Arras: des cookies au cannabis, un professeur et cinq étudiants hospitalisés

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Arras: des cookies au cannabis, un professeur et cinq étudiants hospitalisés

Message par arcenciel le Mar 26 Mar 2013 - 7:07

Cripure a écrit:
@arcenciel a écrit:Il a joué avec le feu l'étudiant... 2 personnes de ma connaissance ont failli y passer, elles n'avaient pas été averties.
Quel c on!! Perso, je réagis hyper mal au cannabis, produit que je déteste par dessus tout. Qu'est-ce que c'est que cette façon de filer des trucs aux gens sans qu'ils le sachent ? C'est ça le festif pour les jeunes c ons ?
C'était lors d'une fête organisée par des profs expats à l'étranger.

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arras: des cookies au cannabis, un professeur et cinq étudiants hospitalisés

Message par Palombella Rossa le Mar 26 Mar 2013 - 15:46

Mais c'est très bon, le space-cake ! Enfin, j'en ai d'excellents souvenirs !!! coeurs vache coeurs
Ces petits jeunes, ça ne tient pas la route ...

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arras: des cookies au cannabis, un professeur et cinq étudiants hospitalisés

Message par Moonchild le Mar 26 Mar 2013 - 17:05

@Fesseur Pro a écrit:
@Nestya a écrit:
À l’hôpital, à peine sorti du véhicule des pompiers, il s’est mis à battre des bras et faire comme l’oiseau… Si bien que pour éviter un envol depuis le toit de l’hôpital, il a dû être maintenu en chambre pour « agités ».
Euh...
Ca ressemble davantage à un mauvais film qu'aux effets du cannabis.
Je doute.
Ou alors les cookies n'étaient pas frais.
C'est vrai que ça fait plus penser aux effets d'une tourte aux champis qu'à ceux de cookies au cannabis.
Ca paraît quand même étrange que ces six personnes aient été prises de "bouffées délirantes" uniquement à cause du THC ; ou alors cet étudiant farceur est tombé sur un nid de schizophrènes latents.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arras: des cookies au cannabis, un professeur et cinq étudiants hospitalisés

Message par Nestya le Mar 26 Mar 2013 - 18:21

Professeur et étudiants intoxiqués aux cookies au cannabis: le pâtissier en herbe convoqué au tribunal

Le mardi 19 mars dernier, vers 22 h 30, les sapeurs-pompiers d’Arras étaient alertés par le patron d’un hôtel-restaurant de la place Foch. Cinq jeunes et leur professeur de l’Institut universitaire de Technologie de Roanne, attablés pour dîner, étaient victimes de malaises. Voyant ses hôtes vaciller, le patron de l’établissement avait contacté les pompiers, qui ont rapidement compris qu’il ne s’agissait pas d’une intoxication alimentaire (ils venaient d’entamer leur repas) mais d’une intoxication… au cannabis.
Mis sous pression, l’un des étudiants a fini par reconnaître avoir fait consommer des cookies au cannabis (des « space cake » en somme) au professeur et aux cinq étudiants, à leur insu. Lui-même en avait mangé mais, manifestement plus habitué, n’avait pas souffert des mêmes symptômes.
Le groupe d’étudiants et le professeur, par ailleurs responsable de département et conférencier à l’IUT de Roanne, s’étaient arrêtés en gare d’Arras un peu par hasard, suite à une découverte de colis suspect sur la voie ferrée. Alors qu’ils devaient rallier Cambrai le lendemain mercredi pour un concours de création d’entreprise rassemblant les IUT de toute la France, le petit groupe avait donc été contraint de faire étape à Arras.
Tiraillés par la faim sur le quai de la gare, le professeur et certains de ses étudiants avaient accepté de manger les cookies qu’un des jeunes étudiants, originaire de Dechy (Nord) et âgé de 21 ans, avait confectionnés, rangés dans un tupperware (et bien chargés en cannabis). C’est une bonne heure après le goûter improvisé que le « délire » a commencé…
Le professeur se serait alors mis à courir dans le restaurant, avant de sauter dans le brancard des pompiers lorsque ces derniers sont arrivés sur place. Les étudiants ont quant à eux été pris de bouffées et de malaises, si bien que cinq d’entre eux, et le professeur évidemment, ont été transportés au centre hospitalier d’Arras. Ils y sont tout de même restés en observation jusqu’au lendemain matin, ratant du même coup le concours national des IUT qu’ils préparaient depuis deux ans…
C’est le cas du professeur qui a inspiré le plus de craintes aux secours. Outre les courses dans le restaurant, son comportement à l’hôpital a nécessité une admission en chambre pour patients quelque peu « agités ». Dès sa sortie du véhicule de secours, il s’était mis à tournoyer sur lui-même tout agitant les bras tel un oiseau, prêt à s’envoler. Un délire qui n’a été que fort peu goûté par l’enseignant, qui a déposé plainte une fois remis, contrairement aux étudiants.
Le parquet d’Arras a retenu l’infraction à la législation sur les stupéfiants. Le cannabis, ainsi que les cookies, ont été saisis. Le jeune pâtissier en herbe sera quant à lui convoqué au tribunal correctionnel d’Arras le 2 mai prochain pour administration de substances nuisibles.
http://www.lavoixdunord.fr/region/professeur-et-etudiants-intoxiques-aux-cookies-au-ia29b0n1127037

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arras: des cookies au cannabis, un professeur et cinq étudiants hospitalisés

Message par Paddy le Mar 26 Mar 2013 - 20:35

Faut faire gaffe, ça peut faire adhérer au SGEN... elephantrose

Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arras: des cookies au cannabis, un professeur et cinq étudiants hospitalisés

Message par thrasybule le Mar 26 Mar 2013 - 20:37

Ca existe le space shampoo?

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arras: des cookies au cannabis, un professeur et cinq étudiants hospitalisés

Message par Loreleii le Mar 26 Mar 2013 - 22:11

@thrasybule a écrit:Ca existe le space shampoo?

Razz Razz Razz

Loreleii
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arras: des cookies au cannabis, un professeur et cinq étudiants hospitalisés

Message par Palombella Rossa le Mar 26 Mar 2013 - 23:11


Magnifique. Immense : ça dépasse Pascal yesyes yesyes yesyes

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arras: des cookies au cannabis, un professeur et cinq étudiants hospitalisés

Message par Nestya le Jeu 2 Mai 2013 - 21:00

« Ses talents culinaires ne lui permettront pas de décrocher trois étoiles au Guide Michelin mais de décrocher un ticket pour la maison d’arrêt ». Le substitut du procureur n’a finalement pas requis de peine de prison ferme mais tenait à prévenir le pâtissier en herbe. La prochaine fois qu’il sortira du droit chemin, la prison ne sera pas loin. Ce jeudi, V. L., 21 ans, était jugé au tribunal correctionnel d’Arras pour administration de substance nuisible et usage illicite de stupéfiants.
Le 19 mars dernier, dans l’enceinte de la gare d’Arras, le jeune étudiant scolarisé à l’IUT de Roanne avait cru bon proposer six cookies de sa confection à l’un de ses professeurs et cinq étudiants, avec lesquels il escomptait briller lors d’un concours national rassemblant tous les IUT de France à Cambrai, le 20 mars. Le fruit d’un travail de deux ans. Ce que les amateurs de cookies ne savaient pas, c’est que les gâteaux étaient fourrés avec six grammes d’herbe de cannabis. Si bien que chacun a ingéré l’équivalent de deux à trois joints… Les étudiants évoqueront par la suite le sentiment « de sortir d’une cuite », outre les jambes qui tremblent, le cœur qui s’emballe et le malaise ressenti. Le tribunal d’Arras évoquera sobrement des « troubles du comportement ».
Rapidement, des élèves avaient été pris de malaises, le professeur perdant même connaissance dans le restaurant où le petit groupe était attablé. Au final, les étudiants et le professeur avaient dû être admis à l’hôpital, où l’enseignant, très agité, s’était mis à battre des bras et tournoyer sur lui-même. Le pâtissier en herbe, plus habitué, n’avait pas souffert des mêmes symptômes. Il avait d’ailleurs mangé un de ses cookies l’après-midi, dans le train.
« Je ne voulais pas causer de préjudice », explique d’emblée le jeune prévenu à la barre, abattu. Mais pourquoi avoir proposé la boîte ? interroge la présidente Hibon. « Après avoir consommé, je n’avais pas conscience des conséquences, des effets indésirables. Quand j’ai tendu la boîte, je ne pensais pas à la drogue mais à la nourriture ». Sur le parvis de la gare, tout le monde avait faim, en cette soirée du 19 mars…
La présidente rappelle que chez les adolescents, la consommation de cannabis peut occasionner des épisodes de décompensation psychique, voire déclencher une schizophrénie. Le prévenu assure avoir pris conscience de la bêtise de son acte et a engagé un suivi sanitaire. Côté scolarité, un conseil de discipline est actuellement en cours.
« Au-delà d’alimenter la rubrique insolite, cette affaire aurait pu avoir des conséquences dramatiques, argumente le substitut du procureur Chodkiewicz. Les pompiers arrivent dans le quart d’heure, on est en centre-ville. Et si ça s’était passé en rase campagne, suite à l’alerte à la bombe qui a immobilisé le train ? » Et d’évoquer la concentration en THC du cannabis, dont la teneur peut changer considérablement les effets. Il requiert six mois de prison avec sursis et un travail d’intérêt général de 180 heures, avec obligation de soins.
« Il ne se présente pas fier à la barre du tribunal, c’est un jeune rongé par la honte et le sentiment de culpabilité, plaide l’avocate du jeune homme, Anne Champagne. Il se sent dépassé par les proportions prises par cette affaire dans les médias. Ce n’est pas un cuisinier maléfique qui voulait nuire à autrui, ni un apprenti sorcier. Lors de la procédure, les policiers actent qu’il est stupéfait des conséquences. On n’est pas face à un délinquant d’habitude. Ce n’est pas un mauvais petit plaisantin. Il n’a pas réfléchi au moment précis où il a tendu ses cookies. S’il a fait le pâtissier la veille, c’était pour lui, pas pour les autres ».
Dans ce dossier, les victimes ne se sont pas constitué parties civiles.
Le tribunal a finalement condamné le prévenu à quatre mois de prison avec sursis, 180 heures de travail d’intérêt général, avec obligation de soins.
http://www.lavoixdunord.fr/region/cookies-au-cannabis-le-patissier-en-herbe-condamne-a-ia29b0n1218381

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arras: des cookies au cannabis, un professeur et cinq étudiants hospitalisés

Message par Olympias le Jeu 2 Mai 2013 - 23:16

@Paddy a écrit: Faut faire gaffe, ça peut faire adhérer au SGEN... elephantrose
ou à une certaine organisation hazanienne spécialisée dans le déni parental face aux sottises des chérubins....

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arras: des cookies au cannabis, un professeur et cinq étudiants hospitalisés

Message par victor44 le Sam 4 Mai 2013 - 1:11

@Olympias a écrit:
@Paddy a écrit: Faut faire gaffe, ça peut faire adhérer au SGEN... elephantrose
ou à une certaine organisation hazanienne spécialisée dans le déni parental face aux sottises des chérubins....

Ça signifie quoi? Qu il n y personne de sain d esprit au SGEN et a la FCPE?

Tant de suffisance et de sectarisme et ça a été validé pour enseigner?..

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arras: des cookies au cannabis, un professeur et cinq étudiants hospitalisés

Message par paul31 le Sam 4 Mai 2013 - 8:10

Et oui ... Twisted Evil

_________________
2012-2013 : deux sixièmes, 1 quatrième,1 troisième en français et une cinquième en latin. cafe
2011-2012 deux quatrièmes , une troisième DP6H et une cinquième
2010-2011 : une cinquième et deux sixièmes
2009-2010 : deux sixièmes et une quatrième.

petitdrapeau
chat chat chat chat chat

paul31
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arras: des cookies au cannabis, un professeur et cinq étudiants hospitalisés

Message par Caspar Goodwood le Sam 4 Mai 2013 - 9:51

Bizarre cette histoire. Des étudiants de passage pour un concours qui vont au restaurant avec des professeurs? Et l'étudiant leur offre des cookies en plein restau entre la poire et le fromage? D'accord avec Moon: on sent le sourire sardonique du journaliste ( le prof qui bat des ailes, la chambre pour agités...)

Edit: Pardon, je n'avais pas lu les autres articles en détail, ce que je viens de faire. Je comprends beaucoup mieux maintenant idee


Dernière édition par Caspar Goodwood le Dim 5 Mai 2013 - 11:26, édité 1 fois

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arras: des cookies au cannabis, un professeur et cinq étudiants hospitalisés

Message par Albator le Sam 4 Mai 2013 - 12:59

@Paddy a écrit: Faut faire gaffe, ça peut faire adhérer au SGEN... elephantrose
mdr là c'est vraiment le stade terminal, c'est que le cannabis a vraiment flingué tous tes neurones

Albator
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum