[Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel est votre genre littéraire préféré ? (plusieurs choix possibles)

8% 8% 
[ 16 ]
14% 14% 
[ 26 ]
39% 39% 
[ 73 ]
6% 6% 
[ 12 ]
4% 4% 
[ 8 ]
8% 8% 
[ 16 ]
4% 4% 
[ 8 ]
8% 8% 
[ 15 ]
2% 2% 
[ 3 ]
6% 6% 
[ 12 ]
 
Total des votes : 189

[Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par John le Dim 1 Mar 2009 - 19:11

Quel genre littéraire préférez-vous ? (plusieurs choix possibles)

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Nestya le Dim 1 Mar 2009 - 19:18

Heureusement que plusieurs choix sont possibles Laughing
Je dirai contes, romans, théâtre (comédie et tragédie). J'aime moins la poésie, les (auto)biographies et les essais.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Circé le Dim 1 Mar 2009 - 19:18

Sans hésitation, le roman et en particulier le roman XIX° !!

Circé
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par InvitéePh le Dim 1 Mar 2009 - 19:23

Le roman et la nouvelle (même si je suis frustrée par la brièveté du genre...)(mais bon, ce ne serait pas une nouvelle si c'était long, hein...). J'aime aussi la tragédie. Mais par contre, l'autobiographie, j'ai vraiment du mal!

InvitéePh
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Abraxas le Dim 1 Mar 2009 - 19:30

N'importe quoi qui soit bon. Le sondage est un peu à côté, non ? C'est le qualitatif qui compte.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par John le Dim 1 Mar 2009 - 19:33

Ah, on peut aimer tous les genres, sauf le genre ennuyeux. Il y a des gens très bien dont ça a été le cas.

Mais en général, on a tout de même une affinité plus prononcée pour certains genres que d'autres.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Invité le Dim 1 Mar 2009 - 19:34

Moi j'aime tous les genres de l'Epopée aux essais de Montaigne jusqu'aux oraisons funêbres de Bossuet et les pensées de Pascal.

Tout dépend du moment.. chaque genre déploie une esthétique qui peut être fascinante et envoutante comme en musique on peut écouter une petite pièce comme Ondine de Debussy, ensuite un grand motet de Lully, un opéra de Verdi ou une messe du Moyen Age .. pour finir par un concerto de Vivaldi.

Par contre je déteste certains auteurs.. ou certaines oeuvres comme les Mots de Sartre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par John le Dim 1 Mar 2009 - 19:41

Vous êtes au moins deux à aimer tous les genres, et il n'y a qu'un vote pour la proposition "J'aime tous les genres".

Ben alors à quoi ça sert que je me décarcasse à essayer, dans la limite de 10 propositions, de penser à toutes les réponses possibles ? Wink

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Invité le Dim 1 Mar 2009 - 19:56

Cela dépend si on parle des oeuvres que nous aimons lire ou que nous aimons enseigner. J'ai un faible pour les contes, dans les deux cas, j'adore aussi l'autobiographie (et les journaux intimes) mais j'aime moins l'enseigner, de même que le roman. Je suis plus à l'aise pour enseigner sur des textes courts, sinon je me noie dans les détails, tout me paraît intéressant à voir. titanic

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Abraxas le Lun 2 Mar 2009 - 5:30

John, vous avez raison : j'ai donc coché la dernière case (qu'en serait-il du sondage si cette case était la première, hein ?).
Farnace, je serais intéressé que vous développiez votre horreur des Mots.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Hamlette le Lun 2 Mar 2009 - 6:11

A lire ou à étudier en classe ?
(je sais ma question est affreuse, j'ai perdu toute mon âme littéraire en enseignant, je suis damnée)

(je vois que je ne suis pas la seule à me réveiller à 5h30...)

Hamlette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Daphné le Lun 2 Mar 2009 - 8:28

J'ai coché plusieurs cases, le roman, l'autobiographie et la biographie.
C'est pour la lecture détente.
Je pense que comédie et tragédie s'appliquent au théâtre, je les apprécie aussi mais au théâtre, pas vraiment en lecture.
Enfin, je ne suis pas prof de lettres, donc je ne fais pas étudier ces oeuvres à mes élèves.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par marininha le Lun 2 Mar 2009 - 11:23

Roman à lire, poésie à étudier. Bien sûr, j'apprécie aussi les autres suggestions mais à des degrés moindres.

marininha
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Carabas le Lun 2 Mar 2009 - 11:32

@Circé a écrit:Sans hésitation, le roman et en particulier le roman XIX° !!
+1.

J'aime aussi les nouvelles et les contes.

@marininha a écrit:Roman à lire, poésie à étudier.

Aussi.

J'aime les autres genres aussi, mais je les lis moins spontanément.

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Ornella le Lun 2 Mar 2009 - 11:52

le roman, je dévore
le théâtre mais plutôt à voir qu'à lire
... Je lis un peu de tout mais j'avoue bouder la poésie... Y'en a-t-il d'autres ds mon cas?

Ornella
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Invité le Lun 2 Mar 2009 - 13:24

bibo a écrit:le roman, je dévore
le théâtre mais plutôt à voir qu'à lire
... Je lis un peu de tout mais j'avoue bouder la poésie... Y'en a-t-il d'autres ds mon cas?

Moi non plus je ne lis pas beaucoup de poésie pour moi ; j'en ai lu, et même écrit, plus par le passé. Maintenant, je lis surtout des haïkus.
J'aime pourtant encore l'enseigner : j'y retrouve la flamme de mes vingt ans. Mais j'ai quelque pudeur à travailler sur ceux qui m'ont vraiment transportée, comme Rimbaud ou Apollinaire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Invité le Lun 2 Mar 2009 - 20:43

@Abraxas a écrit:John, vous avez raison : j'ai donc coché la dernière case (qu'en serait-il du sondage si cette case était la première, hein ?).
Farnace, je serais intéressé que vous développiez votre horreur des Mots.

un certain masochisme..je ne supporte pas l'autocritique version Mao. J'ai poussé une fois outre mes horrreurs.. et finalement l'étude de mon passage m'a horripilé par sa platitude.

J'ai déjà étudié un autre sale gosse en l'occurence Stendhal dans la vie d'Henry Brulard et je n'ai pas été déçu..c'est un tableau trés noir mais en même temps le personnage arrive à être attachant.. il y a aussi un tout autre rapport au langage comme victoire sur le monde et aussi une fascination pour le sublime..Rome mais aussi l'Histoire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par helbell le Lun 2 Mar 2009 - 22:31

Peut-on aimer les mots sans aimer Les Mots ? Non, ce n'est pas possible, je n'y crois, c'est de la méconnaissance ou de la mauvaise foi, peut-être des deux, même. Il faut persévérer, Farnace, réparer sur l'heure cette flagrante injustice ! Les essais de Sartre en littérature sont souvent ratés, je vous l'accorde, les trois quarts de ses pièces et romans sont devenus illisibles, mais Les Mots reste un chef d'oeuvre !

Autocritique ? quelle entreprise autobiographique ne l'est pas ? Et celle-là est en plus brillante, mégalomaniaque, masochiste, un régal !

Petit exemple (un peu long), qui ne manquera pas d'interpeller vos âmes professorales (j'aime bien faire cet extrait avec mes 3e):

J'avais deux raisons de respecter mon instituteur : il me voulait du bien, il avait l'haleine forte. Les grandes personnes doivent être laides, ridées, incommodes ; quand elles me prenaient dans leurs bras, il ne me déplaisait pas d'avoir un léger dégoût à surmonter : c'était la preuve que la vertu n'était pas facile. Il y avait des joies simples, triviales : courir, sauter, manger des gâteaux, embrasser la peau douce et parfumée de ma mère ; mais j'attachais plus de prix aux plaisirs studieux et mêlés que j'éprouvais dans la compagnie des hommes mûrs : la répulsion qu'ils m'inspiraient faisait partie de leur prestige : je confondais le dégoût avec l'esprit de sérieux. J'étais snob. Quand M. Barrault se penchait sur moi, son souffle m'infligeait des gênes exquises, je respirais avec zèle l'odeur ingrate de ses vertus. Un jour, je découvris une inscription toute fraîche sur le mur de l'École, je m'approchai et lus : « Le père Barrault est un con. » Mon coeur battit à se rompre, la stupeur me cloua sur place, j'avais peur. « Con », ça ne pouvait être qu'un de ces « vilains mots » qui grouillaient dans les bas-fonds du vocabulaire et qu'un enfant bien élevé ne rencontre jamais ; court et brutal, il avait l'horrible simplicité des bêtes élémentaires. C'était déjà trop de l'avoir lu : je m'interdis de le prononcer, fût-ce à voix basse. Ce cafard accroché à la muraille, je ne voulais pas qu'il me sautât dans la bouche pour se métamorphoser au fond de ma gorge en un claironnement noir. Si je faisais semblant de ne pas l'avoir remarqué, peut-être rentrerait-il dans un trou de mur. Mais, quand je détournais mon regard, c'était pour retrouver l'appellation infâme : « le père Barrault », qui m'épouvantait plus encore : le mot « con », après tout, je ne faisais qu'en augurer le sens ; mais je savais très bien qui on appelait « père Untel » dans ma famille : les jardiniers, les facteurs, le père de la bonne, bref les vieux pauvres. Quelqu'un voyait M. Barrault, l'instituteur, le collègue de mon grand-père, sous l'aspect d'un vieux pauvre. Quelque part, dans une tête, rôdait cette pensée malade et criminelle. Dans quelle tête ? Dans la mienne, peut-être. Ne suffisait-il pas d'avoir lu l'inscription blasphématoire pour être complice d'un sacrilège ? Il me semblait à la fois qu'un fou cruel raillait ma politesse, mon respect, mon zèle, le plaisir que j'avais chaque matin à ôter ma casquette en disant « Bonjour, Monsieur l'Instituteur » et que j'étais moi-même ce fou, que les vilains mots et les vilaines pensées pullulaient dans mon coeur. Qu'est-ce qui m'empêchait, par exemple, de crier à plein gosier : « Ce vieux sagouin pue comme un cochon. » Je murmurai : « Le père Barrault pue » et tout se mit à tourner : je m'enfuis en pleurant. Dès le lendemain je retrouvai ma déférence pour M. Barrault, pour son col de celluloïd et son nœud papillon. Mais, quand il s'inclinait sur mon cahier, je détournais la tête en retenant mon souffle.

Sartre, Les Mots, Gallimard, 1964, p. 69 à 71.

helbell
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Abraxas le Mar 3 Mar 2009 - 6:26

Bien sûr que c'est superbement écrit — presque trop : on voit le petit côté retors de Sartre.
Quant à votre jugement sur Sartre critique, c'est à voir : l'Idiot de la famille reste un livre indépassable, dans son genre.
Et le théâtre… Les élèves aiment beaucoup Huis clos. Et pour avoir fait les Mouches (d'où croyez-vous que ça vient, Abraxas ?) en parallèle avec l'Electre de Giraudoux (et l'Oreste d'Euripide), je peux vous assurer que ça marche très fort.
Mais peut-être est-ce question de goût initial pour une littérature très ENS — bourrée de références, de décalages linguistiques, mélange de vulgarité étudiée et de culture châtiée ("Egisthe… Un ruffian qui avait un penchant pour la mélancolie" — je cite de mémoire), avec un arrière-plan philosophique réel mais soigneusement camouflé, et un petit penchant pour la psychanalyse à l'usage des autres — étant bien entendu que soi-même, on n'en a pas besoin : "Un sur-moi flottant", avait dit Lacan à Sartre — et, quelques années plus tard, un copain à moi-même. Vous dites masochisme ? Pas si sûr — incapacité de Sartre à la culpabilité, qui est le fondement même du masochisme. Voir sur le sujet un très curieux récit pornographique, signé Hugo Trauer (?), et intitulé "les Patientes" (paru il y a quelques années aux Editions Blanche, et difficile à se procurer : le cul, dans l'édition comme ailleurs, ça va, ça vient…).
Tiens, John, pour affiner vos stats, je suis très amateur de littérature érotique. J'en ai trois ou quatre mètres linéaires.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Invité le Mar 3 Mar 2009 - 7:45

Huis clos qui reprend une mouture d'une pièce de Pirandello est intéressante, j'en conviens...les Mouches sont trés ennuyeuses.. Il m'arrive d'utiliser Sartre néanmoins..cela a un intérêt documentaire. L'idiot, je l'ai lu dans la foulée de mes réflexions sur Flaubert et je me suis dit méchamment qu'il avait bénéficié du super service de presse de jeunes admirateurs qui ne l'avaient pas lu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Poups le Mar 3 Mar 2009 - 9:42

J'aime un peu tous les genres ....En poésie, j'éprouve une grande pasion pour Baudelaire, Rimbaud et Verlaine.

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par helbell le Mar 3 Mar 2009 - 20:32

@Abraxas a écrit:Bien sûr que c'est superbement écrit — presque trop : on voit le petit côté retors de Sartre.
Quant à votre jugement sur Sartre critique, c'est à voir : l'Idiot de la famille reste un livre indépassable, dans son genre.
Et le théâtre… Les élèves aiment beaucoup Huis clos. Et pour avoir fait les Mouches (d'où croyez-vous que ça vient, Abraxas ?) en parallèle avec l'Electre de Giraudoux (et l'Oreste d'Euripide), je peux vous assurer que ça marche très fort.
Mais peut-être est-ce question de goût initial pour une littérature très ENS — bourrée de références, de décalages linguistiques, mélange de vulgarité étudiée et de culture châtiée ("Egisthe… Un ruffian qui avait un penchant pour la mélancolie" — je cite de mémoire), avec un arrière-plan philosophique réel mais soigneusement camouflé, et un petit penchant pour la psychanalyse à l'usage des autres — étant bien entendu que soi-même, on n'en a pas besoin : "Un sur-moi flottant", avait dit Lacan à Sartre — et, quelques années plus tard, un copain à moi-même. Vous dites masochisme ? Pas si sûr — incapacité de Sartre à la culpabilité, qui est le fondement même du masochisme. Voir sur le sujet un très curieux récit pornographique, signé Hugo Trauer (?), et intitulé "les Patientes" (paru il y a quelques années aux Editions Blanche, et difficile à se procurer : le cul, dans l'édition comme ailleurs, ça va, ça vient…).
Tiens, John, pour affiner vos stats, je suis très amateur de littérature érotique. J'en ai trois ou quatre mètres linéaires.

oh non je me suis mal exprimée ! je ne parlais pas des essais de Sartre sur la littérature (lumineux articles dans Situations I, sur Faulkner et Camus notamment) mais de ses essais en littérature — lorsqu'il taquine lui-même la Muse, quoi. La Nausée, Les Chemins de la liberté, etc. c'est quand même très laborieux, plombé par un style faussement direct et familier, sans le génie de Céline, et sans cesse tiraillé entre la démonstration de philosophie existentielle et l'esthétique de l'immédiateté empruntée au roman américain. Je pense à peu près la même chose de son théâtre, épouvantablement didactique, hormis Les Séquestrés d'Altona que j'aime beaucoup, et Les Mains sales pour d'autres raisons.

Je ne disais pas "masochiste" au sens sexuel et freudien, pas de culpabilité bourgeoise chez lui (quoique la précision avec laquelle il l'analyse chez Baudelaire laisserait peut-être à penser qu'il en connaissait lui-même quelque chose...) Mais masochiste et mégalomaniaque dans l'insistance qu'il met à dépeindre sa laideur, son ridicule, ses "comédies" sociales, etc., comme autant d'épreuves héroïques nécessaires à la constitution de son égo (d'homme et d'écrivain).

Quant à la "culpabilité" dont il serait parfaitement exempt, je vous trouve bien affirmatif, Abraxas (rassurez-moi, vous n'êtes tout de même pas assez vieux pour l'avoir connu personnellement ?!) Sa préface à Aden Arabie de Nizan ne serait pas aussi bouleversante s'il n'avait eu au moins un soupçon de culpabilité.


Désolée pour la digression sartrienne. Pour en revenir à la question initiale, à tout bien réfléchir, je crois que j'ai un faible pour les oeuvres qui se trouvent à la croisée des genres, jusqu'à en inventer le leur, propre : Le Neveu de Rameau, théâtre ? récit ? essai ? ; La Recherche, roman ? autobiographie ? littérature d'idées ? ; Les Liaisons dangereuses, etc.

helbell
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par dobolino le Mar 3 Mar 2009 - 21:19

@Daphné a écrit:J'ai coché plusieurs cases, le roman, l'autobiographie et la biographie.
C'est pour la lecture détente.
Je pense que comédie et tragédie s'appliquent au théâtre, je les apprécie aussi mais au théâtre, pas vraiment en lecture.
Enfin, je ne suis pas prof de lettres, donc je ne fais pas étudier ces oeuvres à mes élèves.
Nous avons nombre de points communs ! Sauf que moi, je ne fais rien étudier à aucun élève ! Ni Pythagore ni Sartre ! Rien !

dobolino
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Abraxas le Mer 4 Mar 2009 - 10:30

J'ai rencontré Sartre en 1974 brièvement, pendant que, la barre de fer à la main, nous défendions Libé, qui venait d'être créé (et dont il était directeur de publication en titre) contre des attaques fascistes… The times they're changin', hein…
Discussions passionnées entre gauchistes de tout poil — dont July, déjà très péremptoire, ou Benny Levy, que je connaissais via la GP (c'était son secrétaire à l'époque, et il a drôlement mal tourné depuis — le maoïsme a mené à tout…). Puis le vieux, qui y voyait déjà mal, se mettait à parler, et ce qu'il disait, d'une voix très métallique, dans laquelle on percevait nettement une certaine exaspération devant tant de bêtise, avait un caractère terrible d'évidence soudaine — il démêlait les situations (si je puis dire) les plus embrouillées avec une clarté incroyable. C'était comme s'il disait ce que nous pensions confusément, en le remettant en ordre. Et on se regardait en se disant : Oui, c'est très exactement ce que je voulais dire — sauf que nous, nous n'arrivions pas à le dire aussi nettement.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?

Message par Reine Margot le Mer 4 Mar 2009 - 13:14

c'est ça les gens très forts... Twisted Evil
j'ai eu une prof comme ça qui faisait cet effet-là, en fac.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum