L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Laëtitia1987 le Mer 27 Mar 2013 - 14:59

Bonjour,

Je prépare une séquence avec une collègue de français sur le film désormais célèbre Wadjda. Je voulais l'intégrer dans la 2e séquence de géographie du cours de 4e (Les territoires dans la mondialisation). Mais, je fais face à un problème d'ordre scientifique : dans quel groupe de la typologie classique placer l'Arabie Saoudite. Ce pays n'est pas un PMA et ce n'est pas non plus un pays développé (inégalités socio-spatiales trop fortes, Etat rentier, IDH à 0.77, loin derrière l'Argentine, régime politique bien loin du modèle démocratique, corruption,...). Mais peut-on le mettre dans la catégorie des pays émergents pour autant? Le niveau de vie est-il comparable à celui du Brésil, de l'Inde, de l'Afrique du Sud, de la Russie ou de la Chine?
Pour les inégalités socio-spatiales et la récente forte croissance économique, la théorie tient la route. Mais, en termes de niveau de vie des populations et d'insertion dans les échanges mondiaux (faible ouverture du pays, économie peu diversifiée...), je doute. Le site http://lelivrescolaire.fr classe l'Arabie Saoudite dans les pays émergents. Mais je manque d'arguments scientifiques pour me convaincre.
Est-ce que l'un ou l'une d'entre vous a déjà choisi l'Arabie Saoudite peut un cours sur les pays émergents? Est-ce que vous auriez des lectures à me conseiller?
Pensez-vous que je peux choisir l'Arabie Saoudite comme pays émergent?

Je vous remercie par avance pour votre aide.

Très amicalement,
Laëtitia1987

Laëtitia1987
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Laëtitia1987 le Mer 27 Mar 2013 - 15:07

J'ai oublié un autre argument en faveur d'une classification dans la catégorie des émergents : l'Arabie Saoudite est un membre éminent du G20 (et de l'OPEP également).

Laëtitia1987
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Le grincheux le Mer 27 Mar 2013 - 15:24

Bon, bon, bon... Difficile de répondre comme cela à la question. Je vais juste donner le sentiment de quelqu'un qui y a assez traîné... En vrac :
1/ Je ne parlerais pas de corruption. C'est plus tordu que cela. À partir du moment où l'on respecte l'Islam, tout est permis (il ne faut pas oublier que le titre officiel du roi Abdallah est "le gardien des deux mosquées" et qu'il s'agit dans les faits d'une théocratie). Cela signifie entre autre qu'on peut arnaquer l'infidèle et qu'on ne réduira pas un musulman de souche à l'état d'esclave. En revanche, les infidèles... En d'autres termes, la corruption n'est à l'œuvre qu'entre saoudiens et étrangers, très rarement entre eux.
2/ Le niveau de vie est très variable. Il y a des très riches et des très très pauvres. Ce niveau de vie est directement lié l'origine sociale. J'ose même le terme de caste. Typiquement, à l'université du roi Fadh (à Ad Dharan), il y a des chambres d'étudiant qui font 3 pièces, 100 m2 juste à côté de baraques en torchis pour la plèbe. Dans les grandes villes, il n'est pas rare de voir des saoudiens faire les poubelles des quartiers riches.
3/ Il n'existe pas de visa de travail (les étrangers doivent vivre dans des villes faites pour eux) et pour pouvoir entrer dans le pays et s'y déplacer librement, il faut être envoyé par le gouvernement d'un pays arabe. Le pays est donc extrêmement fermé. Même avec un visa, pour aller dans certains coins, il faut montrer patte blanche.
4/ L'économie ne tourne qu'autour du pétrole et tout est fait (contrairement aux EAU ou à Bahrain) en fonction d'un pétrole surabondant et peu cher. La conséquence est qu'il y a cinquante ans les saoudiens gardaient des chèvres dans le désert et que, dans cinquante ans, ils garderont à nouveau des chèvres dans le désert (proverbe bahraini).
5/ Ce pays est complètement déconnecté des réalités. Juste un exemple. On ne peut pas reprocher à un saoudien de ne pas suivre sa religion. L'alcool est interdit par le whalabisme; Conséquence, pas de contrôle d'alcoolémie au volant. Pourtant, je n'ai jamais vu autant de gens bourrés au volant que dans ce pays.
6/ L'économie repose intégralement sur deus piliers : le pétrole délégué à des entreprises étrangères (le saoudien n'est pas un immense travailleur) et l'esclavage (pakistanais pour entretenir les routes, philippines et marocaines pour les services à la personne [je ne sais pas si tu vois tous les sous-entendus que je mets dans cette phrase]...). Si demain on retire la main-d'œuvre étrangère qui fait tourner le pays, toute son économie se cassera la figure.

En conséquence (et au risque de faire hurler), ce pays n'est pas un pays en voie de développement. Il a pris un chemin radicalement différent des pays du Golfe Persique pour des raisons religieuses et risque de le payer fort cher dans les années qui viennent. En termes de droits de l'homme (et de la femme), il s'agit même d'un pays qu'il faudrait mettre au ban de la société. On ne le fait pas parce qu'il a du pétrole et que son régime politique autocratique en fait un pôle de stabilité dans la région. Mais pour combien de temps encore ?

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Lefteris le Mer 27 Mar 2013 - 16:40

@Le grincheux a écrit:Bon, bon, bon... Difficile de répondre comme cela à la question. Je vais juste donner le sentiment de quelqu'un qui y a assez traîné... En vrac :
1/ Je ne parlerais pas de corruption. C'est plus tordu que cela. À partir du moment où l'on respecte l'Islam, tout est permis (il ne faut pas oublier que le titre officiel du roi Abdallah est "le gardien des deux mosquées" et qu'il s'agit dans les faits d'une théocratie). Cela signifie entre autre qu'on peut arnaquer l'infidèle et qu'on ne réduira pas un musulman de souche à l'état d'esclave. En revanche, les infidèles... En d'autres termes, la corruption n'est à l'œuvre qu'entre saoudiens et étrangers, très rarement entre eux.
2/ Le niveau de vie est très variable. Il y a des très riches et des très très pauvres. Ce niveau de vie est directement lié l'origine sociale. J'ose même le terme de caste. Typiquement, à l'université du roi Fadh (à Ad Dharan), il y a des chambres d'étudiant qui font 3 pièces, 100 m2 juste à côté de baraques en torchis pour la plèbe. Dans les grandes villes, il n'est pas rare de voir des saoudiens faire les poubelles des quartiers riches.
3/ Il n'existe pas de visa de travail (les étrangers doivent vivre dans des villes faites pour eux) et pour pouvoir entrer dans le pays et s'y déplacer librement, il faut être envoyé par le gouvernement d'un pays arabe. Le pays est donc extrêmement fermé. Même avec un visa, pour aller dans certains coins, il faut montrer patte blanche.
4/ L'économie ne tourne qu'autour du pétrole et tout est fait (contrairement aux EAU ou à Bahrain) en fonction d'un pétrole surabondant et peu cher. La conséquence est qu'il y a cinquante ans les saoudiens gardaient des chèvres dans le désert et que, dans cinquante ans, ils garderont à nouveau des chèvres dans le désert (proverbe bahraini).
5/ Ce pays est complètement déconnecté des réalités. Juste un exemple. On ne peut pas reprocher à un saoudien de ne pas suivre sa religion. L'alcool est interdit par le whalabisme; Conséquence, pas de contrôle d'alcoolémie au volant. Pourtant, je n'ai jamais vu autant de gens bourrés au volant que dans ce pays.
6/ L'économie repose intégralement sur deus piliers : le pétrole délégué à des entreprises étrangères (le saoudien n'est pas un immense travailleur) et l'esclavage (pakistanais pour entretenir les routes, philippines et marocaines pour les services à la personne [je ne sais pas si tu vois tous les sous-entendus que je mets dans cette phrase]...). Si demain on retire la main-d'œuvre étrangère qui fait tourner le pays, toute son économie se cassera la figure.

En conséquence (et au risque de faire hurler), ce pays n'est pas un pays en voie de développement. Il a pris un chemin radicalement différent des pays du Golfe Persique pour des raisons religieuses et risque de le payer fort cher dans les années qui viennent. En termes de droits de l'homme (et de la femme), il s'agit même d'un pays qu'il faudrait mettre au ban de la société. On ne le fait pas parce qu'il a du pétrole et que son régime politique autocratique en fait un pôle de stabilité dans la région. Mais pour combien de temps encore ?
Tout à fait d'accord.Difficile à classer. C'est une dictature religieuse barbare , obscurantiste, esclavagiste que l'on ménage lâchement en raison du pétrole. On y décapite à tour de bras, un ou deux par semaine, et même encore pour "sorcellerie" , apostasie...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Marie Laetitia le Mer 27 Mar 2013 - 16:52

@Laëtitia1987 a écrit:Bonjour,

Je prépare une séquence avec une collègue de français sur le film désormais célèbre Wadjda. Je voulais l'intégrer dans la 2e séquence de géographie du cours de 4e (Les territoires dans la mondialisation). Mais, je fais face à un problème d'ordre scientifique : dans quel groupe de la typologie classique placer l'Arabie Saoudite. Ce pays n'est pas un PMA et ce n'est pas non plus un pays développé (inégalités socio-spatiales trop fortes, Etat rentier, IDH à 0.77, loin derrière l'Argentine, régime politique bien loin du modèle démocratique, corruption,...). Mais peut-on le mettre dans la catégorie des pays émergents pour autant?

tu as des éléments de réponse ici aussi


http://books.google.fr/books?id=FOiNVMDVky0C&pg=PR146&lpg=PR146&dq=Arabie+Saoudite+PMA&source=bl&ots=hmRE0oZc1f&sig=Y4zdU4-OEHyR9-hmNWh09LmQ8f8&hl=fr&sa=X&ei=UhVTUZ_PHcbKPfu-gIAM&ved=0CEcQ6AEwBA#v=onepage&q=Arabie

(rapport 2008 sur les PMA, par les Nations Unies)

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Celadon le Mer 27 Mar 2013 - 17:18

Je ne vois pas qui tu ferais hurler, Grincheux, en décrivant cette triste réalité.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Al-qalam le Mer 27 Mar 2013 - 18:48

Je ne le classe pas parmi les émergents pour toutes les raisons qu'on a déjà pu citer : grande disparités sociales, économie dépendante des pétrodollars, absence de respect des droits de l'homme, etc. Je le classe donc dans l'entre-deux des pays en voie de développement (entre PMA et émergents), en précisant qu'il est "intégré sous une seule facette dans la mondialisation" (la formulation n'est pas merveilleuse), à l'instar des paradis fiscaux et des pavillons de complaisance.

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par kiwi le Mer 27 Mar 2013 - 19:06

@Le grincheux a écrit:Bon, bon, bon... Difficile de répondre comme cela à la question. Je vais juste donner le sentiment de quelqu'un qui y a assez traîné... En vrac :
1/ Je ne parlerais pas de corruption. C'est plus tordu que cela. À partir du moment où l'on respecte l'Islam, tout est permis (il ne faut pas oublier que le titre officiel du roi Abdallah est "le gardien des deux mosquées" et qu'il s'agit dans les faits d'une théocratie). Cela signifie entre autre qu'on peut arnaquer l'infidèle et qu'on ne réduira pas un musulman de souche à l'état d'esclave. En revanche, les infidèles... En d'autres termes, la corruption n'est à l'œuvre qu'entre saoudiens et étrangers, très rarement entre eux.
2/ Le niveau de vie est très variable. Il y a des très riches et des très très pauvres. Ce niveau de vie est directement lié l'origine sociale. J'ose même le terme de caste. Typiquement, à l'université du roi Fadh (à Ad Dharan), il y a des chambres d'étudiant qui font 3 pièces, 100 m2 juste à côté de baraques en torchis pour la plèbe. Dans les grandes villes, il n'est pas rare de voir des saoudiens faire les poubelles des quartiers riches.
3/ Il n'existe pas de visa de travail (les étrangers doivent vivre dans des villes faites pour eux) et pour pouvoir entrer dans le pays et s'y déplacer librement, il faut être envoyé par le gouvernement d'un pays arabe. Le pays est donc extrêmement fermé. Même avec un visa, pour aller dans certains coins, il faut montrer patte blanche.
4/ L'économie ne tourne qu'autour du pétrole et tout est fait (contrairement aux EAU ou à Bahrain) en fonction d'un pétrole surabondant et peu cher. La conséquence est qu'il y a cinquante ans les saoudiens gardaient des chèvres dans le désert et que, dans cinquante ans, ils garderont à nouveau des chèvres dans le désert (proverbe bahraini).
5/ Ce pays est complètement déconnecté des réalités. Juste un exemple. On ne peut pas reprocher à un saoudien de ne pas suivre sa religion. L'alcool est interdit par le whalabisme; Conséquence, pas de contrôle d'alcoolémie au volant. Pourtant, je n'ai jamais vu autant de gens bourrés au volant que dans ce pays.
6/ L'économie repose intégralement sur deus piliers : le pétrole délégué à des entreprises étrangères (le saoudien n'est pas un immense travailleur) et l'esclavage (pakistanais pour entretenir les routes, philippines et marocaines pour les services à la personne [je ne sais pas si tu vois tous les sous-entendus que je mets dans cette phrase]...). Si demain on retire la main-d'œuvre étrangère qui fait tourner le pays, toute son économie se cassera la figure.

En conséquence (et au risque de faire hurler), ce pays n'est pas un pays en voie de développement. Il a pris un chemin radicalement différent des pays du Golfe Persique pour des raisons religieuses et risque de le payer fort cher dans les années qui viennent. En termes de droits de l'homme (et de la femme), il s'agit même d'un pays qu'il faudrait mettre au ban de la société. On ne le fait pas parce qu'il a du pétrole et que son régime politique autocratique en fait un pôle de stabilité dans la région. Mais pour combien de temps encore ?

+1.

Le livre scolaire, on se demande où ils ont été pêcher ça quand même...

Au passage : j'aime beaucoup le proverbe. Trop réaliste.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Le grincheux le Mer 27 Mar 2013 - 20:32

@kiwi a écrit:
@Le grincheux a écrit:Bon, bon, bon... Difficile de répondre comme cela à la question. Je vais juste donner le sentiment de quelqu'un qui y a assez traîné... En vrac :
1/ Je ne parlerais pas de corruption. C'est plus tordu que cela. À partir du moment où l'on respecte l'Islam, tout est permis (il ne faut pas oublier que le titre officiel du roi Abdallah est "le gardien des deux mosquées" et qu'il s'agit dans les faits d'une théocratie). Cela signifie entre autre qu'on peut arnaquer l'infidèle et qu'on ne réduira pas un musulman de souche à l'état d'esclave. En revanche, les infidèles... En d'autres termes, la corruption n'est à l'œuvre qu'entre saoudiens et étrangers, très rarement entre eux.
2/ Le niveau de vie est très variable. Il y a des très riches et des très très pauvres. Ce niveau de vie est directement lié l'origine sociale. J'ose même le terme de caste. Typiquement, à l'université du roi Fadh (à Ad Dharan), il y a des chambres d'étudiant qui font 3 pièces, 100 m2 juste à côté de baraques en torchis pour la plèbe. Dans les grandes villes, il n'est pas rare de voir des saoudiens faire les poubelles des quartiers riches.
3/ Il n'existe pas de visa de travail (les étrangers doivent vivre dans des villes faites pour eux) et pour pouvoir entrer dans le pays et s'y déplacer librement, il faut être envoyé par le gouvernement d'un pays arabe. Le pays est donc extrêmement fermé. Même avec un visa, pour aller dans certains coins, il faut montrer patte blanche.
4/ L'économie ne tourne qu'autour du pétrole et tout est fait (contrairement aux EAU ou à Bahrain) en fonction d'un pétrole surabondant et peu cher. La conséquence est qu'il y a cinquante ans les saoudiens gardaient des chèvres dans le désert et que, dans cinquante ans, ils garderont à nouveau des chèvres dans le désert (proverbe bahraini).
5/ Ce pays est complètement déconnecté des réalités. Juste un exemple. On ne peut pas reprocher à un saoudien de ne pas suivre sa religion. L'alcool est interdit par le whalabisme; Conséquence, pas de contrôle d'alcoolémie au volant. Pourtant, je n'ai jamais vu autant de gens bourrés au volant que dans ce pays.
6/ L'économie repose intégralement sur deus piliers : le pétrole délégué à des entreprises étrangères (le saoudien n'est pas un immense travailleur) et l'esclavage (pakistanais pour entretenir les routes, philippines et marocaines pour les services à la personne [je ne sais pas si tu vois tous les sous-entendus que je mets dans cette phrase]...). Si demain on retire la main-d'œuvre étrangère qui fait tourner le pays, toute son économie se cassera la figure.

En conséquence (et au risque de faire hurler), ce pays n'est pas un pays en voie de développement. Il a pris un chemin radicalement différent des pays du Golfe Persique pour des raisons religieuses et risque de le payer fort cher dans les années qui viennent. En termes de droits de l'homme (et de la femme), il s'agit même d'un pays qu'il faudrait mettre au ban de la société. On ne le fait pas parce qu'il a du pétrole et que son régime politique autocratique en fait un pôle de stabilité dans la région. Mais pour combien de temps encore ?

+1.

Le livre scolaire, on se demande où ils ont été pêcher ça quand même...

Au passage : j'aime beaucoup le proverbe. Trop réaliste.

Les bahraini disent aussi en repassant la frontière vers leur île qu"ils retournent à la civilisation"...

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Le grincheux le Mer 27 Mar 2013 - 20:45

@Celadon a écrit:Je ne vois pas qui tu ferais hurler, Grincheux, en décrivant cette triste réalité.

Il me semble que la dernière fois que j'ai évoqué le sujet ici, certains sont grimpés au rideau. Il faut dire que j'ai de ce pays une vision assez particulière puisque j'ai l'honneur (insigne) de faire partie de ces très rares non musulmans à avoir eu un visa me permettant de circuler à peu près librement en Arabie Saoudite. J'ai donc une vision qui ne s'arrête pas à Djeddah et aux villes pour expatriés de la côte de la Mer Rouge. Le reste du pays n'est vraiment pas glorieux. Quant aux villes saintes, ce n'est guère mieux.

En fait l'Arabie Saoudite, c'est un tout. Les saoudiens considèrent cette terre comme sacré quelle que soit sont étendue parce qu'elle comporte plusieurs lieux saints de l'Islam et toute la vie publique tourne autour de cela. C'est aussi pour cela que ce n'est pas le fils de Fadh qui lui a succédé, mais son frère. Personne ne voulait du trône (et la bataille a duré presque deux ans).

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Laëtitia1987 le Mer 27 Mar 2013 - 21:23

Merci beaucoup, c'est un débat passionnant. Mais, cela ne donne franchement pas envie d'aller en Arabie Saoudite.
J'avais tendance à mettre Qatar, Emirats et Arabie Saoudite dans le même panier. Apparemment, c'est beaucoup plus compliqué.

Je vais tout de même me faire l'avocat du diable en tentant de me mettre dans l'esprit d'un élève.

L'Arabie Saoudite a un régime politique on ne peut plus anti-démocratique et obscur. Mais, quid de la Chine, où la peine de mort est toujours appliqué et où les inégalités sont au moins aussi importante qu'en Arabie Saoudite. Est-ce vraiment le régime politique qui définit un pays émergent? Car, les définitions des manuels se concentrent essentiellement sur des critères socio-économiques? Que ce soit une affreuse théocratie change t-il le fait qu'il s'agit d'un pays en pleine croissance (+ de 3% par an, à peu près comme la Turquie)?

Alors peut-être faudrait-il distinguer les "Pays émergents" des "économies émergentes". Mais, les programmes sont déjà assez compliqué.

Si je suis le programme à la lettre, un pays émergent est un pays qui s'est récemment intégré dans la processus de mise en relation du monde qu'est la mondialisation. N'est-ce pas le cas de l'Arabie Saoudite (si on laisse de côté la mondialisation culturelle)?

C'est un débat difficile à mener, mais je le trouve étonnamment passionnant (et ce d'autant plus que je ne trouve aucune réponse claire de géographe sur internet).

Merci pour votre aide

Laëtitia1987
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Celadon le Mer 27 Mar 2013 - 21:42

Il n'est pas certain qu'après le pétrole, les Saoudiens retournent à leurs chameaux car la manne liée à l'exploitation des sites de l'islam est impressionnante et le public captif.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Le grincheux le Mer 27 Mar 2013 - 21:57

@Laëtitia1987 a écrit:Merci beaucoup, c'est un débat passionnant. Mais, cela ne donne franchement pas envie d'aller en Arabie Saoudite.
J'avais tendance à mettre Qatar, Emirats et Arabie Saoudite dans le même panier. Apparemment, c'est beaucoup plus compliqué.oui, c
Oh oui, c'est un peu plus compliqué. Le Golfe Persique est structuré autour d'un truc qui s'appelle GCC (Gulf Council Commission) qui est un peu l'équivalent local de l'Union Européenne. C'est le rassemblement des six pays arabes du Golfe (Koweit, Arabie Saoudite, Émirats Arabes Unis, Oman, Qatar, Bahrein). L'Irak n'en fait pas partie.

Parmi ces pays se trouvent des pays plus ou moins ouverts et plus ou moins développés. Du plus ouvert au moins ouverts, j'aurais tendance à les classer comme ceci :
- Bahrein (scolarité obligatoire pour les filles jusqu'à 15 ans depuis 1912)
- EAU (enfin surtout Abu-Dhabi et Dubaï)
- Oman (mais c'est un pays atypique, ouvert sur l'océan, qui veut garder ses spécificités)

Les trois derniers sont ex-aequo : Koweit, Arabie Saoudite et Qatar. Ils n'ont rien à envier à l'Arabie et il n'y en pas un pour racheter l'autre. Ils sont tellement rudes à tous points de vue que leurs ressortissants sont capables de faire 1500 km en voiture pour passer un week-end à Bahrain, Abu-Dhabi ou Dubaï (j'ai eu l'occasion de voir 20 km de queue sur deux voies pour passer la douane). On se rend compte aussi des différences lorsqu'on discute avec l'arabe de la rue. À Bahrain ou aux EAU, on peut s'adresser à n'importe qui (même un gamin des rues) en anglais et il nous répond. En Arabie, même les douaniers parlent difficilement autre chose que l'Arabe dialectal.

Il faut aussi signaler que le Qatar et l'Arabie se tirent la bourre pour savoir lequel des deux sera le plus intégriste (ils partagent tous deux le whalabisme).

Je vais tout de même me faire l'avocat du diable en tentant de me mettre dans l'esprit d'un élève.

L'Arabie Saoudite a un régime politique on ne peut plus anti-démocratique et obscur. Mais, quid de la Chine, où la peine de mort est toujours appliqué et où les inégalités sont au moins aussi importante qu'en Arabie Saoudite.
En Chine, tout est permis à partir du moment où l'on ne marche pas sur les pieds du parti. En Arabie Saoudite, il ne faut attaquer ni la religion (la charriah) ni la famille royale. Les deux sont autoritaires. En revanche, l'autoritarisme de la Chine est dirigé vers son développement (de gré ou de force, écologique ou non) alors que l'autoritarisme de l'Arabie est entièrement vouée à laisser le pays dans un statu quo éternel. C'est un conservatisme échevelé.

Est-ce vraiment le régime politique qui définit un pays émergent? Car, les définitions des manuels se concentrent essentiellement sur des critères socio-économiques? Que ce soit une affreuse théocratie change t-il le fait qu'il s'agit d'un pays en pleine croissance (+ de 3% par an, à peu près comme la Turquie)?
Il faut faire attention à ce que contient cette croissance et à son écart-type en fonction du territoire. La richesse saoudienne ne profite qu'à certains (et la rente pétrolière est limitée aux hommes). Certaines zones sont très développées parce qu'elles sont des vitrines (Mer Rouge, villes saintes, Ryad), d'autres sont délaissées. Un exemple : entre Ad Damman (golfe Persique) et Ar Ryad a été construite une autoroute (dans le désert avec des palmiers pour délimiter les deux sens de circulation avec arrosage automatique et passages à niveaux pour faire passer les chameaux royaux). Là où nous avons des aires d'autoroutes ont été construits des palaces. Mais personne ne ramasse les ordures et derrière le mur du palace se trouvent vingt ans d'ordures... Tout cela pour dire que ce développement est totalement anarchique est fait à-la-va-comme-je-te-pousse, sans aucune concertation ni aucune vue à long terme. Il s'agit principalement de montrer au monde que le pays est riche. Cela se voit aussi dans la tenue des saoudiens. Dans les ministères, il n'est pas rare de croiser des employés en djellabah avec de boutons de manchettes (!) et des lunettes en or à 23 carats (!) qui valent au moins le prix de mon appartement à Paris.


@Laëtitia1987 a écrit:
Alors peut-être faudrait-il distinguer les "Pays émergents" des "économies émergentes". Mais, les programmes sont déjà assez compliqué.

Si je suis le programme à la lettre, un pays émergent est un pays qui s'est récemment intégré dans la processus de mise en relation du monde qu'est la mondialisation. N'est-ce pas le cas de l'Arabie Saoudite (si on laisse de côté la mondialisation culturelle)?

C'est un débat difficile à mener, mais je le trouve étonnamment passionnant (et ce d'autant plus que je ne trouve aucune réponse claire de géographe sur internet).

Merci pour votre aide

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Le grincheux le Mer 27 Mar 2013 - 22:00

@Celadon a écrit:Il n'est pas certain qu'après le pétrole, les Saoudiens retournent à leurs chameaux car la manne liée à l'exploitation des sites de l'islam est impressionnante et le public captif.
Je pense que tu te fais des idées. Les deux villes saintes sont désertes toute l'année sauf lors de la semaine du hadj. Je suis passé à la Mecque, hors hadj, est une ville sinistre et vide. Idem pour Médine. L'exploitation des sites de l'Islam ne remplacera jamais la manne pétrolière.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Al-qalam le Mer 27 Mar 2013 - 22:15

surtout que les Saoudien détruisent à tour de bras tout le patrimoine de Médine et la Mekke pour éviter des actes de pèlerinage hors hajj/'umra, assimilés à des pratiques païennes.


Dernière édition par Al-qalam le Mer 27 Mar 2013 - 23:26, édité 1 fois

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par philann le Mer 27 Mar 2013 - 23:20

@Al-qalam a écrit:surtout que les Saoudien détruisent à tour de bras tout le patrimoine de Médine et la Mekke pour éviter des actes de pèlerinage hors hajj/'iumra, assimilés à des pratiques païennes.

Shocked Shocked Shocked
Ah quand même! Détruire les lieux de pèlerinage religieux au non de la religion... scratch

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Celadon le Mer 27 Mar 2013 - 23:24

@Le grincheux a écrit:
@Celadon a écrit:Il n'est pas certain qu'après le pétrole, les Saoudiens retournent à leurs chameaux car la manne liée à l'exploitation des sites de l'islam est impressionnante et le public captif.
Je pense que tu te fais des idées. Les deux villes saintes sont désertes toute l'année sauf lors de la semaine du hadj. Je suis passé à la Mecque, hors hadj, est une ville sinistre et vide. Idem pour Médine. L'exploitation des sites de l'Islam ne remplacera jamais la manne pétrolière.
Les croyants mettront la main au porte monnaie à hauteur des besoins. Le public est captif, je l'ai dit.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Al-qalam le Mer 27 Mar 2013 - 23:29

@philann a écrit:
@Al-qalam a écrit:surtout que les Saoudien détruisent à tour de bras tout le patrimoine de Médine et la Mekke pour éviter des actes de pèlerinage hors hajj/'iumra, assimilés à des pratiques païennes.

Shocked Shocked Shocked
Ah quand même! Détruire les lieux de pèlerinage religieux au non de la religion... scratch
Le wahhabisme est extrêmement rigoriste sur la plupart des points. Le pèlerinage, hors ceux prescrits dans le Coran vers la Kaaba, est assimilé à une idolâtrie. Alors les tombeaux de la famille du Prophète, les vieilles mosquées, etc. sont presque systématiquement rasées pour laisser place à des complexes hôteliers de luxe presque vides la plupart du temps. Seul le tombeau de Muhammad pour l'instant ne peut pas être touché - et encore. Ce qui diminue les pratiques de pèlerinage, évidemment... Rolling Eyes

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Le grincheux le Mer 27 Mar 2013 - 23:32

@Celadon a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Celadon a écrit:Il n'est pas certain qu'après le pétrole, les Saoudiens retournent à leurs chameaux car la manne liée à l'exploitation des sites de l'islam est impressionnante et le public captif.
Je pense que tu te fais des idées. Les deux villes saintes sont désertes toute l'année sauf lors de la semaine du hadj. Je suis passé à la Mecque, hors hadj, est une ville sinistre et vide. Idem pour Médine. L'exploitation des sites de l'Islam ne remplacera jamais la manne pétrolière.
Les croyants mettront la main au porte monnaie à hauteur des besoins. Le public est captif, je l'ai dit.
Pas sûr. Aujourd'hui, les petit et grand pèlerinages ne tiennent que parce que certains hommes d'affaire musulmans offrent la nourriture aux pèlerins. L'état saoudien n'a ni les moyens ni l'envie d'organiser la chose. Cela lui coûte une fortune et ce n'est possible que parce qu'il y a une rente pétrolière.

Par ailleurs, c'est faire peu de cas de tous les musulmans qui s'endettent pour effectuer ce pèlerinage. La plupart ne sont pas nés sur des barils de pétrole et ne pourront pas donner plus qu'ils ne donnent actuellement. Contrairement à une ville comme Lourdes qui "tourne" toute l'année, la Mecque, c'est moins d'une semaine d'activité par an.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par philann le Mer 27 Mar 2013 - 23:54

[quote="Al-qalam"][quote="philann"]
@Al-qalam a écrit:surtout que les Saoudien [b]détruisent à tour de bras tout le patrimoine de MéAlors les tombeaux de la famille du Prophète, les vieilles mosquées, etc. sont presque systématiquement rasées pour laisser place à des complexes hôteliers de luxe presque vides la plupart du temps. Seul le tombeau de Muhammad pour l'instant ne peut pas être touché - et encore. Ce qui diminue les pratiques de pèlerinage, évidemment... Rolling Eyes

Merci Al-qalam! Mais trouver plus proche de la religion les complexes hôteliers plutôt que les lieux saints!!! C'est assez énorme!
Surtout si l'on considère qu'à terme personne n'aura besoin desdits complexes hôteliers;) Wink

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par yphrog le Jeu 28 Mar 2013 - 0:11

Le Grincheux... Al_qalam... Laëtitia.

study fleurs

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Isis39 le Jeu 28 Mar 2013 - 7:10

@kiwi a écrit:
@Le grincheux a écrit:
En conséquence (et au risque de faire hurler), ce pays n'est pas un pays en voie de développement. Il a pris un chemin radicalement différent des pays du Golfe Persique pour des raisons religieuses et risque de le payer fort cher dans les années qui viennent. En termes de droits de l'homme (et de la femme), il s'agit même d'un pays qu'il faudrait mettre au ban de la société. On ne le fait pas parce qu'il a du pétrole et que son régime politique autocratique en fait un pôle de stabilité dans la région. Mais pour combien de temps encore ?

+1.

Le livre scolaire, on se demande où ils ont été pêcher ça quand même...

Au passage : j'aime beaucoup le proverbe. Trop réaliste.

Il existe divers classement des pays émergents et dans certains, l'Arabie saoudite en fait partie.
voir ici : http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/01/25/les-pays-emergents-dans-le-monde_1296196_3234.html

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Celadon le Jeu 28 Mar 2013 - 7:17

En effet, on se demande à quelle logique cela répond. Mais au fait, avant d'arriver sur le lieu du pèlerinage, à La Mecque, quelle est l'enseigne que l'on trouve sur le côté de la route ?

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Mehitabel le Jeu 28 Mar 2013 - 7:26

@Celadon a écrit:En effet, on se demande à quelle logique cela répond. Mais au fait, avant d'arriver sur le lieu du pèlerinage, à La Mecque, quelle est l'enseigne que l'on trouve sur le côté de la route ?

Interdit aux infidèles, non?

Mehitabel
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie Saoudite, un pays émergent (film Wadjda)

Message par Le grincheux le Jeu 28 Mar 2013 - 7:44

@Celadon a écrit:En effet, on se demande à quelle logique cela répond. Mais au fait, avant d'arriver sur le lieu du pèlerinage, à La Mecque, quelle est l'enseigne que l'on trouve sur le côté de la route ?

MacDo, mais elle est fermée depuis longtemps.

(Je suis sérieux, et entre nous, c'est joli, un minaret avec un M dessus Razz ).

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum