Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
coindeparadis
Guide spirituel

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par coindeparadis le Mar 5 Nov 2013 - 21:05
Je ne peux pas décrire une journée en ITEP car les enfants et ados fonctionnaient avec leur propre emploi du temps hebdomadaire. On procédait à l'accueil dans le groupe (les enfants sont regroupés par pathologie et non par niveau scolaire) pendant ... (durée variable selon le bon vouloir de l'éducateur). Puis certains élèves allaient en classe (d'autres en soins, en rééducation ou en activités éducatives) pendant 1h, 1h15. Ensuite, on prenait d'autres élèves en classe... Personnellement je n'ai jamais eu plus de 8 élèves en classe. Mais, 8 garçons avec de "bonnes" pathologies, cela occupe. 1 à 2 soirs par semaine on avait une réunion (clinique, analyse des pratiques éducatives...) très très rarement pédagogiques. de même on avait des formations avec les éducateurs sur des thèmes propres à leur profession mais jamais sur des thématiques pédagogiques. La difficulté en ITEP ce n'est pas que la violence des enfants, c'est surtout le mépris accordé au pédagogique (certains éducateurs disaient que la classe était pathogène). D'ailleurs certains élèves réclamaient plus de temps scolaire qui leur était refusé par les éducateurs. J'ai pourtant trouvé que les élèves étaient plus pacifiques en classe, dans un cadre clair, que durant les nombreuses heures d'errance qu'ils passaient dans la cour ou à jouer à des jeux vidéos (!!!). J'ai malheureusement eu des élèves autistes en ITEP, tout ce que j'ai pu faire pour eux est de les garder au maximum en classe (soit un mi-temps) pour les préserver de la violence et de la tourmente provoquée par les autres élèves. La classe par ses rituels, son calme, son train train les rassurait.
avatar
florestan
Grand sage

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par florestan le Mar 5 Nov 2013 - 21:14
Je trouve ça terrifiant ce que tu racontes.
pale 
avatar
yogi
Grand sage

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par yogi le Mar 5 Nov 2013 - 21:25
@Asha Kraken a écrit:
@Ronin a écrit:Car les ITEP sont conçus pour les gamins présentant des troubles du comportement, la plupart du temps pour des raisons socio-éducatives, même si les questions psy se posent aussi mais à type de passages à l'acte.

L'autisme est un trouble neuro-développemental, rien à voir avec des carences socio-éducatives. Par ailleurs les réponses pertinentes ne sont pas du tout les mêmes. Un autiste en ITEP aurait de grandes chances d'être mis en très grande difficulté et en très grand danger rapidement avec des crises d'angoisses associées. La catastrophe absolue.
Merci pour cette mise au point efficace. Very Happy
Ronin,tu as raison mais dans les faits...
J'ai travaillé quelques mois dans un ITEP pour faire des ateliers en anglais.Il y a avait des autistes (certainement par manques de place,de structures ailleurs).
Sinon,il y en avait avec la Tourette,un autre très psychotique qui nous se mettait à 4 pattes,reniflait le popotin de tout le monde en répétant sans cesse "ouh ca pue!"
Un gamin m'a frappée fortement au bras un jour,ce fut un choc. On était pourtant 3 adultes pour 8 gosses dans une petite salle.
Si c'était à refaire,je n'irais pas.
Bref, de merveilleux souvenirs!

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par coindeparadis le Mar 5 Nov 2013 - 21:26
C'est le seul type d'établissement où les contractuels trouvent aisément du travail Very Happy . On y trouve peu d'instits spé, qui préfèrent migrer en SESSAD ou en IME. J'ai fait 5 ans en IR mais n'ai tenu que 2 ans en ITEP. Pourtant j'aimais le travail que je faisais en classe.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
yphrog
Sage

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par yphrog le Mar 5 Nov 2013 - 21:35
mini-explosions quand même, mais oui il y a régulièrement des explosions.  Mais étant de nature paisible ( Laughing) , je recule et parle de moins en moins anglais certains jours... c'est marrant, c'est un des plus petits le seul de m'avoir fait saigner pour l'instant. (je le retenais pendant une crise, rien de bien grave.)  Climat de confiance là où je suis, ce qui est appréciable, en dépit des débordements verbaux qui coule comme l'eau sur le dos d'un canard.  (like water off a duck's back... j'imagine que l'image ne passe pas en français, faut pas prendre à coeur tout ce qu'on entend en ITEP, sinon son estime de grenouille-soi devient tout tout petit...)  C'est des ados.  en grande difficulté; surtout, pour certains, juste après les vacances en famille.

Je vais replonger dans l'article de cairn, c'est intéressant, Olympias.  Je ne sais pas si j'ai des élèves psychotiques ou autistes, j'aime toujours me dire que cela reste borderline.  J'entends des échos venant des gens qui connaissent les dossiers, mais voulais rester aussi peu influencé par ce qui se trouve dans les dossiers que possible, mais je me rends compte que ce n'est peut-être pas la meuilleure démarche à continuer à suivre.

Je dirais qu'il y a quand même pas mal dans mon bahut qui n'ont pas de pires lacunes scolaires que ce que j'ai vu ailleurs (ça c'est sûr), et il y en a quelques uns qui pouvaient sans doute tout à fait suivre une scolarité normale, moyennant quelques bleus bien mérités, de la part d'autres collégiens.   Plein de profils différents, dont certains qui devraient faire peur.  Heureusement, les sourires après des mini-confrontations, ça use. Very Happy

Dernier épisode majeur en date:  j'ai pris en photo une élève détruisant son cahier d'anglais.  Twisted Evil   Il a explosé, larmes aux yeux, il est venu vers moi avec de la douleur dans ses yeux.  Il ne m'a pas frappé.  Il a dit "tu n'as vous n'avez pas le droit".  J'ai supprimé les photos, car bien sûr il a raison, je n'ai que moyennement le droit de sortir de la salle avec les photos (bon, si, si, j'ai le droit, mais insister n'aurait pas être utile ou éducatif, je crois...)  Juste après, je découvre que ce n'était pas son cahier Evil or Very Mad , mais celui de son voisin.  Bref, un moment d'explosion sans suite.   Il a soigneusement recopié pendant que j'ai donné la parole à un élève qui s'engouffre dans le misérabilisme.  Smile  Je me demande si JPB aurait fait du Shakespeare en ITEP.  Peut-être bien.  Romeo & Juliet m'aurait tenté cette année, mais... pas de chance, pas de filles... Very Happy

Sans être médecin, je n'utiliserais pas le mot "psychotique" pour décrire mes élèves, même si certains ont un régime de médicaments assez conséquent (c'est toujours impressionnant quand les éducs amènent les boites à pillules à midi 😢 ).  

Je ne dirais pas que j'ai de la chance, exactement, (mes rêves de faire un cours majoritairement en anglais, etc.), mais en lisant ce que tu as vecu, coindeparadis, je ne reconnais pas trop l'endroit où je suis.


Dernière édition par xphrog le Mar 5 Nov 2013 - 21:43, édité 1 fois (Raison : tu / vous qui a quand même son importance :))

_________________
ok

avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par coindeparadis le Mar 5 Nov 2013 - 21:51
Idem, quand je te lis. 90 % de mes élèves avaient un niveau inférieur au CM1 y compris à 16 ans. Les gros seuils étant le CP (passage au symbolique nécessaire pour apprendre à lire), le CM1 pour les capacités d'abstraction. Le peu de temps de scolarisation des élèves (et encore j'ai bataillé) entre 2 et 12h par semaine (12h pour les rares qu'on destine à un scolarisation partagée en SEGPA) ne permet pas une réelle progression. J'ai travaillé dans un ITEP très influencé par la clinique analytique freudienne ou lacanienne, on ne travaillait donc pas avec le concept de borderline. Des structures psychotiques, des traits pervers, des troubles narcissiques... beaucoup. Des passages à l'acte pour remplacer la mentalisation, sans cesse. Mais contrairement à toi, j'essayais au maximum de connaître le dossier psy des élèves parce que je pense que ce sont des être complets et que la psyché influence la capacité d'apprentissage. Et puis savoir qu' Arthémis a poignardé sa mère et essayé de noyer sa petite soeur avant d'arriver chez nous à 13 ans cela peut servir Wink . Mieux vaut être aal
avatar
Simone Boué
Niveau 10

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par Simone Boué le Mer 6 Nov 2013 - 16:37
Coindeparadis, xprog : vous êtes PE? Merci beaucoup pour toutes les précisions.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par coindeparadis le Mer 6 Nov 2013 - 18:48
Maîtresse agréée du privé sous contrat non confessionnel (d'où les nombreuses années en médico-social).

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par coindeparadis le Jeu 7 Nov 2013 - 16:19
On en rit mais c'est tellement vrai !
http://bluecity.free.fr/instit/24.htm

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
looooooooooo
Niveau 2

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par looooooooooo le Jeu 30 Jan 2014 - 18:44
Sur les conseils de Ronin, je me présente :

J'aimerais bien discuter avec des collègues en enseignement spécialisé ...........

NB : je ne suis suppléante en IME que depuis septembre dernier (je passe mes oraux de CRPE en avril) mais, même si c'est loin d'être facile tous les jours, je pense qu'une fois titularisée, je ferai ptet un CAPA-SH pour enseigner en CLIS, ou en SEGPA, ou en IME ... !!!!!!!!!!!!
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par coindeparadis le Jeu 30 Jan 2014 - 20:00
Bienvenue looooooooooo sur Néo et dans le monde du spécialisé. Fatiguant mais passionnant !

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
looooooooooo
Niveau 2

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par looooooooooo le Ven 31 Jan 2014 - 13:28
@coindeparadis a écrit:Bienvenue looooooooooo  sur Néo et dans le monde du spécialisé. Fatiguant mais passionnant !

Merci Coindeparadis !

Tu es donc aussi enseignante spécialisée ? Puis-je te demander dans quelle type de structure ? Depuis longtemps ?
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par coindeparadis le Ven 31 Jan 2014 - 13:49
J'ai fait 7 ans dans le spécialisé médico-social, plus 6 mois en SEGPA et un an en CPPN. Je ne suis pas prof spécialisé, j'avais juste la mention "institutrice spécialisée option D" mais ni la formation (Capsais ou capa-sh) , ni le salaire... J'ai travaillé avec des enfants et des ados, certains déficients intellectuels, d'autres autistes, d'autres ayant de gros troubles de la personnalité, souvent avec des comportements très violents.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Nasopi
Bon génie

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par Nasopi le Ven 31 Jan 2014 - 14:16
Bienvenue looooooooooo !
Coindeparadis, l'instit de l'IME des enfants m'a raconté qu'il n'était pas vraiment spécialisé lui non plus. En fait, c'est un ancien instit de RASED, qui s'est retrouvé à l'IME quand les RASED ont été supprimés. Il m'a raconté qu'il avait mis une bonne année à s'habituer aux autistes, mais que maintenant, c'était bon, il s'en sortait à peu près.  Laughing

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par coindeparadis le Ven 31 Jan 2014 - 14:23
C'est un travail difficile, et il existe un gros turn-over. Mais j' y ai beaucoup appris.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Nasopi
Bon génie

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par Nasopi le Ven 31 Jan 2014 - 14:45
L'instit de mes enfants a l'air plutôt content. Comme toi, il m'a dit que ça lui apportait beaucoup. Enfin, il m'a quand même raconté que, la première année, il se demandait tous les jours ce qu'il faisait là et dans quelle galère il était embarqué  Laughing . En même temps, il part à la retraite dans deux ans, donc il ne va pas rester très longtemps à l'IME.
C'est vrai que mes enfants ont eu beaucoup d'instits différents, depuis qu'ils sont en institution.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par coindeparadis le Ven 31 Jan 2014 - 15:09
Et l'IME c'est le paradis du spécialisé ! Les places y sont chères ! Moi j'ai connu l'IRP et l'ITEP, on y trouve déjà moins de candidats...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par Ronin le Ven 31 Jan 2014 - 16:00
Le paradis du spécialisé actuellement c'est plutôt les ULIS. Effectivement, l'ITEP ou les centres éducatifs fermés c'est très très dur.

_________________
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par coindeparadis le Ven 31 Jan 2014 - 16:04
Mais les Ulis, je n'osais pas même en rêver ! Un EREA ou une MGI m'aurait largement convenu ! Une CLIS pour les plus jeunes, était inaccessible ! Peut-être un jour, qui sait ... En tout cas, je te tire mon chapeau Ronin, parce que l'hôpital de jour c'est dur, et indispensable.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par Ronin le Ven 31 Jan 2014 - 16:18
Ici, la clis c'est accessible, il faut dire que les clis et les ulis sont les deux structures qui ont eu le plus de créations. Les ulis sont plus difficiles à obtenir car les heures de synthèse sont payées, ce qui n'est pas le cas ailleurs...

_________________
avatar
Simone Boué
Niveau 10

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par Simone Boué le Dim 2 Fév 2014 - 20:44
Et coordo de CLIS ou d'ULIS c'est impossible chez vous?
avatar
Nasopi
Bon génie

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par Nasopi le Lun 3 Fév 2014 - 11:19
Pourquoi les CLIS et les ULIS sont-elles si demandées ? Est-ce que c'est parce que les élèves y sont moins difficiles, ou progressent plus facilement ?

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par coindeparadis le Lun 3 Fév 2014 - 13:37
Les élèves des IRP et ITEP ont des troubles du comportement et/ou de la personnalité lourds. Mes collègues rêvaient d'IME (type Papillons Blancs) , où les élèves ont un comportement scolaire plus adapté. J'ai eu une classe à mi-temps de MS/GS, la plupart des élèves étant trisomiques et c'est vrai que la gestion des comportements est plus simple. Les élèves de CLIS et d'ULIS sont encore dans le circuit ordinaire et donc, normalement, plus en position d'élèves que ceux qui relèvent d'ITEP.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Nasopi
Bon génie

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par Nasopi le Lun 3 Fév 2014 - 14:13
Oui, IRP et ITEP, ça doit être très dur...  humhum 
L'instit de l'IME me disait que la principale difficulté qu'il rencontrait, c'est que souvent, ce qui marche très bien avec des élèves ordinaires fait un bide complet avec les élèves autistes, à niveau scolaire équivalent : lui qui a enseigné pendant des dizaines d'années à l'école primaire, il a été obligé de se renouveler complètement quand il est arrivé à l'IME. Mais bon, c'est peut-être parce qu'il n'a que des élèves autistes, c'est sûr que c'est un handicap très particulier.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par Ronin le Lun 3 Fév 2014 - 19:21
Pour des PE spécialisés option D, les élèves de clis ou d'ulis sont effectivement plus scolaires, un peu moins déficitaires ( retard mental léger et pas moyen, sauf exception rare ) avec normalement pas de troubles du comportement. Par ailleurs les réunions de synthèse en équipe sont payées en ulis, pas en ime ou à l'hôpital...

_________________
avatar
Simone Boué
Niveau 10

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par Simone Boué le Lun 3 Fév 2014 - 19:44
Visiblement les heures de synthèses payées dépendent des académies. En formation, j'ai entendu tous les sons de cloche.
Encore une fois, on voit de tout en ULIS/CLIS : un collège disait qu'il avait une classe de maternelle TED...15 élèves...2 avsco; une autre en ULIS-lycée pro disait qu'elle avait une trisomique.
Je pense que ce qui est difficile aussi c'est en ULIS lycée pro ou en IM-Pro, parce qu'il faut bien que les élèves gagnent de l'indépendance et s'insèrent dans le monde du travail.
Contenu sponsorisé

Re: L'enseignement spécialisé : questions et débats

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum