Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

D'après vous, est-ce le rôle d'un chef d'établissement de conseiller à un professeur en difficulté de démissionner ?

28% 28% 
[ 55 ]
72% 72% 
[ 142 ]
 
Total des votes : 197

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par lalilala le Ven 5 Avr 2013 - 22:00

Non, je ne dis pas qu'il faut le licencier, je dis juste que ça ne se fait pas de demander aux gens de démissionner. Ca n'a absolument pas les mêmes conséquences. Oui se reconvertir veut dire démissionner, forcément, mais partir quand on sait qu'il y a quelque chose derrière ailleurs, ce n'est pas comme partir sans rien. J'aimerais qu'il y ait de vraies aides à la reconversion (et pas seulement dans ce métier...). Moi aussi j'ai été tentée par la démission, mais ce n'est pas possible. Ce serait me mettre dans la merde la plus complète. Alors tant que je n'ai pas trouvé de piste sérieuse, je continue, même si ça me fait souffrir.

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par Hajar le Ven 5 Avr 2013 - 22:04

Le mieux que vous puissiez faire pour aider c'est de vous occuper de votre enseignement, de vos élèves, de vos copies, de voir comment vous pouvez faire progresser les élèves, d'être solidaire entre vous dans l'établissement comme l'on souligné certains. Un de vos collègues est en difficulté, bien parlez-lui en privé. ON peut se poser la question pourquoi certains collègues qui sont en difficulté gardent tout pour eux? Parce qu'il n'y a plus de confiance; les gens savent qu'ils vont être jugés..

Hajar
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par lalilala le Ven 5 Avr 2013 - 22:05

@Hajar a écrit:Le mieux que vous puissiez faire pour aider c'est de vous occuper de votre enseignement, de vos élèves, de vos copies, de voir comment vous pouvez faire progresser les élèves, d'être solidaire entre vous dans l'établissement comme l'on souligné certains. Un de vos collègues est en difficulté, bien parlez-lui en privé. ON peut se poser la question pourquoi certains collègues qui sont en difficulté gardent tout pour eux? Parce qu'il n'y a plus de confiance; les gens savent qu'ils vont être jugés..

Exactement...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par MelanieSLB le Ven 5 Avr 2013 - 22:15

@lapetitemu a écrit:Alors, si j'ai bien compris (j'ai rédigé mon précédent message alors que je n'avais pas tout lu), il serait préférable que la chef le licencie purement et simplement ?
Je trouve ça étrange comme remarque.
Sinon, le mot "démission", c'est moi qui le dis. Je crois que les paroles exactes de la chef ont été qu'il devrait "s'arrêter définitivement". Donc elle voulait peut-être bien dire reconversion. Mais on chipote, là, non ? Evidemment qu'on ne démissionne pas comme ça, pour rien. Mais se reconvertir veut bien dire démissionner. Quitter ce métier, en tout cas.

S'il faut en arriver là, oui, pour une raison très simple: on ne peut pas vivre d'amour et d'eau fraîche.
Encourager quelqu'un à partir sans solution de rempli ou encourager quelqu'un à se reconvertir en offrant des slutions concrètes sont deux choses très différente.

Et on peut parler de reconversion à un(e) collègue en souffrance: nous étions trois hier à encourager une collègue à se lancer dedans, parce que depuis janvier, elle nous dit tous les jours, plusieurs fois par jour, "j'en ai marre". On a discuté avec elle dans son intérêt, et elle l'a bien compris ainsi.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par Hajar le Ven 5 Avr 2013 - 22:16

La preuve en est que l'on se sert de la faiblesse des autres pour parler.

Hajar
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par le grand gentil loup le Ven 5 Avr 2013 - 22:18

Déjà, en ce qui me concerne je suis heureux de voir qu'une collègue se préoccupe de son collègue. La solidarité, dans la réalité, peut malheureusement faire défaut dans nos établissements.

Maintenant je crois que la solution réside essentiellement dans la reconversion.
Pourquoi la cde et l'EN ne songent-ils pas à le placer auprès d'un collègue enseignant-documentaliste (je précise tout de suite qu'en disant cela je ne dévalorise pas le travail des collègues documentalistes) il aura moins l'occasion de se retrouver face à ses classes quitte parallèlement à lui proposer un détachement dans l'administration en tant que saenes si cela peut lui convenir.

le grand gentil loup
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par fabecben le Ven 5 Avr 2013 - 22:23

Tout cela me laisse sans voix...
Je suis néotitulaire, ça ne se passe pas trop mal, et je me sens plutôt à ma place la plupart du temps, mais je me dis souvent qu'il y encore plein de casse-têtes intordables à découvrir dans le monde merveilleux de l'EN.
Je suis (verbe suivre cette fois) le site depuis quelques temps avec grand intérêt, car les débats sont passionnants et les interventions riches...mais qu'est-ce que c'est déprimant aussi parfois !

fabecben
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par gelsomina31 le Ven 5 Avr 2013 - 22:25

@mitochondrie a écrit:
@olive-in-oil a écrit:C'est marrant, 5 ont voté "oui" mais n'interviennent pas... scratch J'aurai bien aimé un point de vue différent !

Pour moi c'est non, c'est comme mélanger le législatif et l'exécutif, les torchons et les serviettes, Nabila et Cripure !

J'ai voté oui car j'aimerais, dans ce cas, que le CDE ose me parler de reconversion... Rien de pire que les non-dits.

Parler/suggérer de/une reconversion, pourquoi pas. Mais conseiller la démission, c'est insupportable.
Démissionner de son poste est une décision grave qui ne doit se prendre que lorsque toutes les autres solutions ont échoué. Ce n'est pas le rôle du CDE.

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par Hajar le Ven 5 Avr 2013 - 22:25

[quote="le grang gentil loup"]Déjà, en ce qui me concerne je suis heureux de voir qu'une collègue se préoccupe de son collègue. La solidarité, dans la réalité, peut malheureusement faire défaut dans nos établissements.

Exactement quand la solidarité = commérage dans la salle des profs ("oh la la t'as vu c'est le bazar dans sa classe" "pff il faut qu'il change de métier celui-là il se fait pas respecter")? le collègue en question se retrouve catalogué. Triste constat.

Hajar
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par Mestelle51 le Ven 5 Avr 2013 - 22:32

Je comprends mieux la situation avec ton nouveau message et en relisant une partie de la première page qui m'avait échappé. Il a donc bien été inspecté et les mesures de tutorat ont été officiellement prises. La procédure suit donc son cours, et je pense qu'il n'y a rien de plus que vous pouvez faire dans votre établissement, si ce n'est continuer à le soutenir et lui apporter de l'aide par rapport à ses classes. Si cela vous agace vraiment trop, rien ne vous force à l'aider, mais il ne faut surtout pas l'enfoncer plus quand il reviendra d'arrêt maladie (puisqu'il semble être en AM?). Le statut quo devra continuer jusqu'à la fin de l'année au moins.

Avec le profil décrit et l'incapacité de rentrer dans un certain moule, il y a des "chances" non négligeables que tout cela se termine en licenciement, car les problèmes sont à la fois sérieux et récurrents. Mais je pense qu'il aura d'abord une nouvelle opportunité dans un autre établissement, où il pourra repartir de zéro, sans historique aussi lourd, et avec aussi moins de préjugés de la part de ses futurs collègues. Certaines personnes ont besoin de changer d'environnement pour se remettre en question.

Ceci dit, il ne faut pas que le problème soit simplement déplacé indéfiniment, il faudra que cela cesse soit par une amélioration de son niveau professionnel soit malheureusement par un départ s'il n'y a pas moyen de faire autrement. Dans tout les cas, ce ne sera pas à la CDE de prendre les décisions, ni aux collègues. Évoquer la démission ou le risque de licenciement, c'est remuer le couteau dans la plaie inutilement. Je pense qu'il doit quand même savoir qu'il est sur la sellette. Il n'a pas besoin d'être encore plus enfoncé.

Se reconvertir en quittant l'EN est un parcours difficile. Le métier de professeur est peu valorisé dans le privé, surtout dans le domaine des sciences humaines, et les places sont chères dans le public. Si on y ajoute la démission et l'absence totale d'indemnités pour se donner le temps de rebondir, cela équivaut à condamner cet homme et sa famille à la précarité. Un licenciement dans l'EN, faisant suite à une procédure en règle et correctement menée, est de loin préférable à une démission quasi forcée.

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par le grand gentil loup le Ven 5 Avr 2013 - 22:35

[quote="Hajar"]
le grang gentil loup a écrit:Déjà, en ce qui me concerne je suis heureux de voir qu'une collègue se préoccupe de son collègue. La solidarité, dans la réalité, peut malheureusement faire défaut dans nos établissements.

Exactement quand la solidarité = commérage dans la salle des profs ("oh la la t'as vu c'est le bazar dans sa classe" "pff il faut qu'il change de métier celui-là il se fait pas respecter")? le collègue en question se retrouve catalogué. Triste constat.

Tu parles sans doute de ceux-là même qui se font respecter par leurs élèves et qui te disent ce genre de chose en oubliant que ta salle est à côté de la leur? Oui, je connais, mais très peu pour moi, j'ai passé l'âge et je sais combien ce métier peut être parfois très difficile voire pour certains invivable.
Mais ne caricaturons pas!
Il semblerait, même si nous ne vivons pas la situation que celle-ci est avérée. Dans ce cas-là, il me semble urgent d'aider le collègue (et je ne parle pas des discussions dans la salle des profs, celles-là ne m'intéressent pas) d'après ce que j'ai lu cela pourrait même relever de la non-assistance en personne en danger. Voyons et souvenons-nous de nos collègues qui se suicident chaque année dans l'indifférence la plus totale.


le grand gentil loup
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par User5899 le Ven 5 Avr 2013 - 22:39

@olive-in-oil a écrit:C'est marrant, 5 ont voté "oui" mais n'interviennent pas... scratch J'aurai bien aimé un point de vue différent !

Pour moi c'est non, c'est comme mélanger le législatif et l'exécutif, les torchons et les serviettes, Nabila et Cripure !
Pour moi, c'est "oui" :un conseil est un conseil, et celui-ci peut être bien venu.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par lapetitemu le Ven 5 Avr 2013 - 23:13

Bon, enfin un qui a su lire le mot "conseil" dans mon titre...

Je comprends la colère de certains, lalilala notamment. Mais vraiment, le collègue en question n'a pas du tout la personnalité que vous semblez vous imaginer : ce n'est pas un collègue qui se ratatinait sur sa chaise en salle des profs, qui rasait les murs, disait toujours "tout va bien" et enchaînait sur autre chose. Au contraire, il clamait à grands cris tout ce que les élèves faisaient dans sa classe (au point, d'ailleurs, de ne plus voir la différence entre du bavardage et de graves insolences), on le voyait toujours assis à la table de la salle des profs en train de rédiger des mots, des rapports, des heures de retenue, en les lisant à voix haute.
Mais jamais il n'a dit "j'en ai marre". Si seulement ! On aurait pu, enfin, avoir une vraie discussion avec lui, sur le thème "moi aussi j'en ai marre, j'ai rencontré tel ou tel problème, et tu vois j'ai essayé ça, peut-être tu pourrais le faire aussi ?"
Résultat, il a craqué d'un seul coup sans aucun signe annonciateur.
N'est-ce pas plus dangereux (pour lui) que tout ?

Et nous autres, collègues, on n'a jamais tu nos problèmes avec les élèves en salle des profs.

Si le collègue est catalogué, ce n'est pas par nous, malheureusement. L'année dernière, je n'ai pas entendu une seule discussion à son sujet en salle des profs. Cette année, si on a parlé de lui, c'est parce que son attitude a commencé à provoquer des tensions.
N'est-ce pas plus triste ainsi ?

En tout cas, je suis d'accord avec vous que c'est très déprimant. C'est sans doute parce que je suis jeunette dans le métier, mais moi, savoir que des gens peuvent faire une carrière entière dans une situation pareille, ça me révolte et ça m'attriste énormément.
J'ai sans doute vécu une situation proche de la sienne (peut-être identique) pendant mon année de stage. Mais je vous garantis que si ça avait duré un mois de plus, j'aurai quitté le navire. Comment peut-on supporter de vivre ça ?

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par Hajar le Ven 5 Avr 2013 - 23:55

@lapetitemu a écrit:Bon, enfin un qui a su lire le mot "conseil" dans mon titre...

Je comprends la colère de certains, lalilala notamment. Mais vraiment, le collègue en question n'a pas du tout la personnalité que vous semblez vous imaginer : ce n'est pas un collègue qui se ratatinait sur sa chaise en salle des profs, qui rasait les murs, disait toujours "tout va bien" et enchaînait sur autre chose. Au contraire, il clamait à grands cris tout ce que les élèves faisaient dans sa classe (au point, d'ailleurs, de ne plus voir la différence entre du bavardage et de graves insolences), on le voyait toujours assis à la table de la salle des profs en train de rédiger des mots, des rapports, des heures de retenue, en les lisant à voix haute.
Mais jamais il n'a dit "j'en ai marre". Si seulement ! On aurait pu, enfin, avoir une vraie discussion avec lui, sur le thème "moi aussi j'en ai marre, j'ai rencontré tel ou tel problème, et tu vois j'ai essayé ça, peut-être tu pourrais le faire aussi ?"
Résultat, il a craqué d'un seul coup sans aucun signe annonciateur.
N'est-ce pas plus dangereux (pour lui) que tout ?

Et nous autres, collègues, on n'a jamais tu nos problèmes avec les élèves en salle des profs.

Si le collègue est catalogué, ce n'est pas par nous, malheureusement. L'année dernière, je n'ai pas entendu une seule discussion à son sujet en salle des profs. Cette année, si on a parlé de lui, c'est parce que son attitude a commencé à provoquer des tensions.
N'est-ce pas plus triste ainsi ?

En tout cas, je suis d'accord avec vous que c'est très déprimant. C'est sans doute parce que je suis jeunette dans le métier, mais moi, savoir que des gens peuvent faire une carrière entière dans une situation pareille, ça me révolte et ça m'attriste énormément.
J'ai sans doute vécu une situation proche de la sienne (peut-être identique) pendant mon année de stage. Mais je vous garantis que si ça avait duré un mois de plus, j'aurai quitté le navire. Comment peut-on supporter de vivre ça ?

donc au final le problème c'est quoi? le fait qu'il raconte ce qui se passe dans sa classe et rédige des rapports d'exclusion d'incident dans la salle des profs?alors il ne cache pas ses problèmes.
Qu'est-ce qu'une bonne attitude, un bon comportement de prof?? Si quelqu'un pouvait répondre. Au final quoique l'on fasse on est coincé: si on ne parle pas dans la salle des profs, on n'est pas normal, on nous fait comprendre qu'on cache; si on en parle, les autres nous plaignent ont pitié de nous et nous prennent pour des maniaco depressifs.

Hajar
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par Leclochard le Sam 6 Avr 2013 - 0:00

@lapetitemu a écrit:
J'ai sans doute vécu une situation proche de la sienne (peut-être identique) pendant mon année de stage. Mais je vous garantis que si ça avait duré un mois de plus, j'aurai quitté le navire. Comment peut-on supporter de vivre ça ?

Bah.. Le salaire à la fin du mois et les faibles perspectives de reconversion.
Tu ne crois tout de même pas que tous les travailleurs de ce pays sont épanouis. Beaucoup souffrent physiquement ou moralement, soit parce que leur métier est aliénant par nature, soit parce que les conditions de travail sont devenues exécrables.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par Lefteris le Sam 6 Avr 2013 - 1:10

@Leclochard a écrit:
@lapetitemu a écrit:
J'ai sans doute vécu une situation proche de la sienne (peut-être identique) pendant mon année de stage. Mais je vous garantis que si ça avait duré un mois de plus, j'aurai quitté le navire. Comment peut-on supporter de vivre ça ?

Bah.. Le salaire à la fin du mois et les faibles perspectives de reconversion.
Tu ne crois tout de même pas que tous les travailleurs de ce pays sont épanouis. Beaucoup souffrent physiquement ou moralement, soit parce que leur métier est aliénant par nature, soit parce que les conditions de travail sont devenues exécrables.
Exact, on ne démissionne pas sur un coup de tête, à moins d'être millionnaire. Pour ma part, j'ai changé de métier , mais j'ai assuré ma titularisation dans l'EN avant d'être rayé des cadres. Sinon j'aurais serré les dents et je serais resté. On ne part pas sous les ponts , comme ça... Aujourd'hui, l'âge venant, je ne me verrais plus partir une nouvelle fois , quelle connerie de conseiller de démissionner. Les professeurs sont en en difficulté souvent parce que les élèves sont infects, certains n'arrivent pas à le surmonter.
Mais ils sont quand même cadres A, ayant obtenu un concours qui leur permet de faire autre chose où ils seraient peut-être très bons : il faudrait enfin mettre en actes et non seulement en paroles le principe de mobilité dans la FP , avec des passerelles , des détachements, des quotas de recrutement inter-administration.
Ca va devenir de plus en plus dur et il y aura des gens de plus en plus vieux devant les élèves , donc il y aura de plus en plus de problèmes . ON va conseiller la démission à des établissements entiers ?
Il faut vraiment trouver des solutions globales au lieu de botter en touche.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par philann le Sam 6 Avr 2013 - 1:18

Lefteris, suis d'accord avec toi!!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par Malaga le Sam 6 Avr 2013 - 7:41

@lapetitemu a écrit:Bon, enfin un qui a su lire le mot "conseil" dans mon titre...

Je comprends la colère de certains, lalilala notamment. Mais vraiment, le collègue en question n'a pas du tout la personnalité que vous semblez vous imaginer : ce n'est pas un collègue qui se ratatinait sur sa chaise en salle des profs, qui rasait les murs, disait toujours "tout va bien" et enchaînait sur autre chose. Au contraire, il clamait à grands cris tout ce que les élèves faisaient dans sa classe (au point, d'ailleurs, de ne plus voir la différence entre du bavardage et de graves insolences), on le voyait toujours assis à la table de la salle des profs en train de rédiger des mots, des rapports, des heures de retenue, en les lisant à voix haute.
Mais jamais il n'a dit "j'en ai marre". Si seulement ! On aurait pu, enfin, avoir une vraie discussion avec lui, sur le thème "moi aussi j'en ai marre, j'ai rencontré tel ou tel problème, et tu vois j'ai essayé ça, peut-être tu pourrais le faire aussi ?"
Résultat, il a craqué d'un seul coup sans aucun signe annonciateur.
N'est-ce pas plus dangereux (pour lui) que tout ?

Et nous autres, collègues, on n'a jamais tu nos problèmes avec les élèves en salle des profs.

Si le collègue est catalogué, ce n'est pas par nous, malheureusement. L'année dernière, je n'ai pas entendu une seule discussion à son sujet en salle des profs. Cette année, si on a parlé de lui, c'est parce que son attitude a commencé à provoquer des tensions.
N'est-ce pas plus triste ainsi ?

En tout cas, je suis d'accord avec vous que c'est très déprimant. C'est sans doute parce que je suis jeunette dans le métier, mais moi, savoir que des gens peuvent faire une carrière entière dans une situation pareille, ça me révolte et ça m'attriste énormément.
J'ai sans doute vécu une situation proche de la sienne (peut-être identique) pendant mon année de stage. Mais je vous garantis que si ça avait duré un mois de plus, j'aurai quitté le navire. Comment peut-on supporter de vivre ça ?

Si j'ai bien compris ton message, l'année dernier, ce collègue ne rencontrait pas autant de problèmes ? Ou est-ce que l'an dernier, il cachait ses problèmes ?
Peut-être s'est-il passé quelque chose dans sa vie personnelle qui lui fait avoir cette attitude avec les élèves et avec ses collègues ?

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par Hajar le Sam 6 Avr 2013 - 10:45


donc au final le problème c'est quoi? le fait qu'il raconte ce qui se passe dans sa classe et rédige des rapports d'exclusion d'incident dans la salle des profs?alors il ne cache pas ses problèmes.
Qu'est-ce qu'une bonne attitude, un bon comportement de prof?? Si quelqu'un pouvait répondre. Au final quoique l'on fasse on est coincé: si on ne parle pas dans la salle des profs, on n'est pas normal, on nous fait comprendre qu'on cache; si on en parle, les autres nous plaignent ont pitié de nous et nous prennent pour des maniaco depressifs. [/quote]

Quelqu'un peut-il répondre à cette question?? Merci..

Hajar
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par gelsomina31 le Sam 6 Avr 2013 - 10:49

je me pose la même question...

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par lalilala le Sam 6 Avr 2013 - 10:57

Pareil.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par philann le Sam 6 Avr 2013 - 11:34

Il faut quand même faire attention à ne pas avoir une réaction...comment dire...de clan...ou de soutien inconditionnel.

Je m'explique: j'ai répondu non, parce qu'un CDE peut se servir des difficultés du collègue pour se laisser aller à son penchant pervers narcissique.

Mais à l'inverse je me méfie aussi beaucoup des collègues qui prennent toute critique de l'activité d'un enseignant pour une agression ou une attaque injustifiée.

2 raisons à cela: 1) Un collègue peut être réellement incompétent voire dangereux. 2) Quitter l'EN, voire la fonction publique peut parfois sauver les gens.

1) J'ai souvent parlé ici de ma collègue d'anglais de l'an dernier: dépressive au dernier degré, aucune autorité même avec les 6ème. Tout a été fait ou presque par le CDE et l'inspecteur: tutorat, visite-conseil, presque uniquement des classes de 6ème. L'autre classe était une quatrième de choupinous que nous avions en commun et que je reprenais vivement si le cours d'anglais se passait mal.

MAIS cette collègue n'a rien changé à sa façon de faire cours, ne veut pas entendre parler de reconversion y compris au sein de l'EN. Et là ma compassion prend fin pour laisser place à la colère! parce qu'en attendant, des dizaines d'élèves ont anglais dans des conditions invraisemblables mais aussi dangereuses. Un prof qui ne gère pas du tout un groupe (je ne parle évidemment pas d'établissements difficiles) est un prof qui expose ses élèves mais aussi les autres à des risques (violence accidents etc...)

2) Exemple d'un de mes amis, titulaire d'un capes d'histoire. IL était doué dans ses études, il a passé le concours dans la foulée, comme quelque chose de logique...et puis s'est retrouvé dans dans bahuts HORRIBLES. Ca se passait super mal, il n'en pouvait plus...

Un jour il a donné sa démission, il est parti à Berlin (sans parler le moindre mot d'allemand). Il a préparé à distance un diplôme de droit tout en trouvant un boulot dans une boîte de jeu vidéo. Aujourd'hui, 7 ans plus tard, il y vit encore, heureux. Sa tête n'a plus rien à voir avec l'époque où il était prof...il a "éclos".

Tout ça pour dire, que je me méfie du "conseil du CDE" à démissionner. Mais que OUI parfois certains collègues devraient faire autre chose pour eux-mêmes et pour leurs élèves (parfois même collègues). De ce point de vue, je trouve le principe de "l'EN l'a recruté, l'EN assume" parfaitement irresponsable à moins de croire qu'un enseignant n'a aucune responsabilité et que les conséquences sont systématiquement nulles ce qui n'est pas le cas!


Dernière édition par philann le Sam 6 Avr 2013 - 12:08, édité 2 fois

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par ann le Sam 6 Avr 2013 - 11:40

@philann a écrit:Il faut quand même faire attention à ne pas avoir une réaction...comment dire...de clan...ou de soutient inconditionnel.

Je m'explique: j'ai répondu non, parce qu'un CDE peut se servir des difficultés du collègue pour se laisser aller à son penchant pervers narcissique.

Mais à l'inverse je me méfie aussi beaucoup des collègues qui prennent toute critique de l'activité d'un enseignant pour une agression ou une attaque injustifiée.

2 raisons à cela: 1) Un collègue peut être réellement incompétent voire dangereux. 2) Quitter l'EN, voire la fonction publique peut parfois sauver les gens.

1) J'ai souvent parlé ici de ma collègue d'anglais de l'an dernier: dépressive au dernier degré, aucune autorité même avec les 6ème. Tout a été fait ou presque par le CDE et l'inspecteur: tutorat, visite-conseil, presque uniquement des classes de 6ème. L'autre classe était une quatrième de choupinous que nous avions en commun et que je reprenais vivement si le cours d'anglais se passait mal.

MAIS cette collègue n'a rien changé à sa façon de faire cours, ne veut pas entendre parler de reconversion y compris au sein de l'EN. Et là ma compassion prend fin pour laisser place à la colère! parce qu'en attendant, des dizaines d'élèves ont anglais dans des conditions invraisemblables mais aussi dangereuses. Un prof qui ne gère pas du tout un groupe (je ne parle évidemment pas d'établissements difficiles) est un prof qui expose ses élèves mais aussi les autres à des risques (violence accidents etc...)

2) Exemple d'un de mes amis, titulaire d'un capes d'histoire. IL était doué dans ses études, il a passé le concours dans la foulée, comme quelque chose de logique...et puis s'est retrouvé dans dans bahuts HORRIBLES. Ca se passait super mal, il n'en pouvait plus...

Un jour il a donné sa démission, il est parti à Berlin (sans parler le poindre mot d'allemand). Il a préparé à distance un diplôme de droit tout en trouvant un boulot dans une boîte de jeu vidéo. Aujourd'hui, 7 ans plus tard, il y vit encore, heureux. Sa tête n'a plus rien à voir avec l'époque où il était prof...il a "éclos".

Tout ça pour dire, que je me méfie du "conseil du CDE" à démissionner. Mais que OUI parfois certains collègues devraient faire autre chose pour eux-mêmes et pour leurs élèves (parfois même collègues). De ce point de vue, je trouve le principe de "l'EN l'a recruté, l'EN assume" parfaitement irresponsable à moins de croire qu'un enseignant n'a aucune responsabilité et que les conséquences sont systématiquement nulles ce qui n'est pas le cas!
. Je suis entièrement d'accord , si on devait subir les conséquences d'une infirmière incompétente , on trouverait plus que normal qu'on la forme , réforme et reforme ... Mais si un an après , on devait encore subir les conséquences de cette meme infirmière incompétente ???

ann
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par lapetitemu le Sam 6 Avr 2013 - 12:02

Ce qui m'attriste, c'est de voir que c'est une sorte de fatalité. Dans tous les établissements ou presque il y a un prof réellement en difficulté et si tout le monde se dit qu'il ne faut rien faire et laisser en l'état, je ne vois pas comment ça peut changer.
Quand je pense qu'à côté de ça on licencie ou fait redoubler des stagiaires qui ont juste "oublié" de mettre leurs cours au goût de l'inspecteur, moi, ça me gêne aux entournures.
On fout à la porte quelqu'un au bout d'un an, et on en laisse d'autres souffrir jusqu'à la retraite parce que ça ne se fait pas de dire à quelqu'un qu'il doit arrêter le métier.

Pour revenir une dernière fois sur mon cas particulier (après, j'arrête, ça ne sert à rien), je répète encore une fois que ce n'est pas le profil de quelqu'un qui se remettrait sans cesse en question, qui culpabiliserait. C'est quelqu'un qui, à force de se contenir, allait forcément finir par exploser. Et ça aurait pu être beaucoup plus grave pour lui.
On ne le prend pas pour un maniaco-dépressif. Mais jamais il ne nous a montré aucun signe de faiblesse : dans ces conditions, comment se permettre de lui donner des conseils ? On ne pouvait rien faire d'autre que de se dire intérieurement "C'est dommage, il ne s'en sort pas". Personne n'a jamais eu le cran de lui dire que, ce qui se passait dans ses classes, ce n'était pas comme ça que ça devrait se passer, que l'enseignement n'était pas indissociable d'un boucan constant, d'élèves qui dansent sur les tables ou s'enfuient dans les couloirs. Et c'est normal, car de quel droit lui aurions-nous dit ça ?
Mais je pense que nous ne lui avons vraiment pas rendu service en nous taisant.
Sinon, si, il avait exactement les mêmes difficultés l'an dernier. Mais il arrivait dans l'établissement, personne ne pouvait tirer de conclusion au bout d'un an.

Sinon, une bonne attitude, pour moi, c'est pas bien compliqué, à moins de tomber vraiment sur des collègues sadiques : dire qu'on galère avec telle ou telle classe, demander des astuces de gestion de classe quand on débute, demander de l'aide en vie scolaire (quand on peut compter dessus bien sûr), et ne pas cacher systématiquement ses coups de mou, je ne vois en quoi c'est humiliant.
Je n'ai encore que deux établissements à mon actif, dans les deux j'ai parfois craqué devant des collègues ou demandé de l'aide et je n'ai jamais été ni mise à l'écart ni cataloguée. Parce qu'à côté de ça je fais tous les efforts possibles pour appliquer les conseils qu'on me donne, et parce que je sais (et je le dis) que je n'accepte pas comme une fatalité le fait de rencontrer des problèmes avec une classe. Je me démène pour que ça change, et, parfois, ça marche. Le jour où je verrai que, dans tout ce que je fais, plus rien ne fonctionne, le jour où je n'aurai pas une minute de silence dans mon cours, je ne verrai aucune raison de continuer. Qu'est-ce que j'apporterai aux élèves ? Et qu'est-ce que je m'apporterai à moi, surtout ? Rien.
Alors, oui, j'essaierai de profiter au maximum du système pour toucher une paye, ou quelque chose, le plus longtemps possible (mais c'est bien sûr ce qu'on conseillera aussi au collègue s'il veut vraiment partir), mais le but sera bien de dégager.
Je ne me prends pas pour modèle, mais je dis qu'une bonne attitude, c'est avoir de la lucidité sur ce qui se passe dans ses classes et sur ce qu'on peut ou ne pas faire pour améliorer les choses.

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par zizza le Sam 6 Avr 2013 - 12:32

Je suis d'accord avec Philann et Lapetitemu.
L'année dernière, pendant ma 1e année de stage, la CDE m'a convoquée je ne sais combien de fois dans son bureau pour me dire que j'avais toujours l'air au bord du précipice, qu'il suffisait d'un effleurement pour que je craque, et qu'il valait mieux que je pense à une reconversion, que je saurais rebondir. Mais elle ne me proposait pas de solutions concrètes pour autant. L'année dernière, c'était la 1e année que j'enseignais, je n'avais strictement jamais vu d'élèves avant, et comme tous les stagiaires du cru 2011-2012 (et de l'année précédente), je me retrouve catapultée à 18h avec 6 niveaux, donc TOUS les cours à préparer de A à Z. Et tout le monde sait ici ce que sont les élèves de collège. Si en plus on ajoute à tout ça, la pression qu'elle me faisait subir pour que j'organise son voyage, et parce que je n'étais pas une super prof qui assurait 24h/24, parce que je mettais trop d'heures de colle et que j'excluais trop selon elle (une fois elle m'a convoquée dans son bureau avec ma tutrice pour me remonter les bretelles), alors oui c'était horrible.
Donc, évidemment que j'étais sur le point de craquer. La CDE le voyait bien, et elle s'en servait pour, comme dit Philann, "se laisser aller à son penchant pervers narcissique". Pour moi, ce n'est donc pas au CDE de conseiller la démission, surtout s'il manque de tact ou s'il est narcissique comme l'était mon ancienne CDE. S'il le fait, comme certains l'ont dit ici, en proposant des solutions concrètes, en restant bienveillant envers le prof, en revanche, peut-être qu'il peut se le permettre. Maintenant c'est vrai que certains profs ne devraient pas avoir d'élèves à gérer, j'ai eu aussi des collègues de ce genre. Je ne l'ai pas fait l'année dernière car j'étais focalisée sur mes problèmes, mais à une collègue qui a été mise à pied deux fois, je pense que je lui aurais demandé si vraiment elle se voit continuer à supporter cette situation. Mais bon, je ne crois pas que ça aurait changé grand-chose.

_________________
2014-2015: 4e, 3e LV2 et 2de, 1e S + ES + STI2D + STL, Tle S + STMG + STI2D + STL LV2 dans 2 lycées (T2)
2013-2014: 4e, 3e LV2 sur 2 collèges (T1)
2012-2013: 2de, 1e S, 1e ES, TS LV2 (stage)
2011-2012: 6e, 5e, 4e, 3e LV1 bis + 4e, 3e LV2 (stage)

zizza
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cde conseille à un enseignant en difficulté de changer de métier

Message par mitochondrie le Sam 6 Avr 2013 - 12:57

@lapetitemu a écrit:Ce qui m'attriste, c'est de voir que c'est une sorte de fatalité. Dans tous les établissements ou presque il y a un prof réellement en difficulté et si tout le monde se dit qu'il ne faut rien faire et laisser en l'état, je ne vois pas comment ça peut changer.
Quand je pense qu'à côté de ça on licencie ou fait redoubler des stagiaires qui ont juste "oublié" de mettre leurs cours au goût de l'inspecteur, moi, ça me gêne aux entournures.
On fout à la porte quelqu'un au bout d'un an, et on en laisse d'autres souffrir jusqu'à la retraite parce que ça ne se fait pas de dire à quelqu'un qu'il doit arrêter le métier.
+1 avec tout ça.
Spoiler:
et en lisant ce fil, je me dis qu'il est temps que je me casse

mitochondrie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum