Forcer les élèves à travailler

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Forcer les élèves à travailler

Message par Lux_ le 4/4/2013, 17:44

@thrasybule a écrit:Je bénis les petits chéris qui ne me rendent pas leurs devoirs! J en suis même à compter de combien de copies je vais être délesté à chaque remise. Bien sûr je les sermonne en leur disant que c est moche de faire ça. Quand même.

D'un côté, je ne peux m'empêcher d'être d'accord... Moins de copies à corriger, c'est le rêve !

Mais d'un autre, par expérience (même si je suis loin d'en avoir autant que certains ici), un élève qui rend copie blanche en 6e est un élève qui "bordélisera" le cours en 4e (ou qui tentera de le faire). Et personnellement, je préfère corriger quelques copies plus que de punir régulièrement, rédiger des rapports et convoquer des parents.

Cela dit, c'est peut-être (certainement ?) différent en lycée...

Lux_
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Forcer les élèves à travailler

Message par thrasybule le 4/4/2013, 17:46

Lux-Aeterna a écrit:
@thrasybule a écrit:Je bénis les petits chéris qui ne me rendent pas leurs devoirs! J en suis même à compter de combien de copies je vais être délesté à chaque remise. Bien sûr je les sermonne en leur disant que c est moche de faire ça. Quand même.

D'un côté, je ne peux m'empêcher d'être d'accord... Moins de copies à corriger, c'est le rêve !

Mais d'un autre, par expérience (même si je suis loin d'en avoir autant que certains ici), un élève qui rend copie blanche en 6e est un élève qui "bordélisera" le cours en 4e (ou qui tentera de le faire). Et personnellement, je préfère corriger quelques copies plus que de punir régulièrement, rédiger des rapports et convoquer des parents.

Cela dit, c'est peut-être (certainement ?) différent en lycée...
Certainement... en fait je parlais des TL, des glandeurs première catégorie

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Forcer les élèves à travailler

Message par Lux_ le 4/4/2013, 17:48

Ah oui, là je comprends mieux... A mon avis, tu ne peux plus faire grand chose (déjà que pour le 6e auquel je pense, j'ai déjà l'impression que c'est aussi trop tard... alors en TL... pfffff ! Profite des copies blanches !)

Lux_
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Forcer les élèves à travailler

Message par lalilala le 4/4/2013, 17:49

J'ai un élève de 3° qui ne fiche strictement rien...il ne perturbe pas le cours, il s'ennuie juste comme un rat mort. Il ne prend rien en note (je lui demande de copier, il le fait en râlant et dès que je m'éloigne il referme son cahier), il rend systématiquement copie blanche...moi là, franchement, je ne sais pas quoi faire. Alors tant pis, je le laisse dans son coin (enfin je l'interroge quand même, mais je me fiche de savoir s'il prend ses cours maintenant).

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Forcer les élèves à travailler

Message par linkus le 4/4/2013, 18:05

Cette année, j'ai un classe de seconde assez flemmarde.
Pour remédier à ce manque de travail, je n'ai pas eu d'autres choix que de mettre des interrogations de cours à chaque séance pendant 7 séances. Le rythme est intense mais ils savent que je peux tenir sur la longueur.
A la fin, je disais :
- Vous en voulez encore?
- Pitié, Mr linkus arrêtez!
- J'ai pitié de vous, j'arrête mais je reprends si vous ne travaillez pas!

Laughing

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Forcer les élèves à travailler

Message par Paratge le 4/4/2013, 18:13

@lalilala a écrit:J'ai un élève de 3° qui ne fiche strictement rien...il ne perturbe pas le cours, il s'ennuie juste comme un rat mort. Il ne prend rien en note (je lui demande de copier, il le fait en râlant et dès que je m'éloigne il referme son cahier), il rend systématiquement copie blanche...moi là, franchement, je ne sais pas quoi faire. Alors tant pis, je le laisse dans son coin (enfin je l'interroge quand même, mais je me fiche de savoir s'il prend ses cours maintenant).

T'en fais pas, je l'aurai en 2de l'an prochain ! Very Happy

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Forcer les élèves à travailler

Message par Fesseur Pro le 4/4/2013, 18:13

@lalilala a écrit:J'ai un élève de 3° qui ne fiche strictement rien...il ne perturbe pas le cours, il s'ennuie juste comme un rat mort. Il ne prend rien en note (je lui demande de copier, il le fait en râlant et dès que je m'éloigne il referme son cahier), il rend systématiquement copie blanche...moi là, franchement, je ne sais pas quoi faire. Alors tant pis, je le laisse dans son coin (enfin je l'interroge quand même, mais je me fiche de savoir s'il prend ses cours maintenant).
Tout pareil.
J'en ai deux.
Je leur fais sortir le carnet de liaison et on les garde au chaud.
Pas la peine de perdre du temps et d'aller à l'affrontement, ils sont aussi bien là qu'en vie scolaire.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Forcer les élèves à travailler

Message par falblabla le 4/4/2013, 18:40

@roxanne a écrit:Certes, mais quand je vois qu'un collègue exigeant se retrouve avec une main-courante contre lui pour "harcélement" , que moi-même ai eu dernièrement un mot où on me disait que là "ça devenait systématique et que Povchéri bossait", je crois que je vais finir par renoncer à m'obstiner plus que raison.

Lol. J'ai un CM2 et je rencontre les mêmes difficultés. Des parents qui déboulent en disant "mais ce sont des enfants !" ou "quoi ? mais en primaire, ce qui compte, c'est la lecture et l'écriture, pas les autres matières" (justement, tient, il s'agissait de lire un texte en histoire sur le travail des enfants extrait des contemplations et de chercher à comprendre quelques mots) et mieux "Les tables de multiplication ? il a tout le temps pour les apprendre ! Et de toute façon, il veut être avocat plus tard, inutile de s'embêter, il a une calculette" et aussi les "Comment ? Vous prétendez qu'il ne savait pas sa leçon ? A la maison pourtant il la savait très bien, je l'ai moi-même interrogé !"...etc etc...
Et voilà, on vous les envoie, et ils n'ont aucune raison de travailler plus au collège qu'à l'école primaire puisque leurs parents font pression sur nous pour nous intimider. Et on perd notre temps en rendez vous inutiles sans aucun moyen de pression, dans le bureau du directeur où il faut faire profil bas pour éviter que d'autres parents s'en mellent. Parce qu'en primaire on n'a pas d'heures de colle ni d'exclusions possibles pour faire un peu peur.

je me pose les mêmes questions : Comment faire ? Trouver la ligne juste entre les faire travailler (ce qui me différencie de l'animateur du centre de loisirs) et ne pas me faire constamment emm$$$$$$$$$ par des parents plutôt ¤¤¤¤¤¤¤¤¤ que sensés ?
Je prends toutes les recettes qui fonctionnent.


falblabla
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Forcer les élèves à travailler

Message par User5899 le 4/4/2013, 20:56

@roxanne a écrit:Certes, mais quand je vois qu'un collègue exigeant se retrouve avec une main-courante contre lui pour "harcélement" , que moi-même ai eu dernièrement un mot où on me disait que là "ça devenait systématique et que Povchéri bossait", je crois que je vais finir par renoncer à m'obstiner plus que raison.
Qu'ils crèvent.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Forcer les élèves à travailler

Message par Cowabunga le 4/4/2013, 21:16

Ca vaut ce que ça vaut, et bien sûr ça ne marche qu'une fois sur mille, mais ça se tente (et ça s'adapte), si vous êtes un peu maso :

L'année dernière, j'avais une classe de 5e totalement passive (aucune participation, aucun travail perso... mais pas de problème de discipline non plus) dont le comportement s'est dégradé au fur et à mesure qu'ils prenaient des tôles. Au troisième trimestre, j'ai donc radicalement modifié la dynamique du cours : une séance de langue en commun, une séance de littérature en "travail individuel" (TI). Explication : à chaque séance de TI, un travail de lecture et un travail d'écriture à réaliser, seul ou à deux, sur une copie rendue en fin d'heure.
Je leur ai donné d'avance un calendrier et un descriptif des séances, et je les ai autorisés à bâtir leur propre progression dans la séquence (en gros, tu choisis la séance que tu vas faire aujourd'hui).

Comme ça me semblait délirant de les noter sur ce qu'ils étaient en train d'apprendre, la copie rendue par les élèves était notée sur le sérieux avec lequel le travail avait été fait (précision des réponses, soin de la copie, achèvement du travail demandé, efficacité du travail à deux). Ils pensaient donc réussir facilement, ils étaient contents de travailler avec le copain... et découvraient au rendu des copies que bâcler les réponses et discuter avec son comparse faisait mal.

Avantages : tous les élèves se sont mis au travail, y compris Melle Copieblanche ; ils ont très vite compris qu'il valait mieux travailler seul ; ils se sont mis à développer et justifier toutes leurs réponses ; le brouillon est devenu une pratique systématique. Et ils ont cartonné à l'évaluation finale, et aux suivantes, remontant la moyenne de classe de quatre points. Et l'ambiance s'est améliorée.

Inconvénients (ben oui, on n'est pas au pays des bisounours !) : un travail de préparation important, beaucoup de photocopies (et chez moi c'est limité), une masse épouvantable de correction à réaliser tous les soirs ; les séances de TI sont tendues pour le prof, sollicité toutes les deux secondes à cause du manque d'autonomie de certains élèves (qui ne comprennent pas les questions et ont besoin d'une maman) ; passées quatre séances de TI, les élèves se lassent et il faut changer de séquence ou faire une pause. Comme je ne l'ai fait qu'un trimestre, j'ignore ce que ça pourrait donner sur l'année.

Je ne sais pas si c'est transposable au lycée. Ce dont je suis sûre, c'est que ça peut très bien ne pas marcher (ce fut un échec retentissant avec ma cohorte de quatrième). Maintenant, si ça vous donne des idées... (ou des boutons... Wink )


Dernière édition par Cowabunga le 7/4/2013, 06:56, édité 1 fois (Raison : oubli de mot)

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur

Cowabunga
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Forcer les élèves à travailler

Message par orianedeguermantes le 4/4/2013, 22:16

@Cowabunga a écrit:Ca vaut ce que ça vaut, et bien sûr ça ne marche qu'une fois sur mille, mais ça se tente (et ça s'adapte), si vous êtes un peu maso :

L'année dernière, j'avais une classe de 5e totalement passive (aucune participation, aucun travail perso... mais pas de problème de discipline non plus) dont le comportement s'est dégradé au fur et à mesure qu'ils prenaient des tôles. Au troisième trimestre, j'ai donc radicalement modifié la dynamique du cours : une séance de langue en commun, une séance de littérature en "travail individuel" (TI). Explication : à chaque séance de TI, un travail de lecture et un travail d'écriture à réaliser, seul ou à deux, sur une copie rendue en fin d'heure.
Je leur ai donné d'avance un calendrier et un descriptif des séances, et je les ai autorisés à bâtir leur propre progression dans la séquence (en gros, tu choisis la séance que tu vas faire aujourd'hui).

Comme ça me semblait délirant de les noter ce qu'ils étaient en train d'apprendre, la copie rendue par les élèves était notée sur le sérieux avec lequel le travail avait été fait (précision des réponses, soin de la copie, achèvement du travail demandé, efficacité du travail à deux). Ils pensaient donc réussir facilement, ils étaient contents de travailler avec le copain... et découvraient au rendu des copies que bâcler les réponses et discuter avec son comparse faisait mal.

Avantages : tous les élèves se sont mis au travail, y compris Melle Copieblanche ; ils ont très vite compris qu'il valait mieux travailler seul ; ils se sont mis à développer et justifier toutes leurs réponses ; le brouillon est devenu une pratique systématique. Et ils ont cartonné à l'évaluation finale, et aux suivantes, remontant la moyenne de classe de quatre points. Et l'ambiance s'est améliorée.

Inconvénients (ben oui, on n'est pas au pays des bisounours !) : un travail de préparation important, beaucoup de photocopies (et chez moi c'est limité), une masse épouvantable de correction à réaliser tous les soirs ; les séances de TI sont tendues pour le prof, sollicité toutes les deux secondes à cause du manque d'autonomie de certains élèves (qui ne comprennent pas les questions et ont besoin d'une maman) ; passées quatre séances de TI, les élèves se lassent et il faut changer de séquence ou faire une pause. Comme je ne l'ai fait qu'un trimestre, j'ignore ce que ça pourrait donner sur l'année.

Je ne sais pas si c'est transposable au lycée. Ce dont je suis sûre, c'est que ça peut très bien ne pas marcher (ce fut un échec retentissant avec ma cohorte de quatrième). Maintenant, si ça vous donne des idées... (ou des boutons... Wink )


Merci d'exister!

orianedeguermantes
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Forcer les élèves à travailler

Message par roxanne le 5/4/2013, 04:46

Cripure a écrit:
@roxanne a écrit:Certes, mais quand je vois qu'un collègue exigeant se retrouve avec une main-courante contre lui pour "harcélement" , que moi-même ai eu dernièrement un mot où on me disait que là "ça devenait systématique et que Povchéri bossait", je crois que je vais finir par renoncer à m'obstiner plus que raison.
Qu'ils crèvent.
certes..Le collègue garde les gamines en cours mais ne leur demandera plus rien(sauf de la boucler).Quant à moi, j'ai répondu au mot que je prenais acte et que désormais je ne solliciterai plus Povchéri.Il était devant, je l'ai mis au fond, à sa place j'ai mis un gamin qui bosse.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Forcer les élèves à travailler

Message par Mirobolande le 5/4/2013, 04:55

@falblabla a écrit:
Lol. J'ai un CM2 et je rencontre les mêmes difficultés. Des parents qui déboulent en disant "mais ce sont des enfants !" ou "quoi ? mais en primaire, ce qui compte, c'est la lecture et l'écriture, pas les autres matières" (justement, tient, il s'agissait de lire un texte en histoire sur le travail des enfants extrait des contemplations et de chercher à comprendre quelques mots) et mieux "Les tables de multiplication ? il a tout le temps pour les apprendre ! Et de toute façon, il veut être avocat plus tard, inutile de s'embêter, il a une calculette" et aussi les "Comment ? Vous prétendez qu'il ne savait pas sa leçon ? A la maison pourtant il la savait très bien, je l'ai moi-même interrogé !"...etc etc...
Et voilà, on vous les envoie, et ils n'ont aucune raison de travailler plus au collège qu'à l'école primaire puisque leurs parents font pression sur nous pour nous intimider. Et on perd notre temps en rendez vous inutiles sans aucun moyen de pression, dans le bureau du directeur où il faut faire profil bas pour éviter que d'autres parents s'en mellent. Parce qu'en primaire on n'a pas d'heures de colle ni d'exclusions possibles pour faire un peu peur.

je me pose les mêmes questions : Comment faire ? Trouver la ligne juste entre les faire travailler (ce qui me différencie de l'animateur du centre de loisirs) et ne pas me faire constamment emm$$$$$$$$$ par des parents plutôt ¤¤¤¤¤¤¤¤¤ que sensés ?
Je prends toutes les recettes qui fonctionnent.

Hallucinant comme il faut se justifier sur tout. Dire aux parents que s'ils veulent que leur gamin prenne la mauvaise habitude de ne pas travailler, c'est certes leur choix, mais que même des études pour devenir avocat ça va demander du boulot?
Leur dire que tu es maître de ta pédagogie en classe (et les renvoyer à l'inspection)?
Mais je comprends que tu aies envie de baisser les bras...

Mirobolande
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Forcer les élèves à travailler

Message par yogi le 5/4/2013, 06:32

Overdose de sacerdoce:on fait, c'est pas bien, on fait pas, c'est pas bien.
Il reste quoi, une corde et se la passer au cou? La corde est déjà bien placée en plus.
Je me lève, fatiguée, je bosse fatiguée, je rentre fatiguée ;je n'en peux plus en ce moment, vraiment du mal à voir the bright side alors que je viens de me marier et que je devrais profiter de l'amour du foyer ,au lieu de ruminer ce qui ne va jamais au boulot. Suis en train de sombrer dans l'aliénation au travail, beurk!

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum