Être PRAG

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Être PRAG

Message par charlygp le Lun 1 Avr 2013 - 11:13

Bonjour à tous et à toutes,

faisant une petite pause dans ma gloutonnerie pascale, je viens à vous pour en savoir plus sur les postes de PRAG.

Je suis étudiant en M1 recherche en lettres modernes et je souhaite passer l'agrégation après le M2. J'aime la recherche mais je ne sais pas si je me vois faire cela toute ma vie. C'est très dur, c'est un milieu fermé mais très intéressant.

Je sais que le statut de PRAG existe si on est agrégé ou certifié. Pour les LM, quelles sont les qualités requises ? Les universités privilégient-elles des docteurs ou un titulaire agrégé de M2 a-t-il les mêmes chances ?
Sur quels critères le PRAG est sélectionné ? Son domaine d'enseignement est-il forcément celui de ses recherches universitaires ?
Y-a-t-il plus de chances d'être PRAG ou MCF ?

Les différents choix à faire et les différentes possibilités d'évolution me désorientent.. Et je préfère avoir toutes les informations nécessaires avant de m'orienter vers quelque chose de sûr.

Joyeuses Pâques ! Smile

charlygp
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 1 Avr 2013 - 11:20

Les PRAG sont des enseignants, et non des enseignants-chercheurs. Ils ne font donc pas de recherche. Ça, c'est la théorie. En réalité, de plus en plus de PRAG sont docteurs ou doctorants et font des cours dans le domaine de leurs recherches (il y a même des profils de postes avec des mentions de recherche, alors que c'est contre le statut). Mais ils ont un service très lourd (le double d'un enseignant-chercheur) et ne sont pas toujours bien considérés dans les UFR. Il est difficile de dire s'il y a plus de "chances" d'être PRAG ou MCF, tout dépend de la politique des Universités qui ouvrent certains postes en fonction de leurs besoins (en fait pour des raisons de rentabilité). Mais devenir PRAG nécessite des relations et des réseaux, comme pour être MCF. Sauf que chez les PRAG, le localisme est encore plus important que chez les MCF (il y a des postes dont personne ne connaît l'ouverture par exemple).

Mais si tu n'es qu'en M1, tu as bien le temps: fais d'abord ton master, ensuite passe (et réussis) l'agrégation, et ensuite tu pourras voir ce qu'il en est.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par charlygp le Lun 1 Avr 2013 - 11:29

Merci pour ta réponse. Tu confirmes les bruits que j'avais entendu à ce sujet.

Dans tous les cas, je dois choisir un siècle de recherche qui n'est pas trop traité. Le chemin est aussi difficile que pour être MCF, voire plus si le localisme joue beaucoup..

charlygp
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 1 Avr 2013 - 11:36

Ce que je voulais dire, c'est que le localisme est plus important pour les postes de PRAG que pour ceux de MCF.

Et puis tout dépend des disciplines. En lettres et SHS, il y a moins de postes de PRAG, donc ils sont souvent en même temps chercheurs officieux, ce qui n'est pas le cas en sciences dures. De plus, en LM, beaucoup de postes de PRAG et PRCE sont destinés aux IUT pour faire de la "communication" et, en fait, du français de base, pas des lettres.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par Lefteris le Lun 1 Avr 2013 - 11:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Bonjour à tous et à toutes,

faisant une petite pause dans ma gloutonnerie pascale, je viens à vous pour en savoir plus sur les postes de PRAG.

Je suis étudiant en M1 recherche en lettres modernes et je souhaite passer l'agrégation après le M2. J'aime la recherche mais je ne sais pas si je me vois faire cela toute ma vie. C'est très dur, c'est un milieu fermé mais très intéressant.

Je sais que le statut de PRAG existe si on est agrégé ou certifié. Pour les LM, quelles sont les qualités requises ? Les universités privilégient-elles des docteurs ou un titulaire agrégé de M2 a-t-il les mêmes chances ?
Sur quels critères le PRAG est sélectionné ? Son domaine d'enseignement est-il forcément celui de ses recherches universitaires ?
Y-a-t-il plus de chances d'être PRAG ou MCF ?

Les différents choix à faire et les différentes possibilités d'évolution me désorientent.. Et je préfère avoir toutes les informations nécessaires avant de m'orienter vers quelque chose de sûr.

Joyeuses Pâques ! Smile
J'ai tout récemment cherché, sur les conseils de collègues , et me suis renseigné sur les postes, en contactant les UFR . Des intervenants de ce forum m'ont également éclairé sur la réalité. Certains postes sont ultra profilés, déjà attribués d'avance, souvent à des docteurs que l'on cherche à faire ainsi entrer par cette porte. D'autres postes sont des bouche-trous, avec du travail administratif à la pelle, ou sur plusieurs sites universitaires. On prend aussi de certifiés, oui, ils sont appelés PRCE.
Et en plus, il faut se prosterner, faire sa cour comme si l'on demandait une faveur. J'ai donc laissé tomber, je n'ai plus l'âge de jouer à ça.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par yogi le Lun 1 Avr 2013 - 11:55

"galaxies" est un site avec les annonces de profils.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par charlygp le Lun 1 Avr 2013 - 12:20

J'avais pris le temps, avec un de mes professeurs, de regarder les postes de MCF sur galaxy et je trouvais déjà que certains postes étaient hyper-profilés...
Je ne pensais pas que c'était la même chose pour les PRAG... Mais avec ce que tu dis sur les docteurs, ça ne m'étonne pas en fait. C'est vraiment un sacré milieu.

Dans mon université, dans le département de lettres modernes, il y a un PRAG qui enseigne la grammaire. L'ancien était un PRAG aussi. Il gère les Master MEF mais est bien considéré.
Après, ceux qui sont en IUT sont moins bien considérés et ont des tâches administratives. Mais je ne comprends pas pourquoi on leur donne de telles tâches...

En gros, travailler à l'université, c'est la merde...

charlygp
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par Une passante le Lun 1 Avr 2013 - 12:39

Et choisis bien ton directeur de recherches, mieux vaut quelqu'un de reconnu nationalement, et qui maîtrise les méandres de l'université (pour pouvoir te "parrainer" ensuite...)

Une passante
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 1 Avr 2013 - 21:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Certains postes sont ultra profilés, déjà attribués d'avance, souvent à des docteurs que l'on cherche à faire ainsi entrer par cette porte.

C'est à mon avis un bien mauvais calcul, car le statut de PRAG peut aussi être une impasse dans une carrière.

daphne5 a écrit:"galaxies" est un site avec les annonces de profils.

Oui, mais tous les postes de PRAG n'y figurent pas.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:J'avais pris le temps, avec un de mes professeurs, de regarder les postes de MCF sur galaxy et je trouvais déjà que certains postes étaient hyper-profilés...
Je ne pensais pas que c'était la même chose pour les PRAG... Mais avec ce que tu dis sur les docteurs, ça ne m'étonne pas en fait. C'est vraiment un sacré milieu.

Il est normal qu'un poste de MCF soit un peu profilé (mais pas trop, sinon ça sent le poste déjà distribué), mais un poste de PRAG ne devrait, en théorie, être profilé qu'en fonction de besoins généraux d'enseignement (et en général en L1-3).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
En gros, travailler à l'université, c'est la merde...

Tout dépend des statuts. Mais il y a beaucoup de gens prêts à se battre pour y travailler, c'est donc qu'il y a pire comme situation Crying or Very sad

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Et choisis bien ton directeur de recherches, mieux vaut quelqu'un de reconnu nationalement, et qui maîtrise les méandres de l'université (pour pouvoir te "parrainer" ensuite...)

Oui, mais c'est partir du principe qu'un PRAG est choisi en fonction de ses recherches, ce qui est anormal.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par philann le Lun 1 Avr 2013 - 21:26

C'est anormal ...mais souvent le cas!
Sinon, pour MCF, il faut faire une différence entre "profilé" normal pour un profil de recherche et d'intégration dans un labo...et "moustaché" poste déjà pré-destiné à un seul et unique... Suspect

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 1 Avr 2013 - 21:29

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:C'est anormal ...mais souvent le cas!
Sinon, pour MCF, il faut faire une différence entre "profilé" normal pour un profil de recherche et d'intégration dans un labo...et "moustaché" poste déjà pré-destiné à un seul et unique... Suspect

Oui, c'est pour ça que je disais que les postes devaient être un peu profilés... mais pas trop! Very Happy

Je crois qu'il y a vraiment un monde entre les PRAG de sciences et ceux de lettres et SHS. Dans ce dernier domaine, la tendance est à engager des PRAG qui ne peuvent pas devenir MCF faute de postes, ce qui ensuite supprime encore des besoins de postes de MCF, puisqu'un PRAG fait un double service d'enseignement. C'est un vrai cercle vicieux et cela semble entré dans les moeurs, les profils de postes de PRAG ressemblent de plus en plus à des profils de postes de MCF. Il faut dénoncer cette tendance.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par philann le Lun 1 Avr 2013 - 21:48

Surtout en SHS devenir PRAG est un véritable cul de sac rares sont ceux qui en sortent. Ils font généralement le même boulot que les MCFs avec des charges de cours beaucoup plus lourdes. C'est une véritable manne pour les facs qui n'ont aucun intérêt à les recruter comme MCF.

Et comme tu le rappelles en effet ça supprime des postes de MCF.

Le problème c'est qu'entre certaines conditions d'enseignement dans le secondaire et devenir PRAG, beaucoup sont tentés.

[Edit...pour phrase incompréhensible! Rolling Eyes Sorry!]


Dernière édition par philann le Lun 1 Avr 2013 - 22:00, édité 1 fois

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 1 Avr 2013 - 21:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Surtout en SHS devenir PRAG est un véritable cul de sac rares. Ils font généralement le même boulot que les MCFs avec des charges de cours beaucoup plus lourdes. C'est une véritable manne pour les facs qui n'ont aucun intérêt à les recruter comme MCF.

Effectivement. Quand un poste de MCF se libère dans une Université où officie un PRAG qualifié par le CNU, ses chances sont minces (contrairement à ce que l'on pourrait penser), car les UFR ont peur de perdre ensuite le poste de PRAG et de se trouver pendant un an avec beaucoup d'heures à boucher par des moyens divers. C'est franchement injuste.
Après, ils font effectivement un service double, mais ils sont souvent des machines à TD, avec des cours à faire plusieurs fois. Et ce sont rarement des cours pointus qu'on leur confie. Du coup, le temps de préparation par heure est souvent plus faible pour un PRAG que pour un MCF.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par philann le Lun 1 Avr 2013 - 22:01

encore heureux...parce que vue la charge, si en plus le temps de préparation était long... Neutral

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 1 Avr 2013 - 22:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:encore heureux...parce que vue la charge, si en plus le temps de préparation était long... Neutral

D'un côté c'est bien pour eux, mais d'un autre côté, on leur donne rarement des cours intéressants... Ça aussi il faut en tenir compte quand on postule. Être PRAG, c'est le plus souvent se taper des TD de L1, ce n'est pas forcément plus épanouissant qu'enseigner en lycée.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par Lefteris le Lun 1 Avr 2013 - 22:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:J'avais pris le temps, avec un de mes professeurs, de regarder les postes de MCF sur galaxy et je trouvais déjà que certains postes étaient hyper-profilés...
Je ne pensais pas que c'était la même chose pour les PRAG... Mais avec ce que tu dis sur les docteurs, ça ne m'étonne pas en fait. C'est vraiment un sacré milieu.

Dans mon université, dans le département de lettres modernes, il y a un PRAG qui enseigne la grammaire. L'ancien était un PRAG aussi. Il gère les Master MEF mais est bien considéré.
Après, ceux qui sont en IUT sont moins bien considérés et ont des tâches administratives. Mais je ne comprends pas pourquoi on leur donne de telles tâches...

En gros, travailler à l'université, c'est la merde...
Ce n'est sûrement pas de la merde, mais ce plaisir s'achète fort cher. On leur donne ces tâches pour faire des économies. La mode, dans toute la fonction publique, et l'EN n'y échappe pas, est de charger la barque des personnels pour réduire la voilure.
Et il faut bien réfléchir car on perd ses points accumulés dans le second degré, en cas de réintégration, il faut quasiment repartir à zéro donc dans un établissement encore plus pourri que celui qu'on a voulu quitter. Donc étant bientôt au 11ème, il vaut mieux capitaliser encore , sait-on jamais

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: les profils de postes de PRAG ressemblent de plus en plus à des profils de postes de MCF. Il faut dénoncer cette tendance.
Exact, sur trois postes que je visais , l'un était une nébuleuse , probablement un bouche trou , dépendant de 4 ou 5 UFR , deux autres étaient "profilés" à l'extrême, il ne manquait que la pointure du candidat... On m'a dit que le doctorat -et pas n'importe lequel, hein, sur un sujet bien précis Very Happy - était "fortement conseillé" . Je suppose que quelqu'un qui a un doctorat vise MCF , donc essaie de se mettre le pied à l'étrier . Que ce soit ou non un bon calcul, ça, je n'en sais rien.
L'un de ces postes sentait tout à fait le candidat thésard fraîchement émoulu qui rejoint son directeur de thèse. Je peux me tromper, mais l'imitation était en tout cas parfaite.
En tout cas, ça m'a éclairé, et j'ai jeté l'éponge. Je ne perdrai pas mon temps ...


_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par philann le Lun 1 Avr 2013 - 22:19

La plupart des PRAGs que je connais sont titulaires d'un doctorat. Ce sont souvent des candidats MCF malheureux qui ne se voient pas renoncer à travailler à la fac...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 1 Avr 2013 - 22:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:La plupart des PRAGs que je connais sont titulaires d'un doctorat. Ce sont souvent des candidats MCF malheureux qui ne se voient pas renoncer à travailler à la fac...

Effectivement, les rares qui ne sont pas docteurs (mais c'est le cas en lettres et SHS) sont doctorants. Et je n'imagine même pas la galère pour faire un doctorat avec un service de 384h/an.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par Pérégrin le Lun 1 Avr 2013 - 22:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:encore heureux...parce que vue la charge, si en plus le temps de préparation était long... Neutral

D'un côté c'est bien pour eux, mais d'un autre côté, on leur donne rarement des cours intéressants... Ça aussi il faut en tenir compte quand on postule. Être PRAG, c'est le plus souvent se taper des TD de L1, ce n'est pas forcément plus épanouissant qu'enseigner en lycée.

Pour ce qui est de la comparaison avec le lycée, dans notre matière, ça permet quand même de se débarasser de la géographie et de faire autre chose que de la contemporaine, ce qui n'est pas négligeable (avec tous les autres inconvénients que cela peut certes avoir)

Pérégrin
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 1 Avr 2013 - 22:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:encore heureux...parce que vue la charge, si en plus le temps de préparation était long... Neutral

D'un côté c'est bien pour eux, mais d'un autre côté, on leur donne rarement des cours intéressants... Ça aussi il faut en tenir compte quand on postule. Être PRAG, c'est le plus souvent se taper des TD de L1, ce n'est pas forcément plus épanouissant qu'enseigner en lycée.

Pour ce qui est de la comparaison avec le lycée, dans notre matière, ça permet quand même de se débarasser de la géographie et de faire autre chose que de la contemporaine, ce qui n'est pas négligeable (avec tous les autres inconvénients que cela peut certes avoir)

Effectivement. Quand on est PRAG, en général, on est affecté en histoire (mais en général, les PRAG sont titulaires de l'agrégation d'histoire, donc c'est compréhensible et légitime) et dans une période cohérente avec leur parcours. Mais, en théorie (et je connais bien une personne à qui c'est arrivé), un PRAG est censé pouvoir intervenir dans toutes les périodes, puisqu'il est censé être généraliste. Et quand il y a des besoins ponctuels dans de petites facs, un PRAG peut vraiment servir de bouche-trou et faire un peu n'importe quoi, même en histoire.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

PRAG ou secondaire

Message par julien1977 le Dim 5 Mai 2013 - 13:00

Bonjour tout le monde,

Agrégé en interne (vice major), à la suite de 3 ans de vacations à la fac, on me propose un poste de PRAG dans la fac parisienne la plus prestigieuse de ma discipline... Cool, sauf que je viens d'avoir ma mutation interacadémique ds le secondaire. J'ai besoin d'avis (help) pour trancher, même si ma volonté d'aller en province est réelle, sauf que : mutation intra au pif, ramassage des matières que personne ne veut (merci les néo), attente d'un BTS pdt 5 ans (car il y a une file d'attente et chasse gardée en province)... Bref hormis la qualité de vie, coté pro ça déchante... grave.
Et je ne m'imagine pas 35 ans dans le secondaire (sinon chambre 123 Verrière MGEN) avec nos loulous irrespectueux, les CCF grandissants, les aides personnalisés en seconde, la mode des études en groupe des élèves...

Etre PRAG c'est quoi comme avantages et inconvénients au final ?
Inconvénients : on gagne moins, sauf si on compense en heures sup, on est des profs sous estimés. En connaissez-vous d'autres ?
Avantages : 384 heures annuelles, on bosse à la fac en présentiel sur 2 semestres de 12 semaines ds ma fax, soit 26/52 semaines annuels qd on compte les partiels (donc vacances plus larges que ds le secondaire, car en plus plus de corrections de bac, réunion parents profs, inspection...); En connaissez-vous d'autres ?

Est-il facile, en sortant de la meilleure fac de sa discipline, de repostuler sur un autre PRAG si cela nous plaît pas? La réputation joue-t-elle dans le recrutement sur Galaxie? Ou c'est la cooptation qui joue quoiqu'il arrive?
Merci les copains (ines)

julien1977
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par bil36 le Ven 31 Mai 2013 - 11:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Certains postes sont ultra profilés, déjà attribués d'avance, souvent à des docteurs que l'on cherche à faire ainsi entrer par cette porte.

C'est à mon avis un bien mauvais calcul, car le statut de PRAG peut aussi être une impasse dans une carrière.

daphne5 a écrit:"galaxies" est un site avec les annonces de profils.

Oui, mais tous les postes de PRAG n'y figurent pas.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:J'avais pris le temps, avec un de mes professeurs, de regarder les postes de MCF sur galaxy et je trouvais déjà que certains postes étaient hyper-profilés...
Je ne pensais pas que c'était la même chose pour les PRAG... Mais avec ce que tu dis sur les docteurs, ça ne m'étonne pas en fait. C'est vraiment un sacré milieu.

Excuse moi Marcel mais je postule actuellement à un poste prag et il me semble que rien ne s'opposera, dans quelques temps, à une demande pour revenir dans le sedoncaire non (en classe prepa par exemple) ?


Il est normal qu'un poste de MCF soit un peu profilé (mais pas trop, sinon ça sent le poste déjà distribué), mais un poste de PRAG ne devrait, en théorie, être profilé qu'en fonction de besoins généraux d'enseignement (et en général en L1-3).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
En gros, travailler à l'université, c'est la merde...

Tout dépend des statuts. Mais il y a beaucoup de gens prêts à se battre pour y travailler, c'est donc qu'il y a pire comme situation Crying or Very sad

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Et choisis bien ton directeur de recherches, mieux vaut quelqu'un de reconnu nationalement, et qui maîtrise les méandres de l'université (pour pouvoir te "parrainer" ensuite...)

Oui, mais c'est partir du principe qu'un PRAG est choisi en fonction de ses recherches, ce qui est anormal.

bil36
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par profhandicapable le Ven 31 Mai 2013 - 11:59

Bonjour "Julien1977",

Je suis PRAG depuis le début des années 2000, en éco-gestion comme toi, donc un petit retour d'expérience.

Pour le recrutement : aucune cooptation dans mon cas pour mes 2 recrutements, je ne connaissais personne dans les deux cas, j'ai juste envoyé mon petit dossier de candidature, puis j'ai été convoquée à un oral devant commission de sélection et voilà. Et je n'ai pas de doctorat et je ne fais pas de recherche.

La 1ère fois j'étais en université, j'intervenais en CM et TD du 1er au 3è cycle, en AES, en préparation aux concours administratifs (pour l'épreuve d'économie), et en master 2 pro. Je m'occupais aussi des relations avec les professionnels dans ce master + d'un module "projet professionnel" pour les L3.
La 2è fois j'ai quitté ce poste de Prag pour rejoindre un autre poste de Prag en école d'ingénieurs publique.

Quelques caractéristiques sur ce que j'ai vécu (apparemment c'est très différent selon les disciplines et/ou les facs):

Beaucoup d'autonomie dans l'organisation et le contenu des cours.

Contrepartie, beaucoup de boulot, surtout qu'il faut en tant que Prag coordonner tous les intervenants extérieurs (chargés de TD ou de cours vacataires, intervention de professionnels d'entreprise...)

Des étudiants intéressés, selon le cursus et le niveau (ça c'est vrai en M1/M2/école d'ingénieurs, ça l'est beaucoup beaucoup moins en L1, en tout cas là où j'étais... et quand ils sont 450 en amphi en début de L1, il faut assurer ! ); comme tu dis que tu serais dans une fac réputée dans ta matière (Dauphine ?) , on peut imaginer que tu n'aurais pas ce pb.

Voilà, si tu as des questions, pas de pb.



profhandicapable
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 31 Mai 2013 - 12:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Excuse moi Marcel mais je postule actuellement à un poste prag et il me semble que rien ne s'opposera, dans quelques temps, à une demande pour revenir dans le sedoncaire non (en classe prepa par exemple) ?

Il est très difficile de démêler de ton message ce qui est de moi et ce qui est de toi, mais je crois que j'ai isolé la question que tu me poses.
Effectivement, on peut revenir dans le secondaire après avoir été PRAG. Pour les CPGE, c'est une autre histoire (et une autre paire de manches).

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être PRAG

Message par lisette83 le Ven 31 Mai 2013 - 12:22

Pour les cpge en principe passage de l'IG et entrée très progressive dans le milieu des prépas. Par ailleurs que pensez-vous du service de PRAG à temps partagé?

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum