Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jacq
Grand sage

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Jacq le Lun 13 Mai 2013 - 18:34
Si "Pailleauquebec" se sent de le faire et de le mener, qu'il ne fasse.

Si les élèves proposent une idée qui semble peu réaliste à Pailleauquebec, il suffit d'expliquer aux élèves pourquoi cette idée n'est pas réalisable ou pas souhaitable.
avatar
Syria Forel
Niveau 8

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Syria Forel le Lun 13 Mai 2013 - 18:40
Moi je trouve l'idée de Pailleauquebec plutôt sensée. On reproche souvent à nos élèves de n'être que de simples consommateurs, - leur demander leur avis parfois permet certaines remises en question salutaires.
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Caspar le Lun 13 Mai 2013 - 18:43
C'est plutôt le passage au tableau qui me gêne, mais on peut quand même leur poser des questions pour savoir si on va trop vite, trop lentement... J'écoute quand même leurs suggestions de temps en temps.
avatar
abricotedapi
Expert

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par abricotedapi le Mar 14 Mai 2013 - 10:35
Je suis plutôt de l'avis de Caspar et Kimy, demander l'avis des élèves (de cette manière) les met un peu sur le même plan que le professeur et cela me gêne.

_________________
Have a heart.
Hélas les hommes ont pris l'habitude de nous manger, au lieu de converser avec nous. Les barbares !
Ne devraient-ils pas être convaincus qu'ayant les mêmes organes qu'eux, les mêmes sentiments, besoins, désirs,
nous avons une âme tout comme eux ; que nous sommes leurs frères ? (Voltaire, La Princesse de Babylone)
avatar
Jacq
Grand sage

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Jacq le Mar 14 Mai 2013 - 12:38
Cela dépend totalement de la façon dont c'est présenté. Ensuite faire passer un élève pour noter une idée au tableau cela permet d'afficher cela, et éventuellement de rayer une mauvaise idée après explication du prof.

Cela ne me choque pas, cela dépend totalement de la relation avec la classe, de la classe aussi. La façon dont Pailleauquebec décrit la situation montre que lui (ou elle.. ?) gère cela. Si je réfléchis à mon cas, je sais que je pourrais faire cela avec certaines classes et pas du tout avec d'autres. On ne peut pas généraliser je pense.
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par V.Marchais le Mar 14 Mai 2013 - 15:43
Pour ma part, je pourrais envisager un tel retour avec certaines classes exclusivement, celles avec lesquelles s'est établie une réelle relation de confiance. J'ose à peine imaginer ce que cela donnerait avec mes 5e immatures et hyper-fainéants.
benjy_star
Fidèle du forum

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par benjy_star le Mar 14 Mai 2013 - 17:19
@V.Marchais a écrit:Pour ma part, je pourrais envisager un tel retour avec certaines classes exclusivement, celles avec lesquelles s'est établie une réelle relation de confiance. J'ose à peine imaginer ce que cela donnerait avec mes 5e immatures et hyper-fainéants.
+1 ! Smile
pailleauquebec
Fidèle du forum

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par pailleauquebec le Mar 14 Mai 2013 - 18:52
Je gère cela de cette façon : je leur offre la possibilité de proposer des idées constructives pour améliorer le cours, le but étant qu'ils réussissent mieux.

Par contre il faut assumer, se lever, prendre le stylo et écrire l'idée au tableau. Je surveille que ce ne soit pas une imbécilité (c'est rare, mais c'est arrivé une fois ou deux) auquel cas il doit effacer.

Tout le monde a le droit de n'écrire qu'une et une seule idée.

Cela peut être la même que celle d'un camarade.

Il est interdit de parler ou de s'exprimer, commenter, pendant toute la durée de l'écriture des idées au tableau.

Ensuite je reprends la main et on fait la synthèse ensemble.
Cela fonctionne plus ou moins, même avec des classes assez pénibles où la confiance est partielle, pire j'ai pas essayé. Cela a de l'intérêt justement dans les classes où on ne travaille pas correctement, dans les autres c'est juste du bonus.

_________________
www.reformeducollege.fr
avatar
Jacq
Grand sage

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Jacq le Mar 14 Mai 2013 - 19:20
@pailleauquebec a écrit:Je gère cela de cette façon : je leur offre la possibilité de proposer des idées constructives pour améliorer le cours, le but étant qu'ils réussissent mieux.

Par contre il faut assumer, se lever, prendre le stylo et écrire l'idée au tableau. Je surveille que ce ne soit pas une imbécilité (c'est rare, mais c'est arrivé une fois ou deux) auquel cas il doit effacer.

Tout le monde a le droit de n'écrire qu'une et une seule idée.

Cela peut être la même que celle d'un camarade.

Il est interdit de parler ou de s'exprimer, commenter, pendant toute la durée de l'écriture des idées au tableau.

Ensuite je reprends la main et on fait la synthèse ensemble.
Cela fonctionne plus ou moins, même avec des classes assez pénibles où la confiance est partielle, pire j'ai pas essayé. Cela a de l'intérêt justement dans les classes où on ne travaille pas correctement, dans les autres c'est juste du bonus.

Ca semble bien.
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

par Caspar le Mar 14 Mai 2013 - 20:39
C'est quand même très encadré en effet et chacun a des façons de voir et de faire différentes.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum