vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par ladyantilles le Sam 23 Mar 2013 - 1:16

Bonsoir,
j'espere trouver des reponses franches. Vous epanouissez vous dans votre metier d'enseignant malgre les conditions de travail difficiles? pensez vous faire ce boulot pendant 5, 10 ans voire plus?

ladyantilles
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par Hermione0908 le Sam 23 Mar 2013 - 1:20

Bonsoir Ladyantilles.
Avant de commencer à poster sur le forum, il est d'usage d'aller se présenter dans la section adéquate, que tu trouveras en cliquant sur le lien suivant :

http://www.neoprofs.org/f26-votre-presentation

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par ladyantilles le Sam 23 Mar 2013 - 1:58

ok, merci

ladyantilles
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par yogi le Sam 23 Mar 2013 - 4:27

Moi 10, suis à ma 9ieme année.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par Abraxas le Sam 23 Mar 2013 - 6:57

J'en suis à a 40ème année.
Et je n'envisage pas d'en partir. Pas avant six ou sept ans.
C'est un bonheur permanent, et ça l'a toujours été.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par Va, vis et deviens le Sam 23 Mar 2013 - 7:07

J'enseigne depuis 2001, et je n'ai rien vu passer! Donc je pense continuer encore longtemps, parce que j'aime ce que je fais, et que je ne considère pas travailler dans des conditions difficiles, loin de là, compte tenu de l'établissement dans lequel je suis, mes collègues, la carte blanche que j'ai pour mener plein de projets, etc .
En revanche si un jour j'en ai assez, oui j'envisagerai une reconversion sans problème.

Va, vis et deviens
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par Nell le Sam 23 Mar 2013 - 7:51

J'enseigne depuis 2006 vraiment et c'est passé à une allure folle. Faire cours est enrichissant et épanouissant pour moi, je ne suis moi-même pleinement qu'en classe et c'est un sacré luxe que d'être son seul maître ainsi (comme d'aller au travail le sourire aux lèvres). Les choses annexes sont parfois gonflantes et usantes et pas suffisamment pour empiéter sur le plaisir du partage. Donc pour le moment, je n'envisage pas autre chose. Même si dans mes projets d'avenir, il y a un poste de directeur d'établissement (avec tjs au moins une classe en charge, je ne veux perdre si mes gamins ni le bénéfice de mon concours).

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par Iota le Sam 23 Mar 2013 - 8:23

32 ans pour moi. Honnêtement, beaucoup de bonheur dans ma classe, parfois un peu de fatigue en rentrant, normale je suppose.
Comme Nell, j'apprécie la liberté et la créativité que je peux exercer. J'enseigne en primaire, j'aime beaucoup me sentir responsable des progrès d'une classe mais j'essaie d'être lucide sur mes ratés pour progresser tout le temps.
Par contre, je pense avoir gardé, et construit mon envie d'enseigner sur le rejet des prescriptions absurdes (mais j'en ai essayé pas mal, pour voir) et sur la curiosité pour des pratiques plus efficaces, en auto-formation sur Internet en général.
Ah, et surtout une surdité persistante au moment des réunions pédagogiques-lavage de cerveau...pour moi, c'est vital... les fois où j'ai oublié, j'ai pensé très fort démissionner Crying or Very sad .

_________________
“If a nation expects to be ignorant and free, in a state of civilization, it expects
what never was and never will be.” [Thomas Jefferson à Charles Yancey, 1816]

Iota
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par Babayaga le Sam 23 Mar 2013 - 8:34

J'enseigne depuis 2004, c'est vrai que le temps a passé vite. Je pense que le métier de prof n'est pas celui qui me convenait. A la base je supporte mal le bruit et j'aime l'ordre, ahem... Je pense que travailler seule dans un bureau, avec un contact limité avec les gens, j'aurais très bien supporté.
Mais je me vois très mal reprendre des études pour aller dans une autre direction, surtout que ce qui semble me convenir, c'est l'exercice du droit, et ce sont des études longues...

Donc je considère mon métier comme un gagne-pain, je ne suis pas passionnée, je me suis tournée vers l'enseignement par défaut, j'étais déjà blasée par la situation car je la connaissais (famille de professeurs).
Ça n'empêche pas que je prends souvent plaisir à enseigner. Et puis souvent je n'ai pas envie d'aller au travail le matin. Mais quand j'y suis je l'oublie.
Le gros avantage, c'est que je n'ai jamais eu de désillusion, de grande déception ou ce genre de choses qui arrive aux professeurs passionnés qui arrivent dans le métier des étoiles dans les yeux. L'autre avantage c'est que ça m'a rendue sourde aux pédagogues aussi. Ils n'ont jamais réussi ni à me convaincre, ni à me culpabiliser.

Et pour finir, oui, je peux continuer encore 40 ans jusqu'à la retraite. Car mon travail ne pèse pas lourd dans ma vie, peut-être un quart de mes préoccupations ?

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile

Babayaga
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par menerve le Sam 23 Mar 2013 - 8:46

J'enseigne depuis 1993.....bientôt 20 ans! Je viens de changer de matière et vais essayer de poursuivre encore un peu...

menerve
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par Derborence le Sam 23 Mar 2013 - 8:49

C'est ma 11e année.
Il y a eu des hauts mais beaucoup de bas, sans doute pour la plupart dus à la désillusion du prof passionné qui arrive dans le métier des étoiles dans les yeux dont parlait Baba.
Quand j'ai commencé, j'étais certaine de faire ce métier toute ma vie (je ne sais rien faire d'autre Wink ), mais je crois maintenant que cela ne sera pas le cas.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par stanleymilgram le Sam 23 Mar 2013 - 8:50

22 ans. Ce n'est plus le même métier.J'adore la relation avec les élèves et la transmission du savoir (lettres/français au collège ).Mais la charge de travail est énorme ,pour moi, et les objectifs sont flous,absurdes ,inadaptés . Les élèves en difficulté sont noyés et les élèves à l'aise sont en en sous-régime et globalement heureux de l'être .
La transmission d'une culture n'est pas du tout prioritaire et les bases ne sont pas pour autant maîtrisées (à peine enseignées).
Nous sommes détestés globalement et je m'estime totalement méprisé par les inspecteurs chefs.
Je déconseille fortement ce métier à mes enfants. J'ai peur à l'idée qu'il me reste plus de 20 ans à répéter les choses comme Sisyphe dans un contexte permanent de réformes stupides et jamais abouties . Donc, oui, je voudrais bien changer.


Dernière édition par stanleymilgram le Sam 23 Mar 2013 - 8:57, édité 1 fois

stanleymilgram
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par gelsomina31 le Sam 23 Mar 2013 - 8:53

@Iota a écrit:32 ans pour moi. Honnêtement, beaucoup de bonheur dans ma classe, parfois un peu de fatigue en rentrant, normale je suppose.
Comme Nell, j'apprécie la liberté et la créativité que je peux exercer. J'enseigne en primaire, j'aime beaucoup me sentir responsable des progrès d'une classe mais j'essaie d'être lucide sur mes ratés pour progresser tout le temps.
Pareil mais je n'ai que 7 ans d'enseignement.

@Iota a écrit:Par contre, je pense avoir gardé, et construit mon envie d'enseigner sur le rejet des prescriptions absurdes (mais j'en ai essayé pas mal, pour voir) et sur la curiosité pour des pratiques plus efficaces, en auto-formation sur Internet en général.
Ah, et surtout une surdité persistante au moment des réunions pédagogiques-lavage de cerveau...pour moi, c'est vital... les fois où j'ai oublié, j'ai pensé très fort démissionner Crying or Very sad .

Un peu plus de mal de mon côté à ne pas écouter ces sirènes (surtout concernant l'ouverture de la classe et de l'école aux parents)... d'où parfois des idées de démissions très temporaires. Wink

J'espère enseigner toute au long de ma vie active mais je ne sais pas si j'aurais la santé physique et mentale pour le faire.

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par doublecasquette le Sam 23 Mar 2013 - 9:11

Trente-septième année scolaire pour moi. Toujours autant d'intérêt pour la partie de ma profession que je considère comme mon métier (instruire, éduquer, construire). En revanche, une grande lassitude de tout le reste (parlottes entre adultes, statistiques à remplir, évaluations et demandes institutionnelles bidon).

Je pars dans deux ans et je ne suis pas malheureuse de n'avoir plus qu'un projet d'école à rédiger, sept conseils d'école à diriger, dix-huit heures d'animations pédagogiques à subir pendant lesquelles on m'expliquera qu'un enfant de trois ans doit savoir où est le disjoncteur de l'école mais qu'un élève de CE1 n'a pas à savoir lire intelligemment à voix haute un extrait de conte pour enfants sans l'avoir appris par cœur préparé à l'avance (merci à V. Peillon, quand même, pour les dix-heures qu'il m'a épargnées fleurs ), trois procédures d'entrée en 6° à rallonges à effectuer, deux réunions de rentrée pendant lesquelles l'aimable assistance sera plus intéressée par les goûters d'anniversaire et les sorties en car que par les apprentissages scolaires, une vingtaine d'enquêtes débiles visant à comptabiliser les moyens dont disposent l'école et en déduire que tout va bien, la mer monte !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par isamia le Sam 23 Mar 2013 - 9:15

Bonjour, j'enseigne depuis 2001; j'aime mon métier et souvent je m'y épanouis mais je dois avouer que cette année est très difficile. Je suis en langues vivantes, en lycée et la réforme de cette année est terrible. Je suis éreintée et cela m'exaspère de voir que maintenant nous avons 3 épreuves et 4 compétences à évaluer en un minimum de temps et en plus gratuitement. De plus, je ne suis jamais le plus gros coefficient et je ne suis que la LV2...
J'en ai un peu marre en fait. Enseigner les Lv en lycée, c'était bien il y a quelques années lorsqu'on avait au maximum 6 classes (et pas 8), que les STI n'avaient pas de LV2 obligatoire en cours mais facultative au bac...
Honnêtement, je ne me vois pas faire ce métier jusqu'à la retraite.

isamia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par yogi le Sam 23 Mar 2013 - 9:21

@Iota a écrit:32 ans pour moi. Honnêtement, beaucoup de bonheur dans ma classe, parfois un peu de fatigue en rentrant, normale je suppose.
Comme Nell, j'apprécie la liberté et la créativité que je peux exercer. J'enseigne en primaire, j'aime beaucoup me sentir responsable des progrès d'une classe mais j'essaie d'être lucide sur mes ratés pour progresser tout le temps.
Par contre, je pense avoir gardé, et construit mon envie d'enseigner sur le rejet des prescriptions absurdes (mais j'en ai essayé pas mal, pour voir) et sur la curiosité pour des pratiques plus efficaces, en auto-formation sur Internet en général.
Ah, et surtout une surdité persistante au moment des réunions pédagogiques-lavage de cerveau...pour moi, c'est vital... les fois où j'ai oublié, j'ai pensé très fort démissionner Crying or Very sad .

Merci pour l'astuce survie!

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par yogi le Sam 23 Mar 2013 - 9:26

Entre B2I, PDMF, A2 à évaluer, SOCLE COMMUN, ASSR, Histoire des Arts et projets ECLAIR à la con "poudre aux yeux", j'ai l'impression que mon cerveau est dispersé (j'imagine donc l'état des gamins) et je me demande quand j'ai le temps de faire de l'anglais avec mes élèves (actionnel, compétences et pédagogie différenciée of course). Cette année c'est la 1ère fois que je ressens un trop-plein, une sorte de burn-out. On est plusieurs dans ce cas là ,où je bosse.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par Rikki le Sam 23 Mar 2013 - 9:46

J'ai travaillé 10 ans avant d'être instit, en changeant souvent de job. Là, je me suis dit "Il faut que je fasse 15 ans dans l'enseignement, en changeant souvent à l'intérieur du métier". J'ai fait des remplacements, puis 5 ans de maternelle, 4 ans de CLIN (non-francophones), puis tous les niveaux de l'école élémentaire sauf le CM1. Depuis quelques années, je me fixe au CP.

Ca fait maintenant 17 que j'enseigne. J'adore ce métier, surtout depuis que je le fais à un niveau où j'ai l'impression d'être formidablement utile. Mais je suis de plus en plus inquiète quant à son avenir et j'ai de moins en moins de patience face aux exigences institutionnelles.

Comme j'ai d'autres perspectives professionnelles — rééducation en écriture, édition de manuels scolaires... — je pense que je ne vais pas rester très longtemps à mon poste. Mais je sais aussi que j'hésite beaucoup à quitter mes petits CP et que le jour où je prendrai ma décision, ils vont terriblement me manquer.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par Lefteris le Sam 23 Mar 2013 - 9:53

@Babayaga a écrit:J'enseigne depuis 2004, c'est vrai que le temps a passé vite. Je pense que le métier de prof n'est pas celui qui me convenait. A la base je supporte mal le bruit et j'aime l'ordre, ahem... Je pense que travailler seule dans un bureau, avec un contact limité avec les gens, j'aurais très bien supporté.
Mais je me vois très mal reprendre des études pour aller dans une autre direction, surtout que ce qui semble me convenir, c'est l'exercice du droit, et ce sont des études longues...

Donc je considère mon métier comme un gagne-pain, je ne suis pas passionnée, je me suis tournée vers l'enseignement par défaut, j'étais déjà blasée par la situation car je la connaissais (famille de professeurs).
Ça n'empêche pas que je prends souvent plaisir à enseigner. Et puis souvent je n'ai pas envie d'aller au travail le matin. Mais quand j'y suis je l'oublie.
Le gros avantage, c'est que je n'ai jamais eu de désillusion, de grande déception ou ce genre de choses qui arrive aux professeurs passionnés qui arrivent dans le métier des étoiles dans les yeux. L'autre avantage c'est que ça m'a rendue sourde aux pédagogues aussi. Ils n'ont jamais réussi ni à me convaincre, ni à me culpabiliser.

Et pour finir, oui, je peux continuer encore 40 ans jusqu'à la retraite. Car mon travail ne pèse pas lourd dans ma vie, peut-être un quart de mes préoccupations ?
Je souscris à ce que tu mets en gras : je ne changerai probablement plus , étant devenu prof quadra, et en seconde carrière (et troisième métier) parce que c'était ma formation de base et de goût (les matières..) . Idem, j'ai fait semblant à l'IUFM, j'ai immédiatement compris que c'était de l'enfumage, je vais au boulot sans passion mais sans déprime ( avoir bossé avant et en avoir bavé parfois aide) , et je fais en sorte que le travail soit secondaire dans ma vie , ce qui est un peu difficile vu la masse en lettres, mais j'y travaille Very Happy . Etant en établissement assez difficile , et ayant compris que je n'obtiendrai sans doute jamais rien de très bien (bon lycées hors d'atteinte, mauvais lycées sans latin ni grec vu la fonte des L.A. , autre collège sans intérêt... ) , le recul est justement le moyen de ne pas être accablé, et être à quelques minutes du boulot y aide. Il m'arrive aussi de prendre plaisir à enseigner, quelques classes ou quelques élèves sont parfois moins désagréables, il faut prendre ça comme du bonus Wink .

@stanleymilgram a écrit: [...].Mais la charge de travail est énorme ,pour moi, et les objectifs sont flous,absurdes ,inadaptés . Les élèves en difficulté sont noyés et les élèves à l'aise sont en en sous-régime et globalement heureux de l'être .
La transmission d'une culture n'est pas du tout prioritaire et les bases ne sont pas pour autant maîtrisées (à peine enseignées).
Nous sommes détestés globalement et je m'estime totalement méprisé par les inspecteurs chefs.
Assez d'accord sur le constat , après une longue "absence" j'ai été effaré de voir la chute du niveau, l'absence quasi totale de travail de la plupart des élèves, leur dispersion perpétuelle et leur intempérance de langue (la pire des choses dans notre métier, selon moi). Je n'osais y croire avant de le constater, je pensais que c'était une exagération, un topos même. Tout cela accentué par le désintérêt de l'institution pour le fond : on ne se préoccupe de statistiques, de taux de passage etc.

Pour la masse de travail , il faut s'imposer de réduire : en rognant un tout petit peu sur beaucoup de choses, on s'allège. C'est une des choses fondamentales que j'ai apprises en passant l'agreg, où l'on est bien obligé de procéder ainsi.

Je crois que le seul métier valable d'enseignant, c'est en classe prépa ou à l'université éventuellement , au contact de sa matière et dans un cadre de vraie transmission, pas de garderie éducative. Si j'avais 20 ans , en connaissance de cause jamais je n'envisagerais de passer 40 ou 45 ans là dedans.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par Iphigénie le Sam 23 Mar 2013 - 9:56

Alors je suis hors du cadre de la question (plus de trente ans!) . J'ai fait ce métier avec bonheur.
J'ai aimé et continue d'aimer les cours qui fonctionnent bien comme une représentation théâtrale réussie, moins enthousiaste pour les cours "alimentaires" où il faut finir un bout du bout de correction ou d'exercices (car on ne joue pas Carmen à chaque heure, hein...).
J'ai aimé le contact avec les élèves, sans jamais aller vers le copinage ou l'incitation aux confidences: j'ai toujours aimé garder la distance, et laisser aux élèves le droit à la réserve: j'ai toujours eu horreur de jouer à l'assistante sociale.
Ce qui me pèse ou m'inquiète, c'est la transformation de l'école que l'on sent évoluer de plus en plus vite vers autre chose que tout ce qui me plaît dans l'enseignement, à savoir enseigner:
-les classes de plus en plus lourdes et de plus en plus nombreuses.
-l'impossibilité de faire du latin ou du grec au lycée au niveau où il faudrait le faire, où il serait intéressant de le faire.
-l'écartèlement de plus en plus insoutenable entre le niveau réel des élèves et ce qu'on est censé devoir leur faire faire.

Et par dessus tout je supporte de plus en plus mal l'hypocrisie du système et son mensonge permanent:
-les résultats faussés pour les besoins statistiques;
-la langue de bois qui fait d'un bon élève, "un excellent" génie et d'un gentil tocard un "potentiel "à exploiter, qui fait demander "plus de travail"et "des heures de soutien" que l'on sait par avance inefficaces, au malheureux qui n'en peut plus, qui fait confondre le "bon élève" et l'élève docile, en cassant au passage des intelligences réelles mais hors des cadres.
-L'exigence de "se vendre" , si l'on veut exister, ou de "vendre" son option, même si on sait la "culture antique" réduite à une misère et l'exploration limitée à la grande surface.
-la mise en concurrence des collègues avec qui du coup il n'y a plus la moindre mise en commun alors même que l'on se gave officiellement de "transversalité " et de "travail d'équipe"et alors que chacun se marque à la culotte pour essayer d'obtenir pour soi le petit avantage dans l'attribution d'une classe ou d'un emploi du temps( voire d'heures supplémentaires choisies ) qui permettra de mieux survivre que le voisin ...

Bref, ce serait un beau métier si on arrêtait de faire des réformes destructrices tous les deux ans, de manager les enseignants avec pour but essentiel de mettre en concurrence chacun avec l'autre, pour mieux régner, d'attribuer des pouvoirs qui excèdent constamment les compétences (le principe de Peter doit rarement être plus démontré que dans l'E.N) et si on laissait chacun faire ce qu'il est capable de faire.


Dernière édition par iphigénie le Sam 23 Mar 2013 - 10:02, édité 1 fois

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par Nestya le Sam 23 Mar 2013 - 9:56

J'ai commencé en 2004: 2 ans TZR, 5 ans en ZEP et depuis septembre, je suis dans un collège vraiment sympa! Quand j'étais en ZEP, je ne me voyais pas continuer comme ça jusqu'à la retraite mais franchement, je n'imaginais quel genre de reconversion pourrait me convenir.
Depuis que je suis sortie de là, je redécouvre le plaisir d'enseigner.
Par conséquent, tout dépendra des conditions de travail: dans un établissement correct, je pourrais faire ça tout ma vie mais si les conditions venaient à se dégrader, si je devais retrouver mes conditions de travail passées, si le gouvernement ou les gouvernements futurs continuent sur leur lancée, alors je pourrais envisager de quitter à la profession.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par Lefteris le Sam 23 Mar 2013 - 10:02

@iphigénie a écrit:Alors je suis hors du cadre de la question (plus de trente ans!) . J'ai fait ce métier avec bonheur.
J'ai aimé et continue d'aimer les cours qui fonctionnent bien comme une représentation théâtrale réussie, moins enthousiaste pour les cours "alimentaires" où il faut finir un bout du bout de correction ou d'exercices (car on ne joue pas Carmen à chaque heure, hein...).
J'ai aimé le contact avec les élèves, sans jamais aller vers le copinage ou l'incitation aux confidences: j'ai toujours aimé garder la distance, et laisser aux élèves le droit à la réserve: j'ai toujours eu horreur de jouer à l'assistante sociale.
Ce qui me pèse ou m'inquiète, c'est la transformation de l'école que l'on sent évoluer de plus en plus vite vers autre chose que tout ce qui me plaît dans l'enseignement, à savoir enseigner:
-les classes de plus en plus lourdes et de plus en plus nombreuses.
-l'impossibilité de faire du latin ou du grec au lycée au niveau où il faudrait le faire, où il serait intéressant de le faire.
-l'écartèlement de plus en plus insoutenable entre le niveau réel des élèves et ce qu'on est censé devoir leur faire faire.

Et par dessus tout je supporte de plus en plus mal l'hypocrisie du système et son mensonge permanent:
-les résultats faussés pour les besoins statistiques;
-la langue de bois qui fait d'un bon élève, "un excellent" génie et d'un gentil tocard un "potentiel "à exploiter, qui fait demander "plus de travail"et "des heures de soutien" que l'on sait par avance inefficaces, au malheureux qui n'en peut plus, qui fait confondre le "bon élève" et l'élève docile, en cassant au passage des intelligences réelles mais hors des cadres.
-L'exigence de "se vendre" , si l'on veut exister, ou de "vendre" son option, même si on sait la "culture antique" réduite à une misère et l'exploration limitée à la grande surface.
-la mise en concurrence des collègues avec qui du coup il n'y a plus la moindre mise en commun alors même que l'on se gave officiellement de "transversalité " et de "travail d'équipe"et alors que chacun se marque à la culotte pour essayer d'obtenir pour soi le petit avantage dans l'attribution d'une classe ou d'un emploi du temps( voire d'heures supplémentaires choisies qui permettra de mieux survivre que le voisin ...

Bref, ce serait un beau métier si on arrêtait de faire des réformes destructrices tous les deux ans, de manager les enseignants avec pour but essentiel de mettre en concurrence chacun avec l'autre, pour mieux régner, d'attribuer des pouvoirs qui excèdent constamment les compétences (le principe de Peter doit rarement être plus démontrée que dans l'E.N) et si on laissait chacun faire ce qu'il est capable de faire.
Même constat global, sur la langue de bois, le management, etc. et tu confirmes mes craintes sur ce que je vois et entends ds lycées , notamment en LC... tu me mets encore plus le frein. Me pourrir la vie à prendre le métro pour tomber de Charybde en Scylla, non merci No

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par Fourseasons le Sam 23 Mar 2013 - 10:11

Ca fait 7 ans que j'enseigne en tant que professeur d'économie gestion et je ne me vois pas faire autre chose. Je considère plus mon job comme un gagne pain qui me convient parfaitement.

Cependant, TZR depuis tout ce temps j'en ai ras le bol d'avoir cette sensation de zapping, d'être à flux tendus. Je me sens sans cesse en équilibre, de passage, passant d'un remplacement à un autre, d'un fonctionnement à un autre, d'un équipement à un autre qui demande encore et encore de l'adaptation... Je ne fais que rarement les mêmes matières : PFEG, gestion, économie, droit, management, compta, fiscalité, communication ressources humaines, de la 2nde au BTS. Je ne formule jamais de voeux, tout m'est imposé. Je ne peux que rare m'investir à défaut de visibilité à plus long terme et réinvestir. Testée, ne bénéficiant pas de sa réputation pour asseoir son autorité lors de la prise en main des classes, considérée comme un prof pas comme les autres, pas un vrai quoi, sinon je ne serai pas remplaçante. Passer après un collègue, comme c'est différent que de commencer à la rentrée...

Alors je me vois faire ce métier aussi longtemps qu'il m'est possible, je l'ai bien choisi, mais j'ai atteint mon maximum dans ma fonction de TZR !

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par Hermiony le Sam 23 Mar 2013 - 10:13

@stanleymilgram a écrit:2J'adore la relation avec les élèves et la transmission du savoir (lettres/français au collège ).Mais la charge de travail est énorme ,pour moi, et les objectifs sont flous,absurdes ,inadaptés . Les élèves en difficulté sont noyés et les élèves à l'aise sont en en sous-régime et globalement heureux de l'être .
La transmission d'une culture n'est pas du tout prioritaire et les bases ne sont pas pour autant maîtrisées (à peine enseignées).
Nous sommes détestés globalement et je m'estime totalement méprisé par les inspecteurs chefs.
Je déconseille fortement ce métier à mes enfants. J'ai peur à l'idée qu'il me reste plus de 20 ans à répéter les choses comme Sisyphe dans un contexte permanent de réformes stupides et jamais abouties . Donc, oui, je voudrais bien changer.

+1

Cela fait 5 ans que j'enseigne.

J'aime mon métier (et j'ai appris à le considérer comme tel, pour me protéger, parce que mine de rien ,j'ai passé deux années éprouvantes avec deux classes affreuses), mais pas les à-côtés de plus en plus nombreux et chronophages, les impératifs à la noix qui vont dans le mauvais sens, cette pression (que je ressens comme telle, même si j'y résiste ...mais pour combien de temps encore ?) que la hiérarchie exerce sur nous à coups de chiffres, de résultats, de taux et la merveilleuse langue de bois de l'EN qui ressort parfaitement lors des conseils de classe où la moindre critique est atténuée parce que "vous comprenez...traumatisme...difficultés...". En fait, j'aime mon métier mais je n'aime pas la façon dont il évolue.

Il n'y a que dans ma classe que je suis bien, seule à gérer mes élèves comme bon me semble. Là, je n'entend plus les discours absurdes, les recommandations pour que les élèves en fassent toujours moins...et j'essaie de faire de mon mieux pour qu'ils progressent, découvrent, réfléchissent.

J'ai de la chance, je travaille dans un bahut où globalement, ça se passe bien (mis à part deux classes horribles croisées il y a 2 ans et l'an dernier). S'il fallait ajouter les problèmes de discipline dans toutes les classes au niveau très bas des élèves, je ne supporterais pas, je crois.

Je ne sais pas si je resterai toute ma carrière dans ce métier. Physiquement d'abord, mentalement ensuite, parce que plus ça va, plus je dois baisser le niveau de mes cours et je me vois répéter inlassablement les mêmes évidences, de la 6e à la 3e parce que les bases ne sont pas acquises. Et pourtant, je n'ai pas beaucoup d'ancienneté, mais je vois arriver depuis cette année des 6e dont le niveau général est catastrophique. Cela m'inquiète, vraiment.

Pour l'instant, donc, mon objectif, c'est l'agrèg interne...et il y a du boulot pale Sad !

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: vous pensez faire ce boulot pendant 10 ans, 20 ans , 30 ans?

Message par thrasybule le Sam 23 Mar 2013 - 10:14

Comment faire pour trouver un autre boulot? Le seul truc qui me plairait, c'est le concours de conservateur, mais c'est super dur et il y a très peu de postes.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum