Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User17706
Enchanteur

Re: Vos questions de grammaire

par User17706 le Mar 11 Mar 2014, 15:27
@Sei a écrit:Je dirais spontanément que les deux se disent (souvenirs de la RPR), mais j'y lirais une distinction (infime, mais bon) de sens.

Un grand nombre de problèmes simples effectués par les élèves offre un entraînement régulier à la rédaction : on met l'accent sur le fait que ce qui aide les élèves est d'abord le grand nombre de problèmes simples, le fait d'en faire beaucoup.

Un grand nombre de problèmes simples effectués par les élèves offrent un entraînement régulier à la rédaction : on met l'accent sur le fait que ce qui aide les élèves sont d'abord les problèmes eux-mêmes.
C'est très intéressant, ça.

Déjà, l'un et l'autre se dit, ou se disent.

Ensuite, la nuance dont tu parles me semblerait tout à fait nette si l'on enlevait «effectués par les élèves», qui force, me semble-t-il, à choisir l'interprétation n°1 (dans ta numérotation) dans les deux cas (qu'on accorde au pluriel ou au singulier).

Reste que la phrase pourrait vouloir dire deux choses assez distinctes, que bon nombre de logiciens et grammairiens médiévaux auraient distinguées à l'aide des concepts de prédication distributive et de prédication collective.

1. Les problèmes (que nous proposons en grand nombre) offrent un entraînement (qui peut en outre être régulier, du fait du nombre) à la rédaction.

2. Le grand nombre de problèmes offre un entraînement régulier à la rédaction.

Dans le cas (1), il est vrai distributivement de chacun des problèmes qu'il constitue un entraînement à la rédaction (et on peut ajouter que leur nombre fait que cet entraînement peut être régulier mais ce n'est pas l'essentiel du propos).

Dans le cas (2), il est vrai collectivement de l'ensemble formé par ces problèmes en grand nombre qu'ils constituent un entraînement régulier, etc.

C'est une différence proprement logique. Et fichtrement importante.

Il me semble que la clause «effectués par les élèves» joue un peu le rôle d'une condition: s'ils sont effectués par les élèves, alors... (et l'accent mis sur l'effectuation par les élèves de plusieurs problèmes implique dès lors que le nombre et donc la régularité sont indispensables pour parler d'entraînement). C'est pourquoi, me semble-t-il, elle lève l'ambiguïté que tu mentionnais. L'adjectif «régulier» renforce aussi cette interprétation, ce qui fait qu'on a, je crois, pas le choix, en fin de compte.


Dernière édition par PauvreYorick le Mar 11 Mar 2014, 15:33, édité 1 fois
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Vos questions de grammaire

par doctor who le Mar 11 Mar 2014, 15:31
Pour moi, "où" est tout le temps pronom. Il désigne un endroit ou un moment, qu'il remplace un antécédent ou non.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Vos questions de grammaire

par adelaideaugusta le Mar 11 Mar 2014, 15:44
PauvreYorick a écrit:
@Sei a écrit:Je dirais spontanément que les deux se disent (souvenirs de la RPR), mais j'y lirais une distinction (infime, mais bon) de sens.

Un grand nombre de problèmes simples effectués par les élèves offre un entraînement régulier à la rédaction : on met l'accent sur le fait que ce qui aide les élèves est d'abord le grand nombre de problèmes simples, le fait d'en faire beaucoup.

Un grand nombre de problèmes simples effectués par les élèves offrent un entraînement régulier à la rédaction : on met l'accent sur le fait que ce qui aide les élèves sont d'abord les problèmes eux-mêmes.
C'est très intéressant, ça.

Déjà, l'un et l'autre se dit, ou se disent.

Ensuite, la nuance dont tu parles me semblerait tout à fait nette si l'on enlevait «effectués par les élèves», qui force, me semble-t-il, à choisir l'interprétation n°1 (dans ta numérotation) dans les deux cas (qu'on accorde au pluriel ou au singulier).

Reste que la phrase pourrait vouloir dire deux choses assez distinctes, que bon nombre de logiciens et grammairiens médiévaux auraient distinguées à l'aide des concepts de prédication distributive et de prédication collective.

1. Les problèmes (que nous proposons en grand nombre) offrent un entraînement (qui peut en outre être régulier, du fait du nombre) à la rédaction.

2. Le grand nombre de problèmes offre un entraînement régulier à la rédaction.

Dans le cas (1), il est vrai distributivement de chacun des problèmes qu'il constitue un entraînement à la rédaction (et on peut ajouter que leur nombre fait que cet entraînement peut être régulier mais ce n'est pas l'essentiel du propos).

Dans le cas (2), il est vrai collectivement de l'ensemble formé par ces problèmes en grand nombre qu'ils constituent un entraînement régulier, etc.

C'est une différence proprement logique. Et fichtrement importante.

Il me semble que la clause «effectués par les élèves» joue un peu le rôle d'une condition: s'ils sont effectués par les élèves, alors... (et l'accent mis sur l'effectuation par les élèves de plusieurs problèmes implique dès lors que le nombre et donc la régularité sont indispensables pour parler d'entraînement). C'est pourquoi, me semble-t-il, elle lève l'ambiguïté que tu mentionnais. L'adjectif «régulier» renforce aussi cette interprétation, ce qui fait qu'on a, je crois, pas le choix, en fin de compte.

J'ai retrouvé la phrase entière : la voici.

"Un grand nombre de problèmes simples portant sur les quatre opérations offrent un entraînement régulier à la rédaction "

Dis-moi ce que tu penses être la bonne, ou si on peut indifféremment mettre les deux.

_________________
"Instruire une nation, c'est la civiliser.Y éteindre les connaissances, c'est la ramener à l'état primitif de la barbarie." (Diderot)
"Un mensonge peut faire le tour du monde pendant que la vérité se met en route". (Mark Twain)
"Quand les mots perdent leur sens, les hommes perdent leur liberté".(Confucius)
User17706
Enchanteur

Re: Vos questions de grammaire

par User17706 le Mar 11 Mar 2014, 15:50
Ah, personnellement, je soutiens qu'on peut indifféremment mettre les deux, mais ça c'est l'usage qui le dit (et Véro M. l'a rappelé). Ensuite, puisque le mot «régulier» force à comprendre que c'est le grand nombre des problèmes qui joue ici un rôle déterminant, l'accord le plus en harmonie avec le sens me semble être l'accord au singulier. «Un grand nombre [...] offre un entraînement régulier [...]». Mais à ce degré, c'est quasi de la coquetterie.


Dernière édition par PauvreYorick le Mar 11 Mar 2014, 15:53, édité 1 fois

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Vos questions de grammaire

par coindeparadis le Mar 11 Mar 2014, 15:51
yesyes 

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Vos questions de grammaire

par adelaideaugusta le Mer 12 Mar 2014, 09:19
Merci, Yorick, c'était mon idée première.

_________________
"Instruire une nation, c'est la civiliser.Y éteindre les connaissances, c'est la ramener à l'état primitif de la barbarie." (Diderot)
"Un mensonge peut faire le tour du monde pendant que la vérité se met en route". (Mark Twain)
"Quand les mots perdent leur sens, les hommes perdent leur liberté".(Confucius)
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Vos questions de grammaire

par Iphigénie le Mer 12 Mar 2014, 09:26
L'hésitation vient surtout de la forme phonique ambiguë du verbe, à mon avis.
Un grand nombre de problèmes simples effectués par les élèves offre(nt) un entraînement régulier à la rédaction
si vous remplacez "offre" par "permettre" il me semble que le pluriel va plus naturellement s'imposer et que le singulier "sonne" curieusement. Les deux accords restant possibles théoriquement selon qu'on accorde par la grammaire ou par le sens.
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Vos questions de grammaire

par adelaideaugusta le Mer 12 Mar 2014, 09:57
Quand je dis que la grammaire française est très très compliquée !
Moralité : laisser le choix au "feeling" de l'auteur !

_________________
"Instruire une nation, c'est la civiliser.Y éteindre les connaissances, c'est la ramener à l'état primitif de la barbarie." (Diderot)
"Un mensonge peut faire le tour du monde pendant que la vérité se met en route". (Mark Twain)
"Quand les mots perdent leur sens, les hommes perdent leur liberté".(Confucius)
User17706
Enchanteur

Re: Vos questions de grammaire

par User17706 le Mer 12 Mar 2014, 10:02
@iphigénie a écrit:L'hésitation vient surtout de la forme phonique ambiguë du verbe, à mon avis.
Un grand nombre de problèmes simples effectués par les élèves offre(nt) un entraînement régulier à la rédaction
si vous remplacez "offre" par "permettre" il me semble que le pluriel va plus naturellement s'imposer et que le singulier "sonne" curieusement. Les deux accords restant possibles théoriquement selon qu'on accorde par la grammaire ou par le sens.
Ah ben je trouvais justement qu'ici le sens et la grammaire tiraient dans la même direction. (Comme dans: "abondance de biens ne nuit pas".)

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Kak
Habitué du forum

Re: Vos questions de grammaire

par Kak le Sam 15 Mar 2014, 17:40
La proposition subordonnée en "que" après 's'apercevoir' (il s'aperçoit que....)est-elle complément d'objet direct ou indirect (puisqu'on dit "elle s'aperçoit de son erreur") de 's'apercevoir'?
Merci
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Vos questions de grammaire

par V.Marchais le Sam 15 Mar 2014, 18:00
COI, Kak. Le test du pronom est net : Il s'en aperçoit. Mais la conjonction "écrase" la préposition.
avatar
Kak
Habitué du forum

Re: Vos questions de grammaire

par Kak le Sam 15 Mar 2014, 18:13
Merci.
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Vos questions de grammaire

par Oudemia le Sam 15 Mar 2014, 18:19
@Kak a écrit:La proposition subordonnée en "que" après 's'apercevoir' (il s'aperçoit que....)est-elle complément d'objet direct ou indirect  (puisqu'on dit "elle s'aperçoit de son erreur") de 's'apercevoir'?
Merci
Je ne m'étais jamais posé la question, mais j'aurais dû car il y a de quoi réfléchir.
@V.Marchais a écrit:COI, Kak. Le test du pronom est net : Il s'en aperçoit. Mais la conjonction "écrase" la préposition.
Il n'est pas impossible que j'aie déjà proposé une phrase comme celle-ci à analyser, avec réponse COD évidemment  Embarassed 
Conclusion: verbe à ne pas utiliser avant la 3e, et à manier avec des pincettes dans cette classe. Je ne suis même pas sûre qu'on puisse l'évoquer.
Uneabeille
Niveau 1

Re: Vos questions de grammaire

par Uneabeille le Lun 24 Mar 2014, 11:14
Bonjour,

Considérez-vous qu'un mot peut changer de nature selon son emploi dans la phrase ?

Personnellement cette idée me gêne beaucoup, mais je la rencontre dans les cours de certains collègues.
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Vos questions de grammaire

par V.Marchais le Lun 24 Mar 2014, 11:16
À la fac, on te dira que oui.
Au collège, je dis aux élèves que ce sont des synonymes.
Uneabeille
Niveau 1

Re: Vos questions de grammaire

par Uneabeille le Lun 24 Mar 2014, 11:25
Nature et fonction, des synonymes ?

A la fac, oui, je vois. Mais dans notre enseignement, on a plutôt tendance à dire qu'un mot garde une même nature (spécifiée dans le dictionnaire) et change de fonction selon son emploi qui est un peu comme son métier dans la phrase. C'est plus clair pour les élèves, non ?
Uneabeille
Niveau 1

Re: Vos questions de grammaire

par Uneabeille le Lun 24 Mar 2014, 11:26
Merci en tout cas Smile
Uneabeille
Niveau 1

Re: Vos questions de grammaire

par Uneabeille le Lun 24 Mar 2014, 11:28
J'ai vraiment du mal avec cette idée.

Pour moi "vieux" adjectif et un vieux nom commun masculin, par exemple, ce ne sont pas les mêmes mots: le second est obtenu par conversion
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Vos questions de grammaire

par V.Marchais le Lun 24 Mar 2014, 11:33
@Uneabeille a écrit:Nature et fonction, des synonymes ?


Bien sûr que non.

Je parle de dérivation impropre. C'est bien un mot qui change tout à coup de nature dans tel ou tel emploi. Par exemple, "pour" est une préposition, mais quand on dit "peser le pour et le contre", cette préposition est substantivée. C'est bien la nature qui a changé, indépendamment de toute considération relative à la fonction (une préposition n'a d'ailleurs pas de fonction dans l'analyse traditionnelle).

Mais je suis d'accord qu'il est bien plus simple, au collège, de considérer que nous avons affaire à deux homonymes (et pas synonymes, pardon).
Uneabeille
Niveau 1

Re: Vos questions de grammaire

par Uneabeille le Lun 24 Mar 2014, 11:48
Ah oui d'accord je comprends mieux Smile
Nous sommes entièrement d'accord alors. Mais j'ai vu de nombreux cours de collègues (de primaire) qui enseignent aux élèves que le mot change de nature selon sa fonction. Ce qui me laisse perplexe quant aux représentations que cela peut engendrer chez nos élèves ensuite.
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Vos questions de grammaire

par V.Marchais le Lun 24 Mar 2014, 12:05
Ah ça, c'est sûr, c'est n'importe quoi. C'est justement ça que les élèves doivent comprendre : le mot "maison" peut avoir toutes les fonctions possibles et imaginables, il restera toujours un nom.
Uneabeille
Niveau 1

Re: Vos questions de grammaire

par Uneabeille le Lun 24 Mar 2014, 21:01
 voilà qui me rassure. Malheureusement ce n'est pas enseigné ainsi dans certaines classes de primaire...
User17706
Enchanteur

Re: Vos questions de grammaire

par User17706 le Lun 24 Mar 2014, 22:20
Qu'est-ce qu'un mot ? professeur

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Serge
Médiateur

Re: Vos questions de grammaire

par Serge le Jeu 27 Mar 2014, 10:28
Si j'ai bien compris les changements concernant les fonctions, on ne dit plus qu'une proposition subordonnée relative est "complément de l'antécédent", mais on doit dire qu'elle est "complément du nom" ?

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Vos questions de grammaire

par Thalia de G le Jeu 27 Mar 2014, 10:53
@Serge a écrit:Si j'ai bien compris les changements concernant les fonctions, on ne dit plus qu'une proposition subordonnée relative est "complément de l'antécédent", mais on doit dire qu'elle est "complément du nom" ?
Dans le TDL 5e (p 308) elle est toujours complément de l'antécédent.
Ta question m'a fait peur, je suis en plein dedans en 5e.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
yphrog
Sage

Re: Vos questions de grammaire

par yphrog le Jeu 27 Mar 2014, 11:17
@Uneabeille a écrit:Ah oui d'accord je comprends mieux Smile
Nous sommes entièrement d'accord alors. Mais j'ai vu de nombreux cours de collègues (de primaire) qui enseignent aux élèves que le mot change de nature selon sa fonction. Ce qui me laisse perplexe quant aux représentations que cela peut engendrer chez nos élèves ensuite.

oui, c'est une évidence que le mot (séquence de sons ayant une unité de sens) change de classe selon sa fonction.  e.g. le mot "cours", le mot "court", le mot "marche" ou le mot "marché" (pour rester plus simples les mots /kur/ et /marʃe/)

@V.Marchais a écrit:Ah ça, c'est sûr, c'est n'importe quoi. C'est justement ça que les élèves doivent comprendre : le mot "maison" peut avoir toutes les fonctions possibles et imaginables, il restera toujours un nom.

en anglais le mot "house" est un nom ou un verbe selon le contexte. Smile

_________________
ok

Contenu sponsorisé

Re: Vos questions de grammaire

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum