Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Ressource : Les Mouches de Jean-Paul Sartre sur France Culture

par John le Dim 7 Avr 2013 - 21:03
http://www.franceculture.fr/emission-fictions-theatre-et-cie-les-mouches-de-jean-paul-sartre-2013-03-24

Enregistré le 29 mai 2005 à l'occasion du centenaire de la naissance de Jean-Paul Sartre.



Lecture et mise en ondes : Emmanuel Demarcy-Mota

Avec la complicité de Blandine Masson



Programme proposé par Michel Contat







Jean-Paul Sartre est le grand absent du théâtre contemporain. Il l’était en 2005, lorsque nous avions célébré son centenaire, il l’est tout autant en 2013. Non seulement son théâtre n'est plus joué mais il est très rarement transmis dans les lycées, les cours de théâtre, les conservatoires. Relire Sartre en 2005, ce fut pour France Culture l'occasion de faire entendre les voix des acteurs d'aujourd'hui après celles, mythiques, de Serge Reggiani ou Pierre Brasseur qui ont créé les pièces de Sartre en leur temps mais aussi de proposer à de « jeunes » metteurs en scène (Emmanuel Demarcy Mota, Julie Brochen, Sandrine Lanno) de monter pour la première fois des pièces de Sartre, non pas sur une scène de théâtre mais à la radio. Ce fut aussi, une manière de ré-aborder les questions de la responsabilité, de la culpabilité, de l'héritage, du bien et du mal posées par Sartre, mais revisitées après la lecture de Heiner Müller, Edward Bond, Sarah Kane .

Michel Contat, responsable de la réédition du théâtre de Sartre dans la Pléiade en 2005, avait accompagné l’ensemble du programme proposé par France Culture, à partir d'une réflexion dramaturgique originale.



Le projet ' Sartre 2005 ' était donc double : d'une part, faire surgir un nouveau Sartre, peut-être désacralisé, en tout cas inattendu, et, on l'espère, bien différent de celui que nous connaissons par les archives. D'autre part, créer les conditions d'une alliance réussie entre radio et théâtre, à travers le travail complice des réalisateurs et des metteurs en scène.

Trois pièces ont été créées pour la radio à cette occasion en 2005 : Le diable et le bon dieu, réalisé par Julie Brochen avec Claude Guerre, Les séquestrés d’Altona, réalisé par Sandrine Lanno et Jean Couturier et enfin les Mouches par Emmanuel Demarcy Mota, alors directeur de la Comédie de Reims. Ce soir nous rediffusons Les mouches, une pièce créée pour la première fois, en pleine guerre, le 3 juin 1943 au théâtre de la Cité dans une mise en scène de Charles Dullin. Quelques mois avant l’Antigone de Jean Anouilh, diffusée la semaine dernière. Avec Les mouches, Sartre entreprend lui aussi une réécriture moderne du mythe grec des Atrides et plus précisément de la pièce de Sophocle, Electre : Oreste rentre à Argos, sa ville natale, envahie par les mouches. Il est accompagné de son précepteur, le Pédagogue. Clytemnestre sa mère et Egisthe son beau père ont assassiné son père, Agamemnon. Sa sœur Electre est réduite en esclavage dans le palais et tente de soulever le peuple, mais Jupiter dieu des mouches et de la mort, l’en empêche..





« J’ai voulu, ecrit Sartre à propos des Mouches, traiter de la tragédie de la liberté en opposition à la tragédie de la fatalité.. Jean Paul Sartre avait découvert l’écriture théâtrale en 1940 alors qu’il était prisonnier au stalag de Treves. Il écrit à cette époque Bariona ou le fils du tonnerre, sa première pièce et comprend alors ce qu’il nommera une certaine efficacité du théâtre : « un art social qui produit des faits collectifs ». Fidèlement accompagné par Charles Dullin, chez qui il donnait des cours sur la tragédie grecque, Sartre poursuivra son activité théâtrale, poursuivant jusqu’en 1974, l’élaboration d’un théâtre philosophique.





Avec : Hughes Quester (Oreste), Cécile Garcia Fogel (Electre), Alain Libolt (Jupiter), Daniel Delabesse, Evelyne Didi, Céline Carrère, Gerald Maillet, Mohamed Rouabhi, Marc Bodnar, Charles-Roger Bour, Ana Das Chagas, Sandra Faure-Butet, Cyril Anrep, Christophe Lemaire.



Création musicale : Jefferson Lembeye, Walter N’Guyen



Bruitages : Sophie Bissantz


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum