Prof qui se sent nulle

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prof qui se sent nulle

Message par mélie le Lun 8 Avr 2013 - 20:32

Bon je me décide, je n'ai rien trouvé dans les sujets qui puisse me remonter le moral. Est-ce que ça vous arrive de vous tromper pendant une étude de texte, genre un contresens parce que vous n'étiez pas bien concentré? Je m'évertue à jouer la prof parfaite et Bam, je leur ai raconté n'importe quoi. J'ai ensuite rétabli le tir en voyant la tête des gamins mais c'était en dernière heure, tout le monde était électrique et moi un peu déroutée à cause de mon erreur. Ca fait sept ans que j'enseigne, je n'ai jamais vraiment vécu ça, c'est-à-dire être confrontée à des élèves qui se la jouent petits merdeux. J'avoue ne pas m'investir non plus comme il le faudrait mais ils ne m'en donnent pas envie. Garder un oeil sur les perturbateurs et se lancer dans de grandes explications sur un texte en français classique, j'ai perdu pied et eux ils ont l'air très réfractaires. Je sais que ce n'est rien mais rassurez-moi, c'est tout et racontez-moi quelques anecdotes de plantage...

mélie
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par benjy_star le Lun 8 Avr 2013 - 20:36

Salut !

Ca m'arrive aussi de ma planter, je ne trouve pas ça grave, je le reconnais volontiers et n'en fais pas toute une histoire.

^^

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par Patissot le Lun 8 Avr 2013 - 20:39

Cela m'arrive de commettre des erreurs de calculs ou d'omettre par négligence certains détails, mais honnêtement ça ne m'empêche pas de dormir.

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par littlemary le Lun 8 Avr 2013 - 20:42

Y'a des journées avec et des journées sans...
Il m'arrive de faire des fautes en écrivant au tableau, de dicter des phrases qui n'ont ni queue ni tête, de raconter n'importe quoi...mais je suis la première à rire de mes erreurs et sans complexe, je dis à mes élèves que nul n'est parfait !
...et ça ne m'empêche pas de dormir non plus !

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par PabloPE le Lun 8 Avr 2013 - 20:48

ne jamais oublier aussi de feindre la mauvaise foi..
"oui c'était pour voir si il y en a qui écoutent e que je dis"
"j'ai fait exprès afin de vous rassurer et vous faire croire que MOI même je ne suis pas parfaite"
un clin d'oeil complice et ça repart

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par Reine Margot le Lun 8 Avr 2013 - 20:51

si tu te sens mal ils vont en jouer. si tu reconnais une erreur naturellement sans te démonter ça passera très bien. quand ça pouvait m'arriver et que je corrigeais un truc c'était souvent un élève qui disait "c'est une erreur ça peut arriver à tout le monde"

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par Trinity le Lun 8 Avr 2013 - 20:56

Le vendredi après-midi, je garde un œil sur ma première-de-la-classe... quand elle fronce les sourcils, c'est que ce que je raconte ne veut rien dire.

Je m'arrête, je souffle, je leur dis "bon, c'était vraiment n'importe quoi, je reprends".

Sans oublier... les veilles de vacances... Là, c'est le pompon ! En plus de faire des phrases incompréhensibles, je bafouille.

Tu es humaine, simplement.


_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par albertine02 le Lun 8 Avr 2013 - 20:59

des anecdotes de plantage, j'en ai des tonnes...je garde un souvenir abominable d'un cours il y a deux ou trois ans sur le système hypothétique.
Je n'avais pas ma feuille à la main, j'étais sans doute fatiguée et/ou insuffisamment concentrée; j'ai été confuse comme jamais sur les irréels, potentiels, les définitions n'étaient pas claires, je m'enfonçais, je m'en rendais compte, les gamins ne comprenaient rien et ne mouftaient pas, mais la détresse se lisait dans leurs yeux....l'horreur ! j'ai pataugé 30 minutes qui m'ont paru interminables...
Cela dit, jamais je ne me remettrai en question pour un cours, ou même deux, et plus....je rattrape le coup le lendemain, et voilà tout.

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par mélie le Lun 8 Avr 2013 - 21:02

Merci beaucoup! fleurs2

mélie
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par philann le Lun 8 Avr 2013 - 21:04

Personnellement j'ai l'art de faire des fautes au tableau, j'oublie carrément des lettres etc... Mes élèves sont toujours contents de me reprendre, et personnellement ça ne me pose aucun problème, trop contente qu'ils fassent attention à ce qui est écrit. Eux-mêmes en tirent une certaine fierté... donc tout va bien!! (pas de mauvais esprit.)

En revanche, en 2nd dans un très bon lyçée, j'avais eu un prof de français en qui nous avait parlé sans le moindre problème du "dernier des Mohicans" de Chateaubriand Razz en lieu et place d'Atala. Ce serait peut-être passé inaperçu si elle n'avait pas été coutumière du fait..
Là j'avoue que 18 ans plus tard, c'est toujours un sujet de plaisanterie avec ma mère...

Spoiler:
mais nous n'avions pas joué les merdeux avec cette prof pour autant!! cafe

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par albertine02 le Lun 8 Avr 2013 - 21:13

oui, dans le fond, le problème, ce n'est pas que tu te sois trompée sur un texte, c'est la mentalité de tes élèves qui est odieuse....

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par User5899 le Lun 8 Avr 2013 - 22:43

@mélie a écrit:Bon je me décide, je n'ai rien trouvé dans les sujets qui puisse me remonter le moral. Est-ce que ça vous arrive de vous tromper pendant une étude de texte, genre un contresens parce que vous n'étiez pas bien concentré? Je m'évertue à jouer la prof parfaite et Bam, je leur ai raconté n'importe quoi. J'ai ensuite rétabli le tir en voyant la tête des gamins mais c'était en dernière heure, tout le monde était électrique et moi un peu déroutée à cause de mon erreur. Ca fait sept ans que j'enseigne, je n'ai jamais vraiment vécu ça, c'est-à-dire être confrontée à des élèves qui se la jouent petits merdeux. J'avoue ne pas m'investir non plus comme il le faudrait mais ils ne m'en donnent pas envie. Garder un oeil sur les perturbateurs et se lancer dans de grandes explications sur un texte en français classique, j'ai perdu pied et eux ils ont l'air très réfractaires. Je sais que ce n'est rien mais rassurez-moi, c'est tout et racontez-moi quelques anecdotes de plantage...
Un jour, j'ai expliqué "Mon rêve familier" et, comme j'avais la tête ailleurs, j'ai développé une anacoluthe, en plantant complètement le sens du texte Embarassed
Et un jour, expliquant "Invitation au voyage", je me suis laissé aller (quel démon me saisit ?) à parler de la localisation géographique de cet ailleurs pourtant si artiste et impalpable. J'en rougis encore.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par cloclo1985 le Mar 9 Avr 2013 - 19:41

ça arrive à tout le monde nous ne sommes pas des robots! et "on apprend de ses erreurs". Wink

_________________
2013 2014 : néotit' en collège ECLAIR 6e 5e 4e et CDS en collège pour 4h en 6e
2013 : retour din ch'nord!!!!!yesyes 
2012 2013 : professeur stagiaire svt en lycée seconde première s
2011 2012 : professeur de lycée professionnel

cloclo1985
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par marie91270 le Mar 9 Avr 2013 - 21:43

Je suis prof de maths, et en ce moment je suis tellement fatiguée qu'il m'arrive de donner des exercices du livre sans même les avoir regardés! Embarassed
La semaine dernière dans une bonne classe, des élèves m'ont demandé de l'aide car ils ne comprenaient pas une consigne. A la première lecture, je ne l'ai pas comprise non plus!! confused Et à la deuxième : je leur ai donné une réponse fausse! boulet
Un élève (dont le père est prof de maths ! la honte!!) m'a signalé l'erreur dès le lendemain, ça a fait rire la classe et les élèves m'ont dit "c'est pas grave madame on vous en veut pas!". On a refait l'exercice et c'était fini!
On fait tous des erreurs! santeverre

marie91270
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par dandelion le Mar 9 Avr 2013 - 21:49

Une collègue m'avait raconté avoir eu un élève anglophone dans sa classe. Au bout de quelques mois, elle leur annonce qu'elle va être inspectée. L'élève vient la trouver à la fin de l'heure et lui indique timidement qu'elle commet une faute de prononciation depuis le début de l'année, et qu'il préfère quand même le lui dire avant. La collègue en gardait en définitive un très bon souvenir.
De toute façon, si Cripure, un demi-dieu, avoue commettre parfois des erreurs (au grand désarroi de tous ses fans), c'est bien que personne n'est parfait.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par Olympias le Mar 9 Avr 2013 - 21:56

Mélie, sors de ta tête l'idée que tu es nulle...Nous avons tous des coups de mou, des passages moins performants, de la fatigue. C'est humain ! Confiance...et tu surmonteras les mauvaises passes. Tiens, hier, je parle de la République de Weimar, ville de Goethe et voilà qu'un de mes élèves ignares me demande le prénom de Goethe....! Et moi, tellement focalisée sur mes forces politiques non parlementaires, le Stalhelm, les SS...tout ça....je suis incapable de le retrouver...(Johann Wolfgang).
Il me sort un prénom étrange de derrière les fagots..Donc, il faut toujours réagir pour retourner la question vers eux et leur faire chercher la réponse pour le cours suivant...histoire de dire : A vous de chercher un peu, je ne vous donne pas toutes les réponses tout de suite même si je les connais. flower

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par Al-qalam le Mar 9 Avr 2013 - 22:01

"Madame, c'est quoi, là ?
- Euh... c'est un bout de l'Argentine. Parce qu'il y a un delta, dont on a redessiné la frontière de l'autre côté."

C'était l'Uruguay (176 00km², 3,5 millions d'habitants, quand même). boulet

(Et ce n'est que la dernière en date...).

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par Tazon le Mar 9 Avr 2013 - 22:12

Je donne un bonbon (à manger à la récré) à chaque erreur trouvée, ça les motive pour vérifier mes calculs, mais ça marche aussi pour les fautes d'orthographe. Si je repère l'erreur avant eux, c'est moi qui mange le bonbon ( non, je n'en laisse pas exprès).

Tazon
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par Lefteris le Mar 9 Avr 2013 - 22:34

@mélie a écrit:Bon je me décide, je n'ai rien trouvé dans les sujets qui puisse me remonter le moral. Est-ce que ça vous arrive de vous tromper pendant une étude de texte, genre un contresens parce que vous n'étiez pas bien concentré? Je m'évertue à jouer la prof parfaite et Bam, je leur ai raconté n'importe quoi. J'ai ensuite rétabli le tir en voyant la tête des gamins mais c'était en dernière heure, tout le monde était électrique et moi un peu déroutée à cause de mon erreur. Ca fait sept ans que j'enseigne, je n'ai jamais vraiment vécu ça, c'est-à-dire être confrontée à des élèves qui se la jouent petits merdeux. J'avoue ne pas m'investir non plus comme il le faudrait mais ils ne m'en donnent pas envie. Garder un oeil sur les perturbateurs et se lancer dans de grandes explications sur un texte en français classique, j'ai perdu pied et eux ils ont l'air très réfractaires. Je sais que ce n'est rien mais rassurez-moi, c'est tout et racontez-moi quelques anecdotes de plantage...
Je fais beaucoup de lapsus quand je suis coupé, qu'il y a du bruit (je suis incapble de parler quand mon esprit est attiré, j'ai une intolérance totale au bavardage) ou l'esprit occupé à surveiller, à intervenir pour tout autre chose. Je les engueule, je leur dis qu'on ne peut travailler ainsi, je punis. Ce sont eux les fautifs, pas moi. Il faut savoir arrêter le cours, faire trente secondes de silence.
Quand j'oublie un mot au tableau, ou que je ne finis pas une phrase parce que je me suis retourné entretemps, ou autre chose que ce que je suis en train de dire, si un élève le dit , je répnds que je suis content qu'on suive. Ce qui met met hors de moi, c'est l'élève qui fait semblant de ne pas comprendre parce qu'un -a est mal formé, ou qu'il manque un point sur un -i ...
Avec les super-pénibles, préparation de la trace écrite et projection, en se mettant dans leur dos .

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par terrygato le Mar 9 Avr 2013 - 22:40

Ben moi je suis une mauvaise prof remplaçante donc ça compte pas, mais je peux te dire que j'en fais tous les jours des bourdes et des erreurs. Je reprends, je corrige, j'en rigole, et généralement avec des élèves intelligents ça passe.
Avec d'autres qui n'attendent que ça, que tu corriges une erreur, pour montrer leurs jolies dents baguées (alors qu'ils ne l'auraient jamais constaté eux mêmes...) je réponds qu'il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne se plantent pas, et crois-moi, ils ont de quoi se sentir visés. Dommage que la plupart de mes élèves soient de cet acabit.

Sinon, et pour essayer de te faire rire, je veux bien te raconter un des plus grands moments de solitude de toute ma vie...

Ce jour-là on m'avait bazardée dans un collège très dur, très racailleux, avec des 4e qui n'avaient pas vu un prof de français depuis très longtemps a priori, et qui pour certains, je t'assure, ne savaient vraiment pas ni lire ni écrire (oui, à ce point).
Je les connaissais peu, c'était mon tout premier remplacement, et là un élève demande :
"madame, je comprends pas la question : en quoi ce procédé rend le texte plus vivant? Qu’est ce que ça veut dire madame? N'importe quoi, il est pas vivant le texte! "

Et là, c’est le drame...Je ne sais pas ce qu'il m'a pris, mais je suis partie toute seule comme une grande dans une magnifique tirade sur le thème "si, bien sûr que le texte est vivant, même si au départ ce ne sont que des lettres frappées sur le papier...Mais grâce à ta voix, grâce à ton corps, grâce au souffle de ta propre vie, il s'incarne et devient vivant, et ainsi tu deviens toi-même un peu le passeur d'un texte qui, peut-être, a été écrit il y a des centaines d'années... na na ni na na na...

Je ne me rappelle plus la teneur exacte alors je résume mais c'était très haut perché...
Les élèves m'ont accordé deux secondes de perplexité avant d'exploser de rire. J'en ai eu un bon rouge aux joues qui ne les a certainement pas aidés à se passer l'envie de rire...
Sur le coup ça m'a vexée, puis en rentrant chez moi, dans le bus retour, je me suis revue, le discours, l'emballement, le ridicule... et je peux te dire que moi aussi, je me suis bien gondolée de mon incartade à la Cercle des Poètes Disparus.
Je l'ai plus jamais fait, un peu comme quand tu te refermes une fois les doigts dans un tiroir. Je suis vaccinée.

terrygato
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par User5899 le Mar 9 Avr 2013 - 22:42

@dandelion a écrit:De toute façon, si Cripure, un demi-dieu, avoue commettre parfois des erreurs (au grand désarroi de tous ses fans), c'est bien que personne n'est parfait.
Je crois que mon ironie discrète n'a pas été perçue Very Happy

Ceci dit, une fois, j'ai fait une faute en latin (uolit au lieu de uelit, la honte) et un très bon élève n'a pas moufté. Quand je me suis aperçu de ma bévue, je lui ai demandé pourquoi il ne m'avait rien dit, et il m'a dit : "Ben, je ne concevais même pas que vous puissiez vous être trompé" Embarassed Embarassed Embarassed

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par dandelion le Mar 9 Avr 2013 - 23:04

Cripure a écrit:
@dandelion a écrit:De toute façon, si Cripure, un demi-dieu, avoue commettre parfois des erreurs (au grand désarroi de tous ses fans), c'est bien que personne n'est parfait.
Je crois que mon ironie discrète n'a pas été perçue Very Happy

Ceci dit, une fois, j'ai fait une faute en latin (uolit au lieu de uelit, la honte) et un très bon élève n'a pas moufté. Quand je me suis aperçu de ma bévue, je lui ai demandé pourquoi il ne m'avait rien dit, et il m'a dit : "Ben, je ne concevais même pas que vous puissiez vous être trompé" Embarassed Embarassed Embarassed
J'avais bien perçu l'ironie en effet lorsque vous indiquiez que le lieu n'a pour vous aucune importance. Votre connaissance de la topographie de Villequier et de la profondeur du lac m'avait en effet particulièrement impressionnée lors d'une toute autre discussion. Razz
Tant que vos élèves ne se persuadent pas que vous guérissez les écrouelles par simple attouchement, tout va bien Wink Cela dit, un petit guide à l'usage des jeunes enseignants, 'l'autorité et le droit divin', assurerait votre carrière dans les nouveaux IUFM Twisted Evil

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par mimika le Mer 29 Oct 2014 - 17:38

Je remonte ce topic... parce que c'est exactement ce que je ressens depuis un an, ayant été confrontrée (en cherchant ce que l'on attendait de nous) à l'ampleur de ce qu'on nous demande actuellement en tant que prof.
Le résultat? C'est que j'ai perdu totalement confiance en moi (celle-ci étant déjà bien faible) et ce ne sont pas mes essais pédagogiques de cette année qui m'aident car quand on teste, on se plante forcément un peu.
Suis-je la seule à éprouver cela? A me dire que je vais forcément être de plus en plus nulle car on attend de plus en plus des enseignants qu'ils soient de véritables héros, vaillants, surpuissants, capable de tout, face à tout public, dans toutes les conditions, pour la gloire (c'est-à-dire le fameux sacerdoce dont on nous rabat les oreilles)?

mimika
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par marjolie.june le Mer 29 Oct 2014 - 17:50

Effectivement, c'est ce qu'on attend de nous, mais on ne se sent nul que si on se laisse atteindre par ces injonctions surréalistes. Ce forum fait un bien fou, car il permet de constater, quand on a des doutes, que bon nombre de collègues sont dans la même situation que nous. Si ça peut te rassurer, c'est ma 5e rentrée en collège, et je trouve toujours mes cours bien en-deçà de ce que je devrais et pourrais faire (surtout depuis l'ouverture du sujet sur "apprendre à écrire"...). Je me demande si les choix que je fais sont très pertinents... Pour autant, je ne culpabilise jamais longtemps : quand j'étais à l'IUFM, on ne nous a rien appris ; les formations disciplinaires proposées au PAF sont souvent très nulles (en tout cas dans mon académie) et on croule sous une masse de tâches avilissantes, au lieu d'avoir du temps pour réfléchir à notre pratique.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof qui se sent nulle

Message par mimika le Mer 29 Oct 2014 - 17:51

C'est ma 22ème rentrée...
Je n'ai pas le sentiment d'avoir été formée, je vois que ce n'est toujours pas le cas pour les suivants!
De toutes façons il y a des modes, et on peut te dire que tu dois faire une séance en une heure et arrêter tes séquences aux vacances, plus tout le contraire.
Le problème est bien que ce n'est pas clair, que selon les inspecteurs, le vent, les lubies de l'EN qui tente de sauver un navire avec une telle avarie qu'il coule déjà, les dadas sont différents d'une période à l'autre.
On nous promet du changement avec le projet de nouveau socle, mais il faudra attendre plusieurs années pour que les nouveaux programmes soient effectifs, et en attendant il va falloir jongler avec du nouveau (s'il y a vraiment de la nouveauté au final), et de l'ancien. Ingérable selon moi. Je me sens prise entre deux feux, prisonnière, totalement impuissante...


Dernière édition par mimika le Mer 29 Oct 2014 - 17:56, édité 1 fois

mimika
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum