Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par Presse-purée le Mar 19 Mar - 22:38

@Aemilia a écrit:
@Presse-purée a écrit:L'intro est un peu mal écrite, mais sinon, que trouvez-vous de choquant dans cet article?

Rien ne me choque à proprement parler, mais ce qui me gène c'est qu'on ne sait pas si on a affaire à un article sérieux ou à une blague. Les mentions du prof qui envoie des texto à ses élèves en signant "amitiés", des profs à qui on laisse les clé du collège pour faire des soirées, du tricot, de l'assistante d'espagnol qui est une bombe atomique, des profs qui sont "beaux d'être heureux"... ça ne respire pas le sérieux, si ?

Les profs qui sont "beaux d'être heureux" laisse effectivement planer, dans mon esprit, un drôle de sous-entendu.


Le texto aux élèves, je ne le ferais pas (Blogs et mails, ça suffit largement, et faire toujours attention à "l'illusion de disponibilité"),
les clefs du collège je ne suis pas sûr que ce soit supra légal (même si je comprends bien l'objectif du CdE),
mais sinon faut prendre le truc comme une tranche de vie.

A la rigueur, le truc qui me gêne le plus, c'est la mention de l'assistante d'espagnol, qui est à la limite du sexisme (on signale souvent les bombasses, pour parler vulgaire, jamais les Apollon).

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par Dinaaa le Mar 19 Mar - 22:47

@Presse-purée a écrit:

A la rigueur, le truc qui me gêne le plus, c'est la mention de l'assistante d'espagnol, qui est à la limite du sexisme (on signale souvent les bombasses, pour parler vulgaire, jamais les Apollon).

Faut savoir lire entre les lignes, Môssieur : l'Apollon du collège, c'est le CPE grand, costaud, ancien sportif de haut niveau, ancien prof de Français... qui anime des cours de hip-hop pendant sa pause déjeuner...

Beaucoup ont envie de s’investir de façon anormale. Ils font tous de l’aide aux devoirs et proposent des ateliers dans le cadre de l’accompagnement éducatif (ainsi que des heures de soutien non-rémunérées).

Allez, c'est résolu, pour moi, c'est du pipeau.

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par Cath le Mar 19 Mar - 22:48

Ah, si c'est non rémunéré, c'est mieux!

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par Moonchild le Mar 19 Mar - 22:52

@Aemilia a écrit:
@Presse-purée a écrit:L'intro est un peu mal écrite, mais sinon, que trouvez-vous de choquant dans cet article?

Rien ne me choque à proprement parler, mais ce qui me gène c'est qu'on ne sait pas si on a affaire à un article sérieux ou à une blague. Les mentions du prof qui envoie des texto à ses élèves en signant "amitiés", des profs à qui on laisse les clé du collège pour faire des soirées, du tricot, de l'assistante d'espagnol qui est une bombe atomique, des profs qui sont "beaux d'être heureux"... ça ne respire pas le sérieux, si ?
C'est le Collège Potemkine ?

Beaucoup ont envie de s’investir de façon anormale. Ils font tous de l’aide aux devoirs et proposent des ateliers dans le cadre de l’accompagnement éducatif (ainsi que des heures de soutien non-rémunérées).
Ou une annexe du Mandarom ?

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par philann le Mer 20 Mar - 0:29

Rien de choquant!
Cohésion, structure, règles fermes, pas mal de travail ...

En revanche, qu'est-ce qu'il est mal écrit!!!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par Libé-Ration le Mer 20 Mar - 4:58

Ben, c'est Rue89, ce n'est pas du journalisme...

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par Abraxas le Mer 20 Mar - 5:39

Oriane a écrit:Quasi toutes les élèves ont des sacs à main. En tous cas les miennes.

Là, vous me sidérez.
En cinq ans dans mon bahut, je n'en ai vu aucun. Z'ont des sacs de classe souvent pourris pour y mettre des classeurs, des ordis, et tout le bataclan.
Cela viendrait-il du fait que ce sont essentiellement des bourgeois ?

Quant au collège en question, pourquoi pas ? La personnalité d'un chef d'établissement est un facteur majeur.
Cela dit, l'article est d'une bêtise rare — il en reste à l'extérieur, et n'explique pas ce qui a changé", et comment ça a changé. J'aurais bien aimé savoir par exemple si Super-Principal a modifié le règlement intérieur…
Par ailleurs, en 10 ans, Paris a beaucoup changé, ne serait-ce que pour des raisons de loyers. Les pauvres vont de plus en plus se faire voir ailleurs. Ça rééquilibre, dans certains coins.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par titeprof le Mer 20 Mar - 5:58

Quand le prof de français envoie un texto à des élèves, il hésite à masquer son numéro,

euh...c'est impossible de masquer son numéro pour un texto... non?

_________________
[center]Je suis comme le ciel, rien ne s'accroche à moi (mantra)

titeprof
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par jilucorg le Mer 20 Mar - 20:53

@Dinaaa a écrit:Allez, c'est résolu, pour moi, c'est du pipeau.
Le collège en question est bien identifié (légende de la photo), et le nom des gens correspond → http://www.ac-paris.fr/serail/jcms/s2_126465/organigramme?cid=s1_119305

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par InvitéO le Mer 20 Mar - 21:25

"Le Collège du Bonheur" flower Voilà un beau titre pour une comédie musicale.
Acte I: batailles rangées chorégraphiées entre élèves, puis un élève chante son mal-être, puis il est rejoint par un professeur: duo plaintif, puis la secrétaire, puis le personnel de la cantine: touchant unisson.
Le principal est chassé sous les huées.

Acte II: le nouveau principal arrive : la scène s'illumine. Tout le monde reprend du poil de la bête, les élèves (les filles) jettent leur sac à main sur
le public, sauf une coquine qui en aparté, nous explique pourquoi elle conserve le sien (mélopée). Les professeurs quant à eux ôtent les masques de vieillards aigris qu'ils portaient depuis le début et révèlent ainsi leur physique avantageux.
L'anniversaire (ou la retraite) de la secrétaire est l'occasion d'un morceau de bravoure.etc.

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par Ruthven le Mer 20 Mar - 21:33

L'article est risible, mais que le mode de management du CdE fonctionne ne m'étonne pas du tout. Statistiquement, en s'inscrivant dans une logique de donnant-donnant, il a vraiment très peu de chances d'y perdre au change de la part du profession où la conscience professionnelle est à la limite de la démesure ; il faut voir quand même ce que l'on est capable d'encaisser avant de commencer à envisager de bloquer la machine (et Peillon en mettant en avant "l'intérêt des élèves" contre les enseignants n'a vraiment rien compris à la communication).


Dernière édition par Ruthven le Jeu 21 Mar - 21:01, édité 1 fois

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par Marie Laetitia le Mer 20 Mar - 21:43

Oriane a écrit:"Le Collège du Bonheur" flower Voilà un beau titre pour une comédie musicale.
Acte I: batailles rangées chorégraphiées entre élèves, puis un élève chante son mal-être, puis il est rejoint par un professeur: duo plaintif, puis la secrétaire, puis le personnel de la cantine: touchant unisson.
Le principal est chassé sous les huées.

Acte II: le nouveau principal arrive : la scène s'illumine. Tout le monde reprend du poil de la bête, les élèves (les filles) jettent leur sac à main sur
le public, sauf une coquine qui en aparté, nous explique pourquoi elle conserve le sien (mélopée). Les professeurs quant à eux ôtent les masques de vieillards aigris qu'ils portaient depuis le début et révèlent ainsi leur physique avantageux.
L'anniversaire (ou la retraite) de la secrétaire est l'occasion d'un morceau de bravoure.etc.

veneration yesyes

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par thrasybule le Mer 20 Mar - 21:48

Ca me fait penser à un film d'avant-garde avec Danny Boon. Lequel?
Je vais demander à mon avatar.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par Invité-B le Mer 20 Mar - 22:23

Ce genre d'article nous fait autant passer pour des cons que la campagne nian-nian d'affichage de Peillon. Et ce n'est pas peu dire.

Invité-B
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par Bobby-Cowen le Jeu 21 Mar - 14:01

Je suis d'accord...

c'est bien joli, cet article, mais ça fait un peu "trop" (en tout cas je trouve). Et si effectivement, ils sont passés à 95% de réussite au brevet, comment ont-ils fait ? de plus, cela me semble miraculeux que ce soit fait en seulement un an (a priori)...

Bobby-Cowen
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par victor44 le Jeu 21 Mar - 15:50

@Bobby-Cowen a écrit:Je suis d'accord...

c'est bien joli, cet article, mais ça fait un peu "trop" (en tout cas je trouve). Et si effectivement, ils sont passés à 95% de réussite au brevet, comment ont-ils fait ? de plus, cela me semble miraculeux que ce soit fait en seulement un an (a priori)...

Si vous aviez lu l'article vous auriez vu que le CDE est arrivé en 2004, donc ce n'est pas en une mais en huit années.

Les recettes me paraissent les bonnes: confiance, projets, solidarité et beaucoup de travail. L'article me parait intéressant et à contre courant des discours déclinistes, donc forcément les tenants de cette théorie ne peuvent qu'être que gènés que ce type d'établissement puisse exister.

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par thrasybule le Jeu 21 Mar - 15:58

@Ruthven a écrit:L'article est risible, mais que le mode de management du CdE fonctionne ne m'étonne pas du tout. Statistiquement, en s'inscrivant dans une logique de donnant-donnant, il a vraiment très peu de chances d'y perdre au change de la part du profession où la conscience professionnelle est à la limite de la démesure ; il faut voir quand même ce que l'on est capable d'encaisse avant de commencer à envisager de bloquer la machine (et Peillon en mettant en avant "l'intérêt des élèves" contre les enseignants n'a vraiment rien compris à la communication).
Je partage pleinement cet avis( notamment sur la concience professionnelle à la limite de la démesure)

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par Bobby-Cowen le Jeu 21 Mar - 17:56

@victor44 a écrit:
@Bobby-Cowen a écrit:Je suis d'accord...

c'est bien joli, cet article, mais ça fait un peu "trop" (en tout cas je trouve). Et si effectivement, ils sont passés à 95% de réussite au brevet, comment ont-ils fait ? de plus, cela me semble miraculeux que ce soit fait en seulement un an (a priori)...

Si vous aviez lu l'article vous auriez vu que le CDE est arrivé en 2004, donc ce n'est pas en une mais en huit années.

Oups, merci de me le signaler Embarassed

@victor44 a écrit:Les recettes me paraissent les bonnes: confiance, projets, solidarité et beaucoup de travail. L'article me parait intéressant et à contre courant des discours déclinistes, donc forcément les tenants de cette théorie ne peuvent qu'être que gènés que ce type d'établissement puisse exister.

je ne me considère pas décliniste, mais optimiste (voire idéaliste parfois). Cependant, à mon (humble) avis l'article me paraît "trop" (presque utopiste), d'autant plus qu'il est mal écrit (toujours à mon humble avis). Après, j'attends de voir, j'aimerais bien visiter et travailler dans un tel établissement !

Bobby-Cowen
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par Volubilys le Jeu 21 Mar - 18:19

Comment passer de 64% à 95% dé réussite : changer le public de l'établissement :
il a créé des filières sélectives. D’abord une classe « bilangue » (même nombre d’heures d’anglais et d’allemand dès la sixième). La prof d’allemand, qui a l’air d’être une pointure, est particulièrement bien traitée : elle a sa salle, son PC et son vidéoprojecteur.

Il a ensuite lancé des sections latin et grec, une classe européenne, une section sportive (neuf heures d’escalade par semaine) et des options scientifiques (stages en labo en partenariat avec l’hôpital Necker).
et peut aussi on ne présente à l'examen que les élèves capables effectivement de passer le brevet... (je connais un collège qui fait ça : on écarte tous les élèves trop faibles, ces derniers doivent passer le brevet en candidat libre, du coup l'établissement a de super résultats au brevet...
On peut faire la même chose dans le primaire avec les éval nationales CM2 : il suffit de ne pas déclarer les résultats des mauvais élèves...)

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire d’un collège pourri le collège du bonheur

Message par Hermione0908 le Lun 8 Avr - 15:36

@dandelion a écrit:Le principal nous laisse les clefs de l'établissement quand on fait des soirées? Lool

Ça, je l'ai vécu une fois, j'ai même des photos qui le prouvent ! (mais une seule et unique fois sur tous les bahuts où je suis passée)

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum