"Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Clarinette le Mar 7 Mai 2013 - 22:31

Merci Fifi !

D'accord avec ta remarque, Abricotedapi : il ne faudrait pas non plus tomber dans l'excès inverse.

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Marcelle Duchamp le Mer 8 Mai 2013 - 0:10

En ce qui concerne Rue 89, je vous avoue aussi ma déception. Quand j'avais écrit mon article sur les longues années de séparation que je devais subir (8 années malgré un pacs et un rapprochement de conjoint), certaines parties avaient été amputées...Du coup, je trouvais que leur version était décousue et les commentaires m'ont ulcérées. Je trouve que ce genre de thème racoleur incite a l'aigreur et la méchanceté et déclenche de trop nombreux mouvements antiprofs!

_________________
Ma boutique en ligne de créations: https://www.etsy.com/fr/shop/ChateauMargot1985
Mon Vide Dressing: http://www.vinted.fr/membres/1069054-margojumelle2/vetements

Marcelle Duchamp
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par John le Mer 8 Mai 2013 - 13:15

Un parent a répondu à l'article de départ :
http://www.rue89.com/2013/05/08/tant-parent-emmerdant-trouve-lecole-bien-chiante-242152

Extrait :
Passionnant vos putains de « schéma narratif et ses champs lexicaux », allez on sort sa boîte à outils et on pense tirer le meilleur d’un texte... du flan ! Que dire d’une évaluation qui demande à des 6e un croquis de littoral sans document photographique, sans entraînement préalable, avec un barème de 8 points. Sympa pour le gamin qui se plante... Et sans intérêt pédagogique.

Le collège est à refondre entièrement, vos élèves s’emmerdent aussi, certains y sont très malheureux. On leur demande d’être concentrés en permanence, super autonomes dès leur arrivée, mûrs, bosseurs en permanence – comme si on l’était à leur âge !

Les profs sont incapables de se concerter afin qu’il n’y ait pas plusieurs évaluations importantes sur une journée, ils donnent les « évaluations séquence » à apprendre le mardi pour le jeudi, oubliant au passage que donner une évaluation une semaine à l’avance permet d’apprendre à s’organiser et rend plus serein face aux connaissances à maîtriser.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par LadyC le Mer 8 Mai 2013 - 13:18

Et voilà, généralisation et coup de gueule dans l'autre sens... cafe

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par yphrog le Mer 8 Mai 2013 - 13:21

une réponse (de parent-prof si j'ai bien compris) à applaudir des deux mains.

Mais il y a aussi de formidables enseignants, faisant preuve d’exigence et de bienveillance (important, la bienveillance !).

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Celadon le Mer 8 Mai 2013 - 19:49

"Vos schémas narratifs". Il a tout compris. C'est nous qui faisons les programmes et le jargon qui leur est consubstantiel.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Invité le Mer 8 Mai 2013 - 19:50

xphrog a écrit:une réponse (de parent-prof si j'ai bien compris) à applaudir des deux mains.

Mais il y a aussi de formidables enseignants, faisant preuve d’exigence et de bienveillance (important, la bienveillance !).
Oui eh bien le reste est consternant, dans ce même article.
Rue89 est vraiment devenu un torchon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Invité le Mer 8 Mai 2013 - 19:59

@Celadon a écrit:"Vos schémas narratifs". Il a tout compris. C'est nous qui faisons les programmes et le jargon qui leur est consubstantiel.
Tu as oublié le très classieux "p u t a i n" intercalé entre le vos et schémas... C'est sans doute devenu un critère pour Rue89, si tu ne places pas le maximum de grossièretés en un minimum de lignes sur un sujet éducatif, ce n'est pas bien car cela ne favorise pas la polémique et donc pas le buzz.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par LadyC le Ven 10 Mai 2013 - 9:27

@Celadon a écrit:Si les parents demandent des explications, c'est pour aider leur enfant selon cet article de Rue 89.
http://www.rue89.com/2013/05/09/dire-merde-parents-cest-dire-merde-a-lecole-242187
[Je cite ci-dessous l'intégralité de l'article.]
L’école va mal, c’est pas faux. En fait elle va mal surtout dans les collèges et un peu moins dans les lycées, surtout dans les zones en crise et moins dans les banlieues chics. Mais enfin, c’est vrai, globalement les tensions montent dans les salles de classe, dans les salles des profs et dans les cours d’écoles. Un billet publié sur Rue 89 en témoigne, rageur, plein de colère... et il ne va pas faire avancer les choses.
Hélas, en effet.
Car si le billet de Lulu C. est rempli d’éléments justes, la diatribe est trop violente pour améliorer l’essentielle relation famille-école. On le prendra comme on veut, et Lulu C. aura beau s’en désoler ou s’en énerver, enseigner à nos élèves, c’est aussi tenter de faire équipe avec les parents pour donner du sens à ce qui est enseigné, et amener leur enfant vers la curiosité, la connaissance, l’envie de comprendre le monde dans sa complexité et d’y participer. Le savoir et les règles de vie enseignés à l’école n’ont de sens que mis en relation avec ce que l’enfant vit au dehors.
Donc mal prendre un courriel insultant, c'est rejeter les parents qui veulent donner du sens à ce qui est enseigné et amener leur enfant vers la connaissance.
Je retiens que le savoir et les règles de vie enseignés à l'école n'ont de sens, en effet, que s'ils sont valorisés aussi à la maison. Je retiens aussi que c'est à l'école d'enseigner les règles de vie - qui sont fondamentalement différentes à l'école et à la maison, l'enfant à la maison étant libre d'interrompre les adultes, de tout négocier, de faire une crise de nerfs s'il n'a pas ce qu'il veut ou si on cherche à le faire rester assis plus de 5 minutes d'affilée. Ça m'étonne moins qu'on ait du mal à obtenir un calme minimum à l'école.
En fait, à lire Lulu C., on perçoit que lorsque les parents interviennent, c’est avec la volonté de s’impliquer dans la scolarité de leur enfant, de l’aider à réussir. Or, de nombreuses études évoquent le « délit d’initié » des enfants d’enseignants, leur sur-réussite. A contrario, on peut comprendre, (et apprécier !) que les parents non-initiés cherchent à comprendre, à décrypter, à aider leurs enfants...
Non, on ne le perçoit pas à lire Lulu C. On le perçoit au contact avec les parents (quand ça se passe bien, comme dans mon établissement, la plupart du temps), mais ce dont témoigne Lulu C. (trop violemment on est d'accord) ce sont les fois où, justement, l' "implication" dans la scolarité de l'enfant se réduit au rejet de l'autorité enseignante. Bien sûr qu'on apprécie les parents qui cherchent à aider leurs enfants, et qu'on se désespère quand ils s'en moquent.
Le délit d'initié, merci... comme si les choses à faire pour réussir à l'école étaient un secret... Rolling Eyes
« Pourriez-vous, s’il vous plaît, m’expliquer l’exposé de Machin qui n’a pas compris [comprendre “ écouté ”] les consignes ? ». Dans cette citation extraite du témoignage de Lulu C., la maman de « Machin » (appelons-le Pierre) veille à ce que son fils fasse son exposé, respecte la consigne (écrite, la consigne, comme ça même si Pierre n’a pas écouté...) et réussisse le travail qu’a donné l’enseignante. Que demander de plus ? Pour aider son fils, la maman de Pierre doit comprendre la consigne, comprendre le cours, comprendre les commentaires de l’enseignant sur la copie.
Donc si les 25 ou 30 élèves n'ont pas écouté, du moment que le parent est de bonne volonté, lui, on doit réexpliquer individuellement aux 25 ou 30 parents. Et je n'avais jamais percuté que la consigne devait être écrite, rha quelle idée de génie.
Cette « ingérence pédagogique » dénoncée par Lulu C., on peut la lire plutôt comme la frustration de ne pas parvenir à aider son enfant dans la réalisation des tâches scolaires, avec l’angoisse qui y est forcément associée. Alors plutôt que de dire à ces parents qu’ils nous « emmerdent », il vaudrait mieux faire preuve de pédagogie avec eux aussi. Lors de la réunion de rentrée, expliquer les méthodes pédagogiques et construire une relation d’entraide entre parents, enfants et enseignant plutôt que faire la traditionnelle et néanmoins fastidieuse présentation des règles de vie de la classe et du matériel à rapporter, qui pourront être consultés sur le site de l’établissement.
Les parents sont tous là à la réunion de rentrée, et vont d'eux-mêmes chercher les informations disponibles sur le site de l'établissement, très attentivement et sérieusement. Et en effet, lors de cette réunion, je ne fais que lire les règles de vie en classe dont j'ai déjà bassiné les élèves pendant 2h, je ne parle absolument pas de l'organisation de l'année, des méthodes de travail, de la fréquence des évaluations, du type de travail exigé par chaque matière à la maison. Je ne réponds pas aux questions, j'ai autre chose à faire, zut.
Lulu C. semble voir dans les technologies numériques de la communication une menace pour sa vie privée et professionnelle. On peut y voir au contraire des outils pour maintenir et consolider ce partenariat équipe éducative / parents / élèves. Il faut bien entendu prendre quelques précautions pour éviter les dérives que dénonce fort justement notre collègue, car ces outils de communication peuvent devenir envahissants, ne sont pas maîtrisés par tous, ne sont pas utilisés par tous de la même manière.
À chacun de donner (par écrit) ses règles de fonctionnement au début de l’année. Vous considérez un SMS comme une intrusion dans votre vie privée ? Ne donnez pas votre numéro, donnez plutôt votre adresse de courriel professionnelle. Annoncez un délai de réponse. Ne pas céder à l’urgence, à la pression de l’immédiat obligatoire, c’est un moyen de vous protéger sans fermer la porte. Exigez les règles d’expressions qui vous tiennent à cœur (orthographe, formules de politesse, signature, etc...). Chacun des outils de communication a son usage propre.
Il faut rappeler aux parents les règles de politesse dans l'écriture d'un courriel (ah, de la part d'adultes, je croyais bêtement que c'était implicite). Ah non pardon, il faut rappeler ce qui nous tient à coeur. On est pinailleur et on se vexe s'il n'y a pas de formule de politesse ? Le parent ne pouvait pas connaître cette lubie, il fallait le lui mentionner.
La vie scolaire enverra un SMS aux parents en cas d’absence, et vous utiliserez le mail (ou le téléphone, si vous préférez) pour signaler un incident et demander un rendez-vous. L’essentiel, c’est de communiquer de manière à se comprendre réciproquement
Ne communiquer que son adresse mail, c'est protéger sa vie privée (ils ont oublié les courriels insultants ? - et je veux bien que ceux du premier article soient des fakes, mais j'en ai lu reçus par des collègues qui n'étaient pas tendres, et il ne s'agissait pas de communication constructive pour aider l'élève).
Les parents sont ceux qui connaissent le mieux leur enfant en dehors du temps scolaire. C’est-à-dire pendant le temps que l’enseignant ne contrôle pas, celui de l’apprentissage des leçons, celui des devoirs, et celui de toutes les activités non scolaires et pourtant « éducatives ». Dans le billet de Lulu C., on lit un passage sur les devoirs. Eh bien oui les parents sont les mieux placés pour témoigner de la place que prennent les devoirs à la maison. La consigne pas assez claire, le devoir trop long... et qui fait concurrence aux activités familiales, visites, vacances... Pourquoi ne pas envisager un échange avec les familles qui permettra de combiner ces activités et les exigences scolaires ? Envisager un exposé, un film, un reportage.
Si telle famille prend un week-end qui empêche l'enfant de réviser tel contrôle, au lieu de faire ce contrôle, l'enseignant doit faire faire un exposé à l'élève sur ce week-end.
Leur enfant s’ennuie, disent des parents à Lulu C.. C’est bon à savoir, peut-être pourrait-elle discuter avec lui, varier sa pédagogie, lui trouver une façon de s’intéresser au cours ? Parce que décider de ne pas entendre cette parole-là c’est aussi se priver de la possibilité de réparer un peu de ce qui dysfonctionne dans la classe. À sa décharge, Lulu C. n’a probablement pas été formée à l’entretien, à l’écoute active... espérons que les ESPÉ (futurs centres de formation des enseignants) y remédieront.
Si l'élève s'ennuie en cours, c'est à l'enseignant d'adapter sa pédagogie. (L'article ne donne pas la formule magique pour la pédagogie différenciée pour 25 ou 30 élèves, zuuuut, sûrement un oubli.)
Le ton du témoignage de Lulu C. n’est pas très différent de ce qu’on entend parfois en salle des profs. Il semble pourtant qu’il est important d’y répondre ici. Publié sur un site très fréquenté, un témoignage qui oppose de manière aussi caricaturale deux acteurs essentiels du système éducatif n’améliorera pas l’ambiance au sein des établissements scolaires, ni n’incitera les parents à « cesser de nous casser les pieds ». Il semble plutôt de nature à construire une « société de la défiance » telle que nous la décrivent Yann Algan et Pierre Cahuc. Car ce témoignage, dans sa forme plus que dans son contenu, construit une image d’Epinal du prof à laquelle les parents ne peuvent que s’opposer avec une violence au moins égale.
Ça, hélas, on est tous d'accord.
Au sein d’e.l@b, nous avons fait un choix différent. Notre association regroupe des enseignants, des parents, des chercheurs, des élèves qui ont à cœur de construire une école de la bienveillance. Cette école n’est pas une école sans règle ou chacun fait ce qu’il veut. C’est un système qui associe tous les acteurs de l’éducation pour amener les élèves à devenir des citoyens acteurs de la société du XXIe siècle, des citoyens autonomes, respectueux des règles et d’autrui, curieux et capables de continuer à se former tout au long de la vie.
Je pratique la bienveillance. Je cherche à communiquer avec les parents - et avec les élèves - individuellement. Ça n'a pas l'air de suffire.
Capables aussi de comprendre que l’école est davantage un écosystème que la somme de points de vue individuels, aussi sensationnels soient-ils. Par ce billet, nous ne souhaitons pas nous poser en donneurs de leçon, ni dispenser des conseils qui ne fonctionneraient que dans le monde merveilleux d’une école fantasmée. Nous souhaitons seulement rappeler une éthique de l’enseignant, quelques principes essentiels qu’il convient de continuer à respecter contre vents et marées, malgré la fatigue d’un métier qui est, nous en convenons, un métier souvent difficile.
Tant mieux... Mais j'aurais aussi aimé entendre une condamnation de l'agressivité a priori (avant toute discussion) de certains parents, parce que l'éthique n'est pas que du côté de l'enseignant.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Iphigénie le Ven 10 Mai 2013 - 10:03

Quelle patience , LadyC!
Ce qui me frappe le plus, ce ne sont pas les parents( Razz ) mais l'illusion de tous ceux qui ne connaissent pas le système éducatif de l'intérieur.
Les parents réagissent sur des schémas obsolètes, ils croient que tout procède de l'enseignant et que l'élève est formé par l'école, alors que leurs enfants échappent aussi sûrement à l'école qu'à leur propre éducation( voir comment les élèves parlent de leurs parents sur les réseaux.. et comment ils les embobinent dans plein de domaines: drogue , alcool, sorties,et autres "divertissements) ; les pédagogues continuent de parler d'"élèves-citoyens"" alors même que plus personne ne sait ce qu'elle est ni ne croit en la citoyenneté (il n'y a qu'à voir la montée des tensions, du racisme, de la délinquance y compris en col blanc et l'individualisme envahissant: allez parler en entreprise de la citoyenneté, au hasard, chez Mittal, tiens!....)
Ce qui me frappe c'est que de tous les coins de France, dans tous les milieux, urbains comme ruraux, favorisés comme défavorisés, les profs crient dans le désert qu'ils sont en face d'une jeunesse inculte (voir le fil perles de nos élèves) , paresseuse et totalement phagocytée par les réseaux et autres innovations addictives, où en passant ils développent un esprit délétère de dérision à deux balles et tous azimuts.
Que les niveaux s'effondrent littéralement, aussi sûrement que l'empire romain et la place de l'Europe dans le monde...

Pui c'est vrai, je suis optimiste ce matin.... Suspect

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Pseudo le Ven 10 Mai 2013 - 10:31

Et vous n'imaginez pas combien de profs, de secrétaires, de comptables, de chefs d'établissements, d'assistants d'éducation ou pédagogiques, de parents, etc... expliquent aux docs comment elles devraient faire leur job.
Pas plus tard qu'avant les vacances, c'est un ancien prof de sport en reconversion qui m'a expliqué mon job.
C'est tellement une tarte à la crème professionnelle qu'il ne viendrait surement à aucune doc l'idée d'en faire un article.
Soyez heureux que seuls les parents vous emmerdent !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par LadyC le Ven 10 Mai 2013 - 13:01

Je croyais qu'au moins, comme on ne pensait pas à vous, on vous laissait tranquilles... Neutral

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Pseudo le Ven 10 Mai 2013 - 13:03

@LadyC a écrit:Je croyais qu'au moins, comme on ne pensait pas à vous, on vous laissait tranquilles... Neutral

Ce serait trop facile ! On pense à nous, mais pour de mauvaises raisons. Et on nous oublie le reste du temps.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 10 Mai 2013 - 13:14

@Pseudo a écrit:
@LadyC a écrit:Je croyais qu'au moins, comme on ne pensait pas à vous, on vous laissait tranquilles... Neutral

Ce serait trop facile ! On pense à nous, mais pour de mauvaises raisons. Et on nous oublie le reste du temps.

Moi j'ai toujours veillé à rester le plus loin possible de la doc de mon bahut qui était formatrice IUFM et pensait pouvoir m'apprendre mon boulot... C'est à elle que je dois toutes ces heures d'ECJS non faites, au profit de l'histoire-géo, je lui en suis reconnaissant! Very Happy

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Malaga le Ven 10 Mai 2013 - 13:31

@Pseudo a écrit:Et vous n'imaginez pas combien de profs, de secrétaires, de comptables, de chefs d'établissements, d'assistants d'éducation ou pédagogiques, de parents, etc... expliquent aux docs comment elles devraient faire leur job.
Pas plus tard qu'avant les vacances, c'est un ancien prof de sport en reconversion qui m'a expliqué mon job.
C'est tellement une tarte à la crème professionnelle qu'il ne viendrait surement à aucune doc l'idée d'en faire un article.
Soyez heureux que seuls les parents vous emmerdent !

Je te rassure, un grand nombre de personnes n'hésitent pas non à expliquer aux profs d'histoire-géographie comment faire leurs cours : "il faut faire apprendre la chronologie par coeur aux élèves", "il faut passer des films aux élèves", "il faut leur faire apprendre la liste des départements et des préfectures", "à quoi ça sert de leur faire apprendre des trucs par coeur, les élèves trouveront ces infos sur le net"...

Pour en revenir à l'article, la généralisation faite par cette enseignante ne peut qu'attirer des commentaires désobligeants de la part des parents, ceux-ci se sentant agressés (à juste titre ici). Néanmoins, l'intrusion de certains parents d'élève dans nos pratiques, nos cours, cela arrive malheureusement. Cette année, j'ai eu un mot d'une maman d'élève s'étonnant que dans un collège laïc, son fils ait des cours sur l'Islam. Une autre maman d'élève m'a reproché d'avoir écrit dans le bulletin pour sa fille "Trimestre décevant", estimant que cette remarque était trop dure.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Iphigénie le Ven 10 Mai 2013 - 13:35

Une autre maman d'élève m'a reproché d'avoir écrit dans le bulletin pour sa fille "Trimestre décevant", estimant que cette remarque était trop dure.
oh pardon! c'est vrai: ce n'est pas le trimestre qui est décevant, c'est votre fille.... Laughing

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par abricotedapi le Ven 10 Mai 2013 - 13:39

Non, en fait il fallait écrire la vérité : "Professeur décevant ce trimestre, qui n'a pas permis à votre fille de montrer tout son potentiel, qui est, par ailleurs, brillant" !

_________________
Mauvaise nouvelle : rien n'est éternel.
Bonne nouvelle : rien n'est éternel.

abricotedapi
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Iphigénie le Ven 10 Mai 2013 - 13:42

Boh "trimestre décevant", c'est bien:
ça ne dit pas QUI déçoit finalement :
le prof , l'élève, l'administration, le temps, les petits pois de la cantine, tout ça..... Laughing
sont pénibles ces parents qui manquent d'imagination.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Zenxya le Ven 10 Mai 2013 - 16:17

Je pense que le prof est devenu le parfait "bouc émissaire".
Les discours officiels sont parfaitement rodés. Si le collège va mal, si il y a x% de non lecteur à l'entrée en sixième, si tant de jeunes sortent du système sans diplôme, c'est obligatoirement la faute du prof. En fait, dès que ça va mal, l'administration, les chercheurs en pseudomachinchose, les politiques montent sur leurs ergots et désignent à la vindicte populaire le responsable désigné de la situation : le prof.
Les parents ne font suivre que le mouvement et l'avantage du prof (si l'on peut dire) c'est qu'on peut le voir ou lui écrire.

J'ai souvent des appels téléphoniques de parents et d'entreprise pour les stages en entreprise, et bien sûr ils me font part de leurs doléances. Comme je ne me sens coupable de rien, je leur explique sereinement que non c'est pas moi toute seule qui est décidée de cela ou de ceci, mais des gens beaucoup plus intelligents que nous qui devaient savoir vraiment ce qu'ils faisaient le jour où ils ont pondu un tel truc. (même si au fond, je me dis que ce qu'ils fumaient ce jour là, ça devait être de la bonne)

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Malaga le Ven 10 Mai 2013 - 16:23

@iphigénie a écrit:Boh "trimestre décevant", c'est bien:
ça ne dit pas QUI déçoit finalement :
le prof , l'élève, l'administration, le temps, les petits pois de la cantine, tout ça..... Laughing
sont pénibles ces parents qui manquent d'imagination.

Evidemment, je précise que mon appréciation était plus longue que cela. Je ne me contente pas de deux petits mots même si cette maman a seulement retenu le début.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Reine Margot le Ven 10 Mai 2013 - 17:45

@Europa.Esp a écrit:Cet article n'aurait jamais dû être publié ! Autant pour Rue89 que pour l'enseignante elle-même... C'est des choses que l'on pense tout bas et qui ne devront jamais sortir d'une salle de professeurs. Les membres de l'Education Nationale doivent savoir se taire (même s'ils dénoncent des réalités parfois révoltantes !)


hum, hum... ce message me laisse perplexe. Europa est-il/elle prof?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Caspar Goodwood le Ven 10 Mai 2013 - 18:01

"Les Français sont nuls en langues, comment ça se fait? Dans les pays nordiques, les gens parlent très bien anglais pourtant, c'est d'ailleurs une langue très facile, pas comme l'allemand. Regarder un film en VO? Vous n'y pensez pas c'est beaucoup trop pénible..." Je ne réagis même plus. No

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par thalina le Ven 10 Mai 2013 - 18:42

Cet article m'a fait du bien.
Rien qu'aujourd'hui:
15h: un élève me lance "ma maman voudrait que vous corrigiez ma punition" avec un air arrogant.
16h: Une élève s'amuse à fermer le store pour mettre la classe dans le noir. Des élèves me répliquent à propos du fait de punir: "ça se fait pas !".
17h 15: Je sors de l'établissement avec presque 1h de retard pour rédiger et photocopier des punitions pour des élèves.
18h30: Je reçois le mail d'un prof principal: "Suite à un entretien avec les parents de ..... qui remettent en cause les sanctions qu'elle a obtenu cette année j'aimerai que vous m'envoyez un mail avant lundi 12h...".


thalina
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Invité le Ven 10 Mai 2013 - 18:45

@Caspar Goodwood a écrit: "Les Français sont nuls en langues, comment ça se fait? Dans les pays nordiques, les gens parlent très bien anglais pourtant, c'est d'ailleurs une langue très facile, pas comme l'allemand. Regarder un film en VO? Vous n'y pensez pas c'est beaucoup trop pénible..." Je ne réagis même plus. No
Ca ça vient de quelqu'un qui est nul en langues justement. Anglais facile/allemand difficile, il n'y a vraiment que les gens qui n'ont de bases dans aucune LV pour le croire. Laisse couler, va...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Clarinette le Ven 10 Mai 2013 - 18:46

@thalina a écrit:Cet article m'a fait du bien.
Rien qu'aujourd'hui:
15h: un élève me lance "ma maman voudrait que vous corrigiez ma punition" avec un air arrogant.
16h: Une élève s'amuse à fermer le store pour mettre la classe dans le noir. Des élèves me répliquent à propos du fait de punir: "ça se fait pas !".
17h 15: Je sors de l'établissement avec presque 1h de retard pour rédiger et photocopier des punitions pour des élèves.
18h30: Je reçois le mail d'un prof principal: "Suite à un entretien avec les parents de ..... qui remettent en cause les sanctions qu'elle a obtenu cette année j'aimerai que vous m'envoyez un mail avant lundi 12h...".

Tu peux déjà corriger ses fautes... Suspect

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.

Message par Celadon le Ven 10 Mai 2013 - 18:48

et lui faire la leçon sur le conditionnel et le subjonctif... quelle misère !

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum