Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par albertine02 le Sam 11 Mai 2013 - 16:49

@pailleauquebec a écrit:Oui, mais souvent le principal demande aux délégués (parents et enfants) de remonter les problèmes non ?

oui, mais tout cela est convenu ; et ce ne sont jamais les problèmes concernant à proprement parler les enseignants. ce sont des questions plus générales, au sujet de tout et de rien : les horaires à la cantine, le déroulement des épreuves communes, la permanence le vendredi de 16H à 17h etc.
Les cde, sauf cas exceptionnels (jamais vus pour ma part) sont les premiers à couper court à toute intervention déplacée des délégués.

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par thrasybule le Sam 11 Mai 2013 - 16:52

Cas exceptionnels, Albertine? Je n'en suis pas si sûr, j'ai témoin d'une majorité de cde qui laissaient dire, et- malheureusement- du silence complice ( teinté parfois de curiosité malsaine) de certains collègues.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par LadyC le Sam 11 Mai 2013 - 16:52

Je fais un parallèle rigolo : et si on convoquait tous les parents d'une classe, avec un ou deux enseignants délégués, et que le proviseur/principal demande à l'un des enseignants délégués de faire remonter les critiques éventuelles des enseignants ?
- Mme Machin a visiblement mal éduqué son fils, qui se permet de se lever toutes les 30 secondes.
- Bidule ne cesse de perturber le cours, insulte ses camarades ; M. Truc, que comptez-vous faire pour y remédier, dites-moi ?
Ambiance... Pourtant, les parents devraient être ouverts à la critique, hein.

Perso, je trouve que l'option "rendez-vous individuel et courtois" est préférable.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par albertine02 le Sam 11 Mai 2013 - 16:54

@thrasybule a écrit:Cas exceptionnels, Albertine? Je n'en suis pas si sûr, j'ai témoin d'une majorité de cde qui laissaient dire, et- malheureusement- du silence complice ( teinté parfois de curiosité malsaine) de certains collègues.

C'est lamentable et j'espère qu'il y a dans ce genre de cas, une levée de boucliers de tous les enseignants.
Cela dit, je doute......
bref, je suis idéaliste (et j'en suis la première étonnée !)

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Caspar Goodwood le Sam 11 Mai 2013 - 16:56

Conseil de Classe = élèves (leur travail, leur comportement, leur orientation). S'il y a un problème avec un professeur, les parents prennent rendez-vous avec le professeur en question, le professeur discute avec sa classe, éventuellement le cde intervient. Je répète ce qui a déjà été dit mais ça me fait du bien

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par V.Marchais le Sam 11 Mai 2013 - 16:59

Je trouve parfois délicat de faire le distinguo entre les problèmes relevant de la classe en général (lors du dernier conseil de mes 5e, nous avons longuement écouté élèves et parents à propos de problèmes de harcèlement par trois garçons) et problème mettant en cause un collègue, mais ayant des incidences réelles sur la classe.
Une des collègues de cette équipe de 5e est complètement débordée sur le plan disciplinaire. C'est tellement notoire que même des classes pas spécialement difficiles prennent toutes les libertés possibles et imaginables avec cette collègue. Le volume sonore est tel que parfois, à plusieurs salles de là, je suis dérangée dans mon cours. Alors certes, les élèves sont responsables du bazar qu'ils mettent eux-mêmes dans ce cours. Globalement. Mais il y a aussi des petits mimis qui perdent pied parce qu'ils n'arrivent plus à se concentrer. Ils essaient de le dire. Leurs parents essaient de le dire. Et sans vouloir incriminer la collègue, cela me semble être un vrai problème. Notre équipe est solidaire : le CDE dit que si les élèves sont gênés par le bruit, ils n'ont qu'à faire moins de bruit, et que s'il y a un problème avec un prof en particulier, il faut prendre RV avec ce prof en particulier, mais la vérité, c'est que personne n'a de solution à proposer.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Caspar Goodwood le Sam 11 Mai 2013 - 17:05

Cas difficile en effet, et assez fréquent, mais un conseil de classe n'est pas le lieu pour régler le problème à mon avis, ou alors en accord avec cette collègue et à l'aide un plan d'attaque bien organisé.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par philann le Sam 11 Mai 2013 - 17:07

V. Marchais: je suis d'accord avec toi sur le fait que le gestion de classe de certains collègues peuvent être de vrais problèmes...

Mais pour autant ça ne change rien au fait que le CC n'est pas le lieu adapté pour en discuter. NE serait-ce que parce qu'il peut y avoir confusion pour les élèves si lors d'une même réunion on parle des élèves et des profs.

Les collègues qui proposaient un RDV individuel ne niaient rien...mais cadraient la discussion...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Jacq le Sam 11 Mai 2013 - 18:47

Les parents d'élèves, en LP, je n'en ai jamais vu en plus de dix ans, sauf un parent-papa-gendarme même pas délégué des parents d'élèves qui venait pour engueuler les prof parce que sa fifille avait été critiquée. Le proviseur l'a vite remis à sa place.

Pour les élèves, en tant que PP, sachant que le CdE va leur demander leur opinion, je travaille cela avec eux avant le conseil, triant ce qui peut être dit ou non, leur expliquant comment le dire s'il le faut, et pourquoi telle remarque n'a pas sa place en conseil de classe (entre autre les comptes qu'ils pourraient espérer régler avec des prof). Une fois expliqué, les élèves comprennent cela.

Pour le dernier conseil cela s'est traduit par le fait que les élèves ont indiqué qu'ils étaient conscients de mal se comporter dans X et Y matières, ce qui confirmait les remarques des professeurs en question. Les élèves se sont engagés à faire des efforts.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par V.Marchais le Sam 11 Mai 2013 - 19:26

Je suis d'accord que ce n'est pas le lieu pour régler le problème, pour mettre la prof concernée sur la sellette, mais toute l'ambiguïté de la situation réside dans le fait que c'est le seul lieu pour les parents pour faire remonter l'info, justement, de façon ouverte, collective, même sans agressivité.
Peut-être faudrait-il, au lieu de donner une fin de non recevoir, signifier qu'on a entendu la demande, que celle-ci EST légitime, et que rendez-vous sera pris avec les personnes concernée, mais pas ici et maintenant ?

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Babayaga le Sam 11 Mai 2013 - 19:53

@thrasybule a écrit:Le conseil de classe doit évaluer le travail des élèves, non les compétences des professeurs.

+1

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile

Babayaga
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par InviteeF le Sam 11 Mai 2013 - 20:03

@LadyC a écrit:Je fais un parallèle rigolo : et si on convoquait tous les parents d'une classe, avec un ou deux enseignants délégués, et que le proviseur/principal demande à l'un des enseignants délégués de faire remonter les critiques éventuelles des enseignants ?
- Mme Machin a visiblement mal éduqué son fils, qui se permet de se lever toutes les 30 secondes.
- Bidule ne cesse de perturber le cours, insulte ses camarades ; M. Truc, que comptez-vous faire pour y remédier, dites-moi ?
Ambiance... Pourtant, les parents devraient être ouverts à la critique, hein.

Perso, je trouve que l'option "rendez-vous individuel et courtois" est préférable.

ça me plairait beaucoup Twisted Evil

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Jacq le Sam 11 Mai 2013 - 20:39

Voli vola a écrit:
@LadyC a écrit:Je fais un parallèle rigolo : et si on convoquait tous les parents d'une classe, avec un ou deux enseignants délégués, et que le proviseur/principal demande à l'un des enseignants délégués de faire remonter les critiques éventuelles des enseignants ?
- Mme Machin a visiblement mal éduqué son fils, qui se permet de se lever toutes les 30 secondes.
- Bidule ne cesse de perturber le cours, insulte ses camarades ; M. Truc, que comptez-vous faire pour y remédier, dites-moi ?
Ambiance... Pourtant, les parents devraient être ouverts à la critique, hein.

Perso, je trouve que l'option "rendez-vous individuel et courtois" est préférable.

ça me plairait beaucoup Twisted Evil

Les parents seraient capables de se battre entre eux.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par V.Marchais le Sam 11 Mai 2013 - 20:59

LadyC, le parallèle est rigolo, et ça défoule bien, mais tu admettras qu'il est fallacieux, dans la mesure où aucun élève en particulier n'est responsable de la conduite du cours. Le prof si. Et quand ça ne fonctionne globalement pas dans un cours, les parents peuvent s'interroger, avoir envie de comprendre ne serait-ce que si ce que leur raconte leur enfant est un constat partagé ou non. Le conseil de classe est le seul lieu où l'on peut mettre à plat le déroulement du trimestre pour avoir une vision des choses procédant de la mise en commun. Cette démarche ne me paraît pas déplacée. Ce qui le serait, ce serait de passer du constat au procès.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par V.Marchais le Sam 11 Mai 2013 - 21:05

Pour formuler les choses en d'autres termes, il me semble qu'il y a une nuance entre :

- Mme Machin est nulle, c'est lamentable, mais que fait la police ?

qui est inacceptable, et :

- Les élèves se plaignent massivement de ne pas pouvoir se concentrer en cours de XXX. Que pourrait-on faire pour les aider ?

Et c'est alors au CDE de rassurer avec un truc de genre :

- Nous avons entendu votre inquiétude. Nous allons faire de notre mieux pour y répondre, peut-être vous rappellerons-nous pour en discuter dans les circonstances appropriées.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par LadyC le Sam 11 Mai 2013 - 21:14

Bien sûr, mon "parallèle" était juste en manière de plaisanterie. (D'ailleurs je ne me défoule pas moi-même, car je n'ai pas à me plaindre des parents de mon collège. Je réagissais à l'idée formulée par pailleauquebec que les professeurs pourraient bien être critiqués en CC, comme les élèves, ce qui me semble surnaturel.)

Par contre, je ne vois pas comment on peut mettre en cause un collègue (puisqu'on constate l'échec de son cours et de son cours uniquement, que l'on constate qu'il/elle se débrouille mal, dans le cas que tu cites) dans "passer du constat au procès". Le fil - que je conçois bien - est bien ténu, et le danger de passer de "Le cours de Mme Truc se passe mal" à "Mme Truc est en tort" me semble important.
Et de toute façon, dire/suggérer ouvertement "Mme Truc s'y prend mal" - ouvertement, c'est-à-dire devant des élèves et des parents, même en "minorité" et même les plus courtois et respectueux du monde ; entre collègues, c'est très différent -, je ne le conçois pas (que je dis du haut de mes moins de 3 ans d'enseignement, pleine de certitudes Laughing , mais vraiment, je n'imagine pas). Soit la situation n'est pas grave - et dans ce cas pas besoin de l'étaler, cela se règlera en quelques discussions entre collègues - soit elle l'est - et dans ce cas ce n'est pas le CC qui va la régler, et il faudrait une autre réunion, entre collègues et avec la direction - qui n'aura pas les premiers échos, ô surprise, au CC, mais forcément avant. Quitte à ce qu'ensuite la direction transmette des "nouvelles" aux parents inquiets.
Je n'ose m'imaginer dans les chaussures de la collègue mise en cause en CC, même avec la plus grande bienveillance.

Si c'est simplement pour dire "cela se passe mal en cours de Machin" - "en effet, nous avons eu des remontées et nous allons réfléchir à la manière de résoudre le problème", bien sûr. Si c'est pour vraiment en parler, le CC me semble inadapté.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par V.Marchais le Sam 11 Mai 2013 - 21:24

Oui, le fil est ténu.
Mais ce n'est pas une raison, me semble-t-il, pour empêcher de poser un simple constat. Là, c'est au CDE de jouer son rôle pleinement.

Chez nous, encore une fois, nous nous sommes retrouvés dans cette situation. Et faut pas délirer, ce n'est JAMAIS une découverte pour la direction. Elle sait. Tout le monde sait. Seuls les parents sont surpris et inquiets. Alors on leur permet au moins de verbaliser cette inquiétude en termes courtois. Et dieu sait que j'ai bien des reproches à faire à notre CDE, mais sur ce genre de questions, il est toujours très correct avec les enseignants : il a laissé les parents évoquer la situation, a recadré en mettant les élèves face à leurs responsabilités (in fine, le bazar, c'est aux qui le mettent, pas la prof, alors après, ils ont beau jeu de se plaindre), discours sans ambiguïté aucune devant les délégués des élèves. Il a aussi invité les parents à prendre RV pour en parler ultérieurement.

Pour moi, c'est bien géré, et je considère qu'à aucun moment le conseil n'a dérapé.

e qu'il faut, c'est bien former les CDE à ce type de situation, inévitable me semble-t-il, plutôt que de laisser les parents seuls face à leurs inquiétudes et avec leurs fantasmes, avec interdiction d'en rien dire.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par LadyC le Sam 11 Mai 2013 - 21:25

En effet, géré comme ça, rien à dire ! Very Happy

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Leclochard le Sam 11 Mai 2013 - 21:40

@Serge a écrit:Sandy était une élève, elle a été bannie Wink

Quelle surprise. c'est une bonne nouvelle de découvrir qu'aucune collègue n'a agi comme elle le fantasmait.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Jacq le Dim 12 Mai 2013 - 0:44

@Leclochard a écrit:
@Serge a écrit:Sandy était une élève, elle a été bannie Wink

Quelle surprise. c'est une bonne nouvelle de découvrir qu'aucune collègue n'a agi comme elle le fantasmait.

Non, jamais jamais...

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Jacq le Dim 12 Mai 2013 - 0:51

Si parfois des reproches peuvent êtres faits aux parents d'élèves lors des CC, vous ne savez pas la chance que vous avez d'en avoir. Dans mes différents LP je n'en ai jamais vu (sauf cas cité plus haut). Avoir des interlocuteurs est parfois bien utile.

En définitive je n'ai des parents d'élèves qu'une image : celle de ma mère qui avait un rôle bien difficile, à savoir entendre parler de moi en conseil Embarassed puis appeler les autres parents pour leur faire un résumer concernant leurs bambins... puis après faire un bilan à mon père (c'était sans doute le plus difficile pour elle, re Embarassed ). Cela se fait encore ou ce temps est révolu ?

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par pailleauquebec le Lun 13 Mai 2013 - 15:02

Merci pour vos réponses, cela éclaire bien ma lanterne.
Il y a des erreurs que je ne ferai plus.

Que pensez vous par ailleurs de cette pratique que je fais de temps en temps avec mes élèves qui est inspirée de la technique de brainstorming.

Avec mes classes je prends une demi heure pour réfléchir aux améliorations à apporter à mon cours : chaque élève peut passer au tableau pour exprimer une seule idée pour améliorer mon cours.

Je fais cela une ou deux fois dans l'année.

Ensuite on classe ces idées et on en approfondit une ou deux pendant quelques minutes.

Cela m'a apporté pas mal d'avoir ce retour des élèves, mais j'imagine que ce n'est pas trop académique.

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par abricotedapi le Lun 13 Mai 2013 - 15:10

Comment fais-tu si une idée remporte l'adhésion auprès des élèves mais ne te convient pas du tout ?

_________________
Mauvaise nouvelle : rien n'est éternel.
Bonne nouvelle : rien n'est éternel.

abricotedapi
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Caspar Goodwood le Lun 13 Mai 2013 - 15:22

Moi je suis de la vieille école et je ne suis pas trop pour ce système, ça peut déraper: à l'écrit à la rigueur ( chaque élève écrit et tu lis chez toi à tête reposée) mais oralement devant toute la classe? Le professeur, c'est toi, TU sais ce qui est bien pour eux. Je demande des conseils à mes collègues mais jamais à mes élèves.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par kimy le Lun 13 Mai 2013 - 15:43

+1 avec Caspar
J'ai déjà lu à de nombreuses reprises sur ce forum que certains faisaient un petit questionnaire de fin d'année demandant l'avis des élèves.
Ex: quels cours avez-vous appréciez ou détestez ? Quelles œuvres ... ?
Je ne l'ai jms fait et ne le ferai jamais.

Tout comme Caspar, en cas de doutes (qui sont fréquents), je demande à des collègues ici ou IRL.

kimy
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Jacq le Lun 13 Mai 2013 - 18:34

Si "Pailleauquebec" se sent de le faire et de le mener, qu'il ne fasse.

Si les élèves proposent une idée qui semble peu réaliste à Pailleauquebec, il suffit d'expliquer aux élèves pourquoi cette idée n'est pas réalisable ou pas souhaitable.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum