Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pariticiperez-vous à la manifestation du 6 avril 2013 ?

14% 14% 
[ 6 ]
86% 86% 
[ 37 ]
 
Total des votes : 43

Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par John le Ven 29 Mar 2013 - 13:15

Communiqué de presse FSU

Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Les élèves et les jeunes ont besoin d’une vraie refondation du système éducatif. L’avenir de chaque jeune, de notre société, la nécessité de relever les défis qui s’imposent qu’ils soient économiques, écologiques ou culturels impose d’investir aujourd’hui dans l’Education.

Il s’agit d’assurer la réussite de tous les élèves, d’élever le niveau de qualification, d’augmenter le taux de diplômés de l’enseignement supérieur et de mettre fin aux sorties sans qualification. Il est temps d’assurer une amélioration des conditions de travail et de rémunération des personnels, de mettre un terme à la crise de recrutement, en rupture avec les politiques éducatives précédentes.

Cela doit se faire avec les personnels et l’ensemble de la communauté éducative s’appuyant sur leurs expériences, leurs savoir-faire, la connaissance de leurs métiers et de l’utilité de leurs missions.

Malgré des avancées dans le projet de loi d’orientation et de programmation pour l’Ecole soumis au Parlement (créations d’emplois, rappel des valeurs qui doivent fonder l’Ecole, priorité à l’école primaire...), des manques ou des continuités avec les politiques précédentes ne permettront pas les transformations nécessaires.

Pour tenir les engagements d’un projet ambitieux de l’école maternelle jusqu’à la fin du lycée et de l’enseignement supérieur, il faut donc aller plus loin.

C’est pourquoi la FSU se prononce :

Pour des lois de refondation de l’Ecole et sur l’enseignement supérieur et la recherche porteuses :

. d’une nouvelle étape de démocratisation du système éducatif, qui passe par la prolongation de la scolarité obligatoire à 18 ans,

. de la reconnaissance sociale de tous les métiers de l’éducation.

Pour une meilleure qualité des temps éducatifs et une amélioration des conditions de scolarisation des élèves (effectifs, contenus enseignés...). Pour une réforme des rythmes réussie, cohérente pour le système éducatif, pensée sur la journée, la semaine et l’année s’articulant avec les rythmes sociaux et familiaux, élaborée en concertation avec les différents acteurs. Pour les écoles cela passe par un report de la réforme en 2014 pour donner le temps à une réécriture du décret.

Pour une rentrée 2013 qui rompe avec les précédentes, avec annonces de mesures immédiates (école, collège, lycée, éducation prioritaire…).

Pour la mise en place de mesures concrètes permettant aux enseignants comme à l’ensemble des personnels de l’Education d’exercer encore mieux leur métier au quotidien (révision des contenus enseignés, formation initiale et continue, diversification possible des pratiques professionnelles...). La priorité à la prévention de la difficulté scolaire est une nécessité.

Pour une relance de l’Education Prioritaire car l’Ecole doit contribuer à davantage d’égalité sociale sur l’ensemble du territoire.

Pour une amélioration des conditions de travail, d’emploi et de service de tous les personnels (temps de travail, missions, évaluation, gouvernance…) et le développement de l’offre de formation.

Pour que soit mis fin au gel du point d’indice et pour une réelle revalorisation salariale pour tous les personnels abandonnant les logiques d’individualisation et de rémunération au mérite.

Pour la création des postes et la programmation des moyens nécessaires à l’accomplissement des missions. Pour un véritable plan d’envergure de lutte contre la crise de recrutement (formation initiale et continue, prérecrutements…). Pour le maintien de la maîtrise par l’Etat des cartes de formations professionnelles, et donc contre la décentralisation envisagée. Pour le maintien du service public de l’orientation scolaire et de ses personnels dans l’éducation nationale.

Pour une autre loi sur l’enseignement supérieur et la recherche que celle proposée par la Ministre. Il faut une loi en rupture avec la LRU et les RCE, l’AERES et le pacte recherche, le CIR…

Nous refusons de nous résigner aux conséquences sociales de la crise sur les enfants et les jeunes. Nous affirmons qu’il y a urgence à assurer la réussite de tous. C’est « mieux d’Ecole » qu’il faut organiser pour tous les élèves, à tous les niveaux d’enseignement.

Afin de permettre la nécessaire démocratisation du système éducatif, la FSU appelle tous les personnels à se mobiliser pour défendre un projet éducatif ambitieux qui réponde aux attentes des jeunes, des personnels et de l’ensemble des acteurs de la communauté éducative.

La FSU appelle les personnels à participer massivement à la manifestation nationale pour l’éducation à Paris le samedi 6 avril prochain.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par Hervé Hervé le Ven 29 Mar 2013 - 14:20

Malheureusement non mais j'habite à Strasbourg.

_________________
保持警惕

« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (José Saramago).

Hervé Hervé
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par Ronin le Ven 29 Mar 2013 - 17:58

"d’une nouvelle étape de démocratisation du système éducatif, qui passe par la prolongation de la scolarité obligatoire à 18 ans"

Donc, non, je n'irai pas.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par Ruthven le Ven 29 Mar 2013 - 19:28

C'est curieux d'un point de vue stratégique d'appeler à une manifestation nationale avant d'avoir fait monté la mayonnaise dans les académies.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par neo le Mar 2 Avr 2013 - 11:55

Message du SNES national aux adhérents :
Manifestation nationale le 6 avril

Cher(e) collègue,

Un an après les élections présidentielles, le SNES et la FSU vous appellent à participer à la première mobilisation d’ampleur nationale de toute l’éducation : samedi 6 avril, à 14 h, Place de la Bastille.

Pourquoi cette action ?
Alors que le cercle vicieux de l’austérité et de la récession s’emballe partout en Europe, la tentation est forte de renoncer en France aux changements auxquels la Nation aspire. Alors que se font entendre des forces conservatrices, la communauté éducative doit agir pour porter un projet ambitieux pour l’éducation et la démocratisation.
Aussi, manifester depuis la Bastille samedi 6 avril à 14h, c’est dire nos attentes et notre impatience pour la rentrée 2013 bien sûr, pour nos conditions de travail et nos salaires, mais aussi peser sur les débats alors que nous traversons une crise de recrutement dans le second degré sans précédent, que la loi d’orientation de refondation de l’école est discutée au Parlement jusqu’en mai, que la loi d’orientation sur l’Enseignement supérieur et la recherche prendra sa suite et que la loi de décentralisation est en cours de finalisation.

Pourquoi maintenant ?
Des dossiers fondamentaux sont en cours de discussion pour lesquels l’expression des personnels est nécessaire et qui engageront l’avenir du second degré et de nos métiers: quelle conception du collège ? Quelle réécriture des programmes et que sera le nouveau « Socle Commun de compétences, de connaissances et de culture » ? Quelle conception du métier aura cours dans les formations mises en place dans les ESPE ?
Les pressions sont en outre fortes pour dessaisir l’éducation nationale de missions essentielles telles que l’orientation scolaire ou la formation professionnelle initiale.
D’autres dossiers ne sont toujours pas ouverts malgré notre insistance : quelle remise à plat de la réforme des lycées ? Quel avenir pour l’enseignement technologique ? Quel rôle pour les équipes de direction de nos établissements ?
Des menaces planent sur le temps de travail et les congés scolaires.

Manifester, est-ce utile ?
L’abrogation du jour de carence montre que nos actions portent leurs fruits. Samedi 6 avril, nous demanderons des mesures immédiates (conditions de travail, langues vivantes, précarité ,LPC en collège, …) et pour la rentrée 2013 : affectations, obligations de service, grilles horaires des lycées….
Nous demanderons en outre une programmation sincère sur le quinquennat des mesures de revalorisation de nos professions, rendues encore plus urgentes par la crise de recrutement que nous traversons.
Manifester samedi 6 avril, c’est aussi porter l’ambition d’une augmentation de nos salaires, d’une progression de nos carrières, de la résorption de la précarité, de véritables prérecrutements.

Samedi 6 avril, participez à la manifestation, aidez au financement des déplacements. Prenez contact avec votre secrétaire d’établissement ou la section départementale ou académique pour connaître les modalités pratiques.

Frédérique Rolet, Roland Hubert, Daniel Robin
Co-secrétaires généraux

L’affiche pour la manifestation nationale à Paris le 6 avril : http://www.snes.edu/Manifestation-nationale-du-6-avril,24697.html


Dernière édition par neo le Mar 2 Avr 2013 - 11:58, édité 1 fois

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par Marcel Khrouchtchev le Mar 2 Avr 2013 - 11:55

@Ronin a écrit: "d’une nouvelle étape de démocratisation du système éducatif, qui passe par la prolongation de la scolarité obligatoire à 18 ans"

Donc, non, je n'irai pas.

@Ruthven a écrit:C'est curieux d'un point de vue stratégique d'appeler à une manifestation nationale avant d'avoir fait monté la mayonnaise dans les académies.

Tout à fait d'accord avec vous deux.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par User5899 le Mar 2 Avr 2013 - 16:12

@Ronin a écrit: "d’une nouvelle étape de démocratisation du système éducatif, qui passe par la prolongation de la scolarité obligatoire à 18 ans"

Donc, non, je n'irai pas.
Moi non plus.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par philann le Mar 2 Avr 2013 - 22:03

idem!!!

Y m'énervent.....

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par neo le Mer 3 Avr 2013 - 15:42

@neo a écrit:
L’affiche pour la manifestation nationale à Paris le 6 avril : http://www.snes.edu/Manifestation-nationale-du-6-avril,24697.html

Affiche du SNES de Lille : http://www.lille.snes.edu/spip.php?article2504

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par Jim Thompson le Mer 3 Avr 2013 - 22:48

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Ronin a écrit: "d’une nouvelle étape de démocratisation du système éducatif, qui passe par la prolongation de la scolarité obligatoire à 18 ans"

Donc, non, je n'irai pas.

@Ruthven a écrit:C'est curieux d'un point de vue stratégique d'appeler à une manifestation nationale avant d'avoir fait monté la mayonnaise dans les académies.

Tout à fait d'accord avec vous deux.
et la dernière fois tu reprochais au SNES la grève académique.......c'est la dialectique glop/pas-glop ou quoi?

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par Jim Thompson le Mer 3 Avr 2013 - 22:50

@Ronin a écrit: "d’une nouvelle étape de démocratisation du système éducatif, qui passe par la prolongation de la scolarité obligatoire à 18 ans"

Donc, non, je n'irai pas.
??????
Je comprends pas? le LPC EClair, le dynamitage du bac avec les CCf en LV, la continuité de la réforme Chatel ça pose moins de problème que la scolarité jusque 18 ans...?

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 3 Avr 2013 - 22:51

@Jim Thompson a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Ronin a écrit: "d’une nouvelle étape de démocratisation du système éducatif, qui passe par la prolongation de la scolarité obligatoire à 18 ans"

Donc, non, je n'irai pas.

@Ruthven a écrit:C'est curieux d'un point de vue stratégique d'appeler à une manifestation nationale avant d'avoir fait monté la mayonnaise dans les académies.

Tout à fait d'accord avec vous deux.
et la dernière fois tu reprochais au SNES la grève académique.......c'est la dialectique glop/pas-glop ou quoi?

Ben là, ce que je reproche, c'est un des mots d'ordre, donc c'est pire. Et puis aussi de vouloir faire croire que c'est une manif nationale alors que c'est un défilé du SNES. Mais vous êtes majoritaires, vous allez donc rassembler une foule immense, j'en suis certain.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par Olympias le Mer 3 Avr 2013 - 22:56

le SNES n'a pas toujours été clair avec la réforme Chatel...la suppression de l'HG en TS ne les avait pas particulièrement dérangés...

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par philann le Mer 3 Avr 2013 - 22:58

Et bah moi pas!!
Je suis syndiquée chez eux...mais pas au point de suivre n'importe quel mot d'ordre débile!

Spoiler:
et derrière une affiche qui aurait pu être écrite par des lycéens: "Ras le bol... cafe

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par neo le Jeu 4 Avr 2013 - 10:05

@neo a écrit:samedi 6 avril, à 14 h, Place de la Bastille.
Rdv langues vivantes : avec Reims, au pied de l'Opéra.
Il y aura une banderole, des chasubles, des auto-collants...

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par Jim Thompson le Jeu 4 Avr 2013 - 21:20

@Olympias a écrit:le SNES n'a pas toujours été clair avec la réforme Chatel...la suppression de l'HG en TS ne les avait pas particulièrement dérangés...
on doit pas lire les mêmes publications depuis 2009 le snes critique et est opposé à la réforme chatel
et a voté contre au CSE.....

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par Jim Thompson le Jeu 4 Avr 2013 - 21:21

@philann a écrit:Et bah moi pas!!
Je suis syndiquée chez eux...mais pas au point de suivre n'importe quel mot d'ordre débile!

Spoiler:
et derrière une affiche qui aurait pu être écrite par des lycéens: "Ras le bol... cafe
? comprends pas

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par philann le Jeu 4 Avr 2013 - 22:20

ils avaient fait une affiche mais je ne la retrouve plus avec 10 fois "ras le bol de..."
et scolarité obligatoire jusqu'à 18ans Rolling Eyes

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille

Message par neo le Sam 6 Avr 2013 - 11:18

http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/2013/04/05/manifester-samedi-ou-pas-le-probleme-des-syndicats/
Manifester samedi… ou pas, le problème des syndicats

Les syndicats de la FSU appellent à manifester à Paris samedi 6 avril. La FSU sera seule à battre le bitume, parce qu'il est bien compliqué pour les syndicats d'enseignants de trouver un positionnement depuis que la gauche est revenue aux affaires.

D’un côté, l’éducation est prioritaire. Des postes sont créés dans un contexte budgétaire calamiteux et le respect pour les enseignants réinvestit le discours public. De l’autre, les "profs" ne sont pas béats d’admiration -c’est le moins qu’on puisse dire- devant la Refondation-selon-Vincent-Peillon, ni devant la loi d’orientation. Les professeurs des écoles ont manifesté leur mécontentement contre une réforme des rythmes qu'ils jugent "précipitée".

Face à cette situation, la FSU, première fédération de l’éducation nationale a décidé d’une manifestation nationale, samedi 6 avril à Paris. « Nous avons écrit une lettre au ministre le 30 mars. Nous attendons un rendez-vous. Nous sommes bien conscients qu’on ne peut pas tout changer en une année. Mais qu’est-ce qui aura vraiment changé sur le terrain à la rentrée 2013 pour nos collègues enseignants?», demande Daniel Robin, co-secrétaire du SNES. « Pour le collègue en poste, les classes restent surchargées, le pouvoir d’achat continue de diminuer…la hiérarchie qui avait pris la mauvaise habitude d’être très autoritaire sous la droite n’a pas toujours changé de ton », renchérit Frédérique Rollet, co-secrétaire, elle aussi, du syndicat du secondaire de la fédération.

Cette manifestation, qui avait été décidée au lendemain du Congrès de la FSU, en début d’année civile, risque fort de ne pas faire le plein. « Ce sera une manifestation de militants. Comment descendre dans la rue alors qu’on est la priorité nationale, qu’on voit dans les classes des parents d’élèves de plus en plus nombreux à rejoindre les rangs des chômeurs ? » s’interroge Christian Chevalier, le secrétaire général du Syndicat des enseignants (SE-Unsa), qui lui n’a pas appelé ses militants à protester.

La FSU escomptait sans doute un soutien d’autres syndicats du secteur. Il n’est pas venu. Ni FO éducation, ni la CGT, ni Sud ne seront du défilé samedi. Seuls les lycéens de la FIDL ont appelé tardivement à rejoindre leurs enseignants.

Or c'est une nouveauté. Il est très rare que la première fédération soit la seule à battre le pavé. Trop tôt pour analyser cet isolement, qu’il faut tout de même noter. Le risque, c'est que si le rendez-vous est raté, le pouvoir de négociation de la fédération se retrouve affaibli.

En même temps, la FSU (163 000 adhérents, 80% d'enseignants) pouvait-elle faire autrement qu’appeler à manifester ? Elle subit la pression de nombreux militants proches du NPA qui ont envie de marquer leur désaccord sur la politique menée par le gouvernement. Et pas facile de contenter tous les courants politiques qui constituent une grosse "fédé".

On a bien vu durant l’affaire des rythmes scolaires que la position du secrétariat général du syndicat du premier degré n’était pas suivi par toutes les fédérations. Entre le secrétaire général du SNU-ipp, Sébastien Sihr et le secrétaire départemental de la fédération de Paris, Jérôme Lambert - meneur de la fronde anti-réforme des rythmes dans la capitale - il y a comme un monde !

Tous les syndicats d'enseignants sont dans la même situation compliquée. Comment à la fois faire leur travail de défense d'une profession difficile à exercer, sans laisser croire par une critique trop virulente que la gauche et la droite c'est kif-kif? Comment rester un aiguillon sans virer dans l'opposition? A cette question la FSU et l'Unsa apportent aujourd'hui des réponses différentes.

Maryline Baumard

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum