris l'habitude de nous manger, au lieu de converser avec nous. Les barbares !
Ne devraient-ils pas être convaincus qu'ayant les mêmes organes qu'eux, les mêmes sentiments, besoins, désirs,
nous avons une âme tout comme eux ; que nous sommes leurs frères ? (Voltaire, La Princesse de Babylone)
Spoiler:
2018-2019 : 4 classes de 6e + AP
2017-2018 : 2 classes et demi de 4e, 2 classes de 6e + co-animation + PP 6e
2016-2017 : 1 classe de 4e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2015-2016 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2014-2015 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2013-2014 (stagiaire) : 2 classes de 5e, 1 classe de 6e + AP
avatar
Une passante
Érudit

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par Une passante le Dim 17 Mar 2013 - 17:14
Je fais comme toi Annacamille : si la didascalie indique juste le nom du personnage, je ne la fais pas lire, en revanche s'il y a une précision, n'importe laquelle, je demande de la lire, puisqu'on peut être amené à l'analyser au moment de l'exposé.
Je ne comprends pas du tout l'examinateur qui reproche la lecture de didascalies ! En plus, c'est idiot, parce qu'il aurait dû s'avoir que le reproche était à faire au prof et non à son élève...
En l'absence de règle claire et officielle, on ne peut rien reprocher à l'élève !

Et effectivement, le bon sens n'est pas partagé par tous....
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par Iphigénie le Dim 17 Mar 2013 - 17:17
Ça fait partie des ambiguïtés depuis que l'on veut qu'en classe on étudie la dimension de la représentation (comme si c'était un lieu adapté et si nous étions spécialistes même si certains s'auto-proclament dans le domaine- ce qui m'a toujours surprise....)- et pas seulement le texte. Le problème c'est qu'une étude de texte, c'est assez loin d'une représentation Suspect
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par User5899 le Dim 17 Mar 2013 - 19:42
@Une passante a écrit:Je fais comme toi Annacamille : si la didascalie indique juste le nom du personnage, je ne la fais pas lire, en revanche s'il y a une précision, n'importe laquelle, je demande de la lire, puisqu'on peut être amené à l'analyser au moment de l'exposé.
Je ne comprends pas du tout l'examinateur qui reproche la lecture de didascalies ! En plus, c'est idiot, parce qu'il aurait dû s'avoir que le reproche était à faire au prof et non à son élève...
En l'absence de règle claire et officielle, on ne peut rien reprocher à l'élève !

Et effectivement, le bon sens n'est pas partagé par tous....
Je trouve qu'à force de ne pas les lire, en effet, on oublie qu'elles existent.
avatar
annacamille
Niveau 6

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par annacamille le Lun 18 Mar 2013 - 19:48
Merci pour tous ces avis...je crois que je vais dire à mes élèves de TOUT lire, même le nom des personnages devant chaque réplique, et que je vais également le faire, lorsque nous étudierons les textes...
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par NLM76 le Lun 18 Mar 2013 - 20:43
Ah non ! quand même pas les noms des personnages; c'est vraiment lourdingue !

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par NLM76 le Lun 18 Mar 2013 - 20:50
@iphigénie a écrit:Ça fait partie des ambiguïtés depuis que l'on veut qu'en classe on étudie la dimension de la représentation (comme si c'était un lieu adapté et si nous étions spécialistes même si certains s'auto-proclament dans le domaine- ce qui m'a toujours surprise....)- et pas seulement le texte. Le problème c'est qu'une étude de texte, c'est assez loin d'une représentation Suspect

Mouais... j'ai beau être classé comme réac d'entre les réacs, je ne vois pas comment on peut lire un texte de théâtre sans tenir compte de la représentation, mise en scène comme mise en voix ! Les mots font sens, et leur sens est lié à celui qui les prononce, à qui il les adresse ; ce qui m'intéresse, dans un texte de théâtre, c'est l'effet qu'ils peuvent produire, associés à ce qui se passe sur scène. Comment par exemple ne pas évoquer la réaction d'Hippolyte, présent sur scène, quand on étudie l'aveu de Phèdre ?

C'est comme étudier la poésie sans tenir compte de la mise en voix.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
annacamille
Niveau 6

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par annacamille le Lun 18 Mar 2013 - 21:57
Ah non ! quand même pas les noms des personnages; c'est vraiment lourdingue !

Nlm76, je suis assez d'accord...mais au risque de paraître "lourdingue" Suspect , dans les répliques suivantes, tu préconises de lire nom des perso + didascalies dans les 2 premières, et uniquement la réplique dans les 2 suivantes ?

IPHICRATE, après avoir soupiré.- Arlequin !
ARLEQUIN, avec une bouteille de vin qu'il a à sa ceinture. - Mon patron !
IPHICRATE. Que deviendrons-nous dans cette île ?
ARLEQUIN. Nous deviendrons maigres, étiques, et puis morts de faim ; voilà mon sentiment et notre histoire.
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par NLM76 le Lun 18 Mar 2013 - 22:08
Moi, je ne lirais ni noms des personnages, ni didascalies (ou éventuellement uniquement la seconde; la première, je l'aurais jouée).
Et pas de récriminations contre d'autres doctrines éventuelles

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Cowabunga
Habitué du forum

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par Cowabunga le Mar 19 Mar 2013 - 3:46
Moi j'ai tooooouuuujours appris qu'il ne fallait surtooouuuut pas lire les rôles ni les didascalies, mais rendre l'échange le plus fluide possible... et c'est ce que j'apprends à mes élèves.
Quand je fais passer l'EAF, je m'étonne des gamins qui lisent tout, mais maintenant que je lis ce fil, je comprends mieux !
Au concours, je suis tombée sur du théâtre, on ne m'a fait aucun reproche au sujet de ma lecture. Après tout, l'examinateur a le texte sous les yeux, lui aussi, il voit bien les didascalies ; et si tu n'en fais rien dans le commentaire, ça peut passer pour un oubli, alors que si tu as tout lu...

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par Iphigénie le Mar 19 Mar 2013 - 7:34
@nlm76 a écrit:
@iphigénie a écrit:Ça fait partie des ambiguïtés depuis que l'on veut qu'en classe on étudie la dimension de la représentation (comme si c'était un lieu adapté et si nous étions spécialistes même si certains s'auto-proclament dans le domaine- ce qui m'a toujours surprise....)- et pas seulement le texte. Le problème c'est qu'une étude de texte, c'est assez loin d'une représentation Suspect

Mouais... j'ai beau être classé comme réac d'entre les réacs, je ne vois pas comment on peut lire un texte de théâtre sans tenir compte de la représentation, mise en scène comme mise en voix ! Les mots font sens, et leur sens est lié à celui qui les prononce, à qui il les adresse ; ce qui m'intéresse, dans un texte de théâtre, c'est l'effet qu'ils peuvent produire, associés à ce qui se passe sur scène. Comment par exemple ne pas évoquer la réaction d'Hippolyte, présent sur scène, quand on étudie l'aveu de Phèdre ?

C'est comme étudier la poésie sans tenir compte de la mise en voix.
Encore que quand on entend Apollinaire lire le Pont Mirabeau, ce n'est pas du Marc Lavoine comme mise en voix...
Je suis bien d'accord que le théâtre a une dimension de plus que le texte, mais qui, à mon sens n'est pas saisissable dans une classe: on peut imaginer la réaction de Phèdre, qui sera différente selon chaque metteur en scène.
Je trouve pour ma part (mais je ne parle que pour moi, et apparemment si je vous suis, je suis réac de chez les réacs des réacs Very Happy ) que c'est déjà un travail suffisant de travailler sur le texte, je laisse aux spécialistes la mise en scène. Ou plus exactement, je fais comme tout le monde, je montre des vidéos, ce qui est une manière exécrable d'aborder le théâtre, et je dis des banalités parce que je n'ai aucune formation de metteur en scène....
avatar
doctor who
Vénérable

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par doctor who le Mar 19 Mar 2013 - 7:41
Le théâtre est justement l'occasion d'éduquer le petit "théâtre mental" qui leur fait si souvent défaut. C'est pourquoi il faut montrer de temps en temps des mises en scènes, mettre des illustrations claires, et les habituer à se représenter une scène dans leur tête.

Pour les didascalies : les noms, seulement quand il y a beaucoup de personnages, ou quand ils précèdent une didascalie obligatoire (accessoire, mouvement...)

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par Iphigénie le Mar 19 Mar 2013 - 7:44
@Cowabunga a écrit:Moi j'ai tooooouuuujours appris qu'il ne fallait surtooouuuut pas lire les rôles ni les didascalies, mais rendre l'échange le plus fluide possible... et c'est ce que j'apprends à mes élèves.
Quand je fais passer l'EAF, je m'étonne des gamins qui lisent tout, mais maintenant que je lis ce fil, je comprends mieux !
Au concours, je suis tombée sur du théâtre, on ne m'a fait aucun reproche au sujet de ma lecture. Après tout, l'examinateur a le texte sous les yeux, lui aussi, il voit bien les didascalies ; et si tu n'en fais rien dans le commentaire, ça peut passer pour un oubli, alors que si tu as tout lu...
Dans une scène de Racine, je crois qu'il ne faut pas lire les didascalies.
Dans le théâtre romantique, où les gestes sont extrêmes (il tombe, il se met à genoux) ou priment sur le texte (il avale le poison, il se redresse en tenant son épée....) il me semble que l'on ne peut pas les jouer et que donc, pour une étude, il faut les lire...
Le nom des personnages, là non, je ne crois pas que ce soit nécessaire.
J'avoue que pour Beckett qui truffe même les dialogues de didascalies, il me paraît difficile de "sauter" par dessus, mais ...?
Bref, ce que j'espère, c'est que l'examinateur ait une certaine tolérance liée au bon sens, plus qu'une "théorie"...

Docteur Who, oui, je ne suis pas une extrémiste du "non à la représentation", juste un peu l'esprit de contradiction Very Happy Plus exactement, j'en ai un peu assez de cette obligation que l'on donne en français de maîtriser les arts du cirque et du spectacle, le cinéma la presse et j'en passe avec des élèves auxquels on n'a pas réussi à enseigner l'orthographe....
avatar
Yzah
Niveau 1

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par Yzah le Mar 19 Mar 2013 - 10:49
Dans la mesure où la lecture à l'oral d'EAF (effectuée par une seule personne, forcément) est tout sauf une représentation théâtrale, il me paraît à la fois artificiel et étrange de ne pas lire les didascalies; le sens du texte se trouve forcément affecté par l'absence totale d'indications scèniques.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par doctor who le Mar 19 Mar 2013 - 12:14
@Yzah a écrit:Dans la mesure où la lecture à l'oral d'EAF (effectuée par une seule personne, forcément) est tout sauf une représentation théâtrale, il me paraît à la fois artificiel et étrange de ne pas lire les didascalies; le sens du texte se trouve forcément affecté par l'absence totale d'indications scèniques.

Tout de même, celles qui peuvent être jouée par le lecteur n'ont pas à être lues. Ou alors, on ne demande plus de mettre le ton dans aucune lecture !

Encore une fois, c'est l'esprit de finesse qui doit prévaloir ici, chez l'élève comme chez l'examinateur. S'ils n'en sont pas capables, tant pis pour eux.


Dernière édition par doctor who le Mar 19 Mar 2013 - 12:34, édité 1 fois

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
DUMAC
Niveau 6

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par DUMAC le Mar 19 Mar 2013 - 12:29
@doctor who a écrit:
@Yzah a écrit:Dans la mesure où la lecture à l'oral d'EAF (effectuée par une seule personne, forcément) est tout sauf une représentation théâtrale, il me paraît à la fois artificiel et étrange de ne pas lire les didascalies; le sens du texte se trouve forcément affecté par l'absence totale d'indications scèniques.

Tout de même, celles qui peuvent être jouée par le lecteur n'ont pas à être lue. Ou alors, on ne demande plus de mettre le ton dans aucune lecture !

Encore une fois, c'est l'esprit de finesse qui doit prévaloir ici, chez l'élève comme chez l'examinateur. S'ils n'en sont pas capables, tant pis pour eux.
Je suis entièrement d'accord. Les deux extrêmes peuvent faire perdre le sens, l'attrait du texte.
"Il passa de la chambre au salon et heurta le rebord de la table basse.Tordu de douleur, il hurla "Il fallait que ça m'arrive!""
Je préfère largement entendre un élève me donner les raisons pour lesquelles le personnage hurle puis qu'il hurle les propos tenus par le personnage plutôt qu'entendre un élève me dire la totalité de la phrase avec la même intonation ou ne rien dire et se mettre à hurler.
L'exemple vaut ce qu'il vaut mais traduit ma pensée.
avatar
Une passante
Érudit

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par Une passante le Mar 19 Mar 2013 - 12:34
@doctor who a écrit:
@Yzah a écrit:Dans la mesure où la lecture à l'oral d'EAF (effectuée par une seule personne, forcément) est tout sauf une représentation théâtrale, il me paraît à la fois artificiel et étrange de ne pas lire les didascalies; le sens du texte se trouve forcément affecté par l'absence totale d'indications scèniques.

Tout de même, celles qui peuvent être jouée par le lecteur n'ont pas à être lue. Ou alors, on ne demande plus de mettre le ton dans aucune lecture !

Encore une fois, c'est l'esprit de finesse qui doit prévaloir ici, chez l'élève comme chez l'examinateur. S'ils n'en sont pas capables, tant pis pour eux.

"être jouées" ??? on ne doit pas interroger les mêmes élèves ! Ils sont déjà tellement stressés qu'on ne va pas en plus leur imposer un jeu théâtral...

Sinon, complètement d'accord avec Iphigénie, je ne suis pas metteur en scène, je leur fais réfléchir à cette dimension du texte théâtral, mais ma perspective est avant tout littéraire.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par doctor who le Mar 19 Mar 2013 - 12:37
@Une passante a écrit:
@doctor who a écrit:
@Yzah a écrit:Dans la mesure où la lecture à l'oral d'EAF (effectuée par une seule personne, forcément) est tout sauf une représentation théâtrale, il me paraît à la fois artificiel et étrange de ne pas lire les didascalies; le sens du texte se trouve forcément affecté par l'absence totale d'indications scèniques.

Tout de même, celles qui peuvent être jouée par le lecteur n'ont pas à être lue. Ou alors, on ne demande plus de mettre le ton dans aucune lecture !

Encore une fois, c'est l'esprit de finesse qui doit prévaloir ici, chez l'élève comme chez l'examinateur. S'ils n'en sont pas capables, tant pis pour eux.

"être jouées" ??? on ne doit pas interroger les mêmes élèves ! Ils sont déjà tellement stressés qu'on ne va pas en plus leur imposer un jeu théâtral...

Sinon, complètement d'accord avec Iphigénie, je ne suis pas metteur en scène, je leur fais réfléchir à cette dimension du texte théâtral, mais ma perspective est avant tout littéraire.

Pas "jouées" : lues ! De manière expressive, un minimum, au moins en faisant semblant. De grands gaillards de 17 ans devraient pouvoir y arriver.

Comment interpréter, ou même comprendre (sans parler de goûter) un texte théâtral sans avoir, au moins par moment, une image de la scène dans son esprit ?

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Une passante
Érudit

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par Une passante le Mar 19 Mar 2013 - 12:40
cela ne fonctionne que pour certaines didascalies expressives, je demande alors effectivement aux élèves d'appliquer l'indication dans leur lecture mais cela ne fonctionne pas pour beaucoup d'autres didascalies (celles indiquant les apartés ou la gestuelle par exemple)
avatar
doctor who
Vénérable

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par doctor who le Mar 19 Mar 2013 - 13:07
@Une passante a écrit:cela ne fonctionne que pour certaines didascalies expressives, je demande alors effectivement aux élèves d'appliquer l'indication dans leur lecture mais cela ne fonctionne pas pour beaucoup d'autres didascalies (celles indiquant les apartés ou la gestuelle par exemple)

On est d'accord, donc. Il faut distinguer. La différence, c'est que je demande de prononcer les dernières.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Isidoria
Doyen

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par Isidoria le Mar 19 Mar 2013 - 13:40
Je ne sais pas répondre à ces questions, si ce n'est que ça dépend du texte.
Moi j'ai une question, je sais que je vais être convoquée pour l'oral de l'EAF, quand reçoit-on les descriptifs?
Ou pour ceux qui sont profs en 1ère, quand doit-on les donner?
Contenu sponsorisé

Re: lecture des didascalies à l'oral EAF

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum