Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
cannelle59
Neoprof expérimenté

enjambement, (contre) rejet

par cannelle59 le Ven 27 Fév 2009 - 18:17
Travaillant actuellemnt sur le laboureur et ses enfants, j'ai depuis toujours eu du mal a distinguer enjambement de rejet et contre-rejet, j'en connais certes les definitions par coeur mais pour appliquer c'est autre chose, pouvez-vous confirmer ou infirmer mes hypotheses:

"Je ne sais pas l'endroit ; mais un peu de courage
Vous le fera trouver : vous en viendrez à bout."

"si bien qu'au bout de l'an
Il en rapporta davantage."

Peut-on parler pour ces quatre vers de rejet? Et celui qui suit est-il bien un ejambement?

"Creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place
Où la main ne passe et repasse"

_________________
On se demande parfois si la vie a un sens... et puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie.
avatar
nuages
Doyen

Re: enjambement, (contre) rejet

par nuages le Ven 27 Fév 2009 - 18:34
Pour moi ce sont tous des enjambements car il s'agit de la continuation de la phrase sur le vers suivant et non d'un mot ou groupe de mots mis en valeur au début du vers suivant.
Un rejet c'est
"Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. "

Ceci dit, attends d'autres avis...
avatar
retraitée
Vénérable

Re: enjambement, (contre) rejet

par retraitée le Ven 27 Fév 2009 - 18:40
@cannelle59 a écrit:Travaillant actuellemnt sur le laboureur et ses enfants, j'ai depuis toujours eu du mal a distinguer enjambement de rejet et contre-rejet, j'en connais certes les definitions par coeur mais pour appliquer c'est autre chose, pouvez-vous confirmer ou infirmer mes hypotheses:

"Je ne sais pas l'endroit ; mais un peu de courage
Vous le fera trouver : vous en viendrez à bout."

"si bien qu'au bout de l'an
Il en rapporta davantage."

Peut-on parler pour ces quatre vers de rejet? Et celui qui suit est-il bien un ejambement?

"Creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place
Où la main ne passe et repasse"
L'enjambement concerne tous tes exemples.
Il n'y a rejet que si un élément "bref" lié syntaxiquement au vers précédent est reporté au vers suivant, et ainsi mis en valeur.
Le contre)rejet, c'est le contraire. L'élément bref se trouve à la fin du vers, et est lié syntaxiquement au vers suivant.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum