Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par lene75 le Mer 27 Mar - 11:58

@lalilala a écrit:Du coup je retrouverai peut-être (j'espère) une vraie vie avec mon copain en dehors du boulot.

Ça c'est super important. Comme Carolette, le fait d'être maman m'a fait revoir mes priorités - même si à certains moments j'ai la tête sous l'eau à mener les deux de front - et je pense que le fait d'avoir ton copain t'y aidera aussi : si tu le retrouves enfin, tu vas vouloir passer du temps à profiter de lui sans penser au boulot, forcément. Je bosse encore beaucoup (trop), mais moins, en étant moins exigeante et je passe beaucoup plus facilement à autre chose. Mes élèves n'ont pas l'air de s'en porter moins bien, pour tout dire, je crois qu'ils s'en portent même mieux parce que je me crispe moins quand ça ne suit pas et qu'on perd du temps.

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par yogi le Mer 27 Mar - 12:04

@lalilala a écrit:Moi aussi je bois de temps en temps, pour oublier un peu, mais je fais gaffe quand même avec l'alcool...

Je suis dans l'académie d'Orléans en ce moment et je viens d'obtenir l'académie de Toulouse Wink

Cool, mes parents habitent près de Montauban, j'ai fait mes études à Toulouse donc n'hésite pas si tu as besoin de conseils pour l'intra au niveau des bleds et bahuts.

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par victor44 le Mer 27 Mar - 12:27

@roxanne a écrit:Oui..et ? c'est toujours la même histoire, c'est très triste, mais c'est comme ça

Ton père te bat? c'est triste mais c'est comme ça
Ton chef te tyrannise? c'est triste mais c'est comme ça
Le prof de ton enfant est en dépression? C'est triste mais c'est ainsi

Mais c'est incroyablement bête et inepte en terme de RH. Vive le recrutement départemental mais les syndicats n'en veulent pas...

Quand les syndicats s'occuperont-ils vraiment des problèmes des profs?

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par manchotte50 le Mer 27 Mar - 12:42

+100000000000000000000000000000000000000000000000000

manchotte50
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 27 Mar - 12:48

Le recrutement départemental, la régionalisation du bac, tout ça tout ça... Il paraît que notre République est indivisible. L'échelon national est garant d'équité pour beaucoup de chose. Mais si on veut aller au bout de la logique, laissons carrément les chefs d'établissement recruter tout de suite et faire de nous des fonctionnaires de la FP territoriale.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par lalilala le Mer 27 Mar - 12:54

En tout cas, supprimer le mouvement en 2 temps et revenir à ce que mes parents ont connu, ce serait déjà bien.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 27 Mar - 13:04

@lalilala a écrit:En tout cas, supprimer le mouvement en 2 temps et revenir à ce que mes parents ont connu, ce serait déjà bien.

Exactement. C'est un mouvement national, donc plus clair et plus équitable. Mais les tenants de la départementalisation étaient les premiers à vouloir le mouvement déconcentré sans doute...
Juste un truc: un intervenant précédent a dégommé "les syndicats". Mais si on veut un syndicat prêt à remettre le caractère national de notre statut en cause, on peut adhérer au SGEN ou à l'UNSA. Il y en a pour tous les goûts. Mais très peu pour moi.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par lene75 le Mer 27 Mar - 13:22

@lalilala a écrit:En tout cas, supprimer le mouvement en 2 temps et revenir à ce que mes parents ont connu, ce serait déjà bien.

+1000

D'ailleurs, ça me paraît plus équilibré même pour les élèves, parce que ça amène les gens à demander des établissements difficiles pour pouvoir obtenir une zone géographique donnée.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Marie Laetitia le Mer 27 Mar - 13:38

@victor44 a écrit:
@roxanne a écrit:Oui..et ? c'est toujours la même histoire, c'est très triste, mais c'est comme ça

Ton père te bat? c'est triste mais c'est comme ça
Ton chef te tyrannise? c'est triste mais c'est comme ça
Le prof de ton enfant est en dépression? C'est triste mais c'est ainsi

Mais c'est incroyablement bête et inepte en terme de RH. Vive le recrutement départemental mais les syndicats n'en veulent pas...

Quand les syndicats s'occuperont-ils vraiment des problèmes des profs?

ça certainement pas! L'effet pervers, c'est de devoir recruter dans telle académie tous les candidats qu'ils aient le niveau ou pas tant la pénurie est criante (et les conditions de travail difficiles, bizarrement), et dans telle autre, laisser sur le carreau de brillants candidats! Super, comme progrès... Suspect

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 27 Mar - 13:42

@Marie Laetitia a écrit:
ça certainement pas! L'effet pervers, c'est de devoir recruter dans telle académie tous les candidats qu'ils aient le niveau ou pas tant la pénurie est criante (et les conditions de travail difficiles, bizarrement), et dans telle autre, laisser sur le carreau de brillants candidats! Super, comme progrès... Suspect

Absolument d'accord! C'est déjà ce qui se passe chez les PE. Tout le monde sait que dans certaines académies le CRPE est plus facile que dans d'autres, et des candidats recalés quelque part peuvent aller le passer là où c'est plus simple. Effectivement, ce ne serait pas un progrès.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par dandelion le Mer 27 Mar - 13:45

@Marie Laetitia a écrit:
@victor44 a écrit:
@roxanne a écrit:Oui..et ? c'est toujours la même histoire, c'est très triste, mais c'est comme ça

Ton père te bat? c'est triste mais c'est comme ça
Ton chef te tyrannise? c'est triste mais c'est comme ça
Le prof de ton enfant est en dépression? C'est triste mais c'est ainsi

Mais c'est incroyablement bête et inepte en terme de RH. Vive le recrutement départemental mais les syndicats n'en veulent pas...

Quand les syndicats s'occuperont-ils vraiment des problèmes des profs?

ça certainement pas! L'effet pervers, c'est de devoir recruter dans telle académie tous les candidats qu'ils aient le niveau ou pas tant la pénurie est criante (et les conditions de travail difficiles, bizarrement), et dans telle autre, laisser sur le carreau de brillants candidats! Super, comme progrès... Suspect
Il me semble qu'on a bien du mal à recruter des P.E. dans les départements difficiles, non?
Je pense que les syndicats ne sont pas spécialement enchantés par le système actuel des mutations, après il y a tant de luttes à mener, et si peu de syndiqués et de syndicalistes, qu'il faut bien choisir ses combats sans doute.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Leclochard le Mer 27 Mar - 14:18

@lene75 a écrit:
Raison pour laquelle les étudiants font maintenant dans leur immense majorité le choix... de ne pas devenir prof. On peut toujours dire qu'on sait quand on s'engage, qu'il y a certes des inconvénients mais qu'ils sont compensés par des avantages, il n'en reste pas moins que les gens votent avec les pieds : ce métier a tellement d'avantages qu'on ne parvient plus à recruter. Alors, ce n'est pas seulement à cause des mutations, bien sûr, ce n'est pas non plus seulement à cause du salaire, ni seulement à cause de l'allongement des études, ni seulement à cause des conditions d'entrée dans le métier, ce n'est pas non plus seulement à cause des conditions de travail, ni seulement à cause des attaques permanentes, ni seulement à cause de l'alourdissement de la charge de travail, ni seulement à cause des réformes qui s'empilent, ni seulement à cause de, etc., mais tout ça mis bout à bout, ça fait que ce métier n'est plus attractif et que les gens fuient.

Très juste. C'est une illustration du joli proverbe "on n'attire pas les mouches avec du vinaigre."
Qui souhaite devenir certifié dans le secondaire? Plus grand monde d'après le nombre d'inscrits aux concours.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Leclochard le Mer 27 Mar - 14:21

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
ça certainement pas! L'effet pervers, c'est de devoir recruter dans telle académie tous les candidats qu'ils aient le niveau ou pas tant la pénurie est criante (et les conditions de travail difficiles, bizarrement), et dans telle autre, laisser sur le carreau de brillants candidats! Super, comme progrès... Suspect

Absolument d'accord! C'est déjà ce qui se passe chez les PE. Tout le monde sait que dans certaines académies le CRPE est plus facile que dans d'autres, et des candidats recalés quelque part peuvent aller le passer là où c'est plus simple. Effectivement, ce ne serait pas un progrès.

Tu veux dire qu'en conséquence les PE de Versailles sont globalement moins bons que ceux de Bretagne par exemple ?

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Marie Laetitia le Mer 27 Mar - 14:27

@Leclochard a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
ça certainement pas! L'effet pervers, c'est de devoir recruter dans telle académie tous les candidats qu'ils aient le niveau ou pas tant la pénurie est criante (et les conditions de travail difficiles, bizarrement), et dans telle autre, laisser sur le carreau de brillants candidats! Super, comme progrès... Suspect

Absolument d'accord! C'est déjà ce qui se passe chez les PE. Tout le monde sait que dans certaines académies le CRPE est plus facile que dans d'autres, et des candidats recalés quelque part peuvent aller le passer là où c'est plus simple. Effectivement, ce ne serait pas un progrès.

Tu veux dire qu'en conséquence les PE de Versailles sont globalement moins bons que ceux de Bretagne par exemple ?

Je vais te répondre indirectement. J'ai été chargée de "remettre à niveau" en histoire des étudiants de 3e année qui devaient préparer l'année suivante le concours de PE en région parisienne, car on savait que tous auraient le concours.

Il est question du niveau lors du recrutement, pas des compétences des PE en exercice, je ne sais pas si tu vois bien la différence... Neutral

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 27 Mar - 14:30

@Leclochard a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
ça certainement pas! L'effet pervers, c'est de devoir recruter dans telle académie tous les candidats qu'ils aient le niveau ou pas tant la pénurie est criante (et les conditions de travail difficiles, bizarrement), et dans telle autre, laisser sur le carreau de brillants candidats! Super, comme progrès... Suspect

Absolument d'accord! C'est déjà ce qui se passe chez les PE. Tout le monde sait que dans certaines académies le CRPE est plus facile que dans d'autres, et des candidats recalés quelque part peuvent aller le passer là où c'est plus simple. Effectivement, ce ne serait pas un progrès.

Tu veux dire qu'en conséquence les PE de Versailles sont globalement moins bons que ceux de Bretagne par exemple ?

Tout dépend de ce que tu entends par "bons". C'est évident qu'ils sont moins sélectionnés. Alors je sais qu'un cas ne fait pas loi, mais une très bonne amie a échoué au CRPE à Metz en ayant beaucoup travaillé, mais l'a eu du premier coup l'année suivante à Créteil en finissant 11e. Son niveau ne s'est pas brutalement élevé.
Mais ce n'est pas grave de dire cela, il faut avoir conscience qu'il y a certains concours plus faciles que d'autres quand ils sont moins sélectifs. Je ne jette la pierre à personne et l'amie en question semble appréciée comme PE, heureusement qu'elle a été prise.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Leclochard le Mer 27 Mar - 14:38

@Marie Laetitia a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
ça certainement pas! L'effet pervers, c'est de devoir recruter dans telle académie tous les candidats qu'ils aient le niveau ou pas tant la pénurie est criante (et les conditions de travail difficiles, bizarrement), et dans telle autre, laisser sur le carreau de brillants candidats! Super, comme progrès... Suspect

Absolument d'accord! C'est déjà ce qui se passe chez les PE. Tout le monde sait que dans certaines académies le CRPE est plus facile que dans d'autres, et des candidats recalés quelque part peuvent aller le passer là où c'est plus simple. Effectivement, ce ne serait pas un progrès.

Tu veux dire qu'en conséquence les PE de Versailles sont globalement moins bons que ceux de Bretagne par exemple ?

Je vais te répondre indirectement. J'ai été chargée de "remettre à niveau" en histoire des étudiants de 3e année qui devaient préparer l'année suivante le concours de PE en région parisienne, car on savait que tous auraient le concours.

Il est question du niveau lors du recrutement, pas des compétences des PE en exercice, je ne sais pas si tu vois bien la différence... Neutral

Soit ils rattrapent leur retard, et il n'y a pas débat.
Soit, ils sont encore en retard (niveau savoir/compétences) après avoir réussi le concours. Dans le second cas, à terme, ça se verra car les nouvelles générations sont amenées à remplacer celles qui partent à la retraite.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par totoro le Mer 27 Mar - 14:42

Pourquoi n'est-il pas possible d'adopter (d'adapter?) le système du privé? Recrutement national, mais affectation académique (diocésain pour ceux qui pinaillent...).

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Leclochard le Mer 27 Mar - 14:43

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
ça certainement pas! L'effet pervers, c'est de devoir recruter dans telle académie tous les candidats qu'ils aient le niveau ou pas tant la pénurie est criante (et les conditions de travail difficiles, bizarrement), et dans telle autre, laisser sur le carreau de brillants candidats! Super, comme progrès... Suspect

Absolument d'accord! C'est déjà ce qui se passe chez les PE. Tout le monde sait que dans certaines académies le CRPE est plus facile que dans d'autres, et des candidats recalés quelque part peuvent aller le passer là où c'est plus simple. Effectivement, ce ne serait pas un progrès.

Tu veux dire qu'en conséquence les PE de Versailles sont globalement moins bons que ceux de Bretagne par exemple ?

Tout dépend de ce que tu entends par "bons". C'est évident qu'ils sont moins sélectionnés. Alors je sais qu'un cas ne fait pas loi, mais une très bonne amie a échoué au CRPE à Metz en ayant beaucoup travaillé, mais l'a eu du premier coup l'année suivante à Créteil en finissant 11e. Son niveau ne s'est pas brutalement élevé.
Mais ce n'est pas grave de dire cela, il faut avoir conscience qu'il y a certains concours plus faciles que d'autres quand ils sont moins sélectifs. Je ne jette la pierre à personne et l'amie en question semble appréciée comme PE, heureusement qu'elle a été prise.

Rien de scandaleux donc même si cela relativise beaucoup le concept de classement. je pensais que vous alliez me sortir l'exemple d'un débile qui aurait réussi parce qu'on manque de candidats à Créteil ou Versailles.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Daphné le Mer 27 Mar - 14:45

@Nestya a écrit:
@Nita a écrit: le mouvement, autrefois était plus simple : tu demandais le collège des bisounours à Plage-sous-soleil, tu l'avais, tu partais, tu ne l'avais pas, tu restais tranquilou chez toi.
C'est vrai que le mouvement en 2 temps, inter puis intra, cause plus de problèmes qu'il n'en résoud. Est-ce vraiment impossible de revenir à un mouvement national? Je n'ai pas l'impression que les syndicats se soucient de cette revendication, si?
Ça dépend lesquels !
Nous si.
Mais il y en a qui sont contre. Devine lesquels

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 27 Mar - 14:46

@Leclochard a écrit:
Rien de scandaleux donc même si cela relativise beaucoup le concept de classement. je pensais que vous alliez me sortir l'exemple d'un débile qui aurait réussi parce qu'on manque de candidats à Créteil ou Versailles.

Différence de sélectivité ne veut pas dire qu'on va prendre le premier crétin venu.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 27 Mar - 14:46

@Daphné a écrit:
@Nestya a écrit:
@Nita a écrit: le mouvement, autrefois était plus simple : tu demandais le collège des bisounours à Plage-sous-soleil, tu l'avais, tu partais, tu ne l'avais pas, tu restais tranquilou chez toi.
C'est vrai que le mouvement en 2 temps, inter puis intra, cause plus de problèmes qu'il n'en résoud. Est-ce vraiment impossible de revenir à un mouvement national? Je n'ai pas l'impression que les syndicats se soucient de cette revendication, si?
Ça dépend lesquels !
Nous si.
Mais il y en a qui sont contre. Devine lesquels

Ça commence par SGEN et ça finit par UNSA?

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Daphné le Mer 27 Mar - 14:48

@lalilala a écrit:En tout cas, supprimer le mouvement en 2 temps et revenir à ce que mes parents ont connu, ce serait déjà bien.

On est bien d'accord mais tu vois il y en a même qui souhaitent un recxrutement départemental humhum
Pour moi ce serait une catastrophe !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Daphné le Mer 27 Mar - 14:49

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Daphné a écrit:
@Nestya a écrit:
@Nita a écrit: le mouvement, autrefois était plus simple : tu demandais le collège des bisounours à Plage-sous-soleil, tu l'avais, tu partais, tu ne l'avais pas, tu restais tranquilou chez toi.
C'est vrai que le mouvement en 2 temps, inter puis intra, cause plus de problèmes qu'il n'en résoud. Est-ce vraiment impossible de revenir à un mouvement national? Je n'ai pas l'impression que les syndicats se soucient de cette revendication, si?
Ça dépend lesquels !
Nous si.
Mais il y en a qui sont contre. Devine lesquels

Ça commence par SGEN et ça finit par UNSA?

On va dire ça comme ça Twisted Evil

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 27 Mar - 14:54

Dans l'académie où j'ai été commissaire paritaire, les élus du SGEN et de l'UNSA étaient infoutus de comprendre quoi que ce soit au mouvement (si on faisait une intra, ils étaient paumés). Ça ne m'étonne pas qu'ils préfèrent le recrutement local, le bidouillage, ça demande moins de connaissance des règles.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Leclochard le Mer 27 Mar - 14:56

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Leclochard a écrit:
Rien de scandaleux donc même si cela relativise beaucoup le concept de classement. je pensais que vous alliez me sortir l'exemple d'un débile qui aurait réussi parce qu'on manque de candidats à Créteil ou Versailles.

Différence de sélectivité ne veut pas dire qu'on va prendre le premier crétin venu.

Ne veut pas dire non plus que les enseignements d'ici sont moins bons que ceux de là... un faux débat donc.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Invité le Mer 27 Mar - 14:58

@totoro a écrit:Pourquoi n'est-il pas possible d'adopter (d'adapter?) le système du privé? Recrutement national, mais affectation académique (diocésain pour ceux qui pinaillent...).
Parce qu'on se retrouverait avec des zone très déficitaires.Inacceptable pour un service public...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum