Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Sandy75
Niveau 1

Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Sandy75 le Mar 7 Mai 2013 - 1:49

Bonjour à tous,

Je m'interroge...Je vais essayer de faire court en donnant assez de détails sans trop m'étendre :je suis un peu perturbée par la considération qu'un élève peut avoir d'un prof.

Avec mes élèves, nous partageons parfois beaucoup de choses. Ils nous arrivent de rire de certaines choses, d'être choqués par d'autres pour différentes choses..Jusque là, rien de foncièrement choquant.

Néanmoins, ils arrivent souvent que des élèves dénigrent ouvertement et très méchamment d'autres professeurs. Souvent, il s'agit de remarques ultra déplacées ! Voici quelques exemples de ce qu'ils peuvent dire : tel "prof pue", tel "prof à un gros pif heureusement que le votre n'est pas comme ca", tels profs "doivent se prostituer vu les habits qu'ils portent"; telle prof à de grosses fesses...). La liste n'est pas exhaustive mais , souvent, tout reste en ces termes et sur ce même ton.
Ils évoquent ce genre de choses devant moi et cherchent ma complicité. Ils veulent discuter de çà. Quand ca arrive, je les stoppe net !
Je trouve ca infame.
Au final, surtout, je trouve que ca fait perdre en crédibilité et en autorité les profs subissant les moqueries des élèves si j'ose entrer dans leurs discussions.
Pourtant, j'ai appris que ces mêmes élèves dénigrent régulièrement des profs sous les yeux d'autres profs. Est-ce pour se délecter de ce qui se dit sur les autres profs ?

La chose est que quand j'ai parlé de ce souci à deux profs, elles m'ont prise pour une folle ! Elles se sont mises, elles aussi, à critiquer d'autres profs. :shock:

Du coup, je ne sais plus trop si je suis "ancienne école" ou autre mais je n'ai pas souvenir d'avoir traité mon prof comme mon copain et jusqu' au point de critiquer des profs devant un prof de cette manière.

Qu'en pensez-vous ? Est-ce que j'en fais tout un plat pour rien? Est-ce qu'il faut tolérer ça des élèves ?

Merci pour vos lumières ! .


Invité
Invité

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Invité le Mar 7 Mai 2013 - 2:03
A titre personnel, tu ne peux rien faire de plus que remettre à leur place les élèves qui "tentent leur chance" auprès de toi.
Personnellement, étant élève, j'ai fait beaucoup de commentaires vachards sur certains de mes enseignants, en recherchant parfois justement la complicité d'autres profs. J'ai vite compris que ça ne se faisait pas, voilà tout.
Que les élèves critiquent bêtement les profs, c'est dans l'ordre des choses.
avatar
neomath
Neoprof expérimenté

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par neomath le Mar 7 Mai 2013 - 8:48
@Sandy75 a écrit:
Est-ce qu'il faut tolérer ça des élèves ?

Non. Parce que ce sont nos élèves, pas nos copains.

_________________
You cannot reason people out of positions they didn’t reason themselves into.    J. Swift
avatar
Babayaga
Grand sage

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Babayaga le Mar 7 Mai 2013 - 9:16
A ta place je menacerais de sanction tout élève qui, par ses propos, dénigrerait un enseignant. En lui disant qu'il entre dans le registre de l'insulte, et qu'il le fait de façon semi-publique qui plus est, ce qui est d'autant plus grave. Bref, je lui ferais suffisamment peur pour lui passer l'envie de recommencer. Avec moi ça marche, aucun élève ne s'est permis plus d'une fois, et à la longue, ça n'arrive plus du tout.

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile
thalina
Niveau 3

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par thalina le Mar 7 Mai 2013 - 19:44
@Sandy75 a écrit:

La chose est que quand j'ai parlé de ce souci à deux profs, elles m'ont prise pour une folle ! Elles se sont mises, elles aussi, à critiquer d'autres profs. :shock:


Bonsoir,
J'ai le sentiment que, dans ton établissement, il y a un manque de solidarité entre collègues.
Peut-être que les élèves le ressentent et vous testent ?
Tu as compris que ce jeu est dangereux. Il faut, bien-sûr, préciser aux élèves que tu es du côté de tes collègues et que tu ne peux pas accepter ce genre de remarques, mais aussi, faire remarquer à tes collègues que ce manque de considération envers certains enseignants peut fragiliser tout le monde.
thrasybule
Prophète

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par thrasybule le Mar 7 Mai 2013 - 19:51
Je ne comprends pas pourquoi tu ne sanctionnes pas des propos insultants et diffamatoires. Il ne faut pas s'étonner s'ils continuent.

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
avatar
Olympias
Prophète

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Olympias le Mar 7 Mai 2013 - 20:11
Tu sanctionnes, point barre. Heures de colle, rapport disciplinaire...
avatar
Numéro 6
Niveau 6

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Numéro 6 le Mar 7 Mai 2013 - 21:12
Si vous vous considérez professeur, solidaire des autres adultes (... les occupants de la salle des profs, vous savez....) >> rappel au règlement intérieur qui doit en parler (sinon proposez qu'il soit corrigé...) punition ou rapport à l'administration sont les suites logiques.
Si vous êtes un bipède adulte, il n'y a que la lâcheté ou l'immaturité qui peut vous amener à rechercher ce type de complicité.
Pour la lâcheté... vous êtes"carbonisé"... peu de chance que les jeunes vous respectent dorénavant comme adulte, quant à la solidarité des collègues que vous aurez laissé moqués...
Pour l'immaturité ... vous pouvez continuer à jouer.... évitez toutefois les quadrupédies.
avatar
philann
Doyen

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par philann le Mar 7 Mai 2013 - 21:26
Pourquoi une telle violence?
Sandy75 se dit choquée et demande conseil pour réagir !
Pourquoi lui reprocher d'accepter ce qu'elle dit condamner

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
avatar
terrygato
Niveau 5

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par terrygato le Mar 7 Mai 2013 - 22:03
je suis du genre à encourager la complicité avec mes élèves, surtout quand ils viennent me parler à l'intercours. Mais si jamais ils venaient à me sortir des trucs pareils, les horreurs que tu cites, je les enverrai bouler direct, et sans ménagement. Pourtant on peut pas dire qu'en réalité j'ai l’impression d'avoir des collègues, mais ça me parait crucial d'être du côté des enseignants, de paraître soudés et solidaires. Le nombre de fois où j'ai dit à des élèves "si ton prof t'a dit ça c'est qu'il a raison, point barre.", je ne les compte plus. Ça veut pas dire que j'essaie pas de savoir ce qu'il en est ensuite, mais à la base, montrer qu'on est une équipe.
il faut que le message soit clair et les balises bien visibles : même si il y a complicité il y a des choses qui ne se disent pas.


Y a que l'autre jour où mon ego s'est laissé prendre au jeu : " mais madame c'est bizarre on n'a que vous comme prof jeune!". Au lieu de défendre la peau de pêche de mes homologues, j'ai craqué et j'ai dit" oui mais ça c’est parce que moi, je ne fais pas du tout mes 54 ans..."
avatar
Provence
Bon génie

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Provence le Mar 7 Mai 2013 - 22:28
@Sandy75 a écrit:
Bonjour à tous,

Je m'interroge...Je vais essayer de faire court en donnant assez de détails sans trop m'étendre :je suis un peu perturbée par la considération qu'un élève peut avoir d'un prof.
Les élèves changent aussi d'avis comme de chemise. La surenchère dans la critique est parfois un jeu entre eux et il y a souvent une distance entre ce qu'ils disent et ce qu'ils pensent. dans tous les cas, il n'est pas utile d'accorder plus d'importance que nécessaire à l'avis des élèves sur leurs professeurs...


Néanmoins, ils arrivent souvent que des élèves dénigrent ouvertement et très méchamment d'autres professeurs. Souvent, il s'agit de remarques ultra déplacées ! Voici quelques exemples de ce qu'ils peuvent dire : tel "prof pue", tel "prof à un gros pif heureusement que le votre n'est pas comme ca", tels profs "doivent se prostituer vu les habits qu'ils portent"; telle prof à de grosses fesses...). La liste n'est pas exhaustive mais , souvent, tout reste en ces termes et sur ce même ton.
Ils évoquent ce genre de choses devant moi et cherchent ma complicité. Ils veulent discuter de çà. Quand ca arrive, je les stoppe net !
Ils ne devraient même pas se permettre de tenir ces propos devant toi... Qu'attends-tu pour sanctionner?


Au final, surtout, je trouve que ca fait perdre en crédibilité et en autorité les profs subissant les moqueries des élèves si j'ose entrer dans leurs discussions.
J'ai beau relire ta phrase, je ne la comprends pas.

Pourtant, j'ai appris que ces mêmes élèves dénigrent régulièrement des profs sous les yeux d'autres profs. Est-ce pour se délecter de ce qui se dit sur les autres profs ?
Je suis surprise de la fascination que tu exprimes pour ce sujet. Les gamins tentent de commenter, tu les arrêtes et basta!

pailleauquebec
Fidèle du forum

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par pailleauquebec le Mar 7 Mai 2013 - 22:35
Honnêtement je suis bien plus embarrassé que vous quand ça arrive.

J'imagine que dans vos établissements tous les collègues sont irréprochables, sains de corps et d'esprit, mais dans ceux que j'ai fréquenté il y avait quand même un petit nombre de situations préoccupantes (alcoolique notoire, dépressifs, angoissés, incompétents à des degrés divers).

Et honnêtement je suis toujours embarrassé quand je sais que l'élève a raison dans sa critique de qualité de l'enseignement, voire des vices de l'enseignant. Pour ma part je serais très mal à l'aise si je soutenais l'inverse de ce que je pense, même par solidarité.

Cela s'apparenterait pour moi à une forme de corporatisme. J'ai envie de soutenir le collègue par compassion, mais je comprends la colère des enfants qui subissent ces situations.

Donc dans ces cas là je ne prends pas parti et je coupe court au débat. J'ai essayé dans le passé d'aller dans le fond de l'explication, mais on est alors parti pour une demi heure d'explication sans aucune certitude d'arriver à convaincre les enfants.

_________________
www.reformeducollege.fr
avatar
Provence
Bon génie

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Provence le Mar 7 Mai 2013 - 22:39
Voici quelques exemples de ce qu'ils peuvent dire : tel "prof pue", tel "prof à un gros pif heureusement que le votre n'est pas comme ca", tels profs "doivent se prostituer vu les habits qu'ils portent"; telle prof à de grosses fesses...). La liste n'est pas exhaustive mais , souvent, tout reste en ces termes et sur ce même ton.

J'imagine que dans vos établissements tous les collègues sont irréprochables, sains de corps et d'esprit, mais dans ceux que j'ai fréquenté il y avait quand même un petit nombre de situations préoccupantes (alcoolique notoire, dépressifs, angoissés, incompétents à des degrés divers).

Et honnêtement je suis toujours embarrassé quand je sais que l'élève a raison dans sa critique de qualité de l'enseignement, voire des vices de l'enseignant.
C'est un vice d'avoir un gros derrière?
avatar
terrygato
Niveau 5

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par terrygato le Mar 7 Mai 2013 - 22:43
Je crois qu'il faut faire la part des choses. Un élève qui critiquerait auprès de toi un autre enseignant, déjà moi je me dis qu'il doit faire pareil sur mon compte à tort ou à raison auprès d'autres profs. Chacun son tour. Et aussi que les élèves changent d'avis aussi vite que de chaussettes euh... non ça marche pas trop les chaussettes. De coupe de cheveux, disons.
Donc moi je n'y accorderai aucun crédit. Et je pense pour avoir déjà vu des profs qui venaient me demander personnellement : "est ce que ça va avec tel élève? " qu'ils creusaient un peu pour savoir si ce que leur avait dit tel élève sur moi était avéré.Je fais la même chose quand j'ai l'impression qu'il y a un vrai problème. Mais j'espère que les collègues font comme moi, et que devant les élèves, la ligne conductrice c'est "Nous sommes la ligue des profs indestructibles". Sinon c’est naze.
avatar
Numéro 6
Niveau 6

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Numéro 6 le Mar 7 Mai 2013 - 22:48
@philann a écrit:Pourquoi une telle violence?
Sandy75 se dit choquée et demande conseil pour réagir !
Pourquoi lui reprocher d'accepter ce qu'elle dit condamner

Oups... peut être un peu sec effectivement.... désolé.... hearts
avatar
Babayaga
Grand sage

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Babayaga le Mar 7 Mai 2013 - 22:48
@philann a écrit:Pourquoi une telle violence?
Sandy75 se dit choquée et demande conseil pour réagir !
Pourquoi lui reprocher d'accepter ce qu'elle dit condamner

J'ai essayé d'être modérée, mais d'emblée, je n'ai pas aimé le message de Sandy75. On peut se dire choquée autant qu'on veut, elle a à mon sens laissé dire des choses en trop dans son cours.
Désolée Sandy...


Dernière édition par Babayaga le Mar 7 Mai 2013 - 22:54, édité 1 fois

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile
avatar
Babayaga
Grand sage

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Babayaga le Mar 7 Mai 2013 - 22:52
@pailleauquebec a écrit:Honnêtement je suis bien plus embarrassé que vous quand ça arrive.

J'imagine que dans vos établissements tous les collègues sont irréprochables, sains de corps et d'esprit, mais dans ceux que j'ai fréquenté il y avait quand même un petit nombre de situations préoccupantes (alcoolique notoire, dépressifs, angoissés, incompétents à des degrés divers).

Et honnêtement je suis toujours embarrassé quand je sais que l'élève a raison dans sa critique de qualité de l'enseignement, voire des vices de l'enseignant. Pour ma part je serais très mal à l'aise si je soutenais l'inverse de ce que je pense, même par solidarité.

Cela s'apparenterait pour moi à une forme de corporatisme. J'ai envie de soutenir le collègue par compassion, mais je comprends la colère des enfants qui subissent ces situations.

Donc dans ces cas là je ne prends pas parti et je coupe court au débat. J'ai essayé dans le passé d'aller dans le fond de l'explication, mais on est alors parti pour une demi heure d'explication sans aucune certitude d'arriver à convaincre les enfants.

Mais il ne s'agit pas de défendre un collègue, il s'agit de dire à un élève qu'il tient des propos déplacés. Même pas il faut en parler, on n'a pas à parler de ce genre de choses avec les élèves. Donc ça règle la question.

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par User5899 le Mar 7 Mai 2013 - 22:54
@Sandy75 a écrit:
Bonjour à tous,

Je m'interroge...Je vais essayer de faire court en donnant assez de détails sans trop m'étendre :je suis un peu perturbée par la considération qu'un élève peut avoir d'un prof.

Avec mes élèves, nous partageons parfois beaucoup de choses. Ils nous arrivent de rire de certaines choses, d'être choqués par d'autres pour différentes choses..Jusque là, rien de foncièrement choquant.
Un petit peu, quand même. Nous ne sommes pas là pour "partager avec eux" Smile
avatar
Babayaga
Grand sage

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Babayaga le Mar 7 Mai 2013 - 22:55
Cripure a écrit:
@Sandy75 a écrit:
Bonjour à tous,

Je m'interroge...Je vais essayer de faire court en donnant assez de détails sans trop m'étendre :je suis un peu perturbée par la considération qu'un élève peut avoir d'un prof.

Avec mes élèves, nous partageons parfois beaucoup de choses. Ils nous arrivent de rire de certaines choses, d'être choqués par d'autres pour différentes choses..Jusque là, rien de foncièrement choquant.
Un petit peu, quand même. Nous ne sommes pas là pour "partager avec eux" Smile

+1

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile
avatar
Leclochard
Guide spirituel

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Leclochard le Mar 7 Mai 2013 - 22:57
Sandy75 = troll ?

Vu le sujet abordé et le petit nombre de messages postés, j'ai un doute.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Babayaga
Grand sage

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Babayaga le Mar 7 Mai 2013 - 22:58
@Leclochard a écrit: Sandy75 = troll ?

Vu le sujet abordé et le petit nombre de messages postés, j'ai un doute.

Bon, puisque tu lances le débat, ma première question c'était effectivement de savoir si Sandy était prof, mais j'avais édité mon message après avoir vu que numéro 6 s'était radouci (que je suis lâche...)

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile
pailleauquebec
Fidèle du forum

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par pailleauquebec le Mar 7 Mai 2013 - 22:58
@Provence a écrit:C'est un vice d'avoir un gros derrière?

L'obésité est une maladie me semble-t-il.

Le surpoids traduits bien souvent un malaise, voire des troubles psychologiques dans mon entourage.

_________________
www.reformeducollege.fr
pailleauquebec
Fidèle du forum

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par pailleauquebec le Mar 7 Mai 2013 - 23:04
En fait il faudra me donner le tuyau pour éviter ce genre de commentaire des élèves sur les collègues lors des heures de vie de classe, en préparation de conseil,...

Vous faites comment ? (à part faire cours, oui je le fais aussi le plus souvent possible, ces heures de vie de classe me semblent inutiles).

_________________
www.reformeducollege.fr
avatar
Lora
Neoprof expérimenté

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Lora le Mar 7 Mai 2013 - 23:10
@Babayaga a écrit:
@Leclochard a écrit: Sandy75 = troll ?

Vu le sujet abordé et le petit nombre de messages postés, j'ai un doute.

Bon, puisque tu lances le débat, ma première question c'était effectivement de savoir si Sandy était prof, mais j'avais édité mon message après avoir vu que numéro 6 s'était radouci (que je suis lâche...)
Je me suis posée la question dès le premier message, et quand j'ai vu Numéro6 répondre aussi vivement, j'ai attendu pour voir la réaction...
thrasybule
Prophète

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par thrasybule le Mar 7 Mai 2013 - 23:11
@pailleauquebec a écrit:
@Provence a écrit:C'est un vice d'avoir un gros derrière?

L'obésité est une maladie me semble-t-il.

Le surpoids traduits bien souvent un malaise, voire des troubles psychologiques dans mon entourage.
Une maladie est un vice? :shock:
Et avoir un gros popotin, c'est plus compliqué qu'une somatisation d'une névrose hein!
Je rêve

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
Contenu sponsorisé

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum