Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Celadon
Demi-dieu

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par Celadon le Mer 3 Avr 2013 - 11:53
Je suis surprise d'avoir dans ma classe de CM2 cette année un enfant venant de France, dont les parents m'assurent qu'il a fait de l'anglais depuis le CP et qui ne comprend rien de ce qui se dit (que ce soit moi, les élèves ou le CD de la méthode) et bien entendu ne peut répondre à aucune question. Je me demande même s'il arrivera à se présenter en juin... 😢
thrasybule
Prophète

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par thrasybule le Mer 3 Avr 2013 - 12:21
A part ça, comment on dit " se faire avoir comme un bleu" en anglais?
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par Rikki le Mer 3 Avr 2013 - 12:38
Je ne sais, pas, mais je sais dire "Every cloud has a silver lining" : vendredi, je termine à 15 h 30 ! Et dans le centre de Paris, en plus ! yesyes

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Zaubette
Expert

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par Zaubette le Mer 3 Avr 2013 - 12:41
Merci Rikki, pour ce compte-rendu délicieux!
....enfin, je veux dire...délicieux à lire, mais sinon, c'est navrant.... pale

Pour apporter ma touche personnelle à cette vaste fumisterie qu'est l'enseignement de l'anglais en primaire, je vais vous raconter mon histoire avec l'anglais.

Figurez-vous que je ne suis pas habilitée. Toute ma promo d'iufm avait boycotté le passage de l'habilitation en fin de PE2 parce que nous n'avions reçu aucun enseignement valable.
A l'époque, l'anglais n'était pas une épreuve obligatoire du concours, juste une option, à l'écrit en plus, où il fallait faire une version d'un texte pédago. (J'ai eu 6 ou 8, je ne sais plus très bien, donc ça ne n'a pas contribué à ma réussite au concours! Razz ).

J'enseigne en cycle 2 depuis mes débuts, donc je n'étais pas tellement concernée par l'enseignement d'une LVE...sauf en 2009, où c'est devenu obligatoire en CE1, puis en CP.
J'ai eu une intervenante en anglais - super soit dit en passant, de nationalité allemande, mais parfaitement trilingue.-

Tout va très bien, me direz-vous.... Eh bien, pas tout à fait parce que depuis cette année, comme le rectorat a coupé tous les crédits aux intervenants, j'ai été obligée d'assurer cet enseignement! Moi qui suis nulle en anglais, qui suis incapable d'aligner 2 mots, qui ai un accent à faire pleurer Rikki!! affraid
Les CPC m'ont répondu qu'il n'y avait plus d'habilitation maintenant, qu'il suffisait " d'avoir envie "pour pouvoir le faire....
Et si on n'a pas envie?? titanic

Alors bon.... j'ai acheté une méthode avec un CD et des flash-cards.... j'ai dû faire 4 séances d'anglais depuis septembre.... mes élèves ont un petit cahier avec les couleurs et les nombres....

...et là, en cette fin de 2nd trimestre, je vais cocher dans tous les livrets les cases
"- développer des comportements indispensables: curiosité, écoute, mémorisation, confiance en soi dans l'utilisation d'une autre langue.
- distinguer des réalités mélodiques et accentuelles d'une langue nouvelle.
- découvrir et acquérir du vocabulaire relatif à la personne et à la vie quotidienne
- utiliser progressivement quelques énoncés mémorisés."

Et voilà comment on fabrique des élèves qui ont un bon niveau d'anglais (!!) à la fin de l'école primaire... Sad


Dernière édition par Zaubette le Mer 3 Avr 2013 - 13:57, édité 1 fois

_________________
Mon blog: Zaubette, une maitresse qui ouvre son cartable
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par Celadon le Mer 3 Avr 2013 - 12:45
Tout à fait cohérent avec la disparition des contenus. C'est très frustrant, je me mets à la place de l'enseignant à qui on demande d'enseigner ce qu'il ne sait pas... à part les mettre en groupes ! furieux
avatar
midjie
Niveau 8

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par midjie le Mer 3 Avr 2013 - 12:55
Je compatis Rikki !! Les stages où on se fait piéger sont de plus en plus nombreux !! J'ai eu l'occasion de faire un stage de ce type, imposé par mon IEN de l'époque...

Quand j'entends que l'anglais est désormais obligatoire dès le CP.... No
Ces stages ne sont pas près de s'arrêter !!!

_________________
Beautiful.....Your mind, body and soul, so perfectly designed for you.....
Beautiful.... I don't wanna let you go until I tell you that I love you...
S.MAHY
avatar
Clarinette
Guide spirituel

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par Clarinette le Mer 3 Avr 2013 - 13:18
Bon, vous commencez à le savoir, l'enseignement de l'anglais (et des langues en général) est une de mes nombreuses marottes. Que ceux qui ont déjà lu ce qui suit veuillent bien m'excuser pour les redites, mais il serait parfaitement possible, plutôt que de privilégier la fallacieuse approche type "bain linguistique", qui est en réalité un infâme bouillon de "culture" indigeste et inefficace, d'utiliser les compétences des PE.

Peu d'entre eux, c'est un fait, maîtrisent une langue étrangère de façon courante. En revanche, nous sommes tous formés en grammaire, par exemple. Pourquoi ne pas envisager, à partir du cycle III, des cours d'analyse contrastive français/anglais (et/ou allemand, espagnol, italien...) ? Je persiste et je signe, preuves à l'appui : une telle approche est bénéfique à la fois pour le français et pour la langue étrangère.

Par exemple, ce matin, nous avons rebrassé les pronoms (sujets et compléments) et les adjectifs possessifs dans les deux langues. Lors de telles séances, les élèves, y compris les plus rétifs à l'analyse grammaticale, se rendent bien compte qu'ils ne peuvent s'exprimer correctement en anglais, ou traduire un énoncé de l'anglais au français que s'ils identifient au préalable la nature et/ou la fonction des "petits mots" utilisés.

De même, nous avons révisé il y a quelques semaines le complément du nom en français en découvrant le génitif anglais (on a même fait du latin I love you) : c'est lors de ces séances que je vois des étincelles de compréhension s'allumer, là où il y avait auparavant, au mieux, un ennui poli, et au pire, un désintérêt criant.
avatar
Aky
Niveau 9

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par Aky le Mer 3 Avr 2013 - 14:07
Désolée pour ton expérience ratée Rikki Neutral
C'est vraiment frustrant No
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par auléric le Mer 3 Avr 2013 - 15:58
notre habilitation : apprendre à 16h que le lendemain à 9h on passerait l'exam de certification...

exam consistant à lire à haute voix "a very hungry caterpillar" , écouter un texte lu par un oxfordien pur jus à l'accent donc impec et parlant on ne peut plus lentement et distinctement et à en résumer le contenu.

Je me dépatouille pas mal en anglais, j'ai donc passé le truc sans osuci au final... mais ma collègue de galère, germaniste, ne sachant même pas dire "good morning" a été également habilitée à son grand écoeurement : habilitation pipeau totale ... juste destinée à nous obliger à enseigner dans nos classes sans échange de service si possible.

sinon , moi aussi j'ai fait un stage "atelier de conversation" ... avec exactement le même ressenti que toi rikki... heureusement çà me valait anim péda ... c'était un peu plus agréable que celles proposées par ailleurs ... mais ne m'a rien appris.
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par adelaideaugusta le Mer 3 Avr 2013 - 16:15
@Sapotille a écrit:
Avec "Wie alt bist du ? , puis ich bin 8 Yahr alt" tu peux déjà leur faire conjuguer "sein" en entier !
ich bin
du bist
er ist ... und so weiter ...

Merci, Sapotille. Je vais essayer de faire un peu de "logique".
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par Sapotille le Mer 3 Avr 2013 - 16:27
@adelaideaugusta a écrit:
@Sapotille a écrit:
Avec "Wie alt bist du ? , puis ich bin 8 Yahr alt" tu peux déjà leur faire conjuguer "sein" en entier !
ich bin
du bist
er ist ... und so weiter ...

Merci, Sapotille. Je vais essayer de faire un peu de "logique".

Ensuite s'il doit apprendre une phrase avec "haben" , tu enchaîne avec sa conjugaison au présent...

Il y retrouvera les pronoms ich, du, er, es, sie, wir, ihr et sie...

Si tu trouves un verbe quelconque dans la suite, tu le fais aussi conjuguer...

Et ainsi de suite...
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par doubledecker le Mer 3 Avr 2013 - 16:30
@Clarinette a écrit:(...)
Par exemple, ce matin, nous avons rebrassé les pronoms (sujets et compléments) et les adjectifs possessifs dans les deux langues. Lors de telles séances, les élèves, y compris les plus rétifs à l'analyse grammaticale, se rendent bien compte qu'ils ne peuvent s'exprimer correctement en anglais, ou traduire un énoncé de l'anglais au français que s'ils identifient au préalable la nature et/ou la fonction des "petits mots" utilisés.


je dévie mais on touche là un problème qui me semble important : doit-on chercher à ce que les élèves qui débutent une LV s'expriment correctement? C'est l'éternel débat entre fluency et accuracy, tranché par les anglo-saxons (pragmatiques qu'ils sont!) : d'abord on s'exprime, on fait passer le message et ensuite quand affine et on obtient une grammaire parfaite. Tout comme un enfant qui commence à aprler sa langue maternelle. Je suis peut être une grande naïve (ou pire, une pédagogiste affraid affraid ) mais je trouve cette approche bien plus sensée que le tout grammaire.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par dandelion le Mer 3 Avr 2013 - 16:37
@doubledecker a écrit:
@Clarinette a écrit:(...)
Par exemple, ce matin, nous avons rebrassé les pronoms (sujets et compléments) et les adjectifs possessifs dans les deux langues. Lors de telles séances, les élèves, y compris les plus rétifs à l'analyse grammaticale, se rendent bien compte qu'ils ne peuvent s'exprimer correctement en anglais, ou traduire un énoncé de l'anglais au français que s'ils identifient au préalable la nature et/ou la fonction des "petits mots" utilisés.


je dévie mais on touche là un problème qui me semble important : doit-on chercher à ce que les élèves qui débutent une LV s'expriment correctement? C'est l'éternel débat entre fluency et accuracy, tranché par les anglo-saxons (pragmatiques qu'ils sont!) : d'abord on s'exprime, on fait passer le message et ensuite quand affine et on obtient une grammaire parfaite. Tout comme un enfant qui commence à aprler sa langue maternelle. Je suis peut être une grande naïve (ou pire, une pédagogiste affraid affraid ) mais je trouve cette approche bien plus sensée que le tout grammaire.
Je suis entièrement d'accord avec toi, mais à trois conditions: cette langue doit être enseignée par des personnes compétentes; ensuite, il faudrait un nombre d'heures conséquent pour que le bain linguistique existe, et, last but not least, il faudrait que les enfants soient très jeunes car sinon la référence à la langue première est inévitable (crois-moi, même les petits réclament la traduction, testé avec mes enfants Sad ). Bref, soit on fait des langues très jeune (ce qui a beaucoup de sens en termes de développement du cerveau), soit on en fait plus tard et on admet que la référence à la langue première sera inévitable. Sinon, quand tu parles des anglo-saxons, tu parles de leur enseignement de l'anglais langue étrangère (auquel cas je trouve leurs méthodes en effet bien faites), ou de leur enseignement des autres langues à leur propre population? Parce que dans le deuxième cas, comment dire...
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par Sapotille le Mer 3 Avr 2013 - 16:39
@Sapotille a écrit:
@adelaideaugusta a écrit:
@Sapotille a écrit:
Avec "Wie alt bist du ? , puis ich bin 8 Yahr alt" tu peux déjà leur faire conjuguer "sein" en entier !
ich bin
du bist
er ist ... und so weiter ...

Merci, Sapotille. Je vais essayer de faire un peu de "logique".

Ensuite s'il doit apprendre une phrase avec "haben" , tu enchaîneS avec sa conjugaison au présent...

Il y retrouvera les pronoms ich, du, er, es, sie, wir, ihr et sie...

Si tu trouves un verbe quelconque dans la suite, tu le fais aussi conjuguer...

Et ainsi de suite...

Partir du connu vers l'inconnu ...
Mais tout en suivant ce qui est donné en classe.

Et ne pas se décourager en pensant que cet enseignement est nul, (il ne l'est peut-être pas !!!) , parce que tu ignores ce qui se passe en classe...

Donner des clés pour que le gamin soit plus sûr de lui et aborde les cours de son professeur avec la confiance qui va lui faire surmonter des obstacles qui lui paraissaient insurmontables ...

C'est un peu le lot de ceux qui font du soutien scolaire Adélaïde...
Le môme se fout éperdument de ce que les adultes qui l'entourent pensent de la méthode de son bouquin, mais si tu lui donnes des "clés" il va progresser ...

avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par doubledecker le Mer 3 Avr 2013 - 16:46
@dandelion a écrit:
@doubledecker a écrit:
@Clarinette a écrit:(...)
Par exemple, ce matin, nous avons rebrassé les pronoms (sujets et compléments) et les adjectifs possessifs dans les deux langues. Lors de telles séances, les élèves, y compris les plus rétifs à l'analyse grammaticale, se rendent bien compte qu'ils ne peuvent s'exprimer correctement en anglais, ou traduire un énoncé de l'anglais au français que s'ils identifient au préalable la nature et/ou la fonction des "petits mots" utilisés.


je dévie mais on touche là un problème qui me semble important : doit-on chercher à ce que les élèves qui débutent une LV s'expriment correctement? C'est l'éternel débat entre fluency et accuracy, tranché par les anglo-saxons (pragmatiques qu'ils sont!) : d'abord on s'exprime, on fait passer le message et ensuite quand affine et on obtient une grammaire parfaite. Tout comme un enfant qui commence à aprler sa langue maternelle. Je suis peut être une grande naïve (ou pire, une pédagogiste affraid affraid ) mais je trouve cette approche bien plus sensée que le tout grammaire.
Je suis entièrement d'accord avec toi, mais à trois conditions: cette langue doit être enseignée par des personnes compétentes;
bien évidemment!!

@dandelion a écrit: ensuite, il faudrait un nombre d'heures conséquent pour que le bain linguistique existe, et, last but not least, il faudrait que les enfants soient très jeunes car sinon la référence à la langue première est inévitable (crois-moi, même les petits réclament la traduction, testé avec mes enfants Sad ). Bref, soit on fait des langues très jeune (ce qui a beaucoup de sens en termes de développement du cerveau), soit on en fait plus tard et on admet que la référence à la langue première sera inévitable. Sinon, quand tu parles des anglo-saxons, tu parles de leur enseignement de l'anglais langue étrangère (auquel cas je trouve leurs méthodes en effet bien faites), ou de leur enseignement des autres langues à leur propre population? Parce que dans le deuxième cas, comment dire...

pour ce qui est de l'âge je ne suis pas persuadée : comme tu le dis toi même des enfants jeunes réclament aussi cela et c'est bien compréhensible, c'est rassurant, on a l'impression d'avoir quelque chose pour se raccrocher. Donc que ça se fasse à 6 ans ou à 11, pas grande différence! (bon cela dit oui dans un monde idéal, on commence les LV tôt mais il ont aussi tellement d'autres trucs à faire les ch'tiots!)
en ce qui me concerne je n'ai quasiment jamais recours à la traduction ou bien dans des cas très précis où on réfléchi sur des faits de langue pour bien montrer que justement on a affaire à deux systèmes linguistiques différents et que donc non, on ne pense pas en français pour traduire ensuite en anglais sinon c'est catastrophique.

et pour la dernière question je parlais de l'enseignement de l'anglais as a foreign language mais c'est aussi vrai d'après ce que j'ai pu voir de l'enseignement de l'anglais langue maternelle (pas d'une autre langue dans un contexte anglophone).

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par dandelion le Mer 3 Avr 2013 - 17:02
@doubledecker a écrit:
@dandelion a écrit:
@doubledecker a écrit:
@Clarinette a écrit:(...)
Par exemple, ce matin, nous avons rebrassé les pronoms (sujets et compléments) et les adjectifs possessifs dans les deux langues. Lors de telles séances, les élèves, y compris les plus rétifs à l'analyse grammaticale, se rendent bien compte qu'ils ne peuvent s'exprimer correctement en anglais, ou traduire un énoncé de l'anglais au français que s'ils identifient au préalable la nature et/ou la fonction des "petits mots" utilisés.


je dévie mais on touche là un problème qui me semble important : doit-on chercher à ce que les élèves qui débutent une LV s'expriment correctement? C'est l'éternel débat entre fluency et accuracy, tranché par les anglo-saxons (pragmatiques qu'ils sont!) : d'abord on s'exprime, on fait passer le message et ensuite quand affine et on obtient une grammaire parfaite. Tout comme un enfant qui commence à aprler sa langue maternelle. Je suis peut être une grande naïve (ou pire, une pédagogiste affraid affraid ) mais je trouve cette approche bien plus sensée que le tout grammaire.
Je suis entièrement d'accord avec toi, mais à trois conditions: cette langue doit être enseignée par des personnes compétentes;
bien évidemment!!

@dandelion a écrit: ensuite, il faudrait un nombre d'heures conséquent pour que le bain linguistique existe, et, last but not least, il faudrait que les enfants soient très jeunes car sinon la référence à la langue première est inévitable (crois-moi, même les petits réclament la traduction, testé avec mes enfants Sad ). Bref, soit on fait des langues très jeune (ce qui a beaucoup de sens en termes de développement du cerveau), soit on en fait plus tard et on admet que la référence à la langue première sera inévitable. Sinon, quand tu parles des anglo-saxons, tu parles de leur enseignement de l'anglais langue étrangère (auquel cas je trouve leurs méthodes en effet bien faites), ou de leur enseignement des autres langues à leur propre population? Parce que dans le deuxième cas, comment dire...

pour ce qui est de l'âge je ne suis pas persuadée : comme tu le dis toi même des enfants jeunes réclament aussi cela et c'est bien compréhensible, c'est rassurant, on a l'impression d'avoir quelque chose pour se raccrocher. Donc que ça se fasse à 6 ans ou à 11, pas grande différence! (bon cela dit oui dans un monde idéal, on commence les LV tôt mais il ont aussi tellement d'autres trucs à faire les ch'tiots!)
en ce qui me concerne je n'ai quasiment jamais recours à la traduction ou bien dans des cas très précis où on réfléchi sur des faits de langue pour bien montrer que justement on a affaire à deux systèmes linguistiques différents et que donc non, on ne pense pas en français pour traduire ensuite en anglais sinon c'est catastrophique.

et pour la dernière question je parlais de l'enseignement de l'anglais as a foreign language mais c'est aussi vrai d'après ce que j'ai pu voir de l'enseignement de l'anglais langue maternelle (pas d'une autre langue dans un contexte anglophone).
Heu si, six ans et onze ans, ce n'est pas le même combat. A six ans la plupart des enfants entendent tous les sons (testé pour vous: en CE1 tous mes élèves pouvaient répéter les voyelles longues très correctement, le même test en sixième est bien moins probant). L'intérêt de l'apprentissage précoce des langues est essentiellement lié à l'audition/phonation. Pour la traduction, c'est ce que j'avais compris des travaux des linguistes que j'ai pu lire: pas de dogmatisme à ce sujet, la référence à la première langue est inévitable au delà d'un certain âge (qui n'ira pas au delà de la maternelle). D'ailleurs les méthodes anglo-saxonnes proposent souvent des lexiques bilingues, de la grammaire souvent assez classique, alliées à une méthode active. J'évite aussi au maximum de traduire, mais je préfère le faire plutôt que de faire 'bloquer' certains élèves (et j'avoue que pour dandelion, par exemple, je préférerais une traduction à une description de la fleur qui m'induirait sans doute en erreur, n'étant guère douée en botanique, et si je montrais la photo j'entendrais immédiatement un chorus de 'ah, un pissenlit' Rolling Eyes ) .
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par adelaideaugusta le Mer 3 Avr 2013 - 17:25
@Sapotille a écrit:
@Sapotille a écrit:
@adelaideaugusta a écrit:
@Sapotille a écrit:
Avec "Wie alt bist du ? , puis ich bin 8 Yahr alt" tu peux déjà leur faire conjuguer "sein" en entier !
ich bin
du bist
er ist ... und so weiter ...

Merci, Sapotille. Je vais essayer de faire un peu de "logique".

Ensuite s'il doit apprendre une phrase avec "haben" , tu enchaîneS avec sa conjugaison au présent...

Il y retrouvera les pronoms ich, du, er, es, sie, wir, ihr et sie...

Si tu trouves un verbe quelconque dans la suite, tu le fais aussi conjuguer...

Et ainsi de suite...

Partir du connu vers l'inconnu ...
Mais tout en suivant ce qui est donné en classe.

Et ne pas se décourager en pensant que cet enseignement est nul, (il ne l'est peut-être pas !!!) , parce que tu ignores ce qui se passe en classe...

Donner des clés pour que le gamin soit plus sûr de lui et aborde les cours de son professeur avec la confiance qui va lui faire surmonter des obstacles qui lui paraissaient insurmontables ...

C'est un peu le lot de ceux qui font du soutien scolaire Adélaïde...
Le môme se fout éperdument de ce que les adultes qui l'entourent pensent de la méthode de son bouquin, mais si tu lui donnes des "clés" il va progresser ...


Merci, tu me confortes dans ma démarche.
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par carolette le Mer 3 Avr 2013 - 18:47
@Zaubette a écrit:


Les CPC m'ont répondu qu'il n'y avait plus d'habilitation maintenant, qu'il suffisait " d'avoir envie "pour pouvoir le faire....
Et si on n'a pas envie?? titanic

Alors bon.... j'ai acheté une méthode avec un CD et des flash-cards.... j'ai dû faire 4 séances d'anglais depuis septembre.... mes élèves ont un petit cahier avec les couleurs et les nombres....

...et là, en cette fin de 2nd trimestre, je vais cocher dans tous les livrets les cases
"- développer des comportements indispensables: curiosité, écoute, mémorisation, confiance en soi dans l'utilisation d'une autre langue.
- distinguer des réalités mélodiques et accentuelles d'une langue nouvelle.
- découvrir et acquérir du vocabulaire relatif à la personne et à la vie quotidienne
- utiliser progressivement quelques énoncés mémorisés."

Et voilà comment on fabrique des élèves qui ont un bon niveau d'anglais (!!) à la fin de l'école primaire... Sad

Chez nous aussi on nous dit qu'avec-"l'envie"-tout-est-possible même si on ne parle pas la langue et que notre accent est déplorable...
J'ai choisi l'option "bain de langue" pour mes CP, à base de CD de comptines : l'accent est correct, les enfants chantent volontiers en mimant. Je décline ensuite les activités en parlant, sans jamais traduire ou presque, en mimant exagérément, en dessinant, puisque de toute façon ils cherchent eux-mêmes les significations, et que le premier qui trouve s'empresse de dire à très haute voix ce que le mot ou la phrase veulent dire. Une fois la compréhension dégrossie par le chant et le jeu, j'ai remarqué que les élèves parlent plus facilement.
Et je l'avoue : l'anglais au CP n'est clairement pas ma préoccupation ; c'est un peu la cerise sur le gâteau quand il nous reste 10 à 20 minutes. Embarassed
avatar
Zaubette
Expert

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par Zaubette le Mer 3 Avr 2013 - 18:54
'xactement!

Sans compter que quand il me reste 10 à 20 minutes et qu'il y a un rayon de soleil....je fonce dans la cour faire de l'EPS.....et s'il pleut, bah....on chante et/ou on danse....et puis j'adore faire des arts plastiques...

Finalement, je fais de l'anglais quand j'ai oublié mon CD de danse à la maison et qu'il pleut et que je n'ai pas envie de sortir la peinture!

donc, pas très souvent.... Laughing

_________________
Mon blog: Zaubette, une maitresse qui ouvre son cartable
avatar
Elle aime
Érudit

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par Elle aime le Mer 3 Avr 2013 - 19:02
@Rikki a écrit:
Le chapitre 2 sera jeudi. Je crains le pire. Nous devons chanter ensemble et mettre en commun je ne sais plus quoi. Sad
Un peu d'enthousiasme, que diable.

"If you're happy and you know it, clap your hands.
If you're happy and you know it, clap your hands.
If you're happy and you know it,
And your face will surely show it
If you're happy and you know it, clap your hands."
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par doublecasquette le Mer 3 Avr 2013 - 19:03
@Sapotille a écrit:
Oh ! Rikki ! Toi qui te réjouissais tant !!!

Désolée pour cette déception amère !!!


Mais tu ne perds pas ton humour, c'est l'essentiel ...




Même chose... C'est vraiment dommage !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
arcenciel
Grand Maître

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par arcenciel le Mer 3 Avr 2013 - 19:03
Je n'ai pas l'habilitation. Je ne suis pas compétente. En CE1 j'ai d'autres priorités et la hiérarchie n'a pas intérêt à venir me chatouiller là-dessus .
Donc c'est soit échange de services avec collègue soit un intervenant comme cette année.
avatar
Paratge
Érudit

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par Paratge le Mer 3 Avr 2013 - 19:10
Questions à poser lors du stage :

Comment dit-on « se payer de mots » en anglais ? Very Happy

Comment traduit-on « wishful thinking » en français ? Very Happy
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par doublecasquette le Mer 3 Avr 2013 - 19:19
@carolette a écrit:Tous mes stages de langue ont ressemblé à cela, Rikki... On te met en position d'élève de primaire... Quand on parle la langue (ce qui est mon cas, même si je suis loin d'être bilingue), on s'attend "à s'y remettre', converser en anglais, et on ressort bien déçu...

Sauf une fois, un stage d'allemand, pendant lequel une de nos formatrices a veillé à nous remettre dans le bain avec un niveau plus "adulte", et des révisions de tournures de phrases, de grammaire, de vocabulaire.
Et pour l'allemand (notre collège de secteur propose un cursus bilangue) que nous devons enseigner EN PLUS de l'anglais dès le CE1 dans notre école, une de mes collègues a été validée alors qu'elle n'a pas parlé un mot d'allemand depuis son bac il y a plus de 20 ans (effectivement elle a beaucoup de mal, ne serait-ce qu'à se présenter)... Moi-même je n'ai qu'un très faible niveau... (heureusement depuis l'an dernier nous avons une assistante : elle est nulle parce qu'elle ne revient jamais sur les acquis des élèves, commençant chaque séance par de nouvelles notions : les enfants ne retiennent rien. Heureusement mon amie qui enseigne en CM2 rattrape tout ça, parce qu'elle aime cette langue qu'elle a étudié jusqu'à la licence ; ouf !).

Notre ministre croit vraiment qu'ainsi on va améliorer les capacité de nos élèves...

Ton assistante, elle fait ce qu'on lui a dit de faire... J'ai eu le même problème avec le PE "Langue et culture régionale".
Au début, il venait, apprenait des choses aux élèves, les faisait revoir la semaine d'après, en rajoutait une deuxième couche, se débrouillait pour que sa nouvelle leçon rende obligatoire l'emploi des mots déjà connus.
Il leur apprenait peu à peu à conjuguer, à accorder les mots entre eux... et puis, il a fait un stage.
Et quand il est revenu, comme votre assistante !
Une comptine une fois, jamais revue , un conte, lu en provençal, questions en français, jamais revu, des phrases toutes faites, récitées pour faire croire qu'on joue une scénette bête à pleurer...

Quand je lui ai demandé pourquoi il avait tant changé, il m'a montré sa grille de niveau A1 de CECRL et... j'ai beaucoup pleuré parce qu'il n'y avait que ça à faire, à part faire sortir ma classe du projet "Langue et Culture Régionale".

Sinon, avez-vous entendu la pub d'Acadomia à la radio ? Ils font des cours d'anglais pour les élèves de primaire... On diversifie l'offre. Sad

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
palomita
Érudit

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par palomita le Mer 3 Avr 2013 - 20:48
C'est l'effet pervers du CECRL , hélas .
Et encore, nous, on peut encore travailler par séquence , ce qui nous permet de réemployer du vocabulaire et des structures et d'approfondir l'aspect culturel; mais avec un horaire ridicule en lycée ( 2 heures par semaine) et un barème de notation aberrant pour l'oral en LV2, les élèves ont pour la plupart 12 ou 13 de moyenne sans savoir construire une phrase correcte .
Je ne suis donc pas étonnée du 19 en allemand de la fille de Rikki.

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par Rikki le Mer 3 Avr 2013 - 21:23
Ciara a écrit:
@Rikki a écrit:
Le chapitre 2 sera jeudi. Je crains le pire. Nous devons chanter ensemble et mettre en commun je ne sais plus quoi. Sad
Un peu d'enthousiasme, que diable.

"If you're happy and you know it, clap your hands.
If you're happy and you know it, clap your hands.
If you're happy and you know it,
And your face will surely show it
If you're happy and you know it, clap your hands."

pompom pompom pompom pompom Yes, yes ! pompom pompom pompom pompom

:chanson: Head and shoulder, knees and toes, knees and toes...

:chat:

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
Contenu sponsorisé

Re: Mon stage d'anglais... ou comment je me suis fait avoir comme une bleue

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum