degrés de Butor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

degrés de Butor

Message par ysabel le Dim 21 Avr 2013 - 16:05

Qui connaît ? je viens de tomber par hasard sur un extrait et ça me tente (enfin, à mettre pour le moment dans ma PAL qui déborde ! Razz )

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: degrés de Butor

Message par User5899 le Dim 21 Avr 2013 - 17:45

Difficile à lire. Pour moi le meilleur bouquin de Butor. La logique du roman qui voudrait dire le vrai, poussée à son extrême. Comment raconter une heure de cours d'histoire dans un lycée du quartier latin des années 30. Il faut tout dire sur le prof, sur chacun des élèves et le travail se fait si harassant que d'autres viennent le terminer, bouleversant les points de vue. Un sacré documentaire au passage sur le fonctionnement de l'EN dans l'entre-deux guerres Very Happy On sent que ce n'est pas vraiment le poids des cartables qui constitue le problème principal, mais aussi que le Baccalauréat, en ces temps reculés, ça se mérite et pas qu'un peu.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: degrés de Butor

Message par ysabel le Dim 21 Avr 2013 - 19:40

merci de ton avis Razz

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: degrés de Butor

Message par User5899 le Dim 21 Avr 2013 - 23:13

Zut, je pensais qu'il y aurait d'autres interventions et que j'apprendrais des choses.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: degrés de Butor

Message par bikkhou le Lun 22 Avr 2013 - 8:20

J'ajoute cette référence, pour ma part, à la liste des livres que je lirai pour me faire plaisir lorsque j'aurai eu le courage de (re)voir tout ce que je n'ai jamais appris concernant la littérature du 18ème... Embarassed

Je profite de cette occasion pour lancer un appel et vous signaler l'expo de la Bnf, si ce n'est déjà fait...

http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/anx_expositions/f.nuit_mont_chauve.html

http://www.actualitte.com/societe/michel-butor-ecrivain-migrateur-sur-france-5-32492.htm


Où peut-on trouver ce reportage, magnifique ? Il donne envie de lire ou relire l'auteur. Enthousiasmant.
J'ai pu le voir cet hiver par hasard (de l'avantage de corriger ses copies très tard),
mais je ne parviens pas à le retrouver.

Wink

La collaboration avec M. Barcelo donne ce livre, très beau, mis à l'honneur à la BNF et évoqué dans le reportage que je recherche :


_________________
Le rhinocéros courait / Le lion s'accrochait / mordait / le sang giclait      le cou se tordait / Le rhinocéros regardait le ciel / Ciel bleu, calme et tranquille : / on y voyait la lune /
Tableau / Incident dans la jungle lointaine / Le paysage se taisait / Les deux bêtes se figeaient / Et dans le silence / Le lion tuait à chaque instant / Le rhinocéros mourait éternellement

                                                                                                  KAORU MARUYAMA

bikkhou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: degrés de Butor

Message par User5899 le Lun 22 Avr 2013 - 15:09

Merci topela

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: degrés de Butor

Message par bikkhou le Lun 22 Avr 2013 - 19:47

Pas de quoi. Smile
La rencontre d'un de mes peintres préférés avec un grand monsieur de notre littérature ? Avec qui partager cela ?
J'envie ceux qui pourront profiter de l'expo. Non. Mensonge. J'en crève de jalousie.
Mais c'est bien : ça me distrait de mes colères passagères.

_________________
Le rhinocéros courait / Le lion s'accrochait / mordait / le sang giclait      le cou se tordait / Le rhinocéros regardait le ciel / Ciel bleu, calme et tranquille : / on y voyait la lune /
Tableau / Incident dans la jungle lointaine / Le paysage se taisait / Les deux bêtes se figeaient / Et dans le silence / Le lion tuait à chaque instant / Le rhinocéros mourait éternellement

                                                                                                  KAORU MARUYAMA

bikkhou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum