Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Docteur OX
Grand sage

Peillon tacle les syndicats parisiens, "les plus durs"

par Docteur OX le Lun 18 Mar 2013 - 8:29
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le ministre de l'Education nationale fustige les syndicats enseignants parisiens "violents" et qui "diffuse de la fausse information" pour empêcher la réforme des rythmes scolaires



Vincent Peillon a déclaré dimanche qu'il tirerait son "chapeau" à Bertrand Delanoë si le maire de Paris arrivait à adopter la semaine de 4,5 jours dès 2013 alors qu'il fait face à un des mouvements syndicaux "les plus durs" en faveur d'un report. "Si Bertrand Delanoë y arrive (à appliquer la réforme dès 2013), franchement je lui tire mon chapeau. Il a eu un des mouvements les plus durs dans la capitale avec les gens qui disaient des choses tout à fait incorrectes", a dit le ministre de l'Education nationale sur Radio J.

"Il y a eu un mouvement d'un certain nombre de syndicalistes qui sont d'ailleurs souvent minoritaires qui était extrêmement brutal, qui n'a pas cherché à donner des informations justes (et) qui a pris beaucoup de parents un petit peu en otage", a-t-il ajouté. "Ca a été violent à Paris", "je ne l'ai pas apprécié par respect pour les enfants", a dit M. Peillon. "Moi je ne colle pas des affichettes partout, je ne diffuse pas de la fausse information", a-t-il ajouté.

"Une réforme très difficile"

Le maire PS de Paris doit annoncer prochainement sa décision d'appliquer la réforme en 2013, ou d'attendre 2014. A Lille, la maire PS Martine Aubry doit trancher lundi. Autre grande ville socialiste, Lyon a décidé d'attendre 2014. M. Delanoë avait annoncé dans un premier temps qu'il appliquerait la réforme dès 2013. Devant la fronde des enseignants, des animateurs et de parents qui critiquent "la précipitation" du maire, ce dernier a ensuite précisé qu'il souhaitait l'appliquer "dès que ça peut être une réussite".

Les syndicats d'enseignants parisiens, à l'appel de la principale organisation SNUipp-FSU Paris, ont appelé à plusieurs grèves et manifestations depuis décembre. Un nouvel appel à la grève a été lancé pour le 25 mars, date à laquelle devrait se réunir le Conseil de Paris.

"Ce que je souhaite, et c'est ce qui va se faire, c'est que les enfants de France aient au plus tard en 2014 la semaine de 4,5 jours", abandonnée en 2008, a répété M. Peillon. "C'est une réforme très importante mais très difficile car il faut tout réorganiser".

Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Peillon tacle les syndicats parisiens, "les plus durs"

par Iphigénie le Lun 18 Mar 2013 - 8:34
Bah les socialistes viennent de prendre une pâtée dans les partielles de l'Oise, et à mon avis, ce n'est pas la dernière...
Et en plus on ne peut même pas s'en réjouir.
avatar
Palombella Rossa
Érudit

Re: Peillon tacle les syndicats parisiens, "les plus durs"

par Palombella Rossa le Lun 18 Mar 2013 - 8:58
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Bah les socialistes viennent de prendre une pâtée dans les partielles de l'Oise, et à mon avis, ce n'est pas la dernière...
Et en plus on ne peut même pas s'en réjouir.

Si seulement ça pouvait leur servir de leçon... diable
Mais même pas : ce sont des idéologues bornés, et tant qu'ils ne se seront pas pris un grand coup de pied dans le derrière, ils n'auront pas compris.
Wer nicht hören will, muss fühlen, comme disait l'autre
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Peillon tacle les syndicats parisiens, "les plus durs"

par retraitée le Lun 18 Mar 2013 - 15:00
Oui, mais Peillon risque de répondre :"Und bist du nicht willig, so brauch’ ich Gewalt."

avatar
Palombella Rossa
Érudit

Re: Peillon tacle les syndicats parisiens, "les plus durs"

par Palombella Rossa le Lun 18 Mar 2013 - 15:10
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Oui, mais Peillon risque de répondre :"Und bist du nicht willig, so brauch’ ich Gewalt."


Ouille ouille ouille, Le Roi des Aulnes, ça finit très très mal, cette afffaire... araignée
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Peillon tacle les syndicats parisiens, "les plus durs"

par User5899 le Lun 18 Mar 2013 - 18:38
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Bah les socialistes viennent de prendre une pâtée dans les partielles de l'Oise, et à mon avis, ce n'est pas la dernière...
Et en plus on ne peut même pas s'en réjouir.
Oui, quand on voit par qui il se fait distancer Rolling Eyes
Honteux.
avatar
Palombella Rossa
Érudit

Re: Peillon tacle les syndicats parisiens, "les plus durs"

par Palombella Rossa le Lun 18 Mar 2013 - 18:41
Cripure a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Bah les socialistes viennent de prendre une pâtée dans les partielles de l'Oise, et à mon avis, ce n'est pas la dernière...
Et en plus on ne peut même pas s'en réjouir.
Oui, quand on voit par qui il se fait distancer Rolling Eyes
Honteux.

Honteux, mais logique.
Les électeurs de gauche, en tout cas une bonne partie, sont restés chez eux, et ceux de droite ont opté pour le FN. Sad
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Peillon tacle les syndicats parisiens, "les plus durs"

par retraitée le Lun 18 Mar 2013 - 19:23
Quel est le taux de participation?
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Peillon tacle les syndicats parisiens, "les plus durs"

par retraitée le Lun 18 Mar 2013 - 19:45
J'ai trouvé : plus de 67% d'abstention; On devrait invalider les élections dans de telles conditions!

Il faudrait instaurer une règle semblable à celle du quorum!
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

Re: Peillon tacle les syndicats parisiens, "les plus durs"

par Roumégueur Ier le Lun 18 Mar 2013 - 21:25
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:J'ai trouvé : plus de 67% d'abstention; On devrait invalider les élections dans de telles conditions!

Il faudrait instaurer une règle semblable à celle du quorum!

J'ai fait la même remarque dans un autre fil : que signifient des élections où une immense majorité de votants ne veut plus s'exprimer???
Ce monde politique est totalement dépassé, et c'est rien de le dire.
Rendons-nous bien compte de ce dont il s'agit : 67% d'abstention.
Donc 33% de votes exprimés.
Sur ces 33%, 40% ont voté UMP (ce qui représente donc grosso modo 13% des votants!), 25 % au FN (8% des votants) et le PS à 20% (6.6% des votants).
C'est glorieux tout ça, et nous montre bien combien notre démocratie est malade à en crever.
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Peillon tacle les syndicats parisiens, "les plus durs"

par retraitée le Mar 19 Mar 2013 - 10:25
J'ai toujours pensé comme toi à ce sujet.
Nous ne sommes pas (plus?) en démocratie, mais en oligarchie.
Je ne dis pas aristocratie, car ce ne sont même pas les meilleurs qui gouvernent!
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Peillon tacle les syndicats parisiens, "les plus durs"

par Celadon le Mar 19 Mar 2013 - 10:31
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:J'ai trouvé : plus de 67% d'abstention; On devrait invalider les élections dans de telles conditions!

Il faudrait instaurer une règle semblable à celle du quorum!

J'ai fait la même remarque dans un autre fil : que signifient des élections où une immense majorité de votants ne veut plus s'exprimer???
Ce monde politique est totalement dépassé, et c'est rien de le dire.
Rendons-nous bien compte de ce dont il s'agit : 67% d'abstention.
Donc 33% de votes exprimés.
Sur ces 33%, 40% ont voté UMP (ce qui représente donc grosso modo 13% des votants!), 25 % au FN (8% des votants) et le PS à 20% (6.6% des votants).
C'est glorieux tout ça, et nous montre bien combien notre démocratie est malade à en crever.
Peut-être, mais elle n'en crève pas. Elle est même exploitée jusqu'à la corde. Qui s'use mais ne rompt pas. Pas encore.
Contenu sponsorisé

Re: Peillon tacle les syndicats parisiens, "les plus durs"

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum