-------Edit---------

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: -------Edit---------

Message par User5899 le Dim 31 Mar 2013 - 23:07

@Gryphe a écrit:
@Olympias a écrit:La réforme urgente est : quand pourrons-nous nous débarrasser de ce % d'élèves qui pourrissent des classes, pour que les élèves puissent enfin travailler et apprendre tranquillement ?
Je ne suis pas d'accord.

La vraie réforme urgente c'est celle qui change le système en profondeur afin que nous ne soyons pas obligés d'exclure des élèves dont on ne sait plus que faire ou de les voir malgré nous, malgré eux, partir à la dérive.
La vraie réforme urgente c'est celle qui leur permet de réussir vraiment, non pas parce qu'on gonfle les notes, voire qu'on supprime les notes, mais parce qu'ils travaillent, comprennent, apprennent, retiennent, réinvestissent, etc, sans décrocher.
La vraie réforme urgente c'est celle qui revoit les programmes, les méthodes et les progressions, notamment à l'école primaire.

Le travail sur l'éducatif, la discipline, les punitions et les sanctions est important aussi, mais pas aussi important que ce qui est au cœur de ce que l'école a à transmettre.

(Après, c'est juste ce que j'en dis... Very Happy )
Vous êtes encore jeune et avez encore la foi Laughing

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: -------Edit---------

Message par Daphné le Lun 1 Avr 2013 - 6:12

@Gryphe a écrit:
@albertine02 a écrit:le souci est quand même : que fait-on, ou que fait le système, de ces gamins en perdition ?
certes, ils nous pourrissent nos cours, gênent, perturbent et je ne suis pas tendre avec eux.
Mais nous savons bien que les punitions, sanctions, voire les exclusions définitives, ne règlent pas le problème...elles le déplacent, ou l'aggravent...
pour moi, la vraie question est celle du sens qu'a l'école, au sens large.
C'est à peu près ce que je voulais dire.

En local, évidemment, au niveau d'une classe ou d'un établissement, on se débrouille, on fait ce qu'on peut. Parfois, on doit exclure parce que les faits commis par l'élève sont inacceptables et une non-sanction, d'un point de vue éducatif, serait pire que tout.
Mais je reste persuadée que si les élèves parvenaient à suivre les cours parce que programmes, méthodes et progressions étaient davantage efficaces et cohérents, les élèves seraient plus à même de progresser, et, de ce fait, décrocheraient moins et seraient moins dans la transgression d'un système qu'ils subissent et qui les ballote de classe en classe sans les instruire véritablement.

C'est tout le problème de notre système qui les fait passer de classe en classe sur tapis roulant sans exigence de pré-requis pour suivre le niveau supérieur.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: -------Edit---------

Message par Malaga le Lun 1 Avr 2013 - 8:41

@Gryphe a écrit:
@albertine02 a écrit:le souci est quand même : que fait-on, ou que fait le système, de ces gamins en perdition ?
certes, ils nous pourrissent nos cours, gênent, perturbent et je ne suis pas tendre avec eux.
Mais nous savons bien que les punitions, sanctions, voire les exclusions définitives, ne règlent pas le problème...elles le déplacent, ou l'aggravent...
pour moi, la vraie question est celle du sens qu'a l'école, au sens large.
C'est à peu près ce que je voulais dire.

En local, évidemment, au niveau d'une classe ou d'un établissement, on se débrouille, on fait ce qu'on peut. Parfois, on doit exclure parce que les faits commis par l'élève sont inacceptables et une non-sanction, d'un point de vue éducatif, serait pire que tout.
Mais je reste persuadée que si les élèves parvenaient à suivre les cours parce que programmes, méthodes et progressions étaient davantage efficaces et cohérents, les élèves seraient plus à même de progresser, et, de ce fait, décrocheraient moins et seraient moins dans la transgression d'un système qu'ils subissent et qui les ballote de classe en classe sans les instruire véritablement.

Je comprends ton point de vue mais je ne le partage pas entièrement. Ainsi, dans une de mes 3e, j'ai un élève très pénible, qui "dysfonctionne" régulièrement. Et pourtant, il n'a aucune difficulté à suivre les cours, a plutôt une bonne moyenne générale (12 ou 13) pour un élève qui ne fiche strictement rien. Certains élèves présentent juste des problèmes de comportement et empêchent le bon déroulement des cours.
Maintenant, effectivement, pour les élèves qui ne comprennent pas ce qu'on fait en classe, qui n'arrivent pas à suivre, qui passent de classe en classe parce qu'il ne faut pas les faire redoubler, le fait qu'ils pertubent est sûrement lié à ce décrochage.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: -------Edit---------

Message par MarieL le Lun 1 Avr 2013 - 12:12

@Gryphe a écrit:
@Olympias a écrit:La réforme urgente est : quand pourrons-nous nous débarrasser de ce % d'élèves qui pourrissent des classes, pour que les élèves puissent enfin travailler et apprendre tranquillement ?
Je ne suis pas d'accord.

La vraie réforme urgente c'est celle qui change le système en profondeur afin que nous ne soyons pas obligés d'exclure des élèves dont on ne sait plus que faire ou de les voir malgré nous, malgré eux, partir à la dérive.
La vraie réforme urgente c'est celle qui leur permet de réussir vraiment, non pas parce qu'on gonfle les notes, voire qu'on supprime les notes, mais parce qu'ils travaillent, comprennent, apprennent, retiennent, réinvestissent, etc, sans décrocher.
La vraie réforme urgente c'est celle qui revoit les programmes, les méthodes et les progressions, notamment à l'école primaire.

Le travail sur l'éducatif, la discipline, les punitions et les sanctions est important aussi, mais pas aussi important que ce qui est au cœur de ce que l'école a à transmettre.

(Après, c'est juste ce que j'en dis... Very Happy )

J'aimerais bien aussi. veneration
Mais je ne vois pas comment ce serait possible. humhum scratch Ce n'est plus une réforme qu'il y faudrait, mais une refonte totale...

Edit sur le post de Malaga : un élève qui obtient 12 ou 13 sans travailler, qui a des "problèmes de comportement" mais pas de compréhension, j'aimerais bien tout de même savoir comment lui redonner envie, c'est le genre de gâchis qui me fait mal au coeur. (son 12 il ne va pas le garder bien longtemps mais il ne le sait pas encore)

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum